//img.uscri.be/pth/e4c240530ab7d889595520a00c61c72716a28d37
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,15 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vieillir immigré et célibataire en foyer

De
144 pages
Les conditions de vie, de travail, de vieillesse de l’immigré célibataire vivant en foyer conduisent à une prolongation de son séjour, qui, de provisoire, tend à devenir permanent. Les dix prochaines années, les foyers seront-ils des résidences d’immigrés âgés ? Ce phénomène nouveau est observé par l’auteur de cette recherche-action.
Responsable d’un foyer pendant de nombreuses années, il repère les trajectoires de vie des résidents et décrit les identités morcelées de ces publics.
Voir plus Voir moins

Xavier VANDROMME

~.

VIEILLIR IMMIGRÉ ET CÉLIBATAIRE EN FOYER
Le cas de la résidence sociale du Bourget en Seine Saint-Denis
(1990
-

1992)

Publié avec le concours du Fonds d'Action Sociale

CIEMI 46, rue de Montreuil 75011 Paris

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

MIGRATIONS

ET CHANGEMENTS

Collection dirigée par Lorenzo Prencipe

L' histoire de l'immigration en France est une histoire ancienne qui touche un phénomène très complexe. Ancienne, car elle a pris des proportions remarquables depuis plus d'un siècle. Le recensement de 1851 dénombrait déjà 381000 étrangers. De 1921 à 1930,la France se plaçait au second rang des pays d'immigration dans le monde après les États-Unis. Histoire complexe surtout. On peut même se demander si, pendant une période aussi prolongée - durant laquelle les données démographiques, économiques, politiques, culturelles et psychologiques ont subi des transformations profondes, aussi bien sur le plan national qu'internationalle phénomène migratoire n'a pas changé de nature. Comment affirmer qu'il s'agit du même phénomène a.lors qu'il ne résulte pas des mêmes causes, ne se réalise pas dans le même cadre institutionnel national et international, ne touche pas les mêmes populations étrangères ni les mêmes générations, ne revêt pas les mêmes formes? Cette collection consacrée aux migrations et aux changements qu'elles comportent ou qu'elles provoquent vise à privilégier les travaux portant sur: - les mutations internes des populations immigrées à travers les générations successives, avec un accent particulier sur le profil sociocultureldes nouvelles générationsissues de l'immigration; - les mutations introduites dans la vie sociale, économique et culturelle des pays d'origine et du pays de résidence; - les approches comparatives du fait migratoire dans ses paramètres historiques, géographiques,économiques, politiques. Ceux qui pensent que leur recherche pourrait s'insérer dans cette collection peuvent contacter: Lorenzo Prencipe 46, rue de Montreuil
75011 Paris @ L'HARMATTAN, 1996 ISBN: 2-7384-4037-1

Dans la même collection
1. Maria LLAUMETT. Les jeunes d'origine marginalisation à la participation. 1984. 150 p. 2. Mohammed Hamadi BEKOUClU couleur de l'avenir. 1984. 158 p. étrangère. De la

Du bled à la ZUp, et/ou la de

3. Hervé-Frédéric MÉcHÉRI. Les jeunes immigrés maghrébins la deuxiè111£ génération, et/ou la quRte d'identité. 1984. 117 p. 4. François LEFORT, 1984.188 p. Monique

NÉRY. Emigré dons mon pays.

S. Raimundo DINELLO. Adnlescents entre deux cultures. 1985. 127 p. 6. Riva KASTORYANO. Être Turc en France. familles et communauté. 1986. 207 p. Réflexions sur Le de

7. Michelle GUILLON, Isabelle TABOADA-LEONETTI. triangle de Choisy. Un quartier chinois à Paris. 1986.210 p. 8. Adil JAZOULI. L'action France. 1986.217 p. collective des jeunes Maghrébins

9. Véronique DE RUDDER. Autochtones et immigrés en quartier populaire. D'Aligre à l'îlot Chàlon. 1987.234 p.

10. Mario ZAMBETTI. L'été à Cap Djinet. Rencontres
méditerranéennes. 1987. 119 p. 11. Abdel AISSOU. Les beurs, l'école et la France. 1987.215 p.

12. Smaïn LlACHER

(sous la direction de). Questions de

nationalité. Histoire et enjeux d'un code. 1987.256 p. 13. Isabelle TABOADA-LEONETTI. Les immigrés des beaux quartiers, la communauté espagnole dons le XV!? 1987.211 p.

14. Huu Khoa LE. Les jeunes Vietnamiens de la deuxième
génération. La semi-rnpture au quotidien. 1987.92 p.

lS.MohammedMAZOUZ.Lill'Marocains

enIle-de-Fmnce. 1988.162p.
:

16. Ana VASQUEZ, Ana Maria ARAUJO. Exils latino-américains la maœdiction d'Ulysse. 1988.215 p. 17. Maria do Céu CUNHA. Portugais de France. 1988. 157 p.

18. Hanna MALEWSKA, Colette GACHON. Le travail social et les enfants de migrants, racisme et identité. Recherche-action. 1988.

241 p.

19. Salah RIMANI.

Les Tunisiens de France. Une forte

concentration parisienne. 1988. 158 p. 20. Mohamed EL MOUBARAK!. Marocains du Nord. Entre la mémoire et le projet. 1989. 253 p. 21. Bernard LORREYTE (sous la direction de). Les politiques d'intégration des jeunes issus de l'immigration. 1989.416 p. 22. Maryse 'IRIPIER. L'immigration dans la classe ouvrière en France. 1991.336p. 23. Georges ABOU SADA, Bruno COURAULT, Zaïhia ZEROULOU (sous la direction de). L'immigration au tournant. Actes du Colloque GRECO 13 sur les mutations économiques et les travailleurs immigrés dans les pays industriels, Vaucresson,
28-30 janvier 1988. 1991. 330 p. 24. Paul ORIOL. Les immigrés devant les urnes. 1992.223 p. Femmes d'Afrique Aide-mémoire
1992. 144 p.

25. Albert NICOLLET. partagée. 1992. 320p. 26. Benjamin
Chronologie,

noire en France. La vie algérienne.

STORA.
bibliographie.

de l'immigration

27. Marco MARTINIELLO.

Leadership et pouvoir dans les

communautés d'origine immigrée. 1992. 320p. 28. Saïd BOUAMAMA, Albano CORDEIRO, Michel ROUX. La citoyenneté dans tous ses états. De l'immigration à la nouvelle citoyenneté. 1992.362 p. . 29. Albert BASTENIER, Felice DASSETTO.Immigration et
espace public. La controverse de l'intégration. 1993. 317 p.

30. Pascal NOBLET. L'Amérique d'intégration. 1993.359 p.

des minorités.

Les politiques

31. Alain BATIEGAY, Ahmed BOUBEKER. Les images publiques de l'immigration Médio, actualité, immigration dans la France des annies 80. 1993. 192 p. 32 Ahsène ZEHRAOUI. L'immigration: de l'homme seul à lafamil1£.

1994.180p. 33. Roselyne de VILLANOVA, Rabia BEKKAR (avec la collaboration de). Immigration et espaces habités. Bilan
bibliographique des travaux en France, 1970-1992. 1994.212 p. 34. Réné DUBOUX. Métissage ou barbarie. 1994.203 p.

35. Ant6nio CRAVO. Les Portugais en France et leur mouvement associaJif(1901-1986}. 1995.207 p. 36. Maria Engracia LEANDRO. Au-delà des apparences. Portugais face à l'insertion sociale. 1995.352 p. 37. Maria Engracia destins. 1995.170p. LEANDRO. Familles portugaises. Les

Projets et

38. Isabelle QUIQUEREZ-FINKEL. africains. Représentations et stratégies

Imaginaires juridiques juridiques de migrants de la et

d'Afrique noire en France et au Québec. 1995. 336 p. 39. Marie-Pierre LUCIANI. Immigrés en Corse. Minorité minorité. 1995.274 p.

40. Catherine NEVEU (sous la direction de). Nations, frontières immigration en Europe. 1995.258 p. 41. Alain JUND, Paul DUMONT, Stéphane

de TAPIA (sous la

direction de). Enjeux de l'immigration turque en Europe. Les Turr:s en
France et en Europe. 1995.336p.

~

« J'ai enseigné à des rois l'histoire de

leurs ancêtres afin que la vie des anciens leur serve d'exemple. Car le monde est vieux, mais l'avenir sort du

passé. » D. T.NIANE*

* Écrivain sénégalais, né en 1932 à Conakry, connu pour l'adaptation qu'il a donnée de l'épopée mandingue de Soundiata, empereur du Mali, début du XIe siècle, dynastie des Keita.

SOMMAIRE

PRÉFACE
INTRODUCTION I HISTOIRE DES FOYERS
1.1. Historique des foyers d'hébergement
1.1.1. La SONACOTRA 1.1.2. L'A.D.E.E 1.1.3. L'AET.AM. 1.1.4. L'AER.P. 1.1.5. La SOUNDIATA

13 17

-

23 23 23 25 26 26 26 27 27 27 28 30 33 34
Migrations et Changements

1.2. Les organismes représentatifs
1.2.1. L'U.N.AEO. 1.2.2. Le EAS.

1.3. Les logements-foyers en Île-de-France
1.3.1. Les demandes non satisfaites 1.3.2. Vieillir en foyer 1.3.3. Les isolés exclus de l'insertion

8

Vieillirmmigré et célibataire en foyer i

II - HISTOIRE ORDINAIRE D'UN
FOYER D'HÉBERGEMENT 2.1. Le cas du foyer SOUNDIATA du Bourget 2.1.1. Historique 2.1.2. Population 2.2. Ici et là-bas 2.2.1. Une expatriation réussie 2.2.2. Une expatriation en échec 2.2.3. La fin de l'errance 2.2.4. Rappel des hypothèses 2.3. Situation juridique 2.4. Hiérarchie 2.5. Le directeur 2.5.1. Statut et profil 2.5.2. Rôle 2.5.3. Légitimité 2.5.4. Identité professionnelle: un emploi, une profession, une ambiguïté III institutionnelle 37

37 38 39 41 42 42 43 43 44 44 47 47 48 48 49 51 51 51

-UNE

EXPÉRIMENTATION

SOCIALE commune

3.1. Histoire de vie et trajectoire
3.1.1. L'immigration:
CIEMI - L'Harmattan

un phénomène ancien

Sommaire

9 52 52 56 57 58

3.1.2. Le travail et le logement 3.1.3. Vieillesse, dépendance, paupérisation 3.1.4. Être tranquille et le désir de préserver ses habitudes 3.1.5. Absence d'autonomie financière 3.1.6. Les ruptures 3.2. L'impossible retour

60 61 64 64 65 66 69 72 73 74 75 75 77 81 83 119
Migrations et Changements

3.2.1. Les éléments culturels et religieux

3.3. Action personnelle 3.3.1. Une intuition 3.3.2. Une vieillesse immigrée à re-socialiser
3.3.3. Identité perdue, identité nouvelle 3.3.4. Modification de l'espace et recadrage 3.3.5. Communication interne et externe 3.3.6. Exclusion, insertion 3.3.7. De l'errance à la convivialité

3.4. Une identité retrouvée
3.4.1. Vers un essai de modélisation 3.4.2. Limite et critique

CONCLUSION

ANNEXE BIBLIOGRAPHIE

10

Vieillir immigré

et célibataire

en foyer

Liste des sigles et abréviations utilisés

A.D.E.F.

.

Association pour le Développement ment et des Métaux

des Foyers du Bâti-

A.R T.A.M.

.
.
.

Association pour la Formation des Travailleurs et l'Accueil des Migrants

A.F.R.P.
Association des Foyers de la Région Parisienne

A.T.L.
Aide Transitoire au Logement

C.A.F.

.
.

Caisse d'Allocations Familiales

C.A.T.
Centre d'Aide pour le Travail

C.I.L.

. .

Collecteur Inter-Logements

C.R.I.P.I.
Commissions Régionales pour l'Insertion des Populations Immigrées

CIEMI L'Harmattan -

Sommaire

11

D.S.Q.

.

Développement

Social de Quartier

D.S.U.

.

Développement

Social Urbain

F.A.S.

.

Fonds d'Action Sociale

F.l. T.
. Foyer de Jeunes Travailleurs

H.L.M.

. .

Habitations

à Loyer Modéré

SONACOTRA
Société Nationale de Construction de logements pour Tra-

vailleurs Algériens SOUNDIATA . Soutien Union Dignité Accueil du Travailleur Africain

R.M.I.

.
.

Revenu Minimum d'Insertion

U.N.A.F.O.
Union Nationale des gestionnaires de Foyers de

travailleurs migrants

Migrations et Changements

fi

PRÉFACE

Notre société vieillit. L'inquiétude face à l'incertitude qui pèse sur l'avenir des pensions et retraites, la forte demande d'une prestation autonomie permettant le maintient à domicile des personnes âgées ou l'accueil en maison spécialisées, sont le signe d'une préoccupation générale devant ce qutest pourtant un progrès humain considérable: l'allongement de l'espérance de vie pour tous. Le vieillissement d'une population pose donc de multiples problèmes économiques et sociaux dont la solution ne peut plus passer exclusivement par l'intervention des familles dans une société fortement urbanisée. La solidarité collective doit donc intervenir. L'inactivité, au-delà des rêves qu'elle peut susciter lorsque les conditions de travail deviennent lourdes après une longue vie active, peut devenir source d'isolement, voire d'exclusion. Avec un revenu minimum, une réelle insertion dans la société par la famille, le logement et les loisirs, la retraite et la vieillesse peuvent être une tranche de vie riche socialement et culturellement. Que deviennent ces perspectives quand on se tourne vers cette nombreuse population qui vit dans des résidences sociales, qu'il est plus juste d'appeler encore aujourd'hui foyers, pour immigrés et célibataires? Leur histoire de vie nous renvoie à plus de trente années d'histoire économique, sociale et politique de notre pays. Les courants migratoires générés par notre développement économique se sont développés sans que les structures d'accueil nécessaires soient mises en place, la priorité étant de faire fonctionner notre appareil de production et de pourvoir les postes de travailles plus pénibles, le plus souvent délaissés par les travailleurs français. La question de leur hébergement ne fut pas une priorité de la collectivité nationale, d'autant qu'à cette période l'offre de logement était très déMigrations et Changements

14

Vieillir immigré

et célibataire

en foyer

ficitaire. Rappelons-nous les bidonvilles, les marchands de sommeil, mais aussi les premières initiatives associatives (et celles de certaines branches professionnelles) qui répondaient à un besoin urgent d'accueil, mais qui ne devaient être que provisoires. Le temps a passé, et ces travailleurs de « passage» sont restés sur notre sol, leur relève ne pouvant plus être assurée depuis 1974 par effet de la décision de « fermeture» de nos frontières. Aujourd'hui se pose donc la question du devenir de ces travailleurs qui arrivent à l'âge de la retraite dans une société souvent inhospitalière pour eux tout en étant oubliés pour beaucoup par leur communauté d'origine. Les foyers, solution d'hébergement provisoire des travailleurs immigrés, ont gardé durant la période évoquée, et gardent encore aujourd'hui, toute leur utilité, avec leurs limites. Pour beaucoup de ces travailleurs, tout particulièrement pour ceux d'origine subsaharienne, le logement diffus n'apparaît pas comme la solution, car trop rare encore et trop cher pour ceux dont les ressources modestes doivent également servir à subvenir aux besoins des membres de leur famille, de leur village d'au-delà des mers. Cette structure d'hébergement est rarement bien insérée dans la ville, les bâtiments ont vieillis eux aussi. Combien de fois n'a-telle pas été remise en cause par les pouvoirs publics en charge de l'immigration et de l'insertion, et même par les représentants des communautés immigrées! Mais à l'évidence, elle rend toujours des services irremplaçables, en sauvegardant un minimum de sécurité dans la vie quotidienne, en répondant au besoin de convivialité, antidote de l'isolement désespérant. L'ouvrage de Xavier Vandromme nous fait pénétrer dans la réalité vécue exprimée par les intéressés eux-mêmes. Vérité crue qui interroge tous ceux qui par leur engagement, leur métier, se préoccupent des problèmes sociaux rencontrés par les travailleurs immigrés et célibataires vivant en foyers. Il est salutaire de sortir des préoccupations gestionnaires pour comprendre en profondeur à quel défi il faut répondre. La SOUNDlATA directement est concernée, car dans ses vingt-deux établissements, les résidents de plus de cinquante ans représentaient en !993 plus de 12 % de l'ensemble de la population hébergée. En Ile-de-France, la suroccupation dans les foyers accueillant des résidents d'origine de l'Afrique noire rend la situation des résidents âgés plus difficile encore. La question est de savoir quelle est la responsabilité de l'association dans la solution de ce problème social. Lui faire supporter seule la charge d'offrir un logement mieux adapté aux be-