Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vieux et malade: la double peine !

De
142 pages
Il y a actuellement en France 5 millions de personnes âgées de plus de 75 ans. 860 000 sont atteintes de la maladie d'Alzheimer, 691 000 sont dépendantes et plus de 400000 sont en institution. Alors que les besoins de structures adaptées vont augmenter de 30 à 50% d'ici à 2025, on continue de fermer des lits de soins de longue durée. Partout les moyens humains et matériels diminuent alors que les malades âgées doivent payer de plus en plus. Notre société est devenue maltraitante pour ses vieux. Qu'attendent les politiques pour agir ?
Voir plus Voir moins
Du mme auteur : Trivalle C. Grontologie Prventive. Elments de prvention du vieillissement pathologique. 2me dition. Masson, collection Abrgs, 2009.
«On est encore des humains !» Mr S. 80 ans, atteint de la maladie d’Alzheimer A propos des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : «Sont-elles heureuses ?» Aucune ide ; mais le sommes-nous ? «Mais le sens de leur vie ?» Mais le sens de la ntre ? Jrme Pellissier
Introduction Le Gnral de Gaulle, en parlant de la vieillesse voquait un naufrage. Aujourd’hui, heureusement, il n’en est rien, et les progrs de la prvention et de la mdecine font que nous vieillissons mieux, plus longtemps et en bonne sant. En seulement quinze ans, entre 1990 et 2005, l’esprance de vie pour les seniors europens a augment d’environ deux ans. En 2007, l’esprance de vie moyenne  la naissance en France tait de 77,5 ans pour les hommes et de 84,4 ans pour les femmes, en sachant qu’une fille sur deux qui nat aujourd’hui deviendra centenaire. Cette esprance de vie tait seulement de 45 ans pour les hommes et de 49 ans pour les femmes au dbut du XXe sicle. Le phnomne le plus marquant concerne les centenaires, qui taient moins de 200 en 1950, qui sont environ 20 000 actuellement et qui seront probablement de 80 000  165 000 en 2050 dans notre pays. Il est important de noter que l’augmentation continue de l’esprance de vie (3 mois par an en moyenne) correspond principalement  un gain d’esprance de vie sans incapacit (EVSI), cest--dire en bonne sant. Cependant, il existe de grandes ingalits sociales. Ainsi, un ouvrier de 35 ans a une esprance de vie moyenne de 40,9 ans contre 46,6 ans pour un cadre suprieur du mme ge. En France, l’esprance de vie d’un sans domicile fixe est de seulement 43 ans. Il faut bien sr garder  l’esprit que ce vieillissement gnralis concerne pour l’instant essentiellement les pays riches, alors que dans le reste du monde l’esprance de vie  la naissance n’est que de 70 ans en moyenne et en Afrique de seulement 49 ans. Elle est mme infrieure  40 ans dans plusieurs pays africains. Mais mme les pays en voie de dveloppement vont connatre un vieillissement de leur population, et en 2050, 80% des plus de 60 ans vivront dans
ces pays. Il y aura alors 394 millions d’octognaires dans le monde contre seulement 86 millions aujourd’hui. Il faut aussi garder  l’esprit que l’esprance de vie en sant est corrle avec le produit intrieur brut du pays (plus le pays est riche, plus l’esprance de vie en bonne sant est leve) et avec le niveau moyen des dpenses de sant engages par les Etats pour les personnes ges (plus on dpense pour ses citoyens gs, plus l’esprance de vie en sant augmente). Or, une tude europenne publie en 2008 montre que la France se situe juste dans la moyenne avec une esprance de vie en sant de 68 ans pour les hommes et de 69 ans et 9 mois pour les femmes. Ce chiffre traduit l’insuffisance de ce qui est fait en France pour les vieux compar par exemple au Danemark o cette esprance de vie en sant est de 73 ans pour les hommes et de 74 ans pour les femmes. Comme nous vieillissons en meilleure sant, l’esprance de vie avec incapacit et dpendance, qui est de l’ordre de 2-3 ans en moyenne, a tendance  diminuer. Cependant, on ne peut pas la faire disparatre totalement (sauf  euthanasier toute personne entrant dans cette priode de vie, ce que d’aucuns souhaiteraient sous couvert de dignit), et on peut s’attendre avec le « papy boom »  un vritable tsunami de personnes trs ges, malades et dpendantes, et ayant besoin d’une prise en charge mdico-sociale importante. Il s’agit simplement d’une augmentation mcanique, et il ne faut pas y voir un chec de la mdecine. Dans ce contexte, certains se posent la question de savoir  quoi a sert de vieillir si c’est pour tre malade et dpendant ? A la classique rponse qui consiste  dire que vieillir est le seul moyen que l’on ait trouv de ne pas mourir, Guy Bedos ajoute « et rciproquement » ! Ce qui en dit long sur notre
10