//img.uscri.be/pth/0d82a3ca8f9e749bfcc4ed64a7936d010786a90e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Violences conjugales et parentalité

De
111 pages
Cet ouvrage aborde le problème des violences conjugales à partir de la parentalité, c'est-à-dire de la capacité des parents à répondre aux besoins fondamentaux de leur enfant. Par l'étude de la législation et la référence à une pratique juridictionnelle, son ambition est de montrer que la protection de l'enfant n'est pas dissociable de la protection de la mère qui se montre sécurisante dès lors qu'elle est en sécurité.
Voir plus Voir moins
édOUàRd DURàNd
Violences conjugales
et parentalité
Protéger la mère, c’est protéger l’enfant
Protéger la mère, c’est protéger l’enfant
Édouard Durand
pRÉfàCE d’eRNESTINE rONàI
Violences conjugales et parentalité
Controverses
VIOLENCES CONJUGALES ET PARENTALITÉ Protéger la mère c’est protéger l’enfant
©L’Harmattan,20135Ȭ7,ruedel’Ecolepolytechnique,75005Parishttp://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN:978Ȭ2Ȭ343Ȭ02012Ȭ9EAN:9782343020129
Edouard DURAND VIOLENCES CONJUGALES ET PARENTALITÉ Protéger la mère c’est protéger l’enfant Préface d’Ernestine Ronai L’Harmattan
CollectionSciences criminelles
dirigée par Robert Cario
La collectionSciences criminelles se destine à la publication de travaux consacrés à l’analyse complexe du phénomène criminel. Multidisciplinaire par définition, elle a vocation à promouvoir les réflexions critiques portées par les disciplines impliquées, dont l’angle d’approche spécifique enrichit la connais-sance globale du crime, tant en ce qui concerne les protagonistes (infracteur, victime, société) que les stratégies d’intervention sociale (prévention, répression, traitement). En France comme à l’étranger.
Les contributions, émanant de chercheurs, de praticiens de la justice ou du travail social, empruntent la forme d’ouvrages de doctrine, de recherches collectives ou d’actes de rencontres scientifiques.
Deux séries complètent la Collection. LeTraité de sciences criminelles, multi-auteurs, présente sous la forme de manuels les principales disciplines qui composent les sciences criminelles : philosophie criminelle, criminologie, politique criminelle, droit criminel, procédure pénale, criminalistique, médecine légale et victimologie.
LesControversesrassemblent de courts essais sur des questions majeures de la connaissance scientifique dans le champ criminologique. En pointant leurs contradictions, (re)découvertes et zones d’ombre, les réflexions participent à une meilleure compréhension de la complexité des conduites humaines.
Y. Le Pennec, Centre fermé, prison ouverte. Luttes sociales et pratiques éducatives spécialisées R. Cario, L’aîné victime. La fin d’un tabou ? R. Cario, La prévention précoce des comportements criminels. Stigmatisation ou bientraitance sociale ? R. Cario, P. Mbanzoulou (Dir.), La victime est-elle coupable ? P. Mbanzoulou, N. Tercq, La médiation familiale pénale P. Mbanzoulou,La violence scolaire. Mais où est passé l’adulte ? P.V. Tournier, Loi pénitentiaire : contexte et enjeux I. Dréan-Rivette, De la criminologie en Amérique R. Cario, B. Sayous (Dir.), Tabous et réalités du crime au féminin R. Cario, P. Mbanzoulou (Dir.), La justice restaurative. Une utopie qui marche ? R. Cario (Dir.), L’enfant exposé aux violences familiales. Vers un statut spécifique ? R. Cario (Dir.), Les rencontres détenus-victimes : l’humanité retrouvée. R. Cario, M. Herzog-Evans, L.M. Villerbu, La criminologie à l’Université. Mythes… et réalités S. Harrati (Dir.), Et si la victime n’existait pas ? M. Herzog-Evans, Moderniser la probation française A paraître F. Rognon, B. Deymié (Dir.), Regards croisés sur la justice restaurative. Punir, restaurer, guérir
A Madame Clarisse Durand-Roquesalane
Respectueusement
Devant moi Tu as ouvert un passage
Psaume 30
Préface 1 « Crie moins fort les voisins vont t'entendre » est le titre du premier livre décrivant les violences conjugales, publié en France en 1974 aux éditions des femmes. L'auteure a eu l'intuition de ce que nous appelons aujourd'hui la stratégie de 2 l'agresseur dont un des éléments est de verrouiller le secret pour maintenir la victime dans l'espace privé et garantir sa propre impunité ! Les efforts des professionnel(le)s et des associations ont consisté à sortir ce phénomène de l'espace domestique pour l'inscrire comme un problème de société concernant l'ensemble des citoyen(ne)s. C'est le sens de laDéclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes de l'ONUdu 20décembre 1993 dont nous célébrons cette année les 20 ans et qui indique :
« (...) La violence à l'égard des femmes va à l'encontre de l'instauration de l'égalité..., [elle] constitue une violation des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales, (...) [elle] traduit des rapports de force historiquement inégaux entre hommes et femmes, lesquels ont abouti à la domination et à la discrimination exercées par les premiers (...) ».
1. Pizzey E.,Crie moins fort les voisins vont t’entendre, éditions Des femmes, 1975 2. Stratégie de l'agresseur, travail initie par Marie France Casalis et Emmanuelle Piet pour le Collectif Féministe Contre le Viol.