//img.uscri.be/pth/b5a08151f64e0db333643f4e0a356467c0ce01fe
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Violences de masse, reconstruction psychique et des liens sociaux

De
270 pages
Cet ouvrage collectif développe les présentations faites lors de la troisième conférence internationale de la Santé Mentale à Kigali, organisée en novembre 2012 par la Division de la Santé Mentale et l'Université Libre de Bruxelles. Cette rencontre de haut niveau s'inscrivait dans la lignée des réflexions autour de la reconstruction psychique et sociale dans le contexte particulier des violences de masse perpétuées chez les populations de la région des Grands Lacs Africains.
Voir plus Voir moins
Sous la direction de Yvonne Kayiteshonga, Nancy Claire Misago, Achour Ait Mohand, Naasson Munyandamutsa Agnès Binagwaho
VIOLENCES DE MASSE, RECONSTRUCTION PSYCHIQUE ET DES LIENS SOCIAUX
Initiative de développement de la santé mentale dans la région des Grands Lacs
Violences de masse, reconstruction psychique et des liens sociaux
Études africaines Collection dirigée par Denis Pryen Dernières parutions
Mwamba TSHIBANGU, Alexis KABAMBI,Étienne Tshisekedi, la trajectoire vers la présidence, 2013. Barthélémy NTOMA MENGOME,La Bataille de Libreville. De Gaulle contre Pétain : 50 morts, 2013.Alfa Oumar DIALLO,Bien enseigner en Afrique, oui, mais avec qui et comment ?, 2013. Régine NGONO BOUNOUNGOU,La réforme du système pénitentiaire camerounais. Entre héritage colonial et traditions coloniales, 2013. Augustin TCHAMENI,Évolutions contemporaines du régionalisme africain, 2013. Antoine NGAKOSSO,Réformes fiscales en Afrique. Le management du changement, 2013. Jean-Baptiste NKULIYINGOMA,Rwanda : le pouvoir à tout prix, 2013. Alain Laurent ABOA, Hilaire DE PRINCE POKAM et Aboubakr TANDIA,Démocratie et développement en Afrique : perspectives des jeunes chercheurs africains, 2 volumes, 2013.Fidèle BEKALE B’EYEGHE,Souveraineté alimentaire en Afrique subsaharienne. Le cas du Gabon,2013. Patrice MOUNDOUNGA MOUITY,Le NEPAD. Histoire, défis et bilan 10 ans après,2013. Prudent Victor TOPANOU,Introduction à la sociologie politique du Bénin, 2013. Fidèle ALLOGHO-NKOGHE,Quartiers informels et politiques de la ville, 2013. Sadio CAMARA, La longue marche pour l’indépendance et les libertés démocratiques au Sénégal,2013.
Sous la direction de Yvonne Kayiteshonga, Nancy Claire Misago, Achour Ait Mohand, Naasson Munyandamutsa Agnès Binagwaho Violences de masse, reconstruction psychique et des liens sociaux
Initiative de développement de la santé mentale dans la région des Grands Lacs
Coordination : Anne Fromont
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01753-2 EAN : 9782343017532
Cet ouvrage est publié avec le concours de la Division de la Santé Mentale (DSM) du Centre Biomédical Rwandais (RBC – Ministère de la Santé), la Coopération Technique Belge (CTB), l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
La rédaction de cet ouvra e a été coordonnée ar Mme Anne Fromont, membre du comité scientifi ue, chercheur à l'Ecole de Santé Publi ue de l'Université Libre de Bruxelles, centre de recherche en olitiques et gestion des systèmes de santé - santé internationale.
Ont participé à cet ouvrage : Comité organisateur et scientifique :
Anne FROMONT,École de santé publique, Université Libre de Bruxelles (ULB) Yvonne KAYITESHONGA,Directrice de la division de la Santé mentaleRBC Nancy Claire MISAGO,Divisionde la Santé mentaleRBCAchour AIT MOHAND,Assistant Technique CTB à la Division de la Santé MentaleRBC Naasson MUNYANDAMUTSA,IRDP, Université Nationale du Rwanda, appui scientifique CBR, Kigali Auteurs : Achour AIT MOHAND,MPH, Assistant Techniquepsychiatre & CTBDivision de la Santé Mentale, Rwanda Biomedical Center Carole BENNETT,Duke UniversityUSA Agnès BINAGWAHO,ministre de la Santé du RwandaNicodème BUGWABARI,professeur à l’université du Burundi Déo BYANAFASHE,Université Nationale du Rwanda Dévote CIREGANO MULANGALA,médecin coordonnateur provincial du Programme National de Santé Mentale/Sud-Kivu Éric CONSTANT,Université Catholique de Louvain (UCL), Belgique Clara DUCHET,université Paris 4 Nathalie DURIEZ,thérapeute familiale, maître de conférences en psychologie clinique, IED, Paris 8 Anne FROMONT,MPH, PhD student, École de santé publique, Université Libre de Bruxelles
7
Darius GISHOMA,doctoranten psychologie clinique à l’Université Catholique de Louvain (UCL), Kigali Health InstituteSerban IONESCU,MD PhD, professeur université Paris 8 Dr Jean Damascene IYAMUREMYE,Mental health care specialist, RBC/Mental Health Division Jean-Batiste KAKOMA,Rwanda School of Public HealthYvonne KAYITESHONGA,psychologue clinicienne PhD, directrice de la DSM-RBC, ministère de la Santé, Kigali Nancy Claire MISAGO,MPH, chargée de la santé mentale communautaire, DSM-RBC, ministère de la Santé, Kigali
Naasson MUNYANDAMUTSA,psychiatre psychothérapeute, IRDP, université nationale du Rwanda, Kigali Frank MWINE MUGISHA,Principal State Attorney, Ministry of JusticeRwanda Saskia von OVERBECK OTTINO,psychiatre, psychanalyse, dispositif de psychiatrie transculturelle, HUG (Genève)Léandre SIMBANANIYE,psychologue clinicien, professeur à l’université du Burundi Chaste UWIHOREYE,Organisation Uyisenga n’manzi
8
Préface
Le Dr Agnès Binagwaho, ministre de la Santé, était très heureuse dêtre présente avec les conférenciers et les participantsà l’occasion decette conférence internationale sur la santé mentale organisée pour la troisième fois à Kigali. Dans son discours d’ouverture, elle a tout d’abordà féliciter le tenu comité dorganisation. Elle a soulignéqu’elle étaittrès impressionnée par le programme de cette conférence dont le thème est très important.
La prise en charge des victimes de violence, leur réhabilitation et la réduction de limpact de la violence pour la société sont, en effet, des enjeux majeurs. Nous devons aussi faire face à la vérité. Ceux ou celles qui ont été victimes, ceux ou celles qui ont été témoins, les tortionnaires,pour beaucoup d’entre eux, nous devons les aider « à vivre avec cela » et à y « faire face » au quotidien.
La ministre de la Santé a également avouéqu’elleétait honorée que tant d’éminents universitaires, dirigeants d’organisations internationales telles que l’OMS,personnalités et représentants dorganisations dans les domaines de la santé, de léducation, de la justice et des affaires sociales aient accepté notre invitation.
Le grand intérêt suscité par cette conférence montre que la santé mentale est aujourdhui reconnue comme un sérieux problème de santé publique. Et au-delà de la santé, la santé mentale comporte des dimensions sociétales que nous devons aborder en commun, que ce soit dans un cadre national ou international, en particulier dans la région des Grands Lacs. Au cours de ces dernières années, il y a une prise de conscience accrue de l’importance de la santé mentale comme composante essentielle de la santé au Rwanda. L’organisation de cette conférence reflète et renforce le désir des professionnels de santé mentale
9