Vivre l'asile

De
Publié par

Le débat fait rage dans l'Union européenne, comme partout ailleurs, autour de la question de l'immigration et de l'asile. Malgré des mesures de plus en plus restrictives, le mouvement du Sud vers le Nord se poursuit, suscitant beaucoup d'interrogations sur ses causes principales. L'auteur tente d'apporter sa contribution dans ce débat en pointant les dirigeants occidentaux et montrant que les immigrés sont porteurs d'un message.
Publié le : mardi 1 mars 2011
Lecture(s) : 36
EAN13 : 9782296802568
Nombre de pages : 250
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
 
 
  
             
      
    
VIVRE LASILE 
 
 
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen
Dernières parutions
Nenay QUANSOI,Souvenir d’un jeune Africain en Guinée et en Tunisie, 2011. Nadine BARI et Laby CAMARA,L’Enfant de Xéno, 2011.Aboubacar Eros SISSOKO,Une mort temporaire, 2011.Édouard Elvis BVOUMA,L’amère patrie. Nouvelles, 2011. Roger FODJO,Les Poubelles du palais, 2011.Jean FROGER,La Targuia, 2011. Pierre LACROIX,Au chevet de l’Afrique des éléphants. Fable, 2010. Jeanne-Louise DJANGA,Le gâteau au foufou, 2010. Dina MAHOUNGOU,Agonies en Françafrique, 2010. Elise Nathalie NYEMB,La fille du paysan, 2010. Moussa RAMDE,Un enfant sous les armes et autres nouvelles, 2010. Raymond EPOTÉ,Le songe du fou, 2010. Jean René Ovono Mendame,La légende d’Ébamba, 2010. Bernard N'KALOULOU,La Ronde des polygames, 2010. Réjean CÔTE,La réconciliation des mondes, A la source du Nil, 2010. Thomas TCHATCHOUA,Voyage au pays de l'horreur,2010. Eric-Christian MOTA,Une Afrique entre parenthèses. L'impasse Saint-Bernard (théâtre), 2010. Mamady KOULIBALY,Mystère Sankolo, 2010. Maxime YANTEKWA,Survivre avec des bourreaux, 2010. Aboubacar Eros SISSOKO,Moriba-Yassa. Une incroyable histoire d'amour, 2010. Naïma BOUDA et Eric ROZET,Impressions et paroles d'Afriques. Le regard des Africains sur leur diaspora, 2010. Félix GNAYORO GRAH,Une main divine sur mon épaule, 2010. Philippe HEMERY,Cinquante ans d'amour de l'Afrique (1955-2005), 2010. Narcisse Tiburce ATSAIN,Le triomphe des sans voix, 2010. Hygin Didace AMBOULOU,Nostalgite. Roman, 2010. Mame Pierre KAMARA,Le festival des humeurs, 2010. Alex ONDO ELLA,Hawa... ou l'Afrique au quotidien, 2010. Arthur SCAMARI,Chroniques d’un pays improbable, 2010. Gilbert GBESSAYA,Voyage dans la société de Bougeotte,2010. Gaston LOTITO,Ciels brûlants. Sahel – 1985, 2010. Marouf Moudachirou,Une si éprouvante marche. Récit, 2010. Appolinaire ONANA AMBASSA,Les exilés de Miang-Bitola, 2010. Juliana DIALLO,Entrée dans la tribu, 2010.
 
                                   
Alexis Kalunga         VIVRE LASILE  
 
                                © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54314-0 EAN : 9782296543140 
L’immigré est un être humain à respecter. Un immigré est différent par sa
provenance, sa culture et ses traditions, mais c’est une personne à respecter et
qui a des droits et des devoirs. La violence ne doit jamais être, pour personne, le
moyen de résoudre les difficultés.
 Pape Benoît XVI, Cité du Vatican, le 10 janvier 2010
 
 
Avant-propos  
    Mon passage aux Pays-Bas nétait pas un fait du hasard de lhistoire. Mais il était, par contre, un très bon champ dinspiration, minutieusement préparé pour moi par le bon Dieu. Oui, il a été tellement bien préparé que Dieu lui-même a pris soin de me protéger tout au long de mon séjour angoissé, stressé dans ce pays, et que rien ne touche à mon intégrité physique comme mentale. Aujourdhui, plus que jamais, beaucoup de ceux qui se sont fait du souci pour moi, et que je remercie en passant, et qui mincitaient à quitter ce pays, se rendent à lévidence que jétais en plein dans un travail qui vient de toucher à sa fin.  Cet ouvrage, ainsi quon le remarquera, est le fruit de la patience et de labnégation. Je ne demande pas aux autres de tenter lexpérience puisque les risques danéantissement sont, vous vous en doutez, énormes. Ma fierté par contre, aujourdhui, est celle de voir que mes observations et réflexions vont contribuer, tant soit peu, au grand débat de lheure. Et cest pourquoi je reste aussi ouvert aux critiques et remarques qui doivent sinscrire dans une juste perspective, dont la ligne droite conduira à me permettre de développer davantage mes talents de communicateur qui couraient le gros risque de moisir des années durant.  Cest pour dire que jai senti, de plus en plus, que le moment était enfin arrivé de sortir de la voie du silence, qui est plus que jamais suicidaire. Le « général pardon » étant passé, je ne pouvais pas me permettre dattendre lannonce de larrivée prochaine du « colonel pardon », « major pardon », ou que sais-je encore, dont on est loin de savoir quand est-ce quelle sera faite. Et pour bien dire, la place dun intellectuel nest pas dans lattentisme, mais bien dêtre au centre du débat pour faire bouger les choses. Les eurodéputés constituant, aujourdhui pour moi, vous vous en doutez, le déclic, je leur en sais gré et je souhaite bonne lecture à tous et à toutes.   Lauteur.
 
9
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.