Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Voyages au Pays du Tarot de Marseille

De
168 pages

Le Tarot de Marseille comme porte d’accès à votre psychologie.

Ce manuel, pratique et concret, où le tarot psychologique (ou projectif) et la PNL s’allient efficacement sous la forme de vingt exercices structurés et évolutifs à expérimenter pas à pas, vous fera découvrir une méthode innovante pour devenir l’acteur de vos changements en toute autonomie et intimité.


Considérez ce livre comme un compagnon de route, un ami que vous pouvez solliciter à tout moment. Il sera non seulement votre confident mais il vous permettra également, d’une manière ludique et créative, d’identifier et comprendre vos mécanismes habituels, d’évoluer vers de nouvelles perspectives et d’ancrer de manière durable vos changements de perception. Un moyen efficace de progresser vers le mieux-être sur le chemin de votre croissance personnelle.


Une méthode originale et inédite pour explorer des sujets qui nous concernent tous comme le besoin de reconnaissance, le sentiment de culpabilité, ou encore les rêves, la motivation, etc., en se laissant porter par des instructions claires et simples, à son rythme.


Voir plus Voir moins
Cécile Damiano Voyages au pays du Tarot de Marseille Une méthode ludique de croissance personnelle
Remerciements
Parce qu’un livre ne se fait jamais seul… Parce qu’il est le fruit d’une motivation intérieure mais aussi et surtout de la confiance de son entourage… Un grand merci du fond du cœur à tous ceux qui m’ont aidée de près ou de loin à accoucher de cet ouvrage. Mention spéciale à Catherine et Audoin pour leur relecture tout en finesse et implication. Autre mention spéciale à Isabelle pour ses encouragements constants et sa vision toujours juste et exigeante d’artiste plasticienne. Et bien sûr, mention spéciale à tous les testeurs de la méthode qui se sont prêtés avec curiosité et gentillesse à cette expérience, le plus souvent nouvelle pour eux.
Première partie - Présentation
Pour tous les mots suivis d’un astérisque, se reporter au « Guide d’utilisation ».
Conférence de presse avec les Majeures
Pour vous présenter cette méthode de développement personnel, j’ai imaginé une conférence de presse où les journalistes sont les personnages des vingt-deux cartes majeures du Tarot de Marseille. Ils sont un peu familiers car ils me tutoient, et de temps en temps, je leur rends affectueusement la pareille ! Mais bien sûr, au travers des personnages, mes réponses vous sont destinées, cher lecteur… Quant aux questions qu’ils me posent, elles sont en rapport avec une de leurs significations possibles. Par exemple, Le Bateleur peut indiquer le commencement d’un projet, l’étincelle initiale qui nous motive. La Papesse peut suggérer la présence, comment s’exprime notre présence dans le monde. En fonction des questions posées, vous pouvez déjà jouer à deviner quel sens est attribué dans cette conférence de presse aux Majeures suivantes…
I - Le Bateleur
Quelles sont les motivations de ce livre ? Ma motivation principale : le partage ! Mettre à votre disposition l’alchimie efficace et ludique qui s’opère entre le tarot psychologique (ou projectif) et la PNL. Ils s’unissent parfaitement pour servir votre recherche d’introspection, de mieux-être, d’épanouissement. De quelle façon ? Dans sa dimension projective, le Tarot de Marseille est un allié de choix car il est une source intarissable d’inspiration. Il permet d’aborder différemment vos préoccupations habituelles, de poser un autre regard sur vos problématiques. Il est un atout véritable pour l’exploration de son intériorité, la réflexion, la conscience ; et de fait, pour la connaissance de soi. Ajoutez à cela l’efficacité pragmatique de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) que l’on pourrait définir comme un « art du changement ». Par le biais de l’application de diverses techniques et l’observation fine de votre expérience sensorielle, cet outil s’attache à vous faire comprendre et modifier subtilement vos modes de fonctionnement. Le tarot psychologique (ou projectif) et la PNL deviennent alors les deux ingrédients indispensables d’une recette originale et performante pour être l’acteur de vos prises de conscience et de vos changements. Cette « fameuse » recette, je l’ai concoctée progressivement au cours de mon expérience personnelle et professionnelle. En mêlant ses ingrédients harmonieusement et selon une certaine logique, le résultat s’est finalement concentré en un outil unique, toujours étonnant par son efficacité et sa subtilité. Je dirai aussi que c’est un excellent moyen de mettre le mental entre parenthèses sans effort, et sans même s’en rendre compte. Après la théorie, la pratique ! Je vous propose dans ce livre vingt exercices vous permettant d’explorer des sujets précis en toute autonomie et intimité. Il vous suffit de vous laisser porter par les instructions. Pour choisir un exercice, vous avez deux possibilités : soit sélectionner dans le sommaire des « sujets » un thème qui fait sens pour vous. Soit vous laisser guider (plus ou moins inconsciemment) par le sommaire
des « titres métaphoriques »… C’est mon clin d’œil à la méthode qui sollicite naturellement et équitablement ces deux ressources en vous. Une fois la question du choix résolue, ces exercices pratiques prennent l’aspect d’un guide de vingt itinéraires pour des balades au cœur de vous-même. Ils ont été conçus pour vous donner envie de partir à « votre » découverte. En PNL, nous dirons qu’ils sont autant d’occasions d’enrichir votre « modèle » (votre représentation) du monde. Pour cela, vous aurez besoin d’avoir en main les vingt-deux cartes 1 majeures du Tarot de Marseille (cartes à découper en fin d’ouvrage) et de suivre les instructions de l’exercice choisi en vous référant au « Guide d’utilisation », surtout au début. Par ailleurs, ce livre est intemporel. Vous pourrez à tout moment l’utiliser pour décider d’une promenade inédite ou renouveler l’expérience d’un itinéraire de votre choix. Comme dans la vie, ce sera à chaque fois différent. Car vos prises de conscience, vos changements de perspective sont le reflet de votre compréhension à un instant T, de là où vous en êtes, et là où vous voulez aller. Cependant, ces instants T d’introspection seront toujours significatifs et signifiants dans votre cheminement. De plus, le propos de ce livre n’est pas de remplacer la dynamique que vous pourrez trouver dans les échanges un professionnel certifié de la méthode. Considérez plutôt ce voyage intime et singulier comme un apport ou un préambule à un travail accompagné, tout en étant déjà une opportunité de progrès et d’évolution ! Je place toute ma confiance en chacun d’entre vous qui avez de belles ressources pour faire un bout de chemin avec vous-même, pour vous découvrir et vous enrichir grâce à cette méthode. D’ailleurs, en fonction de votre habitude et de vos aptitudes à travailler sur vous et de votre persévérance, je sais, pour l’avoir expérimenté au préalable sur différentes personnes, que vous pourrez être surpris de la qualité et de l’efficacité de votre travail en toute autonomie…
II - La Papesse
Qui es-tu ? Me voici donc devant le sphinx, encore bien incapable de répondre correctement — si l’on peut correctement répondre un jour ! — à cette question. Je dirais : une personne en chemin. Ce chemin m’a amenée à fréquenter le Tarot depuis près de trente ans, tout d’abord dans sa dimension symbolique, ensuite psychologique et projective. Puis, en commençant une thérapie en PNL, il y a vingt-cinq ans, j’ai découvert et approfondi ce mode d’action si original, si efficace pour aborder et utiliser autrement nos mécanismes de pensées. Cette approche logique et pragmatique a tant transformé et enrichi ma relation au monde ! En fin de compte, ces deux outils se sont associés et imbriqués tout naturellement au fur et à mesure de ma croissance personnelle, de mes recherches et de nombreux partages et soins auprès de mon entourage pour converger vers un usage professionnel. Le bouddhisme tibétain s’est lui aussi inscrit avec force dans mon parcours depuis plus de vingt ans maintenant. Chronologiquement, c’est le troisième arrivé, pourtant c’est la trame essentielle sur laquelle vient se broder tout ce que j’entreprends. J’ai toujours cette sensation de mon cœur qui bondit de joie
lorsque j’ose m’accorder de longues périodes de retraite. Elles participent pour moi d’une meilleure compréhension de soi, des autres, du monde et du mode d’accompagnement que je peux proposer dans mon activité de consultante en développement personnel. En résumé, la recherche d’un sens à la vie alliée à un cheminement persévérant vers la connaissance de soi ; un désir d’évolution et l’envie de partager, d’emmener l’autre avec moi dans cette quête pourraient répondre aujourd’hui à ta question, chère Papesse. Peut-être voudrais-tu en savoir plus sur moi, concrètement, connaître mes qualités, mes défauts ? Tu auras tout loisir de les mettre au jour dans les voyages intérieurs essaimés tout au long des exercices, de quoi m’observer à la loupe ! Ce n’était pas le but, car ces voyages intérieurs représentent avant tout un exemple concret de la direction que peut prendre ce travail d’introspection. Mais j’avoue, je n’ai plus rienà cacher ! Quelles qualités cherches-tu à transmettre ? Les qualités essentielles que je cherche à vous transmettre au travers de ce livre sont l’écoute et la réflexion. Un exercice est un sentier de questions pertinentes et de constatations. Il vous invite à réfléchir sur des thèmes précis et à être à l’écoute de vous-même : de vos pensées, de vos émotions, devos perceptions sensorielles*. J’insiste sur l’importance de ces trois niveaux de conscience ensemble. Plus vous conscientiserez ces trois plans simultanément, plus votre travail sera efficace et durable. De ce travail effectué découlent des prises de conscience et des changements. Ça, c’est un résultat. Ce résultat peut vous rapprocher de vous-même, vous amener plus de confort, plus d’harmonie pour vous et votre entourage. Cette introspection à un niveau psychologique (qui concerne l’ego) pourra ensuite s’effacer au profit d’une recherche spirituelle plus vaste, plus englobante si tel est votre souhait. Quelle est la différence ? Ici, vous travaillez les pensées, les émotions, lesperceptions sensorielles*un comme matériau, et que ce soit clair, ce matériau est bien constitué de « je », de « moi ». En d’autres termes, il y a identification à ce matériau. Dans le travail spirituel, je parlerai ici de celui que je connais et pratique dans la voie bouddhiste, il vous est demandé d’observer ce matériau sans y prendre part. En le laissant aller et venir sans le saisir, en réalisant sa substance éphémère et inconsistante, il est alors possible de se relier à l’essence de ce matériau et de se défaire, entre autres, de la saisie égotique. Ceci est bien sûr le médicament ultime pour mettre fin à la source ininterrompue de souffrances que provoque la saisie d’un « moi » solide et existant. Mais dans un premier temps, ces deux niveaux, psychologique et spirituel, ne sont pas si séparés et le travail à un niveau n’empêche pas l’autre, chacun pouvant amener des prises de conscience qui s’enrichissent mutuellement…
III - L’impératrice
Parle-moi des cartes qui illustrent ce livre…
2 « Le tarot est un être » écrit Alexandro Jodorowsky dans l’ouverture de son livreLa Voie du Tarot. Pour comprendre — toujours plus et mieux encore — cet « être », j’ai éprouvé le besoin de créer mon propre jeu. Dessiner un jeu de Tarot de Marseille, c’est s’intéresser avant tout à ce qui a été fait
auparavant. C’est essayer de repérer l’histoire, les ramifications, les différences par l’iconographie. C’est prendre part plus activement encore que par la seule observation à cet ensemble ordonné de symboles. Puis en connaissance de cause, faire ses propres choix. Et finalement, ce « Tarot nouveau-né » est le fondement de ce livre. Je m’y suis constamment référé pour la construction des exercices, pour tester et valider le bien-fondé de chacun d’entre eux. Maintenant, allons voir de plus près mes partis pris. En ce qui concerne l’iconographie de ces vingt-deux e cartes majeures, je dirai que c’est un jeu de Tarot de Marseille traditionnel, et j’ajouterai : du xxi siècle. En effet, mon objectif n’était pas de reproduire les effets de l’utilisation d’un moule en bois, d’être soumise à une technique élémentaire (n’y voyez aucun sens péjoratif) et à un choix limité de couleurs, mais de tirer parti des moyens proposés aujourd’hui par un ordinateur. J’ai donc amené de la finesse aux contours, donné du relief aux aplats de couleur et employé une palette de coloris plus étendue tout en restant fidèle au dessin. Parlons de la couleur dans le Tarot de Marseille, de nombreuses personnes savent qu’elle y revêt une e valeur hautement symbolique. Pourtant, si vous étudiez différents jeux du xviii siècle jusqu’à nos jours, vous remarquerez que, selon les Maîtres Cartiers, les couleurs ne sont pas forcément semblables, ni par leurs tons, ni par leur nombre, ni même, par leur positionnement. Il est indéniable que le sens profond qu’ils attribuaient à ces couleurs et à leur placement leur appartenait et variait en fonction de critères dont nous ne connaissons pas forcément toute la portée, encore aujourd’hui. Pour ma part, dans ce jeu, le choix et la place des couleurs ne sont pas automatiquement définis par une réflexion liée au symbolisme. À vrai dire, j’ai fait confiance à mon cœur pour les poser à un endroit plutôt qu’à un autre. Il fallait que j’en ressente la justesse intérieurement, et cela pouvait prendre du temps. Ensuite, j’ai profité de l’enchantement de la couleur pour étendre la palette des tons. Concernant les visages, je les voulais agréables, afin de ne pas provoquer de réflexes instinctifs indésirables, qui auraient pu influer négativement sur le déroulement des exercices. Oui assurément, j’ai pris des libertés : de couleur, de détails, de physionomie. J’aurais pu également, longtemps jouer avec l’orthographe du nom des cartes. Car là aussi, les variations sont riches de sens pour une étude approfondie du tarot. Mais j’ai préféré simplifier cet aspect, de manière à faire porter la concentration principalement sur l’image, ce qui me semble le plus important pour le tarot projectif. Et toi, chère Impératrice, tu es bien celle qui représente le mieux cette liberté dans ma restitution. En ce qui concerne ta robe : les couleurs, le plastron, les fleurs « pensées » et la nature envahissant le bas, puis la couleur de tes cheveux, le monde sur ton sceptre. Je ne pouvais faire autrement que de te rendre ainsi. Tu es aussi celle sur laquelle j’ai passé le plus de temps, et qui m’a permis d’entrer dans la profondeur de cet ouvrage de création. Je te remercie vraiment pour tout cela. Pour conclure, je dirais que ce jeu se devait d’être en harmonie avec le travail que je vous propose. Les cartes et les exercices forment un tout cohérent pour donner au livre une certaine tonalité. Cependant, la conditionsine qua nonpour faire les exercices est que vous vous procuriez un jeu de Tarot, quel qu’il soit : un Tarot de Marseille traditionnel, ou le Tarot du livre, ou encore un Tarot d’influence anglo-saxonne. Et vous réaliserez, si vous faites l’expérience d’utiliser des jeux différents, que chaque jeu va colorer votre travail de sa touche personnelle. C’est toute la magie de la projection !…
IIII - L’Empereur
Peux-tu définir plus précisément cette méthode et ses outils ? D’accord, juste un « soupçon » de théorie, cher Empereur, pour ne pas rompre le charme de la pratique et satisfaire votre curiosité à découvrir les avantages de chaque outil et de leur synergie. Par la suite, si vous avez envie d’approfondir ces sujets, je vous conseille à la fin de cet ouvrage une liste non exhaustive de livres portant sur le tarot psychologique et la PNL. C’est une valeur ajoutée car il n’est pas nécessaire d’acquérir au préalable ces connaissances pour vous lancer dans les exercices et en recueillir les fruits. Souvenez-vous, ce livre est orienté vers la pratique et cherche avant tout à vous rendre acteur de votre vie, de vos changements, de votre évolution. Vous êtes le cœur du sujet. Ce seront donc les instructions qui vous guideront, bien mieux que vos connaissances théoriques. Le tarot psychologique ou projectif Ce qui nous intéresse ici, dans le tarot, n’est en aucun cas son aspect divinatoire, mais sa dimension projective. Pour définir ce concept de projection selon C. G. Jung, je laisse la plume à Marie-Louise Von Frantz, sa très proche disciple : « C’est pourquoi Jung définit la projection comme une transposition inconsciente, non intentionnelle, non perçue, d’un état psychique subjectif vers le dehors, sur un objet extérieur. On voit quelque chose qui en réalité n’y est pas ou n’y est que très peu. Il arrive très rarement, 3 sinon jamais, que, dans l’objet choisi il n’y ait aucune trace de ce qui est projeté . » Cette fonction de transfert permet à votre univers intérieur de venir à la conscience et le tarot en devient le support, un messager privilégié. Les images des cartes sont, dans cette méthode, l’objet extérieur sur lequel vous projetez, vous transposez inconsciemment des états psychiques subjectifs. Ces projections viennent spontanément, il n’y a pas d’apprentissage prérequis, vous êtes immédiatement autonome. Il y a bien sûr d’autres messagers de votre inconscient que le seul tarot, mais je dis « privilégié » en ce sens que ce livre d’images n’est pas le fruit du hasard. Ses origines restent mystérieuses : il n’existe encore aucune preuve tangible, ni de sa date d’apparition, ni de sa source, ni de son intention véritable. Par conséquent, tout ce qui entoure sa création reste sujet à de nombreuses hypothèses. Historiquement, des e documents valident son introduction en Italie au xiv siècle, mais nous ne pouvons guère remonter plus loin en nous appuyant sur de seuls justificatifs écrits. Donc affirmer que le tarot n’est pas le fruit du hasard est plutôt une constatation que l’on fait en l’étudiant. Et l’on découvre alors qu’il est, en fait, un univers ordonné de symboles. C’est plus flagrant encore pour les cartes majeures parce que les images sont plus représentatives que dans les cartes mineures. Mais dans les soixante-dix-huit cartes du Tarot, il y a une progression, un cheminement et dans le même temps, des références, des renvois continuels entre les cartes, une fonction verticale et une fonction transversale. Bien qu’on ignore tout de leur conception originelle, ces cartes portent en leur histoire et en leur dessin des liens évidents avec divers courants : 4 5 alchimique , philosophique , etc., et ce depuis au moins le Moyen-Âge jusqu’à nos jours. En définitive, au fil du temps et des apports, les cartes du Tarot sont devenues une œuvre collective, souvent anonyme, un langage visuel qui « parle » à notre inconscient par la richesse de son contenu symbolique. C. G. Jung, qui n’en a pas approfondi l’étude en son temps, s’est accordé à dire : « Selon toute apparence, les séries d’images de Tarot seraient également des rejetons des archétypes de la