Wagram 5-6 juillet 1809

De
Publié par

Dans la nuit du 4 au 5 juillet 1809, près de 160 000 soldats de la Grande Armée traversent les eaux tumultueuses du Danube sous une violente pluie d’orage. À l’aube, le soleil brille. Le conflit le plus meurtrier de la campagne d’Autriche, la bataille de Wagram, peut commencer. Après la défaite d’Essling, c’est pour Napoléon l’affrontement décisif. Celui qui doit faire plier la monarchie autrichienne. Surprenant l’adversaire sur son propre terrain, l’Empereur marque le premier point dans le duel qui l’oppose à l’archiduc Charles. Point d’orgue d’une confrontation d’une
rare intensité, Wagram inaugure l’entrée dans la guerre moderne. Le rôle prépondérant joué par l’artillerie, l’importance des effectifs engagés et les stratégies d’anéantissement préfigurent en effet les conflits de masse du XXe siècle. À travers un récit magistral et en plongeant au coeur de la canonnade, Arnaud Blin nous invite à charger aux côtés des cavaliers de Lasalle, à viser avec les grenadiers de Masséna et à trembler avec les servants de la « batterie infernale ». Se dessine alors une fresque dans laquelle les passions humaines prennent toute leur place ; un affrontement où chaque soldat sent peser sur lui la violence irrationnelle de la guerre.
Publié le : vendredi 12 septembre 2014
Lecture(s) : 12
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791021002142
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ARNAUD BLIN Wagram 56 juillet 1809
L’HISTOIRE EN BATAILLES
WAGRAM
56JUILLET1809
DANS LA COLLECTION« L'HISTOIRE EN BATAILLES»
Pierre Bouet,Hastings. 14 juillet 1066, 2010. Xavier Lapray,Cannes. 2 août 216 av. J.C., 2011 (à paraître). Hélène Harter,Pearl Harbor. 7 décembre 1941, 2011 (à paraître).
ARNAUDBLIN
WAGRAM
56 juillet 1809
TALLANDIER
© Éditions Tallandier, 2010 Cartographie © Florence Bonnaud, 2010
2, rue Rotrou75 006 Paris www.tallandier.com
SOMMAIRE
Table des cartes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre premier LA JOURNÉE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre II LA TRAME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre III LE CHOC DES EMPIRES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre IV « ENCORE LA GUERRE ENAUTRICHE! ». . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre V « ACTIVITÉ! ACTIVITÉ! VITESSE! ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre VI L'ARCHIDUC FAIT PLIER L'INVINCIBLE. . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre VII « JE VAIS FRAPPER LE COUP DÉCISIF! ». . . . . . . . . . . . . . . . .
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bibliographie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
9
11
21
29
41
75
89
119
147
195
203 205
TABLE DES CARTES
La campagne (avriljuillet 1809) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La bataille d'Essling. Ordres d'attaque des corps autrichiens, le 21 mai 1809 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Percée de l'armée française le 22 mai vers 8 h 30 . . . . . . . La traversé du Danube, le 5 juillet 1809 . . . . . . . . . . . . . . La bataille de Wagram. Position des troupes vers 9 h, le 6 juillet 1809, avant l'attaque centrale française . . . . L'attaque française, de 11 h à 18 h . . . . . . . . . . . . . . . . . . La retraite autrichienne, le 5 juillet 1809 au soir . . . . . . . .
88
125 130 152
176 185 193
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.