La lutte biologique et les Trichogrammes

De
Publié par

Ce livre, à l’attention des étudiants en agronomie ou agriculture, des professionnels de la protection des cultures et des cultivateurs désirant utiliser la lutte biologique, est l’aboutissement à un niveau appliqué de longues années de recherches menées sur les Trichogrammes, d’abord à l’INRA d’Antibes puis au laboratoire associé INRA/INSA de Lyon, devenu Unité Mixte de Recherche. Sa deuxième partie traite plus particulièrement de la lutte contre la pyrale du maïs, mais les données fournies sur les Trichogrammes, les recommandations faites et les mises en garde effectuées afin d’éviter quelques pièges peuvent être généralisées à d’autres cultures attaquées par des Lépidoptères.
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 66
EAN13 : 9782748199765
Nombre de pages : 261
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
La lutte biologique et les Trichogrammes
3
Bernard Pintureau
La lutte biologique et les Trichogrammes Application au contrôle de la pyrale du maïs
Essai
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2009 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9976-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748199765 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9977-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748199772 (livre numérique)
6
.
.
8
PRÉFACE
Ce livre, à l’attention des étudiants en agro-nomie ou agriculture, des professionnels de la protection des cultures et des cultivateurs dési-rant utiliser la lutte biologique, est l’aboutissement à un niveau appliqué de longues années de recherches menées sur les Tricho-grammes, d’abord à l’INRA d’Antibes (encore, à l’époque, au 37 boulevard du Cap) puis au la-boratoire associé INRA/INSA de Lyon, deve-nu Unité Mixte de Recherche. Sa deuxième par-tie traite plus particulièrement de la lutte contre la pyrale du maïs, mais les données fournies sur les Trichogrammes, les recommandations faites et les mises en garde effectuées afin d’éviter quelques pièges peuvent être généralisées à d’autres cultures attaquées par des Lépidoptè-res. De larges possibilités d’adaptation de la mé-thode de lutte biologique à de nouvelles cultu-res restent en effet ouvertes. La plupart des données apparaissant dans cette deuxième partie de l’ouvrage sont publiées dans des revues spécialisées citées en bibliogra-
9
La lutte biologique et les Trichogrammes
phie. Je remercie les auteurs des deux unités de l’INRA précédemment citées pour leur contri-bution aux conclusions qu’il m’a été possible de tirer de l’ensemble des travaux effectués. Mais de nombreux résultats sont aussi restés non pu-bliés, si ce n’est dans des rapports de DEA, des mémoires de fin d’études, des thèses de Docto-rat ou d’autres documents dactylographiés. Les données non accompagnées de références bi-bliographiques proviennent de tels documents produits par des étudiants que je remercie et dont voici la liste : A. Babi, I. Badenhausser, M. Benoît, K. Bourarach, H. Brunet, C. Chas-sain, P. Chavaren, J.F.Dugast, B. Debret, M. Fargette, L. Ferreira, F. Fleury, J. Frandon, T. Jardak, F.B.Keita, D. Kostadinov, D. Lebio-da, F. Mimouni, C. Monier, A. M. Randriamihoatra, J.P.Richard, J. Russo, J. Tavares. Mes remerciements vont également aux col-lègues de l’INRA qui m’ont apporté une aide technique pour la réalisation de ce travail, et no-tamment à M. Babault, P. Bolland, J. Daumal et J. Pizzol.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.