Vivre avec un proche qui vieillit

De
Publié par

Vieillissement, vieillesse : des mots qui dérangent et qui nous ramènent à la réalité d’un proche et à la nôtre. La société rêve de jeunesse éternelle. Il n’est donc pas étonnant que vieillesse et vieillissement, les ennemis de la jeunesse, fassent peur. L’industrie de la vieillesse répète qu’il est possible d’en retarder l’apparition et en atténuer les signes, mais elle ne parviendra jamais à arrêter le temps.
Ce livre propose des repères sur le chemin du vieillissement, celui d’un proche ( parent ou ami ) et le vôtre. Il établit une sorte de cartographie de l’état de la situation et offre des pistes et des ressources pour l'accompagnement. Il explore les questions reliées à l'autonomie et la dépendance, au vécu affectif des proches, aux deuils, à la relocalisation et aux différentes maladies physiques et mentales liées au vieillissement.
Publié le : mardi 24 mai 2011
Lecture(s) : 22
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895798675
Nombre de pages : 172
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
r D Arthur Amyot René Des Groseillers
Vivre avec  unproche quivieillit
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Amyot, Arthur, 1937 Vivre avec un proche qui vieillit Comprend des réf. bibliogr. ISBN 9782895792932
1. Vieillissement. 2. Personnes âgées  Santé et hygiène. 3. Personnes âgées  Soins. 4. Autonomie chez la personne âgée. I. Des Groseillers, René, 1959 . II. Titre. QP86.A49 2011 612.6’7 C20119402033
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Bibliothèque et Archives Canada, 2011
© Bayard Canada Livres inc. 2011
Direction éditoriale : Yvon Métras Direction de la collection : Lucie Côté Collaboration à la rédaction : Pierre Guénette Révision : ÉlyseAndrée Héroux Mise en pages et couverture : Mardigrafe
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions globales aux éditeurs.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 Téléphone : 514 8442111 — 1 866 8442111 edition@bayardcanada.com www.bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
9782895798675
Extrait de la publication
INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 1.Les perceptions du vieillissement
Vieillissement et vieillesse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . « Je ne suis pas vieux ! » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . « L’âge n’a pas de prise sur mes proches ! ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . On vieillit comme on a vécu. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . On n’est pas tous vieux au même âge ni de la même façon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une vieillesse pour chacun. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 2.Les perceptions : dépendance et autonomie
Dépendance et autonomie : des mots trompeurs. . . . . . . . . . . . . . . Saines ou malsaines ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Se méfier des apparences et de ses propres perceptions . . . . . . Sur le plan physique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sur le plan psychique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les dépendances masquées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La pseudo-autonomie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Identifier votre propre seuil de tolérance à la dépendance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 3.Aider et accompagner
Aider et accompagner. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les grands principes de l’accompagnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D’abord, ne pas nuire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tenir compte des besoins de celui que vous aidez. . . . . . . . . Tenir compte de vos capacités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les multiples motivations des aidants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Solidarité et gratitude. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Être unique et utile aux yeux de quelqu’un. . . . . . . . . . . . . . . . . . Le sentiment du devoir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les gains matériels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Accompagner les accompagnants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
7
9
10 12 14 15
16 19
23
24 29 31 32 32 33 35
36
41
42 45 45 47 50 53 53 55 57 58 60
Table des matières
Chapitre 4.Le vécu affectif de l’accompagnant
Quelques situations particulières. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Accompagner en solo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Accompagner à plusieurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un cas particulier : aider quelqu’un qui ne veut pas être aidé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 5.Une difficulté de vieillir : les deuils
63
71 71 74
78
83
Le travail de deuil91 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accompagnement d’un endeuillé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92 . . . . . . . . Des écueils à éviter. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .95 Certaines complications : mélancolie, idées suicidaires et manifestations somatiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . .100
Chapitre 6.La relocalisation
105
1- Un déménagement pas toujours nécessaire106 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2- Déménagement librement décidé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .107 3- Relocalisation incontournable mais acceptée. . . . . . . . . . . . . . . . .111 4- Déménagement ou relocalisation forcée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115 Les troubles majeurs du jugement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .116 Les troubles graves du caractère. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
Chapitre 7.De la santé à la maladie
125
Les pertes physiques courantes liées au vieillissement. . . . . . . .126 Quand survient la douleur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .132 Lorsque la maladie s’en mêle…. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .134 Les maladies aiguës. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135 Les maladies chroniques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .138
Chapitre 8.Vivre avec un proche qui devient étranger
145
Déclin cognitif normal ou évolution vers la démence. . . . . . . .146 Démence de type Alzheimer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148 Démence vasculaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148 Les démences mixtes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 Les démences fronto-temporales. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .149 L’apparition d’une démence150 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une annonce toujours traumatisante. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .153 Une cohabitation usante154 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La délicate question de l’institutionnalisation157 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Communiquer malgré tout. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .159 Trouver un filon intéressant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .161
EN CONCLUSION163 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RESSOURCES165 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C’est notre longue expérience de cliniciens en gérontopsychiatrie, œuvrant auprès des personnes âgées et de ceux qui les entourent, qui nous amène aujourd’hui à vous livrer un certain nombre de réflexions à propos de l’accompagnement d’un proche qui vieillit. Nous explorerons principale-ment ce que vous serez appelés à vivre au fil de cet accompagnement. Nous souhaitons attirer votre attention sur les différentes perceptions qu’on peut avoir des gens et des situations, de façon à vous aider à identifier les vôtres.
Par ce livre, nous avons voulu vous proposer des points de repère sur le chemin du vieillissement, celui d’un proche (parent ou ami) et le vôtre. Nous voulons, à partir d’une sorte de cartographie de la situation, vous aider à tracer votre propre voie. Car, que vous le vouliez ou non, le vieillis-sement de celui ou de celle que vous accompagnez vous renvoie au vôtre, qu’il se vive au présent ou dans un futur plus ou moins rapproché.
Il n’existe pas de recettes permettant de se préparer à affronter le vieillissement ; ce livre ne vous en proposera donc pas. Il ne vous dira pas non plus quoi faire ou quoi dire. Il vous guidera plutôt afin de vous permettre de mieux comprendre ce que vit la personne que vous accompagnez ou avec laquelle vous vivez. La comprendre, certes, mais aussi vous comprendre vous-même, comprendre vos émotions et vos réactions.
Extrait de la publication
Introduction
V i v r e a v e c …
8
Chaque vie est unique. On peut dire la même chose du vieillissement. Chaque personne a sa façon à elle de vieillir. Nous nous intéresserons donc de façon spécifique à la dimension rela-tionnelle entre votre proche et vous. Nous accor-derons une place importante à la vie intérieure de chacun, aux émotions complexes qui sont toujours déterminantes mais souvent laissées dans l’ombre.
Nos nombreuses rencontres cliniques nous ont beaucoup appris sur le vécu, tant celui des per-sonnes âgées que celui de leurs accompagnants. Nous souhaitons vous faire partager cette expé-rience en vous livrant plusieurs témoignages réels qui vous permettront de mieux saisir ce que votre proche et vous-même traverserez le plan affectif. Ces récits feront peut-être écho à ce que vous vivez.
Dans ce livre, nous exposons des situations et invitons ensuite chacun, dans son histoire, dans sa propre constellation, à se situer. Nous donnons des grandes lignes, des idées, des pourquoi : à chacun d’aménager les choses dans son contexte particulier. Nous voulons vous permettre, en vous accompagnant, de tracer votre propre voie.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi