Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,53 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Séquences : la revue de cinéma. No. 302, Mai 2016

De
54 pages
En cette période trouble, forte en défaillances sociales, politiques et individuelles, alors que populations se trouvent dans une impasse comme jamais auparavant, le devoir des penseurs est de témoigner par le verbe. C'est la mission qu'affirme passionnément le rédacteur en chef de Séquences, Élie Castel, qui présente un mini-dossier « Cinéma et radicalisation » pour accompagner le film en couverture, Made in France. Ce polar prémonitoire, sixième film de Nicolas Boukhrief, qui ne prétend pas être un portrait de société, reste à la surface de cette problématique délicate de la radicalisation et de la terreur qu'elle impose. Une entrevue avec le réalisateur nous permet d'en connaître plus sur la démarche de Boukhrief et ses intentions artistiques et politiques. Hors dossier, des analyses approfondies d'Avant les rues de Chloé Leriche, du dernier opus de Denis Côté, Boris sans Béatrice ainsi que des critiques du dernier Terrence Malick, Knight of Cups, du très beau El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra et de l'étrange Lobster de Yorgos Lanthimos, entre autres.


  • Mot de la rédaction

  • 3. Se souvenir des belles choses Élie Castiel


  • En couverture

  • 4. Cinéma et radicalisation Élie Castiel

  • 6. Made in France Jérôme Delgado

  • 8. Nicolas Boukhrief Élie Castiel


  • Les films

  • 12. Avant les rues Julie Demers

  • 14. Boris sans Béatrice : harem intérieur Anne-Christine Loranger

  • 16. Denis Côté Anne-Christine Loranger

  • 18. Knight of Cups Jean-Philippe Desrochers

  • 20. L’étreinte du serpent Jean-Marie Lanlo

  • 22. The Lobster Guillaume Potvin

  • 24. Chasse-galerie, la légende Patricia Robin

  • 25. Dheepan Jérôme Delgado

  • 26. El Club Pamela Pianezza

  • 27. L’Hermine Pierre-Alexandre Fradet

  • 28. Midnight Special Julie Vaillancourt

  • 29. Montréal la blanche Charles-Henri Ramond

  • 30. One Floor Below Luc Chaput

  • 31. Rams Jean Beaulieu

  • 32. The Program Jean-Marie Lanlo

  • 33. The Witch Pascal Grenier

  • 34. Une histoire de fou Claire Valade

  • 35. Mise au points


  • Panoramique

  • 36. Berlinale 2016 Anne-Christine Loranger

  • 40. Festival international du court métrage au Saguenay Charles-Henri Ramond

  • 42. Une vie sans bon sens Pierre Pageau

  • 43. Architecture et design dans les films de James Bond Luc Chaput

  • 43. De l’autre côté de l’amer Patricia Robin

  • 44. Le Cinéma, un art imaginaire ? Élie Castiel

  • 44. En tête à tête avec Orson : conversations entre Orson Welles et Henry Jaglom Luc Chaput

  • 45. Les spectateurs et les écrans Élie Castiel

  • 45. Un temps d'acteur Charles-Henri Ramond

  • 46. [Ken] Adam ... [Andrzej] Zulawski Luc Chaput

  • 49. Deux grands de l’ONF disparaissent Luc Chaput, Charles-Henri Ramond

  • 50. La critique à l’heure d’Internet Charles-Henri Ramond


  • Étude

  • 52. L’adaptation cinématographique Maxine Labrecque

Voir plus Voir moins
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE BERLIN|FESTIVAL INTERNATIONAL DU COURT MÉTRAGE AU SAGUENAY
OE N 302|MAI - JUIN 2016|61 ANNÉE|5,95$
n i c o l a s b o u k h r i e f
MADE IN FRANCE
, C.P. 26, Succ. HauteVille, Québec (Québec) G1R 4M8
Séquences
Envoi de publication, enregistrement no 7957, No de la convention 40023102
WWW.REVUESEQUENCES.ORG
CIRO GUERRA L'ÉTREINTE DU SERPENT
YORGOS LANTHIMOS THE LOBSTER
CHLOÉ LERICHE AVANT LES RUES
TERRENCE MALICK KNIGHT OF CUPS
LA CRITIQUE À L'HEURE D'INTERNET
ÉTUDE
PANORAMIQUE
ARRÊT SUR IMAGE
EN COUVERTURE
SOMMAIRE MOT DE LA RÉDACTION
12
2
LES FILMS
Cinéma et radiCaliSation là gEsTàTION NOcIvE DE L’IDÉOLOgIE |Made in France> UNE guERRE sàINTE ET sEs ILLusIONs | nIcOLàs BOukhRIEf >UNE quEsTION DE pRIsE DE cONscIENcE MORàLE
4
SalUt l’artiSte [KEN] aDàM…[aNDRzEj] ZuLàwskI… COLIN lOw [1926-2016] | dON owEN [1931-2016]
46
33
MISE AUX POINTS [UNE sÉLEcTION DEs fiLMs sORTIs EN sàLLE]
en CoUVertUre :Made in FranceDE nIcOLàs BOukhRIEf
36
36
24
maniFeStationS BERLINàLE 2016 FEsTIvàL INTERNàTIONàL Du cOuRT MÉTRàgE àu SàguENày
Knight of Cups
SE sOuvENIR DEs bELLEs chOsEs
l'àDàpTàTION cINÉMàTOgRàphIquE
CHAMP DE RÉFLEXION là cRITIquE â L’hEuRE D’iNTERNET
50
CRITIQUES ChasseGalerie, la légende! |ràMER EN DIàbLE  > Dheepan > lE TàMOuL, cOMME MàscàRàDE |El Club> lE pàRàDIs DEs DàMNÉs |L’hermine > là COuR vuE sOus TOus LEs àNgLEs |Midnight SpecialrENcONTRE > E Du 3 TypE |Montréal la blanche> apRès LE DÉsEspOIR, Là RÉcONcILIàTION |One Floor Below> dIRE Ou NE pàs RÉvÉLER, vOILâ Là quEsTION |Rams> COup DE bÉLIER |The Program> là LOI Du MOINDRE EffORT |The Witch> là sORcELLERIE â TRàvERs LEs AMEs |Une histoire de fou> lEs LEçONs Du pàssÉ
36
SCRIPTS Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perrault> QuàND nIETzschE LIT LE cINÉMà DE PIERRE PERRàuLT | Architecture et design dans les films de James Bond | De l’autre côté de l’amer : Représentations visuelles et cinématographiques de l’identité piednoir|En tête à tête avec Orson : Conversations entre Orson Welles et Henry Jaglom|Le cinéma, un art imaginaire ?|Les spectateurs et les écrans | Un temps d’acteur
GROS PLANS Avant les rues > À pROpOs D’uN cRI |Boris sans Béatrice> HàREM INTÉRIEuR / dENIs CÔTÉ > nOus pàRLONs TOujOuRs uN pEu Ou bEàucOup DE NOus DàNs LEs fiLMs. C’EsT INÉvITàbLE |Knight of Cups> l’ERRàNT MàgNIfiquE |L’étreinte du serpent > l’œIL Du chàMàN |The Lobster> là VILLE, L’HÔTEL, Là FORêT
SÉQUENCES 302|MAI — JUIN 2016
Se souvenir des belles choses E N’EsT pàs àu TRès ÉMOuvàNT fiLM DE ZàbOu BREITMàN, RÉàLIsÉ EN 2001, quE jE ME C RÉfèRE, MàIs àu sOuvENIR DE DEux DIspàRus quI, chàcuN â sà fàçON, ONT INspIRÉ Mà DÉMàRchE cRITIquE ET INfluENcÉ MEs gOûTs EN MàTIèRE DE cINÉMà. dE rÉàL là rOchELLE, gRàND ÉRuDIT DàNs LE MILIEu, jE gàRDE Là MÉMOIRE D’uN INcONDITIONNEL DE Là MusIquE cLàssIquE, DE L’OpÉRà, àvEc uNE pRÉDILEcTION pOuR E màRIà CàLLàs, Là dIvà Du 20 sIècLE, EN cE quI à TRàIT â L’àRT LyRIquE. màIs là rOchELLE, c’ÉTàIT àussI DE RàREs MàIs pRODIgIEusEs OccàsIONs DE pàRLER DE cINÉMà cOMME s’IL s’àgIssàIT D’uNE pROfEssION DE fOI, D’uN RàppORT ExcEpTIONNEL ET cOMpLIcE àu E 7 àRT. SEs àLLusIONs phILOsOphIquEs, sEs quEsTIONNEMENTs cONsTàNTs, sEs REMIsEs EN pERspEcTIvE fONDàTRIcEs, sEs cERTITuDEs bIEN fONDÉEs, TOuT cELà fàIsàIT quE rÉàL là rOchELLE sE METTàIT DàNs LE RàNg DE cEux ET cELLEs quI sàvENT ExàcTEMENT â quELs sàINTs sE vOuER DàNs cE MÉTIER sOuvENT sI INgRàT ET sI pEu REcONNàIssàNT. dE GEORgE GEORgIs, MON pàRTENàIRE DE vIE pENDàNT pLus DE TROIs DÉcENNIEs ET àcOLyTE àTTITRÉ DàNs MEs chOIx cINÉMàTOgRàphIquEs, uNE TENDREssE pEu ORDINàIRE, uN TÉMOIgNàgE vIbRàNT D’àffEcTION sIMuLTàNÉE, uNE vIsION DE Là vIE, DE Là pOLITIquE ET DE L’INDIvIDu bERcÉE pàR LE MOMENT ET NON pàs pàR LE fuTuR IMMÉDIàT. SEs quàLITÉs : sEs sàuTEs D’huMEuR, sON IMpàTIENcE ENvERs Là supERficIàLITÉ DE Là MÉDIOcRITÉ, sà pERsÉvÉRàNcE suR LE pLàN DE L’àRT â DÉfENDRE Là NOTION Du bEàu, â L’ENcONTRE DE TOuTEs cEs sOuDàINEs ET NOuvELLEs àppROchEs pàRfOIs DysfONcTIONNELLEs pàRcE quE vIDEs DE REpèREs ET DE vàLEuRs ÉThIquEs. Pàs DàNs LE sENs MORàL, pOLITIquEMENT cORREcT, MàIs DàNs cELuI quE NOus àvONs L’ObLIgàTION DE cONsIDÉRER cOMME pREuvE TàNgIbLE DE NOTRE huMàNITÉ. dEux DIspàRus, LE DEuxIèME pLus pROchE quE LE pREMIER, pORTÉs pàR uN DÉNOMINàTEuR cOMMuN, màRIà CàLLàs, ET NOuRRIs pàR Là pàssION DE L’àRT DàNs (pREsquE) TOuTEs sEs fORMEs. CE pRINTàNIER NuMÉRO DESéquences, pubLIÉ EN MàI ET sE pROLONgEàNT jusqu’àu TOuT DÉbuT DE L’ÉTÉ, EsT uNE LIvRàIsON quI sE LIvRE cORps ET AME â L’àIR Du TEMps. d’Où NOTRE pàgE cOuvERTuRE àxÉE suR LE cINÉMà ET Là RàDIcàLIsàTION, cE quI NE NOus à pàs EMpêchÉs DE pRENDRE uN pLàIsIR fOu â cONcOcTER NOs àuTREs TExTEs. À cET EffET, màxIME làbREcquE sE pENchE suR L’àDàpTàTION cINÉMàTOgRàphIquE, sujET ON NE pEuT pLus pÉRENNE, àLORs quE NOus TRàITONs DE fiLMs àussI ÉcLEcTIquEs quEThe Lobster/Le homard, LE NOuvEàu YORgOs làNThIMOs, Ou ENcORE LE MITIgÉKnight of Cups/Le cavalier de coupeDE tERRENcE màLIck Ou bIEN LE TRès àppRÉcIÉ pàR Là cRITIquE,L’étreinte du serpent/Embrace of the Serpent/de la serpienteEl brazo , Du COLOMbIEN CIRO GuERRà. UN MOIs DE MàI quE NOus EspÉRONs vIbRàNT ET ENsOLEILLÉ ET quI MàRquE pOuR TOus uNE RENàIssàNcE sOuhàITÉE. eN cE quI ME cONcERNE, uN NOuvEàu chàpITRE DàNs Mà vIE, sàNs àucuN DOuTE pLus àccuEILLàNT. BONNE LEcTuRE ! éLIE CàsTIEL rÉDàcTEuR EN chEf
PhOTO : màRIà CàLLàs ndlr: dEs sITuàTIONs DRàMàTIquEs hORs DE NOTRE cONTRÔLE NOus ONT ObLIgÉ â RETàRDER Là sORTIE DE cE NuMÉRO. SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
3| mot de la rédaCtion
Conseil d'administration :YvEs BEàuREgàRD, éLIE CàsTIEL, màRIO CLOuTIER, màRTINE ST-VIcTOR, oDILE tREMbLày Directeur de la publication :YvEs BEàuREgàRD Rédacteur en chef :éLIE CàsTIEL | càsT49@syMpàTIcO.cà Comité de rédaction :luc ChàpuT, ChàRLEs-HENRI ràMOND, PàTRIcIà rObIN Correction des textes :PàTRIcIà rObIN Ont collaboré à ce numéro :JEàN BEàuLIEu, JÉRÔME dELgàDO, JuLIE dEMERs, JEàN-PhILIppE dEsROchERs, PIERRE-aLExàNDRE FRàDET, PàscàL GRENIER, màxIME làbREcquE, JEàN-màRIE làNLO, aNNE-ChRIsTINE lORàNgER, PIERRE PàgEàu, PàMELà PIàNEzzà, GuILLàuME POTvIN, JuLIE VàILLàNcOuRT, CLàIRE VàLàDE
Correspondants à l'étranger :aLIÉNOR BàLLàNgÉ (FRàNcE), aNNE-ChRIsTINE lORàNgER (aLLEMàgNE), PàMELà PIàNEzzà (FRàNcE) Design graphique :SIMON FORTIN — SàMOuRàï Tél. :514 526-5155 |www.be.net/samourai Directeur marketing :aNTOINE ZEIND Tél. :514 744-6440 |azeind@azfilms.ca Placement publicitaire :éLIE CàsTIEL Tél. :514 598-9573 |cast49@sympatico.ca Comptabilité :JOsÉE aLàIN Conseiller juridique :dàvE tREMbLày Impression :tRàNscONTINENTàL S.e.n.C. Distribution :màIsON DE Là PREssE iNTERNàTIONàLE Tél. :1-800-463-3246, pOsTE 405 Rédaction et courrier des lecteurs :SÉquENcEs, 1600, àvENuE DE lORIMIER, buREàu 41, mONTRÉàL (QuÉbEc) H2K 3W5 lEs àRTIcLEs pubLIÉs N’ENgàgENT quE Là REspONsàbILITÉ DE LEuRs àuTEuRs. SÉquENcEs N’EsT pàs REspONsàbLE DEs MàNuscRITs ET DEs DEMàNDEs DE cOLLàbORàTION quI LuI sONT sOuMIs. màLgRÉ TOuTE L’àTTENTION àppORTÉE â Là pRÉpàRàTION ET â Là RÉDàcTION DE cETTE REvuE, SÉquENcEs NE pEuT êTRE TENuE REspONsàbLE DEs ERREuRs TEchNIquEs Ou TypOgRàphIquEs quI pOuRRàIENT s’y êTRE gLIssÉEs. Administration, comptabilité et anciens numéros :s’àDREssER â SÉquENcEs, C.P. 26, Succ. HàuTE-VILLE, QuÉbEc (QuÉbEc) G1r 4m8 Tél. :418 656-5040 Fax :418 656-7282 revue.capauxdiamants@hst.ulaval.ca Tous droits réservés e ISSN-0037-2412Dépôtlégal:2trimestre 2016 9782924354186 Dépôtlégal:BIbLIOThèquE ET aRchIvEs CàNàDà Dépôtlégal:BIbLIOThèquE ET aRchIvEs NàTIONàLEs Du QuÉbEc SÉquENcEs pubLIE sIx NuMÉROs pàR àNNÉE. Abonnements :JOsÉE aLàIN C.P. 26, Succ. HàuTE-VILLE, QuÉbEc (QuÉbEc) G1r 4m8 Tél. :418 656-5040 Fax :418 656-7282 (TàRIf INDIvIDuEL TàxEs INcLusEs pOuR 1 àN)30 $ 55 $ (TàRIf INDIvIDuEL TàxEs INcLusEs pOuR 2 àNs) (TàRIf INsTITuTIONNEL TàxEs INcLusEs pOuR 1 àN)46 $ 75 $ (TàRIf INDIvIDuEL éTàTs-UNIs pOuR 1 àN) 100 $ (TàRIf OuTREMER pOuR 1 àN) SÉquENcEs EsT MEMbRE DE Là SOcIÉTÉ DE DÉvELOppEMENT DEs pÉRIODIquEs cuLTuRELs quÉbÉcOIs (SodeP)www.sodep.qc.caeLLE EsT INDExÉE pàR rEpèRE, pàR L’iNDEx DEs pÉRIODIquEs càNàDIENs ET pàR Là FÉDÉRàTION iNTERNàTIONàLE DEs aRchIvEs Du FILM (FiaF) ET sON pROjET P.i.P. SÉquENcEs EsT pubLIÉE àvEc L’àIDE Du CONsEIL DEs àRTs ET DEs LETTREs Du QuÉbEc, Du CONsEIL DEs àRTs DE mONTRÉàL ET Du CONsEIL DEs aRTs Du CàNàDà.
ABONNEMENT INSTITUTIONNEL 514-343-6111/POSTE 5500 CLIENT@ÉRUDIT.ORG
ABONNEMENT INDIVIDUEL HTTPS://WWW.SODEP.QC.CA
ACHAT DE NUMÉROS INDIVIDUELS HTTP://VITRINE.ENTREPOTNUMERIQUE.COM
4| niColaS BoUKHrieF
en CoUVertUre
Cinémaetradicalisation
Ce titre on ne peut plus belliqueux mériterait l’élaboration d’un dossier. Espace oblige, nous avons opté pour une couverture plus restreinte. Les événements récents survenus à Paris et à Bruxelles nous interpellent parce qu’entourés de questions sans réponses, nous poussant par conséquent à remettre en cause notre métier de critique. En période de paix relative, nous avions le loisir d’entreprendre avec un plaisir e assumé des analyses formelles, sans aucune restriction, sans souci sociopolitique, confirmant que le cinéma est avant tout le 7 « art ».
ÉLIE CASTIEL rédaCteUr en CHeF N cETTE pÉRIODE TROubLE, fORTE EN DÉfàILLàNcEs sOcIàLEs, pOLITIquEs BELgIquE, â BRuxELLEs, L’àÉROpORT ET uNE LIgNE DE MÉTRO, sàNs cOMpTER e ET INDIvIDuELLEs, àLORs quE LEs pOpuLàTIONs OccIDENTàLEs, sàNs D’àuTREs ENDROITs pLàNIfiÉs, hEuREusEMENT ÉvITÉs DE jusTEssE. lEs OubLIER cELLEs Du PROchE-oRIENT, D’asIE ET D’afRIquE, sE TROuvENT àuTORITÉs sONT DÉpàssÉEs pàR LEs ÉvÉNEMENTs, LEs gOuvERNEMENTs Du DàNs uNE IMpàssE cOMME jàMàIs àupàRàvàNT, NOTRE DEvOIR DE « MONDE LIbRE » (L’EsT-IL vRàIMENT ?) DEMEuRENT cONfONDus DàNs LEuRs pENsEuRs EsT DE TÉMOIgNER pàR LE vERbE. BREf, Là cIvILIsàTION MONDIàLE pROpREs DÉbàTs suR Là quEsTION. lE pubLIc NE vEuT êTRE quE RàssuRÉ… s’ÉcROuLE â cOups DE pETITEs ET gRàNDEs guERREs, sELON LE TERRITOIRE. ràDIcàLIsàTION… pROfOND DÉsIR DE s’àffiRMER pàR Là vIOLENcE ET Là rELàTIvEMENT â cEs INquIÉTàNTEs ET NÉfàsTEs TuRbuLENcEs, Là cRITIquE MORT, pàR Là TERREuR ET Là DÉsTàbILIsàTION Du sTàTu quO. spÉcIàLIsÉE NE pEuT DEMEuRER INsENsIbLE. eNTRE L’àRT ET Là vIE s’EsT POuR LEs bEsOINs DE Là cOuvERTuRE DE cE NuMÉRO, NOus àvONs bATI, cOMME pàR DÉfàuT, uN LIEN INfàILLIbLE DE cOMpLÉMENTàRITÉ. lE chOIsI DEux fiLMs fRàNçàIs quI àbORDENT LE ThèME. CETTE pROxIMITÉ àvEc cINÉMà D’àujOuRD’huI, LE REspONsàbLE, pEuT-IL ENcORE sE pERMETTRE Là RÉàLITÉ NOus à D’àuTàNT INTERpELLÉs qu’ELLE RÉuNIT DEux ExEMpLEs quI DE pRODuIRE DEs fiLMs sàNs àucuN sOucI Ou pRÉOccupàTION pOLITIquE ? àbORDENT LE sujET pàR L’uN DEs ÉLÉMENTs fONDàMENTàux Du cINÉMà, là RÉpONsE, Du MOINs EN cE quI NOus cONcERNE, EsT càTÉgORIquE: L’ÉThIquE Du pLàN, ET pLus pàRTIcuLIèREMENT pàR L’àppROchE Du chàMp/ NON. POuR Là sIMpLE RàIsON quE LEs fORcEs bELLIquEusEs cONTINuENT â cONTREchàMp, EspàcE DEs ÉchàNgEs vERbàux, DEs cONfRONTàTIONs, sEMER L’INquIÉTuDE ET Là pàNIquE. màIs ON chERchE RàREMENT â sàvOIR DEs INTERROgàTIONs, ET suRTOuT DEs pRIsEs DE DÉcIsION. CELà EsT ÉvIDENT LEs càusEs Du MàL. lE cINÉMà sE DOIT D’ENquêTER suR cE fàcTEuR, càR DàNsLa désintégrationDE PhILIppE FàucON (DucésariséFatima). EN cONNàIssàNT LEs RàIsONs DE L’ExTRÉMIsME, ON pOuRRà LuI TROuvER SI LE fiLM DàTE DE 2011, IL N’EN DEMEuRE pàs MOINs àNNONcIàTEuR DEs sOLuTIONs. eN FRàNcE, â PàRIs, LE ChàRLIE HEbDO, L’HypER CàchER, DEs ÉvÉNEMENTs â vENIR. JàMàIs LE cINÉMà N’à ÉTÉ àussI pROchE Du LE BàTàcLàN ET â quELquEs cENTIMèTREs pRès, LE STàDE DE FRàNcE. eN quOTIDIEN, DEs DàNgERs quI LE guETTENT, DEs TuRbuLENcEs quI METTENT
SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
PhOTO :La désintégrationDE PhILIppE FàucON
niColaS BoUKHrieF |5
l ag e s t a t i o n n o c i v ed el ’ i d é o l o g i e
LE cITOyEN DàNs uN quàsI-ÉTàT D’àphàsIE DEvàNT LE DàNgER, cOMME sI Là DEvIsE ÉTàIT « VIvRE ET LàIssER MOuRIR… » au NOM D’uNE cERTàINE cOMpRÉhENsION Du CORàN, EN cELuI DE L’ExcLusION sOcIàLE, EN cELuI DE L’INTÉgRàTION MàNquÉE Ou IMpOssIbLE â RÉàLIsER, TROIs BEuRs DE Là RÉgION LILLOIsE ORgàNIsENT uN pLàN D’àTTàquE. FàucON cONNàîT bIEN cEs cENTREs DE RàDIcàLIsàTION Où Là pàROLE N’EsT uN pàs uN àcTE DIssIDENT, MàIs uN pROcEssus DE DÉfENsE, DE s’àffiRMER cOMME cITOyEN DàNs sON pROpRE TERRITOIRE, cONquIs, hORs-NORME, MàRgINàLIsÉ, cERTEs, MàIs àvEc sEs pROpREs sTRucTuREs sOcIàLEs ET IDÉOLOgIEs pOLITIquEs. eT puIs, uN fiLM, uN àcTE DE cRÉàTION. POuR FàucON, L’ÉpuRE, DàNs LE sENs DEs TRàITs Du fiLM, DE sà sTRucTuRE, DE sON àRchÉOLOgIE sOcIàLE, s’àvèRE uNE OccàsION D’ÉvITER LEs ExTRêMEs, LEs ÉvIDENcEs. PRENDRE sEs DIsTàNcEs àvEc LEs pERsONNàgEs ET EN MêME TEMps sE fONDRE EN Eux, c’EsT Lâ Là fORcE Du cINÉàsTE. iL y à uNE ÉcRITuRE àssuRÉE, ÉpàRgNàNT Là DuRÉE DE TOuTEs pàROLEs INuTILEs. iL y à àussI uNE pRÉsENTàTION DEs pROTàgONIsTEs, DEs êTREs DE TOus LEs jOuRs, EN chàIR, EN Os ET EN (DÉ)RàIsON, LOIN DE Là pEINTuRE càRIcàTuRàLE qu’ON pEuT sE fàIRE DEs TERRORIsTEs EN puIssàNcE. eT uN sTyLE, sIMpLE, fRONTàL, sàNs àMbIguïTÉs, DÉfENDàNT sà pàLETTE LIbRE, sON DROIT D’ExERcER LE MÉTIER DE cINÉàsTE EN TOuTE LIbERTÉ, sàNs àMbàgEs. COMME sOuvENT, L’ExcELLENT ET TROp DIscRET PhILIppE FàucON N’à pàs OpTÉ pOuR Là fàcILITÉ. lE pàRcOuRs D’uN jEuNE ÉTuDIàNT D’ORIgINE MàghRÉbINE quI DEvIENT TERRORIsTE IsLàMIsTE EsT LE TypE DE sujET quI s’ExpOsE sOIT â Là càRIcàTuRE sTIgMàTIsàNTE, sOIT â Là cOMpLàIsàNcE àNgÉLIquE. avEc sON sENs DE L’ObsERvàTION hàbITuEL, FàucON ÉvITE
PhOTO :Made in France
cEs DEux ÉcuEILs. tOuT cELà EN pREsquE 1 h 20. COMME pOuR N’OffRIR àu spEcTàTEuR àucuN MOMENT DE RÉpIT. avEcLa désintégration, LE REgàRD REvêT uN RÔLE àussI cOMpLIcE quE fONDàTEuR. FOuTRE LE bORDEL, MàIs pOuR uNE càusE, sàNs DOuTE pàs Là bONNE fàçON, MàIs pEu IMpORTE. SàNs jugER Ou ENcORE MOINs LÉgITIMER, L’àuTEuR Du TRès bEàu ET LIMpIDEFatimaMONTRE IcI Là gEsTàTION D’uNE IDÉE quI DÉpàssE DE LOIN L’àcTE, pàRcE quE jusTIfiÉE pàR DEs àRguMENTs RàDIcàux, supERficIELs, fàussEMENT RELIgIEux, quI N’ONT àbsOLuMENT RIEN â fàIRE àvEc Là LOgIquE. lE 360º s’IMpOsE pOuR Là càMÉRà, NON pàs pOuR TRàquER aLI, nàssER ET HàMzà, MàIs pOuR MIEux MONTRER L’àbsENcE DE cONscIENcE, LE MÉpRIs DE Là vIE, LE REfus DEs vàLEuRs OccIDENTàLEs qu’ILs uTILIsENT MàLgRÉ TOuT: cELLuLàIREs, vOITuREs, bOMbEs àRTIsàNàLEs, iNTERNET. ÊTRE NÉs Du MàuvàIs cÔTÉ Dupériph, c’EsT s’àbàNDONNER àux sERMONs RàDIcàux, c’EsT s’INvENTER uNE vIE DE cOLèRE, c’EsT àssuMER uNE RàgE DàNs LE cœuR quI NE pEuT s’àDOucIR Ou sIMpLEMENT DIspàRàîTRE quE pàR L’àcTE ExTRêME àu NOM D’uN IDÉàL: LE MàRTyRE. dE HàMzà, LE cONvERTI DEs TROIs, ON NE sàuRà RIEN, Ou pREsquE. PEu IMpORTE, LORsquE Là RàDIcàLIsàTION s’àTTàchE â L’INDIvIDu, LEs ORIgINEs IMpORTENT pEu Du MOMENT Où L’ON DEMEuRE fiDèLE â Là càusE. QuàNT âMade in France, NOTRE cOLLèguE JÉRÔME dELgàDO sE pENchE suR LE fiLM TEL qu’IL LE pERçOIT, àvEc sEs fORcEs ET sEs fàIbLEssEs. dE NOTRE cÔTÉ, NOus pROfiTONs DE sà pRÉsENcE pOuR RENcONTRER nIcOLàs BOukhRIEf, LE METTEuR EN scèNE, cONscIENT DEs DàNgERs quE Là RÉàLIsàTION Du fiLM àuRàIT pu pOsER. iL ExpLIquE sà DÉMàRchE ET RÉpOND â NOs quEsTIONs àvEc uNE àTTITuDEdébatET NON pàs pàR LE bIàIs D’uN fàcE-â-fàcE àMORphE.
SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
6| niColaS BoUKHrieF
Made France in u n eg u e r r e s a i n t e e t s e si l l u s i o n s N’eût été sa proximité avec l’actualité, ce polar aurait été un énième divertissement ancré dans un improbable attentat menaçant le brouhaha d’une ville somme toute rassurante – Paris, en l’occurrence. Un autre polar, avec ses scènes clés et attendues, loin du portrait de société qu’il ne prétend pas être. JÉRÔME DELGADO ILM pRÉMONITOIRE, Ou TOuT sIMpLEMENT œuvRE TENuE àu COïNcIDENcE ÉTONNàNTE àvEc LEs àTTENTàTs DE PàRIs ET pàRfuM Du pLus sOMbRE pRÉsENT ?Made in FranceDÉsORMàIs DE BRuxELLEs,, sIxIèME Made in France TRàITE Du sujET DE Là âFpOINT â Là RÉàLITÉ quE sà NàIssàNcE cE LONg MÉTRàgE DE nIcOLàs BOukhRIEf (Le convoyeur), cOLLE RàDIcàLIsàTION DE L’INTÉRIEuR MêME D’uNE cELLuLE. C’EsT LE pOINT à pLuTÔT ÉTÉ cOMpLExE. DE vuE DEs DjIhàDIsTEs qu’àDOpTE BOukhRIEf, NON pàs TàNT pOuR SuIvàNT DE pRès Là fiN Du TOuRNàgE, LEs àTTENTàTs â ChàRLIE HEbDO àDhÉRER â LEuR LuTTE quE pOuR sàTIsfàIRE LE pLàIsIR cOupàbLE Du ONT D’àbORD fàIT fuIR uN pREMIER DIsTRIbuTEuR. Sà sORTIE àvàIT ÉTÉ, spEcTàTEuR. CE fiLM EN EsT uN vOyEuR, cELuI quI pERMET DE vOIR àu bOuT Du cOMpTE, pRÉvuE uN jOuR DE NOvEMbRE. oR, quELquEs cE quI sE TRàME DàNs LEs cOuLIssEs DE L’hORREuR, sàNs qu’ON sE jOuRs àvàNT, TOuT ExpLOsàIT àu BàTàcLàN ET àILLEuRs.Made insàLIssE LEs MàINs. Franceà, Du cOup, ÉTÉ RETIRÉ DE L’àffichE, àvàNT D’y REvENIR uNE ? oN NE DEMàNDE pàs àuauRàIT-IL pu EN êTRE àuTREMENT fOIs pàssÉEs D’àuTREs LONguEs sEMàINEs DE DEuIL. RÉàLIsàTEuR DE pRENDRE pOsITION, LE sujET N’àppELàNT pàs àu lE fiLM EffRàIE, sàNs DOuTE, Du fàIT qu’IL EsquIssE uN pORTRàIT fORT DÉbàT, NI DE MILITER cOMME LE fERàIT uN cINÉàsTE quI suIvRàIT LEs RÉàLIsTE DE L’àcTuàLITÉ. là TERREuR EsT DÉjâ DàNs LEs RuEs. iL NE fàuDRàIT cOMbàTTàNTs DàNs Là SIERRà màEsTRà. JusTEMENT, vOILâ, L’ÉcuEIL D’uN pàs qu’ELLE sE RETROuvE àussI suR LEs ÉcRàNs, àINsI pREsquE gLORIfiÉE TEL pROjET. FàIRE uN fiLM D’àcTION (LIRE DE DIvERTIssEMENT) suR uN pàR LE gENRE pOLIcIER. eNTIèREMENT àssuMÉ cOMME ficTION pOuRTàNT, sujET àussI DÉLIcàT, suR LEquEL ON N’à pàs DE REcuL, LE cONDàMNE sàNs àucuN ÉLÉMENT pROpRE àu cINÉMà Du DIREcT, cE pOLàR suIT, DàNs EssENTIELLEMENT â REsTER â Là suRfàcE DE Là pRObLÉMàTIquE MêME sI, sEs pRÉpàRàTIfs D’uN àTTENTàT, uNE DE cEs cELLuLEs DjIhàDIsTEs quE pàRàDOxàLEMENT, Là pRÉMIssE DE DÉpàRT ÉTàIT DE pERcER Là càRàpàcE L’occIDENT, ET pàRTIcuLIèREMENT L’euROpE, LàIssE gERMER. ET D’INfiLTRER LE MOuvEMENT cLàNDEsTIN.
SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
PhOTO : là TERREuR EsT DÉjâ DàNs LEs RuEs
PERsONNàgE cENTRàL, LE NàRRàTEuR EsT uNE TàupE. JOuRNàLIsTE DàNs Là vIE DE TOus LEs jOuRs, cE SàM INcàRNÉ àvEc uN gRàND NàTuREL pàR màLIk ZIDI (CÉsàR Du MEILLEuR EspOIR EN 2006, pOuR Les amitiés maléfiques) à EN TêTE D’ÉcRIRE uN LIvRE suR LE MOuvEMENT TERRORIsTE. lE RÉcIT â L’ÉcRàN, cE sONT LEs LIgNEs DE sON bOuquIN; sON REgàRD, cELuI DE L’INfiLTRÉ. iL OccupE, DàNs cE sENs, Là sEuLE pOsITION àccEpTàbLE. iL EsT â Là fOIs L’àLTER EgO Du cINÉàsTE ET Là vOIx ET LEs yEux DE Là pOpuLàTION. lE jOuRNàLIsTE à LE bEàu RÔLE, LuI quI INcàRNE LEs vàLEuRs DE jusTIcE ET D’INTÉgRITÉ; vàLEuRs qu’IL EsT pRêT â DÉfENDRE jusqu’â sàcRIfiER sà pROpRE vIE DE pèRE DE fàMILLE. CETTE sITuàTION Du vIsàgE â DEux fàcEs EsT â Là bàsE MêME Du RÉcIT. SàM N’EsT EN EffET pàs LE sEuL â sIMuLER LE cONTRàIRE DE cE qu’IL pRÔNE DàNs Là RÉàLITÉ. lEs quàTRE MEMbREs DE Là cELLuLE àvEc quI IL sE LIE D’àMITIÉ àDOpTERONT àussI LE jEu DEs àppàRENcEs TROMpEusEs. POuR NE pàs ÉvEILLER DE sOupçONs, ILs sONT INcITÉs â àbàNDONNER LEs MœuRs DIcTÉEs pàR LE CORàN, â sE RàsER Là bàRbE ET MêME â bOIRE ET â fuMER; bREf, â sE fàIRE pàssER pOuR cEs bONs occIDENTàux quI vIvENT DàNs LE pÉchÉ. nIcOLàs BOukhRIEf àbusE Du sTRàTàgèME EN fàIsàNT DE sON jOuRNàLIsTE uN àgENT DOubLE DE Là pOLIcE. FILs D’aLgÉRIEN ET DE FRàNçàIsE, MusuLMàN MODÉRÉ ET LETTRÉ, LE pERsONNàgE pOssèDE DÉjâ EN LuI DE MuLTIpLEs TRàITs. dàNs Là cELLuLE, IL DEvIENT D’àILLEuRs LE pROfEssEuR D’àRàbE. Çà N’EMpêchE pàs cERTàINs DE DOuTER DE L’àuThENTIcITÉ DE sON cREDO DjIhàDIsTE, MàIs LE RÉàLIsàTEuR chOIsIT DE NE pàs TROp INsIsTER Lâ-DEssus, àvEc RàIsON. lE suspENsE DEMEuRE jusqu’àu bOuT. dès LORs, L’IDÉE DE LE fàIRE TOMbER ENTRE LEs MàINs DEs pOLIcIERs EsT INuTILE, vOIRE INvRàIsEMbLàbLE ET MêME bIàIsÉE. SELON BOukhRIEf, ET cERTàINEs scèNEs D’uNE ÉTONNàNTE àbsuRDITÉ, LEs àuTORITÉs sONT sI DÉpOuRvuEs DE MOyENs ET D’IDÉEs qu’ELLEs sONT pRêTEs â cONfiER àu pREMIER vENu Là TAchE DE fàIRE ÉchOuER LE pROjET D’àTTENTàT. eN DEhORs DE cE pORTRàIT pEu flàTTEuR DE Là pOLIcE, IL fàuT REcONNàîTRE àu cINÉàsTE L’INTELLIgENcE DE NE pàs êTRE TOMbÉ NI DàNs Là càRIcàTuRE NI DàNs Là DIàbOLIsàTION. iL sE gàRDE DE NE pàs TROp IsLàMIsER sON pROpOs, NE METTàNT EN scèNE qu’uNE fOIs, EN OuvERTuRE, uN IMàM ET sON àuDITOIRE. CERTEs, sON pRêchE N’EsT
PhOTO : S'ENgàgER DàNs uNE LuTTE àRMÉE
pàs TENDRE ENvERs LEs MœuRs OccIDENTàLEs, MàIs IL N’àppELLE pàs àux bOMbEs. SI LEs MEMbREs DE Là MILIcE fRÉquENTENT uNE bàNàLE MOsquÉE, àNONyME ET D’àppàRENcE ILLÉgàLE, ILs cOMpLOTENT EN MàRgE ET â sON INsu ET â cELuI DE TOuTE Là cOMMuNàuTÉ MusuLMàNE DE FRàNcE. C’EsT LEuR pROpRE INTERpRÉTàTION DEs pàROLEs Du chEf RELIgIEux quI LEs guIDE vERs Là vIOLENcE. dàNsMade in France, LEs TERRORIsTEs NE sONT pàs DEs LOups sOLITàIREs LAchÉs EN vILLE, cOMME ON à TENDàNcE pàRfOIs â LEs DÉcRIRE. iLs sONT jEuNEs ET MOTIvÉs, cERTàINs ONT uN EMpLOI, D’àuTREs uNE sàINE vIE DE fàMILLE. aussI, chàcuN D’Eux à uN àLIbI quI LEs pOussE â s’ENgàgER DàNs Là LuTTE àRMÉE. lE fiLM LEs pRÉsENTE DàvàNTàgE cOMME DE gRàNDs ENfàNTs àvEugLÉs pàR LEuR NàïvETÉ. iL NE suffiT quE D’uN LEàDER àvEc suffisàMMENT D’àscENDàNT pOuR LEs MàNIpuLER. UN hOMME, D’àppàRENcE pLus ExpÉRIMENTÉE, quI LuI àussI pRÉTEND DEs chOsEs quI sE RÉvÉLERONT fàussEs. iNcàRNÉ àvEc suffisàMMENT D’àpLOMb ET DE TÉMÉRITÉ pàR dIMITRI STOROgE (L’àMàNT DàNsNuit #1D’aNNE éMOND), HàssàN EsT LE pERsONNàgE syMbOLE DE TOuTE E L’EsbROufE quI pLàNE suR cETTE guERRE sàINTE Du 21 sIècLE. lEs pORTRàITs DE chàcuN DEs TERRORIsTEs vITE EsquIssÉs, LE RÉcIT EMbRàyE DàNs L’àcTION. PuIsqu’IL s’àgIT àvàNT TOuT D’uN fiLM pOLIcIER, IL fàuT bIEN qu’IL EN pOssèDE LEs ROuàgEs ET TOuTEs LEs scèNEs cLÉs : INTRODucTION pàR EffRàcTION, TRàfic D’àRMEs àvEc TRàhIsON MEuRTRIèRE, àffRONTEMENT àvEc Là pOLIcE… l’INTRIguE, bIEN MENÉE, NE MàNquE pàs DE TENsION. là MONTÉE DRàMàTIquE, ELLE, s’àccOMpàgNE DE Là MORT DEs pROTàgONIsTEs, quI TOMbENT L’uN àpRès L’àuTRE. eT Là fiNàLE, cOMME DàNs TOuTE bONNE ficTION Du gENRE, MèNE àu succès DEs bONs ET â L’ÉchEc DEs MÉchàNTs. PàRIsIENs ET BRuxELLOIs cROIRONT-ILs cETTE àuTRE ILLusION ? ★★½
Origine :FRàNcE –Année :2015 –Durée :1 h 34 –Réal. :nIcOLàs BOukhRIEf Scén. :BEsNàRD, nIcOLàs BOukhRIEf – éRIc Images :PàTRIck GhIRINghELLI – Mont. :CÉLINE PERREàRD –Dir. Art. :aRNO rOTh Mus. :rObIN COuDERT –Int. : màLIk ZIDI (SàM), dIMITRI STOROgE (HàssàN), FRàNçOIs CIvIL (ChRIsTOphE), nàssIM SI ahMED (dRIss), ahMED dRàMÉ (SIDI) –Prod. :mIsEREz, màTThIEu CLÉMENT WàRTER –Distr. :axIà.
SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
nIcOLàs BOukhRIEf Une question de prise de conscience morale
Début de la cinquantaine. Assez de maturité pour réaliser des films avec sérieux sans se soumettre à des diktats d’une autre époque. Excritique de cinéma, cela lui donne un certain privilège : commettre le moins d’erreurs et savoir s’autocritiquer. À son actif, six films dontLe convoyeur(2003),Cortex(2008) etGardiens de l’ordre(2010). La diversité dans les sujets abordés lui fait prendre conscience, aujourd’hui, que le monde est atteint d’un nouveau virus sociopolitique : le terrorisme.SÉquENcEsl’a rencontré pour la sortie, à Montréal, deMade in France, seulement sur Internet et VOD dans son pays d’origine.
ProPoS reCUeilliS et retranSCritS ParÉLIE CASTIEL
Avec le recul et les événements récents, il semble qu’il y avait, de votre part, une urgence à faire le film. C’est en fait, si l’on en juge par votre filmographie, qu’il s’agit de votre premier essai politique. tOuT â fàIT. eN quELquE sORTE, LE pROjET Du fiLM à ÉMàNÉ suITE â Là fàMEusE àffàIRE mERàh quI à ENflàMMÉ Là FRàNcE. UN MOMENT DàNs Là sOcIÉTÉ fRàNçàIsE àcTuELLE Où ON sENTàIT quE LEs chOsEs N’àLLàIENT pLus êTRE LEs MêMEs. JE ME suIs LàNcÉ TRès RàpIDEMENT DàNs L’ÉcRITuRE, MàIs j’àI Eu bEàucOup DE MàL â TROuvER uN pRODucTEuR, Là pLupàRT D’ENTRE Eux ÉTàNT pEu fRIàNDs â vERsER DE L’àRgENT DàNs DEs sujETs RIsquÉs. eN FRàNcE, EN cE MOMENT, LEs gENs sONT fRILEux fàcE â cERTàINs ENjEux sOcIàux ET àu cINÉMà; ILs vONT suRTOuT vOIR DEsblockbustersàMÉRIcàINs Ou DEs cOMÉDIEs fRàNçàIsEs pOuR s’ÉvàDER. dàNs Là sOcIÉTÉ fRàNçàIsE, àpRès mERàh, IL y àvàIT uNE cERTàINE pàRàNOïà fàcE â TOus cEs àTTENTàTs
SÉQUENCES302| MAI – JUIN 2016
uN pEu pàRTOuT DàNs LE MONDE. dE TOuTE ÉvIDENcE, LE cINÉMà fRàNçàIs, MIs â pàRT, pàR ExEMpLE, Là pÉRIODE GàvRàs, N’EsT pàs DE TENDàNcE pOLITIquE.
D’une certaine façon, ça me rappelle le Hollywood des années de la Seconde Guerre mondiale, alors qu’on produisait surtout des comédies musicales et romantiques pour faire oublier aux gens ce qui se passait vraiment. ouI, EN EffET. JE suIs D’àccORD àvEc vOus. effEcTIvEMENT, MêME sI NOus NE sOMMEs pàs â L’INTÉRIEuR D’uNE guERRE MONDIàLE, pLusIEuRspetits grandscONflITs sE pàssENT uN pEu pàRTOuT ET LàIssENT DEs TRàcEs. POuRMade in France, LORsquE NOus àvONs fiNàLEMENT TROuvÉ Du fiNàNcEMENT pOuR uN buDgET â MOINDREs cOûTs ET quE LE fiLM ÉTàIT pRêT pOuR uNE sORTIE, LEs ÉvÉNEMENTs DE ChàRLIE HEbDO ET DE L’HypER CàchER ONT fàIT chàNgER D’àvIs LE