1001 secrets de bien-être

De
Publié par

Vous rêvez de sommeil profond et de réveil léger ou de soins naturels qui changent tout ? Mais vous trouvez qu’il est difficile de s’accorder une pause bien-être dans des journées bien remplies ? Au contraire ! Prendre soin de soi n’est pas sorcier et le bien-être est à la portée de tous. Découvrez, au gré de vos envies, des petits secrets comme des perles de sérénité pour, au fil des jours, bénéficier des vertus des plantes, concocter vos produits de beauté, savourer les aliments « vitalité » ou pratiquer des exercices de relaxation…Spécialistes du bien-être, les auteures vous confient une multitude de conseils, astuces et rituels qui adouciront et embelliront votre quotidien.
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
cover
titre

Avertissement

Les conseils santé donnés dans cet ouvrage ne concernent évidemment pas
les pathologies lourdes et ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un médecin
ou d’un professionnel de la santé.

 

 

© 2009, Prat éditions

Division d'Intescia

52, rue Camille-Desmoulins, 92448 Issy-les-Moulineaux cedex

Composition : Maryse Claisse

ISBN : 978-2-8095-0583-2

ISSN : 1771-9895

Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, 2e et 3e a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite » (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Approchez… là… un peu plus près…

Nous vous invitons, dans l’intimité de ces pages, à « poser vos bagages » pour une parenthèse de bien-être.

Rien de mystérieux dans ces secrets, mais juste, entre vous et nous, d’humbles confidences. Apprenez à concocter des soins de beauté et de sérénité 100 % nature. Goûtez aux pratiques et exercices glanés (et éprouvés !) auprès des spécialistes du mieux-être. Initiez-vous aux savoir-faire actuels et traditions millénaires en matière d’énergie, de vitalité, de nutrition et remèdes naturels. Avec curiosité, aventurez-vous sur les pistes alternatives pour vivre sereinement et durablement dans le respect de soi, des autres et de la planète… Et… surtout, faites vibrer vos sens, savourez tous ces ingrédients plaisir, entre rêve, sensualité, gourmandise, jeu et rire… à partager !

Alors, venez et … entrez dans le monde de l’harmonie.

Carine Anselme & Eve François

Maison cocon

Bienvenue dans la sphère de l’intime…

Doucement, poussez la porte de ce nid douillet, qui se met volontiers au diapason de vos besoins de relaxation.

À ses heures, la maison se vit en refuge où il est doux de se lover. Prenez le temps de faire de petits changements avec de petits riens, afin que le bien-être s’installe dans… votre maison cocon.

BRANCHE-FLEURS-4.psd
cover

La chambre ou l’antichambre du 7e ciel

Afin que vos nuits soient (encore) plus belles que vos jours, voici quelques clés confidentielles pour transformer tour à tour votre chambre en havre de repos, en paradis de l’amour, en abri des rêves. Chut !

Frise-3-4.tif

Un sommeil de rêve

sommeil

Un sommeil de rêve

tête au nord

Probablement que cette idée se transmet depuis que l’humain a découvert les quatre points cardinaux et expérimenté les différentes positions de son lit. Pour, à votre tour, apporter votre pierre à cette équation universelle, n’hésitez pas à bouger les meubles de votre chambre et installer la tête du lit le plus au nord possible (ou nord-ouest) selon l’exposition de la pièce. Observez les éventuels changements dans la qualité de votre sommeil. Essayer, c’est l’adopter… si tout va bien. Sinon, continuez à déménager le lit d’un mur à l’autre pour trouver le juste lieu de votre nid.

pensées roses

Avant de « débrancher » pour la nuit, vive le ménage du soir ! Pas de panique, nul besoin de sortir l’aspirateur. L’heure, au contraire, est à l’apesanteur… Imaginez plutôt que vous balayez vos soucis et aérez votre tête (pourquoi seule la maison y aurait-elle droit ?) : couchée, inspirez profondément en gonflant le ventre, tout en visualisant du rose tendre, symbole de calme. Expirez longuement pour chasser vos tracas, matérialisés par du gris. Une astuce : si vous avez des difficultés à visualiser les couleurs, imaginez une belle rose (rose !) en inspirant et expirez de la fumée grise.

Et s’il était possible de se vider l’esprit, hanté par le flux incessant de la pensée que les Indiens comparent à un « singe piqué par un scorpion » ? Expérimentez l’effet de ce point d’automassage : repérez avec l’index un point plus ou moins sensible entre les sourcils. Massez fermement en faisant de petits cercles dans les deux sens tant que cela sera agréable. Répétez le lendemain et plusieurs autres soirs au coucher. Observez.

songes lavande

Pour dormir sur vos deux oreilles, parsemez votre oreiller de quelques gouttes d’ HE* de lavande fine ou de lavandin, juste avant d’aller au lit. Rêves tendres à l’horizon…

ondes de nuit

Un bon sommeil est un sommeil qui recharge les batteries, autrement dit qui rééquilibre votre énergie. Le cerveau, malmené par les journées de stress, vous aide à cette tâche en produisant des ondes dans lesquelles vous allez, comme sur un chemin, vous promener : des ondes Alpha, qui vous cueillent au moment de l’endormissement, aux ondes Delta qui vous conduisent au sommeil profond sans rêve, en passant par les Thêta. Or, souvent nous stagnons dans cet état de sommeil léger qui contribue à nous réveiller encore fatigués ! Bien entrer dans son sommeil, c’est comme partir en promenade : mieux vous préparerez la balade, mieux vous en profiterez. Pensez-y avant de vous coucher.

endormissement

Le train du sommeil peut siffler plusieurs fois par nuit. Mais, sachez-le, il ne passe que toutes les deux heures. Lorsque le soir, à la maison, vous sentez les sirènes de l’onde Alpha vers elles vous attirer – tête lourde, bâillements –, laissez-vous entraîner. Cessez toute activité et… courez vous coucher ! Ressentez en pleine conscience le juste moment de ce passage d’un état de veille à un état d’endormissement.

retour au calme

1001 choses vagabondent dans votre tête à l’heure de retrouver les bras de Morphée ? Couchée dans le lit, glissez un coussin sous les genoux. Placez les deux mains autour du nombril, en formant un losange. Respirez profondément et visualisez que vous ramenez l’énergie « à la maison » : au centre du ventre, comme une centrifugeuse. À pratiquer 5 à 10 minutes pour trouver le calme et apaiser le mental. Sachez que cela marche aussi en cas de réveil intempestif et d’insomnie.

dîner léger

Combien de nuits agitées pour cause de repas avalé trop près de l’heure du coucher, que votre foie, qui lui ne dort pas, n’apprécie pas ? Que faire alors quand vous rentrez tard du bureau, d’une soirée ? Une pomme et une infusion* de tilleul ou… rien avant le lendemain ! Pari gagné d’avance pour un réveil tonique et pour « digérer » les difficultés de la journée !

Manger peu le soir peut être toute une histoire… lourde à digérer ! Repas propice aux retrouvailles familiales, moment de détente, souvent ces plaisirs sont associés à ceux de la bonne chère. Pas faux… pas si exact non plus. Vous pouvez manger peu, sain, goûteux et joyeux à la fois ! Veillez à la quantité et privilégiez les aliments « légers » pour le soir : potages, légumes cuits, riz, millet, compote de fruits, etc. Comme qui dort dîne, vous n’aurez pas faim… et vous dormirez bien ! La boucle est bouclée.

infusion réconfortante

Boire chaud avant d’aller vous coucher, quelle bonne idée ! En hiver, testez un mélange réchauffant de fenugrec et sarriette (plantes séchées) : faites bouillir dans un demi-litre d’eau 1 cuillerée à café de fenugrec pendant 5 minutes. Hors du feu, ajoutez 1 cuillerée à café de sarriette et laissez infuser pendant 12 minutes. Savourez tel quel ou avec un peu de miel.

contre l' insomnie

Il y a des soirs où l’on sent que le sommeil n’est pas au rendez-vous, que la nuit va rimer avec insomnie et que le matin sera chagrin. Moment idéal pour goûter à ce massage indien. Allongée dans le lit, les yeux fermés, en comptant mentalement à chaque exercice 2 fois 60 secondes : 1. Frottez lentement les tempes du bout des doigts en faisant de petits cercles. 2. Faites un « shampoing » du cuir chevelu, toujours avec le bout des doigts, du haut du crâne jusque dans la nuque. 3. Servez-vous de vos doigts pour « peigner » toute la tête, du sommet du crâne à la nuque et aux épaules. Mais… c’est formidable… vous dormez ?

Pour ne pas ruminer vos pensées noires au lit ni passer une nuit blanche, déposez vos soucis et votre blues sur le papier. Les écrire, c’est un peu comme passer l’éponge. Ce qui vous semble gros comme un rocher ce soir ne sera peut-être qu’un grain de sable à votre réveil, que vous parviendrez à dissoudre dans la journée. Une fois au lit, dirigez intentionnellement vos pensées sur ce qui vous fait plaisir ou un lieu qui vous ressource. Savourez… et évadez-vous dans le sommeil.

souffle guérisseur

Ah, qu’il est doux d’aller au lit… Tensions et douleurs parasitent ce moment de bonheur ? Au creux du lit, yeux fermés, intériorisez-vous. Dirigez votre souffle et passez-le, tel un onguent calmant, sur les zones douloureuses. Visualisez-le : il s’insinue au creux de vos nœuds et les délie, il insuffle de l’espace là où vous vous sentez oppressée, congestionnée, courbatue. Eh oui, nous oublions souvent que nous avons toujours sur nous le meilleur outil de bien-être : la respiration.

rêveries

Le psychanalyste C. G. Jung disait : « Quand un homme entre dans une phase significative de son destin, on peut assurer avec certitude qu’il en a été averti par ses rêves. » Aussi, prêtez l’oreille à la voix des rêves pour éclairer votre Voie.

Vous pouvez aussi ramener le rêve à la vie en vous inspirant de la Gestalt*, c’est-à-dire en faisant parler les intervenants du rêve. Vous avez rêvé d’un proche, d’un aigle ou de l’océan ? Entrez dans leur « peau » et invitez-les à s’exprimer. Sans réfléchir, laissez aller instinctivement votre plume sur le papier. Écrivez ou dessinez ce qu’ils ont à vous dire. Puis, oubliez.

Conviez la magie du rêve à votre chevet, en dialoguant avec lui : avant de vous coucher, demandez à vous en souvenir, inspirez-lui une thématique qui vous est chère ou vous tracasse. Soyez simple et précise dans votre demande ou votre orientation (que vous pouvez écrire). Cette induction, technique aussi vieille que l’humanité, était largement pratiquée dans l’Antiquité. Pendant près de 1 000 ans, les gens ont invoqué Esculape, dieu romain de la médecine, pour recevoir des songes favorables.

Le rêve est tel un fil d’araignée. Mieux vaut ne pas bouger du lit pour ne pas le briser et perdre le précieux enseignement de tous ses détails. Offrez-vous un outil de connaissance de soi et d’évolution, en tenant un journal des rêves, à garder dans votre table de nuit. Au réveil, ni une ni deux, transcrivez à chaud le film de vos songes. Sensations, émotions, images : décrivez le tout avec précision. Exercez vos 5 sens. Regardez, goûtez, entendez, palpez, sentez le rêve… ou le cauchemar, tout aussi révélateur. Plus vous travaillerez vos rêves, mieux vous vous en souviendrez et plus ils vous apporteront. Parole de rêveuse !

REVE_fmt
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.