L'Apparition du Nord selon Gérard Mercator

De
Depuis toujours le pôle Nord fascine. Territoire hostile, ce n’est qu’au xxe siècle que les explorateurs atteindront cette destination mythique. Et pourtant, en 1595, le génial cartographe flamand Gérard Mercator publie, dans son atlas mondial, une planche audacieuse : Septentrionalium Terrarum descriptio.
Déjà, la projection polaire déroute. Les continents s’enroulent autour de quatre îles qui forment une vaste surface circulaire, montrant que l’Amérique est une proche voisine de l’Europe et de l’Asie. Au centre, un rocher surplombe le Polus Arcticus. Mercator fait cohabiter des représentations du territoire réalistes et même novatrices avec d’autres, qualifiées de mystérieuses, voire de fantaisistes.
En décortiquant ce document exceptionnel, Hamelin, Biondo et Bouchard traitent de la nordicité à travers différents thèmes tels l’exploration polaire, le mythe du pôle Nord, l’autochtonie ou encore la terminologie nordique. À leur tour audacieux, ils proposent des hypothèses sur la représentation de la banquise et abordent la question des cycles climatiques et du réchauffement actuel de l’Arctique.
Un beau livre de 192 pages, en couleurs, imprimé au Québec dans un tirage limité.
Au verso de la jaquette, sur un papier Cougar superfin, une reproduction de la carte originale permet de suivre en détail les auteurs dans leur voyage arctique.
Spécialiste du Nord canadien, Louis-Edmond Hamelin est écrivain, professeur et géographe. Son ouvrage Nordicité canadienne est une œuvre pionnière dans les recherches nordiques qui lui a valu le Prix du Gouverneur général en 1975. Le film Le Nord au cœur, de Serge Giguère, brosse le portrait de la carrière de ce grand homme.
Diplômé de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université de Montréal, Stéfano Biondo est à l’origine de la création du Centre d’information géographique et statistique de la Bibliothèque de l’Université Laval, où il occupe la fonction de cartothécaire depuis 2005.
Joë Bouchard est bibliothécaire à l’Université Laval depuis 2009 après l’avoir été à l’Université de Moncton. Il détient une maîtrise en sciences de l’information de l’Université de Montréal et une maîtrise en études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il s’intéresse aux sources documentaires liées à la constitution de l’imaginaire du Nord.
Publié le : mardi 19 mars 2013
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896647569
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
selon GÉRARD MERCATOR
LouisEdmond Hamelin Stéfano Biondo et Joë Bouchard
Extrait de la publication
Les éditions du Septentrion remercient le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour le soutien accordé à leur programme d’édition, ainsi que le gouvernement du Québec pour son Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres. Nous reconnaissons également l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Révision : Solange Deschênes Réalisation de l’index : Aude Tousignant Mise en pages et maquette de la couverture : KX3 Communication inc.
Si vous désirez être tenu au courant des publications des ÉDITIONS DU SEPTENTRION vous pouvez nous écrire par courrier, par courriel à sept@septentrion.qc.ca, par télécopieur au 418 5274978 ou consulter notre catalogue sur Internet : www.septentrion.qc.ca
© Les éditions du Septentrion 1300, av. Maguire Québec (Québec) G1T 1Z3
Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013 ISBN papier : 9782894487327 ISBN PDF: 9782896647569
Diffusion au Canada : Diffusion Dimedia 539, boul. Lebeau SaintLaurent (Québec) H4N 1S2
Ventes en Europe : Distribution du Nouveau Monde 30, rue GayLussac 75005 Paris
2
Extrait de la publication
3
e À l’occasion du 500 anniversaire de la naissance de Gérard Mercator
4
selon GÉRARD MERCATOR
LouisEdmond Hamelin Professeur émérite de géographie
Stéfano Biondo et Joë Bouchard CartothécaireBibliothécaire
Extrait de la publication
6
AVANTPROPOS
C’est par un heureux concours de circonstances que nous avons pu réaliser avecM. LouisEdmond Hamelin le livre que vous tenez entre vos mains. Tout a commencé pour nous avec l’achat en 2010, à Prague, d’un exemplaire original (1595) de la carteSeptentrionalium Terrarum descriptiode Gérard Mercator. Cette acquisition répondait à la conviction qu’une institution qui a fait des études nordiques un de ses fers de lance doit conserver et partager les sources docu mentaires anciennes liées à la constitution et à la transmission du savoir dans le domaine. Nous avions préalablement consulté M. Hamelin, fondateur du concept de nordicité en 1960, pour connaître son opinion sur la planche. Non seulement nous avaitil assurés de la grande richesse de celleci, mais il nous avait aussi révélé avoir travaillé à une étude qui s’y consacrait, et qui n’avait jamais été publiée. Depuis ce jour, plus d’une trentaine de rencontres nous ont permis de développer et de mener à terme ce projet de publication. Dans ce cadre, nous avons eu le plaisir de côtoyer un homme d’une rare érudition, dont la vivacité et l’ouverture d’esprit nous ont profondément marqués. Nous espérons que le résultat de notre travail saura intéresser autant les spé cialistes des cartes que les lecteurs qui y sont peu familiers, mais qui sont attirés par les questions sur le Nord. Il faut dire que ce livre ne constitue pas un ouvrage de cartographie historique classique. Il s’agit plutôt d’un essai de compréhension et d’interprétation d’une carte géographique primordiale pour l’étude du Nord.
7
Extrait de la publication
Notre approche se veut ouverte et inclusive, elle réunit des réflexions liées à la cartologie, à l’exploration arctique, à l’autochtonie, à la terminologie et au ré chauffement climatique. Enrichie de la connaissance approfondie du territoire arctique par LouisEdmond Hamelin, cette approche nous permet de proposer des hypothèses audacieuses et, nous le souhaitons, de faire ressortir l’extraordi naire contenu de la planche polaire de Mercator.
* * * * *
La valorisation du patrimoine cartographique peut être grandement facilitée parl’utilisation des nouvelles technologies. Nous espérons apporter une contribu tion à ce chapitre en proposant, en complément au présent ouvrage, une version 1 numérique de la carte accessible librement sur le Web . Cette ressource permet d’avoir accès à des extraits du livre, à des photos et à des images inédites, à un index électronique des toponymes et à un forum, qui fournit l’occasion d’échan ger sur les hypothèses avancées dans le livre. Ajoutons que la qualité de résolution de la carte numérisée permet d’observer ses plus fins détails, même ceux qui sont difficilement visibles à l’œil nu. Bien que l’accès virtuel aux cartes géographiques anciennes présente d’évi dents avantages, il ne faut pas oublier que les bibliothèques universitaires, natio nales ou publiques possèdent des exemplaires originaux pouvant être consultéssur demande. C’est l’occasion d’apprécier encore davantage la grande beauté de ces cartes ainsi que la richesse des informations qu’elles continuent de nous trans mettre.
1
Stéfano Biondo et Joë Bouchard Bibliothécaires, Université Laval
À l’adresse suivante : http://www.bibl.ulaval.ca/geostat/mercator.
8
Extrait de la publication
ul besoin d’être un spécialiste des cartes géographiques anciennes pour N apprécier le voyage auquel nous convieL’Apparition du Nord selon Gérard e Mercator. Un voyage au cœur d’un chef d’œuvre cartographique duXVI siècle intituléSeptentrionalium Terrarum descriptiod’une époque exaltante, celle et des grandes découvertes, qui a vu se développer à une vitesse prodigieuse les connaissances sur des parties du monde jusquelà qualifiées deTerra incognita.Un voyage en compagnie d’un véritable génie de la Renaissance, Gérard Mercator, dont les travaux ont fait progresser à pas de géant la discipline de la cartographie. Un voyage dans l’univers de la nordicité, qui aborde les questions de l’exploration du territoire arctique – le territoire réel, mais aussi imaginaire – et de sa dénomination. Un voyage, enfin, dans un univers documentaire fascinant, constitué de magnifiques globes, atlas et cartes produits il y a plus de 400 ans, mais que l’on peut interpréter et redécouvrir de nos jours à l’aide des puissants logiciels de systèmes d’information géographique.
* * * * *
La publication deL’Apparition du Nord selon Gérard Mercator constitue l’aboutissement d’un projet au caractère particulièrement significatif et porteur pour la Bibliothèque de l’Université Laval. Ce projet a débuté par l’acquisition
9
Extrait de la publication
d’un exemplaire original de la carte polaire de Mercator, dont la pertinence pour l’Université Laval ne faisait aucun doute. Il s’est ensuite poursuivi par des opérations de restauration et de préservation du document, qui ont été effectuées selon les plus hautes normes, en collaboration avec des partenaires comme le Centre de conservation du Québec et l’Institut canadien de conservation.La parution de ce livre, de même que la réalisation d’une plateforme Web qui permet de consulter la carte et de commenter les hypothèses des auteurs, s’inscrivent dans un effort constant de valorisation de nos collections. Le projet a non seulement mis à profit l’expertise de deux bibliothécaires passionnés, qui se sont investis sans compter, il a également suscité l’adhésion et le dévouement d’autres membres du personnel de la Bibliothèque, qu’il s’agisse de secrétaires, de techniciennes à la documentation ou d’analystes de l’informatique.Il s’est distingué par une collaboration soutenue et féconde avec un professeur émérite de notre institution, M. LouisEdmond Hamelin. L’ouverture, l’enthou siasme et le savoirfaire des éditions du Septentrion ont permis de le concréti ser de manière éloquente. Que tous soient remerciés pour leur contribution à ce magnifique ouvrage.
Bonne lecture, et bon voyage!
LOUBNA GHAOUTI Directrice de la Bibliothèque de l’Université Laval
10
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.