Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

J'aide mon enfant à s'épanouir

De
177 pages


Un regard passionné pour le développement de l'enfant allié aux connaissances scientifiques d'une pédiatre, voilà les secrets du succès des livres signés Edwige Antier.

"Pourvu qu'il soit épanoui !" c'est votre espoir aujourd'hui, conscient que le métier de parent est un exercice d'équilibriste. Il y a cinquante ans, la première ambition des parents était d'avoir un enfant instruit, brillant à l'école. Puis Mai 68 est passé par là, et le développement personnel, la créativité, l'ont emporté sur le rabâchage et les prix d'excellence.
Mais qu'est-ce qu'un enfant épanoui, un adolescent épanoui ? Suffit-il de l'aimer, de l'écouter ? Comment l'aider à se construire affectivement, bien dans son identité de fille, de garçon ? L'école lui donnera-t-elle confiance en lui ? Quand la famille se sépare, comment préserver cet épanouissement ? Et le mener à l'autonomie sociale dans le respect de ses parents? L'enjeu n'est-il pas beaucoup plus subtil que les ambitions des générations précédentes ? De la naissance à l'adolescence, du sourire mystérieux du nouveau-né à l'aisance sociale du jeune adulte, Edwige Antier nous livre les pistes qui vont favoriser le bien-être de nos enfants. Attention ! Les parents modèles ne sont pas ceux qu'on croit...



Épanoui en bébé radieux le jour et bon dormeur la nuit;épanoui en petit enfant courant vers les copains de l'école;épanoui en élève moyen-bon – sans être le premier de la classe, qui est trop exposé;épanoui en sportif vous ramenant sa tenue de foot pleine de boue ou ses chaussons de danse pas trop déformés;épanoui entre ses nombreuses invitations aux anniversaires;épanoui dans sa "classe européenne", le fin du fin de notre collège;épanoui en affirmant ses dons artistiques;épanoui en choisissant la filière qui lui plaît – plutôt les études générales... Mais n'est-ce pas quand il aura vingt-cinq ans que vous pourrez, in fine, vous dire "mon enfant est épanoui"? Car dans notre société, il faut vingt-cinq ans pour faire un enfant. Les statistiques le montrent: c'est en moyenne entre vingt-trois et vingt-cinq ans que nos enfants quittent le giron familial pour se lancer dans la vie active. Voici deux portraits fort contrastés de ce jeune adulte:Tout ce que vous craignez: malgré vos efforts pour le recommander au voisin, au patron, à vos amis, il s'essouffle d'un petit boulot provisoire à un autre, a bien du mal à se lever le matin, étire ses soirées entre ses joints et ses amis, n'a pas abandonné ses oripeaux satano-trash, n'a pas d'amoureuse stable, s'est inscrit au RMI mais attend toujours votre rallonge de fin de mois et continue de vous porter son linge à laver... Tout ce dont vous avez rêvé: il est autonome, possède un emploi dans lequel il se sent valorisé, il avance vers la trentaine en vous annonçant son installation avec la personne "de sa vie", et vous vous précipitez pour cautionner le loyer, dévaliser Ikea (Ah! la belle générosité des parents!), mais c'est votre choix et vous avez raison, vous êtes si fier! Bientôt, vers ses 28-30 ans, vous serez grand-parent. Voilà votre enfant épanoui. L'aboutissement de la plus longue et la plus merveilleuse aventure humaine.






Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

« RÉPONSES »
Collection créée par Joëlle de Gravelaine,
dirigée par Sylvie Angel et Nathalie Le BretonDU MÊME AUTEUR
Dolto en héritage, collection « Réponses », Robert Laffont, 2005.
Les Recettes d’Edwige, Balland, 2004.
Vive l’éducation !, collection « Réponses », Robert Laffont, 2003.
Attendre mon enfant aujourd’hui, nouvelle édition, Robert Laffont, 2003.
Élever mon enfant aujourd’hui, nouvelle édition, Robert Laffont, 2003.
Confidences de parents, collection « Réponses », Robert Laffont, 2002.
Je comprends mon bébé, Jacob Duvernet, avril 2002.
Éloge des mères, collection « Réponses », Robert Laffont, 2001.
Eddy a peur du noir, etc., collection « Croque la vie », Nathan, octobre 2000, mars 2001,
octobre 2001, mars 2002.
oSages paroles d’enfant, Édition 1-France Inter, 2000.
L’Enfant de l’autre, collection « Réponses », Robert Laffont, 2000.
Itinéraire d’un nouveau-né (préfacé par Françoise Dolto), Marabout, 2000.
Mon bébé parle bien, Balland-Jacob Duvernet, 2000.
Le Roi Bébé (album de naissance), Hachette, 1999.
Mon bébé joue bien, Balland-Jacob Duvernet, 1999.
Je soigne mon bébé, Balland-Jacob Duvernet, 1999.
Mon bébé devient propre, Balland-Jacob Duvernet, 1999.
J’aide mon enfant à se concentrer, collection « Réponses », Robert Laffont, 1999.
Mon bébé mange bien, Balland-Jacob Duvernet, 1998.
Mon bébé dort bien, Balland-Jacob Duvernet, 1998.
Pourquoi votre enfant est fan de Disney, Hachette, 1998.
Je vois grandir mon enfant, Nathan, 1991.
Mémoires d’un nouveau-né (préfacé par Françoise Dolto), Nathan, 1991.
Maux d’enfants, Denoël, 1990.
Pourquoi tous les enfants aiment Mickey, Eshel, 1988.
Maman écoute ton cœur, Éditions de l’Instant, 1988.
100 questions à ma pédiatre, Éditions de l’Instant, 1988.
Vidéo : Naissance d’une maman, TF1 Vidéo, 1996.EDWIGE ANTIER
J’AIDE MON ENFANT
À S’ÉPANOUIR© Éditions Robert Laffont, S.A., Paris, 2005
EAN 978-2-221-11786-6
Ce document numérique a été réalisé par Nord CompoTu es un petit enfant épanoui, Théo, mais je voudrais que tu
le sois encore plus... et en tout cas plus que le fils des
Bouchard.
Voutch,
Psychologies,
novembre 2004.Introduction
— Docteur, il n’a pas besoin d’être le premier de la classe ; il n’est pas obligé de devenir
polytechnicien. Tout ce que je veux, c’est qu’il soit un enfant épanoui !
Voilà le projet revendiqué par la plupart des parents aujourd’hui. C’est une évolution
sociologique considérable.
Il y a cinquante ans, en effet, votre ambition parentale était d’avoir un enfant instruit, brillant à
l’école. C’était l’époque des classements et des prix d’excellence ; et le rêve suprême était de voir
défiler son héritier sur les Champs-Élysées, portant bicorne, devant le président de la République.
Les filles pouvaient espérer, enfin, devenir professeur, ou médecin. L’idée était que, par
l’instruction, on devient évolué. Qui connaissait les belles lettres, mais surtout les sciences et les
mathématiques, en tirait un énorme prestige ; l’esprit éclairé, dans la lignée de Voltaire, rendait
service à ses compatriotes en transmettant, en retour, son instruction : le métier de professeur était
alors tout à fait honorable.
Mai 68 est passé par là, avec la mise en avant du développement personnel, chacun devant
trouver son bien-être individuel, dans le respect de sa personnalité et de ses talents propres. L’idée a
fait son chemin que le premier de la classe rabâchait peut-être ses connaissances au prix de sa
créativité, que l’énarque ou l’X n’étaient pas forcément des gens heureux. Dès lors, la recherche du
bonheur individuel a poussé les parents à craindre de mettre une pression éducative trop forte sur
leur enfant, de peur de nuire à son épanouissement.
D’autant plus que tout enfant venu au monde à l’ère de la contraception et de la fécondation in
vitro est supposé avoir été désiré... donc avoir toutes les fées penchées sur son berceau pour être
épanoui.

Mais qu’est-ce qu’un enfant épanoui ?
Vous apprécierez sans doute le sens propre du mot ; pour le Petit Larousse, « épanouir », c’est
« faire ouvrir, en parlant des eurs ». Par exemple, « la chaleur épanouit les roses ».
Au figuré, c’est se détendre, prendre un air de gaieté : visage, cœur qui s’épanouit. « Rendre
ouvert, joyeux ; dilaté : la joie épanouit le visage. »
Et même le sens familier, un peu tombé en désuétude, vous conviendra. « Épanouir la rate :
donner de la bonne humeur ».
Mais le sens s’élargit, il ne s’agit plus seulement d’humeur : l’épanouissement est un « large
développement, la manifestation des richesses, des facultés ». Et le dictionnaire de citer
l’épanouissement de l’intelligence.
Épanouir l’intelligence en préservant la joie de vivre, n’est-ce pas le défi ?
L’objectif est d’autant plus complexe qu’un enfant épanoui doit aussi l’être dans le
développement de sa sexualité. Je reprends le dictionnaire ; « Épanouissement : ouverture du bouton
oral lors de la maturité sexuelle. (Le résultat est une eur au périanthe plus ou moins ouvert,
capable de répandre son pollen ou de recevoir celui des autres eurs. Certaines eurs se referment le
soir et s’épanouissent de nouveau chaque matin, ou font l’inverse.) »

L’épanouissement de votre enfant va ainsi de l’éclosion du bébé, par le sourire, le regard, le
visage ouvert puis le développement de ses facultés intellectuelles, jusqu’à l’éclosion du bien-être
érotique, de la capacité à séduire et à être aimé. Élever un enfant en le voulant « épanoui » suppose
donc de l’aider à développer toutes ses facultés : plaire, avoir des amis, être socialisé, tout cela
compte autant pour les parents d’aujourd’hui qu’avoir de bonnes notes à l’école. Et nous allons voir
comment le bébé issu de vos graines devient en effet une eur qui, pour s’épanouir, doit avoir des

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin