Maquillage, mode d'emploi

De
Publié par

Si l’impression que les autres se font de nous a toujours eu son importance, c’est particulièrement vrai aujourd’hui, où l’on parle même de dictature de l’apparence. Sans aller jusque-là, il n’est pas inutile de faire bonne impression et d’être sympathique, charmant. Or, qu’est-ce que le charme chez une femme, sinon sa capacité à mettre en valeur ses qualités et en scène ses défauts. Mise en valeur, mise en scène, autant de mots qui définissent l’art du maquillage pour peu qu’on y ajoute les notions d’harmonie et d’équilibre. D’où l’intérêt de ce livre où l’auteur, qui connaît son sujet sur le bout des doigts, nous dit tout ce qu’il faut savoir sur le maquillage, pour s’en servir soi-même, l’apprendre à ses filles ou en faire un jour son métier.

Un livre à lire, pour aller mieux, pour aller bien…


Magdeleine Thenault-Mondoloni dirige aujourd’hui le Centre international d’esthétisme – Institut de maquillage professionnel, la dernière des écoles qu’elle ait créées en France et hors de France. Elle a également été conseiller technique auprès de divers groupes (Yves Rocher et Festa, pour qui elle a créé des lignes cosmétiques et installé au Japon, en Chine et à Taïwan, des centres de beauté portant son nom).

Après avoir présidé la Fédération internationale de l’esthétique, elle est aujourd’hui présidente de la Fédération française de l’esthétique cosmétique. Elle a beaucoup oeuvré à la mise en place d’une formation et à l’élaboration d’un statut d’esthéticienne, en particulier comme conseiller de l’enseignement technologique auprès de l’Éducation nationale (mise au point des programmes de CAP, BP et BTS).

Publié le : samedi 1 janvier 2005
Lecture(s) : 226
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2862140635
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les bases
CHAPITRE PREMIER
LES PRODUITS
Comme leur nom l’indique, les bases sont des éléments qui vont donner une assise de maquillage. Lesbases neutres,ou celles qui vont être choisies en fonction du type de peau, vont créer un écran prote-c teur aux produits colorés qui vont suivre. Elles peuvent avoir aussi un rôle de diluant. Lesbases coloréessont des correcteurs de teint. Leur but est de corriger, sans apport excessif de matière, une carnation qui mérite d’être améliorée. Labase roserehausse les teints clairs à tendance terne. Labase oranges’adresse aux teints bronzés à ten-dance olivâtre. Labase mauvepermet d’améliorer les carnations des types asiatiques. Labase verteélimine l’apparence des rougeurs dif-fuses des teints trop rosés.
18
Base orangée pour donner un éclat au teint bronzé, olivâtre ou aux peaux noires
MAQUILLAGE MODE D’EMPLOI. LA LEÇON DE MAQUILLAGE
Base rose pour un teint gris, terne
Base mauve pour atténuer la tendance jaunâtre de la peau
Base verte pour neutraliser les rougeurs
LES PRODUITS
19
Labase blancheapporte des points lumière dans la structure du visage. Elle nous permet de rehausser cer-tains éléments, tels les pommettes, le front ou le menton.
Les sérums
Les sérums sont destinés à donner une luminosité. Ils peuvent être utilisés seuls ou en additif avec l’une des bases citées précédemment. Ils ont un effet tenseur, un pouvoir séchant. Appliqués seuls, ils sont une bonne base pour les fonds de teint poudre ou aqueux et peuvent remplacer une base traditionnelle.
Les fonds de teint
Les fonds de teint seront choisis en respectant la carna-tion dans son intensité, dans un but enjolivant. Les fonds de teint peuvent être de texture grasse, des bases teintées, des fonds de teint mousse, des fonds de teint fluides, des fonds de teint crème, des fonds de teint liquides. Il est nécessaire de choisir, parmi ces différents fonds de teint, la texture la mieux adaptée au sujet.
20
MAQUILLAGE MODE D’EMPLOI. LA LEÇON DE MAQUILLAGE
Lesfonds de teint de texture grasseont l’inconvénient de briller mais sont conseillés pour les peaux sèches ou déshydratées. Lesbases teintéesont un léger effet de coloration, sans grande couvrance et conviennent aux peaux sans pro-blèmes particuliers. Lesfonds de teint mousse,unifientde texture légère, les peaux sans anomalies importantes. Lesfonds de teint fluides et liquidessont les plus utili-sés, ils permettent d’atténuer certaines petites imperfections.
Lesfonds de teint crèmeont un pouvoir colorant plus important que les textures précédentes et permettent d’aller plus loin dans les corrections , sans pour cela « figer » le visage.
Un produit plus concentré en pigment ne veut pas dire un produit plus épais. C’est la liaison de la base (diluant) et du fond de teint crème qui, appliqué par étirement, donne la transparence et non pas la présence (épaisseur).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Argile

de editions-eyrolles