//img.uscri.be/pth/6547a64cc5f7f3d8f537df32840260a4f0cdaf9a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Voix et Images. Vol. 41 No. 3, Printemps-Été 2016

De
208 pages
C’est un lieu commun de dire que la Révolution tranquille a divisé l’histoire du Québec en un « avant » et un « après ». Un avant irrémédiablement marqué par le sceau de l’Église catholique et un après… moderne? Libre et émancipé? Si les recherches récentes démontrent combien des aspects de notre société restent façonnés par le catholicisme, les études littéraires ont jusqu’à présent peu exploré l’héritage religieux dans l’œuvre des auteurs contemporains. Avec son numéro 123, la revue Voix et Images a justement l’ambition de remédier à cette lacune et d’explorer les Destins de l’héritage catholique : « Force est de constater, en relisant quelques œuvres modernes et contemporaines, que le matériau catholique occasionne un ensemble de représentations et de détournements qui témoignent d’un désir de s’approprier les signifiants d’une histoire, pour les inscrire dans la fiction et les enjeux fantasmatiques qu’elle suscite ». La publication explore les complexes dualités filiation/rejet qui caractérisent l’écriture des cinquante dernières années, par-delà la rupture : des textes de Jaques Ferron au cinéma de Bernard Émond, un dossier passionnant.


  • Dossier

  • 7. Par-delà la « rupture » Céline Philippe, Anne Cliche

  • 13. Trois historiettes de Jacques Ferron, mécréant dans un pays incertain1 Jacques Cardinal

  • 23. La bibliothèque religieuse de Jacques Ferron, écrivain et médecin sous la Grande Noirceur (à laquelle il ne croyait pas) et la Révolution tranquille (dont il doutait) Luc Gauvreau

  • 47. « L’enchantement de la violence » Anne Cliche

  • 75. Homosexualité et christianisme dans Le loup de Marie-Claire Blais François Rochon

  • 91. Le verbe crucifié Denise Brassard

  • 107. Confession, prière et prophétie Céline Philippe

  • 127. La périphérie en héritage Stéphane Inkel

  • 145. Habiter le seuil Jean-François Laniel


  • Étude

  • 163. L’énigme des pères Ching Selao


  • Chroniques

  • 181. La leçon de Monique LaRue Krzysztof Jarosz

  • 187. Des carnassiers au buffet chinois Ching Selao

  • 195. Le cercle de l’absence Denise Brassard

  • 204. Cinq volets pour un Triptyque André Brochu

  •  

  • 213. Livres reçus

Voir plus Voir moins
1
2
3
L I T T É R A T U R E Q U É B É C O I S E
+ + +
DESTINS DE L’HÉRITAGE CATHOLIQUE 1 2 32 0 1 6 P R I N T E M P S - É T É
L I T T É R A T U R E Q U É B É C O I S E
+ + +
V O L U M E X L I N U M É R O 3 ( 1 2 3 ) P R I N T E M P S - É T É 2 0 1 6
VOIX ET IMAGESEST PUBLIÉE
SOUS L’ÉGIDE DU
DÉPARTEMENT D’ÉTUDES
LITTÉRAIRES DE
L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À
MONTRÉAL AVEC LE
CONCOURS DU FONDS DE
RECHERCHE DU QUÉBEC
— SOCIÉTÉ ET CULTURE ET
DU CONSEIL DE RECHERCHES
EN SCIENCES HUMAINES DU
CANADA. LES TEXTES
PUBLIÉS DANSVOIX ET
IMAGESEXPRIMENT
LIBREMENT LES OPINIONS DE
LEURS AUTEURS OU
AUTEURES. ILS N’ENGAGENT
PAS LA RESPONSABILITÉ DE
L’ÉDITEUR.
LA REVUEVOIX ET IMAGES
EST, DEPUIS 2005,
ENTIÈREMENT PUBLIÉE SUR
DU PAPIER RECYCLÉ 100 %
POST-CONSOMMATION.
CO M I T É D E R É DAC T I O N Anne Élaine Cliche, directrice Université du Québec à Montréal Luc Bonenfant Université du Québec à Montréal Jane Everett Université McGill Dominique Garand Université du Québec à Montréal Stéphane Inkel Université Queen’s Michel Lacroix Université du Québec à Montréal Andrée Mercier Université Laval Jean Morency Université de Moncton
S E C R É TA I R E S D E R É DAC T I O N Annie-Claude Boulianne Carmélie Jacob Université du Québec à Montréal
CO N S E I L Jacques Allard Université du Québec à Montréal Bernard Andrès Université du Québec à Montréal Marie-Andrée Beaudet Université Laval Renald Bérubé Université du Québec à Rimouski André Brochu Université de Montréal Daniel Chartier Université du Québec à Montréal Jean-François Chassay Université du Québec à Montréal Robert Dion Université du Québec à Montréal Louise Dupré Université du Québec à Montréal Jacinthe Martel Université du Québec à Montréal Jacques Pelletier Université du Québec à Montréal Lucie Robert Université du Québec à Montréal Max Roy Université du Québec à Montréal Lori Saint-Martin Université du Québec à Montréal André Vanasse Université du Québec à Montréal
CO R R E S P O N DA N T S E T CO R R E S P O N DA N T E S Réjean Beaudoin Université de Colombie-Britannique Zilá Bernd Université fédérale du Rio Grande do Sul, Brésil Patrick Coleman UCLA, États-Unis Dominique Combe Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, France Jacques Dubois Université de Liège, Belgique Carla Fratta Université de Bologne, Italie Mary Jean Green Dartmouth College, New Hampshire, États-Unis Petr Kyloušek Université Masaryk de Brno, République tchèque F. Peter Kirsch Université de Vienne, Autriche Józef Kwaterko Université de Varsovie, Pologne Jaap Lintvelt Université de Groningue, Pays-Bas Robert Major Université d’Ottawa Janet Paterson Université de Toronto Vijayalakshmi Rao Université Jawaharlal Nerhu, New Delhi, Inde Yannick Resch Université d’Aix, France Ben Z. Shek Université de Toronto Patricia Smart Université Carleton Anthony Wall Université de Calgary
É D I T E U R Université du Québec à Montréal
P RO D U C T I O N Conception graphique orangetango Révision Noémie Thibodeau Mise en pages Édiscript enr. Œuvre en couverture Ali Dostie et Isabelle Carignan, Immaculée, 2016 (PhotoVestige, statue de la Vierge, Camp de l’amitié, Val-des-Bois : Ali Dostie PhotoRêverie, rue Saint-Denis, Montréal : Isabelle Carignan Montage photo : Isabelle Carignan)
R É DAC T I O N Voix et Images Département d’études littéraires Université du Québec à Montréal C.P. 8888, succursale Centre-ville Montréal (Québec), H3C 3P8 Téléphone +1 514 987-3000, poste 6664 Télécopieur +1 514 987-8218 Courriel voix.images@uqam.ca Site Web www.voixetimages.uqam.ca
A B O N N E M E N T Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP) SODEP (Voix et Images) C.P. 160, succursale Place d’Armes Montréal (Québec), H2Y 3E9 Téléphone +1 514 397-8669 Courriel abonnement@sodep.qc.ca Site Web www.sodep.qc.ca
A B O N N E M E N T N U M É R I Q U E Les institutions qui souscrivent à un abonnement numérique sur le site d’Érudit (www.erudit.org) ont droit à une réduction sur le tarif d’abonnement régulier.
Voix et Imagesest indexée dans Repère,ISI(Institute for Scientific Information), L’Argus des communications, le Répertoire des périodiques universitaires de langue française, l’Index des périodiques canadiens, laBanque Francis, le Canadian Literary Periodicals IndexetMLA Directory of Periodicals.
ISSN 0318-9201 ISBN version pdf : 978-2-924587-09-6
Tous droits de reproduction, de rédaction et d’adaptation réservés, 2016.
e Dépôt légal — 3 trimestre 2016 Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
L I T T É R A T U R E Q U É B É C O I S E
DOSSIER
+ + +
7rupture ».Par-delà la « Les destins de l’héritage catholique CÉLINEPHILIPPEetANNEÉLAINECLICHE Trois historiettes de Jacques Ferron, 13 mécréant dans un pays incertain  présentées parJACQUESCARDINAL 23La bibliothèque religieuse de Jacques Ferron, écrivain et médecin sous la Grande Noirceur (à laquelle il ne croyait pas) et la Révolution tranquille (dont il doutait) LUCGAUVREAU 47« L’enchantement ».de la violence Anne Hébert :Les enfants du sabbat ANNEÉLAINECLICHE 75Homosexualité et christianisme dansLe loupde Marie-Claire Blais FRANÇOISROCHON Le verbe crucifié 91 DENISEBRASSARD 107Confession, prière et prophétie. The Dragonfly of Chicoutimide Larry Tremblay CÉLINEPHILIPPE 127La périphérie en héritage. Mémoire spectrale du catholicisme chez Gaétan Soucy, Raymond Bock et Denis Côté STÉPHANEINKEL 145Habiter le seuil. Présence et absence du catholicisme québécois dans la trilogie sur les vertus théologales de Bernard Émond JEAN-FRANÇOISLANIEL
ÉTUDE CHRONIQUES ESSAIS/ÉTUDESROMAN POÉSIELIVRES REÇUSRÉSUMÉSABSTRACTSRESÚMENESBIOBIBLIOGRAPHIES
L’énigme des pères. Laferrière sans valise 163 ni cahier CHINGSELAO 181La leçon de Monique LaRue KRZYSZTOFJAROSZ Des carnassiers au buffet chinois 187 CHINGSELAO 195Le cercle de l’absence DENISEBRASSARD 204Cinq volets pour un Triptyque ANDRÉBROCHU 213 215 218 222 226
D O S S I E R S E N C O U R S D E P R É PA R AT I O N
« André Belleau I. Relire l’essayiste »
« André Belleau II. Le texte multiple »
+ + +
DOSSIER
+ + +
DESTINS DE L’HÉRITAGE CATHOLIQUE
+ + +
sous la direction de Céline Philippe et Anne Élaine Cliche
+ + +
P A R - D E L À L A « R U P T U R E » L e s d e s t i n s d e l ’ h é r i t a g e c a t h o l i q u e
+ + +
CÉLINE PHILIPPE Université du Québec à Montréal
ANNE ÉLAINE CLICHE Université du Québec à Montréal
Confortablement installé dans les savoirs et les préjugés de son époque, rien n’est plus 1 aisé que de faire comparaître les défunts devant le tribunal de l’histoire .
Il est devenu assez commun d’envisager les années de la Révolution tranquille comme le moment qui départage l’histoire du Québec en deux temps : un avant, plongé, diraient certains, dans la noirceur et l’immobilisme imposé par la mainmise d’un clergé conservateur tout-puissant, et un après, où le peuple canadien-français devenu québécois se serait (enfin) libéré des chaînes de son passé catholique et du poids de sa mémoire pour entrer dans la modernité. Depuis la « modeste mais trou-2 blante tragédie » que fut, selon les mots de Fernand Dumont, la genèse de la société québécoise jusqu’au lendemain de la Révolution tranquille, l’Église catholique a joué — pour le meilleur et pour le pire — un rôle de premier plan dans cette histoire du Québec qui n’a pas fini de s’écrire, contribuant grandement, selon plusieurs, à la sur-vivance de la minorité francophone en Amérique du Nord, et façonnant profondé-3 ment son rapport à la langue, à la culture et au politique . Un rapport tout à fait parti-culier s’est ainsi installé au fil du temps entre la société québécoise et le catholicisme ; rapport marqué par une dette symbolique et par l’ambivalence, les tiraillements et les tensions qui en découlent inévitablement. Plusieurs travaux de sociologues, de théologiens et d’historiens ont per-mis de nuancer certains postulats concernant la « rupture » qu’aurait constituée la Révolution tranquille, en montrant que cette coupure n’a pas été aussi nette que
123
Fernand Dumont,Genèse de la société québécoise, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact », 1996 [1993], p. 330. « Il est des peuples, écrit Dumont, qui peuvent se reporter dans leur passé à quelque grande action fonda-trice : une révolution, une déclaration d’indépendance, un virage éclatant qui entretient la certitude de leur grandeur. Dans la genèse de la société québécoise, rien de pareil. Seulement une longue résistance. Mais qui n’incite pas pour autant au dédain méprisant, encore moins au cynisme rétrospectif, devant ce qui fut à tout prendre une modeste mais troublante tragédie. »Ibid., p. 331. Dumont (comme d’autres sociologues l’ont fait avant et après lui, d’ailleurs) avance que « pour sa part, l’Église a été une composante intime de cette société. Après la Conquête, elle a constitué le facteur principal de sa survie » (ibid., p. 322). Voir aussi, entre autres La construction religieuse de la: Louis Rousseau, « o nation»,Recherches sociographiques, vol. XLVI, n 3, septembre-décembre 2005, p. 437-452.
V O I X E T I M A G E S, V O L U M E 2 0 1 6P R I N T E M P S - É T É N U M É R O X L I , 1 2 3 ) , 3 (
certains pourraient le croire ou le souhaiter. Ces nuances ont été apportées à la fois pour décrire l’époque qui précède cette période et pour évaluer ce qu’il en reste. On a pu notamment démontrer que les grandes réformes dont le Québec des années soixante a été le théâtre étaient en marche ou du moins en préparation au cours des 4 décennies précédentes :
Il appert que 1960 ne signe pas la sortie complète du catholicisme de la société québécoise, mais sa reconduite sous un autre régime de religiosité. Confondant fin du régime de chrétienté du Canada français clérical et fin du lien privilégié entre le catholicisme et la culture québécoise, plusieurs commentateurs ont surestimé les forces sécularisatrices ou laïcistes. […] Ce qui prit plus de 300 ans à construire ne 5 pouvait pas tomber en une décennie .
Les questions complexes entourant la prégnance du catholicisme et les traces de ses vestiges dans le Québec contemporain, comme celles qui interrogent la diversité des liens qu’il a entretenus avec la nation au fil du temps, constituent un vaste champ de la recherche en sciences sociales. De nombreux chercheurs s’affairent en effet depuis quelques décennies à montrer en quoi notre héritage catholique, voire un certain sentiment d’appartenance des Québécois à cette religion, qui est aussi une culture, façonne le Québec d’aujourd’hui — ce dont quelques événements de l’actua-6 lité récente rendent bien compte, d’ailleurs .
456
La liste des ouvrages qui abordent ces questions est longue et les arguments, nombreux et variés. Pour un survol, voir le collectif suivant : Guy Berthiaume et Claude Corbo (comp.),La Révolution tranquille en héritage, Montréal, Boréal, 2011, 298 p. De plus, certains ont jeté un éclairage nouveau sur la contribution sous-estimée du catholicisme dans les transformations inspirées par l’éthique personnaliste, par exemple; voir E.-Martin Meunier et Jean-Philippe Warren,Grande noirceur ». L’horizon personnaliste deSortir de la « la Révolution tranquille, Sillery, Septentrion, coll. « Les cahiers du Septentrion», 2002, 207 p. E.-Martin Meunier, « L’ancrage du catholicisme au Québec et sa déliaison progressive: une sociologie his-torique de l’exculturation», Solange Lefebvre, Céline Béraud et E.-Martin Meunier (dir.),Catholicisme et cultures. Regards croisés France-Québec, Québec, Presses de l’Université Laval, 2015, p. 35. Le collectif dans lequel se trouve cet article témoigne d’ailleurs de l’actualité de ces questions. Plusieurs travaux s’ins-crivant dans le sillage des Fernand Dumont, Raymond Lemieux et quelques autres se sont penchés sur les rapports du Québec au catholicisme au cours des dernières années (voir entre autres Raymond Lemieux, o « Le catholicisme québécois : une question de culture»,Sociologie et sociétés, vol. XXII, n 2, automne 1990, p. 145-164). Certains ont montré par exemple qu’une part importante des Québécois persisterait à se dire catholique, à reconnaître son appartenance au catholicisme, sans toutefois pratiquer les rites de cette institution (outre les baptêmes, mariages et funérailles) ni même avoir la foi ou croire aux dogmes du catholicisme (voir E.-Martin Meunier, Jean-François Laniel et Jean-Christophe Demers, « Permanence et recomposition de la “religion culturelle”. Aperçu sociohistorique du catholicisme québécois [1970-2006] », Robert Mager et Serge Cantin [dir.],Modernité et religion au Québec. Où en sommes-nous ?, Québec, Presses de l’Université Laval, 2010, p. 79-128). Pour une analyse approfondie des particularités du phénomène de « religion culturelle » au Québec et un survol historique des sources de ce champ de recherche, voir Jean-François Laniel, « Qu’en est-il de la “religion culturelle” ? Sécularisation, nation et imprégnation culturelle du christianisme », Solange Lefebvre, Céline Béraud et E.-Martin Meunier (dir.),Catholicisme et cultures, p. 143-168. On pense au débat suscité par la proposition de Charte des valeurs québécoises du gouvernement Marois à l’automne 2013 ou à la Commission Bouchard-Taylor (2007-2008). Dans un article récent, Solange Lefebvre évoque la place importante occupée par l’église et le curé de la paroisse dans la couverture médiatique et dans le processus de deuil qui ont suivi la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic à l’été 2013, ainsi que lors des funérailles du hockeyeur Jean Béliveau. Voir Solange Lefebvre, « La puissance d’une religion historique
V O I X E T I M A G E S 1 2 38