Vous les connaissez!

De
Publié par

Patricia Oszvald publie un quatrième livre aux Editions Le Manuscrit. Vous les connaissez! est un recueil de quarante-cinq portraits au vitriol sur la gente masculine à la sauce humour. Une observation juste, drôle, incisive, parfois même, cruelle et sans concession des hommes de tous bords et de toute condition sociale. Qu'ils soient touchants, désopilants, antipathiques, très sympathiques, franchement ridicules ou encore pathétiques, ils ont trouvé leur place dans ce livre pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.
Publié le : vendredi 1 août 2008
Lecture(s) : 118
EAN13 : 9782304007800
Nombre de pages : 127
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Vous les connaissez !
3
Titre Patricia Oszvald
Vous les connaissez !
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00780-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304007800 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00781-7 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304007817 (livre numérique)
6
.
8
PIERRE,LE DICTIONNAIRE
Il sait tout sur tout. Rien ne lui échappe. Il est membre de trois bibliothèques de quartier. Il s’est auto-attribué un doctorat en O.D.E.S. En-tendez par là que de toutes les personnes que vous rencontrerez tout au long de votre vie, c’est certainement lui le plus calé en orthogra-phe, définitions, étymologie et synonymes O.D.E.S. Il n’est pas le portrait du parfait chiant, il est même plutôt sympathique. Il figure en première place sur quelques listes d’appel à un ami de futurs candidats de « Qui veut gagner des millions ? ». La cinquantaine classique. Il travaille depuis vingt-cinq ans dans la même so-ciété, le crédit de la maison est remboursé, il n’est pas très sportif et n’est pas friand des voyages lointains. Tout au plus, il emmène Ma-dame quinze jours par an à Saint-Cyprien pour lui faire voir la mer. Madame râle un peu parce qu’évidemment, c’est dans les bagages que se retrouvent les livres les plus lourds qu’il n’a pas encore lus et qu’il avait gardés pour l’occasion. Ses économies trouvent naturellement refuge
9
Vous les connaissez!
dans sa bibliothèque qui grignote, chaque an-née, un peu plus les murs du petit pavillon. Aux mariages et communions, il est toujours invité et pour que personne ne s’ennuie ou ne se plai-gne de son éloquence, on le case toujours entre Mamy Jacquotte et Tante Renée qui piquent du nez entre le fromage et le dessert. A part ça, sa vie est bien organisée, le jour, il travaille et quand il ne travaille pas, il lit. Il mange du bou-quin à toutes les sauces. Et la retraite à laquelle il se prépare depuis un certain temps est déjà bien organisée. La liste des ouvrages qu’il doit impérativement lire avant l’au-delà compte déjà une quarantaine de titres et elle s’allonge de quelques lignes à chaque rentrée littéraire. Tout sympathique qu’il soit, on a du mal à en placer une lorsqu’on est en sa compagnie et qu’il se lance corps et âme dans le récit de ses dernières lectures, récit régulièrement ponctué par les dé-finitions des mots de plus de trois syllabes aux-quels d’ailleurs, la nouvelle génération a renon-cé. Bref, s’il pompe l’air aux adolescents de son entourage, il ravit les plus que quadras qui sont ravis de fréquenter un érudit et de ne pas devoir tenir le crachoir aux toujours interminables ré-unions familiales.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.