Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

YQB - Québec à la conquête de l'air

De
96 pages
Aviateurs, aéronefs, aérodrome… depuis plus d’un siècle, Québec a vécu toutes les étapes de la conquête de l’air. Au cœur de cette épopée, les installations aéroportuaires de la capitale ont toujours occupé une place déterminante qui, ces dernières années, s’est faite de plus en plus grande. Ce bel ouvrage abondamment illustré raconte donc l’histoire de l’aviation à Québec ainsi que les multiples métamorphoses de son aéroport. Il ouvre de surcroît une fenêtre sur les projets qui en consacreront l’avenir. Racontée par l’historien Denis Angers, lui-même un passionné d’aviation, cette histoire de YQB en rappelle les grandes étapes et présente les gens, les appareils et les événements qui en furent les vedettes.
Voir plus Voir moins
YQuébec City. TQhe Sky’s the Limit!B Québec à la conquête de l'air
Denis Angers
Table des matières Table of contents
6
8
28
46
60
76
Avantpropos Foreword
L’ère des pionniers The Pioneer Era
Entrée dans la modernité Modern Era Here We Come!
La relève de la garde The Changing of the Guard
La cadence s’accélère The Pace Picks Up
Les défis de demain The Challenges of Tomorrow
L’aéroport s’éveille enfin
Décembre 2002. L’Aéroport international JeanLesage de Québec voit sa clientèle rétrécir comme peau de chagrin. Loin des 760 000 passagers enregistrés quelques années plus tôt, il peine à en accueillir 608 000. Les installations ont vieilli, les immeubles sont exigus, une quarantaine d’employés tentent, tant bien que mal, de maintenir des services que bien des passagers assimilent à ceux d’un aéroport de campagne, de brousse quasiment... En fait, rappelle madame Doris Soucy Angers, dont la carrière à l’aéroport s’est étalée sur pas moins de 32 années : « On se désolait vraiment de voir une si belle ville si mal équipée. »
Heureusement, la nouvelle gouvernance aéroportuaire – fruit de la privatisation et du transfert de propriété depuis Transports Canada à la nouvelle société Aéroport de Québec inc. – voit grand et clair. Dans le contexte contemporain, en effet, un aéroport doit se développer et être modernisé continuellement afin d’attirer davantage les transporteurs, de séduire systématiquement les passa gers, de prendre toute la place qui lui revient dans le ciel. « On avait envie de voir l’aéroport grandir de nouveau », raconte son président et chef de la direction, monsieur Gaëtan Gagné, nommé dès 1997 au conseil d’adminis tration d’Aéroport de Québec inc., qu’il a présidé jusqu’en 2010 pour ensuite occuper ses fonctions actuelles.
Pour ce faire, la nouvelle équipe va apprendre vite, sur le tas. Un premier plan quinquennal de développement est élaboré puis mis en œuvre, des études identifient les pas sagers qui boudent Québec et un ambitieux programme de construction est amorcé. Confronté à une industrie en mutation, l’aéroport multiplie les chantiers: agrandisse ment de l’aérogare au coût de 100 millions de dollars, modernisation des installations, notamment au regard de la gestion des bagages, mise à niveau de tous les ser vices allant jusqu’à l’adoption d’une nouvelle signature institutionnelle.
6
The airport awakens at last
December 2002. Québec City Jean Lesage International Airport is witness to a dwindling clientele. A far cry from the 760,000 passengers the airport checked in a few years earlier, now it can barely manage to accommo date 608,000. The facilities are outdated, the buildings cramped, and some forty employees try as best they can to maintain services that many customers liken to those you would find in a rural airport, not to say a bush oper ation. As Doris Soucy Angers, whose career at the airport spanned 32 years, recalls, “It saddened us to see such a beautiful city so poorly equipped.”
Luckily, the new airport governance (stemming from pri vatization and the transfer of ownership from Transport Canada to a new corporation, Aéroport de Québec inc.) was farseeing and clearsighted. In the modern world, airports must never stop upping the ante if they wish to attract more carriers, systematically draw in passengers and fully assume their rightful role. “We felt the need for the airport to expand again,” explains the corporation’s President and Chief Executive Officer, Gaëtan Gagné, appointed in 1997 to the board of directors of Aéroport de Québec inc., which he chaired until 2010, when he took up his current position.
The new team would learn on the job, and quickly. A first fiveyear development plan was drafted then implemented, market research was carried out to identify the kinds of customers who snubbed the airport, and an ambitious construction program got underway. Facing an industry in the throes of change, the airport delivered on several fronts—expansion of the terminal to the tune of $100 mil lion, modernization of the facilities (especially baggage management) and an upgrade of all services, right down to redesign of the corporate logo.
Le pari réussit de sorte que, dès 2008, le seuil historique du million de passagers est franchi. Et ce n’est pas tout, la cadence des améliorations, loin de ralentir après cette année remarquable, s’accélère. Dans le cadre du vaste pro gramme YQB 2018, les mises en chantiers se multiplient : doublement de la capacité de l’aérogare par l’agrandis sement du secteur international, resurfaçage des pistes et, finalement, projet longuement convoité d’un centre de pré dédouanement américain. Cette excellente nouvelle pour Québec est confirmée lors de la visite du premier ministre du Canada Justin Trudeau à Washington, le 10 mars 2016 et elle devrait devenir réalité en 2018. Au total, ce vaste programme de modernisation se chiffre à quelque 500 millions de dollars. En fait, « la belle au bois dormant s’est finalement éveillée », constate avec fierté monsieur Gagné. C’est son histoire, et celle de l’aviation à Québec, que racontent les pages de ce livre aux illustrations variéeset abondantes.
Gaëtan Gagné, Président et chef de la direction, Aéroport de Québec inc.
Gaëtan Gagné, President and Chief Executive Officer, Aéroport de Québec inc.
7
The gamble paid off—in 2008, the 1millionpassen ger mark was hit. And that was not all. Far from slow ing down after this remarkable year, improvements were accelerated. Today’s farreaching YQB 2018 program is multifaceted—doubling of the terminal’s capacity by expanding the international section, runway repaving, and longsought U.S. customs preclearance. This welcome news for Québec was confirmed when Canada’s Prime Minister, Justin Trudeau, visited Washington on March 10, 2016. Preclearance is slated for implementation in 2018. The tally for the modernization program—some $500 mil lion. As Mr. Gagné proudly sees it, “Sleeping Beauty has finally awakened.” It’s his story, and that of Québec avi ation, that is told in the pages that follow, with no shortage of photographic testimony.
L’ère des pionniers ThePioneerEra