histoire de Joseph Kabila

De
Publié par

Jean Pierre TSHIMS Ir Informaticien et Gestionnaire

Publié le : vendredi 3 février 2012
Lecture(s) : 293
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
ALEA JACTA EST: "TU TUERAS TON PERE ADOPTIF ET TU COUCHERAS AVEC SA FEMME. TU PERDRA DEFINITIVEMENT TON NOM RWANDAIS D'ORIGINE. MAUDIS SOIS-TU, JOSEPH KABILA!"
Chers compatriotes congolais, arrêtons d´être naïfs jusqu´à ce point. Mama Sifa Mahanya, la fameuse <<mère biologique de substitution>>, couche avec son fils d ´emprunt rwandais d´alias Joseph Kabila. Ce n´est pas sa mère dindon, mais plutôt sa maîtresse! Les deux s´envoient quotidiennement en l´air tout en se moquant de nous Congolais. La supercherie est désormais découverte...
Un proverbe arabe dit: <<On ne cache pas le soleil avec un tamis >>. En effet, l´heure donc est venue, pour que ceux des Congolais, qui savent la vérité sur cette grosse arnaque nationale, liée à la fausse filiation de Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila à Sifa Mahanya ( Mama Sifa ), y mette une bonne fois pour toutes un terme. Comment? En la dénonçant énergiquement, de peur de s´en rendre eux-mêmes complices par leur silence coupable. Car, cette comédie de très mauvais goût, montée des toutes pièces, par les étrangers contre notre peuple et notre nation, n´a
fait que trop duré. On ne peut continuer indéfiniment à tromper et se foutre de la queule d´un peuple, dit-on. C´est révoltant! Une sagesse bantoue nous enseigne ceci: <<Quand on a pas de bâton à la main pour se débarrasser d´un serpent qui fait effraction dans la maison, et y sème déjà mort et terreur, on a tout au moins le devoir de crier haut et fort: au serpent!; afin de prévenir les autres du danger, pour ne pas qu´il ne les extermine tous. >> Congolaises et Congolais, partout où vous vous trouvez, sachez désormais que la prétendue mère biologique officielle d´emprunt, n ´est autre que la maîtresse de son fils de circonstance, et que cette gigantesque farce dont vous êtes et que nous sommes tous victimes: est inacceptable. Cette relation tout autant scandaleuse, blessant la pudeur, qu´inqualifiable, existe bel et bien entre les deux, et nous l´affirment haut et fort nos sources. Et ce, sans crainte d ´être contredites. D´innombrables témoignages, nous provenant la plupart du temps, directement de sa résidence officielle du Palais des Marbres, nous confirment l ´existence de cette relation << amoureuse de raison et incestueuse >> entre Mama Sifa et alias Joseph Kabila.
Ainsi, un Congolais commis à la sécurité de cette satanée Traîtresse nationale, ou si vous voulez de cette Malédiction pour le Congo - qui déshonore la maman congolaise -et qui a pour des raisons évidentes requis l´anonymat, nous déclare ce qui suit: <<Je le ( parlant d´alias Joseph Kabila) vois venir toutes les nuits, ou sinon une nuit sur deux ici, [...] il a l´habitude de ne pas s´asseoir au salon comme tout le monde lorsqu ´on vient en visite chez sa mère. Mais il se dirige plutôt droit vers la chambre à coucher de Mère-chef (Sifa), et s´y enferme pour de bonnes heures. Et lorsqu´il en ressort en pénoir, visiblement épuisé après avoir fourni des gros efforts physiques, il s ´installe dans la pièce d´à côté pour reprendre son souffle et se rafraîchir en sirotant un verre de bière. [...] une fois même...j´ai entendu depuis la chambre, pendant qu ´ils étaient là tous les deux enfermés, des gémissements et des soupirs émis par Mère-chef s´en échapper >>.
Voilà! Tout est dit! Et tout est clair comme l´eau de roche chers Compatriotes. En plus de la mère, le Fils d´emprunt, a aussi pour maîtresse Virginie Kabila, vraie et unique fille biologique de M´zee Kabila et de Mama Sifa, donc sa supposée soeur.
Rappelons aussi que Mama Sifa, sexagénaire (âgée de 63 ans) et amateur de la bonne chair fraîche, mis à part son fils-chéri, affiche simultanément sur son tableau de chasse, des nombreux jeunes-gens qu´elle réussit facilement à faire succomber, non pas à ses charmes, plutôt à la tentation de son immense fortune amassée en quelques années et dont elle ignore quoi en faire. Mama Sifa, possède des mines de diamant personnelles qu´elle exploite, en se servant des plusieurs centaines de soldats de l ´armée régulière congolaise, ne gagnant mensuellement qu´un salaire de misère de 100 dollar américains (100 US$), comme une main-d´eouvre moins chère. C´est donc
dans ces jeunes gens-là dans la trentaine ( de l´âge de ses fils ) qu´elle dilapide sa fortune, en échange de leur jeunesse et de tous ce que cela implique sur le plan sexuel. Paraît-il que ça rajeunit!
Ceci dit, cette bande de malfrats de très petite vertu, est prise au piège de leur propre mensonge savamment confectionné, et voilà que: la mère, le fils, la fille, le frère et la soeur pataugent tous dans le même lit. Quelle malédiction mon Dieu! Ceci s´appellerait semble-t-il: Kudia Nsusu, Kudia Maki. Souhaiteriez-vous peut-être qu´on vous fasse un dessin là-dessus? Faut-il qu´on vous rafraîchisse la mémoire en vous rappelant qu´en avril dernier ( 2008 ), le Fils et la Mère, s´étaient brouillés pour cause de mauvaise rétribution du butin de pillage, comme c´est souvent le cas dans le monde des malfaiteurs: lorsque la dotation, ou récompense mensuelle de trois millions de dollars américains ( 3 000 000 US$ ), au bénéfice de la Mère qui a accepté d´hypothéquer le Congo, n´arrivait plus qu´au compte-gouttes? Et que ce fut grâce au Généralissime quatre étoiles Denis Kalume -Ankutshu et super-ministre de l ´Intérieur - paradoxe choquant - embrigadé par un Caporal génocidaire rwandais, donc son président - avec la complicité duquel, ils honorent l´Acte de vente du Congo, en cédant unilatéralement, c´est-à-dire sans avoir à consulter notre peuple ou ses << représentants >>, des portions du territoire national aux pays voisins: Kahemba aux Angolais, Kipunga (du côté de Moba) aux Zambiens, le Nord-Kivu à Nkundabatware et aux Rwandais, et l´île de Rukwanzi riche en pétrole sur le Lac Albert aux Ougandais - qui était intervenu, en lui envoyant d´autres soldats pour sa protection; au nom de la solidarité Anamongo et provinciale que Mama Sifa eut la vie sauve, lorsque son Fils en question, expédia ses Escadrons de la mort à ses trousses ( au Palais des Marbres ) pour la liquider physiquement? Ne sommes-nous pas là tous, le Dindon d´une immense farce nationale, n´est-ce pas? Et si c´est par l´affirmative que vous répondrez à cette interrogation, devons-nous alors Congolais, continuer tout bonnement à assister à ce spectacle de malédiction à la tête de l´État? En le cautionnant par notre silence, en faisant semblant de ne rien voir, de ne rien savoir ou de ne rien comprendre de tout ceci? La supercherie a été enfin découverte...
Ainsi, nous renseignent nos autres sources que madame Olive Lembe Sita, épouse de Mariage de raison - <<je suis marié à une femme congolaise...>> répondait-il tout bonnement, à une question relative à sa douteuse nationalité congolaise, de M. Jackson Wilson, un journaliste indépendant américain lors de sa suicidaire interview en marge de la 46 ème session de l´Assemblée générale l´ONU en octobre 2007 - de son mari de président rwandais au Congo, est au courant de cette incestueuse relation entre la prétendue Mère et le soi-disant Fils. De ce fait, l´on comprend désormais pourquoi Sifa ne l´a jamais pas du tout portée au coeur, car elle la voit non pas en <<belle-fille>>, mais en rivale. Et comme l´on peut facilement se l´imaginer;
dévorée par l´angoisse due à cette sordide réalité du nom de "Joseph-Sifa"; la pauvre dame, tenue au secret conjugal, et prise en otage par des brigands politiques congolo-étrangers, en souffre très sérieusement aux plans psychologique et affectif. Ceci, explique d´ailleurs en partie, vous vous souviendrez: son long séjour de plusieurs mois à Bruxelles (Belgique) de l´année dernière, où elle avait été se ressourcer loin de cette répugnante et nauséabonde saleté, semble-t-il - d´après certaines indiscrétions - entre des bras sûrs et plus tendres. Séjour au terme duquel elle retournait au pays avec 40 grosses valises pleines à craquer: chose qui fit scandale à l´Aéroport international de Zavetem.
Que Dieu bénisse le Congo et garde son peuple!
Le Patriote, Pépin Lulendo
Stockholm, le 22 Septembre 2008
Haut
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi