Hobbes (Fiche philosophe)

De
Publié par

Cette fiche propose une analyse approfondie de la philosophie de Thomas Hobbes, avec sa biographie, le contexte philosophique dans lequel il s'inscrit, l'analyse détaillée de sa pensée et une synthèse de ce qu'il faut en retenir. La fiche est complétée par une liste de citations clés du philosophe.
Après la biographie, la mise en contexte aborde la situation politique en Angleterre … l'époque de Hobbes et la polémique provoquée par la publication de son œuvre majeure, le Léviathan. Ensuite, l'analyse se penche sur les points principaux du système philosophique de Hobbes : la loi naturelle ou la recherche de la paix, la nécessité d'un contrat social en vue du ® bien vivre ensemble ¯, le rôle de la science. Enfin, après un bref résumé de l'analyse dans lequel on se focalise sur l'essentiel, on trouve des citations assorties d'explications.
Cette fiche est destinée avant tout … un public de néophytes et aux lycéens qui préparent le bac de philo.
Publié le : samedi 23 novembre 2013
Lecture(s) : 29
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782806249449
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
30 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 9,90€/mois
Fiche philosophe surHobbes
Appréciée tant par les curieux et les philosophes en herbe que par les lycéens qui se préparent au bac de philo, cette fiche permet de cerner rapidement l’essentiel de la philosophie de Thomas Hobbes. Elle reprend : une biographie complète du philosophe ; une présentation du contexte philosophique dans lequel il s’inscrit; les points essentiels de sa pensée, mis en relief et détaillés avec précision. Afin de comprendre au mieux l’héritage philosophique du penseur, cette fiche offre également : une sélection de citations clés avec les explications nécessaires ; un condensé de tout ce qu’il faut savoir et retenirsur Thomas Hobbes.
Hobbes Philosophe anglais fondateur de la pensée politique moderne Né en 1588 à Westport Décédé en 1679 à Hardwick Hall Quelques-unes de ses œuvres: oDu citoyen(1642) oLe Léviathan(1651) oDe corpore(1655) e Surnommé « lAnglais », Thomas Hobbes est un philosophe duXVIIsièclequi entreprit uneexploration des sciences et des liens sociaux. On le rattache aucourant desempiristes,pour qui lexpérience sensible est à lorigine de toute connaissance. Sonœuvremajeure,Le Léviathan, poseles bases de la notion desouverainetéet est liée à la crise politique et religieuse que traversait lAngleterre en 1651 lors de sa publication. Nentretenant que très peu de correspondances, Hobbes, maintes foisaccusé dathéisme, préférait répondre aux critiques par des articles ou de petites brochures. Il marquait également une distance volontaire avec le « continent », même lorsquil y découvrait des savants aussi éminents que Galilée. Cette attitude explique le peu de matériaux historiques dont on dispose pour éclairer sa vie et son œuvre. e Thomas Hobbes exerça une influence considérable sur lémergence dulibéralismeauXXsiècle. Il influença des philosophes tels que Baruch Spinoza, John Locke, Joseph de Maistre ou Carl Schmitt.
Biographie Premières années Thomas Hobbes estné en 1588à Westport, dans le Wiltshire, en Angleterre, où son père était vicaire. Cest son frère, ayant fait fortune dans lindustrie gantière, qui finance sesétudes de philosophie. Il se forme d’abordchez un pasteur local, puis intègre Oxford. Sa formation terminée, il est engagé dès1608 commeprécepteurde William Cavendish (1591-1628), le fils ainé du premier comte de Devonshire, qui a presque le même âge que lui. Sa mission est devoyager avec son élève, principalement en France et en Italie,et de le guider dans les différentes sociétés du continent. En 1610, le maitre et lélève sont à Paris. Hobbes est alors considérablement marqué par lassassinat dHenri IV (1533-1610). De retour en Angleterre, il travaille à partir de1620avec le philosophe Francis Bacon (1561-1626) : il s’intéresse alors auxmathématiques, à laphysiqueet aucourant matérialiste. En 1629, il découvre e Euclide(IIIsiècle av. J.-C.) et se met à étudier la géométrie avec ferveur. Ses recherches donneront lieu auCourt Traité des premiers principes(1630). Parallèlement, il se consacre à létude du latinet entreprend unetraduction de Thucydide(vers 460-395 av. J.-C.) quil publie en1629. Lhistorien grec, qui influencera par la suite ses thèses, lui prouve que la démocratie est un régime inepte et que la présence dun seul homme pour commander est plus sage que celle dun parlement. Bon à savoir Lematérialismeest une doctrine philosophiquequi rejette l’existence d’un principe spirituel, estimant que la matière est à l’origine de toutes choses. Il s’oppose auspiritualismequi affirme l’autonomie et la supériorité de l’esprit sur la matière. En1634, peu après la mort de son premier élève, Hobbes devient leprécepteurde son tout jeune fils, lui aussi appelé William Cavendish (1617-1684), avec qui il entreprend une série devoyagesjusquen 1637. Cest au cours dune de leurs escales à Florence, en 1636, quil rencontre Galilée (1564-1642). Hobbes se familiarise alors avecles cercles intellectuels de lépoque, comme celui de labbé Marin Mersenne (1588-1648), véritable secrétaire de lEurope savante, et avec les discussions scientifiques relatives aux travaux de Gassendi (1592-1655) et de René Descartes (1596-1650). Cest à cette époque quil adhère aux thèses déterministes. Bon à savoir Ledéterminismeest une doctrine philosophique selon laquelle tous les évènements de lunivers, et en particulier les actions humaines, sont nécessairement liés entre eux par des relations de cause à effet.
Lâge mûrEn1640, lhostilité envers les proches des familles nobles anglaises et du roi inquiète beaucoup Hobbes. Celui-ci souhaite donc pacifier les esprits en écrivant un petit traité sur les droits de la souveraineté : er Éléments du droit naturel et politique. Dans cet ouvrage, il se place du côté du roi Charles I (1600-1649) et expose les fondements dune théorie sur la société. Toutes ses thèses futures sy esquissent déjà en filigranes, notamment lidée dun pacte social nécessaire qui mettrait en place une souveraineté absolueet acceptée, celle dun monarque ou dune assemblée considérés comme une personne. Le livre nest pas imprimé, mais plusieurs personnes en obtiennent des copies et le texte fait beaucoup parler de lui, ce qui attire à Hobbes de nombreux ennemis. En danger et effrayé par les périodes de troubles quil prévoit sanglantes, il quitte alors lAngleterre et se réfugie en France :Hobbes sexile à Paris durant onze ans, de 1640 à 1651. Il y rédige notammentDu citoyen, publié en 1642, etDe la nature humaine, publié en 1650. Ce nest quen 1651 que paraitLe Léviathan, sonœuvremajeure, alors quil atteint ses soixante-deux ans.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant