L'amour médecin

De
Publié par

Résumé de L'amour médecin de Molière. Notre fiche de résumé de L'amour médecin de Molière a été rédigée par un professeur de français.

Publié le : jeudi 30 juin 2011
Lecture(s) : 2 817
Tags :
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’amour médecin
Molière
L’Amour médecin
est une comédie-ballet écrite par Molière et mise en musique par Lully. En trois
actes et en prose, la pièce est jouée pour la première fois à Versailles, sur ordre du Roi, le 14
septembre 1665, puis au théâtre du Palais-Royal dès septembre 1665. C’est à cette occasion que la
troupe de Molière jouera pour la première fois en tant que « Troupe du Roy ».
Dans son adresse « Au Lecteur », Molière nous dévoile un peu du projet
: « Ce n'est ici qu'un simple
crayon, un petit impromptu, dont le roi a voulu se faire un divertissement. Il est le plus précipité de
tous ceux que Sa Majesté m'ait commandés; et lorsque je dirai qu'il a été proposé, fait, appris et
représenté en cinq jours, je ne dirai que ce qui est vrai. Il n'est pas nécessaire de vous avertir qu'il y a
beaucoup de choses qui dépendent de l'action : on sait bien que les comédies ne sont faites que pour
être jouées; et je ne conseille de lire celle-ci qu'aux personnes qui ont des yeux pour découvrir dans la
lecture tout le jeu du théâtre; ce que je vous dirai, c'est qu'il serait à souhaiter que ces sortes
d'ouvrages pussent toujours se montrer à vous avec les ornements qui les accompagnent chez le roi.
Vous les verriez dans un état beaucoup plus supportable, et les airs et les symphonies de
l'incomparable M. Lully, mêlées à la beauté des voix et à l'adresse de danseurs, leur donnent, sans
doute, des grâces dont ils ont toutes les peines du monde à se passer. »
RESUME DE LA PIECE
Prologue
La Comédie, la Musique et le Ballet annoncent la raison d’être de la pièce : «
Unissons-nous tous trois
d'une ardeur sans seconde, Pour donner du plaisir au plus grand roi du monde ».
Acte I
(Scène 1)
La fille de Sganarelle, Lucinde, est mélancolique, ce qui inquiète son père qui voudrait la
guérir. Son épouse est décédée et il interroge l’orfèvre M. Josse sur la conduite à tenir, puis M.
Guillaume, un vendeur de tapisseries, sa voisine Aminte, ou encore sa nièce Lucrèce. Tous ont des
avis différents. Sganarelle n’en tient finalement pas compte. (
Scène 2)
Sganarelle interroge
directement sa fille, qui ne lui parle pas mais lui fait comprendre par signe qu’elle aime quelqu’un.
(Scène 3)
Lisette comprend pourquoi Lucinde est triste, et qu’il s’agit bien d’un mariage… Sganarelle
feint de ne pas comprendre.
(Scène 4)
Lisette critique Sganarelle, et en conclut qu’il n’y « a point de
pires sourds que ceux qui ne veulent point entendre ». Pourtant elle veut aider Lucinde, qui a fait un
portrait élogieux de l’homme qu’elle aime.
(Scène 5)
Dans un long monologue, Sganarelle nous fait
part de ses pensées : il ne veut pas du mariage de sa fille, et veut la garder encore à ses côtés sans
céder aux désirs de cette dernière. D’ailleurs il critique cet « usage » qui veut « assujettir les pères »
en les « dépouill(ant) », à la fois de leur fille et de leur fortune.
(Scène 6)
Lisette essaie de faire réagir
Sganarelle en lui disant que Lucinde a essayé de se suicider de sa fenêtre et que la réaction de son
père a aggravé son mal, ce qui est faux. Sganarelle fait appeler des médecins.
1
er
entr’acte.
Acte II
(Scène 1)
Dans cette scène, on voit à quel point Lisette a du mépris pour les médecins. Elle critique
leur incompétence et leurs discours savants : « [...] j’ai connu un homme qui prouvait par bonnes
© Fichesdelecture.com – Tous droits réservés – http://www.fichesdelecture.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'appel de la forêt L'appel de la forêt , livre payant

L'appel de la forêt

de fichesdelecture

Un coeur simple Un coeur simple , livre payant

Un coeur simple

de fichesdelecture

Les Bonnes Les Bonnes , livre payant

Les Bonnes

de fichesdelecture

suivant