La boite à merveilles

468 lecture(s)

Résumé de La boîte à merveilles d'Ahmed Sefrioui. Notre fiche de résumé sur La boîte à merveilles d'Ahmed Sefrioui a été rédigée par un professeur de français.

lire la suite replier

Achetez cette publication

Lecture en ligne + Téléchargement
  • Lecture en ligne + Téléchargement
  • Format(s) PDF - DOC
  • sans DRM
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
fichesdelecture
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

La boîte à merveilles La boîte à merveilles, livre payant

La boîte à merveilles

de fichesdelecture

Zanzibar toi-même ! Zanzibar toi-même !, livre payant

Zanzibar toi-même !

de rageot-editeur

L'appel de la forêt L'appel de la forêt , livre payant

L'appel de la forêt

de fichesdelecture

Un coeur simple Un coeur simple , livre payant

Un coeur simple

de fichesdelecture

L'île au trésor L'île au trésor , livre payant

L'île au trésor

de fichesdelecture

précédent
suivant
La boîte à merveilles
Ahmed Sefrioui
La Boîte à merveilles
est un roman autobiographique, écrit en 1952 et publié en 1954. Il fut le
premier roman marocain écrit en français. Ahmed Sefrioui est considéré comme l’initiateur de la
littérature marocaine d’expression française. Il est né à Fès en 1915 de parents Amazighs. Il a grandit
dans la médina, où se déroule l’action de cette œuvre.
L’auteur fonda le musée Al Batha à Fès. La boîte à merveille est une description de la ville de Fès à
travers le regard du petit Mohammed. En mai 1994, la télé marocaine a consacré un film à Ahmed
Sefrioui, sur sa vie.
Ce roman introduit le lecteur aux récits de vie de l’auteur et à la littérature maghrébine d'expression
française. Issue de la colonisation des trois pays du Maghreb par la France, cette littérature continue
de se développer jusqu'à nos jours.
RESUME DU ROMAN
Le narrateur adulte, veut comprendre pour quelles rasions il ressent une solitude depuis toujours.
Pour cela il commence à se remémorer son enfance et nous présente les locataires de son immeuble,
Dar chouafa, lalla kenza la voyante, Driss el Aouad, sa femme Rahma et leur fille zineb et fatma
Bziouya.
Il évoque ensuite le souvenir du bain maure qu’il déteste et sa Boite à Merveilles qui renferme ses
objets, amis imaginaires. En revenant du m'sid, le narrateur trouve sa mère souffrante. Lalla Aicha
son amie, lui rend visite et la convainc d’aller voir Sidi Boughaleb. Lors de cette sortie, le narrateur
est griffé par un chat. Il doit alors se reposer et ne va pas au m'sid. Il nous décrit alors les matinées à
la maison, l'origine de ses parents et le souvenir de Driss le teigneux, l'apprenti de son père.
Ensuite, Il nous parle de la disparition de zineb, mais sa mère réussit à la retrouver à la maison des
Idrissides. Rahma, pour remercier Dieu prépare un repas pour les mendiants. Toutes les voisines y
participent.
Les premiers jours de printemps, Lalla Zoubida et son fils viennent les voir, Sidi Mohamed joue avec
les enfants des voisins .Lalla Aicha raconte les malheurs de son mari avec son associé Abdelkader que
la mère répète le lendemain à son mari.
Un mercredi, le Fquih explique aux élèves ses projets pour Achoura. Puis le narrateur nous relate le
souvenir de la mort de Sidi Md Ben Tahar, ayant assisté à la scène il en fait un cauchemar la nuit.
© Fichesdelecture.com - Tous droits réservés - http://www.fichesdelecture.com

L'extrait de cette publication vous a plu ?

Ajoutez-la votre panier pour la lire dans son intégralité !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.