Etudier au Canada

De
Publié par

Le Canada accueille chaque année plus de 130 000 étudiants étrangers dont au moins 10 000 étudiants français. De Terre-Neuve à l’Île de Vancouver, les établissements canadiens proposent une palette de formations novatrices et diversifiées et offrent
un cadre de recherche exceptionnel. L’environnement multiculturel des villes et des campus universitaires est vivement apprécié par les étudiants ainsi que la possibilité de choisir un collège ou une université francophone, anglophone ou bilingue. Les options sont séduisantes et uniques en Amérique du Nord : seul le Canada
vous permet d’étudier en français tout en vivant une immersion dans un milieu anglophone ou d’étudier en anglais en vivant dans un milieu francophone. Pour guider vos choix et faciliter vos
démarches, l’Ambassade du Canada en France a préparé ce guide en espérant qu’il saura répondre à vos questions afin
de préparer votre départ au Canada.
Publié le : mardi 30 août 2011
Lecture(s) : 311
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
Gouvernement du Canada Ambassade du Canada
Government of Canada Embassy of Canada
Étudier au Canada
10 bonnes raisons d’étudier au Canada
L’excellence des systèmes d’éducation dans les collèges et universités
La reconnaissance internationale de la qualité des diplômes canadiens
La possibilité de travailler au Canada pendant un ou deux ans après l’obtention du diplôme
L’occasion de perfectionner votre anglais dans un pays bilingue
Une véritable vie de campus
Des infrastructures modernes et accessibles à tous
Un pays sûr et stable
Une population ouverte à toutes les cultures
Une nature magnifique à proximité des villes
Selon l’ONU, une des meilleures qualités de vie au monde
Le Canada accueille chaque année plus de 130 000 étudiants étrangers dont au moins 10 000 étudiants français.
De Terre-Neuve à l’Île de Vancouver, les établissements canadiens proposent une palette de formations novatrices et diversifiées et offrent un cadre de recherche exceptionnel.
L’environnement multiculturel des villes et des campus universitaires est vivement apprécié par les étudiants ainsi que la possibilité de choisir un collège ou une université francophone, anglophone ou bilingue.
Les options sont séduisantes et uniques en Amérique du Nord : seul le Canada vous permet d’étudier en français tout en vivant une immersion dans un milieu anglophone ou d’étudier en anglais en vivant dans un milieu francophone.
Pour guider vos choix et faciliter vos démarches, l’Ambassade du Canada en France a préparé ce guide en espérant qu’il saura répondre à vos questions afin de préparer votre départ au Canada.
Le Service des relations universitaires et de la mobilité des jeunes Ambassade du Canada en France
3
4
Sommaire
Études au Canada    Présentation des systmes collégial et universitaire    1.    Étudier au Canada : les différentes formules  2.    Admission  3.    Frais de scolarité  4.    Calendrier  5.    Crédits  6.    Équivalences  7.    Exigences linguistiques  8.    Permis d’études, CAQ, visite médicale  9. Renouvellement du permis d’études et du CAQ 10.  Travail pour étudiants 11.  Travail au Canada aprs l’obtention du diplme 12.  Éducation à distance
Informations pratiques    13. Bourses 14. Assurances 15.  Stages liés aux études en France 16.  Stages liés aux études au Canada 17.  Services aux étudiants étrangers 18.  Logement 19.  Permis de conduire 20.  Liens utiles 21.  Lexique
Carte du Canada 
Pages
5
8 8  9 9 10 10 10 10 11 11 12 12
13 14 14 14 14 14 15 15 16 18
Études au Canada SySTèmES CoLLÉgiAL ET univERSiTAiRE Au Canada, il n’y a pas de ministère national de l’Éducation ; chacun des trois territoires et des dix provinces du Canada est responsable de sa propre politique en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de recherche. Nous avons deux langues officielles au Canada : le français et l’anglais. Si une majorité de francophones vit au Québec, d’importantes communautés parlant le français existent partout à travers le pays. Pour plus d’informations : www.fcfa.ca
En matière d’éducation, le bilinguisme se traduit par l’apprentissage des deux langues officielles dès l’école primaire et par des programmes d’immersion. Au niveau de l’enseignement supérieur, il se poursuit au sein d’établissements anglophones au Québec, francophones hors Québec et bilingues dans tout le du Canada.
 À noter : Au Canada, pour parler d’enseignement supérieur, nous utilisons également le terme d’études postsecon-daires/postsecondary studies. Celles-ci se déclinent en deux systèmes : le système collégial et le système universitaire.
5
6
Études au Canada
SySTèmE CoLLÉgiAL
Le système collégial comprend descolleges, des institutes et, au Québec, des cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel). Appelés communément collèges communautaires », ces « établissements remplissent tous la même fonction : répondre aux besoins de formation des entreprises, de l’industrie, du secteur public, de même qu’aux besoins éducatifs des diplômés du secondaire qui s’orientent vers les carrières professionnelles ne né-cessitant pas de formation universitaire. Toutefois, les étudiants qui auront fait une forma-tion dans un collège communautaire pourront bénéficier de passerelles menant aux études uni-versitaires.
À noter : Spécificité québécoise : les cégeps proposent à la fois des études générales permettant l’accès à l’université et des cursus professionnels de trois ans. Liste des collèges communautaires : www.amb-canada.fr/college-institut/liste Pour plus d’informations : Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) www.accc.ca Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux (CICDI) www.cicdi.ca
SySTèmE univERSiTAiRE
Les universités dispensent des programmes de 1er, 2e 3 ete conduisant au Baccalauréat/ cycles Bachelor, Maîtrise/Master Doctorat/ etPh.D. Le Canada compte des universités anglophones, fran-cophones et bilingues. Le baccalauréat canadien désigne un diplôme d’études supérieures décerné après trois ou quatre ans d’études universitaires, selon le programme choisi. Il existe des baccalauréats spécialisés/Honours Bachelors, dont la majorité des cours portent sur une même discipline, et des baccalauréats avec « majeure » et « mineure » (voir lexique). Le baccalauréat canadien correspondrait à un premier cycle européen. La maîtrise canadienne comporte un à deux ans d’études/recherche. Le doctorat canadien demande de trois à cinq ans d’études/recherche.  ATTENTION : Ne pas confondre baccalauréat canadien et baccalauréat français.
Liste des universités et collèges universitaires : www.amb-canada.fr/universite/liste
Pour plus d’informations : Association des universités et collèges du Canada (AUCC) www.aucc.ca Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux (CICDI) www.cicdi.ca
ASSuRAnCE dE LA QuALiTÉ En ÉduCATion PoSTSECondAiRE Au CAnAdA
Les établissements supérieurs publics et privés sont habilités à conférer des grades universitaires, des diplômes et des certificats en vertu de lois précises et sont reconnus par les ministères de l’Éducation. Il n’existe aucun consensus international sur la définition des termes « assurance de la qualité ». Au Canada, l’enseignement postsecondaire est sous la responsabilité du gouvernement de chaque pro-vince et territoire et chaque instance dispose de ses propres mécanismes d’assurance de la qualité. Pour plus d’informations: www.cicdi.ca;www.aucc.ca/aq
Schéma des études supérieures en France
Années post-baccalauréat Grades et crédits européens (ects)
+8
Doctorat
Master +5 300
Licence +3 180LICENCE PRO +2 120 BTS
Baccalauréat
DUT
DAEU
DOCTORAT
MASTER
LICENCE
Études au Canada
GRANDES ÉCOLES*
CPGE CONCOURS * Écoles d ingénieurs, de commerce et de gestion, d architecture, vétérinaires, etc.
Source : www.education.gouv.fr Schéma des études postsecondaires au Canada AnnéesPuisque les universités au Canada font également fonction de grandes écoles, renseignez-vous auprès postsecondairespour des programmes en architecture, commerce, gestion et ingénierie.de l’université qui vous intéresse Il n’y a pas de concours au Canada. La sélection se fait sur dossier. Doctorat /Ph.D.Pour les critères d’admission, renseignez-vous auprès de l’établissement concerné.
+9
+6
+4
+2
Maîtrise /Master
Baccalauréat /Bachelor
Baccalauréat français ou international /High School
DEC (Québec) 2 ou 3 ans*
DIPLÔME COLLÉGIAL / COLLEGE DIPLOMA 2 ou 3 ans*
DOCTORAT
MAîTRISE /MASTER
BACCALAURÉAT /BACHELOR 3 ou 4 ans*
*selon le programme choisi
7
8
Études au Canada
1. Quelles sont les différentes formules pour partir étudier au Canada ?
Partir en indépendant Vous pouvez étudier au Canada en effectuant vous-même toutes les démarches relatives à l’admission dans l’établissement d’études supérieures cana-dien de votre choix. La sélection se fait sur dossier. Si vous êtes accepté, vous paierez les frais de scola-rité exigés par cet établissement et pourrez suivre le cursus complet et obtenir un diplôme canadien.
Partir en échange Plus de 600 accords ont été conclus entre des éta-blissements d’enseignement supérieur canadiens et français. Ces accords vous permettent d’étudier un semestre ou deux au Canada tout en restant inscrit dans votre établissement en France. Vous acquitterez les frais de scolarité de votre établisse-ment français d’attache. Pour bénéficier de ces échanges, il vous faudra avoir complété au moins une année d’études dans votre université ou grande école française. Les cours que vous suivrez au Canada seront crédités en France. Pour connaître toutes les modalités, ren-seignez-vous auprès du bureau des relations inter-nationales de votre établissement.
Pour la liste des accords interuniversitaires entre la France et le Canada : www.aucc.ca/cue f _
Pour les échanges régionaux : France - Québec : http://echanges-etudiants.crepuq.qc.ca Rhône-Alpes – Ontario : www.yorku.ca/ontra/universities ontario.html _
2. Comment faire une demande d’admis-sion ?
Il y a deux façons de faire une demande d’admission :  vous remplissez le formulaire en ligne sur le site  de l’établissement canadien qui vous intéresse, ou vous sollicitez un formulaire de demande d’ad- mission par voie postale à l’établissement cana-dien qui vous intéresse, et lui retournez votre dossier complet également par courrier.  Pour des études de 1ercycle en Alberta, Colombie-Britannique et Ontario, il est nécessaire de faire une demande d’admission dans les centres régionaux qui centralisent toutes les demandes :  • Alberta :www.alis.gov.ab.ca/main.asp  • Colombie-Britannique :https://portal.bccampus.ca  • Ontario :www.ouac.on.ca Les frais de dossier peuvent varier de 30 à 100$CAN. Il vous est fortement conseillé de faire des demandes d’admission dans plus d’un établissement au Canada pour maximiser vos chances d’être accepté.
ATTENTION : Ne pas confondre l’admission et l’inscription. La demande d’admission et l’inscription sont deux étapes différentes de l’entrée dans une université ou un collège canadien. L’admission s’applique à un programme tandis que l’inscription est réservée aux cours : une fois admis à un programme, vous devez vous inscrire à un certain nombre de cours.
À noter : Certains programmes sont contingentés et très dif-ficiles d’accès (ex. médecine, médecine vétérinaire, pharmacie, physiothérapie, etc.).
3. Quels sont les frais de scolarité ?
Études au Canada
Collges communautaires Dans les universités, tout comme dans les collèges Alberta – publics ou privés – les frais de scolarité varient Colombie-Britannique selon le programme, le cycle d’études, l’établisse- Île-du-Prince-Édouard ment et la province. Tout étudiant non-canadien Manitoba ou non-résident canadien, paiera les frais de sco- Nouveau-Brunswick larité pour étudiants étrangers. Ces montants sont Nouvelle-Écosse affichés sur les sites des universités et des collèges. Ontario Québec A titre colarité m Saskatchewan  au Ca ninaddica aptifo, uvro ilcei sl eést furadiis adnet ss étrangerso.yens Terre-Neuve-et-Labrador
universités
Alberta Colombie-Britannique Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouveau-Brunswick Nouvelle-Écosse Ontario Québec Saskatchewan Terre-Neuve-et-Labrador
1ercycle
8 000 $ – 15 780 $ 9 250 $ 17 580 $ 8 970 $ 5 575 $ – 9 135 $ 7 845 $ – 12 810 $ 8 230 $ – 13 440 $ 6 900 $ – 18 900 $ 10 070 $ – 14 280 $ 8 490 $ – 11 725 $ 8 780 $
12 000 $ 10 500 $ 6 500 $ 8 000 $ 5 500 $ 7 500 $ 11 000 $ 10 500 $ 11 000 $ 6 600 $ Source : BCEI
2eet 3ecycles 5 527 $ – 21 465 $ 2 589 $ – 33 539 $ 4 565 $ – 7 252 $ 4 152 $ – 7 905 $ 7 230 $ – 9 346 $ 5 711 $ – 19 389 $ 5 627 $ – 26 657 $ 9 041 $ – 19 920 $ 1 991 $ – 7 049 $ 1 888 $ – 3 534 $ Source : BCEI
Pour les frais de scolarité précis par programme et par4. Quel est le calendrier d’études au établissement :Canada ? www.edu-canada.gc.ca L’année se divise en deux sessions de quinze ou seize semaines, chacune étalée sur quatre mois : À noter :Automne : début septembre - fin décembre   En vertu d’un accord signé entre le Québec et ver : début ja Hi nvier - fin avril la France, les étudiants de nationalité française Vous pourrez également suivre certains cours paient les mêmes frais de scolarité que les étu- pendant la session d’été (début mai - fin août), selon diants québécois. le programme choisi. D’autres pays ont aussi signé des accords avec le La plupart des programmes commencent à Québec. l’automne. Cependant, dans certains programmes, vous pourrez commencer vos études en janvier. Pour plus d’informations : www.meq.gouv.qc.ca/ens-sup/ens-univ/coop.aspÀ noter :  Dans les cégeps québécois, l’année débute vers le 15 août pour se terminer à la fin mai.
9
10
Études au Canada
5. y a-t-il un systme de crédits ? Oui. Dans les universités, un cours compte en général 45 heures d’enseignement – à raison de 3 heures par semaine – ce qui donne 3 crédits. Voici le nombre de crédits nécessaires pour l’obten-tion d’un diplôme :
 Baccalauréat/Bachelor à 120 crédits, 90 soit 3 à 4 ans d’études  Maîtrise/Master 45 à 60 crédits, soit 1 à 2 ans d’études et de recherche  Doctorat/Ph.D.3 à 5 ans d’études et de recherche Pour obtenir la conversion des crédits en ECTS, ren-seignez-vous auprès de votre université d’attache en France.
Pour plus d’informations : http://ec.europa.eu/education/programmes/ _ socrates/ects/index fr.html  À noter : Dans les établissements collégiaux, on attribue également des crédits (appelés « unités » au Québec). Leur nombre dépend du programme suivi.
6. y a-t-il des équivalences ?
Oui. Toutefois, au Canada, seuls les établissements postsecondaires sont habilités à décider des équi-valences qu’ils accordent en vue de l’admission d’un étudiant. Votre demande d’équivalence sera traitée en même temps que votre demande d’ad-mission.  À noter :  En France, le centre ENIC-NARIC est le centre d’infor-mations sur la reconnaissance académique et pro-fessionnelle des diplômes. Il établit des attestations de niveau d’études pour les diplômes étrangers.
Pour plus d’informations : www.ciep.fr/enic-naricfr 
7. Quelles sont les exigences linguisti-ques ? Pour étudier dans une université anglophone au Canada, vous devez avoir un très bon niveau d’an-glais. Le test le plus fréquemment demandé est le TOEFL (Test of English as a Foreign Language). Pour plus d’informations : www.fr.toefl.eu www.fulbright-france.org/htm/page.php?id=52 Dans les universités francophones, il est également fortement recommandé d’acquérir une connais-sance de l’anglais écrit car de nombreux ouvrages de références et une part importante de la docu-mentation sont rédigés dans cette langue. Cours d’anglais La plupart des universités ainsi que de très nom-breux collèges communautaires, écoles publiques et écoles privées offrent des cours d’anglais langue seconde.
Pour plus d’informations : www.cicdi.ca www.c-l-c.ca www.langcanada.ca
8. Est-il nécessaire d’obtenir un permis d’études ?
Études de 6 mois ou moins Tout étranger qui souhaite suivre un cours ou un programme d’études d’une durée maximum de 6 mois, quel que soit le sujet de ses études, peut étu-dier au Canada sans permis d’études. Toutefois, toute personne qui le désire peut faire une demande de permis d’études, même si la durée de ses études est de 6 mois ou moins. Il est nécessaire de demander un permis d’études si :  vous prévoyez prolonger vos études au Canada  au-delà de 6 mois, vous souhaitez pouvoir travailler sur le campus de  votre établissement,  êtes inscrit à un programme d’études au vous  Canada dont la durée totale est de plus de 6 mois,  même si vous prévoyez étudier moins de 6 mois.
Études de plus de 6 mois La loi exige que toute personne souhaitant étudier au Canada pour une période de plus de 6 mois obtienne un permis d’études avant d’arriver dans le pays. Pour obtenir un permis d’études, vous devez en faire la demande auprès du Service Visas et Immi-gration de l’Ambassade du Canada en France : www.amb-canada.fr/visas Les frais de traitement du dossier s’élèvent à 125$CAN. Prévoyez 5 semaines pour l’étude de votre dossier. Si vous devez passer une visite médicale, il faut compter 2 semaines supplémentaires. Pour déter-miner si une visite médicale est requise : www.cic.gc.ca/francais/information/medicaux/ pays-designes.asp
À noter : Si vous partez étudier au Québec : Avant de demander un permis d’études auprès du Service Visas et Immigration de l’Ambassade du Canada en France, vous devez obtenir un CAQ (certificat d’acceptation du Québec) auprès du Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles du Québec. Pour télécharger le formulaire : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/ formulaires/formulaire-titre/dca-etudes.html
Une fois rempli, le formulaire doit être envoyé à : Service aux étudiants étrangers Centre de service à la clientèle 285 rue Notre-Dame ouest Rez-de-chaussée, bureau G-15 Montréal, QC H2Y IT8 Canada
Cette demande se fait uniquement par voie pos-tale. Les frais de traitement de dossier s’élèvent à 100$CAN. Il faut compter entre 4 et 6 semaines pour l’étude du dossier.
 ATTENTION : Vos CAQ et permis d’études seront exigés par les agents d’immigration à votre arrivée au Canada.
Études au Canada
9. Est-il possible de renouveler son per-mis d’études et son CAQ au Canada ? Permis d’études Oui, vous devez en faire la demande auprès du Centre de traitement des demandes à Vègreville au moins 30 jours avant la date d’expiration de votre permis. Pour plus d’informations : www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/ sejour.asp CAQ Oui. Si vos études se prolongent au-delà de la date de fin de votre CAQ, vous devez en faire une nouvelle demande au moins 3 mois avant la date d’expiration de votre permis d’études.
Pour plus d’informations : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/ immigrer-installer 10. Est-il possible de travailler pendant ses études ?
Sur le campus Vous pouvez travailler sur le campus, sans permis de travail, si vous êtes inscrit dans un programme à temps plein et que vous détenez un permis d’étu-des valide.
Hors campus Le Programme de travail hors campus/Off-Campus Work Permit Program permet de travailler à vous l’extérieur du campus à hauteur de 20 heures par semaine pendant les sessions d’études et, à temps plein, pendant les vacances. Pour connaître les cri-tères d’admissibilité à ce programme : www.cic.gc.ca/francais/etudier/travailler.asp
Travail pour conjoint Votre conjoint peut demander un permis de travail si vous étudiez à temps plein et que vous êtes titu-laire d’un permis d’études valide.
Pour plus d’informations : www.cic.gc.ca/francais/etudier/travailler-epoux.as
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.