Master Santé Publique : les débouchés professionnels

De
Publié par

Un document proposé par la Faculté des sciences économiques de Rennes, qui expose rapidement les débouchés professionnels à un Master de Santé Publique. Ce document permettra aux étudiants d'orienter leur projet, et aux futurs étudiants de se décider à choisir les études de santé publique. Le Master Santé Publique (SP) a pour but de préparer en deux ans aux métiers du secteur sanitaire, social et médico-social. Il forme des cadres supérieurs pour les établissements sanitaires et sociaux des secteurs publics, privé à but non lucratif, privé à but lucratif, pour les cabinets d’audit-conseil ou encore pour les services déconcentrés de l’État et des collectivités.
Publié le : lundi 8 août 2011
Lecture(s) : 5 827
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
    Master Santé Publique : Les débouchés professionnels   Le Master Santé Publique (SP) a pour but de préparer en deux ans aux métiers du secteur sanitaire, social et médico-social. Il forme des cadres supérieurs pour les établissements sanitaires et sociaux des secteurs publics, privé à but non lucratif, privé à but lucratif, pour les cabinets d’audit-conseil ou encore pour les services déconcentrés de l’État et des collectivités.  
  Le suivi de l’insertion des étudiants des spécialités du master SP est fondé sur des enquêtes, sur la mise à jour régulière de l’annuaire des anciens et sur l’exploitation du site internet mis à leur disposition.   Les étudiants trouvent un emploi dans undélai très court(souvent à la suite directe de leur stage), et sur des postes s’inscrivant clairement dans lagamme et le domaine de compétence visés.  
 
Les établissements publics de santé  De par le passage au financement par la tarification à l’activité (T2A), les établissements publics de santé doivent faire appel à des compétences financières spécifiques correspondant à l’orientation du master SP. Des postes de «responsables financiers», «responsables budgétaires», «contrôleurs de gestion»… sont ainsi proposés.  À noter: si le passage par l’EHESP reste pour l’instant indispensable pour être titulaire de la fonction publique hospitalière, les établissements publics de santé font de plus en plus souvent appel à des contractuels en CDI pour des fonctions spécialisées tel le contrôle de gestion.
Les établissement privés du secteur non lucratif  Longtemps fondé sur le bénévolat, le secteur privé non lucratif doit désormais s’adapter aux contraintes financières qui touchent le domaine sanitaire et social et propose des postes de «directeurs des finances », «directeurs des ressources humaines»…   À noter: très développé en France, le secteur privé non lucratif offre des postes de cadres dans des établissements ou au siège d’organismes tels l’URIOPSS, la FEHAP, l’UNAPEI, l’OPCAREG, les ADMR…
Les établissement privés du secteur lucratif  Les établissements privés du secteur lucratif recherchent des responsables ayant connaissance du marché de la santé dans les domaines de la «gestion financière», «qualité - gestion des risques», «gestion des ressources humaines».   À noter: depuis sa création, le Master EGESS entretient des liens étroits avec les établissements du groupeGénérale de Santé. Ce groupe et ses filiales (en particulierMédipsy) proposent des sites de stage et ont embauché de nombreux titulaires du master EGESS.
 Services déconcentrés de l’État de des collectivités  Les services déconcentrés de l’État et les collectivités territoriales constituentsource de nombreux emplois et de fonctionsune variées.
        Les emplois intégrés par les étudiants du master SP sont du type «chargé de mission», «conseillers techniques», «inspecteurs contractuels».Il leur est demandé de réaliser des études économiques, socio économiques et financières, d’analyser des projets (conception, pilotage...), de rendre l’information intelligible.   À noterces emplois sont proposés par des organismes du type: DDASS, DRASS, ARH, CCAS…
 Cabinets d’audit-conseil  Les sociétés d’audit-conseil voient leur activité se développer auprès des établissements sanitaires et sociaux. Ils ont besoin à la fois de «consultants » et de «formateurs».   À noter: les cabinets d’audit-conseil sont de plus en plus intéressés par des étudiants généralistes disposant d’une double formation associant des connaissances approfondies en gestion et une connaissance des spécificités du domaine sanitaire et social. Les écoles, les instituts spécialisés et l’enseignement supérieur  Chaque année, 3% des étudiants du master SP préparent un concours d’entrée à l’des Hautes Études en Santé PubliqueÉcole  (EHESP) pour devenir directeur d’établissement ou inspecteur de l’action sanitaire et sociale.  A la suite du Master, les diplômés peuvent s’orienter vers la recherche (assistant de recherche CNRS) ou vers des études de doctorat. Après la soutenance de thèse et l’obtention du titre de docteur, ils peuvent passer les concours de Maître de conférences ou de chargé de recherche CNRS.
Exemples d’emplois intégrés par les anciens diplômés du Master SP   Directeur d’hôpital  (Soazic, Centre Hospitalier de Mayenne) Directeur d’EHPAD  (Caroline, Sainte Hermine) Responsable d’exploitation  (Anne-Sophie, Clinique Sévigné) Responsable de projets  (Magali, Médipsy) Directeur des finances  (Pascale, Hôpital, Bain de Bretagne) Responsable administratif  (Hélène, Radiothérapie CHP St Grégoire) Responsable qualité gestion des risques  (Albane, Centre Hospitalier de Puteaux) Responsable réseau sanitaire  (Pierre-Yves, Réseau Sein, Hôpital Saint-Louis – AP-HP) Directeur des ressources humaines  (Jean-Philippe, Hôpital, Blain) Responsable CCAS  (Lydie, Rouen) Contrôleur de gestion  (Magali, CHU, Le Mans, Caroline, Clinique d’Anthony) Formateur consultant  (Nicolas, MQS, Bruz) Chargé de mission  (Camille, Conseil Général de Loire Atlantique, Nantes)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.