Conseils de révision

De
Publié par

La fin d'année approche, et avec elle les inévitables concours, partiels, examens, etc. que redoutent tant les étudiants. Cette fiche pratique arrive à point nommé pour vous aider à réussir vos concours. Idéalement conçu pour les étudiants post-bac d'études supérieures, il seront également utiles aux futurs bacheliers !
Destinés à tout types d'étudiants, ces conseils portent sur l'ensemble de l'année, depuis les bons comportements à apporter jusqu'au jour J, en passant par la terrible phase des révisions. Comment réviser ? Comment s'organiser ? Faut-il travailler seul ou en groupe ? Comment assimiler rapidement le cours ? Ces conseils vous orienteront vers la meilleure marche à suivre pour réviser.
Publié le : lundi 6 juin 2011
Lecture(s) : 544
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Conseils pourles révisions d’examenLes concours arrivent à grand pas, et vous regardez désespérément les journées défiler sur votre calendrier sans même commencer à réviser… Il serait peut-être temps de s’y mettre! Seulement voilà, vous n’avez jamaisété un(e) pro des révisions, et les conseils vous manquent... Qu’à cela ne tienne! Voici quelques conseils pour aborder vos révisions, et votre concours, le plus sereinement possible ! Suivez-les à la lettre, et le succès sera à portée de main ! Même si,n’oubliez pas, tout dépend de vous!
I- Pendant l’année-Venez en cours : Tout le monde le sait, les étudiants ne sont pas forcément toujours surveillés, et leur fréquentation en classe est souvent le cadet des soucis du professeur. «J’ai trop fait la fête htel« Un ier » m’expliquera», «je prendrais les cours d’un tel». Les excuses sont nombreuses pour sécher les cours, mais ne vous y laissez pas prendre. Il arrive de rater un cours, mais si vous espérez comprendre une matière (même réputée comme «simple») à travers les notes d’un autre élève, vous rêvez ! Assister au cours est votre toute première étape de « révision ».-Prenez des notes : Vous vous êtes levé, vous avez pris votre bus, vous êtes venu en cours, vous êtes à l’heure. Parfait! A présent pensez à sortir un stylo et une feuille de votre sac et prenez quelques notes. Vous avez beau avoir le profil de l’étudiant parfait, votre mémoire a des limites ! Et il est nettement plus facile d’apprendre à partir de ses propres notes (même si on peut parfois s’aider des cours d’un collègue) plutôt que de devoir déchiffre l’écriture (et le mode de pensée) d’un autre étudiant.
-Relisez le cours : Les relisez vosprofs sont nombreux à vous le dire, « notes entre chaque cours ». Un étudiant à souvent autre chose à faire, c’est vrai. Mais rappelez-vous que ce que vous faites en cours d’année ne sera pas à faire juste avant les concours. Il ne s’agit pas de relire scrupuleusement vos cours de la journée chaque soir, mais de parcourir rapidement vos notes avant d’aller à un cours, de vous rappeler brièvement ce qu’évoquait l’heure précédente et de vous assurer que vous avez tout compris. C’est le meilleur moyen de relier les cours les uns aux autres et d’avoir une vision globale de votre matière. De plus, cela vous permettra d’assimiler progressivement le cours, et écourtera donc la durée de vos révisions la fin d’année venue…-Appropriez-vous le cours : Oui, ça sonne comme un conseil bateau issu de la bouche d’un prof bien-pensant, mais c’est un conseil qui peut-être utile! N’oubliez pas que votre correcteur n’est pas votre professeur. Ce qui signifie que vous n’êtes pas contraint d’apprendre par cœur le cours de ce dernier, jusqu’à se souvenir des parties et des titres de celui-ci. Vous devez avant tout comprendre le contenu. Si ensuite vous préférez agencer votre cours d’une manière différente ou le réécrire avec vos mots (dans vos fiches de révisions par exemple) tant mieux pour vous !-Faites des fiches de révision :Utile, concise, la fiche de révision reprend les points essentiels de votre cours. Vous l’avez rédigée personnellement, et la comprenez donc généralement mieux que le cours. Mieux encore, rédiger cette fiche vous aura permis de réviser une première fois le cours. Au final, vous gagnez bien plus de temps que vous n’en perdez à rédiger ce genre de fiches.-Une fiche est une fiche : Si votre fiche est aussi imposante que votre cours, il y a un problème! Apprenez à synthétiser l’information. Pour cela, mieux vaut avoir bien compris le contenu du cours avant de rédiger ses fiches. Rédiger les fiches à plusieurs peut également être un bon moyen de savoir que laisser du cours !
-Soyez-ouvert sur le monde :profs attendent souvent beaucoup Les (trop?) d’un étudiant. Il faut non seulement assister au cours, le réviser chaque soir, faire des exercices mais aussi pratiquer des activités extrascolaires, lire des journaux, des publications, des livres et manuels, assister à des conférences, le tout quand vos simples cours vous prennent 75 % de votre temps! Leur conseil n’est pourtant pas idiot, même s’il est souvent décourageant. Je me contenterai de le nuancer. Vous n’êtes pas un surhomme, et il vous faudra régulièrement vous ménager des instants de détente de temps à autres. Pour autant, rien ne vous coûte de faire quelques efforts (qui s’avèrent parfois plaisants!) pour étoffer votre culture. Utilisez votre temps de transport pour parcourir un journal, regardez le 20 heures au moment de manger, lisez un livre avant de vous coucher, écoutez une radio d’information sous la douche… Réfléchissez-bien, et vous réaliserez qu’il y a de nombreux moments « vides» dans votre journée, qu’il est possible d’utiliser intelligemment sans vous tuer à la tâche !-Préparez vos révisions : Méthodique ou non, vous savez certainement quand vous allez débuter vos révisions. N’oubliez pas une chose dans votre planning, c’est de préparer ces révisions! Ce n’est pas au dernier moment qu’il vous faudra rédiger des fiches, réaliser qu’il vous manque la moitié d’un cours, ou que vous avez prêté votre bouquin à je ne sais qui. Un étudiant appliqué devra nécessairement commencer à rédiger ses fiches de révisions quelques mois avant le jour J. C’est quelques semaines avant les révisions pures et dures qu’un étudiant peu ordonné devra commencer à rassembler ses cours par matière, à combler les trous qui parsèment ses cours (absence, incompréhension, perte de supports écrits, etc.).
II- Révisions -Faites un planning de révision :Encore une fois, ce conseil est l’apanage des professeurs, mais il reste très pratique à appliquer ! Les plus consciencieux d’entre vous auront déjà établi leur planning des mois à l’avance, en réglant leurs révisions au jour et à l’heure près! Pour les moins studieux, je vous suggère au moins de vous fixer des objectifs selon quelques dates ou semaines clefs. Une fois en « vacances » il est facile de perdre des jours entiers de révision simplement parce qu’« on a le temps» et qu’on n’a pas établi des objectifs précis.-Créez-vous un espace de travail :un prof normalement constitué Si n’hésite pas à expédier hors de classe les élèves bruyants et turbulents, c’est pour une raison. Pour garder l’attention d’une classe, et permettre à tous d’écouter, il faut aménager un environnement propice au travail. Lors des révisions, c’est la même chose! Si votre petit frère hurle à tue-tête dans le salon, enfermez-vous dans votre chambre. Si votre maison est un véritable asile de fou, fuyez vers une bibliothèque ou une salle de votre établissement. De même, essayez de ne pas vous entourer d’éléments susceptibles de vous distraire (Smartphone, portable, internet, revues, jeux vidéos,…).-Seul ou en groupe ?C’est à vous de voir si vous préférez travailler seul ou avecvos collègues. Encore une fois, il s’agit d’être objectif. Si vous ne savez pas vous canaliser une fois en groupe, ou si vos amis sont les pires fainéants, évitez de travailler en groupe ! Dans tout les cas, un travail en groupe doit s’accompagner de moments « seuls », en tête à tête avec vos notes. Révisez côte à côte et échangez à chaque fin de chapitre. Les travaux de groupe peuvent être idéaux si vous n’avez pas saisi l’intégralité du groupe ou souhaitez revoir un TD.
-Choisissez bien le moment de vos révisions :Inutile de travailler à toute heure avec acharnement. L’important est de travailler correctement. Le matin, accordez-vous un peu de temps pour émerger. Le midi, gardez une bonne heure pour digérer et vous reposer. Le soir, arrêtez de travailler après 23 heures. Notez qu’il est intéressant de travailler avant d’aller se coucher (de 21 h à 23 h par exemple) car c’est le moment de la journée où vous mémorisez le mieux les informations. Pour autant, si vous sentez que vous vous endormez sur votre feuille : allez-vous coucher !-:Gardez une vision globale du cours nombreuses matières De mélangent enseignement pratique et théorique. Dans ce genre de disciplines, deux travers sont possibles pour l’étudiant: soit ne s’attarder que sur le cours sans savoir l’appliquer, soit travailler les TD à 100 % sans ne rien connaître au cours. L’une et l’autre «méthodes » sont très mauvaises. Il ne s’agit pas pour vous de connaître le cours dans les moindres lignes ou de pouvoir refaire un ancien TD les yeux fermés. N’oubliez pas qu’au moment de l’examen, le TD sera différent. Mieux vaut donc savoir appliquer le cours! Pour cela, il est indispensable d’en maîtriser les bases, et de comprendre le fonctionnement du TD ! -Organisez vos journées :Vous n’êtes pas en vacances une fois les cours finis ! Et même si vous avez plusieurssemaines de révision, ce n’est pas une raison pour trainasser ! Adoptez un rythme de vie semblable à celui de vos cours : efforcez-vous de programmer un réveil, travaillez matin et après-midi, alternez les matières, et ménagez-vous (sans abuser) des moments de repos. Vous n’êtes pas non plus en prison! Ce sera à vous de voir si vous « méritez » de vous réserver un week-end, un jour de repos, ou de sortir un soir. Soyez objectif ! Souvent, vous poser des objectifs concrets, par jour ou par semaine, vous permet de savoir où vous en êtes et si c’est le moment ou non de se reposer.
-:Classez vos matières Non, c’est mal, ne faîtes pas l’impasse sur certaines matières ! Cependant, ne soyons pas bêtes, identifiez les matières les plus coefficientées… Et travaillez les plus que les autres ! Ne tombez pas non plus dans le piège de réviser des jours durant une matière « peu importante » sous prétexte que vous la préférez à une matière primordiale.-Reposez-vous :de travailler 24/24 si vous ne voulez pas vous Inutile épuiser. Aménagez-vous quelques minutes de pauses pour chaque heure de travail, et dormez au grand minimum six heures par nuit. Evitez les soirées bien alcoolisées et/ou qui s’éternisent. Vous sortirez quand vous aurez un succès à fêter !
-Réviser à la dernière minute ?entendu, certains inconscients Bien n’auront pas suivi ces précieux conseils à la ligne et seront contraints de réviser à la dernière minute. Sont-ils rattrapables ? Tout dépend de ce que signifie « la dernière minute». S’il s’agit de la veille du concours, je vous souhaite bonne chance ! Rassurez-vous, vous aurez une année supplémentaire (avec de la chance) pour tester une autre méthode! S’il s’agit d’une ou deux semaines avant le concours, c’est juste, mais pas (encore) désespéré. Voici quelques derniers conseils pour ceux qui risquent gros :Finies les vacances ! Il vous reste une semaine ou deux ? Utilisez ce temps! Contrairement aux autres, c’est inutile de penser à sortir ou profiter du beau temps. Vous travaillerez jusqu’au jour J!Vivez comme un moine : Soyez réglé comme une horloge, levez-vous à 7h30, travaillez dès 8h30, matin et après-midi. Aménagez-vous cinq minutes de pause chaque heure, plus un peu de temps pour manger. Ne sautez pas de repas ! Ne vous couchez pas tard !Ne prenez pas de « drogues » :Vous vous y prenez tard, c’est une chose, mais ce n’est pas une raison pour utiliser des produits pharmaceutiques dédiés à « booster vos performances ». En général, ce genre de produit va dérégler votre corps et risque de vous épuiser en peu de temps !
III- Le Jour J -:La veille du concours si vous avez suivi tous ces Théoriquement, conseils, vous n’avez pas à vous inquiéter. Profitez donc de la veille du concours pour vous reposer et vous aérer la tête. Inutile de s’acharner sur les révisions de dernière minute qui sont inutiles. Le soir, ne vous couchez pas trop tard. Ce n’est pas une raison pour aller au lit à 20 heures! Vous n’arriveriez pas à dormir!-:Préparez vos affaires vous avez fait vos révisions à la dernière Même minute, essayez au moins de préparer vos affaires à l’avance! La veille, vérifiez que vous avez tout le matériel nécessaire : stylos de couleurs, plume, cartouches d’encre, effaceurs, crayons de bois, gommes, crayons de couleurs, feutres, etc. (liste à étoffer ou à restreindre selon les études suivies).Les essentiels :N’oubliez pas de prendre : une montre en état de marche! une pièce d’identitéVotre convocation
Selon vos habitudes, encas et bouteille d’eau ne seront pas de trop…
-Levez-vous tôt ! :Pas question de repousser l’heure du réveil. Il s’agit d’être levé tôt afin de se préparer au mieux, et de se laisser le temps de se réveiller convenablement. Vous aurez besoin d’énergie, ne faites pas l’impasse sur le petit-déj. Un bon café vous échauffera les idées ! Pour les plus dormeurs d’entre vous, multipliez les réveils et/ou arrangez-vous pour que quelqu’un vous réveille. Il ne s’agirait pas de tenter la panne de réveil. Rappelez-vous : un retour équivaut à un zéro !
-Soyez-là à l’avance: Hors de question de tenter le diable. Si vous ne connaissez pas les lieux de l’examen, faites vos repérages à l’avance. Le jour J, prévoyez une bonne heure d’avance et comptez sur un moyen de transport fiable !Si vous ne pensez pas à cela, vous n’aurez pas le temps de vous installer tranquillement dans la salle d’examen, et serez pris de stress d’entrée de jeu… Une mauvaise idée!-Lisez l’énoncé: Vous venez de passer des semaines à lire et relire vos cours pour réussir, et vous allez échouer parce que vous n’avez pas pris quelques minutes pour lire l’énoncé! Oui, c’est le jour J, oui vous êtes pressé(e) et voulez avoir le plus de temps possible pour réviser, mais non, ne survolez pas l’énoncé en une seconde! Lisez bien l’ensemble du sujet, surtout dans les petites lignes. Nombre de mots, mise en page, choix du sujet, toute information peut être vitale. Et si vous traitez deux sujets au lieu d’un par mégarde?Ne pas lire correctement l’énoncé, c’est montrer son manque de rigueur d’entrée de jeu… Mieux vaut éviter !-Ecrivez lisiblement :Ceci s’adresse en particulier aux pros des «pattes de mouches» ou des amas de Blanco. Ce n’est pas une interrogation ou un contrôle ordinaire. Votre professeur avait beau détester votre écriture, il était obligé de faire un effort ! Ici, le correcteur aura autre chose à faire que de déchiffrer votre écriture des heures durant, et votre manque de soin pourrait vous coûter cher. Faites un effort, écrivez lisiblement et évitez les ratures à répétition. Plus votre écriture sera propre et agréable à lire et plus le correcteur sera enclin à bien vous noter.
-Ecrivez simplement :Si le conseil précédent concernait la forme de votre rédaction, il en va de même pour la clarté de vos propos ! Vous devez être clair dans ce que vous écrivez. Evitez les phrases trop compliquées, à rallonges ou couvertes de ponctuation. N’utilisez pas de mots scientifiques si vous les maîtrisez mal ! Une faute ou un contresens et votre soi-disant exposé de votre intelligence rendra vos propos ridicules et incohérents ! Arrangez vous pour que vos propos soient fluides et se lisent rapidement !-Contenez-vous :Vous avez appris l’ensemble du cours, jusqu’à la moindre virgule. Problème : le concours ne porte que sur un infime chapitre ! Mobilisez toute vos connaissances sur CE chapitre. A moins que cette partie du cours n’ait une grande connexion avec d’autres, il est inutile de réciter bêtement l’intégralité du cours. Non seulement cela ne suffira pas à impressionner un correcteur qui attend naturellement de vous que vous ayez tout révisé, mais en plus cela vous mènera certainement au hors-sujet. Le concours est là pour démontrer votre faculté d’analyse, pas pour prouver que vous êtes capable d’enregistrer bêtement des dizaines heures de cours !-N’inventez pas!avez révisé au dernier moment et vous rendez Vous compte de votre erreur face à un sujet que vous êtes incapable de traiter? Inutile d’inventer! Les correcteurs sont plus malins que vous, et comprendront bien vite que vous n’avez rien fait ! Mieux vaut réfléchir sereinement avant d’écrire un minimum de véritables connaissances plutôt que d’amasser des copies entières de bla-bla.
-Utilisez du brouillon :Votre temps est compté, certes, mais ce n’est pas une raison pour bâcler le travail. N’oubliez pas que le temps qui vous est imparti prend en compte le temps de réflexion et de brouillon. Posez rapidement vos idées au brouillon, dressez votre plan. Vous pouvez peut-être écrire l’introduction et/ou la conclusion au brouillon,mais rien de plus! Si vous avez le temps de réfléchir, vous n’avez pas le temps de rédiger deux fois votre exercice !-Relisez-vous : De même, gardez vous toujours un temps pour la relecture.Nombreux sont les étudiants à faire l’impasse de la relecture. Grave erreur ! Cela vous prendra quelques minutes pour éliminer quelques fautes d’inattention. Un temps ridicule au regard des points que ces fautes pourraient vous coûter.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.