Canada 2016 Carnet Petit Futé (avec cartes, photos + avis des lecteurs)

De
Publié par

Le carnet de voyage sur le Canada a un format très pratique et une nouvelle maquette faisant la part belle aux photos. Destiné à tous les voyageurs qui partent en courts séjours et recherchent un guide complet au meilleur prix sur le Canada. Il propose surtout des informations culturelles et de découverte : l’essentiel et plus ! Il est le compagnon idéal pour comprendre le Canada et profiter au mieux de son séjour. Vous y retrouverez tous les bons plans pour optimiser votre séjour. Idéal pour le voyageur indépendant mais aussi le voyageur en groupe.
Publié le : mercredi 2 septembre 2015
Lecture(s) : 19
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782746999664
Nombre de pages : 148
Prix de location à la page : 0,0022€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

C
A
R
N
E
T

D
LE GUIDE QUI VA À L’ESSENTIEL
Canada
E

V
O
Y
A
G
EBienvenue au Canada !
« Ô Canada ! » Derrière cet hymne
national qui symbolise l’unité
d’une nation se cache un pays aux
innombrables facettes, qui s’étend
des côtes pacifiques jusqu’à l’océan
Atlantique, vaste comme près de vingt
fois la France ! Difficile de définir un
pays comme le Canada : il existe un
Canada riche et industrialisé, un autre
sauvage ; un Canada anglophone
proche de son voisin américain, et un
autre francophone, qui revendique sa
particularité ; un pays montagneux à
l’ouest, et un plat pays à l’est... Il existe
donc « des Canadas ». Mais s’il y a une
constance dans ce pays, ce sont bien
les gens, cette population consciente
de vivre dans un environnement unique.
Difficile d’imaginer ceux qui sont venus
s’installer sur ces terres sans limites ni clôtures, pour y établir villes et villages,
qui ne ressemblent à rien d’autre. Québec, plus vieille ville d’Amérique du
Nord avec ses fortifications et son Château Frontenac, s’oppose avec force
à Vancouver, métropole tirée vers le haut grâce à ses gratte-ciel. Ainsi se
présente le Canada.
Sa diversité en fait
une destination
pour qui recherche
le calme, la nature
et l’espace, mais
aussi le dynamisme
d’une nation jeune
et ouverte sur le
monde.
L’un des deux grizzlis
que l’on peut observer
de près à Grouse Mountain,
près de Vancouver.
1
© STÉPHANE SAVIGNARD
© CHRIS BERNARD PHOTOGRAPHY INC. - ISTOCKPHOTOn
Y
u
z
i
a
e
e

k
k
M
n
c

S
o

S

k
B
a
e

l

n
s
c
a
R
a
a

i
a
k
v
Le Canada OCEAN
ARCTIQUE
Iles de la
Reine-Elisabeth
ALASKA
Mer de Beaufort
InuvikInuvik
Cambridge
SpenceBayDawson
Bay
CoppermineYUKON
Grand
Lac de l'OursLac de l'Ours
Mt Logan
6050 m
TERRITOIRES
Whitehorse DU NORD-OUEST
NUNAVUT
Fort
YellowknifeSimpson
Grand LacGrand Lac
des Esclades Esclavevess
Pine
Fort Point
COLOMBIE- Nelson Uranium
BRITANNIQUE City
ChurchillPic Churchill
3200 m
PrPrincincee FoFortrt Ma Macc
Rupert LynnMurray
Lake
ThompsonPrince
George
Mt Robson MANITOBA
3954 m Edmonton
SASKATCHEWAN
LacMt Columbia ALBERALBERTATA
3747 m Winnipeg
Saskatoon
Vancouver Calgary
Victoria Regina
Winnipeg
vers
SeattleSeattleOCEAN
PACIFIQUE
vers versGreat Falls
Minneapolis
ETATS-UNIS
P
s
c
e
a
h

R
A

r
i
t
v
t

c
a
n
c
e

b
h
a
o
a

r

er
e
s

n
l
e
e
a
w
N
ivR
h
eISLANDE
GROENLAND
Altitude
(en mètres)
Baie de Baffin
2000
1000
500
Frontières
Limite d'Etat
FrFrobisherobisher
Réseau
Mer du Labrador principal
Ville
Aéroport
Goose
ChurchillChurchill Schefferville Bay TERRE-NEUVE
Baie d'HudsonBaie d'Hudson
St John's
Labrador City
QUEBEC Sept-Îles
ILE DUILE DU
PRINCE
ONTONTARIOARIO
EDOUARD
OCEAN
NOUVEAUATLANTIQUEBRUNSWICK
Lac St.Cochrane ChicoutimiJean Fredericton
Québec HalifaxThunder
BaBayy
Sault-SaultNOUVELLE-ECOSSEOSSESte-Ste- MontrMontrealeal
Lac Supérieur Marie
Sudbury
Ottawa
Lac OntarioLac
Huron
TorontoLacLac HamiltonHamilton
MMichiganichigan
London
Windsor 0 1000 kmLac
Erié
C
e
A
r
c
l
e
P
ol
a
i
r
e

A
r
c
l
t
i
q
u
e

n
b

o
a
n

s
l
y
e
NSommaire
Chaîne côtière ........................... 46Découverte
Gibsons .................................. 46
Les plus du Canada ........... 8 Squamish ............................... 46
Le Canada en bref ............. 9 Whistler ................................. 46
Le Canada en 10 mots-clefs .... 11
Lillooet ................................... 47
Survol du Canada ............ 13 Chilliwack .............................. 48
Histoire .................... 16
Fort Langley ........................... 48P opulation .................. 19
Région de Thompson- Arts et culture ............... 21
Okanagan ................................. 48Festivités ................... 25
Kamloops ............................... 48Cuisine canadienne .......... 26
Wells Gray Provincial Park ...... 48Sports et loisirs .............. 27
Mount Robson Enfants du pays ............. 28
Provincial P ark ....................... 48
Kelo wna ................................. 49Visite
P enticton ................................ 49La Colombie-Britannique ...... 30
Oso yoos 49Vancouver ................................. 30
Kootenay Rockies ...................... 50
Grand Vancouver ....................... 38
Nelson ................................... 50
Île de V ........................ 39 Kootenay National Park .......... 50
Victoria .................................. 40
Mount Assiniboine
Sooke .................................... 41 Provincial P ark ....................... 50
Port Renfrew .......................... 41 Revelstoke ............................. 51
Ladysmith .............................. 41 Mount
Nanaimo ................................ 42 Revelstoke National Park ........ 51
Oceanside Glacier National Park .............. 51
(Parksville et Qualicum Beach) .. 42 Yoho National Park .................... 51
Pacific Rim National Park ....... 42 Alberta ..................... 52
Ucluelet .................................. 42 Rocheuses d’Alberta ................. 52
Tofino ..................................... 43 Jasper ...................................... 52
Campbell River ....................... 43 Jasper National Park ................. 52
Strathcona Banff ......................................... 54
Provincial Park ....................... 43 Banff National Park ................... 55
Quadra island ......................... 43 Lake Louise .............................. 56
Alert Bay ................................ 43 Calgary et le sud de l’Alberta .... 56
Îles du Golfe .............................. 43 y ..................................... 56
Archipel de Haïda Gwaii ............ 45 Head-Smashed-In
4
Buffalo Jump ......................... 57 Parc marin national
Dinosaur Provincial Park ........ 58 F a thom F ive ........................... 80
Drumheller ............................. 58 Parc national
de la Péninsule-Bruce ............ 81Edmonton
Wasaga Beach ....................... 81et le nord de l’Alberta ................ 58
P enetanguishene ................... 81 Edmonton .............................. 58
Parc national des Îles- Elk Island National Park .......... 58
de-la-Baie-Georgienne ........... 81Le Yukon ................... 60
Killarney ................................. 81 Whitehorse............................. 60
Île Manitoulin ......................... 81 Kluane National Park .............. 61
Centre de l’Ontario .................... 81 Dawson City ........................... 61
P eterborough ......................... 82Le Centre ................... 63
Parc provincial Petroglyphs .... 82Saskatchewan .......................... 63
Gra venhurst ........................... 82 Regina ................................... 63
Windermere 82 Saskatoon .............................. 63
Parc provincial Algonquin ....... 82 Prince Albert
Nord de l’Ontario ....................... 82 National Park ......................... 63
Québec .................... 84Manitoba .................................. 64
Montréal ................................... 84 Brandon ................................. 64
Laurentides ............................... 93
Winnipeg................................ 64
Oka ........................................ 93L’Ontario ................... 65
Saint-Sauveur ........................ 94Ottawa ...................................... 65
Lac-Supérieur 94Est de l’Ontario ......................... 68
Mont-T remblant ..................... 94Toronto ..................................... 70
Outaouais ................................. 94 Péninsule de Niagara ............. 76
Ga tineau ................................ 94 Niagara Falls ........................ 76
Chelsea .................................. 95 Niagara-on-the-Lake ............ 77
Montebello ............................. 95 St. Catharines ...................... 78
Cantons-de-l’Est ....................... 95 Sud-ouest de l’Ontario ........... 78
Knowlton (Lac-Brome) ........... 95 Kleinburg ............................. 78
Saint-Benoît-du-Lac ............... 96 St. Jacobs ............................ 78
Orford .................................... 96 Long Point 78
Ma gog ................................... 96 Parc provincial Rondeau ....... 79
North Hatley ........................... 96 Parc national
Sherbrooke ............................ 96 de la Pointe-Pelée ................ 79
Bas-Saint-Laurent..................... 97 Windsor ............................... 79
Kamouraska ........................... 97 Goderich .............................. 79
Saint-André ............................ 97 Kincardine ............................ 79
Rivière-du-Loup ..................... 97 Sauble Beach ....................... 79
Baie Georgienne 80 Îles du Bas-Saint-Laurent ....... 97
Tobermory 80 Le Bic .................................... 98
55

Titre T1 Rimouski .............................. 98 Prince William ......................... 120
Pointe-au-Père ..................... 99 F redericton .......................... 120
Gaspésie ................................ 99 Mactaquac ........................... 121
Matane 99 Caraquet .............................. 121
Cap-Chat ............................. 99 Shippa gan ............................ 121
Sainte-Anne-des-Monts ....... 99 K ouchibouguac .................... 121
Mont-Saint-Pierre .............. 100 Bouctouche .......................... 121
Cap-aux-Os ........................ 100 Shediac ................................ 121
Gaspé ................................ 100 Ca p-P elé .............................. 121
Percé ................................. 101 Cape Jourimain .................... 122
L’Anse-à-Beaufils ............... 102 Aulac ................................... 122
Bonaventure ....................... 102
Moncton .............................. 122
Carleton-sur-Mer................103
Hopewell Cape ..................... 122Îles de la Madeleine ................ 103
Alma .................................... 122Mauricie ................................. 105
Saint John............................ 123 Trois-Rivières ..................... 105
Îles de Fundy ....................... 123 Sainte-Anne-de-la-Pérade . 105
St. Andrews.......................... 123 Shawinigan .......................... 106
Nouvelle-Écosse ..................... 123Québec ................................... 106
Halifax ................................. 124Les environs de Québec .......... 113
Lunenburg ........................... 124Charlevoix ............................... 115
Petite-Rivière- Port Mouton ......................... 124
Saint-François ...................... 115 Pubnico ................................ 125
Baie-Saint-Paul .................... 115 Y armouth ............................. 125
Isle-aux-Coudres.................. 116 Baie Sainte-Marie ................ 125
La Malbaie ........................... 116 Grand-Pré ............................ 125
Saint-Aimé-des-Lacs ........... 116 Windsor ............................... 126
Baie-Sainte-Catherine .......... 116 P arrsboro ............................. 126
Saguenay – Lac-Saint-Jean .... 117 Pictou .................................. 126
L’Anse-Saint-Jean ................ 117 Chéticamp ........................... 126
Rivière-Éternité .................... 117 Baddeck .............................. 127
Saint-Félix-d’Otis ................. 117 Louisbourg 127
Ville de Saguenay ................. 118
Île du Prince-Édouard.............. 128 Sainte-Rose-du-Nord ........... 118
St. Peters ................................ 130 Chambord ............................ 118
Terre-Neuve ............................ 131 Saint-Gédéon ....................... 118
Côte Nord ............................... 118 Pense futéProvinces atlantiques ........ 120
Nouveau-Brunswick ................ 120 P ................. 136
Edmundston ....................... 120 Index ..................... 138
6
Vue du centre-ville de Montréal.
© ALPHTRAN
DÉCOUVERTELes plus du Canada
aisément observables. Les côtes, les Un peuple chaleureux
océans et le golfe du Saint-Laurent Que ce soit par la générosité et la
sont l’habitat de plusieurs sortes de politesse très anglo-saxonne des
baleines.Albertains, par la fougue chaleureuse
des Acadiens, par la bonne humeur
Un patrimoine culturel des Québecois ou par la charité suave
richedes Ontariens, chaque endroit au
En hiver, le Carnaval de Québec, le Canada réserve à sa façon un accueil
Festival Montréal en lumière et le des plus cordiaux aux visiteurs.
Winterlude d’Ottawa, par exemple,
Une faune attirent beaucoup de monde. En été,
et flore d’exception le Festival d’été de Québec, le Festival
Du nord au sud, d’est en ouest, où que international de jazz de Montréal et
le Stampede de Calgary réunissent vous soyez dans ce pays, la faune et
la flore font partie du décor. La flore, également des dizaines de milliers de
verte en été, blanche en hiver et multi- personnes, voire plus. Les musées,
colore en automne est l’habitat d’une les économusées (diffusion des
faune riche et diversifiée. L’ours noir, métiers artisanaux), les théâtres, les
le grizzli, l’orignal, entre autres, sont galeries d’art, les centres
d’interprétation en région ainsi que les espaces
émergents à vocations artistique et
musicale offrent une dimension
culturelle évocatrice.
De grands espaces
propices aux activités
en plein air
Dans les grands espaces, les parcs
nationaux et les réserves fauniques,
en traîneau à chiens, en ski ou en
canot, que vous soyez un aventurier
téméraire ou un simple vacancier à la
recherche du grand air, l’immensité
et la beauté sauvage du territoire se
dévoilent grâce à une multitude
d’activités à la portée de tous.
Toronto.
8
© DANIEL BARNES – ISTOCKPHOTOLe Canada en bref
w PIB : 1 827 000 US$.Pays
w PIB/habitant : 51 958 US$.w Capitale : Ottawa.
w PIB/secteur : secteur primaire 2w Superficie : 9 984 670 km . 3 %, secteur secondaire 27 %,
w Langues officielles : anglais et secteur tertiaire 70 %.
français. w Taux de croissance : 2,02 (2013).
w Taux de chômage : 6,8 % (2015).Population
w Taux d’inflation : 1,2 % (2015).w Nombre d’habitants :
35 295 770 habitants. Décalage horaire
2w Densité : 3,8 hab./km . Le Canada est divisé en six fuseaux
horaires. Avec la France :w Taux de natalité : 10,29 ‰.
w moins 9h en Colombie-Britannique w Taux de mortalité : 8,31 ‰.
et au Yukon ;
w Espérance de vie : 81,67 ans.
w moins 8h pour l’Alberta et les
w Taux d’alphabétisation : 99 %. Territoires du Nord-Ouest ;
w moins 7h pour la Saskatchewan, Économie
le Manitoba et l’extrême ouest
w Monnaie : dollar canadien (CAN$). de l’Ontario – à noter que la
1 CAN$ = 0,73 E ; 1 E = 1,36 CAN$ Sakastchewan reste à l’heure normale
(juin 2015). du Centre (HNC) à l’année ;
Panorama sur le centre-ville de Montréal depuis le mont Royal.
99
© SEVEN CHANG – FOTOLIA
Le Canada en bref
DÉCOUVERTELe drapeau canadien
En 1925, un comité nommé par le
Conseil privé canadien est chargé de
trouver un drapeau pour sceller l’unité
de la nation. 2 600 propositions et
40 ans plus tard, sur la colline d’Ottawa,
le drapeau à la célèbre feuille d’érable
est inauguré par le gouvernement
canadien et la reine Elisabeth II. Une
quête laborieuse qui s’est soldée par l’abandon du Red Ensign portant l’Union Jack,
au profit de l’unifolié qui figure une feuille d’érable – emblème du peuple depuis le
eXIX siècle – stylisée à onze points en son centre. Le rouge et le blanc, déclarés
couleurs officielles en 1921 par le roi George V, symbolisent respectivement les grandes
étendues enneigées dans le Nord du pays et le sang versé par les Canadiens lors
de la Première Guerre mondiale. Les deux bandes latérales qui encadrent la feuille
d’érable renvoient à la position géographique du Canada, cerné de part et d’autre par
les océans Pacifique et Atlantique.
w moins 6h pour l’Ontario et le la Nouvelle-Écosse et l’île du
PrinceQuébec ; Édouard ;
w moins 5h pour les îles de la w moins 4h30 pour
Terre-Neuveet-Labrador.Madeleine, le Nouveau-Brunswick,
w Notez que le Nunavut couvre trois
fuseaux horaires.
Climat
La température et les précipitations
varient beaucoup d’une province et
d’un territoire à l’autre. Si l’hiver est
doux et pluvieux sur la côte Ouest,
un froid mordant s’empare du Grand
Nord, du Centre et de l’Est. En été,
l’Ouest est relativement plus tempéré,
les canicules affectent le centre et
une partie de l’est du pays, et les
précipitations sont fréquentes dans
les provinces atlantiques. Selon
votre destination, il est conseillé de
s’informer sur le climat afin d’être
bien préparé.
Les pelouses le long d’English Bay
sont propices au farniente, Vancouver. 10
© DANIEL BARNES – ISTOCKPHOTOLe Canada
en 10 mots-clefs
mise à profit par les Amérindiens pour Accent
parfaire les réserves avant l’hiver.Votre accent français paraîtra
charmant aux oreilles des Canadiens Forêt
de l’Ouest, pointu et rigolo à celles des
Les nombreuses forêts présentes au Québécois. Celui des Acadiens vous
Canada rythment la couleur du pays : semblera déconcertant, mais vous
blanc en hiver, vert au printemps et en apprendrez bien rapidement.
été, et enfin multicolore quand arrive
l’automne. Le territoire est recouvert Aurore boréale
d’une forêt qui varie d’une région à Les aurores polaires sont des
phénol’autre.mènes lumineux provoqués par le rejet
de particules électriques solaires dans Hiver
la haute atmosphère. Au contact de
D’une durée de 120 à 160 jours par l’oxygène et de l’azote, ces particules
an, l’hiver est rigoureux au centre et
se colorent et créent un effet visuel à l’est du pays. Six à huit tempêtes
spectaculaire que l’on peut observer majeures jalonnent ces mois blancs et
sous forme d’aurores boréales dans
au moins 3 m de neige s’accumulent. le Grand Nord ou d’aurores australes
dans l’hémisphère Sud.
Castor
Symbole du Canada, le castor vit dans
ses huttes à proximité des cours d’eau.
On le retrouve dans de nombreux
parcs provinciaux et nationaux.
Été indien
Il survient après les premiers gels
qui suivent la période estivale, soit
de mi ou fin octobre jusqu’à début
novembre, et résulte des bouffées
de chaleur qui remontent du golfe
du Mexique en direction du Canada.
Cette expression provient du fait que
cette période de réchauffement était
Aurore boréale.
1111
© MICHAEL ERICSSON - ISTOCKPHOTO
Le Canada en 10 mots-clefs
DÉCOUVERTELac dans le Parc Provincial Algonquin.
Par contre, l’hiver est plus doux sur position d’une cache de nourriture, ou
la côte Ouest du pays. encore pour marquer les limites d’un
territoire. Certains dateraient de plus
Hockey de dix siècles.
Canucks de Vancouver, Flames de
Calcary, Oilers d’Edmonton, Jets de Orignal
Winnipeg, Maple Leafs de Toronto, Cet imposant animal, plus grand
Canadien de Montréal et Sénateurs membre de la famille des cervidés,
d’Ottawa sont les équipes de hockey vit surtout dans le Nord de l’Ontario
canadiennes évoluant dans l’élite et du Québec. Une escapade au parc
de la Ligue nationale de Hockey. provincial Algonquin en Ontario vous
Surmédiatisé, c’est le sport national permettra de voir ces grosses bêtes
par excellence et les joueurs sont de
de plus près !véritables stars.
ToundraInukshuk
Elle se compose d’un tapis de lichens Inukshuk, mot signifiant « à l’image de
et de mousses, sans arbre ni arbuste, l’homme » ou « forme humaine », est
et couvre tout le Nord du pays. On y un amas de pierres ressemblant à un
trouve renard, lièvre arctique, caribou, épouvantail positionné généralement
bœuf musqué, sans oublier, en mer au haut d’une colline et qui servait
et le long des côtes, l’ours blanc et à attirer le caribou dans la chasse
traditionnelle et servir de points de des mammifères marins comme le
repères pour se diriger, signaler la phoque et le morse.
12
© ELENATHEWISE_ISTOCKPHOTO.COMSurvol du Canada
de la Saskatchewan, une partie du Géographie
Manitoba et des Territoires du Nord-Une triple rangée de montagnes,
Ouest. En Alberta, ce sont des grandes formées il y a environ 70 millions
plaines céréalières, immenses d’années, se dresse à l’ouest du
réserves mondiales de grains, et des Canada. Cette cordillère canadienne
zones d’élevage intensifs.sépare l’océan Pacifique et les vastes
Le Bouclier canadien, un socle de
plaines de l’Alberta. En venant de roches cristallines, parmi les plus
l’est, on découvre, à l’approche de la vieilles au monde, part de l’Arctique et
frontière de la Colombie-Britannique, forme un véritable bouclier qui s’arrête
les majestueuses Rocheuses, qui à l’océan Atlantique. Il recouvre près
plongent à l’ouest sur les plateaux de la moitié de la superficie du pays :
du Thompson et sur la vallée de Fraser le nord de la Saskatchewan, du
(Vancouver). La côte Ouest est, dans Manitoba, de l’Ontario et du Québec,
sa partie nord, très irrégulière, voire ainsi que la plus grande partie du
déchiquetée, et offre un spectacle Labrador. Il se compose d’un terrain
de toute beauté dans le fameux de collines érodées avec plusieurs
« Inside Passage ».Les grandes plaines rivières importantes utilisées dans
englobent les provinces de l’Alberta, la production de l’hydroélectricité.
Les chutes du Niagara.
1313
© LAURIE PILLOIS
Survol du Canada DÉCOUVERTEOn y retrouve aussi une région maré- Environnement
cageuse, les basses terres d’Hudson, Comme tous les pays industrialisés,
et des chaînes de montagnes, comme le Canada est aujourd’hui confronté
les monts Torngat et les Laurentides, à la difficile conciliation du
dévelopou bien les Appalaches qui vont du Sud pement économique et des exigences
des Etats-Unis jusqu’aux provinces écologiques. Le pays a sauvegardé
maritimes canadiennes, en passant de nombreux espaces naturels par
par le sud du Québec et la péninsule la création de parcs nationaux et
provinciaux, ainsi que de réserves gaspésienne. Les basses terres du
de conservation. Cette protection Saint-Laurent et des Grands Lacs
est efficace, mais implique toutefois s’étendent le long du majestueux
le choix de zones à protéger et fleuve Saint-Laurent et autour des
l’abandon d’autres qui ne le seront Grands Lacs. La fonte des glaces a
pas. Le Canada a aussi prouvé qu’il transformé cette région en une des
pouvait résoudre certains problèmes plus grandes réserves mondiales d’eau
écologiques par des mesures peu douce. Le sol, riche et fertile, est
coûteuses en comparaison du gain propice à l’agriculture et à l’élevage.
à long terme. Quand une espèce
est atteinte par la chasse, il n’est Climat
pas difficile de la sauver en cessant L’immensité du territoire canadien
de chasser : des espèces comme fait que la moyenne mensuelle de
le castor ont été mises ainsi hors la température pour une province
de danger. Cependant le Canada est donnée ne peut être représentative décrié pour son inaction, en effet,
de l’ensemble des villes de cette loin d’être en passe de réduire ses
même province.La saison estivale est émissions de gaz à effet de serre
courte, mais très chaude et humide. d’ici à 2020, le Canada les a plutôt
En octobre, après la première gelée, augmentées d’au moins 25 % entre
« l’été indien » offre parfois quelques 1990 et 2006... L’exploitation massive
jours de répit et de très beau temps des sables bitumineux de
l’Atha(chaud). C’est la saison des couleurs. basca, en Alberta, est un chantier à
L’été indien, c’est un dernier clin d’œil l’impact environnemental très lourd.
du soleil, une ambassade de l’été Les 42 parcs nationaux canadiens ne
venue pavoiser avant l’arrivée des protègent qu’environ 3 % du territoire.
Selon l’ONU, un pays doit protéger au grands froids. Dans un pays dominé
moins 12 % de son territoire afin de par la forêt, pendant quelques jours
soutenir réellement l’environnement.d’octobre, le visiteur pourra jouir des
magnifiques couleurs de l’automne
Faune et Floresous une température exceptionnelle.
Autrefois, les autochtones profitaient w Les forêts. C’est la forêt de feuillus
de ces derniers beaux jours pour faire qui, en automne, s’embrase : les
quelques incursions en forêt, dernières feuilles prennent avant leur chute
chasses avant l’hiver. des couleurs enchanteresses.
14Le cerisier de Pennsylvanie, l’érable
rouge, le chêne rouge, la vigne vierge,
le cornouiller stolonifère et le sumac
se parent d’un rouge flamboyant.
Le caryer cordiforme, le bouleau, le
tremble, le tilleul d’Amérique, l’orme
et le mélèze choisissent un jaune d’or
lumineux. Partout l’érable à sucre brille,
oscillant entre le rouge le plus ardent
et le jaune le plus ensoleillé. L’hêtre
à grandes feuilles et le chêne à gros
fruits ajoutent à cette symphonie de
couleurs leurs tons dorés ou cuivrés.
Cette féerie atteint son apogée durant
l’été indien, ce bref réchauffement de
l’automne nord-américain.
Baleine.w La taïga. De la côte Est à la côte
Ouest du Canada, la taïga est le w La toundra. Au nord, dans les
territoire de nombreux animaux. Un Territoires du Nord-Ouest, le Yukon
habitant caractéristique en est l’élan, et le Nunavut, ainsi que sur les côtes
que les Québécois appellent orignal. La de la péninsule du Labrador, la taïga
forêt boréale abrite d’autres cervidés, disparaît au profit de la toundra arctique.
notamment le wapiti et le caribou des Si quelques mélèzes isolés parviennent
bois : ce dernier est protégé dans les à pousser dans des endroits abrités, ils
parcs de la Gaspésie et des Grands- deviennent bien vite nains ou rampants,
Jardins au Québec. Sur les arbres vit comme les autres arbres et arbustes :
en outre le porc-épic du Canada. Ces conifères aux troncs tordus, mais aussi
grands espaces abritent également des bouleau, sorbier, thé du Labrador. Le sol
prédateurs comme le loup, l’ours noir, est spongieux et humide. La végétation
le lynx du Canada, le renard roux ou la est principalement constituée d’herbes,
martre. L’animal le plus caractéristique de mousses et de lichens qui s’accrochent
du Canada est le castor. au moindre rocher et aussi de multiples
plantes à baies. Dans ce milieu difficile, w Les montagnes Rocheuses. Les
le renne ou caribou, le bœuf musqué, le montagnes Rocheuses, en Alberta,
lièvre arctique, le lemming, le loup, le en Colombie-Britannique et au Yukon,
renard polaire ou encore l’ours polaire sont le territoire des mouflons : au
ont su s’adapter au froid.sud, le mouflon nord-américain, et au
nord, le mouflon de Dall, qui s’observe w Les côtes. Vous pourrez observer de
notamment dans le parc provincial du nombreux cétacés depuis les falaises.
lac Muncho, en Colombie-Britannique. A l’est principalement des dauphins,
Le grizzli se rencontre encore dans des baleines à bosse ou des bélugas. A
les régions reculées des Rocheuses l’ouest vous pourrez également admirer
et du Yukon. des orques.
1515
© DAVID GRANVILLE – FOTOLIA
Survol du Canada
DÉCOUVERTEHistoire
Les premiers peuplements L’arrivée des Européens
Vers l’an mille, les Vikings pénétrèrent Le peuplement du continent
norddans le détroit de Belle-Isle et s’instal-américain s’est effectué, il y a plus
lèrent sur la côte nord-ouest de Terre-de 12 000 ans, à la fin de la période
Neuve. Cependant, le climat polaire et glaciaire, par des peuplades de
les attaques esquimaudes abrégèrent chasseurs venues de Sibérie. Par
eleur séjour. Il faudra attendre le XV vagues successives, elles franchirent
siècle et les progrès de la naviga-le détroit de Béring (séparant la Sibérie
tion pour que les grands navigateurs de l’Alaska), alors gelé, à la poursuite
européens débarquent. Les pêcheurs de gibier (bisons, caribous, élans,
furent les premiers qui entrèrent en mammouths). Elles se dispersèrent
contact avec les indigènes. Puis, en
ensuite sur l’ensemble des terres 1534, le Malouin Jacques Cartier
habitables du continent américain, débarque à Gaspé, explore le golfe
développant des modes de vie spéci- du Saint-Laurent, remonte le fleuve
fiques adaptés à leur milieu : ce sont jusqu’à Hochelaga (Montréal) après
ces indigènes que les premiers s’être arrêté au village de Stadaconé
Européens, croyant être parvenus (Québec), entre en contact avec les
aux Indes, baptisèrent « Indiens ». Iroquois, au cours de trois
expéditions qui s’échelonnent jusqu’en
1542, et prend possession de tous ces
territoires au nom du roi de France,
erFrançois I . C’est lui qui donne son
nom au Canada (kanata, signifiant
« village »). Les français établissent
alors des traites avec les amérindiens,
puis des jésuites et des trappeurs
arrivent dès 1625.
La Nouvelle-France
Attirés par le commerce de fourrure
très lucratif, les Français
entreprennent d’explorer le nouveau
continent, et de tisser des liens avec
les populations locales. Mais ils vont
se heurter à la concurrence des
Anglais établis plus au sud, le long
de la côte Atlantique.
Statues de Baldwin et Lafontaine,
qui ont contribué à la naissance du Canada.
16
© STÉPHANE SAVIGNARDBientôt, les deux communautés s’af- La Confédération
frontent, prenant à partie les tribus canadienne
indiennes qui finissent pas lutter entre La politique des Anglais, aggravée par
elles.En 1663, sur décision de Louis la crise sociale et l’exaspération des
XIV, la Neuve-France, ou Nouvelle- Canadiens français nationalistes, aboutit,
France, devient province française en 1837-1838, à la « Rébellion des
rattachée au domaine royal : elle Patriotes » de la région de Montréal. C’est
est administrée par un gouverneur, dans ce climat agité que naît l’idée d’une
responsable des affaires militaires, un confédération : l’Acte de Constitution
intendant, chargé de la justice et des de 1867 établit la Confédération
canafinances, et des propriétaires terriens. dienne qui comprend le Québec, la
Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick La conquête anglaise
et l’Ontario. Le Manitoba (1870), la Les conflits d’intérêts entre la France
Colombie-Britannique (1871), l’île du et l’Angleterre vont entraîner une
Prince-Édouard (1873), la Saskatchewan succession de guerres et de traités. En
et l’Alberta (1905) et, enfin, Terre-Neuve 1755, le colonel britannique sir Charles
(1949) se sont joints progressivement à Lawrence ordonne la déportation des
la cette Constitution, qui établit la sépa-Acadiens, implantés depuis 1604 autour
ration des pouvoirs entre celui du gouver-de la baie de Fundy (Nouvelle-Écosse
nement fédéral et ceux des provinces. La actuelle) : le « Grand Dérangement »,
Constitution utilisera dès lors le terme qui a lieu de 1755 à 1763, touchera
de « Canadien français » pour désigner plus de 10 000 Acadiens. Beaucoup
les francophones du Québec.d’entre eux s’enfuiront en Louisiane
et se disperseront un peu partout. eLe XX siècle
eAu XVIII siècle l’étau va se resserrer
Le pays à peine constitué, le gouver-autour des Français : la Nouvelle-France
nement décide de participer à la ne compte alors que 80 000 habitants
Première Guerre mondiale du côté de souche française, tandis que les
des Alliés. Près de 30 000 Canadiens Anglais, au nombre de 2 millions, n’ont
quittent le pays par bateau en direction qu’une idée : chasser les Français.
de l’Angleterre. En participant à la En 1763, le traité de Paris cède la
Première Guerre mondiale jusqu’au Nouvelle-France à l’Angleterre.La
bout, le Canada prend part au traité France a définitivement perdu ses
de Versailles et devient ainsi une possessions canadiennes. Le résultat
puissance internationale reconnue. À de cette conquête militaire est que les
l’aube de la Seconde Guerre mondiale, Français, catholiques et sujets d’une
le Canada cherche à conforter sa monarchie absolue, se voient contraints
situation économique et développer de cohabiter avec les Anglais,
protestants et sujets d’une monarchie consti- des liens avec la Grande-Bretagne
tutionnelle. En 1774, l’Acte de Québec et les États-Unis. Cet objectif
éconoorganise la nouvelle colonie anglaise, mique va se doubler d’une alliance
appelée désormais « Québec ». militaire (pacte de défense mutuelle).
1717
Histoire
DÉCOUVERTEélections de janvier 2006. Stephen Le problème récurrent
Harper prend à son tour les rênes d’un de l’unité canadienne
gouvernement minoritaire (réélu mino-Les communautés francophones et
ritaire en 2008 et majoritaire en 2011). anglophones restent profondément
Toutefois, même si le gouvernement marquées par l’histoire et la culture
central prime, le poids des différentes qui leurs sont propres, et cette
différégions prend une importance gran-rence de points de vue prend forme
dissante dans la vie politique fédérale.au niveau politique. En 1977 au
Québec est adoptée la fameuse
La question amérindienne« loi 101 » : désormais, l’usage du
À côté de la question linguistique, français est réglementé dans la vie
l’histoire du Canada est marquée par courante. C’est ainsi que cette loi
l’épineux problème de l’intégration des impose l’usage exclusif du français
Amérindiens dans la société écono-dans l’affichage public, oblige les
entreprises qui veulent traiter avec mique et sociale canadienne. Le début
l’État à appliquer des programmes des années 1990 voit ainsi se
dévede francisation à toutes les grandes lopper des conflits liés à l’exploitation
entreprises, restreint l’accès à l’école des terres considérées comme
ancesanglaise aux seuls enfants dont l’un trales par les Amérindiens, comme
des parents a reçu son enseignement celui survenu en 1988 avec les Indiens
primaire en anglais au Québec, et mohawk d’Akwesame (réserve qui
reconnaît comme officielle la seule s’étend sur le Québec, l’État de New
version française des lois. Cette York et l’Ontario) ou la crise d’Oka en
loi sera abrogée en 1988 par les 1990 à proximité de Montréal. Autre
libéraux : l’affichage systématique exemple, un accord considéré comme
bilingue redevient obligatoire. Deux « historique » signé en 2002 entre le
référendums aboutissent sur un non gouvernement du Québec et le Grand
à la question de la souveraineté du Conseil des Cris du Québec : la province
Québec.
s’engage ainsi à verser 3,5 milliards
de dollars canadiens sur cinquante L’avenir du Canada
ans pour compenser l’exploitation de en question
barrages hydroélectriques à proximité Faisant face à un scandale impliquant
de la baie James.Le découpage provin-le Parti liberal, Paul Martin parvient à
cial du pays doit ainsi correspondre aux remporter les e lections de 2004 sans
positions géographiques des différentes toutefois obtenir la majorite des
communautés amérindiennes vivant au sièges au parlement. Le « scandale
Canada. C’est pourquoi, en 1999, les des commandites », c’est-à-dire les
Territoires du Nord-Ouest furent divisés, tentatives du Parti libéral de favoriser
donnant naissance à l’est à la nouvelle la population québécoise et un certain
essoufflement des libé raux donnent province du Nunavut, peuplée à 85 %
l’avantage au Parti conservateur aux d’autochtones.
18
́́́́Population
traditionnel plus ou moins conservé Démographie
par leurs parents. Un clivage perdure Dans cet énorme territoire, la densité
entre les Amérindiens et les Blancs, de la population est de 3,5 habitants
2 accentué par une méconnaissance au km . La grande majorité des villes
réciproque. Les Amérindiens ne paient ont été construites sur la rive nord de
ni taxes ni impôts, mais bénéficient la frontière canado-américaine : 75 %
des mêmes avantages sociaux que les de la population réside autour des
Blancs, et même d’autres avantages grands centres urbains. L’âge médian
particuliers. Ces droits qui leur sont des Canadiens est d’environ 40 ans.
reconnus permettent la préservation Il y a près de 15 millions de foyers
d’un mode de vie qui n’est plus au Canada avec une population d’un
précisément traditionnel.peu plus de 35 millions d’habitants.
L’espérance de vie y est de 79 ans w Les Inuits. L’Arctique canadien est
pour les hommes et de 83 ans pour habité par les Inuits, que l’on trouve
les femmes. La croissance annuelle aussi au Groenland et en Alaska, ainsi
moyenne est d’environ 1 %, taux qu’à l’extrême est de la presqu’île
semblable à celui des États-Unis, des Tchouktches en Sibérie. Cette
taux qui devrait augmenter au cours population, d’une densité extrêmement
des prochaines décennies, notamment faible, ne comporte qu’une centaine
avec l’immigration. La population de milliers d’individus. Au Canada, canadienne constitue un véritable
ils vivent principalement dans les melting-pot dans la mesure où y
cohaTerritoires du Nord-Ouest, au Nunavut bitent autochtones, colons venant des
et au Nunavik dans le Nord du Québec.États-Unis, de Grande-Bretagne et de
France, ainsi que Chinois et Européens Languesissus de vagues d’immigration plus
La grande majorité des Canadiens récentes.
parle anglais (67,5 % le parlent à
w Les Amérindiens. Aujourd’hui, la maison) alors que 22 % parlent
le Canada compte environ un demi- le français. Poussé par le Québec million d’Amérindiens, divisés en
et la communauté francophone, le différentes ethnies dispersées
gouvernement fait aussi de grands dans l’immensité du territoire. Les
efforts pour maintenir le bilinguisme. Amérindiens vivent maintenant dans
Ainsi, la très grande majorité des des réserves, où l’un des principaux
Amérindiens parlent à la fois la langue problèmes est l’alcoolisme. Les
de leur communauté et le français ou jeunes connaissent un fort problème
l’anglais. Le chinois est la troisième d’identité, reniant de plus en plus à
langue parlée au Canada, suivi de la fois la religion chrétienne apportée
par les Blancs et le mode de vie l’italien et de l’allemand.
1919
Population
DÉCOUVERTEde 65 ans sont minimes. Il faut donc Mode de vie
cotiser à des fonds de pension privés, à
w Éducation. Excepté pour les écoles des fonds communs de placement, ou
privées, fréquentées par une minorité encore au Régime enregistré
d’épargnede Canadiens, l’instruction est gratuite retraite (REER) qui est un outil financier
pour l’école primaire et secondaire, visant à faire croître un actif financier
de façon générale, jusqu’à l’âge de à l’abri de l’impôt, jusqu’au moment
17 ans. Ensuite, les élèves ou leurs de la retraite.
parents doivent subvenir aux frais qui w Santé. Au Canada, c’est le régime
varient selon le programme d’étude d’assurance-santé qui vise à maintenir
et le type d’établissement scolaire. et à améliorer la santé de la population
Le phénomène de décrochage en assurant à tous la possibilité d’être
ou d’abandon scolaire n’est pas soignés gratuitement (au moyen de
indépendant du fait que plusieurs différents taxes et impôts) en facilitant
étudiants doivent payer eux-mêmes l’accès à tous aux soins de santé.
leurs études post-secondaires. Le Chaque province et territoire émet une
coût des études universitaires varie carte Santé (l’équivalent de la carte
Vitale) qui permet d’avoir accès à ces selon les provinces mais en règle
soins. Toutefois, tout n’est pas couvert générale, un étudiant paye en
(dentiste, optométriste, etc.) et une moyenne 5 000 CAN $ de frais de
assurance médicale privée ou collective scolarité par an (deux trimestres).
(pour les travailleurs) se montre fort
w Homosexualité. Le Canada est l’un utile. Il existe également un régime
des rares pays de monde à permettre public d’assurance médicaments
le mariage entre conjoints de même auquel cotisent les citoyens afin
sexe. Le village gay de Montréal, d’obtenir un remboursement partiel
situé à l’est de la rue Saint-Denis, sur les prescriptions (non applicable à
fait partie des quartiers gays les plus ceux ayant une assurance privée). Le
importants en Amérique du Nord. Ses Canada est donc beaucoup plus près
activités nocturnes et ses festivals en du système français que de celui de
ont fait le quartier de prédilection des son voisin américain.
homosexuels. Montréal a d’ailleurs été
l’hôte des Jeux gays en 2006. Outre Religion
les grands centres comme Vancouver Le Canada n’a pas de religion officielle
et Toronto, on trouve également des et prône le pluralisme religieux, même si
établissements pour la communauté l’influence du christianisme est notable
gay dans les villes plus petites (Ottawa, dans certains domaines,
particulièQuébec, Halifax, etc.) ainsi qu’en région. rement dans l’organisation des jours
w Retraite. Au Canada, si on veut une fériés. Toutefois, la religion s’immisce
retraite la plus confortable possible, moins dans la vie politique que chez
mieux vaut ne pas se fier à la pension son voisin frontalier, même si des sujets
de retraite du gouvernement. Même si tels que l’avortement, l’union libre ou le
les Canadiens y cotisent toute leur vie mariage homosexuel restent hautement
active, les prestations versées dès l’âge tabous dans certaines régions.
20

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.