Ethiopie 2016 Petit Futé (avec cartes, photos + avis des lecteurs)

De
Publié par

L'Ethiopie ne mérite pas l'unique étiquette de pays meurtri par la guerre, la sécheresse et la famine. Riche d'une histoire plusieurs fois millénaire, le pays conserve de nombreuses traces de ce lointain passé. En outre, le pays bénéficie d'une faune abondante et variée et la diversité de ses paysages est déconcertante. Bref, un pays à des kilomètres du cliché souvent diffusé par les médias.
Publié le : mercredi 7 octobre 2015
Lecture(s) : 56
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782746997554
Nombre de pages : 390
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

C
O
U
N
T
R
ÉÉthiopie
www.petitfute.com
Y

G
U
I
D
EElmes Tour & Travel
L’Ethiopie, le trésor caché
La meilleure qualité de services
en matière de voyage en Ethiopie.
Nous organisons votre séjour
sur mesure selon vos attentes.
Partez avec nous
et vivez une expérience inoubliable !
Elmes Tour & Travel plc
Addis Abeba
ETHIOPIE
Tél. +251 611 610 140 - Mob. +251 911 522 727
info@elmestour.com - www.elmestour.com
83009_2C.indd 1 02/06/15 17:58EDITION
Directeurs de collection et auteurs :
Dominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE Bienvenue
Auteurs : Camille GRIFFOULIÈRES, Abdessiam
BENZITOUNI, Stéphanie POLI, Pierre-Benoît DUMONT,
Jean-Paul LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter
Directeur Editorial : Stéphan SZEREMETA en Éthiopie !
Responsable Editorial Monde : Patrick MARINGE
Rédaction Monde : Caroline MICHELOT, Morgane
VESLIN, Pierre-Yves SOUCHET, Leena BRISACQ On se laisse envahir d’un sentiment particulier en
s’approRédaction France : François TOURNIE, Perrine
chant des terres d’Ethiopie. Nombre de voyageurs ont GALAZKA, Talatah FAVREAU, Bénédicte PETIT
témoigné de cette dimension singulière, spécifique et
FABRICATION
complexe, propre à cette partie de la Corne d’Afrique, et de la Responsable Studio : Sophie LECHERTIER
assistée de Romain AUDREN qualité particulière des sensations rapportées de ce voyage.
Maquette et Montage : Julie BORDES, Territoire de forts contrastes géographiques, climatiques
Élodie CLAVIER, Sandrine MECKING,
et culturels, véritable conservatoire d’histoire et d’une Delphine PAGANO, Laurie PILLOIS
Iconographie et Cartographie : Audrey LALOY incroyable diversité de populations, l’Ethiopie fonde son
WEB ET NUMERIQUE identité sur des mythes et légendes encore profondément
Directeur Web : Louis GENEAU de LAMARLIERE ancrés dans l’inconscient collectif, qui en font un pays
Directeur technique : Lionel CAZAUMAYOU
fascinant, sans équivalent sur le continent.Chef de projet et développeurs : Jean-Marc
REYMUND, Cédric MAILLOUX, Florian FAZER Considérée comme le berceau de l’humanité, l’Ethiopie
et Anthony GUYOT contemporaine regroupe plus de quatre-vingts peuples
Community Manager : Cyprien de CANSON
distincts qui possèdent chacun leur langue et leur culture
DIRECTION COMMERCIALE
particulières. Des musulmans de l’ouest, Afars et Somalis, Directrice des Régies : Caroline CHOLLET
Responsable Régies locales : Michel GRANSEIGNE aux habitants orthodoxes des hautes terres, Tigréens et
Relation Clientèle : Vimla MEETTOO Amharas, et jusqu’aux tribus ancestrales aux confins
et Sandra RUFFIEUX
des frontières kenyane et sud-soudanaise, l’Ethiopie a Chefs de Publicité Régie nationale :
Caroline AUBRY, François BRIANCON-MARJOLLET, su faire émerger une culture nationale et tisser des liens
Perrine DE CARNE MARCEIN, Caroline GENTELET, étroits entre ses peuples. La richesse de l’Ethiopie réside
Florian MEYBERGER, Caroline PREAU
également dans la diversité de son patrimoine géographique
REGIE INTERNATIONALE et historique : églises monolithes de Lalibela et du Tigré
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET,
– décors grandioses de fêtes religieuses colorées –, Guillaume LABOUREUR, assistés d’Elisa MORLAND
Régie Ethiopie : Jean-Marc FARAGUET paysages époustouflants des massifs du Simien et du Balé,
DIFFUSION ET PROMOTION villes d’histoire de Gondar ou d’Harar, régions désertiques
Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET et lunaires du Danakil. Cette diversité n’a de cesse d’étonner
assistée d’Aissatou DIOP et Alicia FILANKEMBO
et de ravir le visiteur qui doit apprendre à comprendre, Responsable des ventes : Jean-Pierre GHEZ
assisté de Nathalie GONCALVES au-delà des disparités régionales, leur identité commune.
Relations Presse-Partenariats : On peut se demander pourquoi ce pays, au patrimoine
Jean-Mary MARCHAL
historique, naturel et culturel exceptionnel riche, demeure
ADMINISTRATION encore de nos jours si méconnu ! La focalisation médiatique
Président : Jean-Paul LABOURDETTE
sur les grandes famines des années 1980 a, pour beaucoup, Directeur Administratif et Financier :
Gérard BRODIN réduit l’image du pays à une terre désolée, alors que plus
Directrice des Ressources Humaines : de la moitié du territoire éthiopien est couverte de hauts
Dina BOURDEAU assistée de Sandra MORAIS
plateaux fertiles. Trente ans plus tard, il est temps de se Responsable informatique : Pascal LE GOFF
Responsable Comptabilité : Valérie DECOTTIGNIES débarrasser de ces clichés réducteurs et partir explorer ces
assistée de Jeannine DEMIRDJIAN, Oumy DIOUF, terres à l’histoire ancestrale et aux paysages grandioses.
Christelle MANEBARD
Recouvrement : Fabien BONNAN L’équipe de rédaction
assisté de Sandra BRIJLALL
Standard : Jehanne AOUMEUR
REMERCIEMENTS. A Yohames Aychew de Awura Tour, à Fréderic
Giraud de Global Nomad, à Getachew Gebrehiwot de Splendor
Ethiopia, à Yayirad Yemwedew du Monarch Hotel, à Alex Abebe de
Simien Mountains Tours, à Kidan Ghiorghis de Discover Abyssinia
Tours, à Mr Amdemariam du Panoramic View Hotel, à Fisseha
Zelealem du Goha Hotel, à Jean-Marc Faraguet pour son aide,
et à Sébastien Trapp qui m’a accompagnée dans ce périple.
LE PETIT FUTÉ ÉTHIOPIE 2016
Petit Futé a été fondé par Dominique Auzias.
Il est édité par Les Nouvelles Editions de l’Université IMPRIMÉ EN FRANCE
18, rue des Volontaires - 75015 Paris.
& 01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 € - RC PARIS B 309 769 966
Couverture : © Bartosz Hadyniak
Impression : LEONCE DEPREZ - 62620 Ruitz
Dépôt légal : 30/11/2015
ISBN 9782746992283
Pour nous contacter par email,
indiquez le nom de famille en minuscule
suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.comSommaire
Hayq ............................................... 155 wINVITATION
Weldiya ........................................... 156
AU VOYAGE Dilb ................................................. 158
Lalibela 158Les plus de l’Éthiopie .............................7
Bilbila .............................................177Idées de séjour .....................................14
Sekota ............................................178Comment partir ? ..................................18
Le Tigré178
Maychew ........................................ 181 wDÉCOUVERTE Mékélé 181
Abbi-Addi 185L’Éthiopie en 30 mots-clés ...................38
Wikro .............................................. 186Survol de l’Éthiopie ............................... 44
Negash ...........................................188Histoire .................................................. 56
Atsbi ...............................................188Politique et économie ........................... 67
Degoum .......................................... 190Population et langues 76
Megab ............................................191Mode de vie ........................................... 78
Hausien ..........................................192Arts et culture ....................................... 85
Sinkata ...........................................193Festivités ............................................... 94
Adigrat 193Cuisine locale........................................95
Dabra Damo .................................... 195Jeux, loisirs et sports .........................100
Y eha ................................................ 196Enfants du pays ..................................103
Gunda Gunde .................................. 196
Adwa ..............................................196 wADDIS-ABEDA Axoum ............................................197
Addis-Abeba .......................................106 Le désert du Danakil .......................... 205
Quartiers ............................................ 110 Berhale ........................................... 206
Se déplacer111 Volcan Erta Ale ................................ 210
Pratique ............................................. 116 Hamed Ela ......................................211
Se loger 124 Dépression de Dallol .......................211
Se restaurer ....................................... 130 Lac Assal ........................................211
D’Axoum à Bahar Dar.........................211Sortir .................................................133
Shire / Enda Sélassié ......................212À voir – À faire ................................... 136
Shopping ...........................................141 Debark ............................................ 213
Sports – Détente – Loisirs .................. 142 Parc national du Simien ..................214
Les environs d’Addis-Abeba ..............144 Kosoye 224
Entoto ............................................. 144 Woleka 225
Gondar 225
Gorgora ........................................... 232 wLE NORD De Gondar à Bahar Dar ...................233
Le Nord ................................................ 146 Bahar Dar .......................................233
D’Addis-Abeba à Lalibela ................... 147 Weito ..............................................238
Debre Birhan ................................... 147 Lac Tana .........................................238
Ankober .......................................... 150 Chutes du Nil Bleu...........................242
Senbete150 De Bahar Dar
Kemise ...........................................151 à Addis-Abeba ...................................243
Kombolcha ...................................... 151 Debre Markos .................................243
Dessié ............................................. 152 Dejen .............................................. 244
Ba ti ................................................. 154 Debre Libanos 244Sodo ............................................... 308 wL’EST Dorzé .............................................. 311
L’Est ..................................................... 247 Chencha .........................................313
D’Addis-Abeba à Awash ..................... 247 Arba Minch .....................................313
Debre Zeit ....................................... 247 Lac Abaya ....................................... 316
Nazreth / Adama .............................250 Lac Chamo......................................316
Sodéré ............................................ 251 Parc national de Nechisar................317
Parc national d’Awash ..................... 251 Konso .............................................318
Awash ............................................. 254 New York-Konso .............................. 322
D’Awash à la frontière djiboutienne .... 255 Weyto322
Parc national de Yangudi-Rassa ......255 Turmi ..............................................325
Millé ...............................................257 Dimeka ........................................... 328
Semara ........................................... 257 Key Afer .......................................... 328
De Semara à Assaïta ....................... 257 Jinka ............................................... 328
Assaïta ............................................ 257 Murlé .............................................. 331
De Semara à la frontière djiboutienne 259 Parc national du Mago ....................331
Le Harague et l’Ogaden .....................259 Omoraté 334
D’Awash à Diré Dawa259 La rive ouest de l’Omo ........................ 336
Diré Dawa ....................................... 260
Harar ..............................................262
wL’OUEST Aweday ........................................... 271
Koremi ............................................ 272 L’Ouest.................................................341
Babillé272 Via Nekemt ........................................ 341
Jijiga ............................................... 273 Addis-Alem ..................................... 342
Ambo .............................................. 342
Cratère de Wenchi ........................... 342 wLE SUD
Gouder ............................................ 343
Route du Sud et massif du Balé ......... 277
Nekemt ........................................... 343
D’Addis-Abeba à Ziway Par Butajira ... 277
Métu ............................................... 345
Melka-Kunturé ................................ 277
Goré ................................................ 345
Adadi Mariam .................................278
Gambela .........................................347
Tiya.................................................278
Parc national de Gambela ...............348
Butajira ........................................... 278
Via Jimma .......................................... 349
Les lacs de la Vallée du Rift ................ 278
Jimma ............................................349
Parc national des lacs Abijata – Shalla 281
Bonga ............................................. 353
Shashemene ................................... 283
Wushwush ...................................... 353
Wondo-Genet .................................. 284
Mizan Teferi ....................................353
Awassa ........................................... 285
Bébéka ...........................................353La région de Sidamo .......................... 289
Tépi ................................................354Yirgalem .........................................289
Lac Kabo ......................................... 355Dila ................................................. 290
Le Pays Borana .................................. 291
Le massif du Balé ..............................293 wPENSE FUTÉ
Pense futé ...........................................358
wLE SUD-OUEST S’informer376
Rester .................................................. 380Vers la basse vallée de l’Omo ............307
Sanctuaire de Senkele ....................308 Index ...................................................3834
i
N
l

B
l
s
e
i
u
m
T
a
aDides
R
e
Nil Bleu
k
e
z
MER
ROUGE
Al Hudaydah
ER Y TREE
YEMEN
Adigrat
Axum
Humera
Lac Assale Taizz
Gedaref
Parc National
des montagnes Mékélé
de Simien Kwiha
Sennar
Lac Afera
Debark
Angereb Aseb
Ras Dashen
4620 m. Désert de
ADEN
Maychew Danakil
GOLFE
GONDAR Site de
Shehedi
Parc national Korem "Lucy"
D'ADEN
de Dinder
Gorgora
Eli Dar
Addis Zemen
DJIBOUTI
Serdo
Lac
Lalibela
Tana
Weldiya Lac
Gamari
DJIBOUTI
Bahar Dar Mille
Lac
Abhé
Dangla Dessie
Guba
Mota
Parc national
Kombolcha
SOUDAN
Mt Choke Yadudi Rassa
4052 m.
Berbera
Karakore
Éthiopie
Debré Markos
Hargeysa
Dire Dawa
Fiche
Asosa
Debre
Mendi
Jijiga
Birhan
Lac
Mieso
Chomen
3878 m.
Harer
Ghimbi ADDIS-ABEBA
Nekemt P.N. Awash
Asbe Teferi
Sanctuaire des Eléphants
Ambo Akaki
Debre Zeit
de Harer-Babillé
Oromos
Nazret
Degeh Bur
Ghion (Adama)
Metu
Gambela Fik
Parc national
OGADEN
Lac Ziway
de Gambela
Asela
e
AHM
A
R
A
E
r
e
r
A
w
as
h5
Jubba
Dawa
Weyb
G
melelW
e

W
abi Shebele
n
a
Mt Kaka
Jima
P.N. des Lacs
4190 m.
Dinsho
Bonga Abiyata et Shala
Shashemene
Goba
Awasa
Sodo Kebri Dehar
Mizan-Teferi
Megalo
Parc national
Wendo
des montagnes
Imi
Lac Dila de Bale
Shilabo
P.N.
Abaya
de l'Omo
Arba Minch
Parc national
Kibish
Lac
de Nechisar
Chaimo
P.N.
Mago
Ferfer
Konso
Negele
SUD-SOUDAN Réserve de
Stéphanie
Sanctuaire
Omorate
Yabelo
Lac de Yabelo
Chew
Bahir
Doolow
Sidama
Mega
Parc national
SOMALIE
de Sibiloi
Moyale
Lac
Turkana
Parc national
de Kidepo
Lodwar
OUGANDA
Parc national
de Marsabit
MOGADISCIO
3000
Merka
2000
Soroti
1000
Parc national
500
Lac
du Mt Elgon
KENY A
Kyoga
Kitale
0 km 100 200 300 400 km
Route secondaire
Tororo
Route principale
Capitale
OCEAN INDIEN
Ville principale
Ville secondaire
Kisumu
LAC
Parc et réserve
Nakuru
VICTORIA
e
O
m
o
l
l
e
l
e
b
e
h
S
Altitude
(en mètre)6
Les membres de la tribu Hamer vivent dans sud-ouest de l’Éthiopie.
Adigrat.
Maison de Saint-Georges taillée dans le rocher, à Lalibela.
© ALAMER – ICONOTEC © ALFOTOKUNST / SHUTTERSTOCK.COM © BARTOSZ HADYNIAK – ISTOCKPHOTOINVITATION AU VOYAGE
Les plus
de l’Éthiopie
Un climat favorable Une terre authentique
De par sa situation géographique et sa L’Ethiopie ne s’est réellement ouverte au
topographie, l’Ethiopie jouit d’un climat très tourisme que depuis une dizaine d’années et,
favorable une bonne partie de l’année. De si son fort potentiel commence à être exploité, on
septembre à mars, le soleil est assuré quasi est encore loin ici du tourisme de masse et des
quotidiennement et la température est d’une mutations culturelles qu’il implique trop souvent.
douceur constante, comprise entre 20 et 25 °C La faiblesse des infrastructures touristiques
sur les hauts plateaux. Une petite saison des entraîne pour le visiteur une immersion totale
pluies a lieu entre début mars et avril dans le au cœur de la vie des populations, donc un
Sud, tandis qu’une pluviosité abondante est contact véritablement authentique, source de
courante de la mi-juin à septembre au Nord. surprises et d’émerveillement.
Les amateurs de « chaleur africaine »
trouveUne diversité incomparableront leur bonheur dans les basses terres à l’est
et au sud du pays, tandis que les plus sportifs 80 langues et cultures distinctes, plus de
pourront s’adonner aux joies du trekking dans 200 dialectes, 6 régimes climatiques couvrant
la fraîcheur des hauts massifs culminant à des zones désertiques ou de savanes, des
plus de 4 000 m d’altitude. reliefs de hauts plateaux et de montagnes
abritant une faune et une flore qui leur
Une culture très riche sont propres, une société marquée par
L’histoire multimillénaire de l’Ethiopie les influences des deux grandes religions,
comporte une diversité et des richesses orthodoxe et musulmane, et par la
survilargement méconnues. Jamais colonisée et vance de rites animistes ancestraux, tels sont
demeurée pendant des siècles à l’abri des quelques éléments qui donnent une idée de
grandes influences extérieures, l’Ethiopie l’extrême diversité de ce pays mythique, terre
s’enorgueillit d’une culture unique et atypique de prédilection des ethnologues, qui n’a cessé
en Afrique. Cette identité s’affirme dans des de fasciner à travers les âges.
domaines aussi divers que l’architecture, la
musique, la gastronomie ou la pratique
religieuse. Nulle part ailleurs sur le continent vous
ne trouverez une telle mosaïque culturelle.
Une nature généreuse
Très loin des clichés d’une terre désolée,
l’Ethiopie surprend par l’immensité de ses
étendues fertiles. Si de vastes territoires sont
couverts d’une nature « apprivoisée » par
l’homme au profit d’une agriculture encore
rudimentaire, des espaces vierges – dont
certains encore inexplorés – foisonnent d’une
vie sauvage et d’une flore extrêmement riche.
L’endémisme est la caractéristique de cette
biodiversité ; ainsi 26 espèces de
mammifères, 18 d’oiseaux et autant d’autres parmi
les amphibiens, les insectes ou les reptiles
ne se trouvent qu’en Ethiopie. Concernant la
flore, loin d’être encore totalement
répertorié, l’endémisme représente également un
pourcentage très élevé couvrant plusieurs
centaines d’espèces.
Famille Harar près de la grande porte d’Harar.
© ABDESSLAM BENZITOUNI8 ® LES PLUS DE L’ÉTHIOPIE
La ferveur religieuse des Éthiopiens orthodoxes lors des fêtes de Timkat (Épiphanie) à Gondar.
Un doux parfum d’aventure Une « autre Afrique »
Il y a autant de formes de tourisme en Ethiopie Sur l’échiquier africain, l’Ethiopie semble
qu’il est possible d’en imaginer, et les amateurs occuper une place à part qui ne cesse de
de sensations fortes et de dépaysement total surprendre et de dérouter même les
connaisne seront pas déçus. Parcourir les massifs du seurs de l’Afrique. Alors qu’Addis-Abeba, siège
Simien à pied ou à dos d’âne, courir le désert de l’Union africaine, n’hésite pas à se
revenafar sur les traces des caravaniers nomades ou diquer capitale diplomatique du continent,
descendre l’Omo en rafting à la rencontre des la notion d’africanité en tant
qu’appartetribus animistes, au milieu d’une vie sauvage nance à cet ensemble continental est plutôt
foisonnante, vous laisseront des souvenirs mitigée.Egocentrique, longtemps réticente aux
impérissables. influences extérieures, l’Ethiopie est jalouse
de ses particularismes et de sa destinée dont
Une terre de mythes et légendes elle tire un certain sentiment de supériorité.
L’Ethiopie est un pays que l’on ne comprend Au sein même du territoire, une sorte de
jamais tout à fait et qui semble s’éloigner au structure officieuse de castes semble s’être
fur et à mesure que l’on croit s’en approcher. dessinée entre habitants orthodoxes des
S’appuyant sur des mythes et légendes, l’his- hauts plateaux (Amharas et Tigréens),
dépotoire populaire s’y écrit en parallèle de l’his- sitaires de l’histoire et du pouvoir depuis des
toire officielle, avec laquelle elle se confond siècles, la majorité oromo, dont une frange
souvent. Bien que largement christianisée s’estimant déconsidérée est en lutte contre le
et islamisée, la population éthiopienne a pouvoir central, et les ethnies aux structures
développé une sorte de syncrétisme mêlant tribales vivant aux confins du pays selon leurs
croyances aux esprits, rites de purification et propres traditions ancestrales. Ces ethnies, qui
médecine traditionnelle qui voisinent avec les rassemblent les Ethiopiens « noirs » – comme
rituels animistes.Si l’on peut parfois se sentir les désignent avec une pointe de
condescenfrustré par de telles imprécisions, même dance leurs compatriotes –, paraissent
totales esprits les plus rationnels se laisseront lement étrangères au mysticisme orthodoxe
envoûter par ces mythes fondateurs qui éthiopien perpétuant des structures sociales
ont traversé les âges et qu’aucun Ethiopien et des croyances ancestrales d’une Afrique
n’accepterait de voir remis en cause. aux mystères insondables.
WEEK-ENDS ET plus d’informations surCITY TRIP COURTS SÉJOURS
BY LA PETITE COLLECTION QUI MONTE www.petitfute.com
© TRINITYDécouvrez les multiples facettes authentiques de l’Ethiopie.
Des circuits classiques aux plus innovants
(circuit café, sport et voyage culturel, ornithologique...).
Une expérience unique !
✆ +251฀927฀718฀461฀•฀http://www .summertimetour .com/฀•฀contact@summertimetour .com10 Fiche technique
w w Visites. Parc national : de 300 à 500 birrs Argent
pour 24 heures (plus le véhicule et le
Monnaie camping) ; églises : 300 birrs (50 US$ pour
les églises de Lalibela) ; musées : de 50 à La monnaie éthiopienne est le birr (prononcer
100 birrs.« beur »), divisée en billets de 100, 50, 10, 5 et
1 birr ainsi qu’en pièces de 50, 25, 10, 5 et w w Services : la location d’un cheval ou d’une
1 cent. Parmi ces coupures, celles de 10 et mule ou d’un âne coûte en moyenne 150 birrs
1 birr sont particulièrement utiles pour régler par jour, un garde ou un scout de 50 à 150 birrs
les menues dépenses de la vie quotidienne, et un guide de 150 à 250 birrs (en fonction
y compris les courses en taxi. Faire l’appoint de l’importance du groupe). Les vélos se
fait gagner du temps. louent entre 10 et 20 birrs de l’heure et les
bateaux de 500 à 2 000 birrs par jour jusqu’à
Taux de change
10 personnes.
En septembre 2015, le taux de change était Compter en outre le prix des transports qui
de : peut varier de 1 à 20, 50 E par jour
repréw w 1 birr = 0,04 E. sentant un budget quotidien confortable pour
les voyageurs se contentant du niveau de w w 1 E = 23 birrs.
vie local ; de 80 à 100 E (aux alentours de
Idées de budget 150 E en comptant le transport en voiture
ou en avion) pour les voyageurs choisissant Mieux vaut prévoir un minimum de 50 E
un meilleur standing.par jour, à savoir 20 E pour se loger, et
30 E pour toutes les autres dépenses, de
L’Éthiopie en brefla nourriture au guide local, bus, taxis, etc.
Une chambre en dessous de 200 birrs par Le pays
personne, cela existe, surtout à la campagne,
w wNom officiel : République fédérale mais à partir de 400 birrs, on a la garantie
démocratique d’Ethiopie.d’un certain confort et notamment de la
douche. Pour 5 E, à savoir 100 birrs par w w Capitale : Addis-Abeba (Addis Ababa).
personne, on peut manger à peu près partout,
w w Chef de l’Etat : Mulatu Teshome Wirtu à l’exception des restaurants chics de la
(depuis octobre 2013).capitale.
w w Premier ministre : Hailemariam Desalegn Quelques idées de prix permettent d’établir
un budget en fonction de ses choix : (depuis septembre 2012).
2w w Transports : bus de 150 à 500 birrs pour les w w Superficie : 1 104 300 km .
longues distances supérieures à une journée w w Langue officielle : amharique.
de voyage. Les vols intérieurs sont à des prix
w w Langues parlées : parmi les quelque très raisonnables (50 E en moyenne) pour
290 langues et dialectes recensés, l’oromo peu que les billets soient achetés sur place.
et l’amharique sont les plus usités avec le Dans le cas contraire, les tarifs s’envolent
tigréen. L’anglais est plus ou moins parlé dans (jusqu’au triple du prix).
les hôtels et lieux touristiques.
w w Hôtels : de 400 à 1 000 birrs pour une
w w Religions : chrétiens 55 % (orthodoxes chambre double de standard local. Les
et protestants), musulmans 35 %, animistes « grands » hôtels à Addis-Abeba et quelques
8 %, autres 2 %.lodges sur les sites touristiques proposent
des prestations luxueuses à des prix La population
nettement supérieurs (de 50 E à plus de
w w Population totale : 98,9 millions (2015), 200 E).
e2 population d’Afrique après le Nigeria.w w Repas : pour un repas de cuisine locale,
compter entre 60 et 100 birrs. Dépasser w w Composition ethnique : Oromo : 34,5 %,
100 birrs en dehors de la capitale est une Amhara : 26,9 %, Somali : 6,2 %, Tigrée :
exception. Dans les meilleurs restaurants 5,9 %, Sidama : 4 %, Wolaytta : 2,2 %,
d’Addis-Abeba, les additions sont rarement Gurage : 2 %, Hadiyya : 1,7 %, Afar : 1,7 %,
supérieures à 300 birrs par personne. Gamo : 1,5 %, Gedeo : 1,3 %, autres 0,7 %.12 2 w w Densité : environ 88,2 hab/km (2014). w w Axoum, Adigrat, Mekelé : 034.
w w Espérance de vie : 60,7 ans (2014). w w Dire Dawa, Harar, Jijiga : 025.
w w Mortalité infantile : 55,7 ‰ (2014). w w Ziway, Shashemene, Wondo-Genet,
Awasa, Yabelo, Arba Minch, Konso, Jinka, w w Taux d’alphabétisation : 39 % (2014).
Goba : 046.
L’économie w w Nekemte, Metu, Bedele, Mizan Teferi,
Bonga, Jimma : 047.w w PIB : 49,9 milliards US$ (2014).
w w Bahar Dar, Gondar : 058.w wPIB/habitant : 548 US$ (France =
44 538 US$) en 2014.
Comment téléphoner ?
w w Taux de croissance : 8,2 % (2014).
w w Les numéros de portable commencent
w w Part des principaux secteurs d’activités par 09.
dans le PIB : agriculture : 46,4 %, industries :
w w Les cabines à pièces ou à cartes (25, 10,7 %, services : 43 %.
50 et 100 birrs) ne sont pas les meilleurs
endroits pour téléphoner étant souvent Téléphone
situées dans un environnement bruyant. Il L’indicatif du pays : 251.
est préférable d’utiliser les services du centre Les indicatifs locaux ne recoupent pas les
de télécommunications (ouvert en général frontières administratives régionales et se
jusqu’à 20h), présent dans toutes les villes répartissent comme suit :
de grande et moyenne importance.w w Addis-Abeba, Debre Birhan, Ankober,
Debre Zeit, Ambo : 011. Coût du téléphone
w w Nazret, Soderé, Awash : 022. w w Le coût d’une communication
interw w Lalibela, Dessie, Kombolcha, Assaïta : nationale est de 8,63 birrs et 10,29 birrs
033. (environ 40 centimes d’euro) la minute.
w w L’appel par opérateur nécessite le
paiement préalable des trois premières minutes,
Le drapeau éthiopien soit un peu moins de 10 birrs. Le coût des
communications est vraiment dérisoire, mais le
réseau est souvent saturé car il n’existe qu’un
seul opérateur téléphonique dans le pays.
w w A Addis-Abeba, plusieurs centres d’appel
proposent une connexion téléphonique par
Internet à des prix avantageux.
w w Pour téléphoner avec son propre mobile,
il est possible d’acheter une carte Sim Ethionet L’étendard tricolore horizontal éthiopien
avec recharge prépayée (de 20 à 100 birrs). Il existe depuis le début du siècle. Le vert
faut se munir d’une photo d’identité et d’une incarne la fertilité, le travail et le
dévephotocopie du passeport.loppement, le jaune, l’espoir, la justice
et l’égalité, et le rouge, le sacrifice à la Décalage horairecause de la liberté et de l’égalité.
Le fuseau horaire de l’Ethiopie correspond à En 1996, le nouvel emblème national
GMT + 3h toute l’année puisqu’il n’y a pas fut placé au centre du drapeau. Celui-ci
ici d’heure d’été. Le décalage avec la France représente la paix (le bleu) et l’unité
est donc de + 2h en heure d’hiver et de + (l’étoile).
1h en été.Pour beaucoup, le drapeau éthiopien
et ses couleurs sont les symboles de
Formalitésl’Afrique. En effet, il fut le premier
Le visa est obligatoire pour tous les ressor-étendard d’un Etat indépendant en
tissants européens. La demande s’effectue Afrique. Au fur et à mesure de leur
auprès des ambassades d’Ethiopie avant accession à l’indépendance, la plupart
le départ mais on peut également l’acheter des pays du continent ont adopté les trois
(50 US$ pour un mois ou 75 US$ pour 3 mois) couleurs « panafricaines » (vert, jaune,
à son arrivée à l’aéroport d’Addis-Abeba, rouge) pour leur drapeau.
payable en euros, birrs ou dollars.13Durant cette période, un pic est enregistré Climat
entre Noël et la fête de Timkat, vers la En raison de sa situation géographique et
mi-janvier, et il faut alors s’y prendre bien à d’une topographie très accidentée, l’Ethiopie
l’avance pour retenir hôtels et vols intérieurs. connaît de fortes disparités climatiques. On
En dehors de cette période, pendant laquelle y recense en effet six types de climat, des
les prix subissent une certaine inflation, il régions désertiques aux zones alpines au-delà
est fréquemment possible de négocier des de 3 000 m d’altitude.
réductions auprès des hôtels de standing.
w w La région des hauts plateaux, au Centre- Evitez également Addis-Abeba fin janvier
Ouest (incluant Addis-Abeba) et Nord du lors des sommets de l’Union africaine, les
pays, jouit d’un climat tempéré, avec une hôtels sont complets et les prix s’envolent.
saison des pluies s’étendant de la mi-juin En définitive, le choix de la saison dépend
à la mi-septembre. La saison sèche court en grande partie de la région visitée ou de
de septembre à février, tandis que de fin l’activité choisie.
mars à mi-juin s’installe un régime de faible
w w Avril, mai et juin sont les mois où la pluviosité.
demande touristique est en sommeil.
w w Le Sud-Ouest du pays subit dans une
w w Octobre, novembre et décembre sont des moindre mesure la mousson estivale, alors que
mois au climat favorable pendant lesquels le dans la vallée de l’Omo les pluies surviennent
pays est très vert après la saison des pluies. de mars à fin mai et que les régions tropicales
Ces mois correspondent également à l’époque le long de la frontière soudanaise connaissent
des moissons qui animent les campagnes des pluies abondantes de juin à octobre.
de scènes typiques. La demande touristique
w w La dépression du Danakil, au Nord-Est, n’étant pas excessive, il n’y a pas de difficulté
est une région aride au climat désertique ; le à trouver des hôtels sur les sites touristiques
Sud-Est bénéficie à l’automne et au printemps majeurs.
d’une faible pluviosité.
w w En juillet, août et septembre, la majorité
de la demande touristique est concentrée sur Saisonnalité
les itinéraires du Sud (vallée de l’Omo), alors
Il n’y a pas à proprement parler de haute saison que les hautes terres sont en pleine saison
ni de basse saison touristique, cependant des pluies.
c’est pendant la saison sèche d’octobre à
w w La période de novembre à mars est idéale mars que le pays est le plus visité. En juillet
pour le trekking dans les massifs du Balé ou et août, il pleut dans le Nord, mais il est
du Simien. Encore un peu humide, le mois cependant agréable de visiter le Sud de
d’octobre correspond également à la période l’Ethiopie où les pluies sont beaucoup moins
de floraison où les paysages deviennent encore abondantes à cette saison. Pour Lalibela,
plus beaux.éviter décembre et janvier, période de fête
religieuse certes spectaculaire, mais pendant w w La région désertique du Danakil est à
laquelle les prix passent subitement à 100 US$ éviter de mi-mai à novembre, période de
la nuit... températures caniculaires.Idées de séjour
La possibilité de découverte d’un pays monta- Circuit en voiture et avion
gneux et deux fois grand comme la France en 20 jours dans le nord
un temps donné est évidemment dépendante
w w Jour 1. Visite de la capitale Addis-Abeba. des moyens de transports utilisés. La
combiLe Musée ethnologique donne un très bon naison voiture (ou bus) et avion est une solution
aperçu de la réalité culturelle de l’Ethiopie permettant de gagner du temps sur des trajets.
contemporaine. On peut manger à son restau-Pourtant, si les déplacements sont souvent
rant le Lucy’s, délicieux. Une escapade vers la longs, il n’en demeure pas moins que la beauté
colline d’Entoto permet de découvrir l’un des des paysages et l’animation des bords de routes
premiers palais de Menelik II et d’avoir une (surtout les jours de marché) représentent une
vue panoramique sur la capitale ethiopienne.grande part de l’intérêt du voyage, ce qui fait
de la voiture le moyen de déplacement idéal. w w Jour 2. Départ pour Lalibela tôt le matin
en avion, visite du monastère d’Estifanos sur
Séjours courts les rives du lac Hayq, ou visite de quelques
églises autour de la ville. Les plus courageux Une semaine semble bien insuffisante pour
peuvent partir vers l’église Yemrehanna Kristos l’approche d’un pays aussi divers et complexe
près de Bilbila, l’une des plus surprenantes mais, pour ceux qui ne disposent pas de plus
par sa décoration.de temps, voilà quelques pistes à étudier.
Les circuits en voiture doivent se limiter aux w w Jour 3. Visite de l’ensemble des onze
environs d’Addis-Abeba, avec l’inconvénient églises de Lalibela. Groupe nord le matin et
d’effectuer le retour par la même route. Autant, sud l’après-midi.
dans ce cas, privilégier les voies en bon état
w w Jour 4. Sekota / Mékélé, longue route au autorisant une circulation rapide. La route
milieu des plateaux éthiopiens. Visite de la des lacs vers le sud permet aisément de
ville de Mekelé : les marchés, le palais de descendre jusqu’à Awasa, voire jusqu’à Arba
Johannès IV.Minch, où il est possible de combiner la visite
w w Jour 5 à 12. Désert du Danakil, deux jours du parc de Nechisar avec une balade sur le
pour faire l’ascension du volcan Erta Alé et lac Chamo, tous deux riches en vie animale.
bivouaquer dans le désert, deux jours pour En descendant vers Ziway, ou en en revenant,
voir la dépression de Dallol et ses exploitations la route secondaire qui passe par Tiya et
salines, via Ber Alé, et de croiser les caravanes Melka-Kunturé donne accès à d’importants
de chameaux qui portent le sel de la mine sites archéologiques. Une autre alternative
du lac Assalé.est d’effectuer des sauts de puce, avec retour
obligé vers la capitale entre chaque étape, en w w Jour 13 et 14 : Visite de quelques églises
combinant des visites de sites proches : le du Tigré, dont certaines sont accessibles et
parc de l’Awash à l’est, le lac de cratère de d’autres, plus spectaculaires, isolées sur leur
Wenchi à l’ouest... L’avion permet d’étendre éperon rocheux. Nuit à Adigrat ou Hausien.
son rayon d’action vers les sites culturels du w w Jour 15. Route vers Axoum, avec excursion
Nord du pays alors que Harar, ville d’intérêt au monastère de Debre Damo, magnifiquement
majeur, est facilement accessible par la route. situé (mais interdit aux femmes), ou au temple
de Yéha, l’édifice le plus ancien d’Ethiopie.Séjours longs
w w Jour 16. Visite d’Axoum, ses stèles Les séjours de deux-trois semaines à un mois
majestueuses, ses tombes royales, le palais sont idéaux pour effectuer la découverte
de la reine de Saba et ses églises. Avion pour de plusieurs régions du pays ou le circuit
Gondar, nuit sur place.historique de façon approfondie. Le temps
autorise l’organisation d’itinéraires en boucle w w Jour 17. Gondar : visite des châteaux de
qui permettent la plupart du temps de ne pas la dynastie gondarienne et de l’église Debre
refaire deux fois la même route. Birhan Sélassié, puis trajet vers Bahar Dar.
Retrouvez l’index général en fin de guideINVITATION AU VOYAGE
IDÉES DE SÉJOUR √ 15
w w Jour 18. Visite de Bahar Dar et excursion w w Jour 14. Axoum / Debark : trajet de plus
de 10 heures par une route époustouflante sur les îles-monastères du lac Tana et visite
offrant des panoramas somptueux sur le des églises dont certaines possèdent les
massif du Simien.plus beaux ensembles de fresques du pays.
w wJour 15. Parc national du Simien : w w Jour 19. Retour sur Addis Abeba en avion,
randonnée d’une journée pour visiter ce shopping, restaurant et départ vers l’aéroport
superbe parc, vues sur le relief escarpé et pour un vol de nuit…
ses gorges vertigineuses, rencontre avec les
La route historique babouins Gélada. Possibilité de faire un trek
Ce grand classique du voyage au Nord de sur plusieurs jours.
l’Ethiopie comporte quatre des cinq sites w w Jour 16. Gondar : visite des châteaux de
majeurs du patrimoine culturel du pays : la dynastie gondarienne et de l’église Debre
Lalibela, Axoum, Gondar et Bahar Dar. Birhan Sélassié, puis trajet vers Bahar Dar.
w w Jour 1. Trajet Addis-Abeba / Bati, de w w Jour 17. Excursion aux chutes du Nil bleu,
préférence un dimanche. puis visite des sites autour de Bahar Dar – les
sources du Nil, la colline de Bezawit ou le w w Jour 2. Visite des trois marchés de Bati
village de Weito –, toutes réalisables à vélo.(le lundi), celui des céréales, celui du bétail
et enfin le célèbre marché de Bati où se w w Jour 18. Excursion sur les îles-monastères
retrouvent les Afar, les Oromo et les Amhara, du lac Tana et visite des églises dont certaines
venus aussi bien des basses terres que des possèdent les plus beaux ensembles de
hauts plateaux, qui à pied, qui à dos d’âne, fresques du pays.
qui avec ses chameaux. Route vers Dessié.
w w Jour 19. Départ pour Awash. Visite des
w w Jour 3. Dessié / Lalibela, avec visite chutes d’Awash, excursion aux sources
possible du monastère d’Estifanos sur les chaudes de Filoweha, avec possibilité de
rives du lac Hayq. croiser des autochtones afar et kereyou, ou
ascension du cratère de Fantalé.w w Jour 4. Visite de l’ensemble des onze
églises de Lalibela. w w Jour 20. Matinée consacrée à un tour
dans le Parc national de l’Awash, riche en vie w w Jour 5. Visite d’une ou deux églises autour
animale, puis trajet vers Harar qui emprunte de la ville, en voiture, à pied ou à cheval, les
une route panoramique. En soirée, possibilité plus courageux peuvent partir vers l’église
d’assister au « repas des hyènes », aux portes Yemrehanna Kristos près de Bilbila, l’une des
de la ville.plus surprenantes, par sa décoration, de la
région de Lalibela. w w Jour 21. Visite de la ville. Marché, maison
de Rimbaud, maisons traditionnelles et anciens w w Jour 6. Sekota / Mékélé, longue route au
palais. Les alentours d’Harar méritent le coup milieu des plateaux éthiopiens. Visite de la
d’œil, ses cultures de café et de khat sont ville de Mekelé : les marchés, le palais de
uniques au monde. Partez à la visite de Koremi, Johannès IV.
de Babillé, et de la vallée des merveilles. En fin
w w Jour 7. Mekelé / Gheralta Lodge (à de journée, arrêtez-vous à Awadey, capitale
Hausien), avec visite de quelques églises mondiale du khat d’où partent chaque soir
rupestres du Tigré parmi les plus accessibles. plusieurs centaines de kilos de cette plante
w w Jours 8 à 11 : Désert du Danakil, deux jours vers la Somalie, Djibouti et le Yémen.
pour faire l’ascension du volcan Erta Alé et w w Jour 22. Visite de Dire Dawa, son marché,
bivouaquer dans le désert, deux jours pour ses rues coloniales et surtout son ancienne
voir la dépression de Dallol et ses exploitations gare, ancien cœur battant de cette charmante
salines, via Bere Al, et les caravanes de sel ville aux portes de Djibouti. Retour en avion
composées de centaines de chameaux. vers Addis-Abeba.
w w Jour 12. Adigrat / Axoum, avec excursion au Une semaine de plus sur ce parcours
permetmonastère de Debre Damo, magnifiquement trait d’envisager quelques excursions
supplésitué (mais interdit aux femmes), ou au temple mentaires :
de Yéha, l’édifice le plus ancien d’Ethiopie. w w Une demi-journée pour un détour vers la
w w Jour 13. Visite d’Axoum, ses stèles ville d’Ankober, sur le trajet Addis – Kombolcha,
majestueuses, ses tombes royales, le palais et une journée pour une excursion vers le
de la reine de Saba et ses églises. monastère de Gishen depuis Dessié.16 ® IDÉES DE SÉJOUR
w w Deux à trois jours supplémentaires w w Jour 5. Si c’est un mardi, visite du marché de
dans la région du Tigré permettent de visiter Dimeka, réputé pour sa diversité culturelle. De
des églises plus reculées, dans la région de nombreux peuples du Sud s’y donnent
rendezTembien, du Hausien ou de l’Atsbi. vous. Route jusqu’à Jinka. Possibilité de choisir
un bel hôtel ou un camping très agréable.w w Un trekking de quelques jours dans le
massif du Simien est également une bonne w w Jour 6. Tôt le matin, visite du parc Mago
occasion de délaisser la voiture pour jouir avec les incontournables Mursi (femmes à
d’un environnement naturel exceptionnel. A plateaux). Si c’est un jeudi, arrêt conseillé
inclure dans le parcours Axoum / Gondar au au marché de Key Afer. Route vers Yabelo.
départ de Debark. w w Jour 7. Marché de Yabelo le samedi. Visite
w w Pour les voyageurs prêts à endurer une du sanctuaire de Yabelo.
cadence soutenue et qui désirent voir une w w Jour 8. Route vers Dila. Visite des sites
facette très différente du pays, un circuit archéologiques de Tuto Fela et Tututi. Nuit à
dans le Sud est complémentaire au parcours Aregash Lodge, au cœur du pays des hyènes.
décrit ci-dessus. Sinon, la ville de Harar est
w w Jour 9. Visite des plantations de café autour un incontournable.
d’Aregash et départ vers le Balé. Pour les plus
curieux, arrêt au village rasta de Shashemene.La basse vallée de l’Omo
Un parcours dans le Sud éthiopien propose w w Jour 10. Massif des montagnes du Balé.
une tout autre image du pays. Si, au Nord, Nuit dans un gîte de haute montagne.
la visite des monuments occupe une bonne w w Jour 11. Trekking dans le parc national du
partie du temps dont dispose le voyageur, Balé ou balade en voiture sur la plus haute route
ici, ce dernier n’a rien d’autre à faire que de d’Afrique pour espérer rencontrer le loup
d’Abysse familiariser avec des populations aux us sinie, très présent sur le plateau de Sanetti.
et coutumes fascinants.
w w Jour 12. Route vers le lac Langano avec
w w Jour 1. Addis-Abeba / Awassa. Un court possibilité de baignade et repos bien mérité.
arrêt sur le lac Ziway permet d’observer les
w w Jour 13. Visite des sources chaudes de nombreuses espèces d’oiseaux, des marabouts
Sodere, sur la route d’Addis-Abeba. Pour ceux qui pullulent aux vols de flamants roses en
qui le désirent, soirée azmari ou en club.passant par les multiples espèces de
martinspêcheurs et d’oiseaux multicolores. Promenade w w Jour 14. Restaurant, visite de musée,
promeen bateau sur le lac, observation de la faune nade au mercato, adieux à la capitale éthiopienne.
et visite du surprenant marché du poisson.
Visite d’Awassa, très prisée par les habitants Séjours thématiques
d’Addis-Abeba le week-end.
Les églises rupestres du Tigréw w Jour 2. Arba Minch. Si c’est un samedi, on
Peu visitée, la région du Tigré, située entre peut également visiter le marché de Sodo. A
Mekelé et Adigrat, héberge pourtant une partie Arba Minch, plusieurs hôtels avec vue sur les
essentielle du patrimoine religieux éthiopien. Sur deux lacs Abaya et Chamo permettent de se
ce petit périmètre, pas moins de 120 églises remettre des fatigues du voyage.
rupestres se dissimulent au cœur de falaises
w w Jour 2. Balades en bateau sur le lac Abaya abruptes, de pitons rocheux vertigineux ou dans
ou le lac Chamo, espace naturel d’une grande les recoins de plateaux tabulaires surplombant
beauté. L’après-midi, exploration du parc
des vallées arides. Totalement différentes des Nechisar, riche en végétation et en vie animale.
églises de la région de Lalibela, taillées d’un bloc
w w Jour 3. Les lundi et jeudi, magnifique mar- dans la roche ou construites au fond de grottes
ché de tissu à Dorzé. Mardi et samedi, marché naturelles, les églises du Tigré sont excavées
à Chencha (à 5 km de Dorzé). Jeudi matin, et ne laissent apparaître qu’une façade le plus
marché de Ezo. Après-midi, route vers Konso. souvent anodine. Bien que les documents et
w w Jour 4. Exploration des villages konso les études dont nous disposons à ce jour soient
et de leur remarquable structure sociale et rares et imprécis, les spécialistes datent ces
urbanistique. Route vers Turmi. Rencontre des monuments, dont une bonne partie seraient
epeuples erboré, bana et hamer (2 à 5 birrs antérieurs à ceux de Lalibela, entre le IX et le
ela photo). Nuit en lodge ; sinon, matériel de XV siècle.Leur visite combine à merveille la
camping et cuisinier en général compris dans marche et l’ascension dans des décors naturels
le prix de départ. majestueux avec la découverte de monuments INVITATION AU VOYAGE
IDÉES DE SÉJOUR √ 17
architecturaux aussi inattendus qu’aboutis, en contact avec les populations locales vivant
tant en ce qui concerne les sculptures que à ces altitudes élevées. Quelques nuits de
les peintures.Assister à un office dans de tels camping sont prévues à proximité des villages
pour reconstituer, même sommairement, son lieux donne au visiteur l’impression d’entrer en
approvisionnement. Les montagnes du Balé contact avec les chrétiens des premiers temps.
offrent des possibilités de randonnée d’une Certaines églises, situées à l’écart de voies de
semaine ou plus, pour ceux qui choisissent communication, sont quasiment inconnues des
de s’enfoncer dans la forêt de Herenna, sur étrangers, ce qui donne aux quelques visiteurs
l’escarpement sud du massif. Les parcours qui s’y aventurent l’impression d’être de
vériau départ de Dodola permettent de profiter de tables explorateurs.En prenant en compte les
plusieurs campements pourvus de huttes bien difficultés d’accès et l’incertitude quant à la
équipées, tandis que ceux dans le parc national possibilité de visiter certaines d’entre elles, il
lui-même, au départ de Dinsho, impliquent de faut compter en moyenne deux visites par jour.
monter la tente tous les soirs.Si l’entreprise Un itinéraire de 8 à 10 jours peut être organisé
de telles randonnées nécessite une période à partir de Gheralta Lodge (à Hausien) ou de
d’adaptation à l’altitude, l’utilisation de mules Mekeké, capitale du Tigré, et être intégré à un
pour le transport du paquetage et de chevaux parcours entre Lalibela et Axoum.
qui permettent d’alterner marche et
chevauParcours ornithologiques chées paisibles les rend accessibles au plus
Pour les plus passionnés, un séjour en Ethiopie grand nombre. Il suffit de disposer d’un
équipeut s’organiser en fonction de quelques- pement de montagne adapté, les températures
uns des 70 meilleurs sites ornithologiques nocturnes pouvant être parfois négatives.En
recensés par la Société d’histoire naturelle dehors de ces massifs alpins, d’autres
itinéd’Ethiopie. Parmi les plus riches et les plus raires peuvent être envisagés, notamment au
accessibles figurent la zone marécageuse départ de Lalibela, à la découverte d’églises
d’Akaki, les lacs de Debre Zeit, le réservoir inaccessibles autrement qu’à pied ou à cheval.
de Koka et les lacs de la vallée du Rift, les
Découvertes « ethnologiques » parcs de l’Awash, du Balé et de Nechisar, le
dans le Sud éthiopiensite de Wondo Genet, les gorges du Nil et de
son affluent la rivière Jema, les environs de Le Sud éthiopien mérite que l’on s’y arrête.
Debre Libanos et la forêt de Menagesha. La Détentrices de cultures en voie de
disparirégion de Negele, au sud du massif du Balé, et tion, les nombreuses ethnies locales qui y
l’escarpement à l’ouest d’Ankober, plus difficiles vivent perpétuent des modes d’existence
d’accès, sont également recommandés. Outre aussi étranges que fascinants.Si quelques
qu’ils regroupent la majorité des 860 espèces rituels, comme les danses karo, peuvent être
d’oiseaux, la plupart de ces sites recoupent les aujourd’hui organisés pour les touristes en
dépit du respect de la symbolique qui leur est territoires des mammifères caractéristiques de
attachée, d’autres conservent leur signification la faune éthiopienne, ce qui fait de ces parcours
et ne peuvent être prévus à l’avance. Ainsi, de véritables safaris.
assister au saut de zébus des Hamer, au saginé
Circuits de randonnée des Mursi et des Surma – sorte de combat au
La démesure grandiose des paysages fait bâton opposant les jeunes de différents clans –
de l’Ethiopie un pays tout désigné pour des ou à des cérémonies de gada – passage d’une
randonnées exceptionnelles. Hébergeant la classe d’âge à une autre chez les Borana ou
majorité des espèces endémiques de mammi- les Konso – peut être une question de chance
fères emblématiques de la faune éthiopienne, ou de choix. Dans ce dernier cas, il convient de
les massifs du Simien, au nord du pays, et du passer plusieurs jours à proximité de villages
Balé, au sud-est de la capitale, constituent des moins visités, afin d’établir une forme de
des destinations recommandées pour les contact avec les populations locales et
d’approamateurs de grands espaces.Des trekkings cher au plus près un mode de vie inaccessible
de deux semaines au cœur du Simien, incluant à la très grande majorité des touristes pressés.
l’ascension du Ras Dashan, le toit de l’Ethiopie Une expérience à tenter avant qu’il ne soit trop
culminant à 4 533 m, puis la redescente vers tard, tant il semble inéluctable que nombre de
le village d’Adiarkay, peuvent être organisés ces traits culturels soient amenés à disparaître
au départ de Debark ou de Sankaber. Ce les prochaines années en raison de l’avancée
parcours offre l’assurance de pouvoir observer de la « civilisation » et surtout des nombreux
une faune et une flore particulières, et d’entrer projets gouvernementaux.Comment partir ?
PARTIR EN VOYAGE ORGANISÉ
le Nord ou la vallée de l’Omo et le Grand Sud. Voyagistes
Deux où il faut être en forme pour marcher dans
ces mêmes régions. Un circuit est également Spécialistes
proposé en janvier pour découvrir l’Ethiopie Vous trouverez ici les tour-opérateurs
spéciachrétienne à travers le Timkat.lisés dans votre destination. Ils produisent
eux-mêmes leurs voyages et sont générale- wATALANTE
ment de très bon conseil car ils connaissent 36, quai Arloing, Lyon
la région sur le bout des doigts. À noter que & 04 72 53 24 80
leurs tarifs se révèlent souvent un peu plus www.atalante.fr – lyon@atalante.fr
élevés que ceux des généralistes. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et le
samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h. wADEO
e Cette « maison de voyage » est spécia-68, boulevard Diderot, Paris (12 )
lisée dans le voyage à pied, les trekkings, & 01 43 72 80 20
les randonnées. Cette agence propose dix www.adeo-voyages.com
séjours en Ethiopie. Ceux-ci se déroulent durant Adeo, spécialiste des voyages d’aventure,
24 jours au maximum et 7 jours au minimum. propose 2 séjours en Ethiopie : circuit de 15 jours
Au programme, par exemple, un trek au cœur au cœur des hauts plateaux du Tigré (Gondar,
de l’Abyssinie avant de partir randonner dans Axum, Lalibela), ou découverte de la route
histoles montagnes du Simien.rique du Nord et la vallée de l’Omo (25 jours).
w w Autres adresses : Bruxelles : Rue César
wAISHA TOURS ETHIOPIA Frank, 44A, 1050 &฀+32฀2฀627฀07฀97.฀•฀
39, rue Périer, Montrouge Paris, 18 rue Séguier, 75006, fond de cour à
& 06 79 61 76 67 / 06 79 09 01 41 ergauche, 1 étage & 01 55 42 81 00.
www.aishatoursethiopia.com
info@aishatoursethiopia.com wAURIGE – GROUPE MELTOUR
Cette agence vous propose des circuits 103, avenue du Bac,
sur mesure aux quatre coins du pays. Au La Varenne-Saint-Hilaire
programme, les montagnes du Balé, les routes & 09 52 00 25 25
historiques, les montagnes de Simien, la www.aurige.fr
vallée de l’Omo, la dépression de Danakil. infos@aurige.fr
Aisha Tours peut également vous organiser un Aurige vous propose un circuit découverte
séjour « festivals » (Noël/Timkat à Lalibela ou de l’Ethiopie en 16 jours dans la vallée
à Addis-Abeba), ou encore un circuit ornitholo- de l’Omo, ou sur la route historique en
gique. Faites-leur part de vos idées et envies, 17 jours. Des circuits en petits groupes à
ils vous concocteront un circuit adapté à vos partir de 6 personnes, accessibles à tous
attentes et à votre budget. Le siège est basé à ceux qui sont à la recherche de
l’authenMontrouge, en région parisienne. Accueil très ticité des personnes et des lieux. Grâce à
chaleureux de Mohammed, le directeur. Aisha des hébergements en hôtels simples ou
Tours a également un bureau à Addis Abeba. en campements, ces circuits encadrés par
des accompagnateurs passionnés sont à
wAKAÏNA des prix « budget ». Des voyages à la carte
4, rue Gabriel-Péri, Grenoble peuvent être également organisés à partir de
& 04 76 86 30 26 2 personnes.
www.akaina.fr
wAVENTURE ET VOLCANSinfo@akaina.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 13h 73, cours de la Liberté, Lyon
et de 14h à 18h30, le samedi de 14h à 18h. & 04 78 60 51 11
Akaïna propose plusieurs grands voyages pour www.aventurevolcans.com
l’Ethiopie. Deux sur le mode relax pour découvrir lyon@aventurevolcans.com
I500824_1.indd 1 28/05/15 11:29AISHA TOURS ETHIOPIA
Spécialiste français du voyage en Ethiopie
L’Ethiopie, c’est la recherche du nulle part ailleurs
www.aishatoursethiopia.com
info@aishatoursethiopia.com
Tél. +33 (0)6 79 09 01 41
I500824_1.indd 1 28/05/15 11:2920 ® COMMENT PARTIR ?
optez pour les « La route historique » alliant
pendant 14 jours, paysages à perte de vue,
trésors d’architecture et marchés
traditionnels en passant par la nature primaire du
parc Simien.
wCONTRASTES VOYAGES
1, rue de la Buffa, Nice
& 04 93 87 28 63
www.contrastes.com
contrastes@contrastes.com
Un circuit de 10 jours en Ethiopie est proposé
par Contrastes Voyages. Vous aurez l’occasion
de découvrir les chutes du Nil bleu, de partir
en croisière sur le lac Tana, de visiter églises
et châteaux à Lalibela et Gondar... Des voyages
sur mesure sont également proposés.
wEVANEOS
& 01 84 17 73 35
www.evaneos.com
Evaneos.com s’adresse à tous les amateurs de
voyages en liberté et sur-mesure qui veulent
maîtriser leur budget et payer le vrai prix de
leur voyage… sans sacrifier la qualité. Jeunes Fillette dans les environs de Debark.
ou seniors, individuels, couples, familles ou
Cette agence a été créée en 1983 par Guy de copains, la plate-forme les met en relation
Saint-Cyr – l’un des plus grands chasseurs avec les agents locaux pour leur permettre de
découvrir un pays à leur rythme, de façon plus de lave au monde – avec sa femme et ses
ou moins sportive, en bivouac ou en 5 étoiles, enfants, tous des fondus de volcan. Le concept
toujours selon leurs goûts personnels, hors des d’Aventure et Volcans est simple : l’agence
sentiers battus et en toute sécurité.organise sur les cinq continents des circuits
axés sur les volcans et la marche. En Ethiopie, wEXPLORATOR
partez découvrir le lac de lave de l’Erta Ale, er23, rue Danielle-Casanova, Paris (1 )
le volcan dernier-né, l’Ardoukoba et les & 01 53 45 85 85
caravanes de sel. www.explo.com
explorator@explo.com wLES ATELIERS DU VOYAGE
e Ouvert de 9h30 à 18h30 du lundi au vendredi.54-56, avenue Bosquet, Paris (7 )
Entrer en contact avec la nature, la vie quoti-& 01 40 62 16 60
dienne des femmes et des hommes rencon-& 0820 220 305
trés, leur culture : c’est cette découverte www.ateliersduvoyage.com
du monde que propose Explorator. Pour Ouvert du lundi au jeudi de 10h à 18h30 et le
l’Ethiopie, plusieurs séjours sont possibles le vendredi de 10h à 18h.
dont le programme est contenu dans l’intitulé : Les Ateliers du Voyage proposent de découvrir
« Expédition dans le Danakil et le triangle le monde entier à travers des circuits insolites
Afar » ; « Les sentiers intimes d’Abyssinie » ; et culturels en petits groupes. L’agence est
« Les deux rives de la rivière Omo », « Entre en elle-même un voyage exotique, qui donne
terre et feu, à l’origine du Monde »…envie de s’envoler à la découverte d’autres
cieux. Elle dispose d’une offre variée et unique wHORIZONS NOMADES
de circuits et expéditions. Les itinéraires 4, rue des Pucelles, Strasbourg
permettent la découverte de régions tota- & 03 88 25 00 72
lement hors des sentiers battus, d’ethnies www.horizonsnomades.fr
et de fêtes traditionnelles. Tous ces voyages contact@horizonsnomades.com
en petits groupes sont accompagnés par des Agence ouverte du lundi au vendredi de 9h30
guides francophones expérimentés et tous à 12h30 et de 14h à 18h ; le samedi de 10h
passionnés de leur destination. En Éthiopie, à 12h.
© ALAMER – ICONOTECINVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 21
Itinéraires sur mesure en Éthiopie,
et ailleurs.
Les Ateliers du Voyage
01 40 62 16 60
www.ateliersduvoyage.com
Travel Lab SAS - RCS 542078431 - IM 093100010 - © Frédéric Giraud
Besoin d’évasion, désir de partir hors des sentiers séjours dans l’océan Indien, des pays
battus… Poussez donc la porte d’Horizons nordiques, celtes et de l’Amérique du Nord,
Nomades, une agence de voyages pas comme et fait figure de référence du voyage de luxe
les autres, presque confidentielle dans cette avec sa marque émotions.
ruelle strasbourgeoise, mais que les amateurs de
wMELTOURbeaux voyages savent trouver. A destination de
103, avenue du Bacl’Ethiopie, Horizons Nomades propose plusieurs
La Varenne-Saint-Hilaireséjours pour découvrir en profondeur le pays à
& 01 73 43 43 43travers ses richesses naturelles exceptionnelles
www.meltour.comet ses habitants à la culture fascinante. Voyages
meltour@meltour.comd’exception de l’Abyssinie au Danakhil, visites
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.des villes royales d’Abyssinie, découverte de la
Ce tour-opérateur, véritable spécialiste du mythique cité d’Harar…
voyage sur mesure depuis 1989, concocte
wKUONI tous les types de voyages vers une
quarane76, avenue des Ternes, Paris (17 ) taine de pays. Tous guidés en français, les
& 01 55 87 82 50 circuits privatifs sur mesure ou les circuits
www.kuoni.fr regroupés proposent de découvrir différentes
Fondée à Zurich en 1906 par Alfred Kuoni, la facettes d’un pays. En famille, découverte
société suisse est depuis toujours reconnue de la civilisation, safari, chez l’habitant,
pour son exigence de qualité en matière de etc. Les thèmes proposés par Meltour sont
voyages. De cette longue histoire, Kuoni a su nombreux. N’hésitez pas à confier votre projet
développer une incomparable expertise qui à cette équipe de spécialistes, pour préparer
lui permet aujourd’hui de savoir anticiper les ensemble le voyage qui vous ressemble. En
nouvelles tendances et les envies de ses clients. 4x4 avec chauffeur-guide francophone ou
Indépendante depuis 2013, la filiale française en rando pour les passionnés de grande
est un spécialiste incontournable des circuits nature, cette agence de voyages propose cinq
accompagnés à forte valeur ajoutée, des rendez-vous en terre éthiopienne.
L’Ethiopie
à votre mesure
Circuit guidé culturel, trekking…
Réalisons ensemble le voyage qui vous ressemble !
www.meltour.comg22 ® COMMENT PARTIR ?
Paysage de montagne de la région du Wollo.
wOBJECTIF NATURE wSAMSARA VOYAGES
e er63, rue de Lyon, Paris (12 ) 4, place de Valois, Paris (1 )
& 01 53 44 74 30 & 06 64 52 64 44
www.objectif-nature.com www.samsara-voyages.com
Lundi-vendredi, 9h30-13h et 14h-18h30 ; Spécialiste des itinéraires sur mesure hors
samedi, 10h-13h et 14h-18h. sentiers battus en Afrique et des voyages
La beauté du monde animalier à travers l’ob- en petits groupes, Samsara vous propose
jectif. La photographie est la spécialité de en Ethiopie des voyages à la carte mais
cette équipe. Un circuit « Visages et paysages également un itinéraire nord-sud complet
d’Ethiopie » vous emmènera découvrir les plus incluant le désert du Danakil, le volcan actif
beaux parcs nationaux, la vallée de l’Omo et
Erta Ale, la région des lacs et la vallée de
l’exceptionnelle faune vivant dans le pays.
l’Omo.
wORIENTS SUR LES ROUTES
wTERRES OUBLIÉESDE LA SOIE / INTERMÈDES
& 04 92 49 01 54e60, rue La Boétie, Paris (8 )
www.terres-oubliees.com& 01 45 61 90 90
Le savoir-faire de l’équipe de Terres oubliées www.orients.com
s’observe à travers la diversité des formules Orients propose des voyages culturels
accomproposées : des voyages d’exploration qui pagnés en petits groupes sur des itinéraires
s’adressent à ceux pour qui l’effort et l’isole-savamment conçus, ainsi que des possibilités
ment sont un moteur d’émotion. En Ethiopie, très vastes de voyages sur mesure. Pour
7 randonnées et treks permettent de découvrir l’Ethiopie, le voyage « L’ancienne et fascinante
Abyssinie » (15 jours) est très complet. ce fabuleux pays.
Itinéraires sur mesure en Éthiopie,
et ailleurs.
Les Ateliers du Voyage
01 40 62 16 60
www.ateliersduvoyage.com
© Frédéric Giraud
© ALAMER – ICONOTECINVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 23
L’Ethiopie à votre mesure
Circuit guidé culturel, séjour authentique,
trekking… Réalisons ensemble le voyage
sur mesure qui vous ressemble.
Meltour, c’est aussi l’Australie, le Canada,
l’Afrique australe, le Costa Rica…
wTRANS AFRICA EXPEDITIONS Nouvelles Frontières possède un savoir-faire
Château Alexandre Dumas incomparable depuis 1960, avec des
propoVillers-Hélon & 04 94 10 10 00 sitions de circuits, d’itinéraires à la carte, de
www.transafrica.eu séjours balnéaires et d’escapades imaginés
Ce tour-opérateur saura rendre plus simple et construits par des spécialistes de chaque
votre prochain voyage en Ethiopie ! Trans Africa destination. En Ethiopie, il faudra choisir entre
Expeditions possède de précieux contacts les voyages sur mesure (devis sur demande)
et les circuits accompagnés au nombre de 3, dans le pays et fait preuve de beaucoup de
vous pourrez notamment vous laisser charmer compétence et d’une écoute sans faille. Ils
par le « Circuit Trésors d’Ethiopie, Simien, seront là pour vous proposer un séjour en
Lalibela » (10 jours).adéquation avec vos envies, votre budget,
votre forme et le temps dont vous disposez.
wOPODOCircuits sur les pas de Rimbaud en Abyssinie,
& 0 899 653 655combinés Ethiopie/Soudan ou Kenya...
www.opodo.fr
Pour préparer votre voyage, Opodo vous Généralistes
permet de réserver au meilleur prix des Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits
vols de plus de 500 compagnies aériennes, « généralistes ». Ils produisent des offres
des chambres d’hôtels parmi plus de et revendent le plus souvent des produits
45 000 établissements et des locations de packagés par d’autres sur un large panel de
voitures partout dans le monde. Vous pouvez destinations. S’ils délivrent des conseils moins
également y trouver des locations saison-pointus que les spécialistes, ils proposent des
nières ou des milliers de séjours tout prêts tarifs généralement plus attractifs.
ou sur mesure ! Des conseillers voyages à
wNOUVELLES FRONTIÈRES votre écoute 7j/7 de 8h à 23h du lundi au
& 0 825 000 747 vendredi, de 9h à 19h le samedi et de 11h à
www.nouvelles-frontieres.fr 19h le dimanche.
CITY TRIP
BY
plus d’informations sur
www.petitfute.com
WEEK-ENDS ET
COURTS SÉJOURS
LA PETITE COLLECTION QUI MONTE24 ® COMMENT PARTIR ?
info@absoluteethiopia.com
www.absoluteethiopia.com
+ 251-91-120-8865
Absolute Ethiopia Tours propose une gamme Réceptifs
complète de packages à travers l’Ethiopie. Le
wABBA TRAVEL public visé est divers : groupes, familles ou
& +251 911 213 777 touristes individuels. Tous les forfaits sont
abbatraveltour@gmail.com entièrement personnalisables. La bonne
logisFort de son succès, ce tour-opérateur tique permet au personnel de mettre l’accent
n’a cessé de se développer et d’élargir les sur les détails du voyage. Les circuits proposés
services proposés. Ses principaux atouts sont sont classiques et touristiques.
son expertise et son efficacité. Le personnel
wAWURA TOURSdispose d’une connaissance pointue du domaine
touristique permettant une gestion du voyage Wutma Hotel Building
millimétrée. Sa principale mission : des services Munyem Street
de qualité à n’importe quel moment de l’année, ADDIS-ABEBA
bref, Abba Travel s’occupe de tout pour vous. & +251 11 157 98 80
& +251 911 889 667
wABSOLUTE ETHIOPIA TOURS www.awuraethiopia.com
ADDIS-ABEBA & +251 11 896 49 50 info@awuraethiopia.com
www.absoluteethiopia.com Awura Tours and Travel souhaite offrir à ses
info@absoluteethiopia.com clients, qu’il considère comme des invités, un
service de haute qualité à un prix abordable.
L’équipe de professionnels du tourisme connaît
parfaitement la culture éthiopienne. Travaillant
sans sous-traitants, les services proposés sont
de qualité et flexibles. Basé à Addis-Abeba,
ce tour-opérateur dessert les principales
destinations touristiques d’Ethiopie.
wCHARM ETHIOPIAN TOURS
ADDIS-ABEBA
www.charmethiopiantours.com
Charm Ethiopia Tours vous aide à construire
votre séjour en Ethiopie et vous garantit une
sécurité optimale. Ce tour-opérateur vous
propose d’établir votre circuit selon vos envies,
besoins et contraintes. Il vous construit un
voyage original qui conjugue la découverte
de la culture et la découverte de paysages
d’exception.26 ® COMMENT PARTIR ?
✆ 011-515-0133 091-142-3588 • www.buskatours.com
wBUSKA TOURS ETHIOPIA Eco Ethiopia Tours est un expert des circuits
LALIBELA & +251 911 423 588 personnalisés individuels ou en groupe. Ce
www.buskatours.com tour-opérateur organise de nombreuses
buskatours@gmail.com activités : randonnée, vélo, observation
Ce tour-opérateur est une petite structure d’oiseaux, croisières, safaris mais aussi visites
familiale qui a l’avantage de desservir les culinaires. Un large éventail d’hébergements
et d’activités est proposé, des prix les plus principales destinations touristiques. Abel
abordables aux plus luxueux.vous guidera dans votre voyage avec un calme
(nécessaire en cas de problèmes) et une
réac wELMES TOUR & TRAVELtivité à toute épreuve. Son accueil chaleureux
ADDIS-ABEBAet typiquement local fait de lui un véritable
& +251 911 522 727compagnon de voyage.
www.elmestour.com
Elmes Tour propose différents packages : wECO ETHIOPIA TOUR & TRAVEL
city tours (à la journée ou à la demi-journée) ADDIS-ABEBA
à Addis, excursions d’un à deux jours dans & +251 911 239 394
les environs d’Addis (Debre Zeit, Langano www.ecoethiopia.com
Lake, Ankober, Parc national de l’Awash…), info@ecoethiopia.com
ou des circuits plus longs (route historique,
montagnes de Simien, Danakil, circuits
culturels ou ornithologiques…) allant de
quelques jours jusqu’à 3 semaines. Elmes
s’occupe de tout en termes d’organisation Taking you to a memorable journey!
du séjour.
Cette agence propose également à la location
des véhicules modernes.
wETHIO LAND TOUR OPERATOR
ADDIS-ABEBA
& +251 11 651 08 27
& +251 11 651 08 28
& +251 91 122 98 16
www.ethioland.com.et
ethio-land@ethionet.et
Ethio Land Tour opère en Ethiopie depuis
plus de 10 ans dans l’industrie touristique. A +251 11 553 1941 • +251 11 553 1940
info@ecoethiopia.com • ecoethiopiatota@gmail.com l’origine spécialisé sur le tourisme
hispanowww.ecoethiopia.com phone (Yared, le directeur, parle parfaitement INVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 27
espagnol), il reçoit aujourd’hui une clientèle
plus variée. L’agence propose un vaste choix
de circuits dans tout le pays (circuits culturels,
historiques, trekking, nature), et les circuits
peuvent être combinés (par exemple la Route
historique dans le Nord, avec les tribus de la
vallée de l’Omo dans le Sud). Bon accueil
de Yared.
wEXPERIENCE ETHIOPIA TRAVEL
Masqal Square
ADDIS-ABEBA
& +251 11 515 23 36
& +251 11 551 92 91
www.experienceethiopia.com
info@experienceethiopia.com Experience Ethiopia travel
Selon Experience Ethiopia Travel, une vraie
relation se tisse entre les voyageurs et les
hôtes lors d’un voyage, c’est pourquoi les
avantages doivent être mutuels. L’Ethiopie
est une terre d’accueil, Experience Ethiopia
Travel essaie de faire profiter ses clients de
rencontres d’exception.
wKOMPAS ETHIOPIA
ADDIS-ABEBA
& +251 91 168 80 07
& +251 91 151 40 00
www.kompasethiopiatour.com
info@kompasethiopiatour.com
Kompas Ethiopia Tour fournit de bonnes
prestations et invite ses clients à une découverte
des différentes facettes de l’Ethiopie. Au
programme, la Route historique (Lalibela,
Gondar, Axoum…), la vallée de l’Omo,
la dépression de Danakil, ou encore les
montagnes de Simien. Packages ou circuits
sur mesure, selon les attentes, le budget et le
temps dont disposent les clients. Demandez
la route du café !
wGLOBAL NOMAD TRAVEL ETHIOPIA
HARAR
& +251 114 160 625
& +251 911 716 775
www.globalnomad.net
frederic@gn-travel.net
L’agence Global Nomad Travel, dont le bureau
est situé à Addis-Abeba, est dirigée par des
Français. Elle organise des randonnées et des
circuits originaux hors des sentiers battus,
aux quatre coins du pays, entre autres dans
la vallée de l’Omo ou en pays Tigré, mais aussi
info@experienceethiopia.comdes périples transfrontaliers entre l’Ethiopie,
www.experiencomDjibouti et le Somaliland. Très bonnes
prestations et excellent accueil du directeur, +251 115 152 336
Frédéric.28 ® COMMENT PARTIR ?
www.gmatourtravel.com
+ 251 116 673 131
Tour Opérateur & Agence de Voyage
8 ans d’expérience.
Des circuits aux 4 coins de l’Ethiopie.
wGALAXY EXPRESS SERVICES wLEMLEMTUA ETHIOPIA TOUR
ADDIS-ABEBA ADDIS-ABEBA
& 251 911 221 062 & +251 930 033 222
www.galaxyexpressethiopia.com info@lemlemtuaethiopiatour.com
galaxyexpress@ethionet.et Lemlemtua propose un tourisme responsable
Galaxy Express Services met son expérience pour les communautés locales. Ingénieux, le
au service de votre voyage depuis 1991. Le personnel de ce tour-opérateur veut vous faire
personnel expérimenté propose de nombreux voyager futé ! Le choix varié des packages
séjours organisés et sur mesure pour les permet de combler toutes les bourses et
voyageurs individuels et les groupes. Adaptés tous les âges. L’équipe attache une attention
à vos envies et vos moyens, les tours sont particulière à la culture et aux coutumes
flexibles tant sur les prix que sur l’itinéraire. La locales.
découverte de l’Ethiopie se fait donc à travers
wMON PAYS TOURSdes circuits professionnels ; de nombreux
Sub City Nefasilk Lafto Kebele 10/12services sont proposés afin d’optimiser votre
Angola Streetvoyage : location de véhicules, soutien
logisADDIS-ABEBAtique pour films et documentaires, tenues de
& +251 11 655 41 95safaris… Ses destinations ne se limitent pas
& +251 911 406 238à l’Ethiopie, Galaxy Express Services propose
www.ethiopievoyage.netégalement ses services au Kenya et à Djibouti.
admin@ethiopievoyage.net
wGMA TOUR & TRAVEL On aime bien Mon Pays Tours. Cette agence
& +251 911 208 043 / +251 911 676 967 locale, dirigée par Yared (francophone), prône
www.gmatourtravel.com un tourisme durable et responsable,
respecinfo@gmatourtravel.com tueux des cultures et de l’environnement.
Le professionnalisme et l’expérience du Des circuits variés sont proposés dans tout
personnel font de ce tour-opérateur une le pays (route historique, vallée de l’Omo,
valeur sûre. L’engagement ferme dans le Danakil, trekkings…), au cours desquels
travail et l’exigence dans l’organisation et l’échange avec les populations rencontrées
la gestion vous permettent de profiter de est favorisé. Accueillants, Yared et son équipe
votre voyage. Les visites se font en groupe sont aussi de bon conseil, et le fait qu’ils
ou individuellement mais toujours à l’écoute soient francophones facilite les choses. Nous
de vos envies pour un voyage personnalisé. recommandons.
Venez en Ethiopie pour vivre un voyage authenique !
+251 930-03-32-22 +251 114-67-44-62
info@letoethiopia.co wmww.letoethiopia.comINVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 29
wPRICELESS ETHIOPIA TOURS
ADDIS-ABEBA
& +251 11 663 14 26
& +251 93 001 26 36
www.pricelessethiopiatours.com
info@pricelessethiopiatours.com
Bon accueil de Bezabih, le directeur de ce
tour-opérateur, qui propose à ses voyageurs
TOUR OPERATEURquelques circuits déjà montés, ou de créer sur
mesure le meilleur circuit possible selon leurs
envies et leur budget. Spécialiste du trekking
et du birdwatching, Priceless Ethiopia Tours
organise aussi des circuits autour du café,
dans le Nord (Route historique), ou dans la
vallée de l’Omo. Comme son nom l’indique,
les tarifs sont plutôt attractifs.
wSUMMERTIME TOUR AND TRAVEL
ADDIS-ABEBA
& +251 11 860 63 70
www.summertimetour.com
contact@summertimetour.com
LOCATION DE VOITURESummertime Tour est une agence locale créée
par de jeunes Français d’origine éthiopienne.
La double culture française et éthiopienne
apporte un regard neuf et différent des autres
tour-opérateurs sur le pays. Summertime Tour
s’engage dans le développement social et
économique du pays en soutenant la
population pour l’éducation des enfants et
l’accompagnement des familles vers l’autonomie. Avec
Summertime, vous découvrirez les multiples
facettes authentiques de l’Ethiopie et vivrez
une expérience unique avec des circuits à
thèmes innovants comme le circuit du café
BILLETERIEou encore le circuit écotouristique.
wTEDY TOUR & TRAVEL SERVICE
ADDIS-ABEBA
& + 251 911 232 751
www.tedytour.com
tedytour@ethionet.et
Le slogan de Tedy Tours : « Viens et profite
de la terre aux treize mois de soleil avec Tedy
Tours ». Ce tour-opérateur fournit toutes les
facilités pour vous faire visiter les lieux les
plus célèbres d’Ethiopie. Il propose les visites
historiques mais également des programmes
spéciaux, notamment pour les courtes excur- 8309, Addis Abeba, Ethiopie
sions ou les lunes de miel.
+251 115 51 03 55 / +251 115 517 964
wTESFA TOURS +251 911 20 01 68
ADDIS-ABEBA
galaxyexpress@ethionet.et& +251 11 126 03 01
www.tesfatours.com galaxyexpressservices1985@gmail.com
info@tesfatours.com www.galaxyexpresstourethiopia.com
Ce tour-opérateur travaille avec les
communautés locales et les professionnels du tourisme. 30 ® COMMENT PARTIR ?
Le but est de développer un large réseau wVOYAGE ETHIOPIEN
d’acteurs du tourisme sur tout le pays permet- ADDIS-ABEBA
tant aux circuits organisés et aux services & +251 11 629 98 63
proposés aux clients d’être optimaux. Tout www.voyageethiopien.com
est prévu pour le client, des visites aux hôtels bertrand@voyageethiopien.com
en passant par les rencontres avec la popu- Voyage Ethiopien est la version francophone
lation locale. d’une agence de voyages officielle basée à
Addis-Abeba. C’est une entreprise locale,
wTRAVEL ETHIOPIA avec un nom amharique : Ethio Guzo (« voyage
National Hotel éthiopien »). Les valeurs sont fondées sur un
ADDIS-ABEBA écotourisme responsable, dans le respect des
& +251 11 552 31 65 personnes et de leur environnement. L’équipe
& +251 11 552 54 79 francophone propose toutes les formes de
www.travelethiopia.com voyages pour aborder les cultures, la nature
travelethiopia@ethionet.et et les peuples de l’Ethiopie authentique.
Leur slogan vous propose de rajeunir de sept
ans, c’est-à-dire de vivre l’espace d’un voyage wZAGWE TOURS AND TRAVEL
selon le calendrier éthiopien. L’agence propose ADDIS-ABEBA & +251 11 810 00 25
tous les circuits classiques, mais aussi des www.zagweethiopiatour.com
expéditions plus aventureuses, par exemple info@zagweethiopiatours.com
dans la région peu explorée des lacs Abiata Ce tour-opérateur est composé d’une équipe
– Shalla ou de Gambela. de professionnels expérimentés pour préparer
Ce tour-opérateur est un des leaders de votre séjour et vous accompagner au mieux
l’industrie touristique en Ethiopie et est dans votre voyage. Le choix de packages
habitué aux touristes francophones qu’il est vaste pour visiter toute l’Ethiopie. En
accueille depuis longtemps. Son principal partenariat avec l’université d’Addis-Abeba,
partenaire en France est le tour-opérateur Zagwe Tours and Travel peut organiser des
Explorator. visites guidées avec des chercheurs.INVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 31
simple offre des fonctionnalités très utiles Sites comparateurs et enchères
comme le baromètre des prix pour connaître Plusieurs sites permettent de comparer les
les meilleurs prix sur les vols à plus ou moins offres de voyages (packages, vols secs, etc.)
8 jours. Le site propose également des filtres et d’avoir ainsi un panel des possibilités et
permettant de trouver facilement le produit qui donc des prix. Ils renvoient ensuite l’internaute
répond à tous vos souhaits (escales, aéroport directement sur le site où est proposée l’offre
de départ, circuit, voyagiste…).sélectionnée.
wJETCOST wBILLETSDISCOUNT
www.jetcost.com& 01 40 15 15 12
Jetcost compare les prix des billets d’avion
www.billetsdiscount.com et trouve le vol le moins cher parmi les offres
Le site Internet permet de comparer les tarifs et les promotions des compagnies aériennes
de vol de nombreuses compagnies à desti- régulières et low cost. Le site est également
nation de tous les continents. Outre la page un comparateur d’hébergements, de loueurs
principale avec la recherche générale, des d’automobiles et de séjours, circuits et
croionglets spécifiques (Antilles, océan Indien, sières.
Océanie, Afrique, Amérique du Nord et Asie)
permettent de cibler davantage les recherches. wLILIGO
& 01 45 153 170
wEASYVOYAGE www.liligo.com
www.easyvoyage.com feedback@liligo.com
contact@easyvoyage.fr Liligo interroge agences de voyage,
compaLe concept d’Easyvoyage.com peut se gnies aériennes (régulières et low cost), trains
résumer en trois mots : s’informer, comparer (TGV, Eurostar…), loueurs de voiture mais
et réserver. Des infos pratiques sur quelque aussi 250 000 hôtels à travers le monde
255 destinations en ligne (saisonnalité, visa, pour vous proposer les offres les plus
intéagenda...) vous permettent de penser plus ressantes du moment. Les prix sont donnés
efficacement votre voyage. Après avoir choisi TTC et incluent donc les frais de dossier,
votre destination de départ selon votre profil d’agence… Le site comprend aussi deux
(famille, budget...), Easyvoyage.com vous offre thématiques : « week-end » et « ski ».
la possibilité d’interroger plusieurs sites à la
wPRIX DES VOYAGESfois concernant les vols, les séjours ou les
www.prixdesvoyages.comcircuits. Enfin grâce à ce méta-moteur
perforCe site est un comparateur de prix de voyages, mant, vous pouvez réserver directement sur
permettant aux internautes d’avoir une vue plusieurs bases de réservation (Lastminute,
d’ensemble sur les diverses offres de séjours Go Voyages, Directours... et bien d’autres).
proposées par des partenaires selon plusieurs
wILLICOTRAVEL critères (nombre de nuits, catégories d’hôtel,
www.illicotravel.com prix, etc.). Les internautes souhaitant avoir
commercial@illicotravel.com plus d’informations ou réserver un produit
Illicotravel permet de trouver le meilleur prix sont ensuite mis en relation avec le site du
pour organiser vos voyages autour du monde. partenaire commercialisant la prestation. Sur
Vous y comparerez les billets d’avion, hôtels, Prix des Voyages, vous trouverez des billets
locations de voitures et séjours. Ce site très d’avion, des hôtels et des séjours.
PARTIR SEUL
Compagnies desservant l’ÉthiopieEn avion
Prix moyen d’un vol Paris-Addis-Abeba : entre wAIR FRANCE
600 et 1 100 E. A noter que la variation de & 3654
prix dépend de la compagnie empruntée mais, www.airfrance.fr
surtout, du délai de réservation. Pour obtenir Air France propose des vols quotidiens (en
des tarifs intéressants, il est indispensable fonction de la saison) vers Addis-Abeba. Les
de vous y prendre très en avance. Pensez à liaisons ne sont pas directes et passent par
acheter vos billets six mois avant le départ ! Nairobi, avec parfois une escale à Amsterdam.32 ® COMMENT PARTIR ?
Surbooking, annulation, retard de vol :
obtenez une indemnisation !
AIR-INDEMNITE.COM
www.air-indemnite.com
contact@air-indemnite.com
Des problèmes d’avion (retard de vol, annulation ou surbooking) gâchent le séjour de
millions de vacanciers chaque année. Bonne nouvelle : selon la réglementation, les
voyageurs ont droit jusqu’à 600 € d’indemnité par passager ! Mauvaise nouvelle :
devant la complexité juridique et les lourdeurs administratives, très peu de passagers
parviennent en réalité à se faire indemniser.
w La solution? air-indemnite.com, pionnier et leader français depuis 2007, simplifiera
toutes les démarches en prenant en charge l’intégralité de la procédure. Analyse et
construction du dossier, échanges avec la compagnie, suivi de la procédure, versement
des indemnités : air-indemnite.com s’occupe de tout et obtient gain de cause dans
9 cas sur 1O. Air-indemnite.com se rémunère uniquement par une commission sur
l’indemnité reçue. Si la réclamation n’aboutit pas, rien ne sera donc déboursé !
wETHIOPIAN AIRLINES wMOMONDO
e66, avenue des Champs Elysées (8 ) www.momondo.fr
Paris & 0 825 826 135 Comparez les vols et les hôtels les moins
www.ethiopianairlines.com chers avec Momondo, un comparateur de prix
La compagnie nationale propose cinq vols danois qui interroge plusieurs centaines de
directs par semaine pour Addis-Abeba au départ compagnies aériennes. Principal concurrent de
de Paris. Ethiopian Airlines dessert 20 desti- Skyscanner, Momondo n’est pas une agence
nations locales. Il existe plusieurs bureaux de voyages, mais un moteur de recherche de
d’Ethiopan Airlines en ville, dont les plus impor- billets d’avion principalement : c’est un service
tants se trouvent au bas de Churchill Road, à gratuit, aucun billet n’est vendu sur le site.
proximité de la Poste centrale, et sur De Gaulle
wSKYPICKERSquare à Piazza. Pratique également, l’agence
& +33 170 70 08 91sise dans l’hôtel Hilton. Il est prudent de réserver
fr.skypicker.comà l’avance (très longtemps à l’avance en période
info@skypicker.comdes fêtes) et de reconfirmer son vol la veille.
Skypicker.com est un comparateur de vols
créé par un investisseur tchèque, Ji ří Hlavenk, Sites comparateurs
en 2012. Son interface est révolutionnaire. Certains sites vous aideront à trouver des
Grâce à une carte interactive et en un clic sur billets d’avion au meilleur prix. Certains d’entre
la ville de départ, tous les prix aux quatre coins eux comparent les prix des compagnies
régudu globe s’actualisent, que ce soient les vols lières et low cost. Vous trouverez des vols
low cost ou les compagnies régulières. L’intérêt secs (transport aérien vendu seul, sans autres
de ce comparateur de vols est qu’il propose prestations) au meilleur prix.
des voyages entre 50 % et 90 % moins chers
wEASY VOLS et ce grâce à une base de données de plus
& 08 99 19 98 79 – www.easyvols.fr de 100 compagnies aériennes référencées,
Comparaison en temps réel des prix des billets telles que Ryanair, Wizz Air, Air Asia, Jetstar
d’avions chez plus de 500 compagnies aériennes. ou Southwest Airlines.
Des guides de voyage
sur plus de 700 destinations
www.petitfute.com
Version numérique
offerte pour l’achat
de tout guide papierINVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 33
SÉJOURNER
Se loger Avertissement
Le prix plancher est monté à 400/500 birrs
L’offre et la demande évolue très vite en pour une chambre double, en même temps
Ethiopie, entraînant une grande volatilité que la qualité du service s’est améliorée. A
des prix sans cesse corrigés. Dans le Addis-Abeba, à de rares exceptions, il faut
même ordre d’idées, excepté pour les s’attendre à payer ce prix-là pour se loger. En
meilleurs hôtels gérés par de vrais profes-revanche, cette même somme donne accès
sionnels du tourisme, le standard des à de belles chambres à la campagne, même
hôtels intermédiaires et bas de gamme si de nombreux hôtels, comme à Bahar Dar,
ne peut être certifié. Un changement de sont un peu au-dessus de ce prix. En dessous
propriétaire, un problème technique ou de 400 birrs, c’est parfois une expérience
un simple manque d’entretien peut faire tout aussi agréable mais différente sur le
d’un hôtel recommandé un établissement plan du confort matériel, de la taille de la
infréquentable en quelques semaines chambre ou de la qualité des sanitaires. Toutes
seulement.les adresses indiquées dans le guide sont
Le guide est une vision qui correspond à celles qui assurent un minimum de propreté
un moment donné et ne peut donc être et d’intérêt pour le voyageur. Il est parfois
considéré comme une bible hôtelière.possible de trouver moins cher que ce que
nous indiquons, mais c’est hasardeux d’autant
qu’il y a un prix spécial pour les étrangers qui
Chambres d’hôtesn’est pas toujours fixe.
Les Ethiopiens sont évidemment loin du
Hôtels concept « maison d’hôtes » ou « gîte rural »,
Lodges labellisés « écotourisme » et établisse- et il faut bien dire que les conditions ne s’y
ments de charme ont fait leur apparition dans prêtent guère. Face à une telle demande
les zones les plus touristiques et de plus en d’hébergement émanant de voyageurs si
plus d’entrepreneurs inspirés proposent un « fortunés », ils se montreront donc
extrêmeservice de qualité dans des environnements ment surpris. Rien n’empêche de s’y risquer
isolés. L’Ethiopie a fait des progrès consi- et il y a fort à parier qu’alors, contre un petit
dérables dans ce domaine, et il n’est pas dédommagement, les Ethiopiens donneront le
étonnant dans ces conditions que le prix de meilleur de ce qu’ils possèdent. Il faut
évidemla prestation augmente. Cependant la plupart ment s’attendre à des conditions extrêmement
des hôtels à l’intérieur du pays sont encore des rudimentaires. Il n’est nul besoin de rappeler
petits établissements familiaux qui proposent la pauvreté et la modestie de la plupart des
un confort sommaire à petits prix. foyers ruraux.
Dénomination des chambres
Il existe une confusion systématique entre chambre simple et double. Une chambre
simple est presque toujours pourvue d’un grand lit suffisant pour deux personnes. La
différence de prix, quand elle est appliquée, se fait donc sur le nombre d’occupants de
la chambre. Elle est indiquée dans le guide par la mention « simple » ou « double ». Les
chambres doubles dans les hôtels gouvernementaux sont en fait des twin puisqu’elles
disposent de deux lits simples. Il est parfois possible de rapprocher les lits. Dans
d’autres cas, les doubles disposent d’un grand lit et d’un petit lit, pratique pour les
couples avec un enfant.
Les personnes de même sexe (ou parfois même les couples non officiellement mariés)
ne peuvent partager qu’une chambre « twin », soit avec des lits séparés. Cette catégorie
est souvent d’un prix supérieur à celui de la chambre double.
Enfin, certains hôtels proposent des chambres qu’ils appellent « suites ». Disons qu’en
dehors de la capitale et des quelques hôtels de standing dans le pays, cette
dénomination est usurpée.34 ® COMMENT PARTIR ?
Finalement, le problème majeur est que l’on de patience et rester vigilants sur la route car
risque de se voir offrir boisson et nourriture, les accidents sont nombreux.
ce qui, dans de telles conditions, demande On peut adopter un rythme beaucoup plus
un estomac plus que solide. Refuser risque lent et plus paisible pour découvrir le pays
en combinant l’immersion dans la nature et de vexer l’hôte mais accepter n’est
franchela visite de villages isolés. Ainsi, un séjour ment pas recommandé. Certains, et ils sont
en Ethiopie peut se concevoir sur le mode du peu nombreux, ont tenté l’expérience et sont
trekking, à pied ou à cheval (le plus souvent en revenus dévorés par les puces.
combinant les deux), jusqu’à dix jours ou plus.
Campings Les massifs du Balé et du Simien sont alors
tout désignés pour ce type d’excursions, et de De nombreux hôtels, partout dans le pays,
nombreuses agences de voyages proposent la acceptent les campeurs au sein de leur enclos
formule. La découverte des églises perdues pour 100 birrs environ.
dans les montagnes autour de Lalibela peut Ceux qui, malgré tout, envisagent de tenter
aussi constituer un but, mais on peut en l’expérience en dehors de ces zones protégées
imaginer d’autres... Un bon bol d’air à plus auront la sagesse de demander une permission
de 3 000 m d’altitude !aux habitants les plus proches (s’ils arrivent à
se faire comprendre) et de ne pas abandonner
Avionleurs affaires sans surveillance. Où que l’on
L’avion à l’avantage de faire gagner beaucoup soit en Ethiopie, on est rarement seul.
de temps sur les parcours, en revanche, une Une règle : ne jamais dormir à la belle étoile,
fois à destination, il est bien souvent impos-les animaux sauvages et les hyènes en
partisible de louer un véhicule (à moins de faire culier représentent un réel danger.
affaire avec un propriétaire privé). Ce moyen
de transport est donc particulièrement adapté Se déplacer à ceux qui veulent simplement visiter les
Le plus confortable et rapide est de se déplacer quatre sites phares de la route historique,
en avion et en 4x4. C’est aussi l’option la plus Lalibela, Axoum, Gondar, Bahar Dar, et se
chère. Les routards intermédiaires prendront limiter à la visite des environs de ces villes. Il
les bus supérieurs qui effectuent de longues est aussi possible de combiner voiture et avion
distances et privatiseront des taxis ou des quand cela est possible (par exemple, pour
tuk-tuk à la journée ou à la demi-journée sur une excursion vers la dépression du Danakil
des courtes distances. Les moins fortunés au départ de Mékélé, ou dans le massif du
prendront les minibus mais devront s’armer Simien au départ de Gondar).
Les embûches de la route
Conduire soi-même en Ethiopie demande une bonne dose d’adaptation et de vigilance,
et en cela, Addis-Abeba est une bonne école. Dans cette circulation anarchique où les
règles du code de la route semblent se limiter au respect des feux tricolores, les minibus
et taxis sont particulièrement redoutables. Pilant sèchement sans aucun avertissement
pour charger un passager, ils reviennent dans la ligne aussi brusquement. Avançant,
reculant par à-coups, se faufilant dans un désordre indescriptible, ils semblent comme
des fauves prêts à rugir et leur carrosserie porte les stigmates d’une conduite aussi
hasardeuse. L’autre danger vient des piétons qui ne font pas de différence entre la route
et le trottoir (lorsqu’il existe), surtout lorsqu’il pleut.
La traversée des villages nécessite la plus grande vigilance, notamment à l’égard des
enfants. Contrairement à nos lois qui en limitent l’usage, l’utilisation du Klaxon est ici
indispensable et vivement recommandée. En dehors des agglomérations où la circulation
est quasiment inexistante, l’asphalte est le royaume des animaux. Vaches, chèvres,
dromadaires transhument par troupeaux entiers, barrant parfois tout simplement le
passage. Savoir décrypter leurs réactions imprévisibles demande beaucoup de
concentration car heurter un animal peut créer les pires problèmes. Pour une chèvre, les Afar
par exemple – et ce ne sont pas les seuls – vous demanderont le prix maximum pour
l’animal (le meilleur du troupeau, bien entendu !), auquel s’ajoute un dédommagement
pour sa descendance jusqu’à sept générations...INVITATION AU VOYAGE
COMMENT PARTIR ? √ 35
Certains se font même envoyer des voitures
depuis Addis-Abeba ou les abandonnent en
cours de route pour rentrer en avion, mais
évidemment il faut payer le prix de
déplacement des véhicules à vide.
Conseil futé
w w Prenez un vol Ethiopian Airlines
ParisAddis-Abeba pour pouvoir bénéficier du
tarif résident sur les vols internes pendant
votre voyage. La nouvelle mesure en place
depuis 2015 a pour objectif d’encourager les
touristes à voyager en avion avec la compagnie
nationale. Ainsi, pour un billet Addis-Mékélé
qui coûte 50 US$, vous en payerez la moitié si
vous avez un billet international en justificatif.
w w Si l’on veut faire des liaisons inter-villes,
il vaut mieux réserver tous ses billets à
AddisAbeba plutôt que d’escompter trouver une
place au départ des aéroports régionaux. Pour
un vol Addis-Abeba-Lalibela au moment de
Façade d’un restaurant de Harar.la fête de Timkat, il faut même s’y prendre
des mois à l’avance.
moyen de transport le plus utilisé et que c’est Le réseau dessert bien l’ensemble du pays,
là que se croisent et se mélangent toutes les avec une bonne fréquence pour les sites
ethnies du pays.touristiques et les grandes villes. Les
conditions météo peuvent néanmoins perturber les
Conseil futéhoraires, voire entraîner l’annulation des vols
Pour les longues distances, il existe désormais vers ou au départ des petits aéroports pourvus
des compagnies plus luxueuses qui proposent de pistes non goudronnées (durant la saison
des bus confortables et rapides (voir depuis/vers des pluies, privilégiez les départs le matin tôt
Addis-Abeba), plus chers mais abordables pour pour éviter les orages – et perturbations – de
les Européens. Les bus partent tôt le matin et il fin de journée). Les prix sont raisonnables :
vaut mieux alors acheter son billet en avance.de 40 à 80 E selon les distances.
w w Les minibus ordinaires. Une fois les
Bateau bagages et les animaux chargés sur le toit
La seule ligne maritime est celle qui relie Bahar (particulièrement les jours de marché) et
Dar à Gorgora, traversant le lac Tana en deux que l’on s’est assuré que le bus est complet,
jours environ. Plusieurs lacs offrent la possibilité le convoi peut enfin s’ébranler. Toutes les
de promenades en bateau mais il s’agit alors places sont occupées, parfois même jusqu’au
d’excursions ne dépassant pas une journée. milieu des allées où les gens s’assoient sur
des petits tabourets, et il n’est pas rare que
Bus pour le prix d’un billet on n’ait droit qu’à la
Bus et minibus sillonnent le pays de part en moitié d’un siège. On peut constater alors
part et jusqu’aux villages les plus reculés. On l’admirable résignation des Ethiopiens face à
ne sera pas étonné d’apprendre que c’est le l’inconfort. Question d’habitude sans doute...
L’Ethiopie
à votre mesure
Circuit guidé privatif, séjour authentique…
Réalisons ensemble le voyage qui vous ressemble !
www.meltour.comg
© ALAMER - ICONOTEC36 ® COMMENT PARTIR ?
La musique est ici un argument commercial métrage illimité est prévu dans le forfait.
(certains bus ont même des haut-parleurs sur Pour des excursions à la journée avec des
le toit), il est donc fortement recommandé de propriétaires privés, on peut descendre à
prévoir des boules Quies, à moins d’être un 1 000 birrs (sauf à Lalibela).
amateur des « hits » éthiopiens. Les voyageurs indépendants, au budget réduit,
Excepté pour les pauses déjeuner, et éven- peuvent toujours essayer de se joindre à un
tuellement pour aérer un passager qui se groupe en contactant les agences de voyages
sent mal (lorsque celui-ci a eu le temps de locales.
demander...), les arrêts sont rares et il est bon
Taxide se souvenir qu’il n’y a pas de toilettes à bord
(prévoir également de l’eau). Autre inconvé- w w Il existe des taxis ou des minibus dans la
nient, les Ethiopiens ont une véritable phobie plupart des villes. Pour les premiers, le prix
des courants d’air, porteurs de maladies et de la course dépasse rarement 100 birrs
on ne sait quel type de mauvais esprits. Pas (200 birrs à Addis-Abeba) en ville, et les
question donc d’ouvrir la fenêtre, au risque de seconds coûtent de 75 centimes à 4,50 birrs.
déclencher une levée de boucliers.
w w Les gari, ou tuk-tuk, ces petites carrioles La sécurité est un autre problème, mais il n’y
attelées, pratiquent des prix modiques a pas d’autre choix que de faire confiance
(50 birrs la course) et se révèlent très utiles au chauffeur (parfois aidé par le khat qui le
pour des visites aux alentours de toutes les maintient en alerte) et aux multiples grigris
agglomérations, excepté à Addis.répartis sur le tableau de bord. Il y a toutes
sortes de véhicules parmi ces bus, plus ou Deux-rouesmoins récents et entretenus, et visiblement
Il est souvent possible de louer des vélos certains sont à éviter... Avant le départ, il
pour 10 birrs/heure (50 birrs/journée). Awasa faut s’installer au plus tôt, tant qu’il y a de la
et Bahar Dar, notamment, sont des villes place, en évitant soigneusement de se trouver
adaptées à des escapades à bicyclette.au-dessus des essieux. Le bus est donc avant
tout un moyen de transport économique, qui
Auto-stopmet le voyageur au plus près de la réalité locale
Tendre le pouce sur le bord de la route est avec tout ce qu’elle comporte de folklorique à
une solution de déplacement plutôt aléatoire... nos yeux. Voyager à côté d’un Mursi ou d’un
Outre le fait que peu de véhicules circulent, Hamer paré d’une plume d’autruche plantée
ceux qui le font sont généralement chargés sur le haut du crâne est une expérience...
jusqu’à la gueule. Aussi, il vaut mieux se
Train renseigner auprès des petits hôtels sur les
véhicules en partance pour la destination La liaison ferroviaire entre Addis-Abeba et
choisie ou se poster aux stations-service. Djibouti via Diré Dawa ne fonctionne plus
Les axes majeurs et notamment vers le sud depuis quelques années, mais une nouvelle
et vers Djibouti sont très fréquentés par les ligne a été achevée en juin 2015 et devrait
routiers, qui acceptent des passagers contre être inaugurée en 2016.
une rétribution (à négocier en proposant au
Voiture maximum le prix moyen du bus, les camions
n’étant pas plus rapides).Le 4x4 est de loin le meilleur moyen de
locoDans les endroits reculés, non desservis par motion pour découvrir l’Ethiopie. Les distances
les bus (spécialement la vallée de l’Omo), sont longues, les routes, des pistes souvent
les isuzu (ces petits camions pourvus d’une chaotiques, mais le spectacle est toujours au
benne) sont souvent l’unique moyen de rendez-vous sur le parcours. Car l’asphalte est
aussi l’univers du piéton, à deux ou quatre transport. Ils agissent alors comme taxi et
pattes, et l’on ne se lasse jamais des paysages. font payer le transport (compter en moyenne
Enfin, de nombreux sites parmi les plus beaux 20 à 40 birrs pour 50 km).
sont inaccessibles (ou très difficilement) Les isuzu desservent fréquemment les villages
autrement qu’en voiture. les jours de marché et sont beaucoup plus
Un 4x4 avec chauffeur indispensable et le rapides que le bus. Tous les matins, au départ
plus souvent obligatoire se négocie entre de Harar, ils se livrent à une véritable
course100 à 170 E/jour, essence comprise ou non poursuite pour être les premiers à livrer le khat
et jusqu’à 4 personnes. Il est prudent, étant dans la capitale. Cette conduite intrépide leur
donné les distances, de s’assurer qu’un kilo- vaut d’ailleurs le surnom d’Al Qaïda...DÉCOUVERTE
Les membres
de la tribu Arboré
vivent dans le
sudouest de l’Ethiopie.
© BARTOSZ HADYNIAK – ISTOCKPHOTOL’Éthiopie
en 30 mots-clés
à-dire Dieu –, l’implorant de les libérer de Abyssinie
l’occupation fasciste. L’instrument utilisé le Cet autre nom de l’Ethiopie utilisé jusqu’au
plus souvent est une viole monocorde appelée emilieu du XIX siècle désigne généralement le
masinqo, faite en bois et en crin de cheval, berceau historique du pays, soit principalement
mais les chanteurs et chanteuses sont parfois les régions du Tigré, de l’Amhara, du Welo, du
accompagnés d’un accordéon, d’une flûte ou Godjam et une partie de l’Erythrée actuelle.
d’une lyre à cinq cordes appelée krar. Les eA la fin du XIX siècle, l’expansion territoriale
meilleurs endroits pour découvrir les Azmari menée par le roi Ménélik II à la périphérie
sont : Kazanchis à Addis-Abeba, Bahar Dar des ces hautes terres donnera à l’Ethiopie
(Bahal Agerou et Ambassel bahal mechet, ses frontières actuelles. « Habescha » c’est
faciles à dénicher) sans oublier Gondar, ville l’autre nom donné par les Ethiopiens à leur
par excellence des Azmari.pays depuis le royaume d’Axoum. il provient
d’un mot arabe qui veut dire « mélange de Café (buna)
peuples ». Appellé « buna » en Ethiopie, prononcer
[bouna]. L’Ethiopie est le septième producteur Amharique
mondial de café, sa boisson phare. Découvert
Langue officielle du pays imposée par les dans la province du Kaffa, au sud-ouest du
Amhara qui, bien que non majoritaires, ont pays, où il est encore principalement cultivé,
apporté une contribution politique et historique le café a été popularisé au Yémen par les
majeure à la constitution de l’Ethiopie au cours emarchands arabes à partir du XIII siècle et
des siècles. De souche sémitique, l’amha- exporté ensuite vers Venise par les Turcs
rique est dérivé du guèze, langue originelle à partir du port de Moka. Symbole
d’hosde l’Eglise orthodoxe encore utilisée de nos pitalité, sa préparation traditionnelle fait
jours dans la liturgie. Son alphabet unique l’objet d’un véritable cérémonial au cours
est composé de 260 caractères syllabiques. duquel les graines vertes sont torréfiées puis
infusées à plusieurs reprises. Les Ethiopiens Azmari le consomment le plus souvent très sucré, et
Présents dans les processions religieuses, accompagné de pop-corn. Le café d’Harar est
dans les mariages, dans les marchés de réputé pour être l’un des meilleurs du monde.
montagne, dans les tedj bet, les cabarets
(azmari bet ou bahal mechet), à la télévision, Calendrier
à la radio, les azmari sont une composante Entre autres spécificités, l’Ethiopie suit le
importante de la société éthiopienne. Situés calendrier julien, ce qui place le pays sept ans
presque en bas de l’échelle sociale, ils sont et huit mois en « retard » sur notre calendrier
cependant admirés et respectés. Ils vivent grégorien. L’année, qui commence ainsi le
du shilemat ou pourboire donné à même la 11 (ou 12) septembre, se divise en 12 mois
poche, mais certains connaissent un véritable égaux de 30 jours, plus un treizième de 5 ou
succès national. Dépositaires d’une certaine 6 jours les années bissextiles.
liberté de ton et de parole, les Azmari sont Le millénium éthiopien a donc eu lieu le
rompus à l’exercice du semena warq, ou art 11 septembre… 2007. Il est utile pour le
du double sens. C’est pourquoi aussi on les voyageur de se tenir au fait du calendrier
craint autant qu’on les aime. Certains azmari religieux et des fêtes qui s’y rapportent.
sont devenus propriétaires terriens par fait du Célébrée à la mi-janvier, le Timkat commémore
prince. D’autres sont devenus des héros de le baptême du Christ. C’est l’une des fêtes les
la résistance passive en grugeant les Italiens plus colorées de la religion orthodoxe. En ce
sur des enregistrements officiels, prétendant jour, tous les tabots (répliques des Tables de la
chanter pour le roi Emmanuel alors qu’ils Loi renfermées dans l’Arche d’alliance) quittent
gratifiaient en sous-texte Amanuel – c’est- les églises, portés en procession au son des DÉCOUVERTE
39L’ÉTHIOPIE EN 30 MOTS-CLÉS √
tambours par des religieux arborant tiares, Ezana
ombrelles multicolores et croix ouvragées. Le roi de la dynastie axoumite va marquer
Les fêtes sont aussi mensuelles, ainsi chaque la destinée de son pays en se convertissant,
premier du mois c’est par exemple la fête de en 330, au christianisme orthodoxe, sous
la naissance de Marie, le 12 de chaque mois l’influence présumée de Frumentius, ancien
c’est la Saint Mikaël, le 19 la Saint Gabriel, esclave syrien devenu son précepteur, et qui sera
etc. Il y a aussi les fêtes annuelles : ainsi nommé premier évêque de l’Eglise éthiopienne
le 12 du mois de Sané (mi-juin) est la plus placée à l’époque sous l’autorité de l’Eglise copte
importante des fêtes dédiées à saint Mikaël. égyptienne. Ce royaume chrétien, confronté
Ces célébrations sont l’occasion de festivités e dès le VIII siècle à l’expansion croissante de
spéciales, organisées aussi bien dans les l’Islam, va alors devenir un véritable mythe
églises que dans les foyers. De plus, chaque pour les monarques européens.
mercredi et vendredi sont jours de jeûne où il
est plus approprié de manger du poisson ou Falasha
végétarien, ne serait-ce que pour des raisons Ce nom, signifiant « émigrés » ou « sans terre »
d’hygiène, la viande étant moins fraîche ces en guèze, désigne les juifs éthiopiens, qui
jours-là. se nomment eux-mêmes Beta Israël. Cette
communauté, qui a pendant longtemps pratiqué
Chinafrique un judaïsme archaïque et dont les origines
Omniprésents dans plusieurs secteurs de demeurent incertaines, n’a cessé de fasciner
l’économie (barrages, chemin de fer, textile, les spécialistes. Regroupés pendant des siècles
montage automobile, construction, etc), dans la région de Gondar où ils pratiquaient les
les Chinois sont arrivés en Ethiopie dès les métiers de potiers ou de forgerons, les Falasha
années 1990 et y ont prospéré depuis – ont quasiment disparu d’Ethiopie après que
exemple emblématique de la Chinafrique. On l’Etat d’Israël eut clandestinement organisé leur
leur doit notamment les principales routes du immigration aéroportée dans les années 1984 et
Nord du pays qui ont réussi à désenclaver les 1985, puis 1991, sous les noms d’opérations
hauts plateaux ; dans certains endroits reculés « Moïse » et « Salomon ». Aujourd’hui encore, des
du pays, on n’est plus surpris d’entendre les membres de cette communauté prétendent avoir
enfants interpeller les blancs par des cris été convertis de force à l’orthodoxie et demandent
de « china, china », car il s’agit des seuls à bénéficier de ces mesures de rapatriement.
étrangers qui y aient mis les pieds. La Chine
Farenjia investi plus de 4,5 milliards de dollars en
Ethiopie, dont 1,1 milliard en 2013, son plus L’utilisation de ce qualificatif désignant les
gros investissement à l’étranger ! Blancs, notamment les Européens et les
Américains, n’est pas toujours péjoratif mais
Derg (Mengistu) signifie quelque chose comme « blanc et riche ».
En 1973, une agitation sociale grandissante Les préjugés ont la vie dure et il n’est pas
conduit les militaires à constituer le Comité facile d’expliquer aux Ethiopiens que tous les
des forces armées (derg en amharique) qui Farenji n’ont pas un salaire d’expatrié et qu’ils
prend le pouvoir et pousse le roi Haïlé Sélassié ne sont pas de simples banques ambulantes. La
à abdiquer. Nommé à sa tête en 1977, le colonel solution consiste à savoir bien s’entourer et de
Mengistu Haïlé Mariam, tristement célèbre s’assurer de la présence d’un guide intelligent
sous le nom de « Négus rouge », va imposer et sympathique ou, à défaut, du chauffeur de
une poigne de fer sur le pays, soutenu par les la voiture qui s’avère un allié précieux en toutes
Soviétiques et les Cubains. Après des années circonstances. Sur certaines routes, les enfants
de réformes, de purges et de guerre civile à la campagne manquent parfois cruellement
notamment marquées par les famines des de nuances en criant « China » en vous voyant,
années 1980, cette période troublée de l’his- car les seuls Blancs de passage sont souvent
toire du pays prend fin en 1991 avec la chute les travailleurs chinois.
du régime et l’exil de Mengistu au Zimbabwe.
GragnEn 2008, Mengistu et quelques autres
responsables du Derg sont condamnés à mort par De toutes les offensives menées contre le royaume
contumace, la Haute Cour fédérale d’Ethiopie chrétien, celles dirigées par Ahmed ibn Ibrahim al
les ayant reconnus coupables de génocide et Ghazi, connu sous le nom de Gragn (le Gaucher),
d’assassinat sur la personne de Haïlé Sélassié. ont le plus marqué la mémoire collective. 40 ® L’ÉTHIOPIE EN 30 MOTS-CLÉS
De 1527 à 1543, le Gragn mène une guerre Heure éthiopienne
dévastatrice qui va conduire la dynastie Spécificité assez unique au monde (mais qui
salomonienne au bord de l’abîme, malgré existe dans les pays Swahili en Tanzanie et au
le soutien de troupes portugaises conduites Kenya), l’Ethiopie à sa propre heure. Avec une
par Christophe de Gama en réponse à l’appel certaine logique, les Ethiopiens commencent à
au secours du roi Lebna Dengel. La mort du décompter les heures au lever du jour (soit avec
Gragn lors d’une bataille dans la région du lac un décalage de 6 heures sur « notre » heure)
Tana sonnera la défaite de son armée, qui se et les divisent en deux tranches de 12 heures
repliera vers Harar. correspondant à la journée et à la nuit. Ainsi,
1h sur une montre éthiopienne correspondra
Hauts plateaux à 7h ou 19h sur votre montre, 10h à 16h ou
Située sur la vallée du Rift africain, l’Ethiopie 4h du matin, etc. Si vous avez du mal à vous
est un pays de très forts contrastes géogra- adapter à ce système, il est donc prudent,
phiques. De la dépression du Danakil, en pour éviter toute confusion, de demander à
dessous du niveau de la mer, à plus de vingt votre interlocuteur éthiopien s’il s’exprime en
sommets dépassant les 4 000 m d’altitude, heure éthiopienne ou en heure internationale.
s’étendent de hauts plateaux en escaliers,
caractéristiques du centre et du nord du pays, Injera
qui offrent des panoramas époustouflants. Base de la gastronomie éthiopienne, cette
Ces hauts plateaux, également appelés dega, grande galette est traditionnellement préparée
sont parmi les plus fertiles du monde : Gonder, à base de tef, mais parfois à base de farine de
Godjam, Wollo, et la région d’Addis-Abeba, le maïs. Le tef pousse exclusivement en Ethiopie,
Choa. C’est à cette altitude qu’on cultive le notamment dans les hauts plateaux. Le mot
tef, céréale prépondérante dans l’alimentation injera est aussi synonyme de vie. Elle est
qui sert à la préparation de l’injera. C’est servie à chaque repas. Une injera épaisse
l’Ethiopie d’avant les conquêtes de Ménélik II est disposée au fond du plat, dans lequel on
e(XIX siècle) et l’antithèse du cliché d’un pays dépose des morceaux de viande (tebs) ou des
désertique que l’Ethiopie véhicule encore légumes (bayanet) que l’on mange ensuite à
trop souvent. l’aide d’autres morceaux de crêpes. La main
ne doit pas toucher directement la sauce et
Haïlé Sélassié il est très malpoli de se lécher les doigts.
En 1926, le Ras Tafari est proclamé Négus, « roi Pensez à manger de la main droite et à vous
des rois », sous le nom de Haïlé Sélassié. Après laver les mains avant. Dans les restaurants
avoir aboli l’esclavage en 1931 et fait entrer un peu chic, une hôtesse vous verse de l’eau
l’Ethiopie au sein de la Société des Nations, le tiède dans une bassine en argent.
roi va prendre la tête de la résistance à
l’expanJeûnesion fasciste italienne dès 1935, depuis son
exil londonien, et participera à la reconquête En matière d’alimentation, la religion orthodoxe,
de l’Ethiopie libérée en 1941. fortement influencée en cela par des pratiques
Malgré une volonté de moderniser son pays judaïques, est très stricte. Outre des interdits
encore largement pétri de structure féodale concernant certaines viandes et des règles
à la fin de son règne, le roi doit faire face d’abattage spéciales, les Ethiopiens orthodoxes
à un nombre croissant de rébellions chez observent plus de 200 jours de jeûne par an,
les paysans oromo et aux velléités indé- recouvrant des périodes spéciales avant les
pendantistes en Erythrée et dans l’Ogaden. grandes fêtes mais aussi chaque mercredi et
Après des années de répression sanglante, vendredi de l’année. Une bonne occasion de
le pays est incapable de faire face à l’état de découvrir la fasting food (nourriture
végétafamine qui conduit à une grave crise sociale rienne, soit une galette injera avec des légumes)
et entraîne la chute du régime en 1973, sous proposée ces jours-là dans les restaurants et
la pression des officiers du Derg. Poussé à qui conviendra parfaitement aux végétariens.
abdiquer puis assigné à résidence dans son Les périodes de jeûne sont Pâques, juin et
palais, Haïlé Sélassié y mourra en 1975 et août. Le mercredi et aussi le vendredi sont
y sera enterré secrètement. En 2000, une des jours idéaux pour déguster du poisson
sépulture plus décente en la cathédrale de grillé ou pané. Du strict point de vue religieux,
La Trinité est accordée à celui qui aura été le poisson est également prohibé, mais il y a
ele 256 et dernier représentant de la dynastie une certaine tolérance due à un usage assez
salomonienne. fréquent, au moins à Addis-Abeba.41Faire / Ne pas faire
Résister à « sa mauvaise Respecter les principes religieux
conscience » Outre le fait que les mosquées ne se visitent
pas en Ethiopie et que nombre d’églises et S’il est souvent difficile de se montrer insensible
monastères sont interdits aux femmes, il aux sollicitations provoquées par une misère
faut savoir que les Ethiopiens ont un profond parfois criante, la distribution d’argent ou de
respect pour l’étiquette religieuse qui s’impose cadeaux sans discernement est le plus sou-
aussi à tout visiteur :vent contre-productive. D’abord parce qu’elle
favorise une demande systématique, souvent w w Oter ses chaussures avant d’entrer dans
harassante, auprès de tous les étrangers, et une église.
encourage parfois l’apparition de véritables w w Eviter de fumer, de manger ou de mâcher
professionnels de l’extorsion au discours bien du chewing-gum dans et aux alentours des
huilé (c’est particulièrement vrai à Lalibela). lieux de culte. Il faut savoir que les Ethiopiens
Ensuite, et mis à part ceux qui n’ont pas d’autres s’imposent un jeûne pour pouvoir y pénétrer.
moyens de subsistance (aveugles, handicapés,
w w Ne jamais tenter de pénétrer dans le personnes âgées), distribuer au hasard, parmi la
« saint des saints », cet espace au cœur foule des demandeurs souvent très jeunes, est en
des églises strictement réservé aux prêtres.soi injuste. Enfin, donner à penser à ces enfants
que recevoir des « cadeaux » sans contrepartie w w Lors d’un office, respecter la séparation
est normal entraîne chez eux un manque de hommes/femmes.
discernement. Ainsi, s’ils savent demander, il
w w Après la visite d’un lieu de culte, une ne faut pas en attendre un quelconque signe de
petite obole est la bienvenue.reconnaissance. Il est donc préférable que votre
« aide » corresponde à la juste rétribution d’un Courtoisie et bonne conduite
service rendu : garde de voiture, invitation, guide
ou autre. Par exemple, se faire cirer les chaus- w w Comme partout en Afrique, le premier
sures étant pour les Ethiopiens une habitude contact social est primordial, ainsi plus les
quotidienne, il n’y a pas de honte à s’offrir un formules d’usage seront longues, meilleur
cuir rutilant pour 5 birrs avec cirage, ou 3 birrs sera l’accueil. L’utilisation par les visiteurs
s’il s’agit d’un simple toilettage rapide. de quelques mots d’amharique est vivement
Plus tard, votre voyage vous donnera peut-être appréciée et facilite les contacts.
envie de soutenir l’une des nombreuses orga- w w Si l’on partage un repas avec des
Ethionisations qui luttent contre la pauvreté dans le piens, ne manger que de la main droite.
pays. C’est, semble-t-il, le meilleur service que
w w Ne pas essayer de « voler des photos », l’on puisse rendre à ce pays et à ses habitants.
demander la permission puis s’accorder sur le
prix si de l’argent est demandé. A ce propos, Sélectionner ses achats
il est parfois plus raisonnable de perdre Pendant longtemps, l’argent a permis de tout
un joli cliché que d’accepter de payer des acheter en Ethiopie et certains étrangers peu
sommes sans commune mesure avec cet scrupuleux en ont profité pour dépouiller le pays
acte anodin. Ne pas insister en cas de refus. de ses richesses. Ainsi, nombre de manuscrits
Il est interdit de photographier bâtiments anciens, d’icônes, de croix et même de totems
officiels et infrastructures civiles (les ponts konso ont disparu, parfois même par le biais
notamment).de la valise diplomatique. Aujourd’hui,
l’exportation d’antiquités est interdite et, en cas de w w Face aux imprévus – retards, démarches
doute, les objets doivent être expertisés par administratives, changements de programme –,
le Musée national d’archéologie. Pour éviter il faut savoir garder son flegme, du moins
ce processus plutôt aléatoire, il est préférable essayer. Habitués aux aléas de toutes sortes,
de n’acheter des objets de valeur que dans des les Ethiopiens sont par nature patients, plutôt
boutiques ayant pignon sur rue et demander résignés et insensibles à l’agressivité, qui peut
un reçu et un certificat au vendeur. même se révéler contre-productive.
WEEK-ENDS ET plus d’informations surCITY TRIP COURTS SÉJOURS
BY LA PETITE COLLECTION QUI MONTE www.petitfute.com42 ® L’ÉTHIOPIE EN 30 MOTS-CLÉS
Kalachnikov Nil Bleu
La Kalachnikov, ou la AK 47, est un fusil Une des deux sources du Nil, le plus grand
d’assaut très courant en Ethiopie. Elle impres- fleuve du monde, prend sa source au lac
sionne dans les premiers temps, puis on Tana, dans les hauts plateaux d’Ethiopie. Le
s’habitue. Car ici, non seulement les militaires Nil est appelé « bleu », car sa couleur est plus
sont armés, mais aussi les gardes d’hôtels, foncée que celle du Nil blanc qui provient du
les « scouts » qui accompagnent les touristes lac Victoria. Les hauts plateaux éthiopiens,
dans les parcs nationaux ou dans certains lieux véritable château d’eau de l’Afrique, apportent
sensibles comme le désert du Danakil et la 60 % des eaux du Nil et jusqu’à 75 % durant
vallée de l’Omo. Partout où les guerres entre la saison des pluies. Depuis l’époque des
villages et tribus ennemies ont été virulentes pharaons jusqu’à aujourd’hui, les eaux du Nil
ces dernières décades. Aujourd’hui, la situation bleu ont toujours joué un rôle vital en Egypte,
est plus apaisée même s’il arrive que des raison pour laquelle le projet de construction
règlements de compte entre villages fassent du barrage de la Renaissance, en Ethiopie, a
malheureusement des victimes. La « kalach’ » été perçu comme une menace pour la survie
est toujours présente, paradoxalement pour du peuple égyptien.
rassurer les touristes, qui s’inquiètent en la
Nyaladécouvrant pour la première fois en Ethiopie.
Rassurez-vous, le pays est très sûr, et il n’y Parmi les nombreuses espèces endémiques
a pas d’agressions de touristes à arme à feu animales qui peuplent les parcs nationaux et
ni à Addis ni dans les autres villes du pays. sanctuaires d’Ethiopie, le nyala de montagne
est l’une des plus emblématiques. Cette
Khat grande antilope – la dernière en date
découPrononcer [tchat]. Abondamment consommé verte de cette famille animale africaine – est
dans toute la corne de l’Afrique et au Yémen, proche du grand koudou. Après avoir fortement
le khat est presque exclusivement cultivé en décru, la population totale est aujourd’hui
Ethiopie, dans la région de Harar mais aussi estimée entre 2 000 et 4 000 individus, vivant
à Wondo-Genet, dans le pays Guragé et en grande partie dans le massif du Balé. Le
également autour du lac Tana. A l’origine utilisée terme désigne également une marque de
par les musulmans de la région comme support cigarettes locales.
à la prière et à la méditation, cette plante
Ornithologieeuphorisante a connu un succès grandissant
qui s’est généralisé à une grande partie de la S’il est vrai qu’en matière de grands
mammisociété éthiopienne. Les parties de khat peuvent fères africains, l’Ethiopie ne peut soutenir la
être l’occasion d’aborder des sujets plus en comparaison avec son voisin kenyan, le pays
profondeur et de faire plus ample connaissance est, en revanche, un véritable paradis pour
avec ses interlocuteurs, ou tout au moins de les ornithologues. Les amateurs de plus en
passer un après-midi à découvrir cette culture plus nombreux y viennent exclusivement pour
particulière. A consommer avec modération. découvrir les quelque 862 espèces d’oiseaux
recensées dans le pays, dont une trentaine
Lucy sont endémiques ou semi-endémiques.
Depuis la découverte en 1974 d’un squelette
Oromod’australopithèque (Australopithecus
afarensis), vieux de 3,5 millions d’années, Ethnie majoritaire de l’Ethiopie divisée en
dans la vallée de l’Awash (et dénommé ainsi en nombreux groupes, tribus et clans, et
repréréférence à une célèbre chanson des Beatles), sentant environ 40 % de la population, les
l’Ethiopie est considérée comme l’un des foyers Oromo sont dispersés dans le pays bien
de peuplement de la planète par l’espèce au-delà des frontières de leur région fédérale
humaine. Depuis, de nouvelles recherches dessinée en 1994. Largement islamisés dans
ont permis d’exhumer des ossements humains les régions nord et est du pays, et orthodoxes
d’origine encore plus ancienne, notamment dans les territoires conquis par Ménélik II à la
esur les berges du lac Tchad en Afrique de fin du XIX siècle, les Oromo n’en demeurent
l’Ouest. Exposé au musée national d’Archéo- pas moins attachés à leurs rites propres où
logie d’Addis-Abeba, le squelette de Lucy (ou domine le dieu créateur Waq. L’organisation
du moins sa copie) est l’une des pièces les sociale des groupes est marquée par le gada,
plus émouvantes de la collection. système complexe de classes d’âge parmi DÉCOUVERTE
43L’ÉTHIOPIE EN 30 MOTS-CLÉS √
lesquelles est élu l’abagada, sorte de leader politesse est un aspect essentiel de la vie
administratif en fonction au cours d’un cycle sociale en Ethiopie. Garder son calme et parler
de huit ans. par métaphores, voilà qui est respecter les
formes. Moyennant quoi chacun peut dire ce
Rastafarisme qu’il veut, avec le sourire.
Né en Jamaïque sous l’impulsion de Marcus
Tuk tukGarvey, ce mouvement, qui plaidait pour un
retour en Afrique des populations déracinées, a Communément appelés bajaje, du nom de
toujours considéré l’Ethiopie comme une terre la marque indienne présente dans le pays,
promise et le roi Haïlé Sélassié, le Ras Tafari, les tuk-tuk sont un moyen de transport très
comme un dieu vivant. Ne semblant pas avoir commode pour se déplacer dans les villes, à
fait beaucoup d’adeptes en Ethiopie même, des prix inférieurs aux taxis. Ils sont présents
une communauté rasta d’origine jamaïcaine dans pratiquement toutes les agglomérations,
s’est établie autour de la ville de Shashemene, à l’exception notable du centre d’Addis-Abeba.
sur des terres allouées par le roi, attendant Originaire de Thaïlande mais construit par des
patiemment la restauration de la monarchie Japonais dans les années 1935, ce trois-roues
éthiopienne dans une relative indifférence. avec cabine pour 3 personnes (le chauffeur
à l’avant et deux personnes à l’arrière) est
Reine de Saba désormais commun en Afrique. Leurs
propriéParmi les mythes fondateurs de l’histoire éthio- taires les décorent à leur goût, de la simple
pienne, celui de la reine de Saba (Makéda pour icône religieuse aux lumières tuning qui
les Ethiopiens) est particulièrement vivant. clignotent la nuit ! Aujourd’hui des modèles
Cette souveraine, qui régna sur le Yémen moins chers (mais moins solides selon les
eet l’Ethiopie au X siècle av. J.-C., entreprit habitants) venus de Chine ont fait leur
appaun voyage à Jérusalem à la rencontre du roi rition.
Salomon. Revenue en son pays imprégnée de
Tukuljudaïsme, elle mit au monde un enfant, fruit
de leur union. Ce fils, qui sera le fondateur A prononcer [toukoul], c’est le nom donné en
de la dynastie salomonienne sous le nom de Ethiopie et dans la corne de l’Afrique à l’habitat
Ménélik, est resté célèbre pour avoir rapporté rural traditionnel, soit des cases rondes en
(dérobé ?) l’Arche d’alliance lors d’une visite à bois de deux étages aux murs couverts de
son père. Ce coffre mythique, censé renfermer terre séchée et au toit de chaume. Le
rez-deles Tables de la Loi reçues par Moïse sur chaussée est occupé par les animaux tandis
le mont Sinaï, serait conservé dans l’église que la famille dort à l’étage.
Sainte-Marie-de-Sion à Axoum.
Zagoué
Saint Georges Cette dynastie apparue à l’époque de
l’effonPlus belle église de Lalibela, fameuse bière drement de l’Empire axoumite, au cours de
eéthiopienne, meilleure équipe de football du X siècle, succéda à la dynastie des
Salomopays, etc. Saint Georges est présent partout, et niens. Ses souverains, des Agaw de la région
pour cause : c’est le saint patron de l’Ethiopie. du Lasta fraîchement christianisés, vont durant
Célébré par tout le peuple, saint Georges cent cinquante ans œuvrer à l’extension
terrassant le dragon est, avec le lion de Juda, territoriale du royaume tout en restaurant la
l’un des symboles des empereurs éthiopiens. stabilité et l’unité du pays. C’est au cours de
cette période que le roi Lalibela, désireux de
Tedj confirmer son engagement aux côtés de l’Eglise
Le tedj est un alcool de miel qui n’est pas éthiopienne, entreprend la construction des
sans rappeler l’hydromel et qui se boit dans célèbres églises monolithes en un lieu qui porte
des petits carafons en verre, ou berelé, aujourd’hui son nom. En 1270, Yekouno Amlak
depuis plusieurs siècles. On dit d’ailleurs renverse ce régime et restaure la lignée des
qu’il faut toujours « boire le tedj dans le berelé Salomoniens, en se prétendant le descendant
et s’exprimer en mettant les formes ». La de Makéda et Ménélik.
Des guides de voyage sur plus de 700 destinations
www.petitfute.com
Version numérique
offerte pour l’achat
de tout guide papierSurvol
de l’Éthiopie
GÉOGRAPHIE
2Couvrant une superficie de 1 104 300 km , soit les gorges profondes des importants cours
deux fois la France, l’Ethiopie est située sur la d’eau qu’ils drainent, le Tekélé, le Nil bleu et
corne de l’Afrique, entre le tropique du Cancer ses affluents au nord, l’Awash vers l’est et
et l’équateur. Bordée au nord par l’Erythrée, les rivières Baro, Gojeb et Omo à l’ouest et au
à l’est par Djibouti et la Somalie, par le Kenya sud. Egalement irriguées par un chapelet de
au sud et le Soudan et Sud-Soudan à l’ouest, sept grands lacs d’altitude le long de la vallée
le pays n’a pas d’accès à la mer mais dispose du Rift au sud d’Addis, des lacs de cratères
de réserves hydrauliques considérables. Sa et par l’immense réservoir que constitue
topographie très accidentée s’étage de 100 m le lac Tana, les hautes terres concentrent
en dessous du niveau de la mer à plus de l’essentiel des terres arables entre 1 000 et
vingt-six sommets dépassant les 4 000 m 2 500 m, sur lesquelles vivent les populations
d’altitude et divise le pays en deux grands sédentaires du pays.
ensembles.
w w Les basses terres périphériques
s’étenw w Les hautes terres, couvrant 58 % de dent au pourtour de ce système accidenté.
la superficie du pays, occupent les régions
w w A l’ouest, là où les hauts plateaux déclinent de Wolo, du Godjam et de Gondar au nord,
graduellement, un climat plus humide autorise dominées par le massif du Simien et son
une activité agricole le long de la frontière sommet, le Ras Dashan, culminant à 4 543 m.
soudanaise, notamment dans la région maré-Au centre, l’immense plateau du Choa, fief
cageuse du Gambela.de la plus haute capitale du continent, est
bordé au sud par les hautes terres de l’Arsi et w w L’Est du pays est couvert par les immenses
coupé du massif du Balé par le cours du fleuve plaines désertiques du Somali et de l’Ogaden,
Wabe Shebelle. Ces plateaux basaltiques sont coupées de l’aride dépression du Danakil
entaillés par les longues vallées fluviales et plus au nord par la chaîne du Harargé et
Les origines géologiques
Il y a 40 millions d’années, d’immenses quantités de lave se répandent au travers
de la croûte terrestre non pas sous forme d’éruption mais en un écoulement continu
de plusieurs millions d’années. S’opère alors la formation d’une couche de 2 à 4 km
2d’épaisseur sur une surface de 700 000 km . Une deuxième ère géologique s’amorce
par la fragilisation de cette couche entraînant la formation de cassures qui provoquent
elles-mêmes des affaissements, dont la grande vallée du Rift africain s’étendant de
l’Ethiopie au Mozambique à travers la Tanzanie et le Kenya est symptomatique. Dans le
même temps, la pression engendrée par cet effondrement massif provoque la remontée
de masses volcaniques considérables le long de ces failles. En Ethiopie, ces plissements
donnent naissance à deux systèmes montagneux de part et d’autre de cette fissure
nord-est/sud-ouest, s’étageant d’une altitude moyenne de 2 000 m au pourtour des
basses terres, jusqu’à plus de 4 000 m. L’importante activité volcanique, avivée par ces
bouleversements tectoniques, et l’érosion provoquée par un intense ruissellement et la
formation d’un réseau de cours d’eau finissent de façonner ce paysage caractéristique
des hauts plateaux séparés par des vallées encaissées. Cette topographie accidentée
isolant les régions les unes des autres explique en partie le fort taux d’endémisme
observé dans la faune et la flore éthiopiennes.DÉCOUVERTE
45SURVOL DE L’ÉTHIOPIE √
Sur les routes nord-éthiopiennes.
ses sommets à plus de 3 000 m. Ces du Dallol et d’une contrebande frontalière
régions désolées sont le territoire de tribus avivée par une absence d’autorité
cennomades vivant de l’élevage, de l’exploita- trale et l’instabilité chronique des pays de
tion du sel arraché aux plaines caniculaires la région.
CLIMAT
Les conditions météorologiques de l’Ethiopie zone de savane bénéficiant d’un climat
semisont largement déterminées par l’altitude et aride et recevant annuellement de 100 à
l’influence de la mousson en provenance de 500 mm de pluie.
l’océan Indien divisant le pays en cinq zones w w Seule la zone frontalière du Soudan,
climatiques, des contrées arides aux régions d’une élévation entre 500 et 1 000 m, jouit d’un
alpines au-delà de 3 800 m. climat tropical marqué par des températures
w w Le triangle Afar, couvert au nord par la moyennes de 30 °C, un taux d’humidité élevé
dépression du Danakil, est soumis à un climat et une pluviosité abondante de juin à octobre,
aride typique des régions désertiques, et dépendante du régime de mousson atlantique.
marqué par des températures élevées et w w Les hauts plateaux, enfin, sont, selon
constantes aux alentours de 40 °C et par une l’altitude, sous l’influence d’un climat tempéré
pluviosité quasi nulle. C’est l’endroit le plus subtropical ou subalpin, ou encore d’un climat
chaud de la planète, l’été, les températures alpin plus rigoureux. Fortement liée au régime
peuvent atteindre parfois les 50 °C.
de mousson, cette zone est soumise à une
w w Les régions semi-désertiques au sud du pluviosité de faible intensité entre mars et
plateau du Harargé, le long des frontières mai puis constante et abondante de mi-juin
somaliennes et kenyanes, connaissent un à mi-septembre. La saison sèche, d’octobre
type de climat similaire, toutefois marqué par à mars, enregistre les températures les plus
des pluies occasionnelles en début d’année élevées, au-delà de 20 °C, sauf en altitude
et durant les mois de juillet et août. où, d’octobre à janvier, celles-ci ne dépassent
w wEn bordure des hauts plateaux, guère les 15 °C, chutant même parfois en
au-dessous de 1 500 m, s’étend une vaste dessous de 0 °C durant la nuit.
Des guides de voyage sur plus de 700 destinations
www.petitfute.com
Version numérique
offerte pour l’achat
de tout guide papier
© TRINITY46 ® SURVOL DE L’ÉTHIOPIE
ENVIRONNEMENT – ÉCOLOGIE
Il est bien difficile de parler de conscience culture. Avec un taux de croissance soutenu
écologique dans un pays qui se débat depuis – entre 2 et 3 % –, la population éthiopienne
près de cinquante ans avec des problèmes a quasiment quadruplé en un siècle, alors
économiques et politiques sans fin. La collecte même que l’agriculture demeurait l’activité
des ordures dans la capitale, souvent effectuée quasi exclusive du plus grand nombre. Dans ce
par de petites entreprises privées, s’est fran- contexte, les tensions entre communautés sont
chement améliorée ces dernières années, et palpables, surtout entre tribus nomades ou
de nombreux travaux sont effectués afin de semi-nomades qui se disputent terres fertiles
résoudre les problèmes d’évacuation des eaux et zones de pacages pour leurs troupeaux,
usées. Contrairement aux sociétés fortement parfois au cours de véritables affrontements
industrialisées pour qui la pollution des sols, de armés. Les famines, l’anarchie qui a prévalu
l’air et des eaux et le traitement des déchets est durant la guerre civile ont fini par porter un
un défi majeur, l’Ethiopie fait face aux problèmes coup fatal à de nombreux espaces naturels
environnementaux classiques des sociétés en fragiles et à certaines espèces animales,
voie de développement, beaucoup plus larges. braconnées sans relâche jusqu’à extinction.
Soumis à cette pression excessive, de w w L’Ethiopie est l’une des régions du monde
nombreux espaces naturels et espèces les plus touchées par la déforestation. La
animales sont classés « en danger » par les pression sur l’environnement d’une population
instances écologiques internationales et néces-à 85 % rurale, vivant d’activités primaires
siteront un effort de conservation sur la durée (agriculture et élevage), implique de graves
pour éviter l’extinction totale qui les menace.déséquilibres naturels mais aussi sociaux. La
Aujourd’hui, avec l’aide de la coopération déforestation au profit des nouveaux espaces
étrangère, les autorités tentent d’inverser agricoles, de pacages ou zones d’habitat, et
la tendance. Le reboisement (défi du siècle l’utilisation du bois comme source d’énergie
selon le gouvernement), la lutte contre le ou pour se loger a entraîné la disparition
d’une grande partie des zones boisées. braconnage, la réglementation de la chasse
Le pays a perdu, en 50 ans, plus de 90 % et de la coupe de bois ont été les premières
de sa couverture forestière. Aujourd’hui mesures concrètes de cette politique. L’effort
seulement 3 % du territoire est couvert de porte maintenant sur l’éducation et la
sensiforêt. Et le pays continue a perdre plus de bilisation des populations aux problèmes
21 500 km de forêt naturelle chaque année. environnementaux et sur leur implication dans
L’appauvrissement des sols par érosion des projets d’écotourisme dont elles peuvent
et ruissellement qui en résultent n’a fait être concrètement bénéficiaires. L’agence de
qu’accentuer le problème en une sorte de protection de l’environnement et l’Ethiopian
cercle vicieux, encore exacerbé par une forte Wildlife Conservation Organisation, bien que
manquant cruellement de moyens, s’attellent pression démographique. La sécheresse et
l’aridité rendent difficile voir impossible toute à cette tâche.
PARCS NATIONAUX
Créés sous le règne de Haïlé Sélassié, les Quinze parcs nationaux et deux sanctuaires
parcs nationaux ont beaucoup souffert des sont actuellement accessibles à la visite.
méfaits collatéraux de la guerre civile et des w w Les parcs du Balé et du Simien constituent
années d’inaction qui ont suivi. Aujourd’hui, une destination à eux seuls et peuvent se
découl’Ethiopie semble prendre conscience de la vrir au cours de trekkings de plusieurs jours.
richesse de sa biodiversité et tente de restruc- w w L’Awash et Nechisar, riches d’une faune
turer ses espaces protégés par des mesures facilement observable, méritent la visite et
de protection plus strictes, la réintroduction se trouvent de toute façon sur des itinéraires
d’espèces, le développement d’infrastruc- de circuits très fréquents. L’intérêt d’Abijatta
tures touristiques et l’implication de sociétés réside dans la beauté de ses panoramas et ses
étrangères, notamment sud-africaines et alle- impressionnantes concentrations de flamants
mandes, pour une meilleure gestion des parcs. roses.47
Tekeze
G
enale
Wadi Shebele
Nil Bleu
ERYTHREE
MER
Ville principale
ROUGE
Adigirat
Axum
Adwa
Ville secondaire
Point d'intérêt
Mekele
Debark
Parc national
Assab
Les parcs nationaux
Depression Route principale
Metema
Parc National
de Danakil
des Mts. Simien
Gondar Site de
Lucy (Hadar)
Lalibela
DJIBOUTI
Serdo
GOLFE D'ADEN
Tissisat
Bahar Dar
Djibouti
Mile
Dessie
Chutes de
SOUDAN
Tissirat
Bure
Parc National
Yangudi-Rassa
Debre Markos
Dire Dawa
Asosa
Mendi Harar
ADDIS ABEBA
Nekemte
Awash
Parc National
de Awash
Gambella Sanctuaire des
Nazeret (Adama)
Parc National
Parc National éléphants de Babile
Sodore
Gambela
Gore Abyata & Shalla
Plateau
de l'Ogaden
Jima
Goba
Kebri Dehar
Awasa Caves de
SUD-SOUDAN
Parc National Sof Omar
des Mts de Bale
Parc National
Omo
Arba Minch Parc National
Nechi sar
Shabe Carvings
Parc National
Mago Sanctuaire de
Yabello
0 200 km
SOMALIE
Dolo
Moyale
KENYA
O
m
o
A
w
a
s
h48 ® SURVOL DE L’ÉTHIOPIE
w w Plus excentrés, le Mago et l’Omo s’éten- w w Faune : parmi les 153 espèces d’oiseaux
dent dans une des régions les plus reculées et les 74 espèces de mammifères, éléphants,
d’Ethiopie et, si la faune y est plus difficile guépards, léopards, de rares girafes et buffles
d’approche, les tribus qui les peuplent leur – pour lesquels a été notamment créé le parc –
confèrent un intérêt ethnologique et culturel se font plutôt discrets. La mouche tsé-tsé reste
majeur. Leur visite fait l’objet d’une véritable sans doute l’animal le plus redoutable que l’on
expédition durant laquelle imprévus et sensa- est sûr de devoir affronter à certaines saisons !
tions fortes donnent du sel au voyage. w w Visite : l’accès aux villages mursi et karo
w w Le parc de Gambela, quoique très dégradé, nécessite au minimum deux jours, avec une nuit
est intéressant pour ses vastes zones humides passée dans le parc ou à Jinka. Son exploration
et marécageuses, et une faune caractéristique fait partie de tous les circuits de la vallée de
de cette seule région (comme par exemple la l’Omo proposés par les tour-opérateurs.
migration des antilopes).
Parc national de l’Omow w Les autres parcs (dont cinq nouveaux
(Voir la partie « Le Sud-Ouest »)depuis 2010) et sanctuaires souffrent d’un
isolement, d’un manque de structures ou w w Situation : à 870 km au sud-ouest
d’Addis2simplement d’une vie sauvage plus erratique Abeba, ce parc de plus de 4 000 km a les
et moins diversifiée, et ne sont donc pas à mêmes caractéristiques que le Mago, dont
l’heure actuelle des destinations privilégiées il est simplement séparé par la rivière Omo.
du tourisme dit animalier. w w Visite : sa visite fait l’objet d’une excursion
organisée avec certains tours-opérateurs. Les Parc national de l’Awash
précipitations en mars/avril puis septembre/
(Voir la partie « L’Est »). octobre le rendent très difficile d’accès.
w w Situation : à 210 km à l’est d’Addis-Abeba
(3 heures 30), sur la route de Harar, ce parc Parc national
est facile d’accès. des lacs Abijatta et Shalla
2w w Caractéristiques : 756 km , altitude (Voir la partie « Le Sud »)
de 750 à 2 000 m, végétation de savane et
w w Situation : dans la vallée du Rift, à 200 km de couverts broussailleux.
au sud d’Addis-Abeba, le parc est d’accès
w w Faune : parmi les 64 sortes de mammifères, facile.
oryx, koudous et phacochères sont fréquents. w wCaractéristiques : la superficie de
Les plus chanceux peuvent apercevoir le 2890 km est couverte pour plus de moitié lion d’Abyssinie avec sa crinière noire et des
par les lacs, le reste étant composé de savane léopards. 462 espèces d’oiseaux se
réparet de zones boisées d’acacias s’étalant tissent entre les berges de l’Awash et l’oasis
de 1 500 à 2 080 m.de Filoweha.
w w Faune : parmi les 31 mammifères, on trouve w w Visite : deux journées sont nécessaires
ici le koudou et la gazelle de Grant, ainsi que pour accéder aux sites majeurs que sont les
trois sortes de singes. Sur les 299 espèces chutes et les gorges de l’Awash, le cratère de
d’oiseaux recensées, 6 sont endémiques. Le Fantalé et les sources d’eau chaude de Filoweha.
parc accueille fréquemment d’importantes Accessible toute l’année, la zone est soumise
colonies de flamants roses.aux précipitations de février à avril et de mi-juin
w w Visite : un petit refuge non équipé peut à août. Ce parc peut faire partie d’une étape
accueillir quatre personnes. Le camping est sur la route de Harar. Un lodge peut accueillir
autorisé.les visiteurs.
Parc national de GambelaParc national du Mago
(Voir la partie « L’Ouest »)(Voir la partie « Le Sud-Ouest »)
w w Situation : à 850 km à l’ouest de la capitale.w w Situation : 800 km au sud-ouest
d’AddisAbeba, sur la rive est de l’Omo, le parc est w w Caractéristiques : d’une superficie de
d’accès difficile en saison des pluies. 25 061 km , il s’étend à de faibles altitudes
2w w Caractéristiques : 2 162 km à une altitude (de 400 à 770 m), et est dominé par la savane,
ne dépassant pas les 450 m. La température des forêts claires et de vastes zones humides
y est élevée et les précipitations surviennent le long de la rivière Akobo. Il héberge les tribus
de mars à mai puis d’octobre à décembre. Nuer et Anuak.DÉCOUVERTE
49SURVOL DE L’ÉTHIOPIE √
Les plateaux majestueux du massif du Simien offrent des panoramas grandioses.
w w Faune : représentative des espèces souda- Parc national
naises voisines. Le parc abrite différentes sortes des montagnes du Balé
de cobs. C’est également le territoire des girafes,
(Voir la partie « Le Sud »)buffles, zèbres de Burchell et éléphants, ainsi
que de quelque 40 espèces de mammifères et w w Situation : 400 km au sud-ouest
d’Addisplus de 150 espèces d’oiseaux. La migration des Abeba, accessible toute l’année.
antilopes à la saison des pluies est impression- 2w w Caractéristiques : 2 200 km s’étageant
nante. Malheureusement, le braconnage et le entre 1 500 et 4 377 m d’altitude, et recouvrant
déplacement massif de réfugiés sud-soudanais une végétation de type alpin et la vaste forêt
ont très largement perturbé cet écosystème. pluviale de Herenna.
w w Visite : les précipitations s’étalent d’avril à w w Faune : principal refuge du nyala, mais
octobre et les températures restent élevées. repaire aussi le loup d’Abyssinie, du caracal, et
Aucune infrastructure n’est prévue pour les parfois du léopard. 46 espèces de mammifères
visiteurs. Les excursions s’organisent à partir et 160 sortes de volatiles peuplent des habitats
de Gambela ou en campement.
très divers. En outre, 12 des 23 espèces
endémiques d’oiseaux éthiopiens vivent là.Parc national
w w Visite : les excursions au départ de Dodola des montagnes du Simien
(en dehors du périmètre du parc) ou de Dinsho (Voir la partie « Le Nord »)
peuvent durer de 2 à 10 jours, voire plus. Une
w w Situation : à 760 km au nord d’Addis-Abeba route au départ de Robé traverse le parc, ce
(120 km et 2 heures de Gondar), accessible qui rend des lieux riches en faune sauvage
toute l’année. facilement accessibles. La saison idéale –
2w w Caractéristiques : 179 km entre 1 900 et de décembre à janvier – est aussi la plus
4 543 m, couverts en altitude d’une végétation fraîche et les températures nocturnes sont
afro-alpine dominée par la bruyère. souvent négatives. Le reste de l’année est
plus ou moins pluvieux, ce qui n’interdit pas w w Faune : le parc abrite 3 espèces phares
les excursions mais les rend souvent pénibles. de la faune éthiopienne : l’ibex Walia, le
Hôtel à Goba et Dolola, lodge à Dinsho, chalets loup d’Abyssinie et le babouin gélada. Le
et campements pour les treks.ciel est dominé par les grands rapaces dont
l’impressionnant gypaète barbu.
Parc national du Nechisar
w w Visite : pouvant s’étaler de 1 à 9 jours en
(Voir la partie « Le Sud-Ouest »)excursion pédestre, la découverte du parc peut
être organisée depuis Addis-Abeba, Gondar w w Situation : 510 km au sud d’Addis-Abeba.
ou Debark. A proximité d’Arba Minch.
© ABDESSLAM BENZITOUNI50 ® SURVOL DE L’ÉTHIOPIE
w w Caractéristiques : le parc s’étend sur w w Faune : on y trouve 34 espèces de
2514 km . Il est couvert d’une vaste plaine mammifères (dont des koudous et de rares
d’herbe jaune bordée de collines boisées éléphants) et plus de 204 espèces d’oiseaux.
Le parc est riche en reptiles et serpents dont jusqu’à 1 650 m et comprend une partie des
notamment le Black Mamba, le cobra égyptien lacs Abaya et Chamo.
et le python africain.w w Faune : koudous, bubales de Swayne,
hippopotames, gazelles et zèbres de Burchell w w Visite : aucune infrastructure n’est prévue.
se partagent, entre autres animaux, ces
Parc national territoires. La forêt abrite diverses espèces
de singes et d’oiseaux dont 3 endémiques. de Chebera-Churchura
w w Visite : les excursions d’une journée w w Situation : à 460 km au sud-ouest
d’Addiss’organisent depuis la ville d’Arba Minch, qui Abeba.
jouxte le parc dans lequel le camping est 2w w Caractéristique : 1 215 km de plaines, de autorisé. La majeure partie des précipitations
vallées, de gorges et quatres lacs de cratères.
a lieu de mars à mai, puis en septembre et
w w Faune : le parc a pour but de préserver octobre.
les 34 espèces de mammiféres (éléphants,
hippopotames, buffles et quelques leopards) Parc national de Yangudi-Rasa
ainsi que 237 espèces d’oiseaux.
w w Situation : à 500 km au nord-ouest
d’Addisw w Visite : difficilement accessible, le parc Abeba, au cœur de la région Afar, sur la route
ne dispose d’aucune infrastructure encore.de Djibouti qui traverse le parc de part en part.
2w w Caractéristiques : le parc couvre 4 730 km Parc national de Maze
de végétation semi-désertique broussailleuse,
w w Situation : à 460 km au sud-ouest d’Addis-entre 400 et 1 450 m, où la température
Abeba et à 83 km de Sodo.demeure élevée et les précipitations quasi nulles.
2 w w Caractéristique : 210 km de savanes w w Faune : le parc avait été créé pour la
prétraversées par des rivières affluents de l’Omo.servation de l’âne sauvage de Somalie, espèce
endémique erratique, mais il héberge aussi w w Faune : 39 espèces de mammiféres (dont
gazelles, oryx, babouins et quelques rares l’antilope de Swayne) et 196 espèces d’oiseaux
guépards et zèbres de Grévy. Les 230 espèces sont protégés.
d’oiseaux se concentrent principalement sur w w Visite : accessible à partir de Sodo ou de
les berges de l’Awash, qui marque la frontière Jinka. Aucune infrastructure.
est du parc.
Parc national de Kafta Sherarow w Visite : aucune infrastructure ne facilite la
découverte des lieux et seul le quartier général w w Situation : au nord-ouest du pays, près
de Gewané peut fournir une aide minimale. de l’Erythrée.
2 w w Caractéristique : 50 000 km situés Parc National de Geraille
entre 550 m et 1 800 m d’altitude ; c’est
w w Situation : à 900 km au sud-est de la peut-être le futur plus grand parc du pays.
capitale et à 120 km au nord-est de Moyalé.
w w Faune : le parc a été crée pour protéger
2w w Caractéristique : 3 858 km de savane notamment les éléphants : entre 100 et 150
de 800 à 1 380 m d’altitude. d’entre eux se déplacent chaque années entre
w w Faune : destiné à préserver les girafes, les l’Ethiopie et l’Erythrée. On y trouve 42 espèces
éléphants et même quelques rares rhinocéros de mammiféres et 167 espèces d’oiseaux.
noirs. w w Visite : encore difficilement accessible.
w w Visite : aucune infrastructure n’existe pour
Parc national de Yabeloce nouveau parc.
(Voir la partie « Le Sud »)
Parc National d’Alatish w w Situation : à 565 km au sud d’Addis-Abeba
w w Situation : à 970 km au nord-ouest vers la frontière kenyane.
d’Addis-Abeba. w wCaractéristiques : la superficie de
2 2w w Caractéristique : 2 665 km de végétations 2 500 km couvre une zone de savane arbustive
de type alpin et de forêt. entre 1 400 et 2 000 m d’altitude.DÉCOUVERTE
51SURVOL DE L’ÉTHIOPIE √
w w Faune : également créé pour préserver on y trouve également 91 espèces d’oiseaux.
le bubale de Swayne dont la population est w w Visite : aucune infrastructure n’est prévue
en constante décroissance, le sanctuaire mais excursion possible de Sodo.
abrite également koudous, dik-diks, zèbres
et gerenuks, ainsi que 210 espèces d’oiseaux. Sanctuaire de Babillé
w w Visite : l’excursion vers le parc peut w w Situation : à 600 km de la capitale, au sud
s’organiser à partir de la ville de Yabelo à de la « vallée des Merveilles », le sanctuaire
proximité (10 km). est très isolé.
w wCaractéristiques : la superficie de Sanctuaire de Senkélé
26 982 km recouvre une végétation
semi(Voir la partie « Le Sud-Ouest ») aride entre 1 000 et 1 800 m d’altitude.
w w Situation : à 340 km de la capitale, près w w Faune : cette zone fut sanctuarisée
de la ville de Sodo, sur la route d’Arba Minch. dans l’espoir de protéger une sous-espèce
2w w Caractéristiques : 54 km de savane endémique d’éléphant, le Loxodonta africana
entre 2 000 et 2 120 m d’altitude. orleansi, qui erre en petit nombre sur ce
territoire, victime malgré lui de ses précieuses w w Faune : le sanctuaire est destiné à la
défenses.protection d’une petite population de bubales
de Swayne (entre 600 et 800), espèce w w Visite : aucune structure n’est à disposition
endémique rare et aujourd’hui en danger. de qui voudrait s’aventurer à la recherche de
Outre quelques hyènes, chacals et caracals, ce spécimen rare.
FAUNE ET FLORE
De par son isolement, sa topographie Néanmoins, à l’heure où le Kenya tire sa
accidentée très particulière et la diversité renommée de l’importante population de ses
climatique qui l’accompagne, l’Ethiopie est grands mammifères, l’Ethiopie a une sérieuse
un véritable havre pour la biodiversité, ou carte à jouer sur sa diversité écologique qui
– devrait-on dire – a été, car les activités a la particularité de compter de nombreuses
humaines plus ou moins anarchiques (agri- espèces endémiques. Les véritables
sancculture, déforestation, braconnage, guerres, tuaires de cette vie sauvage se trouvent
déplacement de populations, construction de majoritairement là où la pression humaine
barrages...) ont porté un sérieux préjudice sur l’environnement est restée faible ou nulle,
à cette architecture écologique au sein de en raison d’une accessibilité difficile ou d’un
laquelle plusieurs espèces animales (lions, climat hostile. C’est donc essentiellement vers
rhinocéros, éléphants notamment) et végétales les hauts sommets des massifs du Balé, de
ont eu particulièrement à souffrir. l’Arsi et du Simien, et les basses terres moins
L’eucalyptus
Au cours des trente dernières années, près de 80 % des forêts éthiopiennes ont été
décimées pour répondre aux besoins en combustible et en bois de construction. On
estime que 150 000 à 200 000 ha de forêts sont détruits chaque année dans le pays.
L’Autorité de protection de l’environnement (EPA) est l’administration responsable
au niveau national du combat contre la désertification et la sècheresse. A la fin du
eXIX siècle, des eucalyptus d’Australie et de Madagascar furent introduits pour lutter
contre la déforestation. Ainsi, l’eucalyptus fut l’arbre salvateur de la capitale
AddisAbeba qui, sans lui, aurait été délocalisée plus à l’ouest, à Addis-Alem. Pourtant, ces
arbres au développement très rapide ont eu un effet négatif sur l’environnement. La
faune endémique ne les apprécie guère et rien ne pousse autour de leurs racines (à
cause de leur grande consommation en eau), si bien que les forêts d’eucalyptus ne
font que précipiter l’appauvrissement des sols. Aujourd’hui, et pour assurer un meilleur
équilibre naturel, le reboisement doit miser sur la diversité des espèces et s’appuyer
notamment sur la recolonisation des essences autochtones.52 ® SURVOL DE L’ÉTHIOPIE
fertiles, que botanistes et passionnés de vie semi-désertiques, et seul le mâle porte des
sauvage doivent porter leur attention, avec cornes en forme de « S ». Parmi les grandes
l’espoir raisonnablement fondé de découvrir antilopes, pouvant atteindre un mètre au garrot,
des espèces non encore répertoriées. Les aux cornes arquées, on compte 4 espèces de
régions humides et les lacs de la vallée du cobs. Le cob de Buffon et le cob lechwe ne se
Rift sont également des lieux privilégiés pour trouvent que dans le parc de Gambela, alors
l’observation de la vie animale. que le cob des marais se concentrerait au
Notre propos n’est évidemment pas de donner sud-est du pays et le long de la rivière Wabe
ci-dessous une liste exhaustive de la faune Shebelle. Beaucoup plus commun, le cob
éthiopienne, mais seulement un aperçu, d’une defassa a un territoire s’étendant des parcs
part, des espèces à la fois les plus communes du sud jusqu’à la réserve de Yangudi Rassa.
et faciles à observer, d’autre part, de celles Le nagor et le redunca de montagne, plus
qui sont les plus atypiques et qui nécessitent rare, complètent cette famille. Les antilopes
parfois une traque patiente mais passionnante. les plus majestueuses sont représentées par
Si la faune éthiopienne est assez comparable l’oryx aux longues cornes droites et par les
à celle que l’on trouve en Afrique de l’Est petits et grands koudous, reconnaissables
(spécialement dans la vallée du Rift et sur la aux rayures blanches striant leur robe grise
frontière kenyane, avec des concentrations et à leurs cornes spiralées, et fréquents dans
d’animaux moins importantes), sa particularité les grandes plaines et la brousse épineuse de
réside dans des affiliations au Moyen-Orient et l’Awash. Le guib harnaché, répandu dans divers
dans un fort degré d’endémisme s’expliquant habitats de forêt et de savane arbustive, est
par l’isolement de certaines régions d’habitats plus commun que le guib de Ménélik, espèce
similaires. vivant essentiellement dans les montagnes du
Balé et du Simien. Enfin, le nyala de montagne
Mammifères constitue, avec le grand koudou, le plus beau
L’Ethiopie compte quelque 242 mammi- trophée, avec ses cornes spiralées pouvant
fères terrestres répertoriés à ce jour, dont mesurer jusqu’à 115 cm.
28 sont endémiques. Les grands mammi- w w Parmi les prédateurs carnassiers, les
fères africains, tels qu’éléphants, girafes et hyènes sont particulièrement communes,
rhinocéros, ne comptent plus que quelques même si elles préfèrent le couvert de la nuit
représentants, regroupés principalement dans pour circuler. L’espèce tachetée, plus
impoles régions isolées du sud-ouest du pays où sante que sa cousine rayée, est considérée
se regroupent également les troupeaux de comme le plus grand carnivore d’Afrique après
buffles. En revanche, les hippopotames sont le lion, la femelle pouvant peser jusqu’à 80 kg.
encore nombreux à peupler les grands lacs Des grands félins présents en Ethiopie, tels
et les rivières, où ils voisinent fréquemment que lion, guépard et léopard, ce dernier est
avec une vaste population de sauriens, en sans doute celui qui compte le plus d’individus
majorité des crocodiles du Nil, dont les plus mais, comme ses compères, il se fait plus
impressionnants spécimens peuvent dépasser que discret même dans ses zones d’habitats
les 6 m et peser une tonne. identifiées. Pouvoir observer l’un de ces trois
w w La famille des antilopes compte en princes de la faune africaine relève donc de
Ethiopie de nombreux représentants qu’il est la chance et constitue un moment qu’il faut
relativement aisé de différencier à leur taille et savoir apprécier. Les trois espèces de
chaà la forme de leurs cornes. Parmi les antilopes cals africains – doré, à chabraque et à flanc
miniatures, l’oréotrague fréquente les terrains rayé – s’observent surtout au petit matin. Les
rocheux accidentés, tandis que l’ourébi et le chacals partagent les territoires de savane
céphalophe couronné préfèrent les savanes avec un proche cousin, l’otocyon, ou chien
humides. Plus petit encore, le dik-dik se ren- oreillard, reconnaissable à ses très grandes
contre dans les habitats de brousse épineuse et oreilles et qui a la particularité d’être
exclusivea la particularité de vivre en couple monogame. ment insectivore. Prédateurs essentiellement
De taille moyenne et aux cornes élancées, les nocturnes et solitaires, serval, chat sauvage,
gazelles de Soemmering et les gazelles de civette et caracal offrent moins d’occasions
Grant se répartissent sur des territoires de de se laisser approcher. Enfin, le renard / ou
plaines à herbe rase. Le gerenuk, ou gazelle loup d’Abyssinie est présent uniquement au
de Waller, appelée gazelle girafe en raison de Simien et au Balé ; il est visble à partir de
son très long cou, se rencontre dans les zones 3 500 m d’altitude.53Sept espèces endémiques
emblématiques
w w Lion d’Abyssinie. Aussi appelé lion de w w Renard d’Abyssinie. Egalement appelé
Judah, ce félin à crinière noire endémique à la chacal rouge ou loup du Simien, il vit dans
région est un symbole fort du pays. L’empereur les régions alpines entre 3 000 et 4 500 m
Haïlé Sélassié en avait fait son emblème d’altitude. Aujourd’hui rare dans le massif du
royal. Le patrimoine génétique des lions abys- Siemen, on le rencontre plus facilement dans
siniens fait encore l’objet de débat parmi les les montagnes du Balé, en particulier sur le
scientifiques, mais pour les Ethiopiens, aucun plateau de Sanetti.
doute, il est unique. Il est aujourd’hui menacé w w Ibex Walia. Cette espèce de bouquetin
par une destruction programmée de son habi- qui a frôlé l’extinction reste encore l’animal
tat naturel, avec l’expansion des villages et des le plus menacé d’Ethiopie. On le trouve sur
cultures. Les habitants empiètent régulière- les parois rocheuses et escarpées du Simien.
ment sur le territoire des parcs nationaux par
w w Babouin gélada. Poétiquement baptisé manque de place, et se retrouvent en conflit
« babouin au cœur saignant » en raison d’une avec les lions. En quelques décennies, ils ont
tâche pourpre caractéristique qui illumine pratiquement disparu de la carte, chassés
son poitrail à la fourrure épaisse, le gélada par la pression démographique. Selon une
est un singe pacifiste largement répandu sur étude de 2012, ils seraient environ un millier,
les hauts plateaux. On le rencontre très faci-regroupés dans les zones frontalières du
lement dans le Siemen où il évolue en horde Soudan du Sud, de la Somalie et une poignée
de plusieurs dizaines d’individus.dans les parcs nationaux du centre et de l’est
du pays. Une quinzaine de lions abyssiniens w w Bubale de Swayne. Concentré dans les
sont visibles au zoo d’Addis-Abeba, enfer- régions de savane boisée et les grandes
més dans de minuscules cages en béton... A plaines, cette espèce d’antilope est
relatiquelques dizaines de kilomètres de la capitale vement rare et peut être observée dans les
éthiopienne, dans les forêts environnantes, parcs de Nechisar et de l’Awash, où elle a fait
la fondation Born Free a recueilli sept lions, l’objet d’une réintroduction, ainsi que dans les
capturés par des villageois ou des militaires sanctuaires de Yabelo et Sankele.
et souvent maltraités. w w L’âne sauvage. Confiné aux régions isolées
w w Nyala de montagne. Cette espèce d’anti- et arides de la dépression du Danakil, cet âne
lope vit à des altitudes supérieures à 3 000 m, dit de Somalie, est difficile à observer, et ce
son habitat se confinant aux zones alpines même dans le parc de Yangudi, pourtant créé
des massifs de l’Arsi et du Balé. en vue de sa conservation.
Les babouins géladas sont endémiques dans le massif du Simien.
© ABDESSLAM BENZITOUNI54 ® SURVOL DE L’ÉTHIOPIE
w w La famille des primates est, elle aussi, Tout aussi imposante, l’outarde de Kori offre
bien représentée, et les espèces arboricoles un spectacle fascinant lors de ses parades
rappellent que le pays est couvert d’épaisses nuptiales : gonflant les plumes de son cou,
et riches forêts. Particulièrement adeptes l’oiseau piétine le sol en tournoyant et vibre de
de ce couvert végétal, le guéréza ou colobe, tout son corps en même temps qu’il glousse.
vêtu d’une houppelande de poils blanche Dans les zones semi-désertiques, il n’est pas
et noire parée d’une queue touffue, voisine rare de la surprendre, immobile à l’ombre
avec le singe vert ou grivet au pelage soyeux d’un arbuste, aux heures les plus chaudes
dont la coloration varie du gris argent au de la journée. Pintades et francolins sont très
vert jaune. Plus rares, les cercopithèques se fréquemment observés le long des pistes.
concentrent dans les zones plus marécageuses w w Au bord des lacs où trône le marabout
au sud-ouest du pays. Trapus et familiers des hideux, cou enfoncé dans les épaules, aigrettes,
territoires de savane, le babouin anubis et le hérons, cigognes et spatules déploient leurs
babouin hamadrya passent le plus clair de leur silhouettes élégantes. Parmi ces échassiers,
temps au sol à la recherche de nourriture, en le tantale ibis, plumage blanc et queue noir
troupes parfois nombreuses. Bien que leur aire satiné, et le jabiru du Sénégal, grande cigogne
de répartition soit beaucoup plus vaste, ces à tête noire et au bec rouge, paraissent
particudeux espèces se laissent facilement observer lièrement majestueux. L’ombrette de Sénégal,
dans le parc de l’Awash. Leur cousin monta- reconnaissable à sa grosse tête en marteau, et
gnard, le gélada, vit essentiellement au-delà le bec-en-sabot, présent uniquement dans les
de 2 500 m d’altitude. marécages de Gambela, constituent chacun à
lui seul une famille de l’ordre des ciconiiformes. w w Parmi la faune des petits mammifères
La grue caronculée s’organise en populations regroupant rongeurs et mustélidés, on retiendra
isolées et vit sur les hauts plateaux à proximité les espèces endémiques que sont le lièvre de
de marais ou dans les zones herbeuses. Sur Stark, la souris des bananiers et le rat-taupe
ces vastes étendues aquatiques, les pélicans géant.
circulent par centaines et les flamants roses Au chapitre d’étrangetés, l’oryctérope au long
des lacs Abijata et Chitu apportent leur teinte museau et le pangolin au corps recouvert
insolite au décor.d’écailles, tous deux fouisseurs friands de
termites, sont strictement nocturnes et donc w w Si l’ibis sacré est un adepte des rivages
très difficiles à observer. lacustres, l’ibis hagedash fréquente aussi
les savanes et les terres agricoles, alors que
Oiseaux l’endémique ibis caronculé, reconnaissable
La richesse ornithologique du pays est telle à son excroissance pendant sous la gorge,
que l’identifier précisément nécessite le s’observe fréquemment sur les hauts plateaux.
recours à des livres spécialisés. Avec plus de La famille des anatidés regroupe une multitude
850 espèces recensées à ce jour, l’Ethiopie est d’espèces de canards, parfois en simple halte
en effet dans ce domaine l’un des pays les plus migratrice, mais aussi le dendrocygne veuf,
gâtés du continent. Les populations d’oiseaux l’oie de Gambie et l’oie d’Egypte au plumage
se concentrent principalement autour des marron orange vif, très courante. La bernache
lacs alcalins de la vallée du Rift, des lacs de à ailes bleues (ou ouette) est, quant à elle,
cratères et du lac Tana, mais aussi le long caractéristique de l’Ethiopie et se trouve à
des cours d’eau et dans les forêts luxuriantes. proximité des zones humides sur les hauts
Avec des populations de 300 à 400 espèces plateaux jusqu’à 4 000 m ; les lacs du Sanetti,
différentes, les parcs d’Abijata-Shalla et de dans le massif du Balé, sont une de ses aires
l’Awash, mais aussi le massif du Balé avec un favorites.
fort degré d’endémisme, constituent des lieux w w Une multitude de rapaces peuple les cieux
d’observation ornithologique très favorables. de sa présence menaçante. Au-dessus des
w w Si l’autruche est sans conteste le plus grand plaines, des lacs, des savanes ou des canyons
des oiseaux et règne sur les plaines semi-arides planent diverses espèces de buses, vautours,
de l’Ouest, deux autres congénères hauts sur faucons et aigles en quête d’une proie. Vautour
pattes ne manquent pas de surprendre les à l’envergure impressionnante, le gypaète
visiteurs. Le serpentaire, ou oiseau secrétaire, barbu projette des os sur les rochers pour
rapace gris pourvu d’une crête de plumes les briser et en extraire la moelle, mais il est
érectiles, se déplace à pas comptés dans la aussi friand de poussins et d’œufs de flamant
savane en quête des serpents dont il raffole. ou d’autruche.DÉCOUVERTE
55SURVOL DE L’ÉTHIOPIE √
w w Parmi les oiseaux à gros bec, le calao Flore
se taille la part du lion. Le calao à bec plat, le Marquée par un fort endémisme, la flore
calao à bec rouge et le calao huppé, identifiable éthiopienne est d’une diversité extraordinaire
à son bec surmonté d’un casque pointu jaune, mais encore peu connue.
sont de gros volatiles qui s’observent en vol ou Durant la période de floraison, en septembre
perchés. Rien de comparable toutefois avec et octobre, de véritables tapis de fleurs jaunes
le calao d’Abyssinie, que l’on voit souvent couvrent les campagnes. Appelées « fleurs
déambuler dans les savanes herbeuses et que de Masqal » (adey abeba, en amharique), en
l’on reconnaît à son casque court et à sa poche honneur à la fête de la Croix célébrée à cette
gulaire rouge ou bleue. Avec le corbiveau époque, elles sont le symbole de la flore
éthiocommun et sa tache blanche à la nuque, les pienne, annonçant le retour de la période sèche
corvidés comptent une espèce endémique. et le temps des moissons. Certaines fleurs qui
w w Chez les oiseaux de taille moyenne, le poussent sur les hauts plateaux sont communes
pigeon roussard, masqué de rouge autour à d’autres zones au climat tempéré, comme les
des yeux, est très répandu alors que le pigeon mourrons, de couleur rouge ou bleue. Plus en
à poitrine jaune se trouve surtout dans la région altitude et particulièrement répandus dans le
du Tigré. Les touracos masqués et cendrés, Balé, l’aloès, plante à petites clochettes, et le
reconnaissables à leur huppe pelucheuse, se Knifolia foliosa, en forme de flambeau, déploient
rencontrent parfois dans les forêts claires leurs couleurs rougeoyantes.
d’acacias. Le perroquet à face jaune et les Caractéristique des zones habitées de moyenne
inséparables d’Abyssinie d’un vert fluorescent altitude, l’euphorbe, une sorte de cactus à la
sont deux espèces endémiques. structure de candélabre, est souvent utilisé
en guise de clôture autour des maisons ou w w Des noms comme guêpier à gorge rouge,
des champs.à gorge blanche ou guêpier écarlate, amarante
Les régions de montagne sont caractéri-commun, astrild cordon-bleu, souimanga à
sées par une végétation de bruyères de la poitrine rouge ou à ventre jaune, sénégali
becfamille Erica, parsemée de nombreuses fleurs de-corail donnent une idée de l’étendue de la
multicolores endémiques et d’immortelles et palette chromatique. Parmi ces petites touffes
dominée par le lobélia géant.de couleurs, rolliers, tisserins et pique-bœufs
Les forêts, particulièrement denses dans le abondent. L’étourneau métallique et le spréo
Sud-Ouest et dans le massif du Balé, comptent brillent de teintes changeantes selon la lumière,
une grande diversité d’essences, parmi tandis que les veuves de Fischer, dominicaines
lesquelles le ficus, le Cipresus, le Hagenia abys-et à collier d’or impressionnent par leur queue
sinica appelé kosso, ou le Juniperus. L’imposant déployée en une sorte de traîne majestueuse.
figuier sycomore ou le tulipier de Gambie, Parmi les 4 espèces de martins-pêcheurs,
reconnaissable à ses grosses fleurs orangées, l’alcyon pie noir et blanc s’observe souvent en
sont également des essences communes. Dans vol stationnaire au-dessus des flots, tandis que
le martin-chasseur du Sénégal, au dos bleu roi les régions plus arides, l’acacia est le dernier
électrique, vit plutôt en lisière de forêt. Enfin, arbre à résister au milieu d’une végétation
et c’est sans doute le plus impressionnant, des arbustive dominée par le Balatines aegyptica
myriades de passereaux, de gobe-mouches et aux impressionnantes épines.
de colibris (appelés ici souimangas) déploient L’acclimatation de nombreuses espèces
un arc-en-ciel de couleurs au cœur des forêts végétales européennes fait d’Addis-Abeba une
et jusque dans les villes. capitale très fleurie, dominée par l’omniprésent
On ne se lasse jamais du ravissement que eucalyptus, essence elle aussi introduite et
procure ce spectacle sans cesse renouvelé. qui a rapidement proliféré.
CITY TRIP
BY
plus d’informations sur
www.petitfute.com
WEEK-ENDS ET
COURTS SÉJOURS
LA PETITE COLLECTION QUI MONTEHistoire
ment ont été mises au jour en Ethiopie. C’est Les premiers Éthiopiens
sur le site de Melka-Kunturé, sur le cours Considérée un temps comme le berceau de
supérieur de l’Awash, que sont étudiés l’humanité, jusqu’à ce que de nouvelles
découcinquante sites qui témoignent d’occupa-vertes dans le bassin du lac Tchad révèlent de
tions successives par des tribus de chasseurs plus anciens ossements, l’Ethiopie demeure
maîtrisant la taille de l’outil, comme le biface, une des plus anciennes zones de peuplement
et l’usage du feu.humain connues à ce jour.
Le développement d’une industrie lithique plus C’est probablement entre 4 et 3 millions
élaborée suit la lente évolution vers l’Homo d’années qu’apparaissent les premiers
sapiens qui, des basses terres, se répand hominidés, dans la vallée du Rift et plus
progressivement vers les hauts plateaux particulièrement le long de la rivière Awash,
jusqu’à établir le contact avec les cultures région à cette époque giboyeuse et couverte ede la vallée du Nil. Dès le VIII millénaire av.
d’épaisses forêts. En 1974, près de Hadar, les J.-C. se développent des sociétés de
chaspaléontologues Donald Johanson et Maurice seurs-cueilleurs qui se sédentarisent peu à
Taïeb mettent au jour le squelette fossilisé peu et vont évoluer en sociétés d’agriculteurs
de la plus célèbre ancêtre de l’humanité, et d’éleveurs. Alors qu’un certain nombre de
qui entrera dans l’histoire sous le nom de plantes cultivées, comme le blé ou l’orge,
Lucy. Classée dans la famille Australopithecus proviennent d’Egypte par la vallée du Nil,
afarensis, Lucy appartient à un groupe d’ho- d’autres, qui constituent encore aujourd’hui
minidés présentant un curieux mélange de la base de l’alimentation traditionnelle, sont
caractères simiens et humains, certes bipèdes typiquement indigènes. C’est le cas du tef,
mais menant une vie partiellement arboricole. de l’enset, de certaines variétés de sorgho
Les premières traces de l’Homo habilis, plus et du café.
proche de l’homme moderne par sa capacité Si l’Ethiopie semble donc avoir eu un
déveà confectionner des outils rudimentaires, ont loppement original de passage à l’agriculture,
été identifiées dans la région du lac Turkana les données permettant de relier la période
et datées de 2,5 millions d’années. Après son néolithique aux premiers témoignages de
extinction progressive, apparaît l’Homo erectus l’histoire sont extrêmement minces, ce en
suivi de l’Homo sapiens, entre 1,7 million à quoi le pays demeure un formidable champ
200 000 ans, dont plusieurs aires de peuple- d’investigations.
Émergence, domination
et déclin du royaume d’Axoum
De Yéha à l’émergence d’Axoum
eC’est au III millénaire av. J.-C. qu’apparaît
dans les textes égyptiens la mention du pays
de Pount, d’où proviennent de très nombreux
produits précieux, tels l’encens, la myrrhe,
l’ivoire et les épices. Cette contrée, bien que
mystérieuse et qui pourrait couvrir l’Erythrée
actuelle et la région du Tigré, devient peu à
peu une base commerciale pour les Perses, les
Grecs et les Sabéens. Ces derniers, installés
au Yemen actuel, traversant la mer Rouge au
eX siècle av. J.-C., s’établissent sur les côtes
puis, ayant noué le contact avec les
populations locales au parler sémitique proche,
créent le royaume de Damat, entre 800 et
500, qui étend sa domination sur l’est du Tigré
depuis sa capitale Yéha. Du mélange de ces
peuples va naître une civilisation sans égale
Obélisque d’Axoum.
© ALAMER – ICONOTEC

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.