Haute-Savoie 2016 Petit Futé (avec photos et avis des lecteurs)

De
Publié par

Eté comme hiver, la Haute Savoie offre une diversité d'activités sportives et de loisirs qui vous seront toutes indiquées : montagne et nature, avec bien sûr le Massif du Mont Blanc et ses nombreux alpinistes et grimpeurs, un tourisme vert qui attire les amateurs de golf, VTT, randonnées pédestres; les plaisirs autour de l'eau avec les lacs d'Annecy (le plus pur d'Europe) et Léman pour les plaisirs nautiques et les vues panoramiques; la remise en forme avec les stations thermales d'Evian et Thonon Les Bains qui attirent de nombreux touristes; les sports d'hiver avec 4 grands domaines skiables et 49 stations de sports d'hiver pour le département; Enfin, le tourisme d'affaire connaît une forte progression grâce notamment aux infrastructures.
Publié le : mercredi 18 novembre 2015
Lecture(s) : 116
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782746997622
Nombre de pages : 388
Prix de location à la page : 0,0037€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

2016
Haute-Savoie
www.petitfute.comBienvenue
en Haute-SavoieEDITION
Directeurs de collection et auteurs  : Dominique AUZIAS
et Jean-Paul LABOURDETTE
Responsable d’édition  : Régis BRUGERE e nouveau millésime de ce Petit Futé Haute-Savoie 
Auteurs : Christine GIL, Karine DESPREZ, Bianca GAY-FULCONIS,
chamboule sa sortie pour paraître à l’heure où les feuil- Laetitia STEIMETZ, Régis BRUGERE, Sophie GARNIER NICOT,
Caroline LIAULT, Anthony SEREX, Catherine BIGAUT-MAGNIN, Llages ont revêtus leur manteau d’automne et où les premiers
Jean-Paul LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter flocons parent déjà les sommets de plus de 1 500 mètres
d’altiDirecteur Editorial  : Stéphan SZEREMETA tude. Ce guide vous propose une balade saisonnière, de pics aux
Rédaction France : François TOURNIE, Perrine GALAZKA, neiges éternelles en forêts et alpages apaisants, de rivières aux Talatah FAVREAU, Bénédicte PETIT
gorges profondes en lacs aux douces rives, à travers les vallées Rédaction Monde : Patrick MARINGE, Caroline MICHELOT,
Morgane VESLIN, Pierre-Yves SOUCHET, Leena BRISACQ verdoyantes d’un département riche en sites remarquables.
Niché contre la barrière des Alpes, le patrimoine naturel de la FABRICATION
Haute-Savoie est exceptionnel ! Immanquable, le majestueux Responsable Studio  : Sophie LECHERTIER
assistée de Romain AUDREN mont Blanc (4810 m), sommet le plus haut d’Europe, ce «pâtre
eMaquette et Montage : Julie BORDES, Élodie CLAVIER, blanc des monts tumultueux» fascine depuis le XVIII siècle. C’est
Sandrine MECKING, Delphine PAGANO, Laurie PILLOIS à Chamonix qu’est né l’alpinisme et qu’ont été organisés, en 1924,
Iconographie et Cartographie : Audrey LALOY
les premiers Jeux Olympiques d’Hiver. Et la prestigieuse Megève
WEB ET NUMERIQUE est considérée comme la plus ancienne station de sports d’hiver
Directeur Web : Louis GENEAU de LAMARLIERE des Alpes. L’occasion de s’essayer aux nouvelles glisses, skicross,
Directeur technique : Lionel CAZAUMAYOU VTT sur neige, kitesnow, speedriding, wingjump, snake gliss et Chef de projet et développeurs  : Jean-Marc REYMUND,
yooner ; ou encore, à l’olympique biathlon conjuguant tir et ski Cédric MAILLOUX, Florian FAZER et Anthony GUYOT
Community Manager : Cyprien de CANSON nordique. A la carte des loisirs d’hiver s’invite aussi la pratique du
chien de traineau qui étend sa renommée grâce à la fabuleuse DIRECTION COMMERCIALE
Grande Odyssée Savoie Mont Blanc ; mais encore, le skijoëring Directrice des Régies : Caroline CHOLLET
et la cani-rando. Les sportifs de l’extrême leur préféreront le Responsable Régies locales  : Michel GRANSEIGNE
Pass’portes du soleil MTB, le Trail du Mont-Blanc ou la Maxi Race Relation Clientèle : Vimla MEETTOO et Sandra RUFFIEUX
Chefs de Publicité Régie nationale  : Caroline AUBRY, du lac d’Annecy. Vue du ciel le panorama n'est pas mal non plus,
François BRIANCON-MARJOLLET, Perrine DE CARNE MARCEIN, en parapente, ULM, autogyre ou en montgolfière depuis Annecy,
Caroline GENTELET, Florian MEYBERGER, Caroline PREAU
Praz-sur-Arly, Megève et Grand-Bornand. La Haute-Savoie, c’est
REGIE INTERNATIONALE aussi des sources aux eaux curatives dans les stations thermales
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET, de Saint-Gervais ou Thonon ; et Evian aux croisières en bateau à
Guillaume LABOUREUR assistés d’Elisa MORLAND
roues à aubes, barque latine ou bateau électro solaire sur le Léman.
DIFFUSION ET PROMOTION Quant aux eaux limpides des nombreux lacs alpins et rivières, la
Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET baignade et les activités d’eau vive – sur la Dranse et le Fier – et assistée d’Aissatou DIOP, Alicia FILANKEMBO
nautiques – sur le lac d’Annecy -, sont à privilégier pour mieux Responsable des ventes  : Jean-Pierre GHEZ
assisté de Nathalie GONCALVES les découvrir. Le tour d’horizon ne serait pas complet sans évoquer
Relations Presse-Partenariats  : Jean-Mary MARCHAL la culture savoyarde aux influences françaises et transalpines qui
a forgé l’identité des Hauts-Savoyards. Elle s’exprime dans son ADMINISTRATION
patrimoine historique et religieux, des sites classés ; dans sa Président : Jean-Paul LABOURDETTE
gastronomie locale et ses produits de terroir ; mais aussi dans Directeur Administratif et Financier : Gérard BRODIN
Directrice des Ressources Humaines : Dina BOURDEAU les nombreuses manifestations culturelles et musicales, plus
assistée de Sandra MORAIS contemporaines. Que l’on se laisse gagner par l’ivresse de ses
Responsable informatique  : Pascal LE GOFF cimes ou qu’on lui préfère la douceur de ses pénéplaines et de ses
Responsable Comptabilit é: Valérie DECOTTIGNIES rives balnéaires, c’est la diversité et la richesse de son territoire assistée de Jeannine DEMIRDJIAN, Oumy DIOUF,
qui fait de la Haute-Savoie un des départements touristiques les Christelle MANEBARD
Recouvrement : Fabien BONNAN assisté de Sandra BRIJLALL plus attractifs de France ! Alors, bonne visite !
Standard : Jehanne AOUMEUR
L’équipe de rédactionPETIT FUTE HAUTE-SAVOIE
Petit Futé a été fondé par Dominique AUZIAS.
Il est édité par Les Nouvelles Editions de l’Université
18, rue des Volontaires - 75015 Paris.
& 01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 E - RC PARIS B 309 769 966 IMPRIMÉ EN FRANCE
Couverture : © Andreas Andersson - iStockphoto / © larik_
malasha - iStockphoto
Impression : IMPRIMERIE CHIRAT - 42540 Saint-Just-la-Pendue
Dépôt légal  : 12/12/2015
ISBN : 9782746992610
Pour nous contacter par email, indiquez le nom de famille
en minuscule suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.comSommaire
Produits du terroir.....................................36Découverte Alcools et spiritueux ................................42
Stages et cours de cuisine......................42
Carte d’identité .................................... 8
Sports et loisirs ..................................43Les immanquables ............................... 8
Activités de plein air.................................43Haute-Savoie ................................................ 8
Chasse, pêche et nature .........................47Nature ................................................. 16
Dans les airs.................................................48Géographie16
Sports d’hiver .............................................49Faune et lore .............................................. 23
Sports à sensation ....................................50Économie ............................................ 28
Bien-être et remise en forme ................50Ressources naturelles ..............................28
Festivals et manifestations ...............51Agricultur .......................................e ............ 28
Haute-Savoie ..............................................51I ndustries .....................................................28
Tertiaire .................. 28
T ourisme ....................................................... 29
De lieux en lieuxHistoire ...............................................29
Préhistoir .......................................e ............. 29
Haute-Savoie .....................................62Antiquit ......................................................é 29
Annecy et le lac .......................................... 62Moyen Age ..................................................30
Annemasse ............................................... 124De la Renaissance à la Révolution ....... 30
e Avoriaz ....................................................... 131De la Révolution au X siècleXI ............. 31
Bonneville ................................................. 136Patrimoine et traditions .................... 32
Les Carroz .................................................. 142Patrimoine cultur ...................................el 32
Chamonix-Mont-Blanc ......................... 147Patrimoine architectur .........................al 32
Châtel ......................................................... 182Traditions et modes de vie ....................33
Le département gourmand ..............35 La Clusaz .................................................... 190
Spécialités locales .....................................35 Cluses 203
L'été à Praz de Lys Sommand.
© Laurence GIRARDL’Aiguille du Midi.
Combloux ................................................. 206 Thônes ....................................................... 334
Les Contamines-Montjoie ................... 210 Thonon-les-Bains ................................... 345
Évian-les-Bains ........................................ 213
Flaine .......................................................... 230
Frangy ........................................................ 232 Organiser son séjour
Les Gets............... 234
Se rendre en Haute-Savoie .............368Le Grand-Bornand ................................. 245
En avion ..................................................... 368Megève ...................................................... 260
En train ....................................................... 368Morillon ..................................................... 269
En bateau .................................................. 368Morzine 271
En voiture 369Praz- de -L ys-Sommand ......................... 283
Circuler en Haute-Savoie ................369Praz-sur-Arly ............................................. 290
En bus ......................................................... 370La Roche-sur-Foron ............................... 294
Logement .........................................370Rumilly ....................................................... 300
Oices de tourisme ............................... 371Saint-Gervais-les-Bains ........................ 312
Saint-Julien-en-Genev ....................ois 317 Médias ........................................................ 371
Sallanches ................................................. 322 S’informer sur la Haute-Savoie .......371
Samoëns .................................................... 328 Index .................................................379
L accès direct à la plage h espace fumeurs p jardin ou parc
a bar i établissement non-fumeurs q jeux
b blanchisserie j fitness r lave-linge / laverie
c climatisation k golf miniature location de vélos
d discothèque l handicap malentendant t magasin d’alimentation
e distributeur d’argent m p malvoyant u navette aéroport
f eau potable n handicap mental v pêche
g équitation o p moteur w piscine intérieure
© Ogphoto – fotoliaD A
D
D912
D
D
A
D
D
D
D
Vers Lyon
D1205
A
D
Arve
D
N SUISSE
O
E
Yvoire
ExcenevexS
SciezChenssur-Léman BonnafraiAin
Douvaine
Perrignier
Ballaison
Haute-Savoie
Machilly
Saxel
St-Cergues
Boëg
GENÈVE
Annemasse
Étrembières
Fillinges
St-Julienen-Genevois Reignier ContamineBossey
s. Ar
Archamps Faucigny
Neydens La Muraz Cornier BonnevillePrésilly le Sappey Amancy
Vers Arbusigny la
Roches.-ForonJonzier Andilly St-Blaise La Chapelle- St-Sixt
Rambaud St-PierrCruseillesCopponex en-Faucign
OrangeChaumont Groisy
Sallenôves
ThorensGlières
Frangy Montagne de
Sous-DineAviernoz
2004 mla
BalmeClermont de-Sillingy
St-MartinBellevue
VaulxSeyssel VillazAin
Annecyle-VieuxHauteville- Lovagnysur-Fier AlexANNECY
Veyrier-du-LacVallières SeynodSâles ThônesBluffyMoye ChavoireGorges du
ManigodMenthonFier St-BernardRumilly Sevrier
Boussy Lac TalloiresÉpagny
d'AnnecyMarigny- St-Jorioz AngonSt-Marcel Forêt du Duingt MontminSemnoz
Alby-St-Félix Serravals. Chéran Lathuile
MaGruffy Doussard
Leschaux
Cusy
FavergesGiezLac
du Bourget
Seythenex
Savoie
914083681526046218950992110406053920100102991011115011025111981640110992280522
D907
D
A41
Rhône
D
D
D
Usses
D
D
D
D909
D
D
D
N1
M
o
n
t


S
a
l
è
v
e

MMMM
D
oooonnnn
tag
A41
ne
Vers Lausanne
d
u
S
D
e
m
D
n
oooo
zzzz
Vers Aix-les-Bains,
Chambéry
Vers Aix-les-Bains,
Chambéry
D
RhôneD12
D1205
A40
e
c
a
l
G
D902
e
d
Tunnel du Mont Blanc
r
e
Arve
M
D22
D902
A40
D907
A40
Vers A9, Lausanne
D909
MeillerieEvian- Tourronde St-Gingolphles-Bains AutorouteA m p h o n
les-Bains N ationaleNeuvecelle
T h o o n DépartementaleT h o n o n
St-PaulPic deB n en-Chablais PréfectureChampanges
MémiseB n x Sous-préfecture
MargencelExcenevex Ville, village
Sciez Sortie d’autorouteVacheresse
Bonnafrait La Vernaz Station de skila
ChapelleVailly d'AbondanceGorges du P.Perrignier
du Diable
Lullin
Pic deAbondance Châtel
Morclanle BiotBellevaux
Habère- Les Alpes St-Jean-d'AulpsPocheHabère- du Lémanxel Lullin
Hirmentazs
B o g AvoriazMontriond SUISSE
Bogève Roc d'Enfer Morzine
2244 m
Le Praz- les Gets
de-Lysillinges
Viuzen-Sallaz Mieussy Col de JouxSt-Jeoire
Plane
Contamine- Taninges
s. Arve
VerchaixFaucigny SamoënsMorillonAyseBonneville Plateau Cirque duAmancy Thyez
des Saix Fer à ChevalVougy
Cluses Arâches-D1205 Sixt-la-Frasse Fer-à-Cheval Vallorcine
les
Carroz-
d'Arâchesierreu g n y Mont Buet
Tête du PréMagland 3099 m
des SaixFlaine
2113 m la Tête ArgentièreLe
Petit-Bornandà l'Aneles-Glièresontagne de
Aiguille
Verte 4122 mCol de la
Plateaud'AssyColombière
Passy
le Bréventle Grand-Bornand MtSallanches Chamonix2526 m DolentSt-Jean- Cordon 3820 mde-Sixt
Combloux
St-Gervaisles-Bains Aiguille du Midila Clusaz les Houches 3842 m Aiguille
Megève du Géant
anigod St-Nicolas- 4013 m
de-Véroce
Mont-Blanc
Praz- 4807 m
sur-Arly les
ContaminesMontjoieFlumet
Le Bouchet
Marlens
Ugine Tête Nord
des Fours 2756 mv g Savoie
0 30 km
Reproduction interdite
Jean-Baptiste Nény
Juin 2012

D1005
N
A
Arve
Vers A9, Lausanne
e
M
É
L
h





C
N205
A
c
L
n
a
l
B
e
D907
é
l
C
ha
l
îne
d
a
u
V
Ba
r
D909
g
y
Ch

ne
Vers A9, Lausanne
du
R
ep
o
s
D1212
C
o
hai
i
ne
r
d
s
s
es
e
e
D1506
Ar
a
g
s
v
s
i
s
u
a
o
r
o
R
J
s
D903
s
Vers Albertville
e
e
l
l
d
i
n
u
g
a
r
i
A
G
s e r e
i c a
e ë
e r e
s i a - s e l
-l l
- iParapente sur le Salève.
© STS-JMF-7byaero.comDécouverte
Carte d’identité 08
Les immanquables 08
Nature 16
Économie 28
Histoire 29
Patrimoine et traditions 32
Le département gourmand 35
Sports et loisirs 43
Festivals et manifestations 518 CARTE D’IDENTITÉ
Carte d’identité
w Numéro : 74 w Nombre de communes : 294 communes
erw Population (INSEE au 1 janvier 2015) : w Région – départements la composant : Région
777 356 habitants Rhône-Alpes ; 9 départements : Ain, Ardèche, Auvergne
er(au 1 janvier 2016), Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie, w Démographie : une progression annuelle d’environ
Haute-Savoie1,4 % depuis 2007. 418 631 habitants ont entre 20 à
59 ans et 195 111 ont moins de 20 ans. w Point culminant : Mont-Blanc, 4810 mètres
2w Densité : 170 habitants/km d’altitude
2w Superficie : 4 388 km w Cours d’eau principal : L’Arve (107 km) prend
sa source dans le massif du Mont-Blanc et se jette w Arrondissements avec
préfecture/sous-préfecdans le Rhône.tures : Annecy ; Bonneville, Saint-Julien-en-Genevois,
Thonon-les-Bains
Les immanquables
Vous avez rêvé de découvrir la Haute-Savoie, ses sites surplombant Chamonix. Ouverte en 1924, la compagnie
naturels remarquables, et de pénétrer l’âme de ce pays de n’a cessé d’améliorer ses équipements et les conditions
caractère ? Nous avons sélectionné des visites incontournables d’accueil de ses visiteurs. Les multiples terrasses offrent
pour établir l’itinéraire idéal de ceux qui voudraient aller à une vue panoramique sur le massif et ses versants italiens
l’essentiel ! Du Mont-Blanc mythique aux forêts des Bauges, et suisses. Et depuis 2014, après une série de travaux, la
en passant par les alpages des Aravis et des rives du Léman passerelle suspendue et sécurisée permet de rejoindre
au lac d’Annecy, sept sites à ne pas manquer entre nature la galerie du Mont-Blanc qui longe maintenant le Piton
extrême, patrimoine régional et lieux de charme ! Central. A ne pas manquer : l’Espace Vertical, le musée
de l’alpinisme le plus haut du monde, ainsi que l’Espace
Mont-Blanc et la terrasse Rebuffat pour un panorama
unique sur le glacier du Tacul et la Vallée Blanche. Au Haute-Savoie centre du piton, un ascenseur conduit à la terrasse
sommitale de l’Aile du Mont-Blanc (3 842 m). L’espace
panoramique abrité y dévoile, à 360°, les plus hauts L’aiguille du Midi sommets du Toit de l’Europe (avec vue sur le Mont-Rose,
Site incontournable du massif du Mont-Blanc, on accède le plus haut massif de la Suisse voisine). Le visiteur peu
à l’impressionnante Aiguille du Midi (3 842 m) depuis craintif peut même y expérimenter un Pas dans le Vide®
le centre de Chamonix, en vingt minutes, avec plus de à couper le souffle ! En été, à l’étage inférieur, depuis
2 700 mètres de dénivelé, grâce au téléphérique de la le tunnel qui conduit à l’arête de l’Aiguille du Midi, on
Compagnie du Mont-Blanc. Malgré un tarif élevé mais rejoint la télécabine panoramique Mont-Blanc pour un
justifié... cette montée dans les cimes est unique. On voyage non-stop jusqu’à la Pointe Helbronner en Italie :
accède tout d’abord au Plan de l’Aiguille (2 317 m) : cinquante minutes de survol des séracs et crevasses du
station intermédiaire et point de départ des skieurs, glacier du Géant. Sensations garanties !
alpinistes et randonneurs pour le site du Montenvers.
Un deuxième parcours vous propulse jusqu’au Piton L’AIGUILLE DU MIDI
Nord (3 777 m), la partie la plus impressionnante de la 100, place de l’Aiguille du Midi
montée. On y côtoie le glacier des Bossons et le dôme CHAMONIX-MONT-BLANC
du Goûter avec une plongée vertigineuse sur la vallée. & 04 50 53 22 75
La gare d’arrivée accueille le restaurant le plus haut du www.compagniedumontblanc.fr
monde, Le 3842, ainsi que des boutiques et une terrasse info@compagniedumontblanc.frL'Aiguille du Midi.
© Kikabu - FotoliaLe long du Thiou à Annecy.
© Thierry BURDIN - FotoliaDÉCOUVERTE
Haute-Savoie - LES IMMANQUABLES 11
Drapeau – blason
Créé en 1860, le département de Haute-Savoie n’a pas de blason. Il utilise comme drapeau l’ancien
blason du Duché de Savoie auquel il appartenait : 4 carrés rouges, un à chaque coin, qui forment une
croix blanche centrale à 4 branches symétriques. C’est le même drapeau que pour le département de la
Savoie. Il ne faut pas le confondre avec celui de la Suisse, également rouge et blanc, mais dont la croix
centrale blanche à branches symétriques est au centre d’un grand carré rouge.
Ouvert toute l’année. Fermé un mois en automne : se Bernard et Talloires ; sur sa rive ouest, les communes de
renseigner. Panoramique Mont-Blanc : visite de 2h, ouvert Saint-Jorioz, Sévrier et Duingt, d’où l’on admire les plus
en été seulement. Haute saison : tous les jours de 8h30 à belles vues sur le massif des Aravis. Malgré une apparente
16h30. Horaires variables selon les mois : se renseigner. tranquillité, le lac n’en est pas moins agité en période de
Une benne toutes les 15-30 minutes. Adulte : 57 E (aller- mauvais temps. Il est pourtant un véritable régulateur
retour). Enfant (de 4 à 15 ans) : 48,50 E (aller-retour). des températures hivernales et celles de ses eaux varient
Famille (2 adultes et 2 jeunes) : 171 E. Forfait Aiguille du annuellement entre 3 °C et 25 °C. Mais les roselières et
Midi – Helbronner : 84 E (adulte). Déconseillé aux enfants marais des rives du lac ont vu leurs surfaces diminuer au
de moins de 3 ans. Visite totale : 2 à 3 h. Restauration. fil des ans – ces milieux ont en effet un rôle important de
Boutique. Réservation : de 7 jours à l’avance à la veille du régulation et d’épuration – et sont aujourd’hui protégés.
départ ; en ligne par tél. et aux caisses de la compagnie. Un grand nombre de sports nautiques s’y pratiquent :
voile, aviron, ski nautique, planche à voile, plongée…
Quant à la baignade, elle reste bien souvent le moment Annecy et son lac de détente favori des autochtones. Quoi de plus agréable
A Annecy – la perle des Alpes – et son lac, tout est que d’aller «piquer une tête» un jour de canicule, ou
prétexte à l’enchantement ! Portrait d’un paysage de tout simplement lézarder sur une des plages en herbe
carte postale : ses abords privilégiés sur le lac, auquel (payantes ou non) ? Les sites idylliques de la plage
elle a donné son nom, offrent une vue panoramique municipale de Saint-Jorioz et de la plage La Brune à
exceptionnelle sur la couronne des sommets dentelés Veyrier-du-Lac, et l’attention portée à leur
aménagedu massif des Aravis, et les montagnes du massif des ment, ont été récompensés par le label « Pavillon Bleu »
Bauges qui se reflètent sur un lac paisible, en apparence. pour 2015. Et les plages municipales des Marquisats à
La montagne du Semnoz domine de sa forêt bienveillante Annecy et d’Annecy-le-Vieux sont entièrement gratuites.
la ville d’Annecy pour s’étendre jusqu’à son château et
OFFICE DE TOURISME DU LAC D’ANNECYla jolie vieille ville blottie au pied de ses remparts. Il
Centre Bonlieusurplombe les toits du Vieil Annecy, bordé par la partie
nord du lac et traversé par le canal du Thiou, dans lequel 1, rue Jean Jaurès
se déverse son trop plein. Une vieille ville qui mérite ANNECY
& 04 50 45 00 33amplement son surnom de « petite Venise », en raison
de ses promenades romantiques le long du Thiou, des www.lac-annecy.com
canaux et des quais fleuris. En son cœur, la proue du palais info@lac-annecy.com
de l’Isle se laisse saisir par les photographes exaltés... La Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h45 à
18h. Haute saison : du lundi au samedi de 9h à 18h30. beauté du site incite à la flânerie. Sur les bords du lac,
le parc des Jardins de l’Europe fait face à la romantique Ouvert le dimanche et les jours fériés durant certaines
île aux Cygnes ; le fameux pont des Amours enjambe le périodes de l’année : se renseigner. Visite guidée du vieil
canal du Thiou, pour rejoindre l’esplanade du Pâquier et Annecy par un guide-conférencier : 6,30 E (adulte).
L’ensemble de l’agglomération d’Annecy a reçu le label sa magnifique promenade le long du lac qui mène aux
romantiques Jardins de l’Impérial. Une des plus belles «Pays d’Art et d’Histoire» et, à ce titre, l’office de tourisme
vues sur le lac d’Annecy et ses monts environnants : du lac d’Annecy gère l’offre touristique de l’ensemble des
Parmelan, Veyrier, Dents de Lanfon et Tournette, du communes de l’agglomération d’Annecy, ainsi que les
offices de tourisme des rives est et ouest autour du lac massif des Bornes de la chaîne des Aravis ; Semnoz,
Roc des Bœufs, Arcalod et Trélod, du massif des Bauges. d’Annecy avec six bureaux d’information dont certains
Le lac d’Annecy est le deuxième lac alpin d’origine sont ouverts en haute saison d’été seulement : Annecy,
2glaciaire de France – 27 km  de surface, 14 km de long Veyrier, Menthon-Saint-Bernard, Talloires, Saint-Jorioz
et 3,5 km de largeur maximale, 42 mètres de profondeur et Duingt. L’office de tourisme accueille et informe sur les
avec des trous pouvant atteindre 80 mètres. Il est réputé activités, les manifestations, les hébergements, etc. et
pour être le plus pur d’Europe. Formé de deux bassins propose, via des guides-conférenciers, des visites guidées
qui se réunissent à l’endroit resserré entre Talloires et la dans Annecy et autour de son lac : musées, vieille ville,
presqu’île de Duingt, son grand lac que borde Annecy canaux, Palais de l’Ile, châteaux d’Annecy, de Duingt et
est au nord et son petit lac qui se ferme sur sa réserve de Menthon, réserves naturelles, gorges du Fier, grotte de
naturelle du Bout du Lac à Doussard, au sud. Sur sa rive Seythenex, Ecomusée du lac... Tous les renseignements
est : les communes résidentielles les plus tardivement nécessaires concernant les excursions que vous souhaitez
ensoleillées d’Annecy-le-Vieux, Veyrier, Menthon-Saint- organiser vous-même sont également disponibles.12 LES IMMANQUABLES - Haute-Savoie
Les cartes postales futées !
Pour les amoureux de carte postale, en envoyer peut être parfois compliqué voire
mission impossible. Trouver la bonne carte, un timbre, mais aussi une boite aux
lettres pour éviter de traverser tout l’aéroport en fin de séjour, relève parfois de la
gageure. L’astuce c’est d’utiliser l’Application OKIWI depuis votre smartphone. Vous
sélectionnez l’une de vos photos sur votre téléphone, vous écrivez votre message puis
l’adresse de votre destinataire, seule une connexion wifi est nécessaire. L’avantage,
OKIWI imprime votre carte et s’occupe de l’envoyer directement par la Poste à
votre correspondant. Voilà au moins vous êtes sur d’envoyer une photo qui vous
plaît, et puis surtout qu’elle n’arrive pas deux mois après votre retour. Sur internet
www.okiwi-app.com et disponible sur Appstore et Android Market.
du site naturel, elles offrent un point de vue spectaculaire Le cirque du fer à cheval
pour apprécier le Fier qui sinue et gronde au fil des
Dans la plus grande réserve naturelle de Haute-Savoie, saisons. L’érosion a dessiné avec le temps des curiosités
à environ six kilomètres de la sortie du joli village de géologiques et des profils singuliers : une mer chaotique
Sixt-Fer-à-Cheval, le cirque du Fer à Cheval est l’un de rochers, des empreintes et parfois même des visages.
des plus beaux sites naturels classés des Alpes. Avec Au-delà de la passerelle, la « Clairière des curieux »
ses 30 cascades jaillissant à la belle saison des falaises illustre avec pédagogie les curiosités géologiques alpines
escarpées, l’immense amphithéâtre de verdure résonne rencontrées et le cycle de l’eau, tandis que « L’îlot des
d’un profond murmure. Deuxième cirque montagneux légendes » mêle fiction et réalité dans une parenthèse
de France, après celui de Gavarnie dans les Pyrénées, enchantée (la princesse de Montrottier, les chevaliers et
ce cirque calcaire ferme la vallée est du Giffre par une le dragon du Lapiaz). A noter, le nouvel espace Imagi...
spectaculaire courbe, longue de 4 à 5 km, sur une hauteur Fier : visages et traces sculptés dans la roche s’adressent
de 500 à 700 mètres, laissant le visiteur émerveillé par à notre imaginaire. Pour prolonger encore le plaisir de
tant de puissance et de majesté. Ainsi, d’orages en pluies la découverte, une boutique et une agréable terrasse
diluviennes, d’éboulements en glissements, la nature avec vue sur le château de Montrottier sont prévues
change sa toile tous les ans et impose son spectacle pour rapporter des souvenirs locaux, se désaltérer et se
grandiose à plus de 300 000 visiteurs. Le meilleur moment restaurer (snack service). Une visite inoubliable d’une des
pour parcourir l’agréable sentier d’interprétation qui mène « grandes curiosités des Alpes » à vivre en famille ou en
« au bout du monde » c’est au mois de juin, quand la fonte groupe. Un site touristique unique et incontournable en
alimente les dizaines de cascades de l’hémicycle. Dans le Haute-Savoie, à quelques minutes d’Annecy !
cirque, ce ne sont pas moins de 800 espèces végétales,
LES GORGES DU FIERdes chamois, des bouquetins et de nombreux rapaces qui
30, le Pont-des-Liassesvivent ici à l’année. Sur place, il est possible de louer des
LOVAGNYânes de mi-avril à mi-octobre pour se balader en famille.
Autre site classé à Sixt-Fer-à-Cheval : la cascade du Rouget, & 04 50 46 23 07
www.gorgesdufier.comsurnommée la Reine des Alpes.
info@gorgesdufier.com
CIRQUE DU FER À CHEVAL Fermé du 15 octobre au 15 mars. Basse saison : ouvert tous
Réserve naturelle de Sixt-Fer-à-Cheval les jours et les jours fériés de 9h30 à 18h15 (dernière visite
Route du Frenaley à 17h15). Haute saison : tous les jours et les jours fériés
SIXT-FER-À-CHEVAL de 9h30 à 19h15 (dernière visite à 18h15). Haute saison :
& 04 50 34 49 36 du 15 juin au 10 septembre. Gratuit jusqu’à 7 ans (inclus).
www.sixtferacheval.com Adulte : 5,50 E. Enfant (de 7 à 16 ans) : 3 E. Groupe
ot@sixtferacheval.com (20 personnes) : 4,40 E (enfant : 2,70 E). Visite libre et
Les VTT sont autorisés sur le site avant 12h ou après sécurisée de 1h : document explicatif multilangues. Site
17h. Parking payant au pied du site en été : 2,50 E la naturel aménagé (environ 1h de visite). Restauration (petite
journée. Restauration. restauration snack service). Boutique. Parkings à proximité.
Les gorges du Fier Le mont Blanc
Un spectacle saisissant ! Dans des gorges étroites et C’est un des sites naturels les plus visités au monde !
rugissantes – véritable prodige de la nature –, on Le mont Blanc (4 810 m), aux neiges éternelles, donne
avance sur une passerelle de bois fixée dans la roche, son nom au massif du Mont-Blanc dont il est le point
à plus de 25 mètres de hauteur au-dessus de la rivière. culminant. C’est le plus haut sommet d’Europe ! Il ne faut
L’échelle de ses crues nous montre que cette visite pas le confondre avec le mont Blanc du Tacul (4 248 m)
en pleine nature est plus qu’une simple promenade ! du même massif. Mesuré potentiellement à 4 807 m en
e Aménagées de galeries dès le XIX siècle, en plein cœur 1863, il fait l’objet d’une campagne de mesures tous les DÉCOUVERTE
t
n
e
Haute-Savoie - LES IMMANQUABLES 13
2 ans depuis 2001 : des géomètres experts observent la
modification de la calotte glaciaire et les indications de
variation du climat. Son altitude varie de 4 808 m (en
2003) à 4 810 m environ selon les périodes de canicules
ou non : en septembre 2013, il mesurait exactement
4 810,06 mètres.
e Depuis le XVIII siècle, nombre d’alpinistes du monde
entier tentent de vaincre ce sommet mythique, chaque
année. Les premiers d’entre eux furent deux chamoniards,
en 1786 : le docteur Michel Paccard et le chasseur de
chamois – et cristallier – Jacques Balmat, sous
l’impulsion du scientifique H.-B. de Saussure (qui pensait que
seul un montagnard expérimenté pouvait réussir cette
ascension). Partis le 7 août, de nuit, sans cordes, piolets,
crampons, ni lanternes, seulement équipés de simples
bâtons ferrés, ils parviennent au sommet le lendemain à
18h23. Balmat, dit le mont Blanc, deviendra guide pour
conduire l’expédition organisée par Horace-Bénédicte de
Saussure en 1787. Celui-ci fera connaître cette formidable
ascension au monde entier, à travers la publication
de son récit dans Voyages dans les Alpes. Le 14 juillet
1809, une chamoniarde, dite la Rose du mont Blanc,
Marie Paradis (en compagnie du guide Payot), réussira
la première ascension féminine. Quant à la genevoise
Henriette d’Angeville, surnommée la fiancée du mont
Blanc, elle sera la seconde femme à vaincre le sommet
et laissera à la prospérité des carnets admirables : on la
voit vêtue de tenues excentriques – chapeau de paille,
eredingote, pantalon de zouave... Depuis le XIX siècle,
le mont Blanc est devenu l’une des ascensions les plus
prisées au monde ! Il est aujourd’hui victime de son
succès et devient un véritable objet de consommation
pour certains touristes inconséquents qui oublient
que ces sommets sont rares – il faut respecter cette
nature exceptionnelle – et que la haute montagne est
accessible aux plus aguerris – il faut être bien équipé
et bien informé pour s’attaquer aux sommets de haute
altitude. Il vaut mieux se faire accompagner par des
professionnels de la haute montagne.
C’est en 1821 que fut créée la Compagnie des guides de
Chamonix (des professionnels de la haute et moyenne
montagne) pour accompagner les alpinistes amateurs en
toute sécurité. La voie classique démarre par l’ascension de
l’aiguille du Goûter (3 863 m) et le refuge du Goûter, elle
se poursuit sur le dôme du Goûter (4 304 m) et le refuge
Vallot (4 362 m) qui sont des étapes incontournables pour
accéder au sommet du mont Blanc en deux jours. Une
ascension inoubliable et accessible à tous, à condition de
posséder une bonne endurance et une accoutumance à
l’altitude... et d’être accompagné par un professionnel !
OFFICE DE TOURISME DE LA VALLÉE
DE CHAMONIX-MONT-BLANC
85, place du Triangle de l’Amitié
CHAMONIX-MONT-BLANC 04.50.46.23.07
& 04 50 53 00 24
www.chamonix.com
info@chamonix.com
Basse saison : ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et gorgesdufier.com
de 14h à 18h. Haute saison : tous les jours de 9h à 19h ; tous
les jours de 8h30 à 19h. Haute saison hiver : vacances de Ouvert tous les jours
Noël à mi-avril. Haute saison été : juillet à mi-septembre. 15 mars / 15 octobre
Samedis du 20 juillet au 24 août : 9h à 21h.
m
e
t
n
a
h
e
r
c
u
t
n
a
n
e


a
l
l

e
d

r
u
œ
c

u
a
LOVAGNY
à 10 km d’Annecy14 LES IMMANQUABLES - Haute-Savoie
En 2014, les offices de tourisme de la vallée de Chamonix lointains rares sur Genève et son jet d’eau, le Léman, une
ont fusionné pour former l’office de tourisme inter- partie du bassin lémanique avec le Jura à l’horizon. Le
communal de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc. Il versant sud, en pente douce, est recouvert de prairies et
regroupe les informations des quatre communes de forêts que traverse le chemin du Salève-des-Pitons pour
la communauté de communes : Chamonix-Mont- rejoindre le Grand Piton (1 379 m), le point culminant
Blanc, Vallorcine, Les Houches et Servoz pour une offre de la montagne genevoise. C’est ici que les grimpeurs
touristique commune, des moyens renforcés et des s’offrent le plaisir d’une varappe dans le couloir rocheux
entités diversifiées et complémentaires. Le site Web réputé de ses parois calcaires La Varape, qui deviendra
regroupe l’ensemble des offres touristiques et une un terme usuel désignant l’escalade et ses passionnés,
nouvelle application est disponible gratuitement sur les varappeux. La montagne du Salève, est aussi le
mobiles et tablettes. Sur le pôle de Chamonix, l’accueil conservatoire naturel d’une riche flore et faune alpines,
est convivial : des transats pour patienter, un jeu d’échec très étudiées par les naturalistes dès la Renaissance.
géant et le wi-fi gratuit. On vous renseigne en 9 langues En voiture, d’Etrembières à Cruseilles, sur la route des
et les personnes à mobilité réduite bénéficient d’un Crêtes, se succèdent les trois sommets de la chaîne du
accueil adapté. L’espace boutique regorge de petits Salève et le panorama s’ouvre sur la vallée de l’Arve,
souvenirs (posters, accessoires et goodies) et livres sur les Alpes dominées par le mont Blanc, et, plus au sud,
l’histoire de Chamonix ou encore de cartes et de guides le lac d’Annecy.
sur ses sentiers mythiques. L’office de tourisme poursuit Depuis 1932, le téléphérique par câble du Salève
sa démarche de réduction des impacts du tourisme sur remplace le petit train à crémaillère. Abandonné, puis
l’environnement et a reçu le trophée Flocon vert pour restauré en 1984, il propulse aujourd’hui les visiteurs à
ses actions pionnières et durables. L’office de tourisme 1 100 mètres d’altitude. L’arrivée du téléphérique est le
sensibilise également les visiteurs aux dangers et au point de départ de nombreuses balades accessibles à
respect des bonnes pratiques de la haute montagne. tous, avec des points de vue splendides. Des animations
En 2015, la vallée de Chamonix fête les 150 de l’âge organisées par la Maison du Salève de Pressilly sont
d’or de l’alpinisme, avec au programme événements, régulièrement délocalisées à l’arrivée du téléphérique
expositions, livres, films. Se renseigner. (fêtes, ateliers, sorties encadrées, etc.). A noter, l’Ultra
Montée du Salève en avril : faire le plus grand nombre
de montées possibles dans un temps donné.Le Salève
Petite montagne appréciée des Genevois qui s’y rendent TÉLÉPHÉRIQUE DU SALÈVE
en balade depuis 1890, le Salève offre une vue panora- Le Pas de l’Echelle
mique sur le Genevois Savoyard, d’un côté, Suisse, de ETREMBIERES
& +33 4 50 39 86 86 / 04 50 84 46 78l’autre. Le versant nord, auquel on accède à pied par
le sentier de la Grande-Gorge depuis Collonges-sous- www.telepherique-du-saleve.com
Salève, ou, depuis le Pas-de-l’Echelle (Etrembières) Accès depuis Genève par le bus n° 8, arrêt
par le téléphérique du Salève, offre des points de vue Veyrier-douane.
Observatoire du Salève.
© STS-JMF-7byaeroDÉCOUVERTE
Haute-Savoie - LES IMMANQUABLES 15
Ouvert de mai à fin septembre, tous les jours, de 9h30 à
19h (23h les jeudis, vendredis et samedis). A partir du
er1 octobre, ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à
18h. Un départ toutes les 12 minutes. Tarifs adultes,
aller-retour : 11,30 E. Navette Proxi’phérique : gratuit en
extension des lignes de bus d’Annemasse, Saint-Julien et
Genève.
La cabine conduit les promeneurs en quelques minutes,
à 1 100 mètres d’altitude sur le Salève. Cette petite
montagne (1 379 m), haut lieu de promenade des
Genevois, est moins connue des Hauts-Savoyards
aujourd’hui. Avec une vue saisissante sur Genève, le
Jura et une partie du bassin lémanique, d’un côté, les
Alpes, dominées par le mont Blanc, le lac d’Annecy,
de l’autre, elle mérite pourtant une visite. Inauguré
en 1932, le téléphérique a remplacé le petit train à
crémaillère qui emmenait les Genevois sur le Salève
depuis 1890. Considéré comme une réalisation
d’avantgarde, sur le plan technique et architectural, à ses
débuts, des centaines de personnes se pressaient tous
les dimanches à la station de départ (à proximité des
carrières du Pas de l’Echelle). Entièrement rénové dans
les années 1980 après plusieurs années d’arrêt, il suscite
de nos jours un intérêt grandissant, mais toutefois bien
loin de la passion d’antan.
Au sommet, une table d’orientation permet de se
repérer dans le paysage de crêtes et de prairies s’offrant
au regard. On emprunte le chemin centenaire pour
une randonnée du Pas de l’Echelle aux vestiges
historiques ou, panoramique et facile, vers le balcon du
téléphérique, entre Léman et Mont-Blanc (visites
libres ou encadrées). Pour se redonner des forces, le
restaurant de l’Observatoire, après vingt minutes de
balade depuis la gare supérieure. A moins de préférer
une petite pause, directement à la sortie de celle-ci,
à la buvette. Quant aux plus avides de sensations, ils
s’envoleront pour un baptême de parapente, en tandem,
à moins qu’une descente free ride en VTT ne les tente.
En hiver, sorties raquettes.
Yvoire
Classé parmi les plus beaux villages de France, ce bourg
médiéval fortifié, au bord du Léman, a su préserver son
patrimoine architectural. Yvoire s’est développé autour
de son château médiéval dont il a su conserver deux
e portes fortifiées, à la fin du XIII siècle. Cette sentinelle du
Léman – sa position est stratégique entre petit et grand
lac Léman, entre Genève et Duché de Savoie – souffrira
edes assauts suisses au XVI siècle. Devenu simple village
de pêcheurs et d’agriculteurs, il s’éveilla sous l’impulsion
de sa municipalité dans les années 1950 : de nombreux
vestiges du Moyen Age et de nombreuses maisons du
eXVIII siècle furent préservés. Son charme naturel et sa
position privilégiée au bord du Léman en ont fait depuis
une des destinations préférées du Chablais français. Il
est sans doute préférable de fuir les foules d’estivants
durant la saison d’été et de savourer les charmes des
lieux dans une période calme... A visiter, le Jardin
des Cinq Sens, un jardin botanique au remarquable
labyrinthe organisé autour d’un cloître végétal selon
l’art des jardins clos du Moyen Age.16 LES IMMANQUABLES - Haute-Savoie
OFFICE DE TOURISME D’YVOIRE pénètre dans le village fortifié par la porte de Rovorée
Place de la Mairie (et par bateau depuis Nyon et Genève) pour s’engouffrer
YVOIRE dans les rues bordées de maisons aux façades étroites
& 04 50 72 80 21 – www.yvoiretourism.com et abondamment fleuries. On est d’abord attiré par
info@ot-yvoire.com le clocher à bulbe, baroque, de l’église aux origines
Basse saison : ouvert du lundi au samedi de 9h30 à médiévales dédiée à Saint-Pancrace. Pour la petite
12h30 et de 13h30 à 17h ; le dimanche de 12h à 16h. histoire, ce clocher, initialement couvert de fer étamé,
Haute saison : tous les jours de 9h30 à 18h30. De novembre a été restauré en 1983 et recouvert d’acier inoxydable
à mars : ouvert du lundi au vendredi. sensé rappelé par son éclat au soleil le ventre d’argent
Yvoire surnommée « la perle du Léman » est construite de la féra, poisson emblématique du Léman. Ensuite,
esur un éperon rocheux dominant le plus grand lac on découvre les vestiges du château du XIV siècle qui
d’eau douce d’Europe, le Léman. Yvoire est un élégant domine le lac et le romantique Jardin des cinq sens avec
village médiéval qui a su se préserver des constructions son labyrinthe fleuri. Depuis 2015, une visite guidée
modernes dans son enceinte aujourd’hui tant convoitée. « Yvoire en toute liberté » inclut l’ensemble des points
Véritable village de carte postale au bord du lac où nos d’intérêts touristiques du village. On portera sa curiosité
amis suisses aiment débarquer aux beaux jours, Yvoire jusqu’au domaine de Rovorée – La Châtaignière pour son
subit à la belle saison une forte « invasion » touris- superbe parc protégé qui descend jusqu’à la rive du lac et
tique qu’il faut canaliser dans les rues étroites. Parkings son exposition thématique (La Châtaignière) : en 2015,
payants, restaurants bondés, foule peu silencieuse. On Le vêtement à la Cour de Savoie à la fin du Moyen-Age.
Nature
Hauts sommets aux neiges éternelles de la barrière des w Ensoleillement L’ensoleillemen. t varie dans le
déparAlpes, vallées profondes érodées par les torrents tumultueux, tement en fonction de l’altitude et du relief. La proximité
forêts de conifères et alpages fleuris couronnés de façades de des massifs favorise la neige en haute altitude, tandis qu’en
calcaire ciselé, lacs naturels enchâssés dans des massifs de vallée et en plaine, le vent apporte ou chasse les
perturmoyenne montagne, forêts de feuillus et collines adoucies... bations. En conséquence, les sommets sont fortement
La Haute-Savoie est riche de contrastes naturels avec ses ensoleillés tandis qu’une mer de nuages s’accroche
24 388 km  de paysages variés. Les saisons s’y succèdent fréquemment à la montagne à plus faible altitude. En
dans une variation tonique des températures et de la moyenne, le département reçoit 1 000 heures de soleil
pluviosité : neige et froid en hiver, orage et douceur en été ! à l’année ; le bassin d’Annecy en reçoit, lui, 1 942 en
moyenne ! Ce sont les communes des rives orientales du
lac – à l’adret – qui sont évidemment les plus exposées.
Géographie w Précipitations. La pluviosité est globalement élevée
en Haute-Savoie : de 1 000 mm (bassin d’Annecy) à
2 000 mm (Aravis-Faucigny-Chablais) par an ; 32 jours
d’orage (en fin d’été) et 25 jours de brouillard (en hiver). Climat
Le massif du Mont-Blanc est relativement protégé
w Températures moyennes. Le climat de la Haute- (1 330 mm/an à Chamonix). Grâce à ce bon niveau de
Savoie est subcontinental, de type montagnard, avec pluviométrie et aux basses températures hivernales,
des saisons bien marquées. La variété du relief alpin l’enneigement y est le meilleur de France (avec le Jura).
favorise des écarts de températures importants ; les
w Vent. Perturbé par le relief, le vent est très variable plus basses se produisent généralement en janvier et
d’un endroit à l’autre du département ; généralement peuvent atteindre -7°C (à Megève), tandis que les plus
plus fort en basse montagne et plus faible près du massif hautes se produisent en août avec 25°C dans le bassin
du Mont-Blanc, sauf en cas de foehn, ce vent chaud du annécien. À Chamonix (1 035 m), les moyennes en
Sud qui apporte les pluies de sable. Sur les plaines de journée vont de -1°C en janvier à 23°C en juillet, tandis
l’Albanais et du Genevois soufflent le boju («qui vient des qu’à Annecy (446 m d’altitude) elles varient de 1°C à 26°C
Bauges») – ou « traverse » du sud-ouest – qui apporte sur l’année (sauf records exceptionnels de froid à -20 °C
ou canicule à 40 °C). Le lac tempère le bassin annécien, l’humidité et, en été, les orages ; tandis que la bise du
qui bénéficie d’un microclimat très apprécié. Le Genevois nord-est annonce la fin d’une perturbation et le retour
du beau temps ! Dans les pentes de moyenne montagne, et l’Albanais, par leur faible altitude et un relief adouci,
bénéficient également de températures plus clémentes au printemps et en été, se forment de légères brises sur
favorables aux cultures fruitières. les versants ensoleillés.LA FRANCE
DEVIENT
RMC !
TOUTES NOS FRÉQUENCES
AU 3216* OU SUR RMC.FR
LA RADIO D’OPINIONS
DeBonneville - Orlandini *34 cts/mn 18 NATURE - Géographie
w Phénomènes naturels. La Haute-Savoie est infranchissable des Alpes. Elle le sépare du Valais Suisse
soumise à des amplitudes thermiques importantes dans avec le massif des Aiguilles Rouges (3 227 m) au nord
un laps de temps restreint (gel/dégel intense, vagues et de l’Italie avec le mythique massif du Mont-Blanc
de chaleur voire sécheresses, et pluies diluviennes). (4 810 m) au sud-est. Ici, c’est le domaine de la haute
Ces phénomènes peuvent être brutaux et sont souvent montagne, les massifs sont formés de roches cristallines
très localisés, donc très difficiles à prévoir. On retiendra aux arêtes majestueuses et aux neiges éternelles. Les
les phénomènes récurrents comme les avalanches en hautes altitudes et les glaciers attirent les alpinistes et
période de manteau neigeux instable sur de fortes les randonneurs du monde entier. Chamonix en est le
pentes, qui fait craindre le «hors-piste sauvage» parfois point de départ le plus célèbre.
meurtrier (Chamonix, 1999), ou encore le verglas (zone Au-delà, en direction de la vallée, se présentent les
de gel localisée) sur les routes de montagne, qui oblige premiers contreforts de la chaîne des Préalpes
(Chablaisà beaucoup de prudence en hiver. Pensez à un équipe- Giffre, Bornes, Aravis, Bauges) qui comptent le plus
ment adéquat ! Plus exceptionnellement, des risques grand nombre de stations de skis du département
de crues torrentielles ou des mouvements de terrain (Morzine-Avoriaz, Les Gets, Megève...). Ils sont
constiavec coulées de boue (Le Grand-Bornand en 1987, Les tués de hauts plateaux ondulés bordés de corniches
Contamines-Montjoie en 2005 ; le val d’Arly en 2015) ont abruptes, profondément remaniés par l’érosion. Le
obligé les communes à revoir leur plan d’occupation des compact massif du Giffre et ses imposantes murailles
sols comme dans beaucoup d’autres endroits en France. calcaires aux durs sommets tranchants bordent la vallée
de l’Arve, de laquelle on peut admirer ses stratifications
tourmentées et une curiosité géologique, l’hémicycle Relief grandiose du Fer à Cheval !
w Paysages caractéristiques. Le cadre naturel Au centre, le pays du Faucigny : le sillon alpin du bassin
le plus marquant du département, c’est la barrière de Sallanches traversé par la cluse de l’Arve (berceau
Un relief alpin aux paysages variés
2Le territoire géographique de la Haute-Savoie – 4 388 km  - est niché à l’extrémité sud-est de la France,
aux confins des Alpes du Nord. Le département regarde donc essentiellement vers le nord et l’ouest.
La barrière des Alpes forme une frontière naturelle à l’est, avec la Suisse (au nord-est) et l’Italie. Jusqu’à
l’aménagement du col suisse de la Forclaz et du tunnel routier du Mont-Blanc (1965), il était difficile de
gagner le Valais et la vallée d’Aoste depuis la Haute-Savoie : les Alpes était alors infranchissable depuis
la Haute-Savoie ! Au sud, le massif du Beaufortin symbolise la frontière avec la Savoie.
D’une altitude moyenne de 1 160 mètres, le département étage ses vallées, montagnes et sommets,
entre 230 et 4 810 mètres d’altitude. Un quart de sa superficie se situe au-delà des 2 000 mètres ! Le
massif du Mont-Blanc et le massif des Aiguilles Rouges regroupent les plus hauts sommets – dont le
mythique mont Blanc avec 4 810 mètres d’altitude. La haute montagne – qu’il faut toujours aborder
avec la plus grande prudence – s’offre au plus grand nombre depuis des points d’observation uniques,
notamment depuis le téléphérique de l’aiguille du Midi : plus de 100 000 personnes défilent chaque jour
à Chamonix pendant la saison estivale .
Entre 900 et 2 000 mètres, la moyenne montagne des Préalpes (Chablais, Giffre, Bornes, Bauges),
fortement humanisée et berceau des activités agricoles ancestrales ainsi que de l’artisanat et de
el’industrie du bois. Elle accueille depuis le XX siècle le tourisme moderne, avec le développement
des sports d’hiver, et, aujourd’hui, le tourisme « écologique » à la recherche d’espaces montagnards
naturels préservés. Les grandes vallées creusées par ses deux torrents principaux, Arve et Fier, recensent
les villes à forte densité : la cluse de l’Arve (bassin de Sallanches) et celle du Fier (cluse d’Annecy) qui
séparent les massifs calcaires, tandis que la nappe de charriage du Chablais, traversée par la Dranse,
aboutit au lac Léman. Les eaux, filtrées par les roches, font encore aujourd’hui le succès des eaux
thermales d’Evian et de Thonon-les-Bains.
Les paysages de la Haute-Savoie se caractérisent également par la présence contrastée de nombreux
lacs de montagne à des altitudes variées. Ils sont plus de 80 sur le territoire haut-savoyard, de toutes
tailles, à des altitudes variant entre 300 et 2 500 mètres ! Ces lacs sont uniques ! Par leur histoire,
leur biologie, la composition de leurs eaux, ils constituent des espaces privilégiés pour découvrir et
comprendre l’évolution du milieu montagnard. Les deux lacs les plus anciens et les plus grands sont le
lac d’Annecy et le lac Léman, qui concentrent la majorité de l’activité touristique du département en été.
Hautes et moyennes montagnes, vallées d’origine glaciaire, lacs, zones humides : une diversité du relief
qui fait la richesse du milieu naturel alpin de la Haute-Savoie et de sa biodiversité. L’association ASTERS
gère et coordonne les actions de préservation et la valorisation des espaces naturels et des espèces. Des
sentiers à thèmes sont initiés pour sensibiliser la population résidente et touristique à la préservation
des milieux sensibles. Leur objectif ? Maintenir la diversité biologique des milieux dans une logique de
développement durable !DÉCOUVERTE
Géographie - NATURE 19
de l’industrie du décolletage) et celui du val d’Arly
débouchant sur la Savoie au sud. Au nord, sa frontière
naturelle est le lac Léman où Genève fait la jonction
entre la rive helvétique et la rive méridionale française.
On est ici dans les Préalpes aux paysages non calcaires
(une nappe de charriage, c’est inhabituel) du massif
du Chablais et de la vallée d’Abondance, aux collines
boisées et herbagées.
À l’ouest, les massifs calcaires des Bornes et des Aravis
constituent la porte d’entrée sur le Genevois, les
Usses, la vallée du Fier et la cluse d’Annecy aux riches
cultures (vignes, cultures maraîchères et fourragères).
Très humides, les pentes sont recouvertes de forêts de
sapins et d’épicéas – activement exploitées – ainsi que
de prairies destinées à l’élevage bovin. C’est le berceau ✆ 06 28 05 74 87du célèbre reblochon !
Au-delà de la cluse d’Annecy, le massif calcaire des Le lac... autrement !Bauges, en bordure de l’avant-pays de l’Albanais aux
pénéplaines vallonnées (dont l’altitude varie de 300 à
600 mètres) vouées à l’élevage des laitières, à la culture
du tabac (autrefois), de la pomme et de la vigne. Il
délimite la frontière avec la Savoie au sud et avec l’Ain
à l’ouest, avec les montagnes du Clergeon, de Cessens et
de La Biolle. C’est dans son fleuve limitrophe, le Rhône,
que vient se jeter le Fier.
w Cours d’eau et vallées 3 . 500 km de cours d’eau.
Deux rivières principales, Arve et Fier, puissantes et
tumultueuses, dessinent les deux cluses transversales
du département, entaillant profondément les massifs
alpins et préalpins. Elles se prêtent à pratique du rafting,
du canyoning et de l’hydrospeed.
L’Arve, la plus grande (107 km) est la plus tumultueuse ;
elle prend sa source au col de Balme, reçoit les eaux
troubles du glacier d’Argentière puis se gonfle de ses
affluents (Arveyron, Giffre, Foron) jusqu’à Bonneville
pour ensuite traverser Annemasse et aller se jeter dans
le lac Léman et rejoindre le Rhône.
Le puissant Fier (73 km) naît dans le massif des
Aravis, au lac du Mont Charvin, reçoit le Nom et traverse
Thônes, creuse son sillon au-delà d’Annecy rejoint par la
Fillière, entre dans les abîmes – les fameuses gorges du
Fier – pour se gonfler du Chéran et va se jeter dans le
Rhône (il débouche du glacier du Rhône, à la pointe sud De mars à novembre :du lac Léman), qui traverse Seyssel en courant inverse,
après avoir creusé le défilé du Val de Fier. • transferts privés
La rivière de la Dranse ( 49 km), composée de la réunion pour toutes les destinations.
de trois rivières de montagne du Haut-Chablais, se
• Excursions privées avec le Lake safari.déverse dans le lac Léman entre Thonon et Evian, par
deux bras qui enferment un petit delta intégré dans • Navettes régulières entre Annecy
une réserve naturelle de 53 ha. et Veyrier le « Veyrier Express ».
w Plateaux. Deux plateaux calcaires remarquables des • Mais aussi les cocktails
Préalpes sont à découvrir pour leur géomorphologie : le
sur le lac d’Annecy avec Le Lounge Boat.plateau des Glières (1 450 m) situé dans le massif des
Bornes, qui est en réalité une combe sur plusieurs niveaux
bordée de falaises urgoniennes (un calcaire blanc pur) et,
le désert de Platé (2 500 m) dans le massif du Giffre, un
2véritable glacier de pierre de 40 km  recouvert de vastes
lapiaz (sol déchiqueté de fissures, crevasses...), parmi les
plus grandes d’Europe. On peut également observer des
lapiaz et marmites de géants sur le plateau du Parmelan,
dans le massif des Bornes à 1 832 m.20 NATURE - Géographie
w Sommets et cols L. es sommets et les cols ne Les plus récents, au-dessus de 2 000 mètres, sont des
manquent pas dans le relief alpin de la Haute-Savoie ! Ils «lacs de roche» alimentées par la fonte des neiges ;
rivalisent de beauté avec des points de vue panoramiques leurs eaux sont froides, claires et peu minéralisées (ils
à couper le souffle, dans une grande variété de paysages sont appelés également lacs polaires et lacs froids). La
ou faune et flore méritent l’effort de la découverte ! On couverture de glace dure 8 à 10 mois. Dans les massifs
notera qu’en hiver, les cols peuvent être inaccessibles, cristallins du Mont-Blanc et des Aiguilles Rouges, les eaux
surtout sans équipement adapté. ont un caractère acide ; ailleurs il est alcalin ou neutre.
Le débonnaire mont Blanc, vu de Chamonix (la capitale Le lac Blanc (2 352 m) – accessible par le téléphérique
mondiale de l’alpinisme, aux pieds du géant blanc) de la Flégère – est niché dans les escarpements rocheux
atteint les 4 810 mètres et certains des autres sommets et enneigés, avec un point de vue exceptionnel sur les
environnants sont également sur le toit de l’Europe : aiguilles du mont Blanc : son eau a une transparence
Dôme du Goûter (4 304 m ), Aiguille du Midi (3  842 m), cristalline nuancée du blanc au bleu de glace que l’on
Aiguille des Grands Montets (3 297 m), Grandes Jorasses rencontre rarement.
(4 208 m) et la barrière des Aiguilles Rouges (3 227 m). Entre 1 200 m et 2 000 m, ce sont des lacs jeunes de
Du col de Balme (2 204 m), le panorama est rare : on moyenne montagne dit «lacs de pelouse» ; alimentés,
bénéficie d’une vue sur les Alpes suisses et françaises par le drainage naturel du bassin versant et la fonte
tout à la fois ! Autour du mont Blanc, c’est un concentré printanière, leurs eaux plus minéralisées se réchauffent
de hautes montagnes qu’un large public vient admirer, en été (12°C) et favorisent le développement d’algues.
surtout en été . Leur versant est recouvert de pelouse (ou prairie) car les
D’autres sommets et cols dominent le département. Ils conditions climatiques sont plus clémentes. Le lac de
séduisent avant tout par leur accessibilité et leurs points Montriond (en direction de Morzine), est né des
éboude vue. Dans les massifs du Giffre et du Chablais : le col de lements rocheux des glaciers suisses, qui ont creusé une
Joux-Plane (1 712 m), d’où l’on admire le mont Blanc ; le vallée fortement escarpée dans le Chablais. Long de 1 km
désert de Platé, qui surplombe la vallée du Giffre ; le pic et large de 300 m, ce charmant lac de moyenne montagne,
de Mimise (1 674 m), qui porte la vue sur la rive suisse est apprécié pour ses rives calmes et ombragées, par les
du lac Léman jusqu’au Jura ; le Môle (1 869 m), perché randonneurs, en toute saison. En-dessous de 1 200 m,
au-dessus de Bonneville. Depuis la chaîne des Aravis : les lacs anciens ou «lacs verts» sont plus chauds, plus
la Pointe Percée (2 752 m), au-dessus de Sallanches ; le riches et plus productifs ; leur couleur verte est due à la
mont Charvin (2 414 m), à la frontière de la Savoie ; le matière organique qui s’y développe. Seuls les lacs de
col des Aravis (1 486 m), qui offre un point de vue inédit formation plus récente ou les plus grands, au débouché
sur le mont Blanc ; la Tournette (2 357 m) et le col de la des anciens glaciers sur l’avant-pays – plus éloignés des
Forclaz (1 150 m), qui dominent le lac d’Annecy. Dans les zones d’érosion principales – résistent au comblement
Bornes, le Salève (1 379 m) et le Parmelan (1 855 m ) (le lac d’Annecy et le lac Léman).
attirent les voisins genevois. Le lac est un régulateur des fontes glaciaires, il atténue
les températures extrêmes et sa riche biodiversité est à w Lacs. La plupart des lacs alpins de Haute-Savoie
préserver, tout comme la montagne ! Le lac d’Annecy sont nés du retrait des glaciers des Alpes il y a plus de
220 000 ans. Soumis à l’érosion de leur bassin versant, ils (27 km ), réputé pour être le lac le plus pur d’Europe,
vont inexorablement vers un lent comblement. était l’un des plus dégradés au milieu du XXe siècle. Il
est composé de deux cuvettes séparées : le petit lac, qui
débouche au sud sur la réserve naturelle du Bout-du-Lac ;
et le grand lac, proche d’Annecy. A l’origine, une barre
entre la presqu’île de Duingt et le Roc de Chère séparait
le lac en deux parties. Il était alors de 6 à 7 mètres moins
haut qu’aujourd’hui. Il est alimenté par les eaux des
rivières et torrents des montagnes environnantes, et vide
son trop-plein dans le Thiou qui traverse la vieille ville,
dans de charmants canaux. C’est un lieu de destination
touristique prisé pour son cadre romantique ainsi que
pour la baignade et les sports nautiques en été ; ses eaux
de surface peuvent atteindre jusqu’à 24 °C !
Partagé entre la Suisse et la France (une partie de la rive
2 sud seulement), le lac Léman s’étale sur 582 km , dont
2239 km  en France, avec 54 km de littoral haut-savoyard.
Cet écosystème lacustre est un axe important pour les
oiseaux migrateurs, et l’un des biotopes les plus riches
d’Europe ! Le pourtour du lac jouit d’un microclimat,
la chaleur qu’emmagasine le lac en été est restituée
en hiver, ce qui confère aux villes qui la bordent une
ambiance méridionale de station thermale où les grands
ede ce monde venaient (au début du XX siècle) «prendre
les eaux» à leurs sources bienfaisantes : Thonon, Evian sur
le Grand Lac, et la ravissante Yvoire qui ferme le Petit Lac.
Le lac Blanc, Chamonix.
© Nicolas BIN – FotoliaDÉCOUVERTE
Géographie - NATURE 21
Majesté du bouquetin.
© Lionel MONTICO © Lionel MONTICO22 NATURE - Géographie
Feuilles du silène acaule et ses corolles roses.
Vue sur le lac d'Annecy.
© Simon Dannhauer / Shutterstock.com © Lionel MONTICODÉCOUVERTE
Faune et flore - NATURE 23
w Marais. Le département possède, dans l’avant-pays d’un sentier ou en traversant des éboulis. Ils y trouvent
du Genevois et de l’Albanais, un important maillage de d’excellentes conditions de vie, notamment une grande
marais et de zones humides. Longtemps considérés variété de pentes et de vires qu’ils affectionnent pour
comme inutiles, ils ont régulièrement diminué sous distancer leurs éventuels prédateurs, ceci grâce à des
la pression agricole, tout d’abord, puis urbaine. Les pattes minces et robustes et des sabots adaptés. Ils vivent
conséquences des actions de l’homme sont manifestes sur en petites troupes, menées par un bouc. La robe du chamois
l’équilibre de la faune et la flore spécifiques de ce milieu varie du brun roux, avec une longue raie noire sur le dos,
naturel et de ses eaux. Aussi, depuis 2000, l’association au brun noir avec des tâches blanches sur la gorge et la
ASTERS (Conservatoire des Espaces Naturels de Haute- tête (en hiver) ! Très résistant, il se contente d’une herbe
Savoie) s’emploie à une gestion préservée des milieux pauvre. Le symbole de la Haute-Savoie, la marmotte, est
naturels, dont les zones humides. Le Delta de la Dranse, un petit animal qui accompagnait les jeunes ramoneurs
en Pays Gavot dans le Chablais, illustre la variété de ce savoyards autrefois, dans leur périple à travers la France.
milieu régional : lacs, prairies, tourbières acides, marais C’est sans doute le plus facile à observer des animaux
alcalins (23 espèces protégées)... Ce sont les eaux filtrées de la montagne. Elle ressemble à une grosse boule de
lentement par les roches qui font la pureté des eaux poils brun jaune, avec une longue queue touffue. De la
d’Evian. En plus des trois «petits joyaux» de la biodiversité famille des rongeurs (comme le castor et l’écureuil), sa
en bordure des lacs d’Annecy et du Léman (Bout-du-Lac tête (proche de celle du castor) est surmontée de petites
d’Annecy, Roc de Chère et Delta de la Dranse), Aster agit oreilles, tandis que ses courtes pattes se terminent par
activement pour préserver et valoriser les marais de Giez, de « petites mains » griffues. Creusant son terrier fait de
Doussard et Faverges de la cluse du lac d’Annecy (castor, galeries communicantes dans les prairies, entre 1 500 et
martin-pêcheur, libellule, linaigrette grêle...), mais aussi 3 000 mètres, elle aime s’allonger au soleil ou se tenir aux
les marais et roselières de Saint-Jorioz, avec des sentiers de aguets sur ses pattes arrières en poussant cet inimitable
promenades pour admirer bécassines, orchis et gentianes ; sifflement qui résonne dans la montagne. Elle accumule
les zones humides, avec le crapaud sonneur à ventre jaune des graisses pendant la belle saison, qui seront ses réserves
de l’Albanais et des Etangs de Crosagny et le papillon pendant 6 mois car pour survivre à l’hiver, elle hiberne !
Maculinea des Bornes ; le marais des Mièges à Cusy... Des Le lièvre variable est une rareté de la montagne ; très
sites classés Natura 2000, un réseau de sites naturels ou adapté à celle-ci, il passe la moitié de sa vie dans la
semi-naturels ayant une grande valeur patrimoniale par neige, dont il mime la couleur blanche. Ses oreilles restent
la faune et la flore exceptionnelles qu’ils contiennent. toutefois noires en partie, et sa livrée change au fil des
saisons. Il vit plutôt en solitaire et passe ses journées à
l’abri, par exemple sous un rocher, et ne descend chasser
sa nourriture que la nuit, en forêt.Faune et lore Le mouflon, un mouton sauvage d’origine corse, a été
introduit il y a une cinquantaine d’années en Haute-Cette évocation se limitera à la faune et la flore les plus
Savoie. Le lynx, venu de Suisse, reste très rare. La popu-représentatives du milieu montagnard – notamment
lation semble se réduire à une vingtaine d’animaux sur en haute altitude – et aux plus rares.
l’ensemble du département ; il lui faut 10 000 hectares
pour asseoir son domaine vital ! Il vit plutôt dans les
Faune forêts isolées. Actuellement en voie de réapparition dans
certaines zones du département, le loup est observé ici w Mammifères. Parmi les plus emblématiques, le
et là, et donne lieu à quelques polémiques. Le castor, chamois et le bouquetin ont fait l’objet d’un important
réintroduit en 1972 dans la réserve naturelle du Bout-repeuplement dans le cadre des réserves naturelles du
du-Lac et le delta de la Dranse, vit dans des eaux calmes département.
avec une profondeur suffisante pour nager et immerger Le bouquetin est l’un des mammifères les plus
spectal’entrée de son gîte. On le trouve dans les rivières aux culaires de la région – le mâle pèse de 70 à 100 kg. Trop
berges boisées, ainsi que les étangs et lacs à proximité de chassé, il a été sauvé de justesse par la volonté du roi
Victorboisements ; des lieux qu’il affectionne particulièrement.Emmanuel II. Aujourd’hui, ce cousin sauvage de la chèvre,
aux puissantes cornes annelées recourbées vers l’arrière, w Reptiles L. es reptiles peuvent se nicher dans tous les
a été partiellement réintroduit à partir d’individus de la types d’habitats en Haute-Savoie (jusqu’à 2 000 mètres).
Vanoise et on peut aisément le voir dévaler de vertigineuses Les plus fortement rencontrés en randonnées sont la
pentes ! En dehors des périodes de reproduction, mâles couleuvre, aux yeux ronds et de 1 à 2 mètres de long,
(pelage brun pâle) et femelles (pelage brun gris) vivent agressive mais inoffensive ; la vipère, aux yeux fendus
en troupeaux séparés qui comptent environ 30 individus et d’environ 75 cm de long, venimeuse mais peureuse.
chacun. Aux premières neiges, les mâles redescendent et La vipère aspic préfèrera les endroits rocailleux, secs et
la montagne résonne du choc de leurs puissantes cornes. chauds et, comme elle craint l’homme, le moindre bruit
Les femelles mettent au monde, en mai ou en juin, un seul la fait fuir. La couleuvre à collier, ou natrix natrix (grise
cabri par portée. Ceux-ci sont capables de suivre leur mère avec des tâches noires en forme de barre verticale sur le
dans les endroits les plus difficiles au bout de quelques dos) préfère les milieux semi-aquatiques. La couleuvre
jours seulement. Le prince de la montagne, l’élégant d’Esculape est la plus jolie, avec une couleur brun-vert
chamois, est devenu le symbole des Alpes ! Il n’est pas rare piquetée d’un fin réseau de points blancs, avec une tâche
de rencontrer ces sympathiques bêtes, à cornes fines et jaune sur chaque côté pour les plus jeunes et un ventre
recourbées en leur bout comme des crochets, au détour jaune citron à verdâtre. Elle vit dans les milieux arboricoles.24 NATURE - Faune et flore
w Oiseaux. Protégés depuis la deuxième moitié du se reproduit en hiver – de la mi-novembre à la mi-janvier –
eXX siècle, les rapaces font à nouveau partie du paysage sur des « omblières », lieux de ponte composés de gravier
de la Haute-Savoie. Grâce à une patiente réintroduction fin et propre. Le taux d’éclosion des œufs est faible car ils
(de 1987 à 1995), le plus grand rapace des Alpes, le sont très sensibles à la pollution. La perche et le brochet
gypaète barbu, déploie à nouveau l’envergure immense sont également présents et recherchés.
(2,80 m) de ses ailes dans le ciel alpin ! On le rencontre en
randonnant dans les Aravis, les Bornes ou le Haut-Giffre. FloreReconnaissable à sa longue queue déployée en vol, en
forme de losange, ainsi qu’à son œil cerclé de rouge et w Arbres, buissons. La végétation naturelle de
sa fameuse barbiche, ce charognard est surnommé le montagne se caractérise par un étagement des espèces
«Casseur d’os», car il fracasse les carcasses des animaux en en fonction de l’exposition et de l’altitude. Il est corrigé
les laissant tomber de haut pour se nourrir. On reconnaît par l’ac’homme selon le versant : l’adret ou
l’aigle royal, autre rapace des Alpes, à son vol en spirales «endroit», plus ensoleillé, est propice aux cultures et
lorsqu’il a repéré sa proie vivante ; il fonce alors sur elle à l’habitat ; l’ubac ou «envers», plus sombre et plus
en piqué, à plus de 150 km à l’heure ! Son plumage sur humide, favorise de vigoureux peuplements forestiers.
la tête est doré, tandis que le reste de son corps est brun Le réchauffement climatique contribue à faire remonter
sombre (adulte). Le chocard à bec jaune, cet acrobate de 200 mètres environ l’étagement naturel. A partir
des cimes, est le compagnon des alpinistes ; ne pas le de 3 000 mètres d’altitude, l’étage nival est surtout un
confondre avec le choucas des tours qui vit en plaine. On paysage minéral : des rochers avec quelques mousses et
a également vu progresser dans le département le milan lichens (en été). C’est l’altitude moyenne, entre adret et
noir, qui fréquente les régions de lacs, la buse variable et le ubac, qui sera évoqué dans cette rubrique.
faucon crécerelle, très répandus en forêts et en campagne. De 2 200 à 3 000 mètres, l’étage alpin présente des
Très rare, et même menacé de disparition, les tétras sont pelouses alpines d’herbes vivaces, des landes d’arbustes
une véritable relique de l’ère glaciaire. Si le grand tétras a rampants aux baies sauvages (genévriers, raisins d’ours),
disparu depuis les années 1970, le tétras-lyre se montre des arbrisseaux de rhododendrons et des fleurs sauvages
de plus en plus rarement, car son seul moyen de défense de la flore alpine.
contre le froid et les prédateurs est de s’enfouir dans la De 1 500 à 2 200 mètres, l’étage subalpin est celui des
neige fraîche en guise d’isolant. C’est un petit coq sauvage forêts de conifères dont les feuilles sont des aiguilles.
très craintif, célèbre pour ses parades nuptiales (la queue Le sapin, roi des forêts des Alpes du Nord, que l’on aime
des mâles se déploie en forme de lyre). Il est présent dans décorer aux fêtes de Noël, a une cime large à la pointe
les réserves naturelles de Sixt-Passy, Contamines-Montjoie, aplatie, une écorce grise et des aiguilles molles en «dents
Passy et du massif des Aiguilles Rouges. Il est très sensible de peigne». L’aérien mélèze aime avoir la tête au soleil et
aux modifications de son habitat naturel. Le lagopède alpin les pieds au frais ; il perd ses aiguilles caduques devenues
ou perdrix des neiges s’adapte à son environnement en jaunes à l’automne. Son feuillage est vert clair et léger,
mimant la couleur immaculée de la neige ; la couleur de et c’est dans son sous-bois que s’établit souvent le
ses plumes vire au brun en été. Il fréquente les zones à sapin. Autre compagnon du mélèze, le rare pin cembro
pelouses rases d’altitude, les combes à neige, les landes, (ou arole ), étroitement cantonné dans les Préalpes
les éboulis... La discrète gélinotte se maintient encore dans du Chablais et du Faucigny, est le seul pin à 5 feuilles
des massifs de petite altitude où la fréquentation reste (aiguilles) de la flore naturelle française, et ses vertus sont
rurale. Le martinet alpin ou martinet à ventre blanc est multiples. Il est très sensible à un environnement dénué de
quant à lui visible près des lacs, en saison d’été. bétail et d’exploitation humaine, responsable de sa lente
raréfaction ; son bois facile à travailler et se conservant w Poissons. En Haute-Savoie, les torrents et les lacs
très longtemps lui ont valu le titre d’arbre vedette des d’altitude favorisent les espèces adaptées aux régions
froides, de la famille des salmonidés. La truite sauvage de Alpes, dont on a fait les retables des églises alpines. Le
rivière est la truite fario, principalement dans le Fier et le persistant épicéa, présent surtout sur le versant «envers»,
a une cime pointue en forme de fuseau et un aspect Chéran. Elle est généralement jaunâtre avec de nombreux
hirsute, une écorce tirant sur le rouge, crevassée dans points colorés, ou plus sombre sur le dos avec des points
de couleur rouge par endroits, et un ventre jaune. Elle se sa vieillesse, et des aiguilles piquantes. Le pin sylvestre,
reproduit de novembre à janvier dans des eaux de 5 à plus courant, préfère les pentes plus sèches. Appréciant
pour une bonne part les mêmes conditions écologiques 12°C. La truite arc-en-ciel, plus commune, fréquente la
que le sapin, l’érable sycomore s’établit dans les massifs plupart des rivières. L’ablette aime les rivières au courant
lent. Le chabot, avec sa grosse tête aux lèvres épaisses alpins, sur des sols riches et calcaires, en transition entre
et son petit corps, aux nageoires en forme d’éventail, est sapins et hêtres, ses compagnons de forêts.
une espèce protégée qui se tapit au fond des ruisseaux, De 700 à 1 500 mètres s’étend l’étage montagnard où l’on
trouve nombre de feuillus, avec une nette domination sous les pierres. Les poissons qui font la réputations des
lacs alpins, particulièrement celui d’Annecy et du Léman, du hêtre et de l’aulne, qui règnent sur les Alpes et les
sont la féra – un poisson des grandes profondeurs du lac Préalpes. L’aulnaie – brousse formée d’aulnes verts –
(une espèce éteinte avec l’eutrophisation de l’eau en 1920) couvre les pentes fraîches et ombragées laissées en
friche. Ces arbustes très flexibles résistent souvent aux qui a été remplacé par la corégone, de la même famille,
introduite depuis – et l’omble chevalier, qui aime les eaux avalanches. La hêtraie sapinière, caractéristique mélange
froides et bien oxygénées. De couleur vert foncé sur le dos de hêtres et de sapins, s’épanouit surtout sur l’ubac. De
et les côtés, son ventre rouge orangé est caractéristique. Il magnifiques forêts de randonnées (ombre et fraîcheur DÉCOUVERTE
Faune et flore - NATURE 25
Des espaces naturels à préserver
pour la survie des espèces protégées !
La variété des altitudes et des paysages du département explique la grande richesse des habitats et
des espèces de la faune et de la flore.
La faune sauvage des Alpes est particulièrement protégée depuis les années 1970 ; on a heureusement
pris conscience que celle-ci était en train de s’éteindre à cause de l’activité de l’homme, qui a construit
des stations de sport d’hiver dans des espaces naturels sensibles. Des parcs nationaux et (depuis
quelques années) naturels régionaux ont été délimités pour la préservation des espèces menacées,
avec une prudente réintroduction de celles en cours d’extinction ou déjà disparues. Avec un peu de
chance, et à condition de rester discret, on peut, à l’occasion d’une randonnée, faire d’inoubliables
rencontres et apercevoir – à la jumelle, tout au moins – de nombreuses espèces ! Chamois, bouquetins,
marmottes et gyapètes barbus sont parmi les plus emblématiques !
De l’éternel edelweiss aux diverses plantes aromatiques comme le typique génépi, la flore des
Alpes contient plus de la moitié de la flore française, dont une flore sauvage magnifique et souvent
protégée. Randonneurs, attention aux plantes que vous cueillez  ! La flore des Alpes varie selon ses
différents étages et altitudes, en fonction de l’ensoleillement du versant qui l’abrite (adret, au soleil,
ou ubac, à l’ombre). On notera que c’est souvent sur les versants ombragés, les plus humides et les
moins défrichés par l’homme, que l’on trouve la végétation la plus intéressante.
en été) où s’apprécie le passage des saisons, surtout à ment originaire d’Asie ! Elle pousse dans les
affleurel’automne, avec la flamboyance contrastée du jaune, du ments rocailleux des hautes montagnes. Cotonneuse
rouge et du vert sombre qui enflamme les paysages. Le sur l’ensemble de la plante, sa fleur duveteuse a une
sorbier des oiseleurs borde les forêts d’épicéa. Il aime collerette en étoile. La renoncule des glaciers, nommée
les forêts, les bois, les landes, les haies et à l’automne, ainsi car elle résiste à des altitudes extrêmes, a de petites
ses fruits (qui persistent en hiver) sont une réserve feuilles vertes brillantes et des fleurs blanches dont le
précieuse pour les oiseaux. Dans ces forêts, on retrouve cœur est d’un jaune intense. La gentiane acaule, connue
les myrtilliers, très prisés par les promeneurs. pour son goût amer et digestif qui parfume l’eau-de-vie
En-dessous de 700 mètres s’étend l’étage collinéen, savoyarde, se disperse sur les tapis alpins recouvrant
avec des forêts de chênes et de hêtres, de frênes et de les rochers de haute altitude, ses fleurs se distinguent
châtaigniers (particulièrement dans le Chablais). On par leur couleur, intense et inimitable, et leur forme de
notera également la présence importante de noyers, trompette. Le génépi, sorte d’armoise recherchée pour ses
noisetiers, et autres arbres fruitiers de variétés locales : propriétés aromatiques (liqueur des Alpes), affectionne
pommier (croesons), poirier (carmaniule), prunier («cul les barrières rocheuses difficiles d’accès. Le rhododendron,
de polet»)... des espèces endémiques. Les sentiers ou rose des Alpes, est un arbrisseau aux fleurs rose vif,
de promenades sont riches d’une multitude de baies collant au toucher, qui aime les sols calcaires et karstiques.
sauvages : framboises, fraises des bois, mûres... L’androsace, la saxifrage, la jourbarde sont des plantes de
rochers en forme de coussinets, ou de rosette.w Fleurs et plantes rares L .es fleurs et plantes les
La flore subalpine a un biotope varié, elle s’adapte aux plus rares (protégées) en Haute-Savoie se situent, le plus
rochers, éboulis, prairies, forêts et lieux humides... Région souvent, à plus de 2 200 mètres d’altitude environ, sur la
humide et ombragée par cette forêt souvent dense, les pelouse alpine. Cette flore alpine est particulièrement
Préalpes abritent dans leurs sous-bois quelques plantes adaptée à l’environnement abrupte et rocailleux de cet
rares dont on se sert pour des préparations tant culinaires étage alpin : froid, écarts de température importants entre
qu’officinales : belladone, épilobe… Les espèces les plus le jour et la nuit, fort ensoleillement, vents violents, neige
rares et les plus remarquables sont le lys Martagon, pour persistante et sols pauvres. Les végétaux adoptent des
la beauté de ses fleurs pourpres pointillées de rouge foncé, formes particulières : des tiges et des feuilles
généralequi se recourbent vers l’arrière pour découvrir des pistils ment de petite taille, car la période de floraison est brève
safranés ; et la «Reine des Alpes» ou panicaut des Alpes, un (juin à août). La fleur est disproportionnée par rapport
au reste de la plante ; sa coloration intense est due à la beau chardon bleu dont les pétales sont réunis en ombrelle
autour d’un cœur poilu, ses feuilles sont piquantes. Le lumière exceptionnellement riche en ultraviolets. Elle
symbole de cette moyenne altitude est l’ancolie des développe des moyens de défense contre la sécheresse :
feutrage de poils laineux pour capter et retenir l’humi- Alpes. Cette renoncule bleue ne pousse en effet que
dans les Alpes, sur les pentes des prairies d’alpage. Si dité, système radiculaire développé et réserves d’eau
ses grandes fleurs se dressent au cœur de l’été, ne les pour les petites plantes grasses. Il y a de rares espèces
autochtones, rescapées des grandes glaciations de l’ère touchez pas, elles sont toxiques ! Autre star des sous-bois :
quaternaire (ancolie, valériane...) mais la plupart sont les orchidées, dont la rare et fameuse Sabot-de-Vénus,
si difficile à trouver. On ne saurait recommander la plus originaires d’autres régions (dent-de-lion, centaurée,
œillet, narcisse, renoncule, pavot blanc, primevère...). grande délicatesse pour ces merveilles de la nature... À
La célèbre edelweiss, emblème des Alpes, est ironique- contempler et à préserver de la cueillette !26 NATURE - Faune et flore
du parc (Sambuy, Leschaux, défilé de Banges, tours Parcs et réserves naturelles Saint-Jacques...) et de la réserve nationale de chasse
et de faune sauvage (26 % du territoire sur la
HauteRéserves naturelles Savoie) où le chamois, la marmotte et l’aigle royal sont
visibles... pour peu que l’on reste discret ! Le parc fait w Le Parc naturel régional du massif des Bauges
la promotion de l’agritourisme et des produits locaux. a été créé en 1995, à cheval sur deux départements, la
Recouvert d’alpages et de forêts qui résonnent du son Savoie et la Haute-Savoie. Il est délimité par les villes
clair et aigu des clarines accrochées au cou des vaches d’Annecy, Rumilly, Aix-les-Bains, Albertville, Chambéry,
laitières, le massif est un havre de paix et de nature : Faverges et Ugine. Cet espace s’étend sur 65 communes,
pas de chalets traditionnels, mais de superbes corps de soit 85 600 ha et 55 000 habitants. Labellisé Natura 2000,
fermes, ces «baujues» aux vastes toitures qui débordent un tiers de son territoire est situé en Haute-Savoie et son
en avant-toits. On fabrique ici la tomme des Bauges, qui sommet culminant, l’Arcalod (2 217 m), est en Savoie. Le
représente 32 % de l’activité agricole du Parc. La viande Chéran traverse le centre du massif en direction de Rumilly
des animaux élevés dans le parc ainsi que les fruits et et la montagne du Charbon domine le lac d’Annecy. Une
légumes qui y sont produits sont labellisés Marque Parc.des missions fondamentales du parc est la connaissance du
patrimoine naturel du massif (inventaire d’espèces et de w La Haute-Savoie compte pas moins de neuf
milieux, observation du fonctionnement de l’écosystème) réserves naturelles s,oit près de 22 000 ha au total. Six
pour mieux concilier l’activité humaine avec la préser- d’entre-elles protègent de grands espaces de montagne,
vation du patrimoine naturel. Des sentiers de balades les trois autres représentent des joyaux de biodiversité
thématiques proposent de découvrir la biodiversité en bordure des lacs d’Annecy et du Léman.
Un parc naturel régional et neuf réserves naturelles nationales
en Haute-Savoie !
Au niveau régional et national comme au niveau européen et international, la préservation des sites
naturels est au cœur des préoccupations des citoyens et des organismes. De nombreuses organisations
d’identification et d’aide à la protection des espaces naturels agissent en gestion croisée sur les
territoires. Un même site naturel peut donc être reconnu et soutenu par différents réseaux. Ainsi, le
massif des Aiguilles Rouges sera à la fois réserve naturelle nationale (France), site Natura 2000 (Union
européenne) et Espace Mont-Blanc (Coopération transfrontalière).
La Haute-Savoie n’a pas de parc national mais un Parc naturel régional dans le massif des Bauges.
Pour autant, les Parcs nationaux français sont nés en 1960, en Savoie. Le Parc de la Vanoise fut le
premier créé, en 1963. Son existence est intimement liée à celle du Parc national du Grand Paradis,
côté italien. En 1856, la Savoie n’est pas encore rattachée à la France, et Victor-Emmanuel II sauve
les derniers bouquetins en créant une réserve de chasse royale. En 1922, le premier Parc national
naît en Italie. La France suivra, 30 ans plus tard, après une lente prise de conscience et grâce à la
forte volonté des Savoyards, décidés à endiguer la disparition du bouquetin en France. Le premier
Parc naturel régional a été créé en 1968, pour protéger et valoriser un territoire à dominante rurale
dont l’équilibre est fragile.
Les réserves naturelles existent depuis 1913 en France. Tout d’abord maritime, la première réserve
terrestre a été créée en 1961 dans le massif de Belledone, en Isère. Depuis 2002, deux types de
réserves naturelles – nationales et régionales – ont été mis en place. Leurs objectifs : protéger et
gérer les milieux naturels exceptionnels, rares ou menacés ; sensibiliser le public et l’éduquer comme
éco-citoyen. La Haute-Savoie compte neuf réserves naturelles nationales : les Aiguilles Rouges,
Carlaveyron, Contamines-Montjoie, Passy, Sixt-Passy et Vallon de Bérard, en montagne, dans les
massifs du Mont-Blanc et des Aiguilles rouges ; Delta de la Dranse, dans le Chablais, au bord du
Léman ; Bout-du-lac et Roc-de-Chère, dans la cluse d’Annecy, au bord du lac. Soit près de 22 000 ha
protégés qui s’étagent entre 380 mètres (Delta de la Dranse) et 3 892 mètres d’altitude (Contamines-
Montjoie) !
Le rôle du Conservatoire du littoral et des rivages lacustres est complémentaire : il aide à la protection
définitive des sites d’espaces naturels et paysages de communes riveraines. 6 sites sont concernés dans
le département : la Châtaignière et le domaine de Guidou, sur les rives du Léman ; le Roc de Chère, les
Marais de l’Enfer et de la Cluse d’Annecy, ainsi que le clos Berthet, des rives du lac d’Annecy. Le réseau
Natura 2000 conjugue le maintien de la biodiversité dans les sites naturels européens identifiés et les
préoccupations socio-économiques (environ 25 sites en Haute-Savoie). Enfin, il faut remarquer une
nouvelle initiative dans le domaine de la coopération transfrontalière : la création de l’Espace
MontBlanc. Trois pays (France, Italie, Suisse), pour 35 communes à cheval sur la Savoie, la Haute-Savoie, le
Val d’Aoste et le Valais, sont engagés dans la mise en place d’une politique de développement durable,
et la demande d’inscription du massif du Mont-Blanc au Patrimoine mondial de l’UNESCO.DÉCOUVERTE
Faune et flore - NATURE 27
Sur les communes de Chamonix, Vallorcine et Les grands rapaces du monde. Chaque jour, des spectacles de
Houches : la réserve des Aiguilles Rouges, la plus chevalerie sont proposés avec pour partenaires oiseaux
ancienne (1974), avec son chalet-laboratoire dédié à aquatiques, rapaces et mandarins.
l’observation de la faune et la flore de haute-montagne ; Le parc de la Grande Jeanne, dans la forêt du Semnoz,
celles du Vallon de Bérard et de Carlaveyron, offrent de domine Annecy et le lac. C’est un parc à vocation
superbes paysages, un point de vue sur les glaciers et pédagogique, accessible gratuitement. Il s’étend sur
210 500 m  et accueille, dans un lieu clos et sécurisé, des lacs de montagne parcourus par des milliers de
randonneurs l’été. 19 daims, 9 cerfs élaphes et 20 mouflons de Corse. Des
La réserve des Contamines-Montjoie, la plus haute de visites guidées dans la forêt du Crêt-du-Maure (Semnoz)
France, dans le massif du Mont-Blanc, décline tous les sont également possibles.
étages de la moyenne à la haute montagne : des zones w Mais aussi. Le Parc des Epouvantails, dans la forêt
d’alpages, de prairies et d’éboulis, jusqu’au glacier de des Moulins, à Andilly ; le parc des chiens polaires
Tré-la-Tête. aux Contamines-Montjoie ; le Tropicaland de Viry, un
La réserve de Passy, composée du massif des Fiz et parc animalier (et de dinosaures), la mini-ferme du
du Pormenaz, dans un décor de landes, de pelouses Mont-Saxonnex...
et de zones humides, abrite bouquetins, aigles et
gypaètes. Dans le secteur du Haut-Giffre, la réserve de Jardins
Sixt-Passy nous offre des chances d’observer lagopèdes La montagne est propice aux jardins botaniques. Les
et tétras-lyre. plantes de haute altitude sont rares, difficiles d’accès et
Surplombant le lac d’Annecy, du haut de ses falaises qui très sensibles à la modification environnementale sous
tombent à pic dans les eaux bleues, la réserve du Roc de l’action de l’homme, donc très protégées. Ces jardins
Chère est un petit massif montagneux forestier entre sont l’occasion d’observer de plus près un biotope et
Menthon-Saint-Bernard et Talloires. On y rencontre une des espèces étonnantes !
végétation très variée qui nous rappelle celle des régions Le Jardin botanique alpin de Jaÿsinia, à Samoëns, est
méditerranéennes et de petites criques encore sauvages un des plus visités par les botanistes du monde entier.
au bord du lac. Fait rarissime dans l’histoire des réserves Sculpté à flanc de montagne, sur le versant sud, il
naturelles, elle englobe une partie du terrain de golf de serpente vers les hauteurs entre cascades, jeux d’eau et
Talloires. Sur la commune de Doussard, à l’extrémité sud eruines du XIII siècle. Il fait le bonheur des botanistes et
du petit lac, la réserve du Bout-du-Lac. C’est la dernière des amateurs car 5 000 espèces y sont offertes à l’étude
grande zone humide du secteur : un véritable témoin de et à la découverte.
la naissance du lac et de l’évolution des milieux depuis Le Jardin des Cîmes, à Passy, est un acteur économique
20 000 ans. Grâce au sentier pédagogique, on évolue du développement durable. De porte en porte, le jardin
dans une zone de marais et de roselières où l’on peut explore une ascension botanique imaginaire : un étage
découvrir les barrages et habitats des castors. montagnard sonore, une forêt brumeuse habitée, un
Proche du lac Léman, sur la commune de Publier, la réserve désert tellurique qui débouche sur un décor éternel ;
naturelle du delta de la Dranse. Le lit de cette rivière est pour redescendre dans une vallée bien humaine où le
formé d’îlots, de mares, de zones marécageuses et de potager est roi. Une visite pédagogique, un panorama
terrasses alluviales couvertes de landes. Cette réserve d’exception et un parcours sensoriel.
située sur la voie de migration européenne des espèces, Le Jardin des Cinq Sens, à Yvoire, au bord du lac Léman,
est un gîte d’étape pour de nombreux hérons, rapaces est remarquable. Un magnifique labyrinthe de poésie et
ou mouettes (possibilité de promenades commentées). de rêve au cœur d’une cité médiévale ! Arbres fruitiers
palissés, roses anciennes, fontaines, volières, cloître
Parcs animaliers végétal de plantes aromatiques et médicinales... Dans
Il y a peu de parcs animaliers en Haute-Savoie, la rencontre ce jardin merveilleux, tous les sens sont sollicités.
avec la faune sauvage étant inhérente à la balade de Les Jardins de l’Eau du Pré Curieux, à Evian-les-Bains,
montagne. Pourtant quelques parcs méritent un petit sont atypiques. Ces jardins aquatiques ne se visitent que
détour, pour ceux qui ne pourraient se rendre dans les par bateau. Ils sont dédiés aux plantes qui s’adaptent
milieux les plus inaccessibles ou qui n’auraient pas eu en zones humides et jouent un rôle dans la filtration de
la chance de les observer dans leur habitat naturel ! l’eau, comme la menthe aquatique ! Dans ce biotope,
Le Parc animalier de Merlet, créé sur la commune des évoluent milan noir, salamandre tachetée...
Houches en 1968, est un des plus hauts (1 500 m). Les Jardins secrets, à Vaux, sont des jardins insolites
80 animaux sur 21 hectares d’espace naturel, et un envi- et exotiques. Un labyrinthe de constructions, de bois
ronnement exceptionnel face au mont Blanc ! Chamois, ouvragés et de fontaines rafraîchissantes, d’inspiration
marmottes, bouquetins, mouflons... Attention, pas de orientale et savoyarde, qui incite à la détente.
grillages. Il faut rester calme et silencieux ; garder ses Mais aussi : le jardin botanique des Aiguilles rouges à
distances et respecter leur habitat naturel. Il reste ouvert Chamonix ; le jardin alpin du Semnoz et le jardin de
en hiver pour des visites guidées. l’Europe à Annecy, le jardin des Iris et le parc Eugène
Les Aigles du Léman, à Sciez, se situe dans le site naturel Maître à Annemasse ; les Jardins de Haute-Savoie à la
protégé du domaine du Guidou, aux portes de Thonon- Balme-de-Sillingy ; l’arboretum de Ripaille à
Thonon-les2les-Bains : 170 oiseaux avec 52 espèces sur 90 000 m . Bains ; le parc du domaine de la Rovorée – la Chataignère
En été, ce site unique en Europe, propose de découvrir à Yvoire et le Jardin Samivel aux Contamines-Montjoie,
le gypaète barbu, le fameux «Casseur d’os», un des plus une exposition permanente en pleine nature.28 ÉCONOMIE
Économie
Son essor économique est récent ! D’une pauvreté
endémique – excepté les grandes plaines de l’albanais Agriculture
avec ses cultures maraîchaires et ses plantations
de tabac – la Haute-Savoie est devenue une région L’agriculture a façonné le paysage et donné des produits
industrielle et touristique de premier plan. Tandis que issus de la tradition et du savoir-faire paysan : céréales,
les enfants ramoneurs, avec leur marmotte sur l’épaule, fruits et légumes (dans l’avant-pays), tout comme
sillonnaient la France, les moulins papetiers tournaient l’élevage pour la production de lait, fromage (plus de
grâce à leurs roues à aubes. L’industrie prit son essor et 80 % du lait est transformé en fromage) et charcuterie
e en moyenne montagne. Elle participe même aujourd’hui devint celle de la houille blanche au XIX siècle et du
edécolletage au XX siècle. Le ressort économique est devenu au maintien du tissu local par un fort développement
important, avec une large gamme d’activités industrielles, de l’agrotourisme. Une excellente manière de continuer
er à entretenir les alpages et conserver une montagne commerciales, touristiques mais aussi de services. Au 1
habitée et vivante. 30 % du territoire (130 101 ha) janvier 2015, la Haute-Savoie regroupait une population
totale de 777 356 habitants (716 277 en 2007, 760 979 en est utilisé pour l’agriculture (souvent en moyenne
2012, 746 694 en 2013). Une évolution croissante (avec montagne). Soit 3 120 exploitations agricoles sur le
département, à ce jour.une baisse notable en 2013) qui s’explique car la
HauteSavoie est un département ouvert sur l’extérieur et en
mouvement permanent. C’est une terre d’immigration,
un territoire touristique et frontalier, un espace de forte Industriesmobilité. Le département attire, c’est évident. Le tourisme
est un moteur de l’économie savoyarde et le renfort de Le secteur industriel est une part importante de l’activité
la main-d’œuvre saisonnière est sensible. L’attraction du économique en Haute-Savoie. Le déclin industriel est
mont Blanc et du lac d’Annecy ne s’est jamais démentie ralenti par le haut niveau technologique à travers
depuis 250 ans. quatre pôles de compétitivité : la mécatronique,
l’imagerie, le sport et les services miniaturisés intelligents.
Historiquement, l’industrie fortement développée en
Haute-Savoie est celle du décolletage (65 % du chiffre Ressources naturelles d’affaires français).
En 1701, il était interdit de former des apprentis dans la Des rces naturelles qui s’inscrivent dans
Seigneurie de Genève. La province du Faucigny a donc la richesse de ses paysages. La montagne est une
développé la fabrication de «mouvements en blanc» ressource naturelle précieuse. Les alpages ont permis
aux horlogers suisses. Genève se réserva pour la finition que s’installe une agriculture de moyenne montagne
et empêcha la concurrence de fabriquer la montre et l’élevage de vaches laitières (c’est le berceau du
complète. Le Faucigny se spécialisa dans l’établissage reblochon). Les forêts ont favorisé le développement
puis le décolletage (fabrication et usinage des vis, du travail artisanal du bois et son industrialisation.
boulon, axes...). Aujourd’hui, la micromécanique, l’élec-Elles représentent aujourd’hui 40 % de son territoire,
tronique mais aussi l’informatique, l’agroalimentaire, soit 179 000 ha. 75 % des forêts appartiennent à
la chimie, la pharmacie... font la force de l’industrie des propriétaires privés. 2 000 entreprises vivent de
haut-savoyarde. Des entreprises leaders et marques cette industrie et 6 800 emplois en dépendent. Une
mondialement connues sont également présentes. opportunité de développement économique durable
2 301 entreprises et près de 45 878 salariés existent sérieusement étudiée par le Pôle Excellence Bois des
dans le secteur de l’industrie savoyarde.Pays de Savoie, lancé en novembre 2012. L’avant-pays
a été longtemps un pôle agricole de premier plan,
comme grenier à blé de la Savoie et pour la culture du
tabac, de la pomme et de la vigne. La beauté naturelle Tertiaire
de ses paysages, la qualité de son air pur et la rareté de
ses sommets éternels ont favorisé un essor touristique Les activités de services se développent en continu
qui n’a pas décliné. Dans les torrents, une formidable depuis plus de 10 ans dans le domaine du tourisme, des
énergie a vu le jour : la houille blanche ; l’eau, la force entreprises et des personnes (en forte augmentation). Le
de son courant et ses chutes. Avec l’invention de la secteur tertiaire, ce sont 12 680 entreprises de services et
des activités de recherche ou de conseil liées à l’industrie. dynamo, son exploitation a permis l’électrisation
des manufactures de bois et de papier, leur indus- Il représente l’embauche de 46 % des salariés du secteur
trialisation. privé, soit 97 533 emplois.DÉCOUVERTE
Antiquité - HISTOIRE 29
De l’horlogerie à la mécatronique : un musée de l’histoire
du décolletage, dans sa capitale mondiale, à Cluses !
Situé à Cluses, le musée nous permet de mieux comprendre l’histoire de la vallée et de son essor
à travers les siècles grâce aux techniques et joyaux de l’horlogerie et du décolletage : des pièces
remarquables. Jusqu’en 1989, Cluses abritait l’École nationale d’horlogerie fondée en 1848. Les
instruments de mesure du temps sont conservés au fil des années et des avancées technologiques :
anneaux solaires, cadrans solaires, nocturlabes, réveil-bougie, horloge à huile... Vous pourrez découvrir
l’histoire de la montre, depuis les premières montres apparues vers 1500 et suspendues au cou, jusqu’à
celles que nos grands-pères portaient en poche ; ainsi qu’une horloge de table vers 1680, une horloge
de clocher, des cartels... Une salle retrace les premiers pas de l’industrie du décolletage, qui consiste
à fabriquer par tournage ou usinage de petites pièces en série. La vis fut la première pièce réalisée. Le
décolletage fournit en pièces de nombreux domaines industriels (automobile, aéronautique, industrie
du luxe, etc.) et la mécatronique (une synergie de la mécanique, de l’électronique, l’automatique et
l’informatique dans la conception et la fabrication d’un produit) prend le relais : Cluses est toujours un
pôle d’importance mondiale dans ce domaine !
w Renseignements. Musée de l’horlogerie et du décolletage. Espace Carpano et Pons.
74300 Cluses – 04 50 96 43 00 www.musee-cluses.fr
pratique d’activités sportives, culturelles ou de loisirs, Tourisme est riche et variée. Berceau de l’alpinisme, du ski et des
sports d’hiver, avec 48 stations à ce jour et 22 000 ha Ses paysages et son patrimoine naturel font de la
Hautede domaine skiable, elle est un terrain très favorable à Savoie un territoire touristique, été comme hiver ! Elle
la randonnée, au cyclotourisme (3 000 km d’itinéraires accueille en toute saison une clientèle française et
balisés), aux sports nautiques (51 plages et espaces de étrangère. L’attraction du mont Blanc et du lac d’Annecy
baignade dont 28 plages surveillées) et au bien-être ne s’est jamais démentie depuis 250 ans. Son patrimoine
culturel et artistique à forte identité témoigne d’un (3 stations thermales). Sa capacité d’accueil est de
662 300 lits dont 70 % en montagne. Plus de 26 % des passé riche de culture et traditions. Mais c’est aussi
un département tourné délibérément vers l’avenir. La logements disponibles sont des résidences secondaires.
Histoire
eNéolithique. Durant l’âge de fer, au I siècle avant notre
ère, des cavaliers éleveurs s’installent dans la région de Préhistoire Gruffy, de Talloires...
Des traces sont ponctuellement retrouvées en
HauteSavoie. Elles font l’objet de conservation dans les musées
d’Annecy, Thônes, vallée de l’Arve et Genève. Entre Antiquité
autres : une présence de chasseurs néandertaliens en
Chablais et dans le Faucigny (-50 000 av. notre ère) ; La partie nord de la Savoie, la Haute-Savoie
d’aude chasseurs de rennes et de cerfs dans l’avant-pays jourd’hui, appartenait au peuple gaulois : de la tribu
des Allobroges, regroupés vers le Rhône et la cité de Genevois, au pied du Salève (-13 000). Le lac d’Annecy
possède encore quelques traces de cités lacustres du Vienne, et à celle des Ceutrons, à l’est de la chaîne des
Néolithique (âge de la pierre polie) et de l’Âge de bronze, Alpes (les Aravis) avec Segusio (Suze en Italie) comme
capitale. Son entrée dans l’ère romaine se fait à la fin du sises sur l’emplacement de la barrière qui séparait le petit
elac du grand et, sur son pourtour. Le lac était alors plus II siècle avant notre ère. Les Romains organisèrent des
bas de 6 à 7 mètres. Des pilotis ont été retrouvés non axes routiers principaux à partir d’itinéraires celtiques :
loin de l’Île aux Cygnes. Durant l’Âge de bronze (-1800) une voie reliant Vienne à Aoste (par Chambéry et la
le lac était encore plus bas de 2,50 mètres. Une salle du Tarentaise) et une voie reliant Aoste (Isère) au Valais
musée-château d’Annecy est consacrée à la période (par Seyssel).30 HISTOIRE - Antiquité
Le chant des Allobroges : un hymne qui rend hommage
à l’histoire commune de la Haute-Savoie et de la Savoie !
Allobroges  ! C’est le mot, ou plutôt la chanson de l’ancien hymne national de la Savoie que vous
entendrez souvent en Haute-Savoie (et en Savoie) à l’occasion de diverses manifestations folkloriques
et/ou patriotiques – elle est même devenue l’hymne de l’équipe de football ETG
Evian-ThononGaillard, redescendue en ligue 2 en 2015 ! – dont le refrain se termine par la strophe Je suis la Liberté !
La Liberté ! Une phrase qui résonne fortement dans l’histoire savoyarde.
L’histoire de la Haute-Savoie est complexe à établir, car la séparation du duché de Savoie en deux
edépartements ne date que de la période de l’annexion de la Savoie à la France, en 1860. Du X au
eXV siècle, ce territoire géographique, dans les frontières qu’on lui connaît aujourd’hui, était partagé
entre plusieurs familles comtales (Genevois, Faucigny, Savoie). De 1402 à 1860, elle se confond avec
l’histoire de la Maison de Savoie. En 1860, la partie Nord de la Savoie devient, par le traité de Turin, un
département à part entière : la Haute-Savoie.
eLa chanson, elle, date du XIX siècle (sans doute 1855), et évoque un passage important de l’histoire
de la Savoie : les proscrits de France, sous le règne de Napoléon Bonaparte, venus chercher refuge
en Savoie non française en 1851. Elle évoque aussi, dans des versions plus tardives, les révolutions
européennes de 1848. Quant au titre, il fait référence aux Allobroges, ancêtres celtes qui peuplèrent
l’essentiel de la Savoie et le Dauphiné. Le terme de savoisien, utilisé à la fin de l’hymne, désigne les
habitants de la Savoie, alors que le nom de savoyard serait donné aux personnes qui concernent ce
pays (originaires de la Savoie) – d’après le Dictionnaire Classique Universel Français, Ed. Belin,1873.
èreSavoie est un terme qui pourrait venir de sapaudia (pays de sapins), mentionné pour la 1 fois à la
e e efin du IV siècle, mais aussi de saboia ou savoia au IX siècle, et sabaudia au XIII siècle (la combe de
Savoie).
La construction de nouvelles voies a été favorisée : la dont la capitale politique est devenue Annecy – s’est
voie d’Annecy à Aix-les Bains par Gruffy ; la voie d’Aix- développé avec ses évêques et ses élites urbaines. Les
terres du Dauphin du Viennois ne sont qu’à quelques les-Bains à Seyssel par l’Albanais ; la transversale de
Genève au col du Petit-Saint-Bernard par Annecy et kilomètres de Chambéry. En conflit avec le Dauphin
Faverges. C’est la voie de l’Italie vers la Tarentaise, à de France et les comtes de Genève, Humbert II, acculé,
travers les Alpes, qu’emprunta Hannibal en 218 avant vend sa principauté en Viennois au roi de France en
1349. En échange, Amédée IV, son successeur, recevra J.-C. – Annecy se dénommait alors Boutae...
le Faucigny. En 1359, Amédée VIII acquiert la baronnie
de Vaud et, le comté de Genève en 1402 !
Moyen Age
L’installation des Burgondes en Sapaudia se fit en De la Renaissance
443 dans la vallée du Rhône : dans une région qui
n’avait pas de véritable unité et s’inscrivait dans un à la Révolutionespace élargi entre Genève, Lyon, Vienne, Grenoble et
Suse. Ils imposèrent une nouvelle organisation sociale Le comté de Genève devient le Genevois et entre
fondée sur la prépondérance d’une aristocratie de sang, dans l’apanage de la branche cadette de la maison de
jusqu’en 1032. En 932, Bernard de Menthon fonde les Savoie, les Nemours, jusqu’en 1683 où elle revient à la
deux hospices des cols du Petit et du Grand-Saint- branche aînée. Le Faucigny est encore une possession
Bernard. De 1027 à 1047, le conseiller du roi Rodolphe des Dauphins du Viennois ; elle deviendra également
III, Humbert, reçoit le titre de comte de Maurienne et les l’apanage des Nemours en 1491 (jusqu’en 1683).
terres de Savoie propre (région de Chambéry, en 1032). Les comtes deviennent les «Princes» de Savoie ! Non
Il fonde la Maison de Savoie et prend le nom d’Humbert seulement les «portiers des Alpes» – dont ils contrôlent
I «aux mains blanches». Le Vieux-Chablais devient une toutes les entrées –, mais ils élargiront leur domination
de ses possessions. Contrôlant l’Eglise, ses évêchés et sur les deux versants alpins jusqu’en 1536. La Maison
ses monastères, le pouvoir politique passe alors du de Savoie possède alors tous les cols, du Valais à la
eroi aux comtes, par le truchement des évêques au XII Méditerranée ! C’est l’apogée de la Maison de Savoie.
siècle (Genevois, Faucigny, Bugey, Combe de Savoie). Turin devient la capitale, aux dépens de Chambéry. Les
Les comtes cèdent des terres à des seigneurs locaux, souverains savoyards, par leurs alliances, deviennent
qui deviennent leurs vassaux. Leurs ressources sont à la incontournables en Europe... mais dans l’impossibilité
fois féodales, foncières, économiques et politiques. Les de se tenir à l’écart des conflits entre grandes
puiscomtes de la Maison de Savoie se donnent tout d’abord sances européennes. Dans le même temps, François de
une capitale : Chambéry. Une ville sans histoire et sans Sales, symbole de la Contre-Réforme, devient évêque
évêque. Dans le même temps, le comté de Genève – de Genève en 1602, gardant son siège épiscopal à DÉCOUVERTE
eDe la Révolution au XXI  siècle - HISTOIRE 31
Annecy. Après une « Escalade », c’est-à-dire une tentative prussienne de 1870 ancrera la Savoie à la République.
emanquée des Savoyards pour reprendre la cité (que les Sous la III République est créée une armée des Alpes –
voisins genevois fête chaque année depuis), la réforme dont le régime d’infanterie des chasseurs alpins
s’illuss’installera à Genève en 1603 (traité de Saint-Julien). trera pendant la Première Guerre mondiale. On les
La Savoie est alors un pays pauvre et la population surnommera les «Diables bleus». Si le tourisme se
développe à Chamonix, l’industrie savoyarde reste entreprend d’émigrer vers le sud de l’Allemagne et vers
Lyon. Après plusieurs occupations françaises, le Duché relativement limitée (Société des fonderies et forges
de Savoie, vainqueur, deviendra royaume de Piémont- de Crans, papeterie Veuve Aussedat à Cran-Gevrier...) :
Sardaigne. Victor-Amédée II appartient à la génération principalement aux abords des cours d’eau du Thiou
pour utiliser les moulins à aubes (moulins à papier) et des «despotes éclairés» ; il entreprend, de 1728 à 1738,
la réalisation de la Mappe Sarde (cadastre à l’échelle). des chutes d’eau de la vallée de l’Arve et du Fier pour
Et Victor-Amédée III permettra aux communautés la houille blanche ou énergie hydroélectrique (forges,
papeterie). Manquant de capitaux pour la modernisation savoyardes de racheter une partie des droits seigneuriaux.
des industries, la Banque Laydernier est créée en 1891. Il
faudra attendre le début du premier conflit mondial pour
que des entreprises extérieures, principalement suisses, De la Révolution viennent s’implanter en Haute-Savoie car le département
a été durement touché par la guerre (malgré le statut
e de neutralité acquis en 1815).au XXI  siècle
A la veille de la Première Guerre mondiale, la
HauteEn 1792, la Savoie devient française et s’appelle dépar- Savoie attirait les touristes les plus fortunés. Chamonix
tement du Mont-Blanc. Avec l’annexion de Genève en devint le lieu de destination le plus prisé par cette
1798, elle forme le département du Léman jusqu’en 1814. clientèle, séduite par la montagne, la neige, les forêts et
En 1815, Genève entre dans la Confédération Suisse et l’air pur. Entre 1900 et 1930, les chemins de fer du PLM
Charles Emmanuel IV récupère le Piémont et la Savoie. (Paris-Lyon-Méditerranée) relient les stations thermales
C’est la période sarde : une période de régression pour (Aix-les-Bains, Evian, Saint-Gervais-les-Bains). Les
les Savoyards, jusqu’en 1860. C’est l’année de l’indé- trains à crémaillères atteignent les stations de haute
pendance par rapport à Turin et son royaume archaïque montagne : Chamonix-Montenvers et
Saint-Gervaisde Piémont-Sardaigne ! À une écrasante majorité, les les-Bains–Le Fayet–Chamonix–Vallorcine. En 1924,
hommes de la province répondent en même temps on inaugure les premiers jeux olympiques d’hiver à
«Non» à l’Italie naissante, et plébiscitent le «Oui» du Chamonix. Au début de la Seconde Guerre mondiale,
rattachement volontaire à l’Empire de Napoléon III. Le la Haute-Savoie est relativement à l’abri des conflits.
14 juin 1860, le Duché de Savoie intègre officiellement Mais en 1942 elle va connaître l’occupation italienne
l’Empire français et le 15 juin, ce dernier est séparé en puis, allemande en 1943. En 1944, le maquis mis en
deux départements. La Haute-Savoie est née ! place par le résistant Tom Morel au plateau des Glières
S’ensuit une période de déceptions et de mécontente- connaîtra bien des tragédies après un parachutage massif
ments sans remise en cause du plébiscite : les Savoyards d’armes. La Haute-Savoie se libère de l’occupant grâce à
ont le sentiment que leur destin leur échappe (gestion la Résistance au cours du mois d’août sans la moindre
du territoire) et certaines dispositions de l’adminis- intervention militaire extérieure.
tration impériale ont été mal comprises (avec pour L’inauguration par le général De Gaulle et son homologue
conséquence, la faillite de la Banque de Savoie et des italien du tunnel routier sous le mont Blanc a eu lieu
banques locales de Haute-Savoie). La guerre franco- en 1965.
Un territoire morcelé sous influence italienne,
suisse et française !
La Haute-Savoie est empreinte d’un passé sous influences multiples (française, suisse, italienne) :
sa situation géographique aux confins de trois pays, son histoire mouvementée, son territoire
morcelé et son relief des plus variés. Cette absence d’unité a renforcé l’expression d’une identité
forte où la vie rurale et montagnarde est très élaborée, rythmée par les saisons. Un patrimoine
hautsavoyard de 170 monuments protégés (59 classés et 11 inscrits), une architecture traditionnelle en
accord avec le milieu naturel : vestiges et musées, châteaux et maisons fortes du comté de Genève
(Albanais et Genevois) et de celui du Faucigny (Chablais, Faucigny), édifices religieux ; maisons
de pays, fermes traditionnelles, chalets d’alpages ; sites grandioses, réserves naturelles, etc. Des
traditions qui illustrent la richesse de sa géographie et de l’histoire de sa population : artisanat,
folklore, gastronomie...
Certains monuments et certaines traditions sont à découvrir exceptionnellement lors des Journées
du Patrimoine (début septembre) ou lors des fêtes de pays (se renseigner dans les offices de
tourisme).32 PATRIMOINE ET TRADITIONS - Patrimoine culturel
Patrimoine et traditions
Patrimoine culturel Patrimoine architectural
Littérature Villes et villages
Des hommes de lettres ont forgé l’identité savoyarde, La Haute-Savoie, une carte postale de chalets… Le
des écrivains l’ont aimé et lui ont rendu de beaux chalet est l’habitation de bois, traditionnelle, des
hommages. L’humaniste savoyard Guillaume Fichet massifs du Chablais et des Aravis, du Haut-Faucigny
(1443-1478), établit à Paris le premier atelier d’impri- et du Val d’Arly. Il puise ses matières premières au
merie. La première académie de littérature, l’académie cœur des paysages : le bois des forêts d’épicéa proches,
Florimontane, a été créée en 1906, à Annecy. Elle la pierre des torrents, des rivières (calcaire, molasse,
servira de modèle à Richelieu pour créer l’Académie granit)... Généralement, il possède un grand toit à faible
Française. Ses instigateurs sont Honoré d’Urfé, Antoine pente recouvert d’ardoises (lauzes de schiste gris) pour
Favre, son fils le grammairien Claude Favre de Vaugelas supporter le lourd fardeau du manteau neigeux ou de
(1585-1760), le premier à codifier la syntaxe française, tuiles de bois (ancelles, tavaillons), un soubassement de
et François de Sales (1567-1622). Le grand homme pierre, une façade en pignon (avec des galeries de bois)
de la Savoie, évêque, théologien, a aussi laissé une et une entrée latérale. Dans les vallées et l’avant-pays,
œuvre d’écrivain. la maison rurale est faite de pierre, parfois recouverte
On trouvera des évocations de la Savoie à travers la en partie d’un mantelage de bois. Les fermes de pierre
littérature chez des écrivains comme Jean-Jacques accordent une part importante à la grange (pour le
Rouseau (dans les Confessions, il évoque sa rencontre bétail), au grenier (les récoltes précieuses étaient stockées
avec Madame de Warens à Annecy et son séjour près à l’étage pour les protéger du froid et de l’humidité) et
de Chambéry). Eugène Sue vécu la fin de sa vie à aux ateliers (qui sont plus aérés et souvent construits en
Annecy-le-Vieux, à laquelle il rendit hommage dans bois). Le toit est à deux pans, très couvrant, avec un pan
Le lac et ses environs... Des écrivains savoyards ont cassé sur le pignon. Les ouvertures sont étroites, pour
laissé leur empreinte dans le paysage littéraire du limiter la perte de chaleur en hiver. Les maisons fortes
département : Henri Bordeaux, Roger Frison Roche, sont édifiées par la petite noblesse, sur le modèle des
eGaston Rebuffat et plus récemment Christian Regat, châteaux, dès le XIII siècle : un corps de logis flanqué
Léo Gantelet, Jean-Pierre Spilmont... Des écrivains, de tours. À partir de 1815, la monarchie sarde exprima
d’ailleurs, comme Michel Butor, John Berger... ont choisi une politique réactionnaire à travers le style austère
la Haute-Savoie comme lieu de résidence. néoclassique de son architecture (églises, hôtels de
ville, grenettes, fontaines, lavoirs). Les villes de Cluses
et Sallanches ont même été complètement rebâties Peinture
dans le style.eC’est au XVIII siècle, avec la création de l’École genevoise
du paysage, que ces artistes et leurs amis étrangers
choisissent tout naturellement la Savoie et le lac d’Annecy Châteaux
pour leur campagne de dessin et de peinture. La rive de Au Moyen Age, l’essentiel des châteaux appartiennent
Talloires accueillera les peintres de l’école de Genève. aux comtes de Genève et du Faucigny. Situés en hauteur
Le château de Duingt sera un des lieux les prisés et les selon le relief naturel (colline ou promontoire rocheux)
plus peints. C’est à cette période que l’annécien Prosper sur un mode défensif, les châteaux de montagne sont
Dunant (1790-1878) les rencontrera et produira ses plus des points stratégiques difficiles d’accès. Les Allinges
belles œuvres. Firmin Salabert (1811-1895) alors élève (ancienne résidence de Saint François de Sales), Châtillon,
d’Ingres, le rejoint au bord du lac et deviendra son gendre Faucigny et Chaumont dominent des panoramas depuis
et élève. C’est en juillet 1896, que Cézane peint Le lac l’extrémité d’un promontoire escarpé. Faverges, La Roche,
Bleu depuis les rives de Talloires. A la même époque, les Sallenôve et Menthon sont perchés sur des buttes qui
peintres anglais J.M.W. Turner et John Ruskin dessinèrent assurent leur sécurité tout en leur accordant une vue
et peignirent le mont Blanc depuis Chamonix (le sujet dégagée sur les alentours. Ils accordent une part
imporele plus représenté au XVIII s. en Savoie). Savoyard tante à l’habitation résidentielle et aux dépendances
d’adoption, Samivel (Paul Gayet-Tancrède, 1907-1992) (signes de confort et de mode de vie raffiné, voir celui
illustra avec lyrisme et délicatesse le superbe sommet de Menthon-Saint-Bernard). Le château d’Annecy se
et avec humour les alpinistes escaladant le massif de dresse sur la dernière barre rocheuse du Semnoz, un
Tré-la-Tête aux Contamines-Montjoie. éperon rocheux dominant le lac. Quatre corps de logis DÉCOUVERTE
Traditions et modes de vie - PATRIMOINE ET TRADITIONS 33
flanqués de tours quadrangulaires. Celui de Montrottier également l’origine et les mots d’autrefois. L’exemple
est protégé par la dépression formée par l’ancien lit du le plus flagrant est celui de la traditionnelle pêla (qui
Fier. En plaine, certains châteaux sont naturellement signifie poêle à frire) que l’on « francisa » dans une
défendus par les eaux, comme celui de Duingt s’avan- version moderne des années 1980 en « tartiflette »,
çant en presqu’île sur le lac d’Annecy et celui d’Yvoire, avant de retrouver la recette et le terme d’antan.
partiellement protégé par le lac Léman. Le Château de
Ripaille à Thonon se composait de sept corps de logis Artisanatet de sept tours sur le modèle du Palais des Papes en
Durant les longs hivers, dans les hautes-vallées, la vie Avignon. Châteaux de défense ou d’agrément, maisons
e e agricole était au ralenti et les journées des paysans fortes – du X au XIX siècle – huit d’entre eux sont classés
étaient alors occupées à réparer les outils pour les travaux aux Monuments Historiques et vingt-deux sont inscrits.
des champs et, à fabriquer des objets usuels en bois,
tandis que les femmes filaient la laine ou faisaient de
la dentelle. L’occasion pour chacun d’exercer sa créativité Traditions et même d’en faire un travail d’appoint.
Le travail du bois d’épicéa et de sapin avec la fabrication
d’objets domestiques et de meubles comme le typique et modes de vie
arsiban ou coffre de mariage. La fabrication de vêtements
(en drap de laine) et de costumes de fêtes avec la broderie
de fleurs de montagnes sur les châles de couleur noire Langue et la dentelle de lin, de chanvre (et même de crin de
Les Savoyards ont un amour certain pour la langue : cheval) sur les coiffes et le linge de maison, en étaient
l’Académie Florimontane (qui a servi de modèle à les exemples les plus courants. Pour «ferrer l’épouse»
l’Acrançaise) est née à Annecy en 1607 sous (Chablais) ou « l’enchaîner », le fiancé offrait des boucles
l’impulsion des savoyards François de Sales (évêque) d’oreilles en or ou en argent (une créole à motif savoyard)
et Antoine Favre (juriste). Car la Savoie avait le français et «l’esclavage» était symbolisé par une chaîne en or ou
comme langue officielle dès 1539, malgré sa forte en argent munie d’un cœur et d’une croix de Savoie.
influence italienne et bien qu’elle ait été rattachée à la Des bijoux qui demandaient un grand savoir-faire que
France seulement en 1860. L’indépendance linguistique quelques artisans possèdent encore. Le musée du pays
donnée par le traité de Turin a permis à la Savoie de de Thônes et l’écomusée savoyard de Sévrier conservent
econserver, tout au long de son histoire, une langue encore des costumes du XIX siècle.
française (franco-provençale d’origine latine) dont elle Bien que la poterie vernissée accompagne depuis le
fut l’un des berceaux. Le patois savoyard est issu de cette Moyen Âge la vie quotidienne des Hauts-Savoyards, son
langue orale (on ne prononce pas les s, z et x en fin de artisanat tend à disparaître. Les riches veines de marbre
mot). Des dialectes apparaissent en fonction des « pays » le long de l’Arve et du Fier ont permis de développer une
et font l’originalité de chaque vallée (patois, coutumes, poterie traditionnelle de terre cuite vernissée (recouverte
usages). Le patois savoyard tend malheureusement à d’une glaçure plombeuse), aux couleurs bleu, vert, rouge
s’effacer aujourd’hui, sauf dans un domaine où il fait et noir, jaspée ou ornée de pois et de motifs naturels
une résistance remarquée : la cuisine. Le succès de la (animaux, fleurs...) Une collection ancienne est visible
montagne et des sports d’hiver a permis de retrouver à Evires, au Musée de la Poterie.
Quelques films tournés en Haute-Savoie !
Choisie pour ses paysages exceptionnels, la Haute-Savoie a vu traditionnellement les paysages de
Chamonix avec le mont Blanc (Premier de cordée, 1944 ; La Neige en deuil, 1956 ; Les Rivières pourpres,
2000 ; Malabar Princesse, 2004...) ainsi que ceux d’Annecy et de son lac (dont le plus connu est Le
Genou de Claire, d’Eric Rhomer, 1970) faire l’objet d’attention de la part des cinéastes. Quelques films
récents rendent hommage à des sites moins exploités : Les Gets (la série Les Edelweiss de Stéphane
Kappes, 2011) ; Sixt et le plateau des Glières (La Jeune fille et les loups, de Gilles Legrand, 2008) ; Yvoire
(Le dernier pour la route, de Philippe Godeau, 2009)... Dans le film de Pascal Thomas Associés contre
le crime, en 2012, le troisième opus d’une trilogie – il fait suite à Mon petit doigt m’a dit..., 2005 et
le Crime est notre affaire, 2008 – d’après l’œuvre d’Agatha Christie, c’est le Château des Avenières,
à Cruseilles, qui est mis en scène ; André Dussolier (né à Annecy, il a passé son enfance à Cruseilles)
y est l’un des principaux protagonistes, avec Catherine Frot. La série télévisée Les Revenants (saison
1), créée par Fabrice Gobert en 2012 et récompensée d’un Emmy Awards en 2013, a été tournée
essentiellement dans la ville de Seynod, avec quelques scènes à Poisy, Cran-Gevrier, Sévrier,
Annecyle-Vieux, Veyrier-du Lac, ainsi que dans le massif du Semnoz et au barrage de Tignes. Claude Lelouch
a tourné Salaud on t’aime, en 2013, avec les acteurs Johnny Hallyday et Sandrine Bonnaire, à
Prazsur-Arly et Saint-Gervais.34 PATRIMOINE ET TRADITIONS - Traditions et modes de vie
Sports et jeux traditionnels
Évoquer le sport traditionnel en Haute-Savoie, c’est
évoquer son symbole, le mont Blanc, sommet le plus
haut d’Europe, et les sports de montagne : l’alpinisme
et les sports d’hiver. Tout commence avec l’attraction
touristique de la vallée de Chamonix, qui se développe
e dès le XVIII siècle avec les Anglais, grands admirateurs
des glaciers du mont Blanc et adeptes des balades
vivifiantes et des «batifolages» dans la neige.
La première ascension du sommet en 1786 par les
Chamoniards (le guide Jacques Balmat et le docteur
Michel Paccard) s’est faite à la demande de
HoraceBénédicte de Saussure, un savant genevois qui a consacré
sa vie à l’étude des Alpes et fera connaître sa propre
ascension, accompagné de Jacques Balmat en 1787. Ce
mont majestueux attire grimpeurs du monde entier ;
ces pionniers sont les pères de l’alpinisme (qui vient du
mot Alpes). La première femme à atteindre le sommet,
Marie Paradis, effectuera cet exploit 23 ans plus tard. En
1908, l’inauguration du chemin de fer du Montenvers,
et en 1912 du tramway du mont Blanc, rend Chamonix
et ses sommets plus accessibles. En 1823 naît la célèbre
Compagnie des Guides de Chamonix, qui préfigure
eclairement le développement de l’alpinisme au XIX
siècle. De très nombreuses expéditions s’enchaînent
Alpinistes. alors progressivement dans les Alpes, puis un peu partout
dans le monde. Dans le même temps, un autre sport
Les fameuses clarines sont les cloches accrochées au se développe dans les montagnes des Alpes. Né de la
cou des vaches pour ne pas les perdre dans les vastes tradition ancestrale des montagnards se déplaçant sur
alpages et les forêts. Cloches et sonnailles, clochettes de longues et fines planches de bois à travers les pentes
pour moutons et chèvres, sont indispensables pour et les vallées enneigées, elle est reprise par les militaires
repérer le troupeau et sont également un signe extérieur (chasseurs alpins) comme moyen de fortifier à la fois leurs
de richesse pour les alpagistes. Elles ont leur tenue hommes et les lignes de défense. Les «diables bleus»
de tous les jours, l’acier et, pour les fêtes et foires, la s’illustreront pendant la Première Guerre mondiale à
tenue spéciale, le bronze. À Chamonix, elles sont encore la frontière autrichienne. Le ski va également faire son
fabriquées dans les règles de l’art et, pour les maintenir apparition dans le monde des visiteurs touristiques.
fermement, des courroies ou harnais de cuir sont conçues. En 1921, Chamonix-Mont-Blanc et Megève – sous
C’est le bourrelier qui se charge de la fabrication de ces l’impulsion de la baronne Noémie de Rothschild, séduite
épais et larges colliers en cuir ; l’un des derniers exerce par le cadre magnifique de Megève et l’élégance de ce
encore au Grand-Bornand. sport -, deviennent les premières stations de ski de la
Croyances, mythes et légendes
Un passé rude et tumultueux, un relief contrasté qui se prête aux interprétations surnaturelles, des
hivers longs où les veillées s’éternisent au coin du feu : ce sont les ingrédients parfaits pour laisser
surgir les croyances, contes et légendes traditionnelles de la Savoie, pays de montagne. On citera ceux
qui se rapportent plus particulièrement aux lieux et personnages de la Haute-Savoie. La Dame du Lac,
à Angon (lac d’Annecy) : on dit que Bernoline, après s’être jetée du haut du Roc de Chère à la recherche
de son époux, continue à vivre éternellement au fond des flots dans les rochers, y transportant les
corps des humains se noyant chaque année dans les parages... Le village englouti (lac d’Annecy) :
on entend parfois, sous les eaux du lac, entre Doussard et Duingt, une cloche sonner le glas ; c’est le
village puni par la Fée du lac, un soir de Noël où personne ne lui a ouvert sa porte pour qu’elle puisse se
réchauffer et manger un peu... La Dame du Val de Fier (près de Saint-André) : sur la route qui mène au
défilé du Val-de-Fier, malheur à ceux qui aperçoivent la blafarde silhouette de la Dame (châtelaine qui
détroussait les voyageurs) car elle cherche à les dépouiller de leurs âmes... Les Possédées de Morzine
(Chablais) : vers 1860, 200 femmes du bourg se crurent possédées par des démons ; elles furent le
sujet d’études scientifiques de sommités venant de Genève, Lyon ou Paris ! Ces contes et légendes sont
racontés, et même mis en scène, lors de soirées ou fêtes traditionnelles dans les villes et villages de
Haute-Savoie (renseignements auprès des offices de tourisme).
© Philippe DEVANNE – FotoliaDÉCOUVERTE
Spécialités locales - LE DÉPARTEMENT GOURMAND 35
Le travail du bois : un art populaire !
Le climat rude et le patrimoine naturel riche de forêts de conifères sont des composantes fortes de
la tradition artisanale savoyarde. L’épicéa et le mélèze, pour ses qualités imputrescibles, étaient
utilisés comme matériau de construction des chalets et des couvertures de toit ; mais chacun sait,
par nécessité, travailler le pin et le sapin pour enrichir le patrimoine familial d’objets courants et de
meubles, selon son inspiration.
Le mobilier obéissait aux contraintes de l’architecture si particulière des chalets, où chaque centimètre
carré est compté. C’est pourquoi les artisans locaux inventèrent de nombreux meubles « futés »,
capables d’avoir plusieurs fonctions : la table de berger dont la planche se rabat contre le mur, la table
« creuse » qui peut encore servir d’armoire, de huche ou de pétrin, le lit clos ou mi-clos garni de tiroirs,
le fauteuil-table dont le dossier s’abat sur les accoudoirs pour servir de table ou l’armoire-table dont
la porte se rabat sur un pied articulé. Chaque famille avait son berceau : léger, peu profond, aux flanc
inclinés et décorés, dont les pieds permettent le balancement ; et son coffre de mariage personnalisé.
Les décors sont des gravures, sculptées au couteau, de motifs géométriques ou figuratifs : rosaces,
rouelles, fleurs, cœurs, croix et nœuds de Savoie, rehaussés quelques fois de rouge, de noir, de bleu
ou de vert. Les techniques de coloration se faisaient à base d’oxyde de fer, de suie de cheminée et de
teintures végétales. D’autres essences (peu) étaient travaillées par les artisans et ébénistes : le rare
pin cembro, pour la tendresse de son bois, son bel aspect, et son odeur si particulière de vanille et de
cannelle, était utilisé dans la sculpture des retables des églises baroques ; l’érable sycomore, pour son
aspect lisse et d’un blanc éclatant, était employé dans l’argenterie (vaisselle) des Bauges.
Haute-Savoie. La mode des sports d’hiver est lancée la compagnie de chemins de fer PLM qui fera rêver des
et Chamonix accueillera les premiers Jeux Olympiques millions de citadins, séduits par ses affiches incitant à
d’hiver en 1924. De 1920 à 1930, c’est l’apogée, avec la pratique de ce nouveau sport.
Le département
gourmand
moelleux, salés ou sucrés : agnelots d’épinards, viande
et fromage ; pomme et rhum, bugnes... Les entremets Spécialités locales se nuancent de parfums et d’ingrédients originaux : flan
à la fleur d’oranger, sabayon de vin blanc et rhum (voire
vermouth ou génépi), œufs en neige, pavé au chocolat... La cuisine citadine Sans oublier les gâteaux et biscuits parfumés : gâteau
léger de Savoie, épogne aux pralines, tartes aux fruits et bourgeoise
(myrtilles, framboise...), biscuits au safran, nichons En Savoie, la cuisine bourgeoise est inspirée des produits
de Grésy... En Haute-Savoie, c’est François Bise et sa de la région dans une exécution plus élaborée et raffinée. femme Marie, en 1906 à Talloires, qui donnèrent leurs Elle intègre les découvertes et nouveautés culinaires
premières lettres de noblesse à la cuisine bourgeoise importées d’autres pays et régions et les influences
savoyarde. Une tradition perpétuée avec leurs enfants des visiteurs importants. Ce sont les délicieuses terrines
(aujourd’hui, Sophie Bise).(la terrine de Chamois à base de morceaux de viandes
marinés avec marc de Savoie et baies de genièvre) et
pâtés chauds (viandes cuites dans une croûte de pâte). La cuisine traditionnelle
Les plats à base de fromages : la fondue (originaire de
de montagneSuisse), les soufflés et ramequins (à base d’œufs et de
fromage). Les poissons et les viandes sont préparés en Directement héritée de la cuisine des habitants des
sauce : filet de truite à la crème, coq de bruyère aux hautes vallées, elle est frugale, simple, solide et
consismyrtilles, sauté de cabri au vin blanc. Les légumes tante. Le labeur des paysans de montagne est des plus
peuvent être sucrés-salés et en gratin : châtaignes aux éprouvants : maintenir la terre des pentes et transporter
poires et aux pommes de terre, farcement au chou, cèpes les cailloux, endiguer les torrents et rivières, cultiver les
farcis, cardons à la moelle en gratin. Les beignets sont pentes abruptes, entretenir les forêts et les alpages... 36 LE DÉPARTEMENT GOURMAND - Spécialités locales
Des kilomètres parcourus chaque jour dans le froid, s’en sont même inspirés pour élaborer une cuisine
l’humidité et la rudesse des paysages. C’est grâce aux authentique, créative et originale : Marc Veyrat, chef
produits du terroir qu’ils ont survécu. Leur nourriture très étoilé qui, après avoir ouvert deux restaurants à
est essentiellement conçue à base de farines, pour les Megève et Veyrier-du-Lac, a aujourd’hui donné sa cuisine
plats et la confection du pain (aliment quotidien de en héritage à Joann Conte (deux étoiles) à Veyrier. Il a
marqué toute une génération de nouveaux cuisiniers. base), et de légumes simples auxquels se rajoutent
Ainsi, Emmanuel Renaut (chef à son tour triplement occasionnellement de la viande de porc et de mouton,
des salaisons, du gibier et des œufs, et surtout des étoilé à Megève, ancien élève de Marc Veyrat) est à la
recherche des meilleurs fournisseurs et produits de la laitages – qui font la renommée ancestrale de la région,
montagne qu’il promulgue comme art de vivre.que les montagnards ont si bien su travailler. Pour les
jours de fêtes, les friandises sont de mise avec les fruits,
les gâteaux à base de pâte à pain et les biscuits secs. Le
matériel de cuisine était réduit : poêle à frire et marmite Produits du terroirde fonte. Pour graisser le plat, on utilise le saindoux, le
beurre ou l’huile. L’assaisonnement est celui trouvé sur Une géographie historique à cheval entre trois pays
place : ail, oignon, herbes (pimpiollet, sauge, mélisse, d’influence (France, Italie, Suisse), des paysages qui
menthe...) et épices naturelles de montagne (safran de s’imposent, une identité qui se forge. La Haute-Savoie
crocus, baie de genièvre, carvi...). De cette base primitive, est associée (avec la Savoie) à ses fromages (la principale
la cuisine savoyarde a été imaginative dans ses recettes richesse de la région), sa charcuterie et ses salaisons,
et ses déclinaisons. De nombreuses trouvailles culinaires ses poissons de lacs et de rivières ; viennent ensuite ses
que ne désapprouveraient pas les grands chefs. Certains fruits, son miel, ses eaux minérales et sirops, ses vins et
Recettes traditionnelles
Communes la plupart du temps à la Savoie et à la Haute-Savoie, on retrouve également dans ces
recettes de fortes influences italienne et suisse.
w Farcement. Plat emblématique de la Haute-Savoie, originaire de la région de
Sallanches-PassyLes Contamines-Montjoie. Autrefois, les ménagères le préparaient avant de partir à la messe. Il cuisait
tranquillement sur un coin de fourneau. Il se prépare dans un moule spécial appelé le rabolire – rond,
haut et traversé en son centre par une cheminée – qui se ferme par un couvercle. Difficile de se le
procurer hors de la région, mais le moule à kougelhof peut le remplacer en y ajoutant un couvercle
ou du papier aluminium. Ce plat sucré-salé est à base de pommes de terre (et quelques fois de chou),
de lard et de pruneaux, parfois remplacés par des poires ou des raisins secs et, d’un peu d’eau-de-vie.
w Farçon. Variante du farcement, sans les fruits et avec fromage, cuit dans une cocotte en fonte, aux
parois beurrées, enfouie dans les braises. Croustillant sur les bords et moelleux au centre, ce plat est
servi chaud ou froid et s’accompagne d’une salade ou d’un rôti de porc.
w Matafan. Signifie coupe-faim, en patois « matefain ». Ces grosses crêpes parfumées à
l’eau-devie, sont destinées à remplir l’estomac. Elles sont salées ou sucrées (voire les deux à la fois) et, souvent
réalisées en fonction des aliments dont on dispose.
w Berthoud. Spécialité du Chablais, réalisée avec de l’Abondance. Se prépare dans des petits
ramequins allant au four. Pour 800 grammes d’Abondance, ajouter 20 cl de vin blanc de Savoie,
1 gousse d’ail et du poivre. Couper le fromage en fines lamelles. Frotter l’ail dans les ramequins et les
remplir de fromage. Ajouter le vin. Passer 10 minutes au four à 210 degrés. Servir avec des pommes de
terre en robe des champs ou en trempant des morceaux de pain dans le fromage.
w Tartiflette et péla. La tartiflette (de « tartifle », pomme de terre en patois) est un des plats les
plus connus depuis les années 1980. C’est une version moderne de la péla (ou pèla) traditionnelle !
On fait revenir oignons et lard dans un plat allant au four, auxquels on ajoute les pommes de terres,
précuites à la vapeur, coupées en gros cubes, et on mélange. Puis on coupe un reblochon dans
l’épaisseur dont on dispose les deux moitiés, écroûtées ou non, sur l’ensemble. Enfin, on verse un peu
de vin blanc sec de Savoie sur le dessus du plat et on le passe au four. Quand le reblochon est fondu et
la croûte dorée (environ 20 minutes), on déguste avec une belle salade verte ! La péla – ou pèla – (de
pêla, une poêle à frire à long manche) est la version ancienne de la recette : avec ou sans lard, on fait
simplement rissoler les pommes de terre et oignons avec du beurre directement dans la poêle que
l’on met chauffer (à la cheminée si possible). Puis on lui ajoute les deux moitiés de reblochon qu’on
laisse fondre et dorer. On trouve également des variantes de ces recettes comme la « pâtiflette », la
« croziflette », avec des crozets...
w Rissoles ou R’zules D.es feuilletés sucrés fourrés à la pâte de poires, de pommes, de prunes ou de
coings confites au four et parfumés à la cannelle.DÉCOUVERTE
Produits du terroir - LE DÉPARTEMENT GOURMAND 37
Une cuisine de montagne !
La cuisine savoyarde est d’abord une cuisine de montagne. Simple, elle se devait d’être consistante,
calorifique et généreuse pour permettre à ses habitants de résister au climat rude et de survivre à un
labeur constant et épuisant. Le pain est l’aliment de base, avec les farines de seigle, d’orge et de blé. On
el’accompagne de soupes, de plats à base de pommes de terre, type farçon, farcement, polenta (XVIII

s.), parfois de laitages, salaisons (rares) et exceptionnellement de desserts les jours de fête (rissoles,
beignets...) à base de fruits et de pâte à pain.
Dans les basses vallées (les moins reculées) et l’avant-pays, elle subira l’influence des maisons
e ebourgeoises au XVIII siècle et atteindra son apogée au XIX  : préparations à base de fromage (soufflés,
ramequins), de viandes fraîches ou de venaison (fricandeau, civet, salmis...), de légumes (chou, poireau,
cardon, châtaigne) et, pour les douceurs, ce sont les entremets (crème, flan), gâteaux et biscuits qui
prédominèrent.
Enfin, la Savoie étant une terre de passage, elle a développé une tradition hôtelière. Les aubergistes
recevaient des visiteurs allant de l’Italie aux berges du Rhône, venant de Suisse et d’Allemagne et bien
sûr d’autres régions de France. On retrouve ces influences transalpines et françaises dans la cuisine
savoyarde dès le Moyen Age : épices (fenouil, anis, safran), fromages, crèmes, poissons de lacs et de
torrents (féra, truite, omble chevalier), écrevisses, gibiers de montagne (grive, perdrix, gélinotte, coq
de bruyère, chamois), champignons (morille, chanterelle, trompette, cèpe) et fruits des bois (fraise,
framboise, myrtille).
C’est ainsi qu’à partir de 1901, l’auberge du Père Bise, à Talloires, forte de cette tradition, fit la renommée
de la gastronomie savoyarde (dont le fameux gratin de queues d’écrevisse) dans le monde entier, en
recevant les plus grandes célébrités ! Dans les années 1990 et 2000, c’est le chef talentueux Marc Veyrat
(trois étoiles pour ses deux restaurants : un à Veyrier-du-Lac, l’autre à Megève) qui portera l’utilisation
des plantes aromatiques et comestibles de la Haute-Savoie à leur summum : une cuisine de montagne
gastronomique, novatrice, créative et inspirée. Un véritable hommage aux parfums et saveurs sauvages
des Alpes ! Depuis, le Savoyard a rendu son tablier pour tenter d’autres aventures culinaires, mais il a fait
des émules et, en 2012, le chef Emmanuel Renaut a conquis trois étoiles à Megève pour sa cuisine de
montagne épurée, délicate et subtile. Un hymne à la nature, celle, exceptionnelle, des Alpes !
liqueurs, et son chocolat. Depuis peu (grâce aux sublimes ou sèches (saucisson). Composées de viande de porc,
(poumons, rognons, cou, couenne ), ce sont les pormo-plats des nouveaux chefs étoilés de Haute-Savoie) on
s’intéresse également à ses plantes, herbes et fleurs aux naises ou pormoniers. La saucisse de Magland de la
parfums et saveurs si typiques. Il faut souligner l’effort vallée de l’Arve est un saucisson fumé à base de maigre
de porc et de gras de parure. Les longeôles, spécialités de la région pour maintenir une production locale de
du Chablais à base de couenne de cochon et de chair qualité et valoriser les produits régionaux issus du travail
des fermes locales. Des labels français (AOC) et européens à saucisse parfumée au cumin sauvage, se dégustent
avec des pommes de terre. Quant aux diots, ce sont des (AOP , IGP) se sont mis en place sur les départements de la
saucisses de petite taille, renfermant des abats et du Savoie et de la Haute-Savoie pour défendre les productions
foie de porc avec de la chair à saucisse et quelquefois issues du terroir et de son savoir-faire. Une grande partie
du choux, natures ou fumées. Ils se dégustent au vin de ces productions bénéficient de l’AOP (Appellation
blanc avec des oignons, accompagnés de polente. Le d’Origine Protégée) et de l’IGP (Indication Géographique
jambon cru (fumé ou non) est aussi une des spécialités Protégée), ce sont des produits traditionnels : reblochon,
qui accompagnent les plats savoyards, notamment une Abondance, tomme de Savoie, tome des Bauges, chevrotin,
tomme blanche avec des beignets de pommes de terre Beaufort, emmental de Savoie, gruyère de Savoie, comté
et une salade verte, ou une raclette.(Challonges) ; vins de Savoie, vins rhôdaniens ; pommes et
poires de Savoie... et les salaisons de Savoie (en demande
d’IGP pour le jambon et saucisson sec). Poissons, fruits de mer
et crustacés
Charcuteries L’abondance et la pureté des eaux des Alpes font le
La Haute-Savoie est réputée pour ses charcuteries et bonheur de tous les pêcheurs et amateurs de poissons.
salaisons, de porc à l’origine, parfois d’âne ou de chèvre. Ce sont les salmonidés qui peuplent lacs et rivières :
Résultant des conditions naturelles (un climat sec) et féra ou corégone, omble chevalier, truite... Les truites
du savoir-faire paysan, elles constituent un classique de préfèrent les rivières tumultueuses, comme l’écrevisse
la cuisine et peuvent se consommer nature ou fumées autochtone à pieds blancs ; attention, leur capture est
(autrefois, dans le fumoir du chalet). Les saucisses très réglementée ! Dans les lacs, ce sont les perches,
tiennent la première place et peuvent être assaisonnées les féras et les ombles chevalier qui s’invitent dans les
ou parfumées aux ingrédients du potager montagnard assiettes (il reste peu de pêcheurs professionnels, car la
(chou, herbes aromatiques). Elles peuvent-être fraîches pêche des espèces autochtones est très réglementée).38 LE DÉPARTEMENT GOURMAND - Produits du terroir
Des marques qui défendent les produits de terroir !
Les professionnels et les institutions de Savoie et Haute-Savoie, s’organisent en marques pour
défendre et valoriser les produits répondant à des critères d’origine, de savoir-faire et de qualité.
Ceux qu’ils défendent sont issus d’une production locale, d’un savoir-faire unique, parfois centenaire.
Ces marques contribuent à faire vivre des traditions exceptionnelles, à préserver des paysages et des
variétés anciennes et adaptées, ainsi que des exploitations à «dimension humaine».
C’est dans cet esprit que le Parc naturel régional du massif des Bauges gère le label «Marque Parc»
(marque collective du ministère en charge de l’Environnement) lui permettant de valoriser la viande
bovine, le miel, les plantes aromatiques et la gamme de produits qui en sont issues (sirop, tisane,
huile...), le bois et, même, les hébergements et fermes pédagogiques. Les produits sont en vente
directe chez les producteurs dont la liste se trouve sur le site Internet du Parc : www.parcdesbauges.
com – Marque Parc.
Depuis 1974, Marque Savoie est «ambassadrice» des meilleurs produits de Savoie. Elle regroupe
des partenaires institutionnels (chambres d’agriculture, de l’artisanat...), des entreprises, des
associations... Favoriser l’agriculture raisonnée et biologique, orienter le consommateur vers ce que
les deux départements produisent de meilleur. Une invitation à la découverte des saveurs de la
région : fromages et produits laitiers, poissons des lacs, salaisons, épicerie, fruits et jus, vins ; fleurs
et arbustes, bois qualité Savoie. Des produits qui se trouvent généralement en grandes et petites
surfaces, commerces de proximité et directement chez les entreprises productrices, dont la liste est
consultable sur :
w www.marque-savoie.com
L’omble chevalier est le prince des poissons du lac ; quelques restaurateurs, bien que l’espèce autochtone
très recherché pour son goût, il fréquente les eaux soit souvent remplacée par l’écrevisse américaine, qui
profondes des lacs alpins – (Annecy, le Léman, le ne saurait être gustativement confondue (plus grosse
Bourget, Aiguebelette). C’est un poisson difficile à et plus fade en goût) !
pêcher. Les gastronomes placent la chair de ce poisson
en tête des poissons sauvages. On le trouve parfois en Fromages, produits laitierspoissonnerie (à partir du 15 janvier) et il est prudent
Voici la plus grande richesse gastronomique des Alpes ! d’attendre un jour ou deux avant de le cuisiner s’il
La majorité des fromages savoyards sont fabriqués à est fraîchement pêché. Il risque en effet d’éclater à la
partir de lait de vache. Les fromages, dont le berceau cuisson. La féra du lac Léman et le lavaret – ou corégone
de production est la Haute-Savoie, sont issus d’un du lac d’Annecy et du lac du Bourget – appartiennent à
savoir-faire ancestral : reblochon (Aravis), Abondance une même espèce et jouissent d’un prestige auprès des
(Chablais) et tome des Bauges ou tomme de Savoie, gourmets. Une féra peut mesurer 40 cm et peser un kilo.
vacherin des Bauges et d’Abondance, emmental de Elle vit au fond du lac. De couleur uniforme, gris-bleu
Savoie... La tomme blanche (reblochon blanc) et les ou brun argenté, sa chair blanche est très recherchée.
faisselles sont des fromages frais non encore affinés Les perches sont servies plutôt en filet. On en retrouve
e que l’on déguste froids, salés ou sucrés. Le lait de la trace dans de vieux grimoires du XVI  siècle, pour
chèvre est également traditionnellement travaillé un plat de petits poissons mis en friture : les loches
et les barbillons. De nos jours, la friture de perchots dans la fabrication des fromages : persillé (Aravis),
chevrotin (Aravis).(jeunes perches) est toujours l’apanage des
restauraDeux labels protègent ces fromages : l’Appellation teurs. Les perchots évoluent en bancs très serrés entre
d’Origine Protégée fermier ou laitier (a remplacé l’AOC) deux eaux. Adulte, la perche se pêche au filet, surtout
l’été. et l’Indication Géographique Protégée. Les fruitières sont
Star incontestable de nos rivières où l’eau est vive, la des fromageries traditionnelles où les fermiers mettaient
en commun le fruit de leur travail pour le faire fructifier truite est attendue avec impatience. Dès le mois de
(pour d’autres, « fruitière » viendrait de « fretière », mars, les bords de nos rivières se remplissent
d’amateurs qui pratiquent de plus en plus le « no-kill », en terme de la même famille que le mot « fromage »).
relâchant leurs prises. Attention, une truite doit au moins Aujourd’hui, on peut s’y approvisionner de fromages
mesurer 25 cm pour être dégustée. Il faut distinguer la fermiers (le lait est travaillé à la ferme dans les deux
heures qui suivent la traite et, est affiné dans la cave) truite de lac, aux reflets argentés et qui peut atteindre
facilement un kilo, de la truite de rivière qui possède mais aussi de fromages fruitiers ou laitiers (produits et
une robe noire ou brune, parfois tachetée de points affinés à partir des laits de producteurs recueillis dans
rougeâtres. Quant à la truite arc-en-ciel, à la robe aux la laiterie ou fromagerie) : une autre façon d’aller à la
rencontre des produits du terroir alpin.reflets multicolores, elle a été introduite dans les cours
d’eau des Alpes ou est élevée en pisciculture. Quel régal Les Fromages de Savoie sont régulièrement primés au
de savourer sa chair juste cuite ou fumée selon les règles Concours Général Agricole du Salon de l’agriculture
de l’art... L’écrevisse en gratin fait aussi la réputation de à Paris.DÉCOUVERTE
Produits du terroir - LE DÉPARTEMENT GOURMAND 39
w L’Abondance est fabriqué à partir de lait cru entier fromage assez gras mais succulent. Aujourd’hui, il
et d’une coagulation très lente à la température de 27° respecte une charte très rigoureuse !
C. Ce fromage AOP à croûte ambrée et à pâte souple et w La tome des Bauges ne prend qu’un «m» alors
onctueuse nous vient de la vallée d’Abondance, dans le que la tomme de Savoie en prend deux ! Elle offre une
Chablais : des moines de l’abbaye d’Ae dans qui, saveur fruitée et fine qui signe son appartenance à un
les premiers, ont sélectionné la race bovine éponyme. terroir bien défini. De production fermière ou laitière,
eA la fin du XIV  siècle, la réputation de ce fromage fut elle est fabriquée uniquement à base de lait cru de
telle que l’abbaye devint fournisseur officiel du pape vache du massif des Bauges (Savoie et Haute-Savoie).
Clément VII. Aujourd’hui, on utilise aussi le lait des races Elle subit un affinage long d’un mois et demi à trois
tarine et montbéliarde. Après moulage et pressage, mois et, est retournée quotidiennement pour favoriser
l’Abondance est cerclé de bois et prend alors sa forme l’apparition de la croûte. On la consomme tout au long
concave si caractéristique. L’affinage se poursuivra de l’année en préférant tout de même les mois estivaux.
pendant trois mois au minimum et lui donnera sa La tomme de Savoie est également produite sur les deux
pâte jaune ivoire et son petit goût de noisette un départements. Produit dans la même région, le vacherin
peu acidulé. des Bauges est un fromage exclusivement fermier, en
voie de disparition, tout comme son semblable : le w Le reblochon est un fromage à pâte pressée non
vacherin d’Abondance. Une fois la traite et l’égouttage cuite, au lait cru entier (45 % de matières grasses) de
effectués, le vacherin est salé puis subit un affinage de vaches tarines ou d’Abondance (les plus réputée sont
deux semaines environ. Sa croûte abrite une pâte molle, celles à la robe dite «pie rouge»). Sa croûte est salée
presque coulante. Ce fromage est très confidentiel. et lavée puis mise à l’affinage. Ce fromage fermier est
On recense seulement quatre producteurs dans le Val produit après chaque traite, deux fois par jour ; il est
d’Aillon, au cœur des Bauges. Seulement fabriqué l’hiver, identifié par une plaque de caséine verte ; le laitier ou
il est cerclé avec une sangle d’écorce d’épicéa.fruitier est reconnu par une plaque de caséine rouge.
Produit à l’origine dans les Aravis et dans le Val d’Arly, sa w L’emmental de Savoie pr, oduit sur les deux
meilleure période est le plein été, quand les troupeaux départements, protégé par une IPG, est l’héritier d’une
e montent aux alpages. Il a alors la saveur des alpages longue tradition qui remonte au début du XIX siècle. Les
efleuris. Le reblochon est né d’une fraude. Au XVIII habitants prirent l’habitude de mettre en commun le
siècle, les seigneurs s’octroyaient un impôt en nature « fruit » de leurs vaches pour réaliser un grand fromage
auprès des paysans, une partie du lait des vaches qui qui, du fait de sa durée d’affinage, permettait de produire
pâturaient sur leurs terres. Malins, les paysans du un aliment à conserver pendant l’hiver. Aujourd’hui, il se
Grand-Bornand (berceau du reblochon) faisaient une présente sous la forme d’une meule de près de 75 cm de
traite incomplète au moment du passage de l’officier diamètre pour un poids d’environ 70 kg ; il faut 900 litres
inspecteur et procédaient ensuite à une seconde traite, de lait pour fabriquer une meule  ! C’est un fromage au
obtenant ainsi un lait plus riche en crème. Ce «re-bloché» lait cru, à pâte pressée cuite, dont la croûte est jaune
était prudemment gardé pour en faire un fromage de et la pâte de couleur or, contrairement au gruyère (qui
consommation personnelle. Plus tard, l’astuce s’est possède des trous réguliers) et renferme une odeur
répandue, et les nobles et le clergé réclamèrent ce divine, franche et fruitée.
Alléchant plateau de fromages
© Lionel MONTICO40 LE DÉPARTEMENT GOURMAND - Produits du terroir
L’itinéraire des fromages !
Une balade itinérante et gourmande à travers la Haute-Savoie et la Savoie. Associer plaisir de la
randonnée en montagne, dégustation de fromages des alpages et découverte des producteurs
locaux ! C’est la bonne idée de l’Association des Fromages Traditionnels des Alpes savoyardes
(AFTAlp). Depuis 1997, les acteurs des filières des sept fromages de Savoie (Abondance, Beaufort,
Chevrotin, Emmental de Savoie, Reblochon, Tome des Bauges, Tomme de Savoie), organisés autour
des sept syndicats, Les Fromages de Savoie, rivalisent d’imagination et de créativité pour promouvoir
le travail des producteurs. Visites de fromageries, de producteurs fermiers ou de caves d’affinage !
En 2004, ils ont l’idée d’associer deux régions de montagne (Savoie, Haute-Savoie) – trois à l’origine
avec la vallée d’Aoste – pour faire découvrir un territoire, ses produits et ses hommes : 7 fromages,
56 sites. Ils s’engagent à proposer un accueil chaleureux et une approche vivante du processus de
fabrication, en vous faisant partager leurs secrets…
Et parmi ceux-là, des valeurs essentielles : la préservation des savoir-faire traditionnels (travail du
lait fermier cru) et la qualité de la production (nourriture des animaux), la valorisation des prairies
de montagne par le pâturage (notamment en alpage) avec des animaux adaptés à la marche (races
Abondance, Tarentaise et Alpine) et la flaveur unique des fromages d’alpages. Toute l’année, des
sites sont ouverts sur les itinéraires, dans les deux départements. Toutes les informations sont dans
le dépliant-carte disponible dans les offices de tourisme de Savoie et Haute-Savoie, ou sur le site
Internet : www.fromagesdesavoie.fr
w Quelques fromages fabriqués avec le lait de « bois blanc » est tout à fait locale. Les plants cultivés
chèvre sont issus de la tradition savoyarde mais , poussent entre 450 et 600 mètres d’altitude, notamment
très peu. Le chevrotin est un fromage de chèvre, comme en Vallée Verte vers Habère-Poche.
son joli nom le laisse supposer. Sa réputation remonte au Les arbres fruitiers produisent principalement des
eXVII  siècle. Il est entièrement fabriqué à la main dans pommes et des poires : carmaniules et croisons pour
des ateliers où l’on reproduit les gestes ancestraux de les plus anciennes, mais au total 16 variétés de pommes
la traite au pressurage. Il reste au moins trois semaines et 6 variétés de poires reçoivent le label Indication
en cave après son salage et, son affinage lui donne un Géographique Protégée (IGP). Le cognassier produit le
goût inimitable. Pourtant très apprécié autrefois, le coing, un fruit de l’étage montagnard dont l’aspect est
persillé des Aravis est aujourd’hui quasiment en voie celui d’une grosse poire ventrue, mais dont la peau est
de disparition. Produit comme son nom l’indique dans veloutée. Sa chair très ferme ne peut se déguster crue.
la vallée des Aravis, c’est un fromage de chèvre au lait On le cuit pour préparer la délicieuse pâte de coings, la
cru et entier obtenu à partir d’une pâte non pressée et compote pour farcir les rissoles et la gelée accompagnant
recuite. De forme cylindrique, sa croûte est de couleur gris le gâteau de Savoie ou un bon petit déjeuner.
foncé. Sa pâte est très ferme et parfumée. On l’apprécie Le chou constituait une des bases de l’alimentation
coupé en tranches fines, et très affiné. La tomme de savoyarde (potée, farcement...), c’est un légume bien
brebis présente des caractéristiques identiques à celles adapté aux sols et au climat de la région. Tout comme
des autres tommes de Savoie, la différence vient du lait le cardon, un des légumes les plus typiques. Cette plante
utilisé. On sait déjà que la brebis, tombée peu à peu potagère hivernale se situe entre la blette dans sa forme,
en disgrâce, est réintroduite progressivement sur les le chardon pour l’aspect et l’artichaut quant au goût : des
pâturages de Savoie. Son retour a relancé la fabrication tiges plates (cardes) longues, velues et hérissée de petites
de ce fromage : un goût de noisette et un grand fondant épines le long de la carde que l’on apprête
traditionnelen sont les principales caractéristiques gustatives. lement pour les fêtes de Noël. La tradition demande
qu’on la consomme en gratin avec de la moelle de bœuf.
Fruits et légumes
Pains, pâtesParmi les fruits et légumes de montagne qui font la
réputation de la Haute-Savoie, on pourra citer entre Autrefois, le pain était la base de la nourriture
quotiautres les baies sauvages comme les myrtilles (cueillette dienne du Haut-Savoyard. Chaque plat s’accompagnait
réglementée) et les framboises, qui poussent dans les de pain, même les desserts. On cuisait le pain une à deux
sous-bois mais qui font aujourd’hui l’objet de cultures. fois par hiver (au mieux une fois par mois) dans les petits
Aujourd’hui, c’est la myrtille du Limousin qui est cultivée villages de montagne, pour le manger tout le reste de
à partir d’arbustes originaires d’Amérique du Nord produi- la mauvaise saison. C’était souvent un pain noir à base
sant des «blueberrys» ; les baies sont plus grosses et d’un de seigle et d’eau bouillie, appelé « po buli » ou pain
goût moins subtil. La framboise de Machilly (Chablais) bouilli, qui se conservait tout l’hiver. Il fallait quelquefois
est une des cultures les plus réputées du département : le couper à la hache et on le faisait «tremper» dans la
un micro-climat donna l’idée à un alsacien de planter soupe ou le vin pour l’améliorer. La farine d’orge était
des framboisiers sur les coteaux du Léman. Il s’installa une farine blanche (jusqu’à la Première Guerre mondiale)
vers 1925 dans le pays de Thonon-les-Bains. La variété utilisée pour les gâteaux.DÉCOUVERTE
Produits du terroir - LE DÉPARTEMENT GOURMAND 41
Chaque village possédait un four banal – certains en goûters les plus appréciés étaient les beignets et les
possèdent encore qui font l’objet de visites guidées – bugnes ou merveilles (sans levure), parfumés aux vins
où l’on cuisait le pain de chaque famille. C’était aussi et liqueurs de montagne.
l’objet d’un véritable rituel : pour reconnaître son pain, Le miel est un des produits phares de la montagne
chacun le marquait de son sceau. Les sceaux, joliment alpine. Elle produit des miels mille-fleurs au goût
taillés dans le bois, prenaient une multitude de formes : assez doux et nuancé selon le territoire où est implanté
rosaces, formes géométriques, initiales… Le four devait la ruche ; mais également des miels de forte personnalité
chauffer durant deux jours entiers avant d’accueillir la comme celui de sapin, très sombre, au goût prononcé
première fournée. L’honneur de cette tâche revenait au de résineux (excellent dans les pains d’épices et les plats
meilleur fournier. À cette occasion, tous les villageois se de viandes sucré-salé).
réunissaient autour du four et organisaient une fête ;
il n’était pas rare que l’on cuise quelques tartes aux Eaux minérales, boissons fruits (épognes) en fin de fournée avec la pâte à pain
restante. Le pain complet au levain, cuit au feu de bois, locales
peut encore se déguster dans quelques boulangeries de
Les eaux d’Evian-les-Bains et de Thonon-les-Bains ont villages montagnards ayant conservé cette tradition.
des propriétés diurétiques et sont réputées pour leur Les savoyards ont aussi une spécialité pastière depuis
e légèreté. Les plantes de montagne (myrtilles, framboises, le XVII siècle : le crozet. Originaire de Tarentaise, cette
génépi, gentiane...) ont fait l’originalité des sirops et pâte plate et carrée était fabriquée à base de farine de
boissons locales, tandis que les pommes et poires ont sarrazin. On la trouve aussi aujourd’hui à base de farine
traditionnellement composé les jus, fermentés ou non.de blé blanc ou noir. On les prépare traditionnellement
L’eau des Trois Dranses, des fontes de neige et de glaciers bouillis à l’eau salée, puis gratinés au four avec du fromage,
du massif du Chablais et du Giffre est lentement (15 ans) de la crème, des lardons, des oignons... Ils accompagnent
filtrée dans la couche de sables glaciers qui composent la les viandes en sauces, les gibiers et les diots au vin blanc !
nappe de charriage du Chablais. Leurs propriétés étaient
utilisées dans le thermalisme qui a d’abord contribué
Douceurs à leur réputation. La source d’Evian est celle de Cachat,
protégée depuis 1926, et la Société des Eaux d’Evian a Les fêtes traditionnelles et de famille étaient les seules
développée une marque commercialisée depuis 1960. occasions de manger des desserts et des douceurs.
L’eau de Thonon a sa source au plateau de Versoie et est Petites bourses de pâte fourrée de compote confite de
réputée depuis l’Antiquité. C’est en 1864 que la source fruits (pommes, poire, coing), les rissoles étaient les plus
répandues en montagne pour fêter Noël ; on en cuisinait est reconnue d’utilité publique. En 1963, elle reçoit le
label «eau minérale».beaucoup et le surplus était gardé jusqu’au Nouvel An.
Les fruits donnent lieu à des transformations sous forme Le gâteau de Savoie était un dessert de la cuisine
bourde boissons, comme les sirops aux fruits et plantes de geoise. La légèreté de sa pâte (gonflée aux blancs d’œufs)
et sa belle allure cannelée ont fait sa belle réputation. montagne (myrtilles, framboises, génépi, gentiane...)
Il reste un des classiques de la cuisine contemporaine et les jus de fruits qui proviennent d’excellentes variétés
locales de pommes et poires (IGP), parfois anciennes et savoyarde.
Les tartes ou épognes aux fruits (myrtilles, framboises, bio, comme pour le jus de pomme bio produit à partir
rhubarbe) traditionnellement réalisées à base de pâte des pommes croisons de Boussy, par la société Thomas
à pain ou de pâte briochée, le sont aujourd’hui, le plus le Prince – fruits de Savoie IGP, frais ou transformés en
souvent, avec une pâte brisée ou sablée. Les en-cas et jus, compote, cidre et vinaigre.
Le miel de montagne offre des saveurs marquées
© Lionel MONTICO42 LE DÉPARTEMENT GOURMAND - Alcools et spiritueux
agricole et sa Rousse a reçu, en plus de la médaille d’or au Alcools et spiritueux Concours général agricole, le titre prestigieux de World
Beer Awards, en 2011, la médaille d’or de l’Association
of Brewers Beer, en 2014, et médaille d’or au concours
Vins général de Lyon en 2015 avec la Blanche ! La Brasserie
du Léman, à Allinges, quant à elle, est régulièrement La Haute-Savoie est plus connue pour ses plantes et
médaillée : elle a reçu en 2013 la médaille d’or pour la ses fruits que pour son vignoble qui ne couvre qu’une
blonde Mastoc ! Ses bières sont brassées à partir des petite superficie d’environ 160 hectares. 20 communes
matières premières issues de l’agriculture biologique. bénéficient de l’appellation vin de Savoie AOP : ils
A noter également les brasseurs savoyards, la brasserie produisent principalement des vins blancs d’Ayse, de
artisanale du Salève et les microbrasseries de Chamonix, Roussette et Crépy.
d’Amancy, etc.Seuls les coteaux argileux de la moyenne vallée de
Lorsque le jus de pomme fermente, il se transforme l’Arve – dans les communes de Bonneville, Marignier et
en cidre ou «bidoyon». Boisson familiale durant des Ayse – cultivent le cépage gringet (sans doute rapporté
décennies, il était fabriqué à l’automne à partir de de Chypre par les Croisés). Exposé au sud, mais déjà en
pommes (historiquement de l’espèce locale Croison altitude, le vignoble subit les longues gelées hivernales et
de Boussy) ou de poires sauvages, écrasées au pizon, résiste depuis 700 ans. Ce cépage entre dans la production
sorte de pilon de bois, ou, broyées à la meule de pierre AOP du vin de Savoie Ayse : un vin tranquille aux arômes
dans une conche, un bac de pierre. On assiste encore à légers marqué par les senteurs florales – il se garde 3 à
la fabrication du «bidoyon» lors des fêtes populaires 5 ans et accompagne écrevisses et poissons – et un
locales. Et dans les Aravis, il prend le nom de Biscantin vin pétillant qui se sert à l’apéritif ou au dessert. Avec
(musée de la pomme et du Biscantin à Serraval). Ce le cépage altesse (en complément du cépage gringet)
vin de pommes ou de poires («poiré»), vendu par les c’est un vin légèrement effervescent, la roussette d’Ayse,
producteurs locaux, est servi à l’apéritif et accompagne qui est produit.
les desserts. On peut aussi déguster occasionnellement La Roussette de Savoie la plus réputée est celle de
la première fermentation du vin de raisin appelé «la Seyssel ; le vignoble s’étend pour partie sur la
Hautechèvre» lors de fêtes locales.Savoie et sur l’Ain. Le Seyssel est un vin blanc AOP
exclusivement en cépage « Altesse », avec un bouquet
corsé et délicat, aux arômes de violette, bergamote, iris Alcools, eaux de vie
et fruits à chair blanche. Le pétillant de Seyssel est issu
et liqueursdes cépages molette et altesse. On citera également
la Roussette de Frangy dans la vallée des Usses. Un Le marc de Savoie est une eau-de-vie (45°), un produit
vin aux notes spécifiques de fruits secs mais aussi de de la distillation de moût de raisins rouges ou blancs de
violette et miel... Sa robe est jaune paille ; on l’accorde Savoie et de Haute-Savoie. Distillée à partir de diverses
avec les poissons. plantes à tiges et feuilles duveteuses et à fleurs jaunes,
Les rives du Léman produisent trois crus de blanc avec un on peut déguster la gentiane, à base de racine de la
cépage chasselas : le marignan, le marin et le ripaille – fleur jaune ou bleue du même nom. Quant au génépi,
« ripa » désignant la rive du lac – et le Crépy. Le vin cette reine des liqueurs, qui se déguste dans toutes
de Ripaille à l’arôme fruité et vanillé, se boit jeune et les Alpes. Sa composition varie suivant les terroirs.
accompagne surtout les poissons. Le domaine du Château Elle peut être associée à la menthe, à la verveine,
de Ripaille a été la demeure favorite des comtes et ducs mais aussi à la crème ou au thé des Alpes. La recette
e  ede Savoie jusqu’au XV siècle et une chartreuse au XVII est immuable : 40 brins de génépi macèrent pendant
siècle. Le vignoble de Crépy s’étend sur les communes 40 jours dans de l’alcool à 40°, auquel on aura rajouté
de Douvaine, Ballaison, Massongy et Loisin. Il est mis en 4 morceaux de sucre.
bouteille à Pâques, sans soufrage ; la fine lie de levure est
encore active et poursuit sa fermentation en produisant
du gaz carbonique avec effet « perlant ». Stages et cours Une large majorité de vins blancs secs ou pétillants,
donc, dont les nuances et les qualités sont appréciées
en accompagnement de la cuisine locale ! de cuisine
Le succès de nombreuses émissions culinaires, allié à Bières, cidres son patrimoine gourmand, font de la Haute-Savoie
La qualité des eaux pures du massif cristallin et des un département riche de propositions de stages et
glaciers du Mont-Blanc alimente depuis plus de 20 ans d’ateliers dirigés par des chefs talentueux qui prennent
la Brasserie du Mont-Blanc (anciennement implantée à plaisir à partager leur savoir-faire et leurs goûts pour les
Sallanches depuis 1830 et reprise à Chambéry depuis produits alpins : les chefs étoilés Laurent Petit à
Annecy1999) – elle capte son eau de brassage à 2 074 mètres le-Vieux et Jérôme Mamet à Douvaine ; parmi les chefs
d’altitude (l’Enchapleuze) – et ses bières sont aujourd’hui médiatisés, Cédric Mouthon (Masterchef saison 3) à La
reconnues et appréciées dans le monde entier. Ses Roche-sur-Foron, Christine Rassat (Un dîner presque
bières Blonde, Blanche (meilleure blanche du monde parfait) à Saint-Jorioz, Laurence Salomon (auteure
en 2013) et Violette sont médaillées au concours général d’ouvrage sur la cuisine nature) à Annecy, etc.DÉCOUVERTE
Activités de plein air - SPORTS ET LOISIRS 43
Sports et loisirs
La pratique des sports en Haute-Savoie est aussi variée et balisés et bien recensés : le GR5 suit le tracé des Alpes,
multiple que ses paysages : c’est une de ces attractivités. du lac Léman en direction de Nice ; le Tour du Mont-Blanc
Sports nautiques et sports de moyenne et haute propose un tracé autour du massif en huit jours, en
traversant la France, la Suisse et l’Italie ; le GR96 traverse montagne avec randonnées à pied, à vélo ou à cheval,
sur des territoires changeant d’altitude et de végétation le Chablais, les Aravis et les Bauges. Des randonnées plus
en l’espace d’une promenade. Le randonneur peut se courtes font le tour du lac d’Annecy ou une partie du
retrouver en plein été dans une forêt de feuillus de l’étage chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (en suivant
le GR65, départ de Seyssel (Annemasse ou Genève) montagnard en plein massif du Mont-Blanc et, toucher
littéralement du doigt le glacier d’Argentière, l’entendre jusqu’au Puy en Velay) ; mais aussi l’ascension avec ou
craquer à son oreille, abasourdi par les extrêmes de ce sans équipement (selon les difficultés) des sommets de
Haute-Savoie avec nuit en refuge ou en gîte. Les offices de patrimoine naturel à la disposition du visiteur et sportif
tourisme établiront le contact avec les «accompagnateurs attentif. Tous les types de difficultés sont proposés et les
hôtes montagnards rivalisent d’imagination pour faire en montagne», dûment diplômés, qui peuvent aider à
découvrir et apprécier cette belle région. Son succès ne lire le paysage, y compris sur le plan géologique, et à
découvrir la faune et la flore.cesse de s’accroître et le département a su gérer, avec
maîtrise et respect de la nature, cette boulimie d’air pur Pour une pratique sûre de la randonnée longue en
et de tourisme vert. moyenne ou en haute montagne, les compagnies de
guides professionnels accompagnent les randonneurs.
La plus connue et la plus ancienne est la Compagnie
des Guides de Chamonix-Mont-Blanc qui, depuis 1821, Activités de plein air hiver comme été, fait découvrir « Chamonix-Zermatt »,
la Vallée Blanche, l’héliski, les cascades de glaces…
C’est surtout une excellente adresse pour trouver un
encadrement qualifié et passionné. La Maison de la Randonnées pédestres
Montagne abrite un point d’information gratuit et Toute première activité estivale, elle concerne désormais
municipal, l’office de haute montagne. On affiche ici trois des centaines de milliers de personnes de tous âges.
bulletins météo par jour, comme à l’office de tourisme Hormis l’aspect « bonne santé », ce sont des milliers
voisin : consultations toujours très recommandées avant de kilomètres de sentiers balisés qui permettent de
toute sortie, sur tout terrain, même réputé facile, surtout découvrir le magnifique patrimoine naturel et culturel de
si l’on n’est pas guidé par un familier de la montagne. la Haute-Savoie. De nombreux sentiers balisés sillonnent
La Compagnie des Guides des Aravis est née en 1989, les massifs et les vallées du département.
lorsque les guides des communes de Thônes, du Grand-Pour préparer sa randonnée ou sa balade et s’orienter
Bornand et de La Clusaz se sont regroupés pour mettre à travers le département, de nombreuses cartes et
en commun leurs ressources et leurs compétences au topo-guides recensent ces sentiers. Notamment ceux service des randonneurs.de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre.
En 1997, les accompagnateurs de moyenne montagne Il est très important de posséder un bonne carte
topoles ont rejoint et la compagnie compte aujourd’hui graphique pour bien se représenter les reliefs et les
40 membres.difficultés rencontrés lors des expéditions, surtout en
famille avec de jeunes enfants. Dans chaque «pays»
du département, les offices de tourisme informent Randonnées à cheval
sur les randonnées et les sentiers thématiques qui
et à dos d’âneexplorent avec authenticité ou originalité les territoires
et leurs paysages. Découvrir la Haute-Savoie à cheval ! Aujourd’hui, cette
Le choix est vaste : le niveau de difficulté ainsi que la découverte est facilitée par la réalisation des plans
durée est au choix du randonneur. Ainsi il peut se limiter départementaux de randonnées équestres et la mise en
à user ses indispensables chaussures de marche pendant place d’un réseau de sentiers et de chemins ouverts aux
une petite demi-heure, une heure ou deux, entre départ randonneurs équestres. Il est désormais plus intéressant
de promenade ou parking et buvettes ventilées aux de parcourir la région, où de nombreuses structures et
vues splendides sur les pentes ; ou bien se lancer sur gîtes permettent de partir une journée ou plusieurs jours.
les super-parcours du département et accéder ainsi Ouverts aux cavaliers confirmés mais aussi aux débutants,
les centres équestres proposent de nombreuses anima-aux points de vue les plus grandioses.
Les plus aguerris parcourront la Haute-Savoie, sur tions, de la découverte à la randonnée en altitude avec
plusieurs jours, en suivant les sentiers classiques très nuits en chalets d’alpage.44 SPORTS ET LOISIRS - Activités de plein air
Promenade à cheval au Praz de Lys.
Des sentiers de randonnées équestres et attelages (un Balades à vélo, cyclotourisme moyen alternatif de découvrir ces superbes itinéraires
lorsque l’on n’est pas cavalier) ont été réhabilités en et VTT
Usses et Bornes. Et à Passy, des sentiers viennent d’être La Haute-Savoie, c’est le pays des vallées mais aussi des
rouverts et un nouveau, la «Boucle du Mont-Blanc», pentes et des cols qu’affectionnent les passionnés de
d’être créé. On peut aussi traverser le Parc naturel cyclotourisme et de VTT. On ne compte plus les adeptes
régional des Bauges ; découvrir ses paysages, sa faune de la petite reine qui pratiquent avec la même ferveur
et sa flore remarquable, mais aussi ses produits à la leur sport favori : autour du lac d’Annecy, profitant d’une
ferme et son artisanat. Et pourquoi ne pas visiter la boucle presque plate ; sillonnant les routes escarpées
vallée d’Aulps ou les Aravis selon ce mode ? Pour les du département ; ou bien dévalant à VTT les pentes des
enfants, vous trouverez de nombreuses randonnées à stations de ski. Que l’on soit cyclotouriste ou vététiste,
dos de poney et si vous n’avez pas l’âme du cavalier, la Haute-Savoie est le paradis des défis sportifs. Ses
laissez-vous tenter par une balade accompagnée d’ânes sommets ainsi que ses routes aux paysages exceptionnels
qui porteront bagages et pique-niques et vous laisse- sont régulièrement choisi pour les étapes du Tour de
ront tout le loisir de vous concentrer sur la beauté des France, notamment le col de La Colombière (1 618 m) au
paysages. Une randonnée insolite en famille dans le Grand-Bornand – il a été gravi 20 fois depuis 1960 – et le
Haut-Giffre, le Chablais, les Bauges ou les Aravis, grâce col de Joux-Plane (1 691 m) à Morzine, avec 11 ascensions
aux âniers. En hiver, dans de nombreuses stations, la depuis 1978. En 2009, le contre-la-montre s’est déroulé
epratique du ski-joering permet d’allier passion du ski autour du lac d’Annecy et en juillet 2013, la 20 étape
avec passion équestre ! Renseignements auprès des du Tour s’est courue au départ d’Annecy jusqu’au Revard
offices de tourisme. puis retour et arrivée au sommet du Semnoz (1 665 m).
Attention, baignade en eau vive !
Avec la pratique des sports en eau vive, les rivières et torrents naturels de montagne sont devenus des
sites très attractifs. Le Fier cache quelques plages naturelles et le Chéran également. De nombreux
vacanciers sont tentés de s’y baigner car leur eau est très agréable, vivante et très rafraîchissante.
Surtout en période de canicule ! Les autochtones connaissent quelques « gouilles » (sortes de trous
d’eau tranquilles au milieu des rivières) dans lesquelles se baigner sans danger et il vaut mieux leur
demander « les bons coins ». Car, attention, les rivières de montagne peuvent-être dangereuses si
l’on ne connaît pas suffisamment les sites protégés ! Les torrents de montagnes sont tumultueux et
les rivières ont de forts courants, qui peuvent entraîner rapidement le baigneur ; des eaux froides qui
« saisissent » – notamment après une forte exposition à la chaleur du soleil – et peuvent provoquer
un choc thermique. Attention également aux montées d’eau, brutales, dans certains secteurs et près
des barrages. Bien se renseigner et se faire accompagner par des professionnels ou des personnes
connaissant bien la région !
© OT Praz de Lys – SommandDÉCOUVERTE
Activités de plein air - SPORTS ET LOISIRS 45
La Compagnie des Guides de Chamonix-Mont-Blanc :
la première compagnie du monde !
C’est la plus ancienne, cette institution existe depuis 1821, tandis que celle des guides de
Saint-GervaisMont-Blanc a été créée en 1864. C’est la plus grande du monde aussi : elle compte actuellement près
de 200 guides et accompagnateurs. Leur histoire est unique : ils sont les premiers – avec Jacques
Balmat en 1786 - à gravir le sommet le plus haut d’Europe, le mont Blanc (4 807 m). La Compagnie
perpétue la tradition et le savoir-faire de ses aînés : ces guides sont les pionniers de l’alpinisme
moderne (organisation et encadrement) dans les Alpes et les sommets du monde entier. Aujourd’hui,
ils organisent et accompagnent le Tour du Mont-Blanc, les séjours en montagne, les stages d’escalade
et l’ascension du mont Blanc...
La Caisse de secours des Guides
C’est une sorte de sécurité sociale des Guides, créée en 1821. Le règlement originel de la Compagnie
prévoit des masses financières qui serviront « à secourir les guides ou la famille de ceux à qui il serait
arrivé quelque accident, ainsi que les guides qui, n’étant plus en état de servir eu égard à leur vieillesse
ou autres circonstances, seront dans le besoin. ». En 1924, les statuts sont reconduits à quelques détails
près, dans leur rédaction originale et sont toujours d’actualité. Le guide, travailleur indépendant, n’a
pas accès aux avantages sociaux courants dans d’autres professions. L’assurance privée est toujours
très onéreuse et souvent insuffisante. Les aides apportées par la Caisse de secours sont aujourd’hui le
seul moyen de compenser ce déficit de protection sociale.
La Caisse est toujours alimentée par « les dons et le produits des fêtes de bienfaisance organisées à
son profit, par les cotisations des membres fondateurs, bienfaiteurs et honoraires et par toutes les
recettes approuvées par le conseil d’administration de la Compagnie des Guides ». Pour venir en aide à
cette caisse, indispensable pour la survie des guides, la Fête des guides est organisé par la Compagnie,
chaque année, les 12,13, 14 et 15 août (défilé traditionnel et intronisation des nouveaux guides). Et,
depuis 2012, il existe une carte bancaire « œuvres caritatives » qui, pour un euro de plus par mois,
permet d’œuvrer pour soutenir les guides (visuel de la carte : le sommet de l’Aiguille de la République).
w Informations : Compagnie des guides de Chamonix – Maison de la Montagne – 190, place de
l’Eglise – 74400 Chamonix – 04 50 53 00 88 - www.chamonix-guides.com
Sport de glisse et de sensations, le VTT a conquis les nouvelle discipline de glisse freeride se développe dans
jeunes sportifs et les Bike parks les plus populaires les stations de sports d’hiver (Morzine-Avoriaz, Portes
se situent à Châtel, Morzine, Les Gets, La Clusaz et du soleil) : le VTT sur neige !
Chamonix ! Des champions s’entraînent et s’y distinguent
chaque année : Julien Absalon, Fabien Barel, Julie BaignadeBresset... La rando franco-suisse Pass’Portes du Soleil
Une eau douce, rafraîchissante en plein été, et un MTB (80 km) est une des plus populaires. Les sentiers
panorama exceptionnel sur les montagnes couronnant dessinés par des alpagistes emmènent toujours plus
de leurs arêtes effilées les rives adoucies : les plages vertes loin et toujours plus haut les passionnés de freeride.
de Haute-Savoie sont véritablement enchanteresses. Les Grâce aux remontées mécaniques dans les stations
multiples plages (privées ou non) autour des lacs sont de montagne, la randonnée VTT se pratique aussi en
généralement payantes en juillet et août, et la baignade famille ; ce sport nécessite une bonne condition physique
est surveillée. Autour du lac d’Annecy, deux plages muni-(surtout en montagne) et le port du casque est vivement
cipales ont été distinguées par l’écolabel Pavillon Bleu : recommandé. Un système de parcours avec couleurs,
la plage Labrune, à Veyrier-du-Lac et la plage municipale comme pour les pistes de ski, permet aux amateurs de
de Saint-Jorioz. Les plages municipales d’Annecy-le-Vieux VTT de ne pas s’aventurer vers des circuits trop difficiles
et d’Annecy sont en accès libre et gratuit. En avant-pays, pour eux : le parcours vert est plat et d’une longueur
inférieure à 30 kilomètres , le parcours bleu s’adresse au les plans d’eau sont souvent en accès libre : Rumilly, La
Balme-de-Sillingy ou Seyssel. Des piscines existent dans niveau supérieur, avec des itinéraires peu vallonnés mais
la majorité des stations de montagne, les villes, ainsi que d’une longueur de 70 kilomètres et le parcours rouge est
réservé aux sportifs entraînés . Enfin, le parcours noir est dans divers campings. A Combloux, l’espace de baignade
est particulièrement beau, original et écologique : entre le domaine des athlètes confirmés capables de franchir
piscine et plan d’eau, un plan d’eau biotope ouvert à la des cols. L’Agence touristique départementale édite des
brochures très complètes sur les parcours VTT, ainsi que baignade avec vue sur le massif du Mont-Blanc ! Aux
sur les itinéraires de randonnées pédestres. Chaque Contamines-Monjoie, on se baigne dans le lac du Pontet,
en pleine réserve naturelle. A Avoriaz, l’espace Aquariaz, itinéraire proposé explique en détail les curiosités, les
points d’accueil comme les gîtes, les fermes et les refuges, ouvert en 2012, offre une baignade ludique dans une
ainsi que les fabuleux panoramas. Et aujourd’hui, une véritable jungle tropicale, été comme hiver !46 SPORTS ET LOISIRS - Activités de plein air
Sur les lacs alpins, les pratiques sportives sont plutôt haute montagne, discipline sportive qui sert l’homme
paisibles et la pratique de la voile y est bien développée. dans son désir de gravir les cieux, qui est née dans les
Le cadre est majestueux, et les nombreux courants, les Alpes, particulièrement en Haute-Savoie dans le massif
events surprenants et les conditions de navigation qui du Mont-Blanc. Et c’est au XIX  siècle qu’il connaît un
peuvent changer très rapidement donnent un intérêt essor considérable, avec le développement du chemin
de fer facilitant l’accès des sites les plus éloignés. Anglais, particulier à ce sport. C’est une voile très technique. Les
lacs les plus renommés pour hisser la voile sont, bien sûr, Allemands, Autrichiens, Suisses et Français s’affrontent
ceux du Léman (où l’on franchit la frontière entre Suisse dans des exploits souvent mortels, sur des cimes de plus
et France en évitant de terribles tempêtes) et d’Annecy en plus difficiles à conquérir. Discipline autrefois réservée à
(où l’on aime régater du petit au grand lac). À noter que des spécialistes bien entraînés, l’alpinisme s’est fortement
sur ces lacs, on pratique également le bateau à moteur, le démocratisée ces dernières années. Nombre de touristes
ski nautique, et la planche à voile, le canoë, l’aviron et le se lancent chaque année, sans préparation adéquate et
sans accompagnement, dans des escalades périlleuses.padding. La plongée lacustre est surtout pratiquée dans
le lac d’Annecy et le lac Léman. En hiver, la plongée sous Attention, la montagne est dangereuse et si gravir le
glace est possible aux lacs de Montriond et de Châtel. mont Blanc est aujourd’hui à la portée du plus grand
Ces lacs abritent souvent des régates et compétitions nombre, il ne faut pas négliger la sécurité et ne pas se
surestimer avant de partir faire une course. Le meilleur de biathlon ou triathlon (associant nage, voile, vélo,
course à pied), voire des traversées à la nage populaires, moyen de se protéger et de profiter de la montagne,
comme à Annecy chaque 15 août. c’est encore de faire appel à des professionnels qui la
pratiquent toute l’année. Les sites d’escalade sont très
nombreux à travers les Alpes, mais pas toujours à la Tourisme fluvial portée du premier venu ! Certaines parois sont raides
Le seul port fluvial de Haute-Savoie est le port Galatin de et les corniches à franchir ne manquent pas. De plus la
Seyssel sur la rive gauche (côté Haute-Savoie) du Rhône. météorologie peut changer brutalement avec de graves
Il peut accueillir 27 bateaux. Grâce aux nouvelles écluses, conséquences pour les néophytes. Si traditionnellement,
il est désormais possible de se rendre à Aix-les-Bains dans le massif du Mont-Blanc, l’été est favorable aux
(Savoie) en bateau. ascensions, dans le massif des Aravis (préalpes) les
alpinistes se donnent rendez-vous depuis de nombreuses
WATER TAXI années pour gravir la pointe Percée (2 252 m) et faire la
60, chemin des Fours à Chaux traversée jusqu’à la chartreuse du Reposoir. Cependant, SÉVRIER la palme en matière d’escalade revient au site d’Ablon,
& 06 28 05 74 87 – www.water-taxi.fr sur la commune de Dingy-Saint-Clair – plateau des
Transferts privés de mars à novembre. Annecy Lake Safari Glières – où l’on trouve pas moins de 200 voies pour tous (2h) : 40 E/adultes. Tour du Lac d’Annecy (1h) : 30 E/ les niveaux. Les offices de tourisme et les compagnies et adultes, 15 E/enfants de 5-12 ans, gratuit – 5 ans bureaux des guides proposent en saison des initiations
A Annecy en bateau, on dépasse non seulement les ou des confirmations pour tous ceux qui veulent se
autos, mais aussi les vélos ! Et oui, la meilleure façon mesurer à la roche. Un site Internet répertorie les voies -la plus agréable et la plus rapide- d’aller d’un point à de Haute-Savoie : www.escalade-74.com
un autre tout autour du lac, c’est le bateau. Mais comme La via ferrata connaît aujourd’hui un grand succès auprès
nous n’avons pas tous la chance d’avoir un bateau et un des familles. Cette pratique d’origine italienne demeure la
ponton, Water Taxi nous propose des transferts privés liaison, le trait d’union entre la randonnée et l’escalade : (un Annecy-Sevrier vous coûtera 50 E et un Annecy – c’est le passage en toute sécurité entre horizontalité
Talloires vous coûtera 80 E par exemple), mais encore et verticalité. La via ferrata est le chemin par lequel
des découvertes inédites des trésors du lac. Futé vous vous pourrez aisément connaître les premiers émois
recommande de réserver en famille ou entre amis un que peut vous procurer le vide, et c’est aussi l’occasion
Annecy Lake Safari pour explorer les merveilles (souvent d’utiliser aussi bien ses jambes que ses bras pour franchir
méconnus de habitants eux-mêmes) du lac : maisons une paroi sans avoir à maîtriser une technique dont
lacustres sous-marines, grotte des contrebandiers, l’apprentissage mérite quelques années de pratique.
réserve naturelle...). Sans oublier de plonger au milieu Des câbles, des échelons, les voies sont équipées pour
des eaux cristallines du lac. Possibilité de privatiser les vous faciliter la tâche afin de franchir chaque obstacle
bateaux pour un enterrement de vie de jeune fille/vie dans les conditions de sécurité optimum mais avec des
de garçon ou un mariage. Water Taxi, c’est Futé. sensations maximales. Il n’est pas nécessaire d’avoir un
niveau technique de haute montagne car le principe des
échelons et des câbles fixés dans le rocher permet de Alpinisme,
faire l’ascension de hautes parois. En revanche, il est
escalade et via-ferrata impératif d’être bien équipé (ne partez pas sans un
Certains font remonter l’alpinisme aux premières ascen- casque et de bonnes chaussures) et de ne pas craindre
sions des chasseurs de chamois ou cristalliers, ou à celle, d’affronter le vide  ! Chaque année, de nouvelles voies
ehéroïque du mont Aiguille (massif du Vercors) au XV naissent en Haute-Savoie, même si la plus célèbre se
siècle par les soldats de Charles VIII. Mais avec l’ascension situe à Thônes. N’hésitez pas à vous renseigner auprès
du mont Blanc par Jacques Balmat et le docteur Michel des bureaux des guides et d’accompagnateurs, ils sont
Paccard quelques 300 ans plus tard, c’est l’alpinisme de souvent à l’origine de leur aménagement.DÉCOUVERTE
Chasse, pêche et nature - SPORTS ET LOISIRS 47
Golf
Le golf de montagne est une activité de promenade verte
avec un parcours technique à réaliser. Après la saison de
ski, les alpages et les pentes se découvrent et si certains se
couvrent de troupeaux, d’autres s’aménagent en practices
et en terrains de golf. Les plus beaux ont été dessinés sur
de superbes territoires entretenus et très réputés pour
leur site et leur parcours exceptionnel : Annecy, Avoriaz,
Chamonix, Evian, Flaine, Les Gets, Giez, Grand-Bornand,
Megève… L’initiation est généralement proposée de la
simple demi-heure au stage d’une semaine… Il sera
plus facile de s’adresser aux golfs simples en tant que
débutant, car les plus anciens et les plus prestigieux
ne s’ouvriront qu’aux meilleurs des golfeurs. Pour cette
petite balle très anglo-saxonne, 17 golfs et practices ✆ 06 28 05 74 87
sont désormais reconnus par la fédération et sa ligue
Rhône-Alpes. Assez bien répartis, ils vont des plus Le lac... autrement !
simples et des plus rustiques aux plus prestigieux,
comme l’Evian Resort Golf Club (entièrement rénové
en 2013), avec vue sur le lac Léman, qui accueille The
Evian Championship (auparavant Evian Masters), une
compétition européenne féminine organisée chaque
année en septembre.
Chasse, pêche et nature
Pêche
La pêche, sportive ou non, constitue un nouvel attrait
départemental : des bords de lac, en bateau, ou des
multiples cours d’eau et étangs, il y en a pour tous en
fonction des goûts et des techniques. En Haute-Savoie,
la pêche se pratique entre plaine et montagne : 3 800 km
de cours d’eau et 27 000 ha de plans d’eau. Truite, féra,
omble chevalier, perche... sont les poissons les plus
emblématiques que recherchent les pêcheurs pendant la
saison de pêche ouverte de mars à octobre (se renseigner
selon les espèces). Cette activité est très réglementée et
il faut être adhérent à une association agréée de pêche
et de protection des milieux aquatiques. Pour les curieux
occasionnels, une carte journalière est vendue dans De mars à novembre :les bureaux de tabac. De nouveaux pêcheurs amateurs
pratiquent la pêche « no killing »  : ils ont le plaisir de • transferts privés
la pratique en milieu naturel tout en sauvegardant les pour toutes les destinations.
espèces (en les rejetant à l’eau). Par ailleurs, pour les
• Excursions privées avec le Lake safari.enfants, l’école de pêche est une belle initiative des
pêcheurs de l’Association de Pêche et Pisciculture du • Navettes régulières entre Annecy
Chablais-Genevois  ! Ils savent bien qu’en de nombreux et Veyrier le « Veyrier Express ».
enfants un pêcheur sommeille, et c’est pour cette raison
• Mais aussi les cocktailsque chaque semaine ils emmènent une dizaine d’enfants,
ravis, au lac de montagne de Fontaine. Un petit lac où sur le lac d’Annecy avec Le Lounge Boat.
les bambins apprennent la pêche au lancer : appâter,
lancer sa bulle le plus loin dans l’eau, attendre… et
partager le casse-croûte entre pêcheurs  ! Le matériel
est fourni par l’office de tourisme.
w Informations : Fédération départementale de
la pêche en Haute-Savoie – 04 50 46 87 55 - www.
pechehautesavoie.com – Association Chablais Genevois –
www.aappmacg.com48 SPORTS ET LOISIRS - Dans les airs
technique de tout premier ordre, lui apportant un très Dans les airs haut niveau de sécurité et de performance avec des
ailes rigides. Certes, les écoles sont plus rares, mais
certaines ont su innover dans le domaine pédagogique Montgolfière en se dotant d’un « bana-bana » où le pilote et son
Il ne faut pas manquer de survoler les Alpes enneigées engin sont reliés à la terre par un câble, ce qui permet
et les vallées transalpines depuis un aérostat ( nom au moniteur de toujours rester en contact physique
un peu savant du ballon gonflé à l’air chaud ou avec son élève.
montgolfière). Peu à peu le deltaplane a cédé la scène au parapente
Deux compagnies de vols en montagne sont installées (dérivé du parachute) qui semble à la fois moins délicat
en Haute-Savoie : à Praz-sur-Arly (près de Megève) et moins coûteux. La sécurité a surtout marqué des
et à La Balme de Sillingy (près d’Annecy). Grâce son points, grâce à une meilleure organisation générale
aérologie exceptionnelle, Praz-sur-Arly organise, et à un professionnalisme confirmé des responsables. chaque année, les mongolfiades internationales (début
Né sur les pentes de Mieussy, le parapente est bien janvier), un rassemblement toujours impressionnant
implanté dans les pays de Savoie où l’on trouve bon de ballons où l’on peut s’initier à la conduite de ces
nombre de sites où connaître facilement les premiers engins en admirant la montagne, avec un point de vue
frissons de plaisir que procurent ces envolées. Une unique sur le mont Blanc. La station a une compagnie
aérologie très favorable à la pratique de cette activité, aérienne installée à l’année qui propose des baptêmes
ainsi qu’un relief tout à fait approprié font des pays de et des vols, au départ du village, notamment un
Savoie une région leader en ce domaine, et c’est aussi fabuleux vol transalpin ! La compagnie installée près
pour cela que l’on trouve un grand nombre d’écoles d’Annecy, propose des vols sur le lac d’Annecy (au ras
qui savent faire partager leur passion. Ces sports sont de l’eau) et le Léman, ainsi que sur les massifs des
encadrés par une fédération.Aravis et des Bauges !
Parmi les sites les plus prisés : le pays du Mont-Blanc
pour des vols depuis l’aiguille du Midi et le glacier Parapente – deltaplane d’Argentière, mais aussi les Fiz, le mont Joly, etc ; le
Le vol libre a débuté aux Etats-Unis dans les années col de la Forclaz et le sommet du Semnoz, surplombant
1960 avec les ailes delta, des ailes souples, qui ont le lac d’Annecy, les Aravis et les Bauges ; les Portes du
donné le nom de deltaplane à la discipline. Arrivé en Soleil pour survoler le Chablais et le Léman. En hiver
France, et plus particulièrement en Rhône-Alpes, dans comme en été, le ciel se pare d’ailes multicolores.
les années 1970, il a subi une sévère concurrence de
la part du parapente (né en Haute-Savoie en 1978),
ULMmais a su conserver ses adeptes par un développement
Le vol est l’un des plus vieux rêves de l’homme. Ne
rêvez plus et volez ! Mais volez en toute confiance à
bord d’un Ultra Léger Motorisé piloté par Jean-Luc
Fouillot. Un pilote chevronné (plus de 2 000 heures
à son actif et plus de 20 ans d’expérience) qui vous
emmènera survoler à bord de son ULM pendulaire
les rives du lac d’Annecy ou les sommets enneigés.
En toute sécurité, on part avec Jean-Luc faire son
baptême d’ULM pour admirer les paysages de
HauteSavoie, à commencer par un panorama sur le lac ou
un tour entier du lac avec une vue imprenable sur les
montagnes. Et si vous voulez prendre les commandes ou
apprendre à piloter vous-même un ULM, Jean-Luc est
un instructeur hors-pair. Vols paisibles et contemplatifs
ou vols plus sportifs à la recherche de sensations,
faites-vous plaisir avec ULMDUO. Adresse recommandée
par le Futé.
ULMDUO
8, route de Côte Merle
METZ-TESSY
& 06 11 49 19 97
www.ulmduo.fr
contact@ulmduo.fr
Baptême : 70 E (20 min), 130 E (45 min), 150 E/h.
Parapente à Praz de Lys Sommand.
© Laurence GIRARDDÉCOUVERTE
Sports d’hiver - SPORTS ET LOISIRS 49
Sports d’hiver
Ski
Le ski alpin reste, bien entendu, la première activité
hivernale pratiquée de décembre à mars, pour les
stations de moins de 1 800 mètres, et jusqu’en avril,
au-dessus. Un vaste domaine skiable (3 500 ha de
pistes) et une quarantaine de stations (reliées ou non)
composées d’un grand nombre de modestes villages
qui ont entrepris de se regrouper et de s’équiper pour
s’ouvrir à tous les budgets.
Les skieurs alpins se voient proposer des skis plus ou
moins paraboliques (plus courts avec différentes largeurs
de spatules en talons), plus faciles à maîtriser mais
moins stables en descente. Et, avec les nouvelles glisses,
des skis larges à spatule relevée à l’avant et à l’arrière
pour le freestyle ; des skis larges sur l’ensemble de la
longueur (plus stables) pour le freeride. Des disciplines
plébiscitées par les jeunes de 15 à 25 ans, toujours avides
de nouveautés, également adeptes du surf des neiges
baptisé snowboard. Aujourd’hui des snowparks leur
sont même dédiés !
Le hors-piste est un ski de randonnée, extrême ou
freeride. En fait, cette activité rassemble, ou plutôt
oppose, des pratiquants assez divers : d’une part, les
jeunes acrobates des fortes pentes vierges, couloirs
et autres sauts de barres rocheuses ; d’autres plus
discrets et plus modestes, amateurs des célèbres peaux
de phoques anti-recul, bien sûr artificielles depuis
longtemps. Entre les deux groupes, on peut s’initier
au ski de « bordure de piste »  : cette pratique est sans
doute facilitée par les dernières planches paraboliques,
mais elle exige toujours un minimum de prudence et de
technique pour aborder les parcours. Des skieurs
nostalgiques ont même remis au goût du jour le télémark (la
technique originelle), mélange de ski alpin et ski de
fond avec les talons libres.
Ski de fond
Le ski nordique ou ski de fond est très pratiqué en
Haute-Savoie. C’est le premier département de montagne
français pour la pratique de ce sport : on recense pas
moins d’une quarantaine de sites, parfois spécialisés,
le plus souvent mixtes alpin/nordique. On y exerce
trois types de glisse sur des plateaux généreusement
enneigés : le ski nordique nature, le ski nordique village
ou le ski nordique station. Parmi les sites les plus
importants, citons le plateau des Glières (55 km), le Grand Jean-Luc Fouillot
Bornand (58 km) – le domaine historique où le ski de Pilote Instructeur d’étatfond a pris son essor dans le département – le Semnoz
(80 km), La Clusaz (70 km), Megève (43 km) ou Praz- Tél. 06 11 49 19 97
de-Lys –Sommand (60 km). Des champions de cette
catégorie comme les médaillés olympiques ont porté
un nouveau public vers ce sport très complet et vers des
variantes comme le biathlon, pour lequel un stade a été
inauguré au Grand-Bornand en 2011. Il porte le nom
de la championne olympique Sylvie Becaert et a recu
une des épreuves de la coupe du monde de Biathlon
en décembre 2013 !50 SPORTS ET LOISIRS - Sports d’hiver
rivières à fort dénivelés sont le régal des sportifs, Randonnées en raquette amateurs de sensations. Des torrents tumultueux
Un moyen de locomotion rustique et efficace ayant (Arve, Fier, Dranse) aux affluents plus paisibles (Giffre,
traversé les âges et les océans car, en France, l’utilisation Chéran, Nom...) permettent une gamme très étendue de
de raquettes est longtemps restée confidentielle avant pratiques sportives : canyonning, rafting et hydrospeed
qu’elles ne changent de look, se modernisent et séduisent permettent de découvrir des sites exceptionnels à travers
les « nouveaux trappeurs ». Elle sont plus ovales, plus les joies de l’eau. Des activités que de nombreuses
légères, pratiques et performantes. Il s’agit bien d’une stations ont développées en été, pour tout âge et
activité permettant une autre approche de la montagne, tout niveau. Les compagnies de guides et les clubs de
ouvrant les portes de jardins secrets et de combes loisirs sportifs offrent de nombreuses possibilités, avec
oubliées. C’est pourquoi la raquette intéresse de plus l’accompagnement de véritables professionnels, pour
en plus de promeneurs et randonneurs qui trouvent pratiquer ces activités en toute sécurité. On ne manquera
avec elle le plus simple et le plus efficace moyen de pas de descendre les rivières en canoë ou en kayak,
locomotion pour découvrir la montagne hivernale. de dévaler les torrents en raft (grosse embarcation
Les plaisirs sont identiques à la marche qu’ils pratiquent gonflable), de pratiquer le canyoning et de nager
l’été : goût de l’effort, joie de la découverte et plaisir en hydrospeed (flotteur qui maintient le haut corps
d’évoluer dans un cadre d’une grande beauté, mais cette hors de l’eau).
fois-ci en hiver, où tout acquiert une autre dimension, où Les rivières de Haute-Savoie sont le terrain de
prédila neige rend tout plus beau et comme plus mystérieux. lection pour pratiquer le rafting, ce sport remuant
Il est désormais impossible d’aller en montagne sans qui ne requiert pourtant aucune qualité physique
rencontrer des raquettistes ou du moins, sans apercevoir particulière. Depuis le « hot-dog » à deux places qui
leurs traces. De nombreuses randonnées gourmandes rappelle le bateau gonflable de son enfance, jusqu’aux
sont organisées dans les stations : elles allient activité gros pneumatiques où l’on embarque à huit personnes, il
sportive, découverte de paysages et plaisir gastrono- va falloir tout de même pagayer pour éviter les obstacles
mique, en toute convivialité (informations auprès des naturels en travers de la descente dans l’écume. Le
offices de tourisme). classement des rivières s’échelonne de 1 à 4, sachant
que ce dernier niveau n’est accessible qu’à une élite
bien entraînée. On le pratique dans l’Arve, le Giffre
et la Dranse. Les plus beaux sites se trouvent sur le Sports à sensation
Giffre, à Samoëns.
Le canyoning est une discipline très physique avec des
rappels dans les cascades, des sauts dans les vasques Sports d’eaux-vives et la brasse dans les eaux bouillonnantes, une activité
En montagne, l’eau vive (en rivière et torrent naturel) tonique qui permet d’appréhender la montagne
diffédevient un nouveau terrain de jeu ! Ces torrents et remment. Accessible à tous, à condition d’aimer l’eau
et de savoir nager, il s’agit de descendre un cours d’eau
dans son intégralité et notamment dans sa partie la
plus verticale. Aujourd’hui, seuls les professionnels de
la montagne agréés pour le canyoning sont habilités à
encadrer les descentes.
Entre natation et canyoning, l’hydrospeed permet de
partir en eau vive dans les torrents de montagne, tout en
étant protégé d’une véritable carapace pour se préserver
aussi bien des rochers que de la température d’une
eau qui dépasse rarement les 10 °C. Sensations
garanties !
Bien-être et remise
en forme
Trois stations thermales et de multiples centres de
bien-être et de remise en forme équipent les stations
et villages des montagnes de Haute-Savoie. Si les eaux
minérales de source d’Evian et Thonon sont les plus
connues pour leur pureté, celle de Saint-Gervais-les-Bains
est particulièrement appréciée pour les soins de peau.
C’est en Haute-Savoie qu’ont été créés les spas (9) et la
ligne de soins Pure altitude aux plantes de montagne
ainsi que les spas Ô des Cimes (26).
Couple de randonneurs en raquettes.
© Auremar – FotoliaDÉCOUVERTE
Haute-Savoie - FESTIVALS ET MANIFESTATIONS 51
Festivals
et manifestations
Terre paradoxale de traditions et de modernité, la Haute- ment extraordinaire de ces variations vénitiennes. Une
Savoie commémore son histoire – qui se confond avec celle atmosphère mystérieuse et envoûtante qui séduit de
du Duché de Savoie jusqu’en 1860 - et son savoir-faire nombreux participants mais également de nombreux
amateurs photographes qui mitraillent les somptueuses traditionnel à travers ses fêtes. Son patrimoine naturel
est tout autant célébré lors de grandes manifestations silhouettes richement ornées, mises en valeur par les
sportives qui mènent ses participants de montagnes en couleurs typiques d’ocre ou de rouge des murs des
bâtiments anciens du vieil Annecy. Annecy, surnommé vallées – et depuis quelques années, à destination des
« Petite Venise des Alpes », fait alors totalement illusion !entreprises qui plébiscitent ces corporate dans des lieux
de pleine nature. Elle a aussi su s’adapter à la demande
NOËL DES ALPESde nouveaux publics par la création de festivals et de
ANNECYmanifestations artistiques, culturelles et sportives à
En décembre.dimension internationale ! Grâce à ce dynamisme, le
Durant tout le mois de décembre, Annecy offre à ses département attire de nombreux visiteurs, chaque année,
visiteurs sa parure de fêtes : illuminations, animations qu’il initie à la connaissance et au respect de son patrimoine pour petits et grands, concerts, crèches, 2 marchés de naturel et culturel, enrichi d’une joie de vivre contagieuse
Noël, une patinoire, un petit train pour faciliter les et d’un goût certain pour l’art et le sport !
déplacements… Tout est mis en œuvre pour faire de
décembre un mois chaleureux et festif. Sans oublier
que chaque année, un thème spécifique donne le ton !
Une bonne occasion de redécouvrir Annecy sous un jour Haute-Savoie
nouveau, avec la magnifique perspective du lac et des
montagnes enneigées.
Fêtes LES PYROCONCERTS DE TALLOIRES
ANNECY
LES GRANDES MÉDIÉVALES D’ANDILLY www.pyroconcerts.com
ANDILLY Fin août.
& 04 50 32 73 64 Initiés par le pianiste François-René Duchâble avec
info@lepetitpays.com quelques amis en 1996, les Pyroconcerts de Talloires
En mai. Enfant à partir de 10 E, adulte à partir de 17 E. sont une habile harmonie entre la musique et la lumière.
Pass 5 jours : enfant à partir de 16 E, adulte à partir de Jouant sur la gamme des émotions, des impressions
34 E. Pack famille 1 jour, 49 E. sonores et visuelles, ces spectacles offrent une autre
Un retour coloré au temps du Moyen Age, à ses fêtes, dimension à la baie de Talloires. Tous les ans, ce sont
ses chevaliers, ses légendes ! Pour sa prochaine édition des artistes différents qui viennent se produire sur
et pendant quatre jours, plus de 30 spectacles par jour la scène des Pyroconcerts et leur musique, alliant
en forêt présentés par plus de 400 artistes, un millier classique et jazz ou rock, s’habille de lumière pour le
de figurants… Un grand moment à vivre en famille. plus grand bonheur des spectateurs. La baie devient
alors un véritable amphithéâtre à ciel ouvert flottant CARNAVAL VÉNITIEN sur les eaux du lac d’Annecy !
ANNECY
www.aria74.fr RETOUR DES ALPAGES
carnavalvenitien@aria74.fr ANNECY
Fin février. http://annecytraditions.free.fr
Chaque année, un samedi et un dimanche de février En octobre.
ou mars (le deuxième week-end suivant la date du A la fin de l’été, les troupeaux redescendent de l’estive
mardi gras, selon le calendrier chrétien), le long des où ils ont passé les beaux jours. C’est ce retour dans
ecanaux et dans les ruelles de la vieille ville d’Annecy, la vallée que l’on fête en cette journée. Le 2 samedi
les masques sortent entre 10 et 18 heures. Pas de défilé du mois d’octobre, les rues d’Annecy sont envahies
mais un ballet irréel de près de 350 masques et costumes par des troupeaux. Artisans, vieux métiers, groupes
croisent les passants, prennent la pose et déambulent folkloriques, chanteurs, producteurs de la région
lentement dans le silence ponctué de jeux de jonglage, permettent de découvrir l’artisanat et les traditions
de fanfares ou d’autres animations. Ils se regroupent savoyardes. C’est aussi un rendez-vous incontournable
pour les habitants de la région qui fêtent à leur manière pour une présentation animée sur un podium mis à
leur disposition, le samedi à 14 heures. Une possibilité l’arrivée de l’automne. En cela la fête reste complètement
pour le public d’avoir une vue d’ensemble du foisonne- authentique et conviviale !52 FESTIVALS ET MANIFESTATIONS - Haute-Savoie
COMBAT DE REINES NOËL DANS LA VALLÉE DE CHAMONIX
CHAMONIX-MONT-BLANC MONT-BLANC
& 04 50 54 39 76 Servoz, Les Houches, Chamonix, Argentière,
www.espace-mont-blanc.com Vallorcine
info@espace-mont-blanc.com CHAMONIX-MONT-BLANC
www.chamonix.comFin septembre.
En décembre.La vache noire d’Hérens est une vache laitière originaire
du pourtour du massif du Mont-Blanc : Valais suisse, Chaque commune de la vallée propose une ou plusieurs
pays du Mont-Blanc français et Val d’Aoste italien. Avec animations qui se succèdent durant le mois de décembre :
marchés de Noël, spectacles vivants, chorales, vin chaud, sa robe noiraude, son air trapu et son cou ramassé, ses
papillotes, arrivée du père Noël (22, 23 et 24… On cornes en forme de guidon de vélo et sa demi-tonne,
notera le marché de Noël des artisans de la vallée de elle bénéficie d’un caractère bien trempé : chaque
Vallorcine, le salon de Noël à la montagne des Houches année, lors de la transhumance estivale, les reines des
et le salon de Noël à la montagne de Chamonix, avec troupeaux s’affrontent à grands coups de cornes pour
25 exposants d’artisanat régional, ainsi que le concert savoir qui sera la plus forte.
de Noël de Chamonix et Vallorcine pendant les festivités Depuis, la bataille s’est popularisée et avec la redescente
du 23 décembre.dans la vallée, à l’automne, des combats de « reines »
sont organisés dans chacun des trois pays. Au pays FÊTE DU REBLOCHON ET DE L’ARTISANATdu Mont-Blanc, il a lieu successivement à Argentière,
Haut du villageaux Houches, à Servoz ou aux Contamines-Montjoie LA CLUSAZchaque année. De plus, un combat transfrontalier se & 04 50 32 65 00 – www.laclusaz.comdéroule tous les trois ans en France (en Suisse puis Du 7 août 2016.
en Italie, pour les années intermédiaires). Souvent Le reblochon est fabriqué sur place, à cette occasion,
spectaculaires, ces joutes entre génisses n’en sont pas en fin d’après-midi, dans un immense chaudron de moins inoffensives ; les bêtes sortent ici indemnes de cuivre. On le déguste blanc et fraîchement moulé – leur lutte acharnée avec l’une de leurs congénères. Et comme la tomme blanche – avec pommes de terre,
puis l’occasion est trop belle de célébrer avec les éleveurs charcuterie et salade. Tous les produits régionaux
une des dernières traditions vivantes de la vallée. On sont présents : reblochon (affiné), tomme de Savoie, assiste à la pesée du bétail dès le petit matin et aux chevrotin des Aravis, tomme blanche, charcuterie de
animations prévues sur place. En 2015, le combat montagne… Artisans et agriculteurs sont à l’honneur
transfrontalier a eu lieu à Servoz. avec des reconstitutions de scènes paysannes dans la pure
tradition montagnarde : traite des vaches et des chèvres, FÊTE DES GUIDES
fabrication du reblochon ou de la tomme blanche, 190, place de l’Église
fabrication de pain, fanage, tonte des moutons… Au CHAMONIX-MONT-BLANC
programme de cette belle fête rurale : messe en plein & 04 50 53 00 88 air, apéritif-concert et déjeuner champêtre, défilé des www.fetedesguides.com troupeaux et des chars, danses folkloriques et goûter info@chamonix-guides.com
savoyard, tiercé d’ânes, tombola, dîner savoyard et Du 13 au 15 août 2016. Entrée : 15 E. Enfant : 5 E.
soirée dansante. On vient y retrouver l’esprit d’antan ! Gratuit pour les – 5 ans. Un servic de bus, gratuit, est mis spécialement en place La figure du guide de haute montagne – à Chamonix à cette occasion pour desservir les Confins, le col des mais aussi dans le monde entier – est mythique depuis Aravis ainsi que les cols de la Croix Fry et de Merdassier.
1821, date de la création de la Compagnie des guides
de Chamonix. Les guides les plus célèbres sont Jacques FÊTE DE NOTRE-DAME-DE-LA-GORGE
Balmat (le premier), mais plus récemment Roger Frison- Notre-Dame-de-la-Gorge
Roche, Gaston Rebuffat, Lionel Terray, Louis Lachenal... LES CONTAMINES-MONTJOIE
Créée en 1924, la Caisse de secours vient en aide aux & 04 50 47 01 58 – www.lescontamines.com
guides et à leurs familles en difficulté. Pour l’alimenter Le 15 août 2016.
et honorer ses guides, la Compagnie des guides a créé Chaque année, le 15 août, jour de la Sainte-Marie, on
la Fête des guides : toute la vallée de Chamonix-Mont- rend hommage à la Sainte Vierge dans l’église
NotreBlanc leur rend un hommage appuyé pendant quatre Dame-de-la-Gorge. Une journée de recueillement et
jours de fêtes et de chants – il ne faut pas manquer la de spectacle en accès libre : messe et procession (dès
parade des hommes de la montagne dans le costume le matin) et spectacle son et lumière (le soir). On assiste
que portait Jacques Balmat, en 1786, lors de la première à l’embrasement spectaculaire de la Sainte Chapelle.
ascension du mont Blanc ! On assiste à la traditionnelle Singulière, accrochée au flanc de la paroi rocheuse, à
bénédiction des cordes et des piolets, au feu d’artifice deux cents mètres en amont de l’église, elle est un lieu
et à la soirée dansante ; à l’intronisation des nouveaux de pèlerinage depuis le Moyen Age. Une visite unique de
eguides et à la remise des médailles de difficulté, les ce sanctuaire reconstruit au XVII s. qui devint un lieu de
Choucas, aux clients les plus émérites. Au passage, on procession et un chemin de croix (1840) : une quinzaine
glisse, selon ses moyens, une obole dans la caisse de d’oratoires (les quinze mystères du rosaire) remonte la
secours créée pour venir en aide aux familles des guides route jusqu’à la charmante église, très gaie et colorée,
accidentés en montagne. dont le maître-autel et le retable sont de style baroque.DÉCOUVERTE
Haute-Savoie - FESTIVALS ET MANIFESTATIONS 53
œufs géante avec le lapin de Pâques ! Nouveauté, à Expositions partir du 17 octobre 2015, la Maison du Père Fouettard,
un hommage aux traditions alsaciennes et lorraines de DOMAINE DE ROVORÉE
la Saint-Nicolas (le 6 décembre).La Châtaignière
YVOIRE MUSÉE-CHÂTEAU D’ANNECY& 04 50 72 26 67 – www.cg74.fr Place du Châteauchataigniere@cg74.fr
ANNECYerDu 1 juin au 31 octobre (exposition temporaire. Ouvert
& 04 50 33 87 30 – musees.agglo-annecy.frtous les jours de 10h à 18h, de juin à septembre ; du lundi musees@agglo-annecy.frau vendredi, de 9h à 17h en octobre). Entrée : 3 E. Gratuit
Entrée : 5,20 E. Enfant : 2,60 E.chaque premier dimanche du mois.
Dans ce château fort du comté de Genève puis du duché C’est au sein du superbe parc du domaine de la Rovorée –
de Savoie, dominant la vieille ville et le lac d’Annecy il prolonge ses espaces préservés de 24 ha, ombragés sur son promontoire rocheux, les visites d’expositions de châtaigniers plus que centenaires, jusqu’au rivage
prennent une saveur toute particulière. Le Musée-lacustre – que fut construite la Châtaignière. Une maison
Château programme de belles expositions temporaires, de maître, imaginée en 1926 par l’architecte genevois
chaque année, en plus des événements et des collections Maurice Turrettini, qui accueille depuis 2007 des
expopermanentes visibles toute l’année. Jusqu’au 18 mai sitions temporaires sous l’égide du conseil général de
2015, c’est l’exposition Mur-Mure théâtral qui était la Haute-Savoie.
au-devant de la scène pour raconter 90 ans de rencontre w Exposition 2015 : Pourpoint, mantel et chaperon...
entre le théâtre et le patrimoine, notamment au château se vêtir à la cour de Savoie, 1300-1450 -
www.savoiede Menthon Saint-Bernard ou au château d’Annecy.mont-blanc.com
PALAIS LUMIÈRE HAMEAU DU PÈRE NOËL
Rue du PortMont Sion
EVIAN-LES-BAINSANDILLY
& 04 50 83 15 90 – www.ville-evian.frwww.lepetitpays.com
courrier@ville-evian.frinfo@lepetitpays.com
Expositions temporaires, toute l’année. Ouvert tous les Toute l’année, du mercredi au dimanche. Vacances scolaires
jours de 10h à 19h (lundi 14h à 19h).zone A : tous les jours.
Trois expositions thématiques par an sont proposées L’ « authentique » hameau du père Noël, au cœur du Petit
pour promouvoir l’art et y initier un large public. Dans les Pays, vit au rythme des fêtes traditionnelles et marque
anciens thermes réhabilités en bâtiment haute qualité les saisons. Des animations, organisées toute l’année,
environnementale (HQE), le palais Lumière d’Évian a font le bonheur des familles et particulièrement des
développé un espace culturel de 4 200 mètres carrés enfants (sages ou pas), dans un décor féerique où l’on
(700 de salles d’exposition, médiathèque de 700 mètres hume la bonne odeur de sapin de l’appartement des
carrés sur trois niveaux et un centre de congrès high-tech lutins et de leur atelier de fabrication de jouets anciens et
de 2 200 mètres carrés). Quand la tradition rencontre d’emballage. A découvrir aussi, l’écurie des rennes ainsi
la modernité à Évian !que la cuisine et la chambre du vrai père Noël. Mère Noël
quant à elle y a installé sa salle de gymnastique ! Avec w Expositions 2015-2016 :
- Du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016. Lifes’s a beach, beaucoup d’humour et une recherche des détails qui
Evian sous l’œil du photographe Martin Parr : tendresse font son succès, le Hameau est devenu l’attraction phare
du pays imaginaire d’Andilly. Avant de repartir, on écrit et dérision caractérisent son œuvre, un récit de la mixité
sa lettre au relais postal du père Noël (en collaboration d’un monde où les individus se croisent sans se côtoyer.
avec La Poste) puis on se retrouve autour d’une boisson - Du 6 février au 2 mai 2016. Belles de jour, portraits de
femme peintes par les grands artistes.chaude et d’une crêpe. Plus tard, la première quinzaine
de mars, on assiste au Grand Carnaval de la mère Noël - Du 2 juillet au 2 octobre 2016. Albert Besnard
(1849puis, de fin mars à début mai, on part à la chasse aux 1934, artiste peintre, décorateur et graveur français.
Pierre Christin, un des plus grands peintres figuratifs français.
Evianais, né en 1935, son œuvre est singulière, vraie et intensément humaniste. Sa ville lui rend un nouvel
er erhommage du 1 avril au 1 novembre 2015 à la Maison Gribaldi. Figurines-sculptures en plâtre et fil de
oefer, documents d’archives... au total une centaine d’ uvres. De bistrots en terrrasses de café, entre Paris,
Venise, New-York, Japon et Inde, son carnet est à portée de main. Un portrait, où l’émotion devient art.
MAISON GRIBALDI
Rue du Port
Á l’arrière du Palais Lumière
EVIAN-LES-BAINS
& 04 50 83 15 9454 FESTIVALS ET MANIFESTATIONS - Haute-Savoie
est sélectionné pour le festival et les réalisations laissent Manifestations culturelles – entrevoir des films forts et attachants qui traduisent les
Festivals réalités et les aspirations d’une nouvelle génération
talentueuse. Au programme, deux compétitions : une
ANNECY CLASSIC FESTIVAL récompensant la fiction (premier ou second film) par
ANNECY le grand prix d’Annecy du cinéma italien, le prix spécial
www.annecyclassicfestival.com du jury, les prix d’interprétation masculine et féminine,
En août. et enfin le prix de la Confédération des cinémas d’art et
Depuis 5 ans, ce festival de musique classique – créé en d’essai européens ; l’autre récompensant le documentaire
1997 sous le nom d’Annecy Festival Estival & Academies – par le grand prix documentaire, le prix spécial du jury
a pris de l’ampleur pour devenir un des rendez-vous documentaire et le prix jeune public documentaire. Un
incontournables de l’été. Il possède une dimension cinéma qui s’illustre également à travers des hommages
internationale et accueille de grands orchestres et des et des rétrospectives, une exposition… en présence de
e ensembles prestigieux. Concerts classiques, master nombreux invités. Cette 35 édition sera, encore une
class, atelier vocal, création, tremplin pour de jeunes fois, passionnante !
musiciens : un festival complet pour découvrir et aimer
LE FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM la musique classique.
D’ANIMATION D’ANNECY
BIENNALE DU CINÉMA ESPAGNOL 18, avenue du Trésum
ET IMAGES HISPANO-AMÉRICAINES ANNECY
ANNECY & 04 50 10 09 00
www.annecinespagnol.fr www.annecy.org
contact@annecinespagnol.fr Du 13 au 18 juin 2016.
En mars. Créé en 1956 à Cannes et établi à Annecy depuis 1960, cet
La Biennale du cinéma espagnol est le premier festival important festival annuel permet de découvrir des films
créé en France en 1983 et le troisième d’importance d’animation inédits et de rencontrer des professionnels
aujourd’hui grâce à l’engagement de l’Association pour – ils sont plus de 7 000 à être présents pour l’événement -,
la diffusion de la culture hispanique (ADCH) depuis 1992, notamment des réalisateurs. La manifestation se déroule
reflet d’un cinéma hispanique de qualité, celui du ques- dans plusieurs sites de la ville d’Annecy. Elle se conclut
tionnement qui traverse sa société et s’exprime dans l’art par la promulgation d’un palmarès – que l’on peut
cinématographique. Des films en avant-première, des revoir pendant deux jours – après la proclamation des
films de jeunes auteurs en compétition, des inédits, des résultats. Un spectacle qui s’adresse à tous les publics,
hommages, des documentaires et des rencontres avec les notamment lors de la projection qui se déroule chaque
talentueux artistes de ce pays : le grand prix récompense soir au Pâquier en accès libre. L’occasion de voir et revoir
le meilleur film parmi la sélection des deux dernières les plus grands classiques des films d’animation du
années, tandis que le prix à la Résidence honore un monde entier !
cinéaste et lui permet d’être accueilli quelques semaines
KIOSQUE D’ÉTÉà Annecy, pour l’écriture d’un scénario de long-métrage.
L’ADCH organise également tous les deux ans, entre deux Jardins de l’Europe
Images hispano-américaines, un Panorama en seize ANNECY
www.lac-annecy.comfilms de la meilleure production hispano-américaine
De juin à août. Gratuit.récente avec un focus sur un pays d’Amérique latine
(la Colombie en 2013) pour présenter toute l’originalité Tout l’été, les jardins de l’Europe vibreront aux harmonies
et la créativité du cinéma hispano-américain avec des des bals et concerts donnés dans l’espace du kiosque pour
enchanter les oreilles des visiteurs et les entraîner dans films en provenance du Mexique, d’Argentine, du Chili,
un tourbillon musical des plus divers. En juin, l’Orchestre de la Colombie, du Nicaragua, du Pérou et d’Uruguay.
Une occasion de voyager sur la toile dans une ambiance d’harmonie de la ville d’Annecy, sous la direction de
festive et populaire. Philippe Vachez, vous proposera comme chaque année
quatre soirées musicales dans la tradition du répertoire
FESTIVAL DU FILM ITALIEN du kiosque. En juillet et août, tous les dimanches de 18 à
1, rue Jean Jaurès 20 heures, le P’tit bal perdu, de la compagnie Artootem,
Bonlieu Scène Nationale sera le rendez-vous estival des amoureux de la danse au
ANNECY son de l’accordéon dans une ambiance de sympathique
& 04 50 33 44 00 guinguette. Les samedis de 18 à 22 heures, le kiosque
www.annecycinemaitalien.com du P’tit bal perdu vous emportera dans des rythmes
cinema@bonlieu-annecy.com endiablés de salsa, bachota et merengué et vous séduira
Du 21 au 27 septembre 2016. avec ses bals de tango argentin. Un kiosque enchanté
Depuis 1983, Annecy accueille chaque automne le dans les jardins romantiques du bord du lac d’Annecy !
Festival du cinéma italien, une des plus grandes
manifestations européennes en l’honneur de ce pays transalpin LES NOCTIBULES
dont la culture cinématographique est riche d’œuvres ANNECY
et de personnalités hors du commun. Le meilleur de la www.bonlieu-annecy.com
production cinématographique italienne contemporaine En juillet.DÉCOUVERTE
Haute-Savoie - FESTIVALS ET MANIFESTATIONS 55
Quatre nuits de fêtes en plein cœur de l’été durant mation internationale, depuis sa création en 2008, en
lesquelles les rues d’Annecy se transforment tout à fait un des grands festivals de jazz en France : Didier
la fois en scènes de comédie, d’opéras burlesques, de Lockwood, Archie Shepp, Jonathan Kreisberg, Pura Fé,
music-hall pour que tous les genres du théâtre de rue André Manoukian… Quatre concerts majeurs dans la
événementiel puissent s’exprimer pleinement dans des grande salle des festivals et vingt dîners-concerts dans
les restaurants et cabarets de la station imprègnent la espaces privilégiés au bord du lac ou le long des canaux.
manifestation d’une ambiance très festive. Un festival Un thème nouveau chaque année, des troupes qui se
renouvellent. Ce qui ne change pas, c’est l’accès libre à de qualité qui donne aussi sa chance aux musiciens
tous les spectacles pour petits et grands et souvent les émergents avec une première partie de concert intitulée
Jazz Émergence.soirées sont magiques.
En 2016, trois concerts exceptionnels prolongés d’une
VISITE GUIDÉE DU VIEIL ANNECY rencontre avec les artistes et, pour les noctambules,
Office de tourisme du lac d’Annecy deux Jazz Up Cafés prendront la relève musicale de
1, rue Jean-Jaurès 22h à 1h. À découvrir absolument !
Centre Bonlieu
ROCK THE PISTES FESTIVALANNECY
Portes du Soleil& 04 50 45 00 78
AVORIAZwww.lac-annecy.com
www.rockthepistes.comvisites@lac-annecy.com
info@portesdusoleil.comChef-lieu de la Haute-Savoie, Annecy se présente comme
Du 13 au 19 mars 2016. Forfait de ski journée + concert : un territoire urbain dynamique. Son lac en été et ses
47,50 E. Pass 5 jours : 201 E.pistes de ski en hiver en font une destination très prisée
Festival de pop-rock unique en Europe, avec des groupes des amoureux du grand air. Mais entre deux activités,
émergents ou des artistes plus confirmés comme Skip il convient de ne pas oublier la riche histoire de la
the Use, BB Brunes, Cali… Les concerts ont lieu en cité : fondée au Moyen Âge, Annecy en a beaucoup
journée sur les pistes du domaine skiable franco-suisse à vous raconter… Toute l’année, l’office de tourisme
des Portes du Soleil, où l’on se rend à ski. Les concerts du lac d’Annecy vous propose une visite guidée à la
sont inclus dans le prix du forfait de ski. Le festival découverte des rues de la vieille ville. Accompagné
se poursuit le soir avec Off the Pistes, au centre de d’un guide conférencier, imprégnez-vous du charme
la station du domaine franco-suisse qui accueille le de cette capitale savoyarde labellisée « Art et Histoire ».
concert du jour : Avoriaz, Morzine-Les Gets, Châtel,
FESTIVAL JAZZUP en Suisse à Morgins, et Champéry. Les jeunes talents
AVORIAZ français et suisses peuvent participer au stage de
& 04 50 74 02 11 développement scénique et artistique : Les Portes du
erDu 1 au 4 avril 2016. Entrée : 20 E (à 25 E). Pass rock. Espaces scéniques « grandeur nature » et ambiance
4 concerts : 75 E. festive garantie ! En 2015 la scène était éclectique :
eUne semaine de festival de musique jazz, organisé Brigitte, The Do, Charlie Winston... 6 édition en 2016,
dans la belle station piétonne d’Avoriaz ! Sa program- du 13 au 19 mars.
Dans le vieux Annecy.
© Béatrice PREVE – Fotolia56 FESTIVALS ET MANIFESTATIONS - Haute-Savoie
COSMOJAZZ FESTIVAL Du 19 au 22 janvier 2016. Gratuit.
CHAMONIX-MONT-BLANC Cinquième édition du Festival de gastronomie des Neiges
& 04 50 53 00 24 Etoilées, un rendez-vous pour célébrer la gastronomie
www.cosmojazzfestival.com savoyarde autour d’un concours culinaire qui a lieu
info@cosmojazzfestival.com généralement l’avant dernière semaine de janvier, au
erDu 23 juillet au 1 août 2016. Festival gratuit (seul l’accès Linga, sous le chapiteau. Un concours qui rassemble des
aux remontées mécaniques est payant). chefs de la région Rhône-Alpes et de la Suisse romande
Le Cosmojazz Festival, imaginé par André Manoukian en sur un thème unique. Et durant trois jours, de nombreuses
2010, est la nouvelle star des étés chamoniards. Plantés animations annexes : ateliers cuisine (Futé craque pour
comme par magie au milieu d’une nature exigeante, l’atelier macarons), conférences, marchés des neiges,
sur fond de paysages spectaculaires, des artistes de parcours de dégustation sur les pistes, concerts, concours
premier plan de la scène jazz se produisent sur les de vitrine des commerçants, exposition photos, goûter les
plus beaux sites d’altitude des vallées du Trient et de yeux bandés, animations pour enfants, « p’tit déjeuner
Chamonix-Mont-Blanc. Le festival débute dans la vallée givré », soirée de gala le vendredi soir... On peut suivre
suisse du Trient, avec un amphithéâtre d’exception les chefs concocter leurs plats (tout en dispensant leurs
au sommet du barrage d’Émosson, et se poursuit à précieux conseils et astuces) autour des produits phares
Vallorcine, Argentière, Chamonix ou Les Houches pour des de la région comme la féra du lac Léman ou le fromage
concerts d’altitude aux Grands Montets, au Montenvers, d’Abondance. En 2016, il sera placé sous le parrainage
au Plan de l’Aiguille, au Brévent, mais aussi au centre de du chef Marc Veyrat (2X3 étoiles au guide Michelin). Un
Chamonix. Peu importe la scène ; la liberté des sons et jury d’experts départage les concurrents en jugeant leurs
des mouvements est totale et ça s’entend ! Des concerts capacités d’innovation, de créativité et de technicité de
en altitude en journée et l’Apéro Jazz dès 19 heures leurs plats. Cerise sur le gâteau, c’est gratuit !
dans les rues du centre-ville. On prolonge l’expérience
CHÂTEAU DE CLERMONTavec Cosmo Jam’ dès 21 heures dans les bars et sur les
CLERMONTterrasses de la ville, jusqu’au petit matin s’il le faut. Et
& 04 50 69 63 15depuis juin 2015, une Maison des Artistes avec concerts
www.culture74.fret enregistrements publics, toute l’année. Le Cosmojazz
comodac@cg74.frFestival : une balade musicale qui atteint des sommets !
Fermé d´octobre à mai. Basse saison : ouvert le week-end
FESTIVAL BAROQUE DU PAYS et les jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h. Haute
DU MONT-BLANC saison : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h.
CHAMONIX-MONT-BLANC Depuis son acquisition en 1966 par le conseil général de
& 06 33 38 18 03 la Haute-Savoie, le château de Clermont est devenu un
www.festivalmontblanc.fr centre culturel dont la très riche programmation estivale
info@festivatblanc.fr « Itinéraire bis » de l’office départemental de l’action
Du 10 au 19 juillet 2016. Entrée : 22 E (à 24 E). culturelle (ODAC) propose concerts et spectacles de
Ce festival, créé en 1998 à Cordon, célèbre la musique danse, théâtre, festival de jazz et cinéma d’animation.
baroque en la reliant à l’architecture et à l’histoire locale Dans la prestigieuse cour intérieure du château, les
du pays du Mont-Blanc. Depuis, le Festival baroque vendredis ou samedis soir (en dehors des heures de
du pays du Mont-Blanc a pris de l’ampleur avec plus visite), on s’installe, à 19 heures, sous les cerisiers (avec
d’une dizaine de villages participants. Il s’étend sur pique-nique possible) et sur les gradins de la scène de
deux semaines. Chaque année, le festival s’empare des l’esplanade, à 21 heures, pour écouter des sérénades ou
monuments baroques, essentiellement des églises de assister à des spectacles. La dernière semaine d’août, le
village, dans les vallées du Mont-Blanc : de Cordon jusqu’à festival de jazz du Jazz Club d’Annecy s’installe pour trois
Chamonix, en passant par Megève, Saint-Nicolas-de- jours de festivités dans la cour Renaissance. Construit
Véroce ou Vallorcine. De nombreuses églises de la région entre 1576 et 1580 pour Mgr Gallois de Regard, enfant
ont en effet été construites, remodelées et restaurées du pays devenu un évêque prestigieux fréquentant la
selon ce mouvement artistique originaire d’Italie qui cour pontificale, puis converti en domaine agricole aux
e e e eenvahit la Savoie du XVI au XVII siècle. L’Église catho- XIX et XX siècles, le château est remarquable. Il est
lique romaine s’affirmait alors en réaction à l’influence l’unique témoignage d’une architecture Renaissance
austère de la Réforme protestante précédente. Jamais en Haute-Savoie. Classé aux Monuments historiques
les églises de Chamonix, des Houches, de Servoz ou depuis 1949, le château de Clermont offre un cadre
de Sallanches n’ont été plus belles que pendant cet véritablement privilégié pour apprécier les festivités
auguste événement. Ce style artistique est caractérisé culturelles de l’été.
par ses riches ornements décoratifs dans l’architecture
FESTIVAL JAZZ CHÂTEAU DE CLERMONTet un style savant et sophistiqué dans la musique. Un
CLERMONTart baroque qui décuple les perceptions !
& 04 50 69 46 81
NEIGES ÉTOILÉES www.jazzclubannecy.com
Au Linga, Sous le chapiteau Du 26 au 28 août 2016.
CHÂTEL Amateurs de jazz et passionnés de festivals d’été (souvent
& 04 50 73 22 44 organisés dans des lieux de plein air, historiques) seront
www.chatel.com comblés par ce festival de jazz qui, durant trois soirs,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.