Madagascar 2016 Petit Futé (avec cartes, photos + avis des lecteurs)

De
Publié par

Madagasikara, entre Afrique et Asie ; sur cette terre des peuples venus d'Extrême Orient, d'Afrique, d'Inde, d'Arabie et d'Europe ont créé la société pluriculturelle malgache. La terre y est indissociable des gens, imprégnée de mémoire, tour à tour étendue désertique, terre rouge, collines vertes, ou forêt parsemée d'orchidées. Les îles du Nord, telle Nosy Bé, sont maintenant très courues des touristes avides d'espaces vierges et de plongées idylliques, mais il reste encore des lieux préservés et c'est un continent que l'on découvre en abordant la terre malgache. La vie y est rude, la pauvreté omniprésente, mais la joie et le sourire sont au rendez-vous. Soyez généreux avec cette terre qui vous accueille.
Publié le : mercredi 18 novembre 2015
Lecture(s) : 177
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782746999831
Nombre de pages : 608
Prix de location à la page : 0,0067€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

2016
2017
MADAGASCAR
COUNTRY GUIDE
WWW.PETITFUTE.COMEDITION
Directeurs de collection et auteurs : BienvenueDominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE
Auteurs : Roxane LAMOUILLE, Arnaud
BONNEFOY, Nadyne BENSADOUN, Laurent
BOSCHERO, Cathyline DAIRIN, Jean-Paul à Madagascar !
LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter
Directeur Editorial : Stéphan SZEREMETA
Madagascar : « Grande Île » de l’océan Indien, « sanc-Responsable Editorial Monde :
Patrick MARINGE tuaire de la nature », « île-continent », « paradis
Rédaction Monde : Caroline MICHELOT, Morgane inconnu », « carrefour culturel »… Les brochures
VESLIN, Pierre-Yves SOUCHET, Leena BRISACQ
touristiques encensent cette terre perdue au large Rédaction France : François TOURNIE, Perrine
GALAZKA, Talatah FAVREAU, Bénédicte PETIT de l’Afrique, et pourtant si proche, parfois, de l’Asie.
Mais Tanindrazana, la « terre des ancêtres » ne se FABRICATION
Responsable Studio : Sophie LECHERTIER réduit pas à ces slogans rutilants ou à ces stéréotypes
assistée de Romain AUDREN miroitants. Comment décrire les fascinants jeux de
Maquette et Montage : Julie BORDES,
couleurs, ces camaïeux de pourpre, de vermillon, de Élodie CLAVIER, Sandrine MECKING,
Delphine PAGANO, Laurie PILLOIS cobalt, d’ébène, d’opale, d’émeraude et de jade, tant
Iconographie et Cartographie : Audrey LALOY d’aquarelles vivantes qui enchantent le regard… ?
WEB ET NUMERIQUE Madagasikara est plus encore. Chaque voyage est
Directeur Web : Louis GENEAU de LAMARLIERE différent, c’est pour cela que l’on revient sans cesse,
Directeur technique : Lionel CAZAUMAYOU
comme affamé de beautés nouvelles, comme enivré Chef de projet et développeurs :
d’arômes plus puissants encore que les encens des Jean-Marc REYMUND, Cédric MAILLOUX,
Florian FAZER et Anthony GUYOT forêts mystérieuses. Il y a comme une urgence à
Community Manager : Cyprien de CANSON découvrir ce merveilleux pays, où tout est possible
DIRECTION COMMERCIALE en étant improbable. L’ère moderne, lentement, étend
Directrice des Régies : Caroline CHOLLET son ombre triste sur ces pétillements de vie. Les villes
Responsable Régies locales :
changent, l’argent y fait commerce, les portables Michel GRANSEIGNE
remplacent les veillées au coin du feu… Mais l’âme Relation Clientèle : Vimla MEETTOO
et Sandra RUFFIEUX malgache, si riche de croyances et de cérémonies,
Chefs de Publicité Régie nationale : Caroline bat toujours avec la même vigueur, avec le même AUBRY, François BRIANCON-MARJOLLET,
Perrine DE CARNE MARCEIN, Caroline amour, sur les hautes terres ou le long des côtes.
GENTELET, Florian MEYBERGER, Caroline PREAU Ne nous leurrons pas : c’est l’un des pays les plus
REGIE INTERNATIONALE pauvres au monde. Pourtant, que de sourires partout
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET, offerts à l’étranger, le vazaha que tous les enfants
Guillaume LABOUREUR, assistés d’Elisa MORLAND
saluent un peu partout, que de joies partagées sans avec la collaboration de Laurent BOSCHERO
et Cathyline DAIRIN retenue ni fausse pudeur ! Madagascar se donne et
DIFFUSION ET PROMOTION ne se reprend pas. Ne venez donc pas y chercher
Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET ce que vous ne pourrez y trouver : l’aventure est
assistée d’Aissatou DIOP, Alicia FILANKEMBO partout, à chaque instant. C’est ce qui fait le prix d’une
Responsable des ventes : Jean-Pierre GHEZ
rencontre insolite, d’un rendez-vous avec les morts et assisté de Nathalie GONCALVES
Relations Presse-Partenariats : nos cousins les lémuriens. Ayez les yeux ouverts, la
Jean-Mary MARCHAL main tendue, l’esprit plein d’enchantement à partager.
ADMINISTRATION Partez libres et sans préjugés : ceux-ci nourrissent
Président : Jean-Paul LABOURDETTE l’ignorance et perpétuent l’exclusion. Heureux comme
Directeur Administratif et Financier :
celui qui rêve d’un long voyage – car les journées, ici, Gérard BRODIN
durent une éternité.Directrice des Ressources Humaines :
Dina BOURDEAU assistée de Sandra MORAIS À Arnaud Bonnefoy
Responsable informatique : Pascal LE GOFF
Responsable Comptabilité : Valérie
DECOTTIGNIES assistée de Jeannine
DEMIRDJIAN, Oumy DIOUF, Christelle MANEBARD
Recouvrement : Fabien BONNAN
assisté de Sandra BRIJLALL
Standard : Jehanne AOUMEUR
IMPRIMÉ EN FRANCE
PETIT FUTE MADAGASCAR 2016
Petit Futé a été fondé par Dominique AUZIAS.
Il est édité par Les Nouvelles Editions de l’Université
18, rue des Volontaires - 75015 Paris.
& 01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 E
RC PARIS B 309 769 966
Couverture : © Stéphane SAVIGNARD
Impression : IMPRIMERIE CHIRAT -
42540 Saint-Just-la-Pendue
Dépôt légal : 10/01/2016
ISBN : 9782746992689
Pour nous contacter par email, indiquez le nom
de famille en minuscule suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.comSommaire
Ouest des Hautes Terres ........................... 201 wINVITATION AU VOYAGE Ambatonapoaka .................................... 201
Ambatomirahavavy ................................ 202Les plus de Madagascar .............................9
Ka tsoaka ............................................... 202Fiche technique ........................................ 10
Imerintsiatosika ..................................... 202Idées de séjour 14
Antongona ............................................. 202
Comment partir ? .................................... 22 Mandrosoa ............................................ 203
Vers le lac Itasy 203
Lac Itasy................................................ 204 wDÉCOUVERTE
Ampefy.................................................. 204
Madagascar en 20 mots-clés .................. 50 Tsiroanomandidy ................................... 204
Survol de Madagascar ............................ 55
Histoire .................................................... 75 wROUTE DU SUD Politique et économie .............................. 88
Hautes Terres ....................................... 208Population et langues 94
Ambatofotsy .......................................... 210Mode de vie ............................................. 98
Behenjy ................................................. 210Arts et culture ........................................ 110
Ambatolampy ........................................ 210
Festivités ................................................. 121 Antsirabe ............................................... 212
Cuisine malgache ................................... 123 Betafo ................................................... 221
Jeux, loisirs et sports ............................ 128 Ambositra .............................................. 221
Pays Zafimaniry ..................................... 224Enfants du pays ...................................... 132
Ambohimahasoa.................................... 225
Sahambavy ........................................... 226
wTANA – ANTANANARIVO Fianarantsoa ......................................... 227
Soatanana ............................................. 235Tana – Antananarivo ............................... 136
Ambalavao ............................................ 235Quartiers .................................................. 137
Parc national de l’Andringitra ................. 237Se déplacer .............................................. 138
Route du Sud-Est ................................... 242Pratique .................................................... 148
Ranomafana .......................................... 242Se loger 151
Parc national de Ranomafana ................ 245Se restaurer ............................................. 168
De Ranomafana à Mananjary ................. 247Sortir ........................................................ 176
Mananjar y ............................................. 247À voir – À faire .......................................... 179
Manakara .............................................. 252Shopping .................................................. 184
De Manakara à Fort-Dauphin ................... 256Sports – Détente – Loisirs ........................ 193
Par la RN 12 256Au cœur de l’Imerina ............................. 194
Vohipeno ............................................... 257Douze Collines Sacrées ............................ 194
Farafangana .......................................... 257Andranoro ............................................. 194
Entre Farafangana et Manantenina ........ 259Ambodihady .......................................... 194
Manantenina ......................................... 259Ambohidratrimo .................................... 197
Isalo ...................................................... 260Ambohidrabiby ...................................... 197
Ihosy ..................................................... 260Antsahadinta ......................................... 197
Ranohira................................................ 261Ambohitrarahaba ................................... 198
Parc national de l’Isalo .......................... 266Ilafy ....................................................... 198
Ilakaka .................................................. 269Sabotsy Namenaha ............................... 198
Sakaraha ............................................... 270Ambohimanga ....................................... 198
Anjozorobe ............................................ 200 Massif du Makay .................................... 271 wCÔTE DU CAPRICORNE
Côte du Capricorne ................................275
Tuléar – Toliara ...................................... 275
Saint-Augustin et ses environs ................. 295
Miary ..................................................... 295
Sarodrano ............................................. 295
Anatsoano – Saint-Augustin .................. 297
Ifaty – Mangily ...................................... 298
Côte Saphir / Vezo .................................... 305
Ankasy .................................................. 305
Tsiandamba .......................................... 306 Canal des Pangalanes.
Ambatovaky 309
Îlot des Portugais ................................... 344Salary .................................................... 309
Ambinanibe ........................................... 344Andra vona ............................................. 310
Manatantely .......................................... 344Ambatomilo ........................................... 311
Parc national d’Andohahela ................... 345Andavadoaka ........................................ 312
Amboasary ............................................ 347Morombe............................................... 312
Réserve de Berenty ............................... 347Manja .................................................... 313
Amdobiry 313
Route côtière vers Fort-Dauphin ............... 314 wMENABE
Anakao .................................................. 314
Menabe ................................................. 352Befasy ................................................... 318
Descente de la Tsiribihina ......................... 353Beheloka ............................................... 318
Miandrivazo ........................................... 354Parc national de Tsimanampetsotsa ...... 319
Belo-sur -Tsiribihina ............................... 357Ambola 319
Descente de la Manambolo ................... 358La vanono .............................................. 319
Tsingy de Bemaraha .............................. 359Tanjona Vohimena – Cap Sainte-Marie .. 320
Morondava et sa région ............................ 365Betanty – Faux Cap ............................... 320va ............................................ 365Pays Mahafaly et Antandroy .................. 321
Belo-sur-Mer ......................................... 371Betioky .................................................. 322
Allée des Baobabs ................................. 373De Betioky à Ejeda ................................ 322
Aire protégée Menabe-Antimena ........... 373Ejeda ..................................................... 323
Presqu’île de Bosy 374Ampanihy .............................................. 323
Réserve de Kirindy ................................ 374D’Ampanihy à Tsihombe ........................... 324
Tranoroa ................................................ 324
Beloha ................................................... 324 wCÔTE DU PALISSANDRE
Tsihombe 324
Route de l’Est ......................................... 377Ambovombe .......................................... 325
Mantasoa .............................................. 377
Mandraka 379
wCÔTE DES CONTRASTES Marozevo 379
Moramanga ........................................... 379Côte des Contrastes .............................. 328
Ambatondrazaka ................................... 381Fort-Dauphin – Tolagnaro ...................... 328
Andasibe ............................................... 382Evatraha et baie de Lokaro .................... 342
Mandena ............................................... 342 Côte Est ................................................. 388
Sainte-Luce – Manafiafy ....................... 344 Tamatave – Toamasina .......................... 388
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTINSommaire
Canal des Pangalanes ............................... 399 wCÔTE DE LA VANILLE Bricka ville ............................................. 401
Manambato ........................................... 401 Côte de la Vanille .................................... 441
Ankanin’ny Nofy .................................... 403 Masoala ................................................... 442
Maroantsetra ......................................... 442Ambila ................................................... 404
Navana .................................................. 446V a tomandr y 404
Parc national Masoala ........................... 446Mahanoro .............................................. 404
Triangle Vert ............................................. 449Côte nord de Tamatave ............................. 404
Sambava ............................................... 450Mahavelona – Foulpointe ....................... 404
Andapa 454Mahambo 407
Parc national de Marojejy ...................... 455Fenerive Est .......................................... 407
Antalaha ................................................ 456Soanierana-Ivongo ................................ 408
Vohimarina – Vohémar – Iharana ........... 458Manompana 408
Aire protégée de Loky-Manambato ........ 458Antanambe ............................................ 408
Mananara .............................................. 410
wROUTE DU NORD
Boeny ..................................................... 461 wSAINTE MARIE
Route des Manguiers ................................ 462
Sainte Marie – Nosy Boraha ................... 413 Antanimbary .......................................... 462
Les différentes zones ................................ 414 Maevatanana ........................................ 462
Se déplacer .............................................. 415 Parc national d’Ankarafantsika .............. 463
Pratique .................................................... 417 Ambato Boeny ....................................... 464
Se loger 418 Marovoay .............................................. 464
Se restaurer ............................................. 429 Grottes d’Anjohibe ................................. 465
Sortir ........................................................ 431 Mahajanga et sa région ............................ 465
À voir – À faire .......................................... 431 Majunga – Mahajanga ........................... 465
Sports – Détente – Loisirs ........................ 433 Katsepy ................................................. 480
Île aux Nattes ........................................ 436 Sud-Ouest de Mahajanga ......................... 481
© ARNAUD BONNEFOYMitsinjo ................................................. 481
Soalala .................................................. 481
Parc national de Namoroka .................... 481
Parc national de la baie de Baly ............. 481
Maintirano ............................................. 481
Côte des Îles Vierges............................. 483
Antanimalandy ...................................... 483
Anjajavy ................................................ 483
Antsohihy .............................................. 484
Petits Tsingy de l'Ankarana.Analalava 484
Nosy Lava ............................................. 484
Nosy Saba 485 wCÔTE ÉMERAUDE
Archipel des Radama ............................. 485
Côte Émeraude ...................................... 538Ambanja ................................................ 485
Ambilobe ............................................... 538
Ankify .................................................... 486
Tsingy de l’Ankarana ............................. 540
Lac Antanavo ......................................... 543
wNOSY BE Tsingy Rouges ....................................... 544
Diego-Suarez – Antsiranana .................. 544Nosy Be ................................................. 490
Montagne des Français ......................... 565Hell-Ville – Andoany .............................. 491
Baie de Sakalava ................................... 566Baie d’Ambatoloaka .................................. 501
Ramena................................................. 567Madirokely ............................................ 503
Babaomby ............................................. 570Ambatoloaka ......................................... 507
Joffreville .............................................. 571Baie d’Ambondrona ............................... 512
Parc national de la Montagne d’Ambre .. 572Côte Ouest ................................................ 514
Cap d’Ambre et les baies de Diego ........ 574Dzamandzar .......................................... 514
Ambaro / Bemoko.................................. 517
Andilana 522 wPENSE FUTÉ
Côte Nord ................................................. 524 Pense futé .............................................. 576
Baie de Befotaka ................................... 524
Argent ...................................................... 576
Amporaha ............................................. 524
Bagages ................................................... 579
Côte Est .................................................... 525
Décalage horaire ...................................... 580
Ambanoro 525
Électricité, poids et mesures ..................... 580
Parc national de Lokobe ........................ 525
Formalités, visa et douanes ...................... 580Nosy Raty .............................................. 526
Horaires d’ouverture ................................. 583Nosy Tanikely ........................................ 526
Internet ..................................................... 583Nosy Komba .......................................... 527
Jours fériés .............................................. 583Nosy Sakatia ......................................... 530
Langues parlées ....................................... 583Anjanojano ............................................ 532
Photo ........................................................ 584
Nosy Fanihy ........................................... 532
Poste 584
Archipel des Mitsio ................................... 532
Quand partir ? .......................................... 585
Nosy Tsara Banjina ................................ 532
Santé 586
Quatre Frères ........................................ 533
Sécurité et accessibilité ............................ 587
Nosy Mitsio ........................................... 533
Téléphone ................................................ 588Nosy Ankarea 533
S’informer ............................................ 589De Nosy Be à l’archipel des Radama......... 533
Rester ................................................... 594Nosy Ankazoberavina ............................ 533
Nosy Iranja ............................................ 535 Index ..................................................... 598
© LENISECALLEJA.PHOTOGRAPHY - SHUTTERSTOCK.COM6
??????????????
Diego Suarez
0 200 km
Nosy BeNosy Be
Ambanja
Sambavava
Antalahaa
Madagascar
Majunga
Maroantsetrara
Sainte Marie
TTamataamatave7
??????????????
Antsirabe
Antsirabe
Morondavava
Ambositraa
Mananjary
Fianarantsoaantsoa
MorombMorombe
ManakaManakara
RanohirRanohira
TTuléar
FoFort-Dauphin8
Marché de Diego.
Le baobab, symbole de la brousse africaine. Magie des visages sakalava, descente de la Tsiribihina.
Village rassemblé pour le départ d’une pirogue sur le canal des Pangalanes
© ARNAUD BONNEFOY
© LAURENT BOSCHERO © JEAN-PIERRE MELLAERT _ TINTIN
© ARNAUD BONNEFOYINVITATION AU VOYAGE
Les plus de Madagascar
Une nature qui a du génie
On dit souvent que la Grande Île est un véritable
« sanctuaire de la nature ». L’expression semble
tirée d’une brochure commerciale, mais il y
en a peu d’aussi justes : c’est même une
véritable féerie. On ne compte plus les richesses
minérales et végétales de cette terre
d’abondance, ni le nombre d’essences endémiques. Le
lémurien côtoie des orchidées luminescentes,
en compagnie des caméléons, des reptiles, de
milliers d’oiseaux, de baobabs fantastiques
et… amoureux ! Avec, en arrière-plan, les
formidables échancrures des Tsingy, massifs
calcaires façonnés par des milliers d’années
d’érosion.
L’aventure pour tous
L’aventure est possible pour tous à Madagascar :
pour l’intrigant du bout du monde qui
découvrira des espaces presque vierges ; ou pour le
voyageur plus placide qui recherche un minimum Rencontre à Bekopaka.
de confort. La Grande Île donne l’impression
permanente de s’offrir sans jamais se donner. Une mosaïque de culturesOn peut facilement descendre comme un Indiana
Dix-huit peuples cohabitent sur la Grande Île. Cette Jones en pirogue au milieu d’une forêt vierge,
mosaïque de visages, de couleurs, de musiques randonner comme un John Wayne dans un
et de parfums compose un ensemble fascinant, massif qui évoque les montagnes de l’Ouest
comme une symphonie humaine. L’île s’enorgueillit américain, ou se perdre comme un Robinson
d’une culture séculaire où les lémuriens tiennent sur des centaines de kilomètres de plages
compagnie aux ancêtres, et où ces derniers, qui merveilleuses. Ceux qui fuient la modernité
reviennent sur terre dans le corps des crocodiles, n’ont besoin que de temps, l’espace leur est
dansent avec les vivants lors des fêtes où l’on donné. Ceux qui recherchent un paradis naturel
boit du rhum. Voyager à Madagascar, c’est faire trouveront toujours des endroits de rêve au beau
le grand plongeon dans un monde différent, vers milieu de nulle part.
l’ailleurs lumineux, où les choses et les esprits
séjournent avec les hommes.Un festival de couleurs
Rouge, comme la latérite des Hautes Terres.
Une population chaleureuseBleu, comme la mer infinie, partout autour.
Blanc, comme l’écume de cet océan déchaîné. Souriante, accueillante, curieuse et pourtant si
malheureuse dans son existence quotidienne, la Vert, comme les forêts mystérieuses des côtes.
population malgache pourrait donner des leçons Ambre, comme le soleil qui écrase les plages
de l’Ouest… Les couleurs sont partout, bondis- de vie à bien des moralistes et autres bigots de
toute obédience. La joie des enfants qui vous santes comme de jeunes vagues folles, se
nichant au creux du moindre canyon, dans la saluent d’un « bonjour vazaha » (« bonjour,
prunelle du moindre regard qui passe, avant étranger ») n’est pas seulement l’occasion
d’une belle photographie : elle réchauffe le de s’échapper, coquettes et malicieuses, vers
d’autres pastels plus subtils encore… Vous cœur, comme si, quelque part (où ? quand ?),
serez enivrés par cette abondance de nuances nous avions perdu cette faculté d’être heureux
profondes et mystérieuses. quelles que soient les circonstances.
Retrouvez l’index général en fin de guide
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTINFiche technique
10
nourriture, il faut ajouter le transport (avion très Argent
cher, taxi-brousse bon marché), les visites, les
erw w Monnaie. Depuis le 1 août 2003, l’Ariary locations de voiture (coûteuses), les extra, etc.
(MGA, noté Ar dans le guide) a remplacé le w w Petits budgets : compter entre 15 000 et
Franc malgache (FMG). 70 000 Ar (base deux personnes) pour se loger,
w w Taux de change. Début octobre 2015, 1 E entre 3 000 et 10 000 Ar pour un repas.
s’échangeait à environ 3 517,38 Ar. w w Moyens budgets : compter entre 80 000 et
w w Salaire mensuel minimum. Depuis début 160 000 Ar pour dormir (à deux), entre 10 000 et
2015, 133 013 Ar dans le secteur non agricole 25 000 Ar par repas (boissons en sus).
et 134 920 Ar dans le secteur agricole (soit w w Budgets aisés : compter plus de 200 000 Ar
respectivement 36,65 E et 37,18 E). pour le logement, au moins 30 000 Ar par repas.
w w Très important : l’Ariary a remplacé le Franc
malgache, et tous les prix (sauf au fin fond de Madagascar en bref
la brousse) sont affichés en Ariary (traduits
parfois aussi en francs malgaches, ou en euros). Géographie
Cependant, la population rurale raisonne encore
w w Situation. Séparée de l’Afrique (à 400 km) en franc malgache, et il est courant qu’on
epar le canal du Mozambique, entre le 12 et vous annonce un prix en FMG. Attention à la
ele 26 parallèle. Traversée par le tropique du confusion : si l’on vous dit « ça coûte 10 000 »,
Capricorne, à 10 km au sud de la ville de Toliara.on parle peut-être de 10 000 FMG et donc de
2 000 Ar, non pas de 10 000 Ar (courant pour w w Latitude. Entre 11° 57’ et 23° 38’
les taxis, les porteurs, etc.). Veillez à demander w w Longitude est. 50° 17’
avant, et à toujours prendre garde.
w w Superficie. 587 040 km² (soit la surface de
la France plus le Benelux) : c’est la quatrième Idées de budget
plus Grande Île du monde après le Groenland Madagascar n’est pas un pays hors de prix, mais
(Danemark), la Papouasie-Nouvelle-Guinée et il faut voyager très près de son portefeuille si l’on
Bornéo (Indonésie). Les autres îles malgaches ne veut pas beaucoup dépenser. À l’hôtel et à la
principales sont Nosy Be (360 km²) et Nosy
Bohara (200 km²), l’Australie n’étant pour nous
pas considérée comme une île.
Le drapeau malgache w w Distances. Paris-Antananarivo : 9 000 km.
w w Longueur. Du sud au nord, de Tanjona
Vohimena à Tanjona Bobaomby : 1 570 km.
w w Largeur. 575 km d’est en ouest.
w w Côtes. 4 828 km.
w w Point culminant. Tsaratanana, 2 886 m
d’altitude.
w w Capitale. Tananarive ou Antananarivo (environ
2 millions d’habitants). Altitude : 1 250 m.
w w Principales villes. Diego Suarez / Antsiranana Son drapeau, adopté en 1959, s’inspire en
(extrême nord), Fort-Dauphin / Taolañaro partie de la bannière rouge et blanche des
(extrême sud-est), Tamatave / Toamasina Mérinas (ou Hova), la composante majoritaire
(est), Majunga / Mahajanga (nord-ouest), de la population malgache.
Tuléar / Toliara (sud-ouest), Antsirabe (centre),
Il est probable que cette bannière tire son Fianarantsoa (centre-sud), Morondava (ouest).
origine de la forte immigration asiatique
w w Madagascar est divisée en 22 régions des siècles passés, le rouge et le blanc
depuis avril 2007, remplaçant les six étant des couleurs fréquemment arborées
provinces traditionnelles. L’ex-province en Asie. La bande verte symbolise les
d’Antsiranana comprend maintenant Diana ethnies minoritaires (principalement les
et Sava ; Antananarivo comprend Itasy, Betsimisarakas), qui sont surtout
repréAnalamanga, Vakinankaratra et Bongolova ; sentées le long du littoral.
Mahajanga comprend Sofia, Boeny, Betsiboka et 11
Les dunes du lac Anony, près d’Amboasary, entre Ambovombe et Fort Dauphin.
Melaky ; Tamatave regroupe Alaotra-Mangoro, w w Langues officielles. Le malagasy et le français
Atsinanana et Analanjirofo ; Fianarantsoa (environ 25 % de la population parlent français).
comprend Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, L’anglais le fut aussi entre 2007 et 2010.
Vatovay-Fitovinany et Atsimo-Atsinanana ; et w w Nom des habitants. Malgaches.
Tuléar regroupe Menabe, Atsimo-Andrefana,
w w Alphabétisation. Près de 70 % officiellement,
Androy et Anosy.
mais on estime qu’au moins 50 % de la
w w Forêts. 60 000 km². population est sans instruction.
w w Réseau routier. 50 000 km environ (dont w w Religions. Plus de la moitié de la population
e1/10 goudronné). pratique les religions traditionnelles basées sur
le culte des ancêtres, mais tous les Malgaches w w Climat. Quatre types de climat (tropical
vénèrent leurs ancêtres. La religion chrétienne, humide à semi-aride).
représentée à part égale par les protestants
Population et les catholiques, est aussi pratiquée par
près de 45 % de la population (phénomène de w w Population. 23 201 930 (2014), dont environ
double appartenance). Il existe également des 66 % en milieu rural ; environ 25 000 Français
communautés musulmanes (environ 5 %) et des ou Franco-Malgaches, 27 000 Comoriens,
minorités chinoises qui pratiquent le bouddhisme, 20 000 Indo-pakistanais.
le taoïsme et la version chinoise du culte des
w w Répartition (âge). 40,7 % ont moins de ancêtres. À noter enfin l’essor relativement récent
15 ans ; 56,1 % ont entre 15 et 65 ans ; 3,2 % des sectes en tous genres promettant richesse
ont plus de 64 ans. et prospérité aux plus démunis...
w w Taux de croissance. 3 % (2014).
Politique et économiew w Taux de fécondité. 4,28 enfants/femme
w w Nature du régime. République.(2014).
w w Capitale. Antananarivo.w w Espérance de vie à la naissance. 65,20 ans
(2014). w w Fête nationale. 26 juin (célébration de
l’Indépendance en 1960).w w Taux de natalité. 33,12 ‰ (2014).
w w Constitution. Nouvelle Constitution de la w w Taux de mortalité. 6,95 ‰ (2014).
République de Madagascar promulguée le
w w Taux de mortalité infantile. 44,88 ‰ (2013). 17 novembre 2010 et entrée en vigueur le
w w Densité. Environ 39,5 hab./km² (2014). 11 décembre 2010.
© ARNAUD BONNEFOYFiche technique
12
w w Président de la République. Hery Rajaona- Comment téléphoner
rimampianina depuis le 25 janvier 2014.
w w Pour appeler de l’étranger à Madagascar :
w w PIB. 11 milliards de US$ (2014). indicatif de Madagascar + indicatif de
l’opérateur malgache + numéro à 7 chiffres w w PIB/hab. 475,4 US$ (en 2014). Madagascar
e du correspondant (soit les deux chiffres de occupe la 5 position au classement mondial
l’indicatif régional + les cinq chiffres du des pays produisant le moins de richesse par
correspondant pour un fixe, ou les sept chiffres habitant.
pour un portable).
w w Croissance du PIB. 3 % (2014).
w w Indicatif de Madagascar : 261.
w w Répartition PIB (par secteurs). Secteur
w w Pour appeler de Madagascar en France : primaire : 28 % ; secteur secondaire : 15 % ;
composez le 00 + 33 + numéro du corres-secteur tertiaire : 57 % (2014).
pondant, sauf le 0 de l’indice (par exemple :
w w Inflation. 6,4 % (en 2014). 00 33 1 46 46 46 46, etc.).
w w Pauvreté. Environ 90 % de la population w w Appels nationaux. Téléphone fixe : il
vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de suffit de composer l’indicateur régional (deux
2 US$ par personne et par jour). chiffres) puis le numéro du correspondant (cinq
chiffres). Téléphone mobile : 0 + indicatif de w w Principales ressources économiques.
l’opérateur + numéro à 7 chiffres (par exemple : Agriculture (vanille, girofle, café), élevage et
032 05 567 65). D’un portable à un fixe : pêche, mines (graphite, chrome, bauxite, mica,
0 + 20 + numéro à 7 chiffres (par exemple : ilménite, nickel, cobalt), sucre, textiles, ciment,
020 57 454 34 pour appeler à Sainte-Marie).papier, tourisme.
w w Importations principales. Produits dérivés, Décalage horairepétrole, biens de consommation, nourriture.
w w + 1 heures durant l’horaire d’été (en w w Partenaires principaux (exportations).
France). Il est 9h à Paris lorsqu’il est 10h à France (env. 29 %), Allemagne (7 %), Chine
Antananarivo.(7 %).
w w + 2 heures durant l’horaire d’hiver (en w w Partenaires principaux (importations).
France). Il est 9h à Paris lorsqu’il est 11h à Emirats arabes unis (15% en 2012), Chine
Antananarivo.(14%), France (6%).
FormalitésTéléphone
Un passeport valable 6 mois après votre séjour Les communications coûtent plutôt cher sur la
dans l’île est requis. En 2015, le visa est gratuit Grande île. Méfiez-vous quand vous appelez
pour les séjours de moins d’un mois. Il coûte un téléphone portable d’un autre opérateur,
35 E pour deux mois, 60 E pour trois mois, et
la note est vite salée ! Ceci explique que de
peut être délivré à l’arrivée à l’aéroport.nombreux Malgaches ont trois téléphones
portables (chacun de l’un des trois opérateurs
Climatactuellement sur le marché).
On distingue habituellement à Madagascar w w Indicatifs téléphoniques. Opérateurs :
comme dans tout l’hémisphère austral deux 20 (Telma, téléphone fixe, privé à 66 %)
saisons qui sont inversées par rapport à celles – 32 (Orange) – 33 (Airtel) – 34 (Telma Mobile).
de l’hémisphère Nord : l’été austral s’étend
w w Régions géographiques. 22 (Antananarivo) de novembre-décembre à mars : c’est la
– 42 (Ambatolampy) – 44 (Antsirabe) « saison des pluies » ; il fait chaud et humide,
– 47 (Ambositra) – 48 (Moyen-Ouest) – les précipitations sont alors très abondantes,
53 (Tamatave) – 54 (Ambatondrazaka) – surtout sur la côte est, et il peut être difficile
56 (Moramanga) – 57 (Maroantsetra et Sainte- (voire impossible) d’emprunter telle ou telle
Marie) – 62 (Mahajanga) – 67 (Antsohihy) – route secondaire. L’hiver austral dure d’avril à
69 (Maintirano) – 72 (Manakara et Mananjary) octobre-novembre : c’est la « saison sèche ».
– 73 (Farafangana) – 75 (Fianarantsoa) – Il fait sensiblement plus frais (surtout sur les
82 (Diego) – 86 (Nosy Be) – 88 (Sambava) Hautes Terres, en juillet-août), les routes sont
– 92 (Fort-Dauphin) – 94 (Tuléar) – généralement carrossables et la pluie est moins
95 (Morondava). menaçante, même s’il faut toujours (hélas, sur Fiche technique
13
la côte Est principalement) compter sur elle.
Etant donné la configuration de l’île, assez
étendue en latitude, plusieurs climats cohabitent
à Madagascar, et chaque région bénéficie en
quelque sorte d’un « microclimat », plus arrosé
à l’est, et plus aride à l’ouest.
Saisonnalité
w w La deuxième quinzaine de juillet et
août constituent la période touristique par
excellence, correspondant aux vacances d’été
en Europe. Si vous voyagez à ce moment de
l’année, il convient de réserver au plus tôt vos
billets d’avion ; sur place, cependant, ne vous
attendez pas du tout à un afflux semblable à la
Côte d’Azur… Il faut aussi savoir que ces mois
de l’année correspondent à la « mauvaise »
saison pour visiter l’île : températures plus
basses (mais aisément supportables sur les
côtes, du moins pendant la journée), temps
plus incertain, mer grosse… C’est néanmoins la
période des baleines sur la côte est, et la « haute
saison » pour les professionnels (vacances des
Rencontre à Tana.Occidentaux obligent).
w wLa période de mi-septembre à fin
de sérieux problèmes d’hébergement dans
novembre, ainsi que les fêtes de fin d’année,
des zones localisées, comme Nosy Be par constituent l’autre pôle de la saison touristique.
exemple.
C’est une clientèle différente. Le temps est
w w Juin est sans doute le mois le plus creux de superbe, il fait chaud, la pluie est moins
l’année. Idéal si vous ne voulez pas rencontrer abondante sur la côte est, la température de
beaucoup de monde.l’eau est divine…
w w Les mois d’avril-mai peuvent s’avérer des w w En janvier, février et mars, beaucoup
d’agences de voyages en profitent pour réviser choix judicieux, car c’est déjà la période sèche.
Les tarifs aériens correspondent alors à la leur matériel, certains hôteliers ferment,
restructurent leur personnel ou restaurent leur basse saison. Sur les Hautes Terres, c’est la
période de la culture du riz, et le spectacle est établissement. Ce sont également des mois de
cyclones sur la côte est.magnifique. Attention, on peut alors rencontrer
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTINIdées de séjour
À Madagascar, tous les trajets sont possibles. Bien sûr, il n’est pas impossible de faire le tour de
L’étendue du pays est telle qu’un seul voyage la Grande Île. Par la voie des airs, on peut, avec
ne peut suffire à qui tombe sous son charme. Air Madagascar, se rendre dans chacune des
Au fil des années, nous avons parcouru l’île grandes régions en cabotage aérien. Mais comme
de bien des façons. Chacun des itinéraires la compagnie malgache a récemment supprimé
que nous vous proposons est une « aventure » plusieurs lignes intérieures entre régions, tout cela
en soi, une découverte insolite et différente. est assez hypothétique... On peut éventuellement
Celui qui vient d’ailleurs, le vahiny (l’étranger), aller de Morondava à Tuléar, de Fort-Dauphin à
est accueilli chaleureusement : l’hospitalité Tuléar (ou inversement), de Sambava à Diego,
malgache demeure l’une des « forces » tran- de Diego à Majunga ou Nosy Be.
quilles de la Grande Terre. On revient rarement D’autres transports plus lents, mora mora
déçu d’un voyage au pays des lémuriens, même comme on dit ici, permettent des approches
si certains voyageurs regrettent des tarifs différentes : parcourir l’Imerina en 504 bâchée,
parfois trop élevés, au regard des infras- se rendre à Morondava et Toliara en
taxitructures existantes, une pauvreté difficile à brousse… Nous avons aussi voyagé en train
supporter (mais on devrait s’y attendre si l’on et en 4X4, en bateau, en taxi et à pied. En effet,
« potasse » un peu la destination !), un service il ne faut pas être économe de son temps pour
défaillant, etc. s’installer dans l’ambiance de Madagascar.
Les itinéraires que nous vous présentons Chaque région est en elle-même un but de
décrivent une série de sites et de régions voyage. Au voyageur de déterminer ses priorités
mais ils ne sauraient être exhaustifs. C’est suivant ses affinités. Les inconditionnels de la
une sélection de parcours pour une première végétation luxuriante, de la rainforest (forêt
approche de Madagascar, plus ou moins clas- pluvieuse), de l’humidité tropicale, choisiront
siques et plus ou moins proposés par toutes les la côte est. Les amoureux des déserts et des
agences de voyages. Il est toujours possible de grands espaces partiront loin, au sud. Les
voyager en indépendant, même si l’évolution Robinson de tout poil trouveront à l’infini des
du tourisme ici ne semble pas être conciliante plages paradisiaques sur la côte sud-ouest.
pour l’aventurier. Attention, pour se rendre Enfin, Madagascar est un pays qui peut se
dans tous les lieux cités, il vous faudrait au découvrir facilement en famille, même avec
minimum six mois. de très jeunes enfants.
Les immanquables de Madagascar
w Dîner d’un excellent foie gras, d’un succulent filet de zébu au poivre vert, accompagnés
d’un bon vin sud-africain dans l’un des très bons restaurants d’Antananarivo.
w Découvrir les paysages grandioses et authentiques des Hautes Terres, sur la RN 7 vers
le sud (cérémonies, architecture civile, rizières…).
w Visiter l’un des parcs nationaux les plus spectaculaires de l’île : Bemaraha à l’ouest,
l’Isalo et l’Andringitra vers le sud, le parc Masoala (en saison) au nord-est, les sites naturels
autour de Diego au nord.
w Observer les baleines en saison (juillet à septembre) à Sainte-Marie, Tuléar, Maroantsetra,
Nosy Be ou Majunga.
w Admirer les lémuriens, notamment dans le parc Andasibe et la réserve de l’Indri Indri,
au Palmarium au sud de Tamatave sur les Pangalanes, au Lemur’s Park près de Tana, et
dans de nombreux autres parcs nationaux ou réserves privées.
w S’étendre sur une plage dans une crique perdue, que l’on atteint en voilier, en catamaran
ou en pirogue (les plus proches des villes ne sont pas les plus belles).
w Se laisser bercer par l’ambiance surannée et traditionnelle de ce pays haut en couleur,
toujours plus beau à mesure que l’on quitte les sentiers touristiques, rarement les plus
intéressants. Mada, c’est un peu le pays du « réalisme magique » cher à Gabriel García Marquéz !INVITATION AU VOYAGE
iDées De séJour √ 15
Séjours courts
Les séjours courts sont d’une semaine ou moins. Les coups de cœur
Ils valent surtout pour les hommes d’affaires
ou les voyageurs de Mayotte, La Réunion ou du Petit Futé
Maurice, qui vivent à proximité. Depuis l’Europe
ou a fortiori le Canada, ce pays est si éloigné w Un séjour balnéaire paradisiaque aux
qu’il paraît peu concevable de limiter son voyage Terres Blanches au nord de Majunga ou à
à un aussi court laps de temps. Ankasy Lodge, entre Tuléar et Andavadoaka
au sud-ouest.L’Imerina et Antananarivo
w Une randonnée dans le magnifique parc Pas vraiment de circuit organisé autour de
national de Marojejy au nord-est près de Tana, boudée par les voyageurs. Pourtant, il
Sambava (trois jours).existe de véritables merveilles historiques et
naturelles en Imerina. Parole poème des opéras w La découverte authentique d’un petit
paysans Hira Gasy, beauté rouge, vert et bleu village égaré à l’ouest des Hautes Terres,
des paysages immenses, rizières infinies… en découvrant la vie traditionnelle des
Le lac Itasy, les petits villages de l’ouest, les habitants.
collines sacrées ou les marchés animés de la w La descente en pirogue du canal des
capitale peuvent séduire ceux qui prennent le Pangalanes entre Manakara et Mananjary
temps de découvrir la région. (trois ou quatre jours).
Passez grosso modo 2 jours dans la capitale
w Le formidable trek de plusieurs jours (Palais de la Reine, balade dans la Haute Ville,
dans le massif du Makay (du nord au sud,
à Isoraka, dans les marchés traditionnels ou
compter bien 17 jours !).
d’artisanat), puis 2 jours à Antsirabe (fabrique
w Une pause gastronomique au d’artisans, thermes, lacs...), 2 jours à Ampefy
restaurant Mad Zébu à Belo-sur-Tsiribihina : au bord du lac Itasy (chutes d’eau, geysers...)
ou comment déguster une cuisine gourmet et 1 nuit à Anjozorobe pour un premier aperçu
au fin fond de la brousse.de la forêt tropicale humide.
Quelques opérateurs commencent à prendre w Une folle équipée nocturne dans
la mesure du tourisme rural, dans une optique les bars et discothèques de Diego (à
de développement durable et responsable. On consommer avec modération).
peut ainsi dormir chez l’habitant, une expérience w Une croisière en pirogue ou en boutre
fascinante.
d’Analalava à Nosy Be, en passant par
Sinon, une escapade à Andasibe peut être
l’archipel des Radama.
envisagée pour observer l’Indri indri (lémurien).
w La piste des baobabs en quad entre
Tuléar et Morondava.La région Nord autour de Diego
Au nord, il est possible de visiter la région w Une session kitesurf au spot de
de Diego en une petite semaine ou un grand Babaomby, près de Diego.
week-end. Cette ville animée (et accessible
w Un tour en hélicoptère à Nosy Be.
directement de La Réunion ou Mayotte) constitue
une excellente base pour rayonner. On peut
revenir chaque soir à son point de départ. A voir :
de Lokaro), assister à un coucher de soleil la plage de Ramena, les 3 baies, la mer
d’Emegrandiose depuis Vinanibe, apprendre l’histoire raude, la montagne des Francais, Joffreville et
des premiers colons français, et partager le la montagne d’Ambre, les Tsingy rouges d’Irodo,
quotidien d’une population très accueillante. Les les Tsingy de l’Ankarana, la baie du Courrier et
surfeurs et kitesurfeurs seront aussi aux anges.le cap Ambre...
La baie de Sakalava et le spot de Babaomby Le Boenys’affirment aujourd’hui comme des
destinaMajunga s’avère la meilleure base pour visiter tions de classe mondiale pour les kitesurfeurs
ce coin apprécié des Tananariviens, tandis notamment.
que les agences de voyages boudent un peu
la destination. Une semaine suffit largement La région de Fort-Dauphin
pour s’imprégner de l’atmosphère très agréable En une semaine, vous pouvez visiter des parcs
naturels ou des réserves tantôt luxuriantes, de la ville, découvrir les parcs et sites naturels
tantôt arides, converser avec les lémuriens, avoisinants, et se laisser choir sur de vastes
plages sauvages. Trois jours sont convenables parcourir l’un des sites les plus merveilleux de
Madagascar (le village d’Evatraha et la baie pour en avoir un aperçu, si l’on est plus pressé.16 ® iDées De séJour
les transports en commun !Séjours longs
Pour des circuits plus traditionnels, on peut
w w Deux semaines est un minimum pour envisager une visite approfondie de plusieurs
commencer à découvrir ce pays. On peut d’entre eux : Andasibe, Ranomafana, Isalo sont
envisager un circuit : nous en décrivons plusieurs les plus fameux, mais nous vous conseillons
d’ailleurs dans les pages « Pratiques » de ce également Ankarafantsika près de Majunga,
guide. Andohahela près de Fort Dauphin, le Masoala
Le grand classique est bien sûr la RN 7 ou Route dans le Nord-Est, la montagne d’Ambre et
du Sud, dont nous développons le parcours jour l’Ankarana au nord. Et bien d’autres encore
par jour dans la partie correspondante. (notamment près de Soalala, à l’ouest de
Plus récente : la route du Nord de Tana à Majunga sur la côte).
Diego. Compter 8 jours pour atteindre Ambanja
w w Plus d’un mois. Madagascar est aussi vaste
(parcours décrit jour par jour dans la rubrique
que la France et le Benelux réunis. Il ne viendrait
correspondante) ; reste alors une petite semaine
à personne l’idée de parcourir de si grandes
de voyage, soit à Nosy Be, soit à Diego... soit
distances en aussi peu de temps. Il faut donc
dans les deux sites. Retour en avion impératif,
faire un choix. Ce choix est variable : soit vous
à moins d’aimer la brousse par-dessus tout !
désirez connaître plus de sites, plus de gens,
w w Trois semaines. Vous pouvez commencer soit vous préférez consacrer plus de temps à
à envisager une combinaison de circuits sans chaque site, à chaque rencontre.
risquer d’être un peu juste sur les horaires. Deux mois permettent une approche plus
Vous aurez du temps pour flâner, rencontrer concrète de la réalité malgache. Des séjours
des gens, saisir l’ambiance si particulière de en brousse sont possibles. On peut commencer
ce pays-continent. Cependant, ne croyez pas à sillonner le pays du nord au sud (sans trop
avoir tout loisir de faire ce que bon vous semble : d’excès, et en comptant sur des vols aériens),
s’il est possible de faire le « tour » de la Grande ou d’est en ouest. On peut enfin savourer nos
Île en trois semaines (cabotage aérien), vous rencontres. Mais ne nous y trompons pas : c’est
risquez bien d’aller de sites en sites, c’est tout, encore trop peu. Un tel pays ne se donne pas en
sans rien voir de ce qu’il y a entre, c’est-à-dire quelques semaines. Certains murmurent même
Madagascar et les Malgaches. que plusieurs années ne sont pas suffisantes
L’Ouest et le Sud font un parfait ménage :
pour pénétrer l’esprit malgache.Il n’est pas de
descente de la Tsiribihina, visite des Tsingy de paradis sinon artificiels peut-être, il ne sert à
Bemaraha, de Morondava, piste des baobabs rien (et ce n’est pas une question d’utilité) de voir
vers Tuléar avec pause balnéaire à Salary, tout en blanc ou tout en noir, et moins encore de
Ankasy, Ifaty ou Anakao, remontée par la RN 7. croire que tout doit être alors nécessairement
Ou le sud et le sud-est : circuit RN 7 jusqu’à
gris. La vie est couleurs, et ce sont toutes
Tuléar – piste côtière vers Fort Dauphin puis ces nuances et ces arômes qui composent un
remontée par Manakara et Ranomafana.
voyage, des rencontres, des souvenirs, et, pour
Si vous voulez ainsi « en voir un maximum » (ce finir, une humanité.
que nous ne recommandons pas), nous vous
conseillons de suivre ce programme : descente L’Imerina profond
de la Tsiribihina, visite des Tsingy de Bemaraha, Le séjour évoqué en une semaine peut être
puis vol de Morondava à Tuléar ; on profite alors allongé. Vous pourrez randonner dans des
des plages (Ankasy ou Salary pour la beauté, villages « authentiques » et accueillants comme
Ifaty pour l’ambiance ou Anakao pour les petits Mandrosoa, faire un saut du côté d’Andasibe
budgets). Ensuite, route du Sud (mais vers le pour visiter le parc et la réserve, où chante
nord !) ou vol de Tuléar à Fort Dauphin (3 ou l’Indri, le plus grand des lémuriens. C’est aussi
4 jours sur place). Puis revenir à Tana, voler l’occasion de louer un VTT, une moto ou un
pour Sainte-Marie, ou Diego, ou Nosy Be. Un quad, et de s’enfuir dans les collines sacrées qui
peu la course, mais l’assurance de réaliser un
entourent Tana, à la recherche des ancêtres. En
voyage assez complet ! juillet-août, vous pourrez assister à de nombreux
w w Un mois. Les trajets en taxi-brousse famadihana, ou « retournement des morts ».
deviennent aisément envisageables. Vous Attention : il ne fait pas très chaud sur les
pouvez organiser votre périple selon vos centres hauteurs à cette période.
d’intérêt, en essayant toutefois de toujours
privilégier une région particulière. Restez Nosy Be-Diego ou Nosy Be-Majunga
Les séjours balnéaires peuvent s’étoffer, et lucides, et essayez de connaître « à fond » une
zone donnée. Ne l’oubliez pas : trois jours dans vous permettre de profiter à Nosy Be d’une
un parc sont vite passés, tout comme trois jours croisière vers les îlots paradisiaques du canal
au bord d’une plage, et combien d’heures dans du Mozambique ; ou alors combiner la visite INVITATION AU VOYAGE
iDées De séJour √ 17
de Nosy Be avec celle de la région de Diego. de réaliser un tel circuit en 11 jours ; cela vous
C’est un parcours fascinant. Si vous désirez laisse du temps pour connaître un peu Tana
absolument inscrire Nosy Be dans un séjour et ses environs, ou alors pour flâner le long
de deux semaines à Madagascar, vous pouvez des rivières de l’Ouest, ou, pourquoi pas, pour
également prévoir de combiner l’île aux parfums visiter Antsirabe et sa région (lacs de cratère,
avec la côte nord-ouest vers Majunga. Peu promenades en VTT, etc.).
accessible encore, peu connue, elle offre des
La route du Sudsites naturels, une authenticité et une tranquillité
C’est l’itinéraire le plus touristique de Madagascar passionnantes.
(cela ne veut pas dire qu’il y a énormément de
Sainte-Marie – côte est ou monde !). C’est un parcours fascinant des rizières
au bush aride du Sud-Ouest, en compagnie Sainte-Marie – nord-est
des zébus, des charrettes, des ancêtres, des Ceux qui auront opté pour Sainte-Marie peuvent
artisans du bois et des forêts mystérieuses. aussi profiter de leur séjour sur ce petit paradis
Toutes les agences prévoient cet itinéraire, qui pour connaître la région Nord de Tamatave et ses
dure une dizaine de jours : on part de Tana pour belles plages bordées de superbes barrières de
Antsirabe avec un arrêt à Ambatolampy, puis on corail (Foulpointe, Mahambo, Fénérive), ou alors
gagne Ambositra et la région Zafimaniry, avant Tamatave elle-même, pour les amoureux de
de poursuivre vers Fianarantsoa, Ambalavao, l’architecture coloniale, ou encore vous risquer
Ranohira (massif de l’Isalo) et Tuléar. En principe, déjà dans la « jungle verte », dans le Nord-Est,
on termine par quelques jours de repos sur les à Maroantsetra ou dans la région de la vanille.
plages autour de Tuléar (les plus belles du pays Enfin, profitez de votre présence dans l’Est pour
peut-être) avant de rentrer en avion à Tana. parcourir le canal des Pangalanes, et vous rendre
Les aventuriers peuvent réaliser ce trajet sans de Tamatave à Ankanin’ny Nofy (réserve privée
difficulté, les liaisons en taxi-brousse étant avec des lémuriens), puis au lac Rasaobe (séjour
très fréquentes (un petit souci néanmoins pour enchanteur à Manambato), avant de regagner
repartir de Ranohira vers le Sud).On peut se Tamatave ou même Tana directement, ou alors
fendre d’un petit « supplément vert » à ce voyage poursuivre vers Mananjary.
entre ocres, ambres et vermillons : le train de
La côte ouest : entre rivières et canyons Fianarantsoa à Manakara permet la découverte
En deux semaines, vous pouvez planifier de de la côte est (Mananjary, Manakara, à ne pas
descendre la Tsiribihina ou du Manambolo négliger) ; un retour par Ranomafana est alors
(compter environ 4 jours et 3 nuits), puis de envisageable.Même si ce voyage est le plus
visiter les fameux Tsingy de Bemaraha, inscrits populaire, il reste l’un des plus beaux souvenirs
au patrimoine de l’Humanité (compter bien de Madagascar, les paysages traversés et les
3 ou 4 jours dans le parc), avant de gagner sites découverts ayant le mérite de présenter un
Morondava et ses superbes plages alentour aperçu plutôt général des merveilles naturelles
(Belo-sur-Mer…). Il est théoriquement possible et culturelles du pays.
Margouillat.
© JEAN-PIERRE MELLAERT _ TINTIN18 ® iDées De séJour
Lors de la fête des écoles à Tana.
en indépendant la liaison est beaucoup plus La région sud-est
incertaine) pour Bekopaka. Visite le matin des Cette boucle de 8 jours prend Fianarantsoa
Petits Tsingy de Bemaraha, puis balade en comme point de départ et d’arrivée, à travers
pirogue l’après-midi sur la Manambolo.jungle, rivières et plages solitaires. Vous visiterez
Ranomafana, les petits villages côtiers authen- w w Jour 5 : visite des Grands Tsingy.
tiques de cette côte peu visitée, Mananjary, w w Jour 6 : transfert pour Morondava en
ses épices et son canal des Pangalanes,
passant par la fameuse Allée des Baobabs.
Manakara et son atmosphère langoureuse, sa
Nuit à Morondava.
piscine naturelle et ses belles plages bordées
w w Jours 7-9 : Direction Belo-sur-Mer pour un de filaos (attention, la mer est dangereuse),
repos bien mérité. Séjour « balnéaire » (attention, avant d’emprunter le train mythique qui vous
pas de cocotiers et marée conséquente) à Belo emmène de Manakara à Fianarantsoa. Vous
ou retour à Morondava pour un départ vers Tana.pouvez bien sûr combiner ce circuit original
avec une visite de la route du Sud (notamment w w Jour 10 : retour à Morondava.
Ambositra et Antsirabe au nord, et Ambalavao w w Jour 11 : envol pour Tana, visite des marchés.
et l’Isalo au sud). Ou alors gagner Mahanoro
w w Jour 12 : dernières visites à Tana et envol depuis Mananjary, en pirogue sur le canal des
pour votre pays d’origine.Pangalanes, avant de terminer à Tamatave. Deux
semaines sont là encore nécessaires pour une w w On peut modifier ce parcours en descendant
très bonne approche. Mais en 10 jours on peut le Manambolo au lieu de la Tsiribihina (contacter
aisément tout faire… et même en une semaine Mad Caméléon dans ce cas).
pour les plus pressés.
Le canal des Pangalanes
Le pays Sakalava : entre Tsingy et baobabs Aujourd’hui à la mode, même s’il ne faut surtout
L’itinéraire fétiche des voyageurs suit un pas s’attendre à monts et merveilles (surtout si
parcours bien défini. Compter entre une semaine l’on connaît les forêts pluvieuses d’Amérique
et dix jours maxi pour en profiter. Avec les centrale par exemple). Il s’agit d’un circuit
vols et un passage obligé à Tana, deux petites tranquille, au rythme mora mora ; vous ne
semaines semblent un laps de temps adéquat. verrez aucune splendeur incomparable, mais
des petits villages blottis sur les rives, une vie w w Jour 1 : départ de Tana pour Miandrivazo.
Y passer la nuit. traditionnelle marquée par le rythme lent et
indolent de ce monde lacustre.w w Jours 2-3-4 : croisière sur la Tsiribihina
depuis Miandrivazo. Descente du fleuve et w w On commence à Fianarantsoa, où l’on
arrivée à Belo-sur-Tsiribihina, puis transfert prend le train vers Manakara ; ensuite, on peut
(dans l’hypothèse d’un circuit organisé, car gagner Mananjary (4 jours/3 nuits sur le canal),
© JEAN-PIERRE MELLAERT _ TINTININVITATION AU VOYAGE
iDées De séJour √ 19
d’où il est possible d’organiser une excursion Séjours thématiques
de trois jours/deux nuits vers Mahanoro. Là, il
faut reprendre la route vers Vatomandry puis Les itinéraires plus insolites
Brickaville ; une nouvelle excursion est proposée Si vous recherchez des émotions nouvelles
pour gagner Manambato, où il est conseillé de et désirez « bouffer » un peu de la piste, c’est
se reposer (jolie plage, beau site), avant de se possible ! Il faut être moins économe de son
rendre à Tamatave ou à Tana. temps, et se préparer à tout. Les ronchons
On peut aussi se rendre de Manakara à feraient mieux de s’abstenir !
Mananjary par la route, puis sillonner le canal
w w Pour les aventuriers, voici les meilleurs vers le nord. Mais la plus belle partie du canal
itinéraires : la descente de Morondava à Tuléar est celle entre Manakara et Mananjary.
(entre deux et cinq jours, la plus belle côte de On peut réaliser ce périple de manière assez
Madagascar peut-être), la « Grande Traversée »
confortable avec des prestataires locaux, ou
de Tuléar à Fort Dauphin par la côte ou la nouvelle alors dans des conditions très gasy
(bateaupiste de Fort-Dauphin à Manakara (ou
inversebrousse, taxi-brousse, etc.). Compter deux
ment), la RN 5 de Tamatave à Maroantsetra et semaines pour réaliser le circuit dans des
bien sûr une randonnée de six à dix-sept jours
conditions assez confortables.
dans le sublime massif du Makay !
Le boutre ou la pirogue sont des moyens de Le Triangle Vert
transport adéquats pour de nombreux aventu-Un circuit peu prisé des voyageurs, mais
riers, entre Tuléar et Morondava par exemple sûrement l’un des plus fascinants à Madagascar
(vent du sud en juillet-août).(privilégier cependant les mois d’avril-mai et
w w Pour les purs et durs, voici quelques octobre à décembre si l’on ne veut pas être
trempé en permanence) : le « must » des propositions à l’écart des routes touristiques :
la région centrale à l’ouest de Fianarantsoa amoureux de la nature à Mada peut-être. Des
se prête à toutes sortes de randonnées vers marches de 3 à 7 jours ponctuent ce périple
de petits villages traditionnels et coupés du pas comme les autres.
monde. La côte ouest, entre Morondava et
w w Le voyage débute à Tamatave ; on peut
Majunga, est encore zona incognita : peu de
éventuellement gagner Sainte-Marie pour
chance que vous y croisiez votre voisin de
découvrir les charmes de cette île paisible,
palier ! La piste de Vohémar à Ambilobe, au nord
ou alors se rendre directement plein nord
vers Diego, est à ce jour défoncée sur 80 km :
à Mananara et Maroantsetra. L’avion est le l’une des expériences les plus baroques de la
moyen de locomotion le plus adapté (attention,
Grande-Terre.
seulement pour rejoindre Mananara ou
w w Enfin, beaucoup plus confortables, Maroantsetra), mais le parcours en 4X4 (compter
les séjours à Anjajavy, au Lodge des Terres trois jours) est fascinant ; ou alors c’est l’aventure
Blanches sur la côte nord-ouest entre Nosy en combinant taxi-brousse, charrette à zébus,
Be et Majunga ; à Tsarabanjina dans les Mitsio marche à pied et pirogue.
au large de Nosy Be ; ou à Ankasy, au nord de À Maroantsetra, on partira à la découverte du
Tuléar sur la côte en direction d’Andavadoaka.Masoala, l’une des dernières forêts primaires
de l’île. Les plus pressés se contenteront de L’escaladeur
jeter un œil ici ou là, les autres marcheront… Parcourir les sommets peut être un choix
pendant trois jours (itinéraire court) ou une
de voyage. Vous découvrirez des paysages
semaine voire dix jours (itinéraire long). On superbes s’étendant à perte de vue dans une
parvient à Cap Est, d’où il est possible de se
nature vierge et vous rencontrerez des villageois
rendre à Antalaha. chaleureux. Pour un parcours du sud au nord,
Ensuite, Sambava est un meilleur point de chute
de cime en cime :
(hôtels plus confortables, ville plus animée),
w w Point culminant du massif de Tsaratanana : dans l’idée de visiter le magnifique parc de
2 871 m (pic Maromokotra).Marojejy et les paysages indonésiens sur la
route de Vohémar. Bien sûr, la région étant la w w Point culminant du massif de
l’Andrinpremière productrice de vanille au monde, la gitra : 2 658 m (pic Boby).
découverte de cette étonnante orchidée est une w w Point culminant du massif de l’Ankaratra :
expérience à ne pas manquer (mais attention, 2 642 m (pic Tsiafajavona).
pas toute l’année, voir plus loin dans le guide).
w w On peut remonter la « cordillère » depuis De Sambava, on peut continuer en avion vers
le massif d’Isalo jusqu’à la montagne d’Ambre.Diego ou alors revenir sur Tamatave ou Tana.
Compter bien 15 jours pour découvrir la région, w w Trekking dans les principales montagnes
davantage si vous décidez de marcher beaucoup. du Nord : Ambre, Ankarana, Manokigarivo.20 ® iDées De séJour
la visite des parcs Endémika à Sainte-Marie,
Reniala à Mangily, Nahampoana ou Berenty à
Fort-Dauphin, le superbe périple au pays des
baobabs et des arbres pieuvres entre Tuléar
et Morondava, la fameuse Allée des Baobabs
près de Morondava, ainsi que la découverte des
grandes plantations du nord, autour d’Ambanja
notamment, à Nosy Be (ylang-ylang) ou dans le
« triangle vert » autour de Sambava et Antalaha
(vanille). Pour les plus aventuriers, un trek
de plusieurs jours dans la forêt pluvieuse du
Masoala est à ne pas manquer.
Le zoologue
Tous les voyageurs ont une image en tête en
arrivant à Mada : celle d’un lémurien ! Ils sont un
peu partout, mais certains sites permettent une
approche optimale de nos joyeux cousins
prosimiesques : le Palmarium près de Tamatave,
le Lemur’s Park près de Tana, les réserves de
Nahampoana ou Berenty près de Fort-Dauphin,
le parc de Mantadia à Andasibe, la forêt d’Anja
au sud d’Ambalavao, ou le parc national de
Lokobe à Nosy Be.
Dégustation de crabe dans une gargote - Le photographe
Plage de Ramena. Mada est un pays rêvé pour les apprentis
photographes ou les professionnels rompus à
Le plagiste toutes sortes de voyages exotiques. Couleurs
Sainte-Marie (accessible de La Réunion) ou Nosy magiques, paysages grandioses, sourires
Be (accessible de La Réunion et Mayotte) sont des permanents des habitants et une culture
authendestinations prisées. Farniente au programme, tique qui vibre encore et se traduit par des
croisières, plongée, sans oublier la parade scènes de vie inoubliables... Les destinations les
des baleines à bosse ou des requins baleine plus recommandées ? La RN 7 de Tana à Tuléar
en saison... La côte nord de Tuléar s’affirme bien sûr pour la grande variété des paysages
aujourd’hui comme une destination balnéaire traversés (villages typiques, parcs nationaux
idéale après avoir parcouru la RN 7 ou la piste magnifiques comme celui de l’Isalo, le pays
des baobabs depuis Morondava. Ankasy et Salary zafimaniry et son artisanat de grande qualité...),
notamment partagent un même lagon, l’un des la côte vezo au nord de Tuléar pour le somptueux
plus beaux de l’Océan Indien, et leurs plages lagon d’Ambatomilo, le plus beau du pays, la
comptent parmi les plus belles du pays. Mangily/ piste des baobabs entre Tuléar et Morondava, le
Ifaty exhibe sa belle baie flanquée de palmiers parc national des Tsingy de Bemaraha au nord
au cœur d’un village vezo. Au sud de Tuléar, de Morondava, l’Ankarana ou les Tsingy Rouges
Anakao est un site prisé des voyageurs à petit près de Diego Suarez, les archipels luminescents
budget notamment, mais compte aussi la superbe des Radama ou des Mitsio autour de Nosy Be,
structure de l’Anakao Ocean Lodge. La côte le canal des Pangalanes sur la côte est, toute
nord de Majunga est un autre choix de premier la région de Fort-Dauphin, et les baleines bien
ordre : on apprécie particulièrement les sites sûr, à Sainte-Marie, Nosy Be, Tuléar ou dans
d’Antsanitia, du lodge des Terres Blanches ou la baie d’Antongil près de Maroantsetra ! Les
d’Anjajavy. Difficile aussi de ne pas évoquer Nosy photos les plus fameuses ? L’allée des Baobabs
Be et les plages d’Andilana... Enfin, il existe de près de Morondava, l’Indri indri dans la réserve
belles plages au sein même ou autour de certaines d’Andasibe et la baleine à bosse à Sainte-Marie !
villes malgaches : Ramena près de Diego, ou à
Le randonneurMajunga, Morondava et Fort Dauphin notamment.
Les plus beaux treks à Mada selon nous (à la
Le botaniste journée ou sur plusieurs jours) : l’Isalo et le pays
Les amoureux des plantes et des fleurs seront zafimaniry sur la RN 7, le mythique massif du
comblés. Nous recommandons une croisière Makay, les Tsingy de Bemaraha, les villages
en pirogue sur le canal des Pangalanes traditionnels des hauts plateaux (ouest de Tana),
(notamment entre Mananjary et Manakara), la péninsule du Masoala dans le nord-est.
© LAURENT BOSCHEROINVITATION AU VOYAGE
iDées De séJour √ 21
Le sportif Le gastronome
Activités nautiques au programme, partout Tous les voyageurs sont surpris quand
autour du pays ! Plongée, kitesurf, windsurf, surf ils débarquent : on produit du foie gras à
notamment. Sans oublier la randonnée, le golf, Madagascar ! La cuisine malgache
traditionla pêche (sportive ou non – la pêche sportive nelle, dont le romazava ou le ravitaoto sont deux
est d’après les spécialistes exceptionnelle dans exemples plus connus, a subi l’heureuse influence
le canal du Mozambique), la chasse (canards, des gastronomies francaises et créoles, et on ne
pintades...) ou les parcours assez éprouvants en compte plus les bonnes tables un peu partout, à
quad, à moto, à vélo (voire en 4x4, c’est parfois des prix bien accessibles ! Plutôt que de recenser
ici les meilleures adresses (qui figurent toutes du sport aussi !) sur les pistes défoncées du
sud-ouest, des hautes terres ou au nord de dans le guide – si nous devions n’en garder
qu’une, ne serait-ce pas le resto Mad Zébu dans Tamatave. Un autre sport réputé dans tout le
pays est le « lever de coude » au bistrot du coin ! le bled paumé de Belo-sur-Tsiribihina ?), évoquons
plutôt les merveilles de la cuisine locale : le foie A consommer avec modération...
gras donc, les cuisses de nymphe (ou cuisses
Le culturologue de grenouille), les langoustes, les crevettes,
Mada ou la rencontre de peuples aux cultures les oursins, les poissons comme le capitaine,
traditionnelles authentiques et à l’histoire le mérou, la marguerite ou la carangue, le filet
méconnue... Une visite au Palais de la Reine de zébu bien sûr, ou encore les achards de
à Tana ou au Rova d’Ambohimanga, près de la mangue, les brèdes, les rougails, les épices
capitale, est à recommander. Puis une balade dans (girofle, curcuma, poivre sauvage, le sakay (pimets
le pays zafimaniry, dans les villages de pêcheurs rouges et verts) et… le riz (rouge sur la côte
vezo de la côte sud-ouest, au pays des tombeaux est), présent partout à toutes les sauces ! Enfin,
mahafaly et antandroy dans le sud, dans l’Anosy impossible de ne pas évoquer le rhum arrangé,
près de Fort-Dauphin, ou chez les Antemoro véritable étendard de l’île avec le punch coco !
au sud-est... Un voyage à Mada est forcément
L’humanisteculturel. On peut dormir chez l’habitant dans de
Mada compte un grand nombre d’ONG et d’asso-multiples endroits et partager leur quotidien.
ciations œuvrant pour l’amélioration des
condiLe noctambule tions de vie des habitants. Il serait fastidieux
Amis fêtards, Mada attire son lot de joyeux de toutes les évoquer ici. Sans forcément faire
lurons. Les médias, surtout francais, raillent du volontariat longue durée, on peut aussi
le « tourisme sexuel » qui, selon eux, serait la ramener des cahiers, stylos, etc., à remettre
gangrène du pays et l’explication de tous ses aux ONG sur place, ou des médicaments mais
problèmes, mais les nuits malgaches peuvent attention ! L’importation de ceux-ci à forte dose
être surtout animées, drôles, et très bon enfant ! est interdite ! On peut aussi participer à des
Tuléar, Nosy Be, Diego-Suarez et Tana ont les opérations de reboisement, avec Madagascar
faveurs des bons vivants. Mieux Vivre notamment.
Belo-sur-Mer.
© JEAN-PIERRE MELLAERT _ TINTINComment partir ?
Partir en voyage organisé
le Botswana, sans oublier Mylène, spécialiste Voyagistes
Australie !
Le plus d’Anapia ? Panacher sur mesure des Spécialistes
sites incontournables et des lieux inédits, de
Vous trouverez ici les tour-opérateurs
spéciapetites structures d’hébergement de charme lisés dans votre destination. Ils produisent
avec de confortables hôtels typiques, mais
eux-mêmes leurs voyages et sont généralement
surtout une vraie rencontre avec les populations de très bon conseil car ils connaissent la région
grâce à des repas, des activités et des nuits
sur le bout des doigts. À noter que leurs tarifs
chez l’habitant. Le mélange est très ouvert, se révèlent souvent un peu plus élevés que ceux
dosé selon un vrai cahier des charges élaboré
des généralistes.
avec chaque client.
wAGENCE DU VOYAGE À CHEVAL
wATALANTE
1, rue Eugène-Cusenier e36, quai Arloing (9 )Ornans
Lyon
& 03 81 62 02 96
& 04 72 53 24 80www.agenceduvoyageacheval.com
www.atalante.fr
remy@agenceduvoyageacheval.com
lyon@atalante.frL’Agence du Voyage à Cheval est spécialiste
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et le du voyage à cheval en France et dans le
samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h.monde entier, avec pour spécificité la relation
Atalante est spécialisée dans les voyages à pied. locale authentique, le respect de
l’environneTrekking de haut niveau ou simples promenades ment et du cheval. Toujours à la recherche
dans les campagnes, il y en a pour toutes les de nouveautés, dans toutes les disciplines et
conditions physiques. Ils s’attachent à faire pour tous les âges, le crédo de l’agence est de
découvrir à leurs clients des régions du monde « répondre aux désirs des cavaliers pour faire
aux modes de vie préservée, riches de traditions de leur randonnée équestre une expérience
et de cultures uniques.inoubliable ». L’agence propose une
imporw w Autres adresses : Bruxelles : Rue César-tante offre randonnée équestre, tout comme
un engagement permanent pour le tourisme Frank, 44A, 1050 & ฀ + 3 2 ฀ 2 ฀ 6 2 7 ฀ 0 7 ฀ 9 7 ฀ • ฀ P a r i s฀
– 18, rue Séguier, 75006, fond de cour à gauche, responsable et la préservation de
l’environneerment. À Madagascar parmi les quelques 4 offres 1 étage & 01 55 42 81 00
au catalogue de l’agence, nous retiendrons une
wAURIGE – GROUPE MELTOUR« Chevauchée équestre dans le moyen ouest
103, avenue du Bacvolcanique » (9 jours dont 6 à cheval).
La Varenne-Saint-Hilaire
wANAPIA VOYAGES & 09 52 00 25 25
7, clos du Château www.aurige.fr
Simiane-Collongue infos@aurige.fr
& 04 42 54 21 52 Aurige vous propose de découvrir Madagascar
& 06 88 62 62 66 en 3 semaines : un circuit Ouest et Sud avec la
www.anapiavoyages.fr descente de la Tsiribihina, les grands Tsingy,
sylvia@anapiavoyages.fr Ifaty, le parc de l’Isalo et la RN7, et un circuit
Anapia voyages, basée en Provence, a été créée Nord vers Diego Suarez. Ces circuits sont
par Sylvia, une Péruvienne vivant depuis plus accessibles à tous ceux qui sont à la recherche
de trente ans en France. La richesse de ses de l’authenticité des personnes et des lieux.
programmes, à dominante culture et nature, Les hébergements sont en hôtels simples ou
s’appuie sur l’expérience de ses collabora- en campements. Ces circuits encadrés par
teurs, guides ou producteurs de séjours et des accompagnateurs passionnés sont à
circuits, notamment en Amérique latine, mais des prix « budget ». Des voyages à la carte
aussi en Asie et en Afrique. Peyo, naturaliste peuvent être également organisés à partir de
et ornithologue, et Laure connaissent très bien 2 personnes.INVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 23
wAVENTURIA wDOUBLE SENS
e42, rue de l’Université (7e) La Ruche – 84, quai de Jemmapes (10 )
Lyon Paris & 01 48 03 92 38 / 06 63 86 24 10
& 08 05 16 01 95 www.doublesens.fr
www.aventuria.com contact@doublesens.fr
Ouvert lundi et samedi de 10h à 18h et du mardi Double Sens est un concepteur de voyages, créé
au vendredi de 9h30 à 18h30. en avril 2006, qui propose une autre manière de
Spécialiste de Madagascar, ce tour‑opérateur voyager, au gré d’un tourisme solidaire. Antoine,
original fabrique entièrement les programmes, Richard et Aurélien sont à l’origine de ce projet
qu’il propose exclusivement dans ses propres qui allie leurs compétences, leurs valeurs et leur
agences. Avec l’aide de conseillers en voyage passion commune pour les voyages et l’Afrique.
expérimentés vous construirez votre itiné- Leur démarche a commencé par le Bénin. Elle
raire idéal et vous personnaliserez totalement s’inscrit dans une logique de développement
votre voyage. Circuits sur mesure en autotour durable où l’homme et la rencontre sont au
dans le Nord ou le Sud malgache, séjours cœur des séjours. Pour chaque voyage, 3 % du
multi-activités sable, soleil et mer à Nosy montant facturé sont dédiés au financement de
Be, sélection d’hôtels de charme ou de luxe... projets d’aide au développement identifiés et
Brochure sur demande par téléphone ou sur gérés par leurs partenaires locaux. 70 % de ce
le web. qui est facturé par Double Sens bénéficie
directement à l’économie locale du pays d’accueil.w w Autres adresses : A Bordeaux, Lille,
M a r s e ill e ,฀ N a n t e s ,฀ P a r i s ,฀ S t r a s b o u r g฀ •฀ E s p a c e฀ w w Que proposent-ils ? Voyager en mission :
Afrique d’Aventuria, 9 rue Gentil, 69002 Lyon participer à une mission (formation, éducation,
•฀ E s p a c e฀ A m é r i q u e s฀ d ’ A ve n t u r i a ,฀ 9฀ q u a i฀ d e s฀ informatique, animation ou construction) sur le
Célestins 69002 Lyon terrain en faveur des communautés d’accueil et
découvrir le pays lors des excursions hors des
wCLUB FAUNE sentiers battus (de 2 à 4 semaines).
e14, rue de Siam (16 ) Voyager en immersion : découvrir le pays de
Paris manière équitable et originale – entre sport,
& 01 42 88 31 32 culture et rencontres – en participant à
l’écowww.club-faune.com nomie locale (de 9 à 12 jours).
tourisme@club-faune.com
Ile aux multiples destinations, Madagascar wESCURSIA
doit s’adapter à vos envies et à vos désirs. 2, rue Jean-Emile-Laboureur
L’équipe Club Faune, experte de la destination Nantes & 02 53 35 40 29
depuis de longues années saura combiner pour www.escursia.fr – contact@escursia.fr
vous aventure, randonnée, parcs nationaux, Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h
coutumes secrètes ainsi que la diversité de à 18h.
5 000 km de côte. Escursia programme « De Tana à Tuléar :
Club Faune a sélectionné pour vous îles, Cultures et Traditions », un circuit à la rencontre
hôtel, criques de sable blanc ourlées de des peuples avec, au programme : la rencontre
cocotiers, récifs de corail, pirogues et villages privilégiée avec les habitants de Madagascar
de pêcheurs… Croisière plongée de 10 jours grâce à l’accompagnement d’un
socio-ethnodans l’archipel des Mitsio, circuit de la Reine, logue, la découverte des magnifiques paysages
séjours à Nosy Tsarabanjina… En privilégiant la entre Antananarivo et Tuléar, et la visite des
dimension sensible et humaine de la Grande Ile, parcs naturels dont celui de Ranomafana pour
Club Faune fera de votre séjour à Madagascar, découvrir la richesse de la faune (lémuriens) et
un voyage inoubliable. de la flore. Egalement un itinéraire « Est-Ouest :
A deux pas de la Tour Eiffel, l’équipe de Canal des Pangalanes et Tsingy de Bemahara »,
spécialistes vous recevra sur rendez-vous un circuit accompagné par deux botanistes,
dans son Espace Voyage : café ou thé du dans les plus beaux sites naturels de l’île :
monde servi dans le salon de l’agence puis découverte des magnifiques baobabs et des
projection sur grand écran des sites incontour- célèbres Tsingy de Bemaraha, visite du parc
nables de l’île et des différentes possibilités national d’Andasibe pour découvrir la richesse
d’hébergement. de la faune (lémuriens) et de la flore.
WEEK-ENDS ET plus d’informations surCITY TRIP COURTS SÉJOURS
BY LA PETITE COLLECTION QUI MONTE www.petitfute.com24 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
w w Autre adresse : à Lille - 31, rue du 1996, cette agence un peu particulière
priviGénéral-de-Gaulle, 59110 La Madeleine légie avant tout les rencontres humaines. Loin
& 03 62 27 51 12 des circuits « all-inclusive » pour groupes qui
coupent les visiteurs de leurs hôtes, Jacaranda
wGRANDEUR NATURE – de Madagascar offre au voyageur la possibilité
LES ATELIERS DU VOYAGE d’être en contact avec la population locale.
e54-56, avenue Bosquet (7 )
Paris & 0820 300 371 wMAKILA VOYAGES
erwww.ateliersduvoyage.com 4, place de Valois (1 )
cecile.thiercelin@atlv.fr Paris & 01 42 96 80 00
Ce tour‑opérateur spécialiste propose depuis www.makila.fr
20 ans des voyages en individuel et sur mesure Lundi au vendredi : de 9h à 19h sans interruption.
dans les pays d’Afrique australe et de l’Est. Samedi de 10h à 17h sans interruption sur
Aucune formule n’est imposée, toutes les propo- rendez-vous uniquement.
sitions sont sur mesure : devis réalisés en Makila Voyages met son équipe de spécialistes
fonction de vos envies, contraintes et budget. à votre disposition pour organiser votre voyage
L’équipe, composée uniquement de spécialistes et répondre à vos attentes. Cette agence vous
des destinations, s’adapte à la demande du propose des suggestions de voyages sur mesure
voyageur, l’oriente et le conseille au mieux. à Madagascar : voyage aventure, séjours en
« Sud malgache », « Nord malgache, Ankarana famille, croisières, sans oublier les
incontouret l’île aux lémuriens » constituent les circuits nables, comme le circuit « de Tuléar à Diego
proposés sur la Grande-Île. Suarez, en 4x4 privé » ou la fameuse RN7.
Makila s’engage à répondre à vos demandes
wHORIZONS NOMADES les plus insolites.
4, rue des Pucelles
Strasbourg & 03 88 25 00 72 wMELTOUR
www.horizonsnomades.fr 103, avenue du Bac
contact@horizonsnomades.com La Varenne-Saint-Hilaire
Agence ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à & 01 73 43 43 43
12h30 et de 14h à 18h ; le samedi de 10h à 12h. www.meltour.com
Besoin d’évasion, désir de partir hors des meltour@meltour.com
sentiers battus... Poussez donc la porte Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.
d’Horizons Nomades, une agence de voyage Meltour est avant tout un producteur spécialiste
pas comme les autres, presque confidentielle du voyage sur mesure, en particulier à
destinadans cette ruelle strasbourgeoise, mais que tion de l’Australie, de l’Afrique australe/centrale
les amateurs de beaux voyages savent trouver. et du Canada... Au programme « Madagascar
Plusieurs circuits de 11 à 24 jours à destination évasion », un circuit guidé en véhicule privé de
de Madagascar. Trois voyages d’exception, 14 jours, avec transport en minibus, véhicule
notamment « Aventure malgache » (15 jours) de tourisme ou 4X4, et chauffeur-guide
franqui permet de naviguer sur la Tsiribihine à bord cophone privé, qui permet de découvrir Ifaty, le
d’un chaland et d’effectuer une randonnée parc d’isalo, le Canal de Pangalanes et surtout
dans le massif de l’Isalo ; un autre entraîne d’effectuer le trajet en train vers Manakara avec
le voyageur dans le parc de l’Andringitra, ou la population locale ! Egalement programmés
encore dans les Terres du grand Sud, le long des séjours et circuits en liberté.
de la Nationale 7. Horizons Nomades propose
wOBJECTIF NATUREégalement des voyages sur mesure.
63, rue de Lyon
wJACARANDA DE MADAGASCAR Paris (France)
e13, rue Bergère (9 ) & 01 53 44 74 30
Paris & 01 49 49 00 80 www.objectif-nature.fr
www.jacaranda.fr Lundi-vendredi, 9h30-13h et 14h-18h30 ;
jacaranda@jacaranda.fr samedi, 10h-13h et 14h-18h.
Rouge, vert, jaune, ou bleu, chaque couleur Objectif Nature est spécialiste du voyage
correspond aux régions, Ouest, Est, Sud ou d’observation de photographie de la nature
Nord pour visiter Madagascar en combinant les et de la faune sauvage. En effet, chez Objectif
nuances. Jacaranda met aussi tout en œuvre Nature ce sont des femmes et des hommes de
pour organiser des circuits sur mesure (vol, terrain (photographes animaliers, naturalistes,
hôtel ou chambre d’hôtes, excursions, location ornithologues…) qui conçoivent, organisent,
de voitures avec chauffeur, etc.). Egalement des accompagnent les safaris dans une trentaine
randonnées, croisières-plongées, etc. Depuis de pays sur tous les continents. 20 ans de voyages
avec vous
Tél : 01 49 49 00 80
Email : jacaranda@jacaranda.fr
www.jacaranda.fr
Crédits photos : Roland IJdema, Jack.Q, Damian Ryszawy / Shutterstock.com26 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
Plusieurs possibilités pour Madagascar : un Majunga, Sainte-Marie...) ainsi que quatre
safari photo « Le pays des lémuriens » (15 jours), circuits individuels en liberté avec chauffeur.
comprenant la découverte du Parc National de Le voyage de 13 jours intitulé « Secrets
la Montagne d’Ambre, les Tsingy de l’Anka- malgaches », très complet, permet de découvrir
rana, la réserve de Berenty. Egalement un la « Fabuleuse Nationale 7 », de voyager à bord
safari Découverte « Madagascar la Rouge » du train Fianarantsoa/Manakara et d’effectuer
(17 jours), avec au programme, le parc national une excursion en pirogue sur le Canal des
de Ranomafana, Manakara, la découverte du Pangalanes. Préparez avec leurs spécialistes
canal des Pangalanes, Tsaranoro avec nuit en l’armature de votre voyage et profitez, en toute
camp de tentes au milieu des montagnes et liberté et à votre rythme, des charmes de la
le Massif de l’Isalo avec ses canyons, piscine Grande Île. Secrets du Monde offre également
naturelle. Il est aussi proposé de créer son la possibilité d’opter pour une formule à la carte
propre safari à la carte. à partir des voyages proposés ou simplement
entièrement cousus main.
wOSOLEIL
e5 rue Thorel (2 ) wTERRE AUTENTIK
eParis & 01 53 34 92 72 14, rue Saint-Joseph (2 )
www.osoleil.fr Paris
contact@osoleil.fr & 01 53 20 08 83
Du lundi au vendredi de 10h à 19h. www.terreautentik.com
Osoleil propose des séjours dans des héberge- info@terreautentik.com
ments de charme sur les plages d’Asie et de L’équipe de Terre Autentik propose des circuits et
l’Océan Indien. La sélection des hôtels répond des séjours sur mesure en individuel ou en petit
à des critères stricts de qualité et fait la part groupe adaptés à vos envies et à vos besoins.
belle aux lodges de style, aux clubs aux couleurs L’agence privilégie la découverte des cultures
locales, aux petites guest-houses, et aux îles et des sites naturels à travers des thématiques
privées. propres à chaque pays : Détente & Balnéaire ;
Osoleil propose aussi un large choix d’excursions Gastronomie & Saveurs ; Nature & Découverte ;
à des prix très étudiés. Culture & Traditions ; Evènements & Festivités ;
Sport & Aventure ; Spa & Bien-être ; Lune de
wROOTS TRAVEL miel. Terre Autentik invite le voyageur à découvrir
e17, rue de l’Arsenal (4 ) les spécificités de Madagascar à travers des
Paris & 01 42 74 07 07 itinéraires variés : observation des baleines,
www.rootstravel.com robinsonnade à Nosy Komba, croisière en boutre,
Bureau ouvert : Le lundi de 10h à 13h et de 14h à escapade nature au parfum vanille...
18h, du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h
à 18h, le samedi de 11h à 13h et de 14h à 18h. wTERRE MALGACHE ET MASCARINE
eRoots Travel spécialiste de Madagascar 28, boulevard de la Bastille (12 )
propose des séjours individuels en autotour Paris
avec chauffeur qui permettent la découverte & 01 44 32 12 87
de l’île en toute liberté. Des itinéraires à la www.terre-malgache.com
carte, sur la Route du sud jusqu’au lagon d’Ifaty, Composée d’amoureux de Madagascar, l’équipe
Diego Suarez ou encore Nosy Be, mais aussi un de Terre malgache privilégie une approche
voyage en boutre traditionnel. Réservation des humaine et authentique des cultures et des
billets d’avion, vols intérieurs et bus, location peuples, dans le respect de leur environnement
de voiture avec chauffeur, d’hôtels de charme naturel. Le tour-opérateur est un
incontouret de bungalows. Vous trouverez sur leur site nable parmi ceux proposant cette destination
Internet toutes les promos, informations et et offre la possibilité de partir à l’aventure, de
conseils pratiques, photos et surtout un module découvrir multiples facettes du pays, entre
de voyage à la carte où chacun peut constituer voyages culturels, voyages sportifs, voyages
son propre itinéraire. rustiques, voyages liberté... La large gamme
d’activités proposée peut aussi aider le voyageur
wSECRETS DU MONDE dans son choix.
e1, villa Moderne (14 )
Paris & 01 45 42 64 44 wTERRES LOINTAINES
www.secretsdumonde.com 2, rue Maurice Hartmann
info@secretsdumonde.com Issy-les-Moulineaux
Spécialiste et précurseur des voyages, Secrets & 01 84 19 44 45 / 09 72 45 35 86
du Monde propose des séjours balnéaires www.terres-lointaines.com
dans les principaux spots de l’île (Nosy Be, contact@terres-lointaines.comINVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 27
M° Porte de Versailles (M12 et T3) grands singes en Ouganda, trek à Madagascar,
ou Corentin Celton (M12). découverte de la Patagonie... Terres oubliées
Possibilité de venir à l’agence sur rendez-vous est un créateur de voyages authentiques : trek
uniquement. aventure, trek nature, trek à votre rythme,
Véritable créateur de voyages sur mesure, panoramas, dénivelés ou pas, mais souvent sur
Terres Lointaines est un spécialiste reconnu les sentiers où les autres ne vont pas... C’est
du long-courrier sur plus de 30 destinations en la philosophie maison, tout comme le souci
Amérique, en Afrique, en Asie et en Australie- de rencontrer les populations locales et de se
Nouvelle-Zélande. Vous serez séduits par ses limiter à des groupes de 8 personnes.
prix compétitifs et son discours de transparence.
wVIE SAUVAGEGrâce à une sélection rigoureuse de partenaires
e24, rue Vignon (9 )sur place et un large choix d’hébergements de
Parispetite capacité et de charme, Terres Lointaines
& 01 44 51 08 00offre des voyages de qualité et hors des sentiers
www.viesauvage.frbattus. Les circuits itinérants sont déclinables
info@viesauvage.frà l’infini pour coller parfaitement à toutes les
Ce tour-opérateur propose des séjours axés envies et tous les budgets. Trois séjours de
sur l’observation de la nature. Au programme : 15 jours à Madagascar sont proposés.
un circuit guidé en individuel de 13 jours w w Autre adresse : 4 rue Esprit des Lois,
intitulé « Hauts Plateaux & Océan Indien »,
33000 Bordeaux, 09 72 41 71 18
avec guide chauffeur malgache
francophone. Trois autres circuits guidés en groupe wTERRES OUBLIÉES
& 04 92 49 01 54 « Promenade malgache » (15 jours), « Circuit
du Nord »(15 jours), et « La Nouvelle Route du www.terres-oubliees.com
gap@terres-oubliees.com Sud » (18 jours). Hébergement en hôtel standard,
case villageoise ou en camping... De multiples Créée en 2003, cette agence vous propose de
partir à la découverte de terres oubliées avec possibilités d’étendre son séjour vous seront
une approche naturaliste, dans les Alpes, en proposées. Bref, une large gamme de circuits
Europe et à travers le monde. Sur la piste des à la carte ou organisés.
VOYAGES SUR MESURE
VOYAGES
EN PETIT GROUPE
VOYAGES A THEME :
Decouverte animaliere,
trekking,
rencontre De la population
Séjour balnéaire© SAPSIWAI - SHUTTERSTOCK.COMINVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 29
wVOYAGES MALAGASY Généralistes
CAP MADAGASCAR
Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits e39, rue Servan (11 )
« généralistes ». Ils produisent des offres et
Paris & 01 42 86 99 88
revendent le plus souvent des produits packagés
www.capmadagascar.com
par d’autres sur un large panel de destinations.
Ce spécialiste de la destination propose un
S’ils délivrent des conseils moins pointus que
large panel de prestations et de voyages à
les spécialistes, ils proposent des tarifs
génédestination de Madagascar : possibilité de
ralement plus attractifs.
départ et d’acheminement de province ou du
monde entier, vols à l’intérieur de Madagascar wALMA VOYAGES
(jusqu’à 50 % de réduction) mais également tous 573, route de Toulouse
les types de voyages : circuits accompagnés Villenave-d’Ornon
ou à la carte, séjours balnéaires, voyages de & 05 56 87 58 46
noces, de groupe ou à thème (sports extrêmes, www.alma-voyages.com
VTT, escalades, trekking, marche, plongée sous Ouvert de 9h à 21h.
marine, snorkeling, exotique et gastronomique, Chez Alma Voyages, les conseillers connaissent
voyages d’affaires, en famille, pour les jeunes, vraiment les destinations. Ils ont la chance d’aller
les retraités, les célibataires et les personnes sur place plusieurs fois par an pour mettre à
à mobilité réduite…). jour et bien conseiller.
© DUDAREV MIKHAIL - SHUTTERSTOCK.COM30 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
Chaque client est suivi par un agent attitré qui
n’est pas payé en fonction de ses ventes... mais
pour son métier de conseiller. Une large offre de
voyages (séjour, circuit, croisière ou circuit
individuel) avec l’émission de devis pour les voyages
de noces ou sur mesure. Alma Voyages pratique
les meilleurs prix du marché et travaille avec
Fram, Kuoni, Club Med, Beachcombers, Jet Tour,
Marmara, Look Voyages... Si vous trouvez moins
cher ailleurs, l’agence s’alignera sur ce tarif et
vous bénéficierez en plus, d’un bon d’achat
de 30 E sur le prochain voyage. Surfez sur
leur site !
wEXPEDIA FRANCE
& 01 57 32 49 77
www.expedia.fr
Expedia est le site français n° 1 mondial du
voyage en ligne. Un large choix de 300
compagnies aériennes, 240 000 hôtels, plus de
5 000 stations de prise en charge pour la location
de voitures et la possibilité de réserver parmi
5 000 activités sur votre lieu de vacances. Cette
approche sur mesure du voyage est enrichie par
une offre très complète comprenant prix réduits,
séjours tout compris, départs à la dernière
minute…
Réceptifs
wANKOAY AVENTURES
Lot CAV 197 Bis
Ankaditany Ampitatafika
TANA – ANTANANARIVO
& +261 32 07 939 37 +261 33 12 242 25
www.ankoay.com
contact@ankoay.com
Circuits sur mesure, selon vos envies, votre
budget... et les possibilités locales bien sûr !
Ankoay est le nom malgache de l’aigle pêcheur :
très mobile, il a l’œil sur tout ce qu’il y a à voir...
C’est bien l’objectif de cette agence 100 %
malgache, créée par trois amis judoka (Thierry,
Eric et Arsène). L’un des chauffeurs/guides est
l’un des associés, Arsène, maîtrisant très bien
le français : avec plus de 10 ans d’expérience,
il connaît parfaitement toutes les routes/pistes
et l’auteur de ce guide a parcouru plusieurs
fois le pays en sa compagnie ! Autant dire que
nous pouvons recommander ses services sans
sourciller. L’agence a aussi en service un chaland
de confort sur la Tsiribihina.
wAVENTOUR MADAGASCAR
Immeuble Fiaro
Ampefiloha
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 317 61 / +261 32 07 80007aventour@aventour.mg
www.aventour-madagascar.comwww.aventour-madagascar.com
aventour@aventour.mgINVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 31
Agence réceptive ouverte en 1988 qui
organise tous types de séjours et circuits à
Madagascar. Depuis 2007, une équipe jeune
et dynamique gère les excursions des
croisiéristes des paquebots de Costa Croisières à
Tamatave. Un service tour-opérateur propose
des voyages à travers le monde, se spécialise
sur les séjours dans les îles de l’Océan Indien.
Service clientèle et billetterie 24h/24. Des
prestations rodées pour un service de qualité
certifié ISO 9001-2008.
wCORPORATE ADVENTURES
Immeuble Dzama Anosibe
Angarangarana
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 311 64
corporate.adventure@dzama.mg
Raids en Land Rover 4x4 neufs et entretenus :
une expédition de plusieurs véhicules avec
services de restauration, tentes et literie de
grand confort. Divers circuits comme le fameux
Raid en Terre Rouge qui permet de découvrir le
pays Merina. Séjours spécifiques dédiés à la
découverte de la biodiversité. Aussi des circuits
sur mesure selon vos aspirations, même dans
les endroits les plus reculés du pays.
wCAP NORD VOYAGES
Enceinte Entreprise Laforge
P.K. 5 - route d’Ambilobe
DIEGO-SUAREZ – ANTSIRANANA
&+261 32 07 666 23 / +261 32 07 666 11
www.cap-nord-voyages.com
cap.nord.voyages@moov.mg
Face à la station Galana Karibo – Scama.
Agence réceptive spécialiste du Nord de
Madagascar. Excursions, transferts, sorties en
mer, pêche sportive, la liste est longue.
Nombreuses excursions proposées dans la
région, à Ramena, à la montagne d’Ambre
ou à l’Ankarana. Baie du Courrier, Windsor
Castle, Tsingy rouges, les trois baies… mais
aussi jusqu’à Nosy Be, la côte de la Vanille et
la route du sud. Bref, la totale. La pêche au
gros reste toutefois le gros point fort de la
maison. Services professionnels (guide Philibert
notamment). Une adresse sérieuse qui a fait
ses preuves. Gilles, le propriétaire, est un
ancien gradé de la Marine nationale, il a fait
l’acquisition d’un boutre de 80 pieds qu’il a
entièrement rénové et organise des croisières en
monocoque inoubliables. Personnage atypique,
franc du collier, très pro et bon vivant, le charter
proposé peut comprendre l’assistance pêche
pouvant recevoir jusqu’à 9 personnes à bord,
avec 4 membres d’équipage (cuisinier, skipper/
capitaine et deux marins /mécano), du grand
luxe à prix doux.32 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
wCORTEZ EXPEDITIONS pistes plus cabossées de la Grande Île. Départ à
25, rue Ny Zafindriandiky dates fixes : « Découvrir le Sud à vélo » à partir
Antanimena du 19 mars, 23 avril, 14 mai, 11 juin, 23 juillet,
TANA – ANTANANARIVO 7 août, 17 septembre 8 et 22 octobre 2016, puis
& +261 20 22219 74 du 18 mars, 8 et 29 avril 2017 ; « Le dernier
satranalodge@cortezexpeditions.mg Eden » à partir du 25 juin et du 6 août 2016.
Une agence établie depuis 1992 (et partenaire
wDILANN TOURSde Carlson Wagonlits Travel du Groupe Accor),
Ambodivonikelyproposant des circuits en 4x4, des croisières,
A côté de l’Hôtel Villa Iarivodu trekking, de la plongée sous-marine, des
Ambohimanarinaséjours balnéaires... Gère aussi le Relais du
TANA – ANTANANARIVOMasoala à Maroantsetra et le Satrana Lodge
& +261 34 05 689 47 / dans l’Isalo. Service de billetterie. Très fiable.
+261 32 05 689 47 / +261 33 83 685 81
wCYCLE MADAGASCAR – MOMOTAS www.dilanntours-madagascar.com
Lot 0910 F 176 dilanntours.madagascar@gmail.com
Mahafaly Vatofotsy Agence de tour-opérateur local et location de
ANTSIRABE voitures dans tout Madagascar. Voyages à la
& +261 34 15 912 77 carte ou sur mesure.
www.cycle-madagascar.com Toutes sortes de circuits classiques et aventures
cycle-madagascar@momotas.com (randonnées et trekkings), mais aussi à la carte
Compter en moyenne 2 200 E par personne avec dans tout le pays, et notamment dans la région
transport, hébergement et vols internes. Location zafimaniry, sur le canal des Pangalanes (autour
de VTT autour d’Antsirabe : 20 000 Ar par jour. de Mananjary) ainsi que la route du Sud, la
Klaus Sperling et Hary proposent des circuits en descente de la Tsiribihina et les Tsingy. Location
VTT entre Antsirabe et Tuléar et entre Tana et de voitures (légères, 4x4, minibus et même
Sainte-Marie notamment. Généralement étendus des bus avec chauffeur guide). Prestations
sur deux semaines, ils incluent quelque huit jours personnalisées et conviviales, la petite équipe
en selle, à sillonner les routes asphaltées et les (emmenée par Dilann) est sympa et disponible.
Tour Opérateur
Location de voitures
Tél. +261 32 05 689 47
+261 34 05 689 47
dilanntours.madagascar@gmail.com
www.dilanntours-madagascar.comINVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 33
wDODO TRAVEL & TOURS
Tana Waterfront
Ambodivona
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 690 36 / + 261 33 11 999 40
www.dodotravel.com
info@dodotravel.com
Présent à Maurice, aux Seychelles et à La
Réunion, ce réceptif bénéficie d’une grande
connaissance et expérience des îles Vanille
– l’idéal pour un voyage combiné ou une
extension dans les îles sœurs. A Mada, il
propose tous types de circuits, classiques ou
sur mesure, dans tout le pays – voir le site
web, extrêmement bien ficelé, pour découvrir
en détails les Aventures dans le Grand Sud, les
circuits au cœur de l’Incroyable côte est, les
plongeons dans la Diversité du nord, etc., et
choisir le voyage de ses rêves qui sera concocté
pour vous par une équipe disponible à tout
moment. Combinés dans toutes les fourchettes
de prix (économique, fonctionnel, standard)
mais prédilection pour les lodges et hôtels de
charme et/ou de luxe, et des voyages de qualité
dans de bonnes conditions de confort, sous la
houlette de guides expérimentés. Réservation
en ligne possible.
wÉVASION SANS FRONTIÈRE
22, rue Andrianary-Ratianarivo,
Immeuble Teillet Labrousse
Ampasamadinika
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 616 69
www.mada-evasion.com
info@mada-evasion.mg
Réceptif très réputé et populaire proposant
toutes sortes de circuits classiques, thématiques
et spécialisés sur la Grande Ile : aucune
destination n’échappe à cette équipe aussi sérieuse
que disponible. Succursales tout aussi efficaces
à Diego et Nosy Be pour l’organisation de vos
circuits régionaux. Service de billetterie pour
les vols intérieurs et internationaux.
wESPACE MADA
TANA – ANTANANARIVO
& +261 34 05 828 45 / +261 32 04 828 45
www.espacemada.com
espacemada@espacemada.com
L’un des spécialistes incontournables de l’Ouest
et du Sud malgache. Exemple : circuit Menabe
compter 1 045 E par personne sur une base
double, 615 E sur une base de quatre personnes.
Pour le grand tour de 3 semaines entre 1 755 et
2 450 E par personne selon le même principe.
Le circuit du Menabe incluant la descente de
la Tsiribihina (départs garantis chaque année)
et la visite en deux jours des Tsingy puis le
retour par Morondava, est à ne pas manquer. 34 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
Propose aussi le grand tour complet en désirs et votre budget. On privilégie l’écotourisme.
3 semaines, avec ensuite une descente de Equipe dynamique, pro, polyglotte et efficace. ESF
Morondava à Tuléar via Ifaty puis la remontée de dispose aussi d’antennes à Tana et Nosy Be, et on
la RN 7... Et bien sûr, tous les circuits classiques peut organiser son voyage partout à Madagascar.
ou sur mesure un peu partout, avec chauffeur/
wGASSY TOURguide. Le directeur, Guillaume Pousse, est d’un
Lot II L52 – Ankadivatoprofessionnalisme indiscutable, l’équipe très
TANA – ANTANANARIVOpro et réactive (cotations sous 24h).
& +261 34 15 022 51 / +261 32 45 703 62
wÉVASION SANS FRONTIÈRE (ESF) www.gassytour.com
62, rue Colbert gassytour@gassytour.com
Agence aussi dans le Hall du Grand Hôtel Agence spécialisée dans le tourisme villageois
DIEGO-SUAREZ – ANTSIRANANA et solidaire. Quatre types de circuits : solidaires,
& +261 32 05 365 33 / boucles, classiques et authentiques. Devis de
+261 32 11 003 96 / +261 32 11 003 90 voyages à la carte sous 72 heures. Service
www.mada-evasion.com personnalisé.
esf.diego@moov.mg
Transferts vers Ankify : 40 000 Ar (marche aussi wHOLIDAYS MADAGASCAR
6, rue Andriambelomasinadans l’autre sens). Résa pour le Iharana Bush
Camp, le Campement des Américains. Ambatonakanga – TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 222 93 / Tour opérateur, agence de voyages et réceptif de
grande qualité proposant toutes sortes d’excur- +261 33 11 067 78 / +261 32 40 319 97
sions dans la région, vers les sites touristiques les www.holidays-mada.com
plus connus mais aussi un peu partout, selon vos holymad1996@gmail.comINVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 35
La référence de la Côte Est depuis 1996.
Circuits sur mesure dans tout le pays, de type
balnéaire, découverte et écotourisme. Circuits
self driving. Tourisme durable et tourisme chez
l’habitant, un réseau de familles d’accueil
partout. Location de véhicules. Mais le gros
point fort de cette agence, c’est sa grande
connaissance du canal des Pangalanes, de
Manakara à Tamatave. Les mini-croisières
en pirogue entre Manakara et Mananjary
(3 jours/2 nuits) ou entre Mananjary et
Mahanoro (2 jours/1 nuit) promettent de
superbes souvenirs : entre navigation et jolies
chansons, escales dans les villages pour se
ravitailler et bivouaquer. L’agence propose
aussi excursions pique-nique à la journée,
transferts en bateau de Tamatave à Manambato
via Ankanin’ny Nofy... Bons services, équipe
sérieuse et efficace.
wINDIGO BE
Lot II J 161
Ambohijatovo, Ivandry
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 439 09 /
+261 32 41 324 98 / +261 32 44 502 14
www.indigobe.com
info@indigobe.com
L’un des spécialistes incontournables des
trekkings au Pays Zafimaniry, dans le Makay,
l’Isalo, le parc Masoala et l’Ankarana Ouest.
Toutes sortes de circuits d’aventure,
expéditions en 4x4, voyages de découverte et départs
garantis. Aussi des voyages haut de gamme et
incentives. Equipe européenne et malgache très
réactive et spécialisée sur différentes
thématiques. Par ailleurs, l’agence s’investit dans la
protection des Aires Protégées grâce à TREE
PROJECT, un projet pour la reforestation de la
Réserve de Mitsinjo.
wISLAND CONTINENT TOURS
Lot 043 MMAII
Ivato – TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 489 63 /
+261 33 12 254 96 / +261 34 11 254 96
www.ictours.mg
info@ictours.mg
Plus de 20 ans d’expérience. Organise des
voyages sur mesure et circuits à la carte ou
spécialisés pour des individuels, familles ou des
petits groupes dans toute l’île. Large gamme
de services : circuit type de 11 jours en départ
garanti toute l’année, circuits modules
combinables selon le budget et l’intérêt des visiteurs,
location de voitures avec chauffeur guide, location
de motos (vieille BMW), diverses excursions,
billetterie, croisières en catamaran ou en pirogue,
organisation des conférences, incentives,
séminaires, comité d’entreprises.36 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
wJERY TOURS
& +261 32 53 195 49
jpmadaprod@hotmail.fr
Photographe de formation et résident depuis
longtemps sur la Grande Île, Tintin propose des
circuits un peu partout à Mada, et
particulièrement sur la côte Est. À bord de son 4X4, il
propose parcours sur mesure et safaris photo.
wMADABLUE
Tana Water Front – Ambodivona
TANA – ANTANANARIVO
& +261 32 05 255 54 / +261 20 26 409 08
www.madablue.com
contact@madablue.com
Bureau ouvert 6/7 de 9h à 12h30 et de 14h à 20h.
Cet opérateur touristique organise des voyages
sur mesure pour individuels, familles ou groupe
d’amis dans tout Madagascar, d’Est en Ouest et
du Nord au Sud avec un coup de cœur pour la
mythique RN 7 et son débouché sur les plages
vierges du grand Sud. Jeune, dynamique et
passionnée de la Grande Île, l’équipe fournit des
réponses précises avec une attention
personnalisée et une prestation clé en mains pour que le
voyage se passe dans les meilleures conditions
possibles. Excellente réactivité, très pro.
wMAD CAMELEON
Rue Rasamoely, Lot II K6
Ankadivato – TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 630 86
www.madcameleon.com
info@madcameleon.com
Une équipe volontaire, des voyages personnalisés.
Depuis une vingtaine d’année, cette agence
dirigée par François Limacher (un Suisse)
organise des randonnées à pied, en canoë
ou en boutre : c’est notamment la
spécialiste des descentes du Manambolo et de la
Tsiribihina vers les Tsingy de Bemaraha (où elle
gère une très belle structure, le Camp Croco).
Mais elle a aussi développé une gamme
complète de circuits classiques. Du voyage en
groupe au sur-mesure pour individuels, l’équipe
de Nadia, très expérimentée et réactive, saura
vous aider dans la préparation de votre voyage.
wMADABROUSSE
Lot IVR 29 bis Antanimena
Ankaditapaka Avaratra
TANA – ANTANANARIVO
& +261 32 02 100 80 / +261 20 24 701 03
www.madabrousse.com
Une agence forte de quelque quinze ans
d’expérience, notamment sur les circuits à la carte en
famille partout dans le pays. Spécialiste aussi de
circuits moto et quad, gemmologiques (pierres
précieuses et fines), de randonnées (par exemple
dans le Makay) et de séjours kite surf. Equipe
sérieuse et réactive, prestations de qualité.38 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
wMADA EXPEDITIONS Agence dédiée aux sports d’aventure, dirigée
IB 66 – Isoraka par Mathieu et sa femme Tina. Gère deux camps
TANA – ANTANANARIVO d’escalade, l’un sur l’archipel de Nosy Hara
& +261 32 86 614 68 / +261 32 77 266 42 (Camp Corail), l’autre derrière la montagne
www.mada-expeditions.com des Français dans la vallée des Perroquets
contact@mada-expeditions.com (Jungle Park). Circuits dans le Nord en mettant
Un prestataire qui vous emmène hors des l’accent sur l’escalade, la spéléologie, le VTT,
sentiers battus avec leur flotte de 4x4 spécia- le trek, la plongée en apnée… Bref, une bonne
lement destinée au hors-piste. Leur circuit vers bouffée d’oxygène.
la péninsule du Masoala depuis Tamatave en
wOCEANE AVENTURES4x4 est un must. Ils proposent aussi du kayak
22, rue Andrianary Ratianarivode mer biplace à voile et démontable (la rolls
Ampasamadinikadu kayak comme on dit ici) chez les pêcheurs
TANA – ANTANANARIVOvezos ou sur le canal des Pangalanes et des treks
& +261 20 22 312 10dans tout le pays. Logistique professionnelle.
www.oceane-aventures.com
wMALAGASY TOURS info@oceane-aventure.mg
VR54DN Agence incontournable à Madagascar, qui
Ambohidraserika – Mahazoarivo propose tous les circuits classiques possibles
TANA – ANTANANARIVO et imaginables, des voyages à la carte ou à
& +261 20 22 356 07 thème. Location de voitures, réservation de
www.malagasy-tours.com billets d’avion. S’investit positivement sur le
contact@malagasy-tours.com développement durable et le développement
Agence sérieuse et respectable, dirigée par de nouvelles aires protégées (de concert avec
Olivier depuis 1993. L’équipe est parfaitement l’ONG Fanamby). Une affaire qui roule pour
rodée. Circuits un peu partout à Madagascar à la l’un des plus importants opérateurs réceptifs
carte (devis sous 48h), trekkings et randonnées du pays.
(c’est le spécialiste du Makay notamment),
wLE PARADIS DU NORDcircuits luxe ou aventure complète, voyages
Avenue Villaret Joyeuseà thème, Coups de cœur (circuits originaux et
DIEGO-SUAREZ – ANTSIRANANAconfidentiels pour des moments d’émotions et
& +261 20 82 214 05 / d’exception hors des sentiers battus), Voyages
+261 32 04 859 64 / +261 32 07 075 86Mora Mora (pour les seniors et les familles,
www.leparadisdunord-diego.comrythme plus doux et étapes moins longues...)...
paradisdunord@moov.mgGère aussi le Nature Lodge près de la Montagne
Dans l’enceinte de l’hôtel du même nom. Tous d’Ambre dans la région de Diego Suarez et le
les circuits touristiques du Grand Nord à la carte. charmant Grill du Rova dans la haute ville à
Comptez de 30 à 50 E la journée, essence en Tana, à deux pas du Palais de la Reine.
sus (environ 35 à 50 E).
wNEW SEA ROC Parc de 16 véhicules récents 4x4 (long châssis)
26, rue Colbert et 2 minibus 15 places. Paradis du Nord
& +261 32 04 724 46 travaille régulièrement pour les receptifs de
www.newsearoc.com Tana, Tamatave, Majunga etc. Aux individuels
newsearoc@gmail.com l’agence propose par exemple un transfert de INVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - Comment Partir ? √ 39
15 jours entre Diego et Tana via Nosy Be et
Majunga. Éric, le patron, affable et
sympathique, vous conseillera au mieux pour réaliser
vos excursions. N’hésitez pas à lui demander
conseil.
wRAMARTOUR
Lot 70 E Imerinafovoany
Talatamaty
TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 487 23
& +261 33 14 978 81
& +261 32 02 133 68
www.ramartour.com
info@ramartour.com
Formateur auprès de l’institut national touriste
et de l’hôtellerie (INTH) et formateur technique
de guidage, Jonah est depuis la création de
l’agence en 2008, un opérateur réceptif engagé
dans le tourisme durable.
Petite équipe jeune et dynamique, services
personnalisés, une flotte composée d’une
dizaine de véhicules (4x4 et minibus). Possibilité
de location de véhicules sans chauffeur pour
plus de liberté, avec kilométrage illimité, et
assurance tous risques en option. Projet « École wSOALAND DISCOVERY
A Tana– Lodge » grâce auquel les voyageurs auront
l’occasion de partager leurs expériences, leur 24 Rue Ratsimilaho
SAMBAVAculture et leur histoire avec les populations
locales. 5 chambres sur la RN4 – PK23, à & +261 32 07 411 07
& +261 20 22 347 53côté du golf de Tana (comptez 30 minutes en
voiture depuis le centre-ville et 15 minutes de www.sldiscovery.fr
sldiscovery@moov.mgl’aéroport), dans une grande maison jaune
très récente, à 1 570 mètres d’altitude on est Excursions dans toute la SAVA (jusqu’à six
jours en pension complète), circuits, transferts, en pleine nature. Panneau solaire, eau de la
montagne, ambiance maison d’hôte où tout le location de voitures, réservation d’hôtels, etc.
Propose aussi une visite à la journée de leur monde mange ensemble, convivial et familial.
Les villages autour se visitent, il y a même une plantation de vanille au domaine
d’Ambohimanitra sur la route d’Antalaha.colline sacrée à proximité.
© DAMIAN RYSZAWY - SHUTTERSTOCK.COM40 ® Comment Partir ? - Partir en voyage organisé
wTANY MENA TOURS
Immeuble Rarihasina
Avenue de l’Indépendance
Analakely – TANA – ANTANANARIVO
& +261 20 22 326 27 / +261 32 05 312 21
www.tanymenatours.com
tanymenatours@moov.mg
Travaille en étroite collaboration avec le tissu
associatif malgache dans le domaine de la
culture et la protection de l’environnement.
Activités de tourisme rural (gîtes au pied du
massif de l’Ankaratra, dans la vallée de l’Ifasy et
du Vavato…) où les randonnées sont à l’honneur.
Propose aussi des circuits classiques,
éco-solidaires, des excursions à thème et la location
de voitures, partout à Madagascar.
wTOTO CIRCUITS DIEGO
Quartier de la Place Kabary
8 rue Sadi Carnot
DIEGO-SUAREZ – ANTSIRANANA
& +261 32 05 597 75
www.kartiffa.com
totocircuitsdiego@gmail.com
Spécialiste du terre-mer – région Nord de
Madagascar. Toto vous reçoit avec le sourire
et une gentillesse à toute épreuve. Il est très
impliqué au niveau local dans le tourisme
(depuis 2005) et possède également deux
hôtels. L’agence ouverte depuis 2009 organise
des excursions Trois Baies, Montagne d’Ambre,
Tsingy rouges, Ankarana, et mer d’Émeraude en
bateau. Son parc de 8 véhicules 4x4 permet de
répondre à toutes les demandes de transfert,
pour Ankify par exemple (Nosy-Be).
wTOURAMADA
Tsimenatse – TULÉAR – TOLIARA
& +261 32 52 262 18
www.touramada.com
Circuit 6 jours, 7 nuits au sud de Tuléar : 70 E
par personne tout compris (rhum arrangé du
capitaine inclus !). Pour le nord, compter 14 jours.
Implantée depuis 2006 à Tuléar, cette agence
propose des circuits RN7, Menabe et Grand
Sud, ainsi que des safaris plongée, et des
croisières à bord de sa goélette le « Jack Sparrow »,
construite en bois à Morombe et sur les flots
depuis 2013. Atypique et Ô combien charmant !
On alterne entre navigation et nuits à terre ;
l’escale au Salary Bay notamment, est bienvenue.
wTRANSCONTINENTS
10 Avenue de l’Indépendance,
PO Box 541, Antananarivo
& +261 20 22 223 98 / +261 20 22 313 05( +261 (0)32 04 185 83
www.transcontinents-madagascar.com
Fondée en 1953, pionnière des agences de
voyages et tour-opérateurs à Madagascar, : www.kartiffa.com
Transcontinents est spécialisée dans la billetterie INVITATION AU VOYAGE
Partir seul - Comment Partir ? √ 41
ainsi que la création et l’organisation de séjours bases de réservation (Lastminute, Go Voyages,
de loisirs pour les individuels comme pour les Directours... et bien d’autres).
groupes. Quel que soit le type de prestations
wILLICOTRAVEL– excursion, circuit, voyage à la carte... – une
www.illicotravel.coméquipe de guides professionnels expérimentés
Illicotravel permet de trouver le meilleur prix parlant 6 langues, dont le français, est présente
pour organiser vos voyages autour du monde. au côté des visiteurs pendant toute la durée
Vous y comparerez les billets d’avion, hôtels, du séjour. Chauffeurs qualifiés, circuits bien
locations de voitures et séjours. Ce site très rodés, prise en charge assurée de l’arrivée au
simple offre des fonctionnalités très utiles départ... inutile de préciser qu’on ne fait pas
comme le baromètre des prix pour connaître dans l’imprévu et que le sérieux des prestations
les meilleurs prix sur les vols à plus ou moins vaut à Transcontinents d’être, depuis plus de
8 jours. Le site propose également des filtres 50 ans, l’un des meilleurs prestataires de l’île.
permettant de trouver facilement le produit qui
répond à tous vos souhaits (escales, aéroport Sites comparateurs et enchères de départ, circuit, voyagiste…).
Plusieurs sites permettent de comparer les offres
wJETCOSTde voyages (packages, vols secs, etc.) et d’avoir
www.jetcost.comainsi un panel des possibilités et donc des prix.
contact@jetcost.comIls renvoient ensuite l’internaute directement
Jetcost compare les prix des billets d’avion et sur le site où est proposée l’offre sélectionnée.
trouve le vol le moins cher parmi les offres et les
wEASYVOYAGE promotions des compagnies aériennes régulières
& 08 99 19 98 79 et low cost. Le site est également un
comparawww.easyvoyage.com teur d’hébergements, de loueurs d’automobiles
Le concept d’Easyvoyage.com peut se résumer en et de séjours, circuits et croisières.
trois mots : s’informer, comparer et réserver. Des
infos pratiques sur quelque 255 destinations en wLILIGO
www.liligo.comligne (saisonnalité, visa, agenda...) vous permettent
de penser plus efficacement votre voyage. Liligo interroge agences de voyage, compagnies
aériennes (régulières et low cost), trains (TGV, Après avoir choisi votre destination de départ selon
votre profil (famille, budget...), Easyvoyage.com Eurostar…), loueurs de voiture mais aussi
vous offre la possibilité d’interroger plusieurs sites 250 000 hôtels à travers le monde pour vous
à la fois concernant les vols, les séjours ou les proposer les offres les plus intéressantes du
circuits. Enfin grâce à ce méta-moteur performant, moment. Les prix sont donnés TTC et incluent
vous pouvez réserver directement sur plusieurs donc les frais de dossier, d’agence…
Partir seul
La Réunion Roland-Garros, en Boeing 777 (vol En avion
de nuit). Comptez entre 10h et 11h de vol. Air
Le prix moyen d’un vol aller-retour Paris- Austral dessert aussi les îles de l’océan Indien
Antananarivo varie entre 700 E (basse saison
au départ de La Réunion : Mayotte, Maurice,
avec une ou deux escales) et 1 500 E (direct en
Madagascar (Tananarive, Tamatave, Nosy-Be,
haute saison). A noter que la variation de prix
Majunga), les Comores, les Seychelles, l’Afrique
dépend aussi de la compagnie empruntée mais,
du Sud, la Thaïlande (via Madras) et Rodrigues
surtout, du délai de réservation. Pour obtenir
(au départ de Saint-Pierre en vols saisonniers)
des tarifs intéressants, il est indispensable de
depuis le 8 mai 2015. Des départs de 19 villes
vous y prendre très en avance. Pensez à acheter
de province sont également proposés par la
vos billets six mois avant le départ !
compagnie grâce à son partenariat SNCF-TGV
Air, qui offre l’avantage d’un service unique et Principales compagnies
exclusif : départ et arrivée des trains dans le desservant la destination
même terminal qu’Air Austral CDG2.
wAIR AUSTRAL Vol de Paris, Marseille ou des Seychelles vers
& 0 825 013 012 La Réunion, de Marseille vers les Comores, de
www.air-austral.com Mayotte vers Nosy Be et Majunga, de la Réunion
Air Austral, compagnie française leader sur vers Nosy Be, Tamatave et Tananarive. Compter
l’océan Indien, propose 12 vols par semaine au 2h20 de voyage de Saint-Denis et 3h15 de
départ de Paris Roissy Charles de Gaulle vers Maurice vers Madagascar.42 ® Comment Partir ? - Partir seul
Surbooking, annulation, retard de vol :
obtenez une indemnisation !
AIR-INDEMNITE.COM
www.air-indemnite.com
contact@air-indemnite.com
Des problèmes d’avion (retard de vol, annulation ou surbooking) gâchent le séjour de
millions de vacanciers chaque année. Bonne nouvelle : selon la réglementation, les
voyageurs ont droit jusqu’à 600 € d’indemnité par passager ! Mauvaise nouvelle :
devant la complexité juridique et les lourdeurs administratives, très peu de passagers
parviennent en réalité à se faire indemniser.
w La solution? air-indemnite.com, pionnier et leader français depuis 2007, simplifiera
toutes les démarches en prenant en charge l’intégralité de la procédure. Analyse et
construction du dossier, échanges avec la compagnie, suivi de la procédure, versement
des indemnités : air-indemnite.com s’occupe de tout et obtient gain de cause dans
9 cas sur 1O. Air-indemnite.com se rémunère uniquement par une commission sur
l’indemnité reçue. Si la réclamation n’aboutit pas, rien ne sera donc déboursé !
wAIR FRANCE des divertissements à bord plus nombreux, avec
& 3654 – www.airfrance.fr notamment la mise à disposition d’écrans
indiviAir France propose plusieurs vols hebdomadaires duels tactiles et interactifs, proposant une large
et directs de Paris à Antananarivo. Le vol dure en gamme de films, de reportages, et de jeux… Et
moyenne 10h40. Par téléphone, il est possible un site Internet facilitant la recherche de tarifs, la
de réserver ou acheter un billet, et de s’informer possibilité de s'enregistrer 24 heures à l'avance,
sur l’actualité des vols en temps réel. de choisir son siège, d’éditer sa carte
d'embarquement. Ces changements interviennent sur
wAIR MADAGASCAR
la classe économique « Horizon » mais aussi en
& 0 892 701 819
« Grand Large ».
www.airmadagascar.com
agence@airmadagascar.fr Sites comparateurs
Air Madagascar assure plusieurs liaisons directes Certains sites vous aideront à trouver des billets
par semaine entre Paris et Antananarivo. Horaires d’avion au meilleur prix. Certains d’entre eux
consultables sur le site. Comme beaucoup de comparent les prix des compagnies régulières et
compagnies aériennes, Air Madagascar propose low cost. Vous trouverez des vols secs (transport
des programmes spécieux pour les clients aérien vendu seul, sans autres prestations) au
fréquents et fidèles : le programme « NAMAKO » meilleur prix.
notamment, grâce auquel vous bénéficierez de
services et avantages diversifiés (surclassement, wEASY VOLS
excédent de bagages, etc). & 08 99 19 98 79 – www.easyvols.fr
En achetant le vol international sur Air Mada- Comparaison en temps réel des prix des billets
gascar, vous profitez d’une réduction de 30 % en d’avions chez plus de 500 compagnies aériennes.
classe Affaires et 50 % en classe économique sur
wOPTION WAYle réseau intérieur. Il faut acheter simultanément
1047, route des Dolinesle billet international et domestique en ligne ou
06560 Valbonne se rendre auprès d’une agence Air Madagascar.
& +33 04 22 46 05 23
wCORSAIR www.optionway.com
& 39 17 – www.corsair.fr Option Way lance un tout nouveau concept en
Vols de/vers Antananarivo depuis Paris (un ou ligne de vente de billets d’avion. En proposant
deux vols par semaine en 2015). Vols directs de/ aux voyageurs de poser des options sur les
vers Antananarivo depuis Paris (un ou deux vols billets d’avion, elle leur permet de bénéficier des
par semaine en 2015). Le trajet dure 13 heures. fluctuations des tarifs des vols. Inaugurée en
Corsair propose à ses clients une montée en octobre 2014, cette jeune agence traque jour et
gamme offrant des cabines plus spacieuses et plus nuit la tendance et surtout la baisse des prix afin
confortables, de nouveaux sièges ergonomiques, de d’offrir le plus avantageux à ses utilisateurs.INVITATION AU VOYAGE
Séjourner - Comment Partir ? √ 43
wSKYSCANNER taxes, les frais d’aéroport, un plein d’essence
www.skyscanner.fr et les conducteurs supplémentaires. Alamo
Ce moteur de recherche permet de comparer met tout en œuvre pour une location de voiture
sans souci.les vols bon marché, mais aussi les hôtels et
locations de voiture dans le monde entier. Très
wTRAVELERCARpopulaire auprès des internautes, il dispose
e7, rue du Docteur Germain Sée (16 )
de sérieux atouts : une très grande rapidité,
Paris & 01 73 79 27 21
l’affichage en un clic de la durée du vol et des
www.travelercar.com
liaisons directes (ou non), la possibilité de
contact@travelercar.com
comparer les prix sur un mois… Le site propose
Service disponible aux aéroports de Roissy-CDG,
également de recevoir par mail une alerte en
Orly, Beauvais et Lyon St-Exupéry.
cas de changement de prix. Utile et pratique !
Agir en éco-responsable tout en mutualisant
l’usage des véhicules durant les vacances, c’est
Location de voitures le principe de cette plateforme d’économie du
partage, qui s’occupe de tout (prise en charge
wALAMO de votre voiture sur un parking de l’aéroport
& 08 05 54 25 10 de départ, mise en ligne, gestion et location de
www.alamo.fr celle-ci à un particulier, assurance et remise
Avec plus de 40 ans d’expérience, Alamo possède du véhicule à l’aéroport le jour de votre retour,
actuellement plus d’1 million de véhicules au etc.). S’il n’est pas loué, ce service vous permet
service de 15 millions de voyageurs chaque de vous rendre à l’aéroport et d’en repartir sans
année, répartis dans 1 248 agences implan- passer par la case transports en commun ou
tées dans 43 pays. Des tarifs spécifiques sont taxi, sans payer le parking pour la période
proposés, comme Alamo Gold aux États-Unis et de votre déplacement ! Location de voiture
au Canada, le forfait de location de voiture tout également, à des tarifs souvent avantageux
compris incluant le GPS, les assurances, les par rapport aux loueurs habituels.
Séjourner
Dans la plupart des cas, les tarifs d’héberge-Se loger
ment mentionnés dans le guide n’incluent
pas la vignette touristique ni la taxe d’héber-Hôtels
gement (sauf avis contraire). La vignette varie
On peut se loger sur la Grande Ile dans des
selon la qualité de l’établissement : par nuit et conditions extrêmement variées, depuis les
par personne, comptez de 1 000 Ar pour un
hôtels de luxe (de 80 à 500 E la nuit pour deux
hôtel non classé ou 1-ravinala, 1 500 Ar pour environ) jusqu’aux logements les plus modestes
un 2-ravinala, 5 000 Ar pour un 3- ou 4-étoiles, (moins de 4 E par personne, pour les plus
er8 000 Ar pour un 5-étoiles (tarifs depuis le 1 rudimentaires).En moyenne, un hébergement
janvier 2009).dans un hôtel confortable, sûr, propre et avec
N’espérez pas forcément grand-chose de cette
sanitaires privés (eau chaude) voire
climatisaclassification par étoile.tion, revient entre 15 et 60 E la nuit pour deux,
w w Un petit aparté : les prix vous sembleront petit déjeuner parfois compris.
A noter que sous le nom d’hôtel, en-dehors bien chers à Madagascar. Certains voyageurs
s’offusquent que « l’aventure se paie ici au des grandes villes, se cache bien souvent un
ensemble de bungalows plus ou moins rustiques prix fort » et que les envolées en euros ne
et confortables. Le cadre est souvent enchan- correspondent pas du tout à un service de
teur, souvent au bord de l’eau aussi, ou au qualité. Hélas, ils ont raison, ce qui n’était
milieu d’une exubérante végétation tropicale. pas vrai par le passé. Chacun cherche son
Madagascar est un pays assez cher si l’on intérêt, ou peu s’en faut. Mais le fait est que
veut voyager dans de « bonnes » conditions les coûts d’installation, de construction et de
(standards occidentaux). Pour apprécier l’île manutention sont particulièrement élevés ; il en
dans toute sa beauté, il convient donc, ou d’avoir est de même pour le prix de l’électricité, par
une certaine somme à dépenser, ou beaucoup exemple. Mais quand on sait que le personnel
de temps devant soi : dans ce cas, il est possible n’est payé guère plus de 40 E par mois dans
de dépenser quelques euros par semaine, en la plupart des cas, comment plaider la cause
allant de brousse en brousse ! des hôtels qui demandent 200 E par nuitée ? 44 ® Comment Partir ? - Séjourner
Pourtant, les professionnels répètent à l’envi au « planter de sardines » dans des endroits
que cette tarification ne permet pas toujours de magnifiques et préservés. Si vous n’avez pas de
rentrer dans leurs investissements, du fait aussi contacts personnels, les Fokontany, ou
collecd’une fréquence très irrégulière (euphémisme) ! tivités territoriales équivalentes aux mairies, se
feront un plaisir d’aider les voyageurs dans les
Chambres d’hôtes villages. Dès votre arrivée, présentez-vous au
Le concept de Chambre d’hôtes commence président du Fokontany qui vous indiquera un
à fleurir à Madagascar. Toutefois, il regroupe endroit agréable où installer votre tente.
plusieurs réalités bien différentes : la plupart de Les parcs nationaux comptent de nombreux
ces maisons d’hôtes ne sont pas déclarées offi- sites de camping. Ils ne sont pas toujours très
ciellement, il ne s’agit que d’une résidence (secon- bien entretenus, loin s’en faut, mais certains
daire) dont les chambres sont louées (assez cher sont situés dans des cadres superbes, au bord
parfois) aux voyageurs de passage. Mais il existe d’une rivière, etc. En tout cas, ils ne sont pas
aussi certaines bonnes adresses, où l’on partage chers du tout et sont recommandés pour les
le quotidien de nos hôtes (franco-malgache ou voyageurs à petits budgets.
malgache). Certains petits hôtels ressemblent C’est la façon de voyager qui offre
incontestad’ailleurs plus à des chambres d’hôtes aussi. blement le plus de liberté.
Lors de notre enquête 2015, nous avons
été agréablement surpris de constater la Séjours villageois et chez l’habitant
L’hébergement chez l’habitant et le logement toute récente création de l’Association des
Gîtes, des Maisons d’Hôtes et de Charme de villageois sont courants à Madagascar. C’est
une formule en toute sécurité. En outre, les Madagascar (AGMHCM). Présidée par Joël
autochtones se montrent partout accueillants. Randriamandranto, ancien président de l’Office
C’est une façon de rencontrer le pays profond, national de tourisme de Madagascar, elle
regrouen partageant la vie des habitants dans les pait alors 17 membres aux quatre coins de la
maisons de terre rouge des villages de l’Imerina Grande Île, partageant des principes communs
ou dans les cases de ravinala et palissandre précisément détaillés dans une charte qualité.
des côtes.Dans les villages, on prendra contact De l’accueil à la literie, en passant par les salles
avec le président du Fokontany (équivalent du de bains et les parties communes, tout est
maire), en apportant une bouteille de rhum pensé pour assurer un bon niveau de confort,
rouge, de la bière et des cigarettes, pour et des standards équivalents d’une adresse à
célébrer un fomba gasy avec les élus et les l’autre. Avant la prochaine édition du Petit Futé
zoki-olona ou naoda (les anciens) du village. Madagascar 2018-2019, le nombre de membres
Cette cérémonie constitue la meilleure approche sera sans doute tel, que l’on pourra via ce réseau
pour le visiteur car elle témoigne de sa connais-voyager en 100 % chambres d’hôtes.
sance des civilités locales et de sa volonté de Quant au concept de Table d’hôtes, devant
fraterniser.Cela fait et après avoir évoqué la l’absence de cadre précis, il signifie un peu tout
modestie et la pauvreté des maisons (qu’ils et n’importe quoi. Il faut bien faire son choix
jugent toujours insuffisantes pour accueillir si l’on veut partager le repos de nos hôtes (qui
un étranger), les élus installeront le voyageur parfois ne sont pas très disponibles, et parfois
dans le lieu qui leur paraîtra le plus adapté à un sont aux petits soins).
séjour agréable. Il convient alors de proposer
wAGMHCM une participation aux frais, qui est toujours
Lot II F 33 CC Ter A Ambatomaro très modeste.
Antananarivo² & +261 33 83 578 03
www.maisondhotes-madagascar.com Se déplaceragmhcm@gmail.com
Madagascar étant un pays en voie de dévelop-Principes, évolution et membres de l’association
pement, cette situation affecte notamment le détaillés sur le site Internet.
secteur des transports. D’une façon générale,
tout fonctionne plus ou moins : les trains (très Auberges de jeunesse
peu nombreux), les taxis-brousse, les voitures, Il n’existe pas d’auberges de jeunesse en
les bateaux et les circuits organisés partent à tant que tel à Mada. En revanche, il existe
l’heure et respectent horaires et étapes. Cela des dortoirs et des adresses qui, de par leurs
dit, le taxi-brousse comme le train peuvent infrastructures et leur ambiance, rappellent nos
tomber en panne ; l’avion quant à lui, partait plus auberges de jeunesse.
souvent en avance ou en retard qu’à l’heure en
Campings 2015 (une telle constante chez Air Madagascar,
Les campings aménagés sont plus nombreux que que d’aucuns surnomment la compagnie « Air
par le passé, et il devient possible de s’adonner peut-être » ou « Air Bad »)…INVITATION AU VOYAGE
Séjourner - Comment Partir ? √ 45
Tout voyageur habitué aux routes défoncées place, mais si vous vous rendez à l’aéroport
sait que ces désagréments, s’ils peuvent parfois au moment du départ, vous constatez que la
irriter, participent aussi au charme d’un voyage. moitié de l’appareil est vide…
Il ne sert à rien d’être masochiste, bien sûr, mais Depuis quelques années par ailleurs, de nombreux
il convient aussi de rappeler que les modes de vols sont annulés, déplacés, en retard, etc.
transport les plus rudimentaires sont aussi les Bref, il y a des impératifs qu’il faut respecter
plus utilisés par la population locale : il est peu absolument. D’abord, si vous envisagez un
probable que vous croisiez un pêcheur vezo séjour itinérant, nous vous recommandons
dans un avion d’Air Madagascar. vivement de quitter Tana au plus tôt en début
Si vous ne connaissez pas Madagascar, vous de séjour, et de vous conserver une marge
pourriez vous demander comment il est possible de trois à quatre jours dans la capitale avant
d’aller d’un endroit à un autre. La réponse est votre vol retour. Une correspondance est vite
simple : tout est possible ; ou mieux, tout est manquée à Mada, mieux vaut perdre un jour à
probable. Tana que de louper un vol à un millier d’euros !
Ensuite, confirmez et reconfirmez votre vol le
À pied plus souvent possible, ne pas hésiter surtout à
Pour savourer le parfum des ylangs-ylangs, vous renseigner le matin même d’un départ pour
contempler le couchant sur les maisons rouges savoir si l’avion décolle bien, et à quelle heure,
d’Antananarivo, admirer le ressac sur les côtes même si vous avez appelé la veille. Ne jouez pas
de l’océan ou guetter les espiègleries des au plus fin, et venez absolument à l’aéroport
makis dans la forêt… Il faut aller mora mora au moins une heure avant le décollage : il peut
(doucement, doucement) et saisir l’instant arriver qu’on vous supprime la place, et ce,
présent. Il est possible de traverser l’île du même si vous avez confirmé (déjà vu !).Pour
nord au sud ou d’est en ouest (et inverse- une série de parcours très précis, il est très
ment). Mais, plus raisonnablement, il existe recommandé de réserver à l’avance, surtout
de nombreux sentiers de randonnée, dans les pour les périodes dites « rouges » (août, octobre,
parcs naturels ou hors des parcs, qu’il est assez fin décembre en particulier). On peut aussi
facile d’emprunter. Toutefois, à moins d’aimer s’organiser sur place, à Antananarivo.
la pure aventure, il est vivement conseillé d’être
accompagné d’un guide malgache, qui pourra Bateau
vous aider à rencontrer les habitants, à connaître Le bateau (ou plus souvent : la pirogue et le boutre,
la culture et à vous sortir d’une mauvaise passe ou un cargo) est une façon des plus agréables
en cas de problème. de voguer de site en site sur les côtes. Toutefois,
la mer est souvent grosse, surtout en juillet/août
Avion sur la côte est ! Le canal des Pangalanes offre
L’avion est un moyen rapide et sûr pour aller de aussi des possibilités d’exploration entre mer et
site en site : c’est même le seul en saison des forêt, près des oiseaux et des sauriens.
pluies, pour gagner certains endroits reculés. w w Pirogues : les fleuves et les lagons se prêtent
Air Madagascar dispose d’un réseau qui couvre
aux parcours en pirogue. Seul aléa, il est difficile
la quasi-totalité des sites que vous pourriez
de faire un planning précis ; en outre, il faut
avoir envie d’aller voir, même si de nombreuses
emporter les équipements nécessaires.
petites destinations ne sont plus proposées
w w Parcours de plaisance, pirogues, détente depuis quelques années et si la tendance est à la
balnéaire : reportez-vous aux rubriques suppression de nombreux vols... Pour connaître
correspondantes dans le guide. À Mahajanga, les différentes agences d’Air Madagascar sur
Morondava ou Nosy Be notamment, il est la Grande Ile, consultez le site web : www.
possible de louer des catamarans, des voiliers, airmadagascar.com – Si vous venez d’Europe,
de partir en croisière pendant plusieurs jours d’Asie, de l’Océan Indien ou d’Afrique avec Air
vers des îles paradisiaques…Mad, vous pouvez bénéficier grâce à l’Easy Pass,
de 30 à 50 % de réduction sur les vols intérieurs.
BusLes avions, même anciens, sont entretenus (il
Il faut bien distinguer le bus urbain (taxi be) y a toutefois de plus en plus de pannes
techet le bus interurbain (le fameux taxi-brousse niques !), les pilotes conduisent très bien et le
commun à de nombreux pays d’Afrique).service est correct à bord (dans la mesure du
possible).Notre expérience nous a enseigné w w Taxi be. Très bon marché, les bus urbains
que les avions peuvent partir à n’importe quel appelés ici taxi-be (grands taxis) sont bondés !
moment et même avant l’heure prévue (c’est Ne vous y risquez que si vous aimez l’aventure
du vécu !). Parfois, on vous annonce que le ou maîtrisez déjà la vie quotidienne d’un pays
vol est plein, que vous ne pouvez pas avoir de en voie de développement.46 ® Comment Partir ? - Séjourner
Les taxis-be sont des 504 familiales de neuf voyage seul ou en couple, sinon la location de
places, qui partent plus vite et sillonnent les voiture est beaucoup plus pratique et, dans
villes ou les proches alentours. On ne peut pas certains cas, financièrement avantageuse.
les attraper au hasard au bord de la route (en À noter qu’il est possible de louer un
taxiprincipe !) : il existe des arrêts précis, que tout brousse entier ; rendez-vous à la gare routière
un chacun se fera un plaisir de vous indiquer. et négociez. Faites bien attention toutefois à
l’état du véhicule.Vous aurez peut-être envie Chaque ligne dispose d’un numéro et d’une
couleur précise… mais il arrive qu’un même d’acheter des souvenirs… Dans les différents
marchés ou les grandes surfaces de la capitale numéro (et donc une même ligne) effectue
deux trajets différents ! Plan futé : veillez bien (notamment), vous trouverez de très jolis
teeshirts représentant un taxi-brousse ou taxi-be à la couleur sur laquelle apparaît le numéro en
question : si le numéro concerne un terminus, la plein, avec passagers, bagages et volailles, une
miniature fabriquée avec des boîtes de Flytox couleur peut indiquer que le taxi-be emprunte un
autre chemin pour y parvenir. A bon entendeur ! ou de sardines !
w w Taxi-brousse. Les taxis-brousse (van Train
asiatique, 404 bâchée, 504 break, bus Tata...)
Les joies de la colonisation… S’il est sûrement un
offrent en principe une quinzaine de places et ne domaine où les choses ont changé à la faveur de
partent que lorsqu’ils sont complets : la plupart
l’ingérence française, c’est bien celui du transport
du temps, ce sont des vans Mazda. Attention : ferroviaire. En fait, il n’existait pas auparavant,
un taxi-brousse qui peut accueillir 15 personnes purement et simplement. Dès 1909, la première
en contient parfois 20… voire plus ! ligne « Tananarive-Brickaville » fut mise en
Ces moyens de transport, les moins chers qui service, avant de poursuivre peu après vers
existent à Madagascar, sont aussi la meilleure Tamatave. Ces prouesses techniques, largement
façon de visiter l’île Rouge profonde et authen- médiatisées par les colons pour justifier leur
tique. Tous les peuples de la Grande Île s’y présence et leur gouvernement, coûtèrent
retrouvent, ce qui a inspiré au chanteur Dama la néanmoins la vie à d’innombrables Malgaches,
fameuse chanson « Taxi-Brosy ».Vous voyagerez enrôlés sans autre forme de procès dans cette
au rythme des étapes en conversant avec vos entreprise « surhumaine » pour l’époque.Le train,
compagnons de route. Ce sera un lent voyage donc, est un apport colonial, et son existence
qui laissera au regard le temps de se poser et s’est (presque) arrêtée le jour où les colons sont
offrira à l’esprit le bonheur des rencontres. partis. En tout cas, les lignes ont commencé à
Hélas, les conducteurs ne sont pas tous très partir en déconfiture, si bien que pendant les
prudents, et les accidents, s’ils ne sont pas années 1990, la plupart (toutes, en réalité) ont
si nombreux, sont souvent mortels quand ils commencé à fermer.Aujourd’hui, quelques lignes
arrivent. En revanche, quand il y a un problème seulement fonctionnent pour les touristes : trois
de mécanique, on trouve toujours une solution, depuis Moramanga (vers Tamatave via Andasibe,
quelle qu’elle soit.Chaque ville a sa station de vers Ambila et vers Ambatondrazaka) ; et la plus
taxis-brousse (la gare routière, appelée parfois connue, de Fianarantsoa à Manakara (deux
parcage), vous y trouverez les horaires. Ils ne allers-retours par semaine en juin 2015, mais
partent pas toujours à l’heure (c’est le moins que des pannes fréquentes).
l’on puisse dire), mais globalement beaucoup Ce dernier train permet un voyage en lenteur à
sont dans les temps : même si vous devez qui veut savourer les paysages et les escales
attendre pas mal à la station, mieux vaut arriver de gare en gare, au rythme d’une promenade
tôt, d’abord pour réserver un siège, ensuite pour et dans l’ambiance du Transsibérien version
ne pas risquer de manquer le départ. Nous vous tropicale ! Les régions traversées sont superbes.
recommandons de réserver votre place la veille L’ambiance est conviviale, familiale, propice
ou, mieux, plusieurs jours à l’avance (un billet aux échanges.
en bonne et due forme, avec un numéro, vous
sera remis). Voiture
Les taxis-brousse démarrent donc un peu Il n’est pas si difficile de se familiariser avec le
tout au long de la journée, mais surtout tôt le réseau routier malgache. Toutefois, les artères
matin ou à la nuit tombée (voyage de nuit, pas de communication d’un pays en voie de
déveloprecommandé en raison d’une recrudescence pement ne sont pas comparables aux nationales
du nombre d’attaques ces derniers temps, et, et départementales d’Europe. Ornières et
nidspendant l’hiver austral, n’oublie pas un pull de-poule sont fréquents. L’asphalte disparaît
et un blouson, il peut faire très frais). Il est parfois sur des kilomètres.L’état des routes est
possible d’acheter 2 places, si vous voulez un aussi variable d’une année à l’autre (cyclones,
peu plus d’espace (c’est même recommandé). éboulements, etc.) ; il est donc conseillé de bien
Les taxis-brousse sont à préférer lorsque l’on se renseigner sur place. Par exemple, Morombe-INVITATION AU VOYAGE
Séjourner - Comment Partir ? √ 47
A Antoetra, pays Zafimaniry.
Morondava semble facile, alors qu’en réalité le locations avec chauffeur sont souvent moins
trajet demande deux jours en 4x4 ! Principaux chères que les locations de véhicules sans
axes routiers empruntés, notamment par les chauffeur, ce qui peut être utile vu la complexité
de la circulation urbaine et l’état de certaines lignes régulières des taxis-brousse, au départ
d’Antananarivo : pistes.Pour vous aider à faire votre choix, sachez
qu’il est possible de louer, en général, trois types w w Route nationale 1 (RN 1 – direction Ampefy
de véhicules : berline, minibus et 4x4. Les tarifs et Tsiroanomandidy). Goudronnée, en bon
des différents prestataires sont plus ou moins
état.
alignés (prix au départ de Tana) ; compter entre
w w Route nationale 2 (RN 2 – direction 30 et 65 E par jour (hors carburant). Depuis
Toamasina). Goudronnée, sinueuse par endroits, les villes de province, les prix sont parfois
en bon état jusqu’à Tamatave. supérieurs.
Les différents prestataires sont cités à Tana et w w Route nationale 3 (RN 3 – direction
dans certaines villes de province quand nous Anjozorobe). Route goudronnée correcte.
avons pu en indiquer. Sachez que la plupart des Impraticable après Anjozorobe.
agences de voyages ou des tour-opérateurs w w Route nationale 4 (RN 4 – direction
peuvent louer des véhicules avec
chauffeurMahajanga, Antsiranana). Très bon état
guide, vous laissant libre de choisir vos
destijusqu’à Ambanja, pas mal de nids-de-poule nations et votre parcours. Les prestataires
après.
mentionnés dans ce guide ont tous été testés
w w Route nationale 7 (RN 7 – direction ou alors leur réputation est bien établie, ou
Antsirabe, Toliara). Goudronnée tout au long, encore des lecteurs les ont particulièrement
très fréquentée jusqu’à Fianarantsoa (prenez recommandés. Cela ne veut pas dire qu’il n’y
garde en circulant). Se détériore par endroits aura pas de problèmes (vu l’état des routes,
ces derniers temps (complètement cabossée essayez de ne pas ronchonner si la voiture
aux abords de Fianarantsoa). tombe en panne), mais que ces problèmes
trouveront forcément une solution et que vous
Location de voitures n’en sortirez pas « perdant », si tant est que
Louer une automobile est une solution pour l’on puisse perdre au jeu du hasard. À noter
découvrir l’Imerina. En outre, une formule de aussi : les chauffeurs-guides peuvent vous
voyage à la carte vous permettra de procéder aider et vous apprendre beaucoup de choses
à des haltes dans tout le pays. Cela dépend de sur la culture malgache. Voyez-les en amis
votre inspiration et de votre budget. Le prix des plutôt qu’en chauffeurs.
locations d’automobiles est pratiquement aussi Essayez au maximum de trouver un hôtel qui
élevé à Madagascar qu’en Europe. On trouve accueille les chauffeurs gracieusement, ils en
de tout, de la 4 L aux Toyota 4x4. Toutefois, les ont bien besoin !
© JEAN-PIERRE MELLAERT _ TINTIN48 ® Comment Partir ? - Séjourner
course en ville dans chaque endroit où ce mode Taxi
de transport existe.C’est le transport urbain par excellence, surtout
A noter que deux nouveaux moyens de transport à Tana et dans les grandes villes. A Madagascar,
se sont développés ces dernières années : le vous rencontrerez des chauffeurs de taxi
cyclo-pousse et le tuk-tuk (tricycle à moteur). diplômés de chimie ou de sciences économiques,
Celui-ci est d’ailleurs en passe de supplanter chômage oblige ! Il n’y a pas de compteur, mais
le pousse-pousse (notamment dans le nord), les prix sont fixes (en fonction de la distance, de
comme à Mahajanga où ce dernier a pratique-la densité de la circulation). À de rares
excepment disparu !tions près, les chauffeurs de taxi pratiquent le
Au fait, savez-vous d’où vient le nom « pousse-même barème. Le plus simple est de demander
pousse » ? Quand ces premiers engins sont (et, si besoin, de négocier) le prix en montant
arrivés à Tana, il était bien difficile de transporter à bord. Certains, évidemment, ont de plus en
les passagers (colons ou Malgaches fortunés, plus tendance à annoncer un tarif « vazaha »,
boutiquiers chinois et indo-pakistanais) dans les mais nous avons déjà vu bien pire dans d’autres
difficiles montées de la ville ! Il y avait donc un pays. Les véhicules les plus courants sont des
tireur et un pousseur, et le tireur s’improvisait 4L ou des 2CV, car ils consomment moins ; le
souvent pousseur. Le nabab, bien assis, braillait
prix à la pompe étant ce qu’il est (i.e. très élevé,
alors : « pousse ! pousse ! » au malheureux qui 2 950 Ar le litre d’essence en juin 2015), il n’est
n’en pouvait mais. Et le terme est resté !pas rare que les chauffeurs coupent le moteur
w w Vélo. Il est possible de louer des vélos un dans les embouteillages ou en descente, mettent
le strict nécessaire dans le réservoir (au risque peu partout, dans tous les principaux sites
touristiques du moins. Ne vous engagez pas sans d’une panne malencontreuse…).
l’avoir essayé… A Antananarivo, faire du vélo
Deux-roues relève vraiment du sport, du fait des
encombrements, des dénivelés et de la pollution urbaine !w w Moto/quad. On peut louer des motos ou
des quads dans toutes les grandes villes et les Auto-stopprincipaux sites touristiques. Autour de Tana,
Les Malgaches pratiquent peu l’auto-stop, sauf
l’intérêt se justifie pour des escapades dans les
lorsque leur taxi-brousse ou leur voiture tombe
très belles collines de l’Imerina. En province, des
en panne. Dans ce cas-là, tous les passagers
parcours très agréables en trial/raids ou des
font du stop. Les véhicules qui passent s’arrêtent
sorties à la journée sont possibles : notamment
pour charger les voyageurs jusqu’à ce qu’il ne
sur les pistes du sud-ouest et sud-est, le long
reste plus que le chauffeur du véhicule et son
du canal des Pangalanes, au nord de Tamatave,
assistant sur la route.
dans la région de Diego...
Par ailleurs, l’auto-stop marche bien pour un
Attention : respectez les enfants, les villageois
étranger. Les conducteurs s’arrêtent beaucoup
et la nature… Ne traversez pas les villages en
plus qu’en Europe pour accueillir un randonneur.
trombe, ralentissez lorsque vous croisez une
Aussitôt à bord, il convient de proposer de
charrette ou un pasteur accompagné de ses
participer financièrement aux frais d’essence ;
zébus. L’image des motards (et des étrangers)
ce n’est pas ruineux et c’est la moindre des
n’en sera que plus appréciée !
choses. Il peut aussi arriver que les gens les plus
w w Pousse-pousse. Les premiers pousse-pousse aisés ne vous demandent rien.Contrairement à
sont arrivés avec les travailleurs chinois venus une idée reçue (et tous les auto-stoppeurs du
construire les chemins de fer de Madagascar, au monde entier le savent bien), il n’est pas plus
début du siècle. À Toliara, Antsirabe, Toamasina, dur, proportionnellement, d’être pris sur une
Manakara et dans de nombreux autres sites, ils route secondaire : c’est juste qu’il y a moins de
tiennent lieu de taxis. Le tarif est généralement véhicules.Par ailleurs, les conducteurs auront
fixe, mais il est vrai qu’une nouvelle tendance, tendance à davantage s’arrêter en songeant
parfois agressive (à Antsirabe, Tamatave ou à qu’il y a peu de transport en commun. En outre,
Tuléar notamment), vise à rechercher le vazaha rencontrer un étranger dans la brousse est pour
à tout prix ; ce comportement pourra sembler beaucoup de Malgaches une aventure
formiimportun à certains d’entre vous, mais la plupart dable. Ceci étant dit, il y a fort peu de circulation
du temps, ce n’est pas méchant (un peu pénible sur les routes de la Grande Ile, à part, peut-être,
à Antsirabe toutefois). dans les environs de Tana, jusqu’à Antsirabe
Ceci dit, ne négociez pas pour le principe, car les et Fianarantsoa plus au sud. Les aventuriers
prix sont très bas et les conducteurs doivent faire peu avares de leur temps trouveront toujours
vivre leur famille. Certains « pousse » sont aussi un véhicule quelconque (genre VRNI : véhicule
d’excellents guides, ils connaissent parfaitement roulant non identifié) pour les emmener un peu
leur ville. Nous indiquons les prix moyens d’une plus loin… où ? Peu importe !
Découverte
Lémuriens dans la réserLégende ve
de Nahampoana.© COPYRIGHT
© ARNAUD BONNEFOYMadagascar
en 20 mots-clés
Baleines Colonisation
Une attraction magique et envoûtante : les On sait que Madagascar fut colonisée par les
baleines à bosse sillonnent les côtes malgaches Français pendant presque 70 ans. Dans les
de juillet à octobre environ. Sainte-Marie est années 1970, une « malgachisation » de la
aujourd’hui la destination la plus prisée pour société a été opérée. Ce retour à soi ne s’est pas
observer ces paisibles cétacés, mais il faut réalisé sans problèmes, et les gouvernements
savoir qu’il est possible de les admirer presque des années 1980, puis des années 1990 ont
partout : à Tuléar, Fort Dauphin, Nosy Be, dû faire marche arrière et ouvrir de nouveau
Maroantsetra, Sambava… leur pays, d’abord aux influences françaises,
chinoises et indo-pakistanaises, mais aussi
nord-américaines. Il serait regrettable de penser Baobab
que Madagascar est un pays libre et indépendant.
Symbole emblématique de la brousse africaine,
C’est en partie vrai sur le papier, mais dans le
le baobab est un arbre qui ne sert pas à
grandquotidien brut des Malgaches, on s’aperçoit
chose pour construire des maisons ou
constiqu’un néocolonialisme pervers s’infiltre dans
tuer du charbon de bois : c’est pour cette
toutes les couches de la société. Le monde du
raison qu’il n’a pas été soumis à une
déforestourisme n’est pas épargné, et certains voyageurs
tation intensive. Tant mieux ! Superbe, altier
peuvent s’effrayer de tel commentaire, telle
et délicieusement exotique, il séduira tous
attitude, telle « philosophie »… Tout le Sud doit
les voyageurs, notamment dans la région de
affronter aujourd’hui un nouveau redéploiement
Morondava. Et Madagascar peut se targuer
des politiques financières et commerciales du
d’un fameux record : on compte pas moins
Nord. Essayons d’en être conscients.
de six espèces endémiques à la Grande Île,
contre une seule pour tout le continent africain
Déforestationet une autre en Australie (soit huit espèces
au monde) ! Un véritable drame écologique, social et culturel.
La forêt malgache aura disparu dans quelques
années si rien n’est fait pour endiguer la coupe
massive pour le chauffage, la cuisine, la culture
agricole… Madagascar pourrait devenir un
désert pour la paix des zébus. Plusieurs ONG
(nationales ou internationales) tentent de politiser
le débat, de le rendre public, et de
responsabiliser les vrais coupables (ceux qui empêchent
le développement durable d’une société, par
exemple), mais le combat est souvent difficile,
le chemin ardu et les perspectives peu
encourageantes. Des projets ambitieux et réussis ravivent
l’espoir dans certaines zones définies, mais qui
a connu la Grande-Terre il y a 20 ans ne peut
que s’épouvanter de l’évolution des choses au
pays du palissandre : pas moins de 11 millions
d’hectares de forêts auraient disparu depuis…
Dieu
L’esprit religieux des Malgaches n’est pas facile
à aborder pour un esprit cartésien, qu’il soit
athée ou chrétien. On ne sait finalement pas
vraiment s’ils sont monothéistes ou polythéistes,
au sens où nous l’entendons. Toujours est-il que
les peuples de la Grande Île croient en un Dieu
tout-puissant, créateur du monde, qui porte le
Allée de baobabs à Morondava.
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTINDÉCOUVERTE
maDagasCar en 20 mots-CLés √ 51
nom de Zanahary sur les côtes, Andrianahary
(Seigneur créateur) ou Andriamanitra (Seigneur
parfumé) à l’intérieur. Mais le Divin semble tout
à fait immatériel, et finalement peu concerné par
les affaires des hommes. Dans la hiérarchie du
sacré, bien des intermédiaires occupent l’espace
spirituel entre Lui et nous autres homoncules :
Vazimba, êtres légendaires, anciens rois,
ancêtres, génies (razana)… C’est à eux que
la plupart des prières s’adressent. Autrefois,
on disait : « Quand un individu meurt, il part
pour être Dieu. »
Fady
Tout ce qui est tabou, sacré ou illégal. Ce qu’on
ne peut faire, ce qu’on ne peut dire, ce qu’on
ne peut manger. On ne plaisante pas avec ces
codes rigoureux qui règlent la vie sociale, tant
matérielle que spirituelle, de chaque village
ou de chaque communauté : y contrevenir
peut déclencher une ire populaire. Les fady
étaient autrefois innombrables, et aujourd’hui,
s’il en persiste un certain nombre, beaucoup Palmarium d’Ankanin’Ny Nofy, paradis des lémuriens.
commencent à s’en accommoder : même les
guides touristiques, qui y puisent des raisons Métissage
de ne pas aller à tel endroit ou de ne pas visiter
C’est dans les métissages qu’on fait les plus beaux tel coin parce qu’ils sont fatigués !
bébés, dit-on… Et Madagascar en est un exemple
frappant : sourires asiatiques, yeux cannelle,
Lémuriens nez africain, sensualité indigène, port européen,
Faut-il encore les présenter ? Ces drôles de élégance indienne… Les Malgaches présentent
cousins sont presque endémiques à la Grande une étonnante singularité, née d’une pluralité
Île. C’est le symbole, l’emblème, l’armoirie du d’origines. Pays baroque et bariolé, qui évoque
« royaume naturel » malgache. Facétieux ou les cinq continents en un seul pays. L’île rouge
indifférents, brailleurs ou sournois, ils n’arrê- porte mal son nom : car il est bien fou celui qui
teront pas de vous étonner. Qu’ils soient tout a voulu circonscrire autant de couleurs nuancées
petits comme le microcèbe, ou bien en chair dans un seul adjectif, forcément réducteur. Les
comme l’indri, de toute façon vous ne pourrez photographes s’en donnent à cœur joie.
pas les manquer – et puis, avouons-le, c’est
aussi un peu la raison d’un voyage ici, non ? Mora Mora
Tranquille ! Cool ! Pole Pole (en swahili) ! Zen ! On
Marchés pourrait traduire à l’infini cette expression idoine,
Les marchés de Madagascar sont hauts en très caractéristique du caractère malgache,
couleur et regorgent de vie. Ils se tiennent au notamment sur les côtes (la chaleur
engourditcœur des villes et regroupent les marchands elle les esprits ?). Inutile de se presser, il y a
des villages alentour. Ils ont lieu tous les jours, bien le temps, et s’il n’y a plus d’argent, ce n’est
généralement le matin, avant que la chaleur ne pas grave, on trouvera toujours un moyen de
devienne insupportable. Dans les plus grandes s’arranger. Pas la peine de stresser, vous vous
villes de l’île, le jour de marché est soit le heurterez à une brume d’incompréhension. Ici,
mardi, soit le jeudi. On y trouve des produits de on avance à la vitesse du pas humain, et l’on
base, pommes de terre, légumes, fruits, mais ne connaît pas encore le RER… Quant aux
aussi viandes, poissons, et volailles encore bolides de course sur routes, celles-ci sont si
vivantes ainsi que des épices (cannelle, vanille, peu accommodantes qu’il est bien difficile de
safran…). L’économie malgache étant encore dépasser les limitations de vitesse ! En toutes
une économie de subsistance, les marchés ne choses, et en toute occasion, avec n’importe
sont pas organisés par métier ou par thème. qui, gardez votre sang-froid sans manifester
Chacun y vend sa petite production et est prêt outre mesure votre impatience : la précipitation
à négocier avec le client. n’arrange rien au pays des paisibles orchidées.
© ARNAUD BONNEFOY52 ® maDagasCar en 20 mots-CLés
Partie de football sur la plage de Vatomandry.
O.N.G Pierres précieuses
De très nombreuses organisations non gouverne- Le sol malgache fascine les géologues… et les
mentales, étrangères pour la plupart mais dans amoureux des minéraux et pierres précieuses.
lesquelles les Malgaches sont très présents, L’engouement pour le saphir, par exemple
essaient d’endiguer les fléaux de la malnutrition, (favorisé par un marché asiatique, et notamment
de la famine, des problèmes de l’alphabétisation, indien, très important), explique l’essor brutal et
de la déforestation… Accablé par tous les maux, démesuré de « villes champignons » au milieu
le pays panse douloureusement ses plaies. Afin du désert, comme Ilakaka au sud de Ranohira
d’avoir un début d’information sur les organismes sur la RN7. Véritable cœur de la production de
en question, et de partir éventuellement en saphir, cette localité de type western n’existait
mission humanitaire, connectez-vous au site : pas il y a vingt ans. Quand on s’y promène
www.ong-madagascar.org (beaucoup de touristes préfèrent fuir cette
ambiance délétère), on a l’impression de hanter
un film de Sergio Leone. Mais le saphir n’est Photo
pas tout : Mada est riche en émeraude, rubis,
Les amateurs de belles photographies trouveront grenat, algue marine, tourmaline, améthyste,
une source inépuisable de joie numérique ou
citrine, alexandrite… et même en diamants
argentique dans les couleurs, les nuances,
verts, comme on le sait depuis peu.
les paysages et les sujets malgaches. Jeunes
enfants qui éclatent de rire, teintes rouges sur
Plagesfond vert et bleu, lumière rasante et émouvante
des fins d’après-midi, tout concourt à faire de Elles sont superbes, mais, curieusement, les
superbes clichés. Peu de gens se soucient plus connues ne sont pas forcément les plus
d’être pris en photo ici, au contraire, la majorité belles. Ifaty, Anakao, Nosy Be… tout cela est
accourt pour poser, et la curiosité à l’égard de apaisant, convenons-en : mais pour trouver de
ces engins d’un autre âge n’a pas de limites. véritables plages de rêve, sauvages ou
tropiIl est encore assez rare qu’on vous demande cales, il faut gagner la péninsule du Masoala,
de l’argent pour être pris dans la petite boîte, la côte nord-est entre Majunga et Nosy Be,
c’est donc une raison supplémentaire pour ne les îlots au large de Maintirano, la côte nord
pas abuser et éviter à tout prix les comporte- de Tuléar (Ankasy, Salary, Ambatomilo) ou
ments scandaleux de certains touristes, qui encore un petit village comme Mahambo,
fusillent un village entier depuis la fenêtre de au nord de Tamatave, pourquoi pas… Il y
leur 4X4 climatisé, sans même sortir le petit en a pour tous les goûts, et vous êtes sûrs
doigt dehors. Les gens ne sont pas des objets, de ne pas marcher sur votre voisin ! Vous
les villages ne sont pas des zoos – et, jusqu’à constaterez pourtant rapidement que les
preuve du contraire, nous ne sommes pas encore Malgaches ne sont pas des fanatiques de la
(totalement) des machines. baignade.
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTINFaire / Ne pas faire
53
Les Malgaches sont de nature hospitalière, mais w w Une attitude à éviter : montrer quelqu’un
ce n’est pas une raison pour leur imposer une du doigt. C’est mal poli, disaient nos
grandsphilosophie étrangère. Mieux vaut ne pas venir mères. Ici aussi. Pour désigner quelque chose
y chercher ce qu’on aurait envie d’y trouver. Ici avec la main, les Malgaches sortent le majeur
comme partout ailleurs, il convient de respecter recroquevillé de leur poing fermé, en le faisant
certaines règles sans lesquelles vous risquez légèrement ressortir par rapport aux autres
de passer de mauvais moments. En dehors des doigts. Sinon, on ne saurait décrire Madagascar
grandes villes, l’attitude mora mora (tranquille !) sans évoquer les fady, interdits ou tabous, qui
est élevée à un art de vivre. Ne montrez pas de concernent tout ce qui est sacré ou illégal. Ces
signe d’impatience, cela ne réglera rien. D’une règles strictes doivent être respectées
absolumanière générale, d’ailleurs, dans toutes les ment. Non seulement il serait mal vu de passer
« brousses » du monde, les choses ne s’amé- outre, mais vous risquez en outre d’encourir le
liorent pas en poussant une gueulante, ni en courroux populaire… au mieux !
gémissant. Tous ceux qui ont l’expérience des w w Voici quelques exemples de fady (parmi les
déserts ou des jungles tropicales le savent plus « pittoresques » selon notre mentalité
bien. Le temps ne compte pas de la même logique), afin de mieux en saisir la portée : on
façon, et les montres ne veulent alors pas dire ne doit pas rendre visite à ses parents dans la
grand-chose. semaine qui suit le mariage (sinon, instabilité
w w Soyez poli (évidemment), et n’hésitez assurée), ni pleurer après un avortement sinon
pas à aller au-devant des gens. Pour votre il ne sera plus possible d’enfanter. La femme
information, on ne salue pas de la même façon enceinte ne doit pas boire de l’eau de puits à midi
à Tana qu’à Fort Dauphin. Voici brièvement sinon elle accouchera avant terme ! En même
quelques variantes de salutations selon le lieu temps, elle ne doit pas manger avec la cuiller
où vous vous trouvez : sur les Hautes Terres à pot, sinon son chérubin aura la bouche trop
centrales, on dit « Manao ahoana » (prononcer large. On ne doit pas nourrir un nourrisson avec
plus ou moins mana ona) ; en pays Sakalava, des œufs, tant qu’il ne parle pas, sinon il sera
« Salama » ; à Nosy Be, « M’Bola Tsara » ; dans le muet. Si l’on coupe les cheveux à un malade,
Sud, « Akory Anareo » ; à l’Est, « Akory Lahaly » ; il vivra moins longtemps. Il vaut mieux ne pas
et sur les Hautes Terres du sud, en pays Betsileo construire une maison quand la lune est à son
« Tsara Madyna »… Pas facile, certes ! déclin, sous peine de ne jamais être riche…
Architecture traditionnelle à Tana.
© ARNAUD BONNEFOY54 ® maDagasCar en 20 mots-CLés
du riz. Caractéristique réductrice, bien sûr, mais Présidents
il n’empêche : c’est le pays au monde où les
Madagascar a la particularité d’avoir quelques
habitants ingèrent le plus de riz par année (entre
soucis à choisir ses présidents : en 1996 entre 130 et 150 kg par habitant). 325 000 tonnes
Ratsiraka et Zafy (déclaré… incompétent peu
ont été importées en 2015, mais les autorités
de temps auparavant, et pour cette même raison misent sur une auto-suffisance en 2018 avec
démissionnaire !), en 2002 entre Ratsiraka et
une production de 12 millions de tonnes !
Ravalomanana, en 2009 entre Ravalomanana et
Raojelina, et en 2013... avec plus de 40 candidats
Sexeà la clé pour des élections sans cesse
repoussées ! Entre la peste ou le choléra… Madagascar Si certains fantasment là-bas sur un Occident
virevolte de crise en crise ! opulent, d’autres spéculent chez nous sur des
Tropiques lascifs et libertins. Il y a fort à parier
que les relations entre les étrangers (d’un certain Rhum arrangé
âge parfois, voire d’un âge certain) et les jeunes
À ne pas confondre avec le punch (tout aussi demoiselles affriolantes vont en faire jaser plus
bon, d’ailleurs) ! En effet, si ce dernier se
d’un. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, peu
consomme aussitôt préparé (c’est un mélange importe, en fait : ce qui compte, c’est l’avenir
sucré de plusieurs fruits la plupart du temps),
de cette nation vouée à marchander ses plaisirs
le rhum arrangé se laisse macérer pendant pour essayer de subsister et de profiter, un peu,
plusieurs mois (au moins trois à six en général).
des choses de la vie. Tentations néocolonialistes
Cette boisson plus forte qu’il n’y paraît, a été d’imposer une nouvelle forme de dépendance.
importée de la Réunion. Aujourd’hui, on en trouve
Une plaisanterie un peu équivoque rappelle : « A
dans tous les bons bars locaux, aux litchis, au Madagascar, il n’y a que le bois qui travaille, que
gingembre (pour des nuits câlines, paraît-il), à le miroir qui réfléchit, que l’infirmier qui pa(e)
l’ananas, au combava, aux carottes, à banane, nse, et que la forêt qui est encore vierge. ». Sans
à la goyave… Il y en a pour tous les goûts. À commentaires…
consommer avec modération, bien sûr.
TrainRiz
La ligne qui relie Fianarantsoa à la paisible et
En général, il faut se méfier des généralités. alanguie Manakara, sur la côte est de l’océan
Mais certaines ont la vie dure : les Brésiliens Indien, est un parcours superbe et enivrant,
jouent au football, les Portugais construisent qui fait aussi prendre conscience des dangers
des églises, les Français mangent du fromage, extrêmes de la déforestation. Une autre ligne
les Allemands aiment les bretzels… Partant de régulière est celle qui mène de Moramanga à
là, on pourrait dire que les Malgaches mangent Tamatave (via Andasibe et son parc national).
Pour le reste, les lignes de Tana à Antsirabe ou
de Tana à Tamatave ne sont utilisées qu’une
à trois ou quatre fois par mois : on emprunte
alors une antique Micheline, véritable œuvre
d’art ambulante ! Pensez à réserver au plus tôt.
Vol
Les Malgaches ne sont pas tout à fait des bandits
de grand chemin… mais, dans le Sud ou dans
l’Ouest (et encore aujourd’hui), ils aiment bien
voler des zébus ! Un tel acte est un exploit, une
marque de courage et d’audace (pour les femmes
surtout, qui raffolent de ces prouesses). Ainsi,
la donzelle aimera par-dessus tout que son
prétendant lui offre une calebasse de graisse
pour lustrer sa coiffure : mais si cette graisse
provient d’un bœuf volé, alors le mariage est
assuré ! Decary rapporte la formule
réjouissante d’un indigène d’Antanimora, alors que
les premiers avions survolaient l’Androy : « Les
Blancs vont maintenant dans le ciel et voient ce
qui se passe sur terre : nous ne pourrons plus
voler de bœufs ! ».
Dans les rizières malgaches.
© GAIL JOHNSON - SHUTTERSTOCK.COMDÉCOUVERTE
Survol de Madagascar
Un cliché hérité de la période coloniale persiste : D’abord, il n’y a pas que des plateaux, mais
la plupart des textes écrits par les Européens (et aussi des pics, des collines, des sommets ;
surtout les Français) sur Madagascar distinguent ce sont des Hautes Terres (les géographes
géographiquement les « hauts plateaux » et américains emploient le terme de Highlands).
les « côtes », et divisent la population entre Quant aux côtes, leur diversité n’est pas moins
« habitants des hauts plateaux » et « habitants remarquable, entre les côtes couvertes de
des côtes ». Les géographes et historiens forêts, celles où commencent le désert, et les
malgaches (mais aussi américains, allemands, deltas fertiles qui s’achèvent dans l’océan.
japonais et français) contestent cette division Quant aux habitants, nous y reviendrons plus
sommaire et réductrice. loin…
Géographie
Selon la théorie de la « dérive des continents », D’un point de vue géologique, Madagascar est
les grandes mutations géologiques de l’ère surtout constituée d’un socle de roches cristallines
secondaire (période du Crétacé) auraient dont certaines ont plus de deux milliards d’années.
fragmenté un très grand continent, le Gondwana, Ces roches affleurent régulièrement à la surface de
dont il demeurerait aujourd’hui l’Amérique cette grande « cordillère malgache », qui s’étend
du Sud, l’Afrique, l’Inde, l’Antarctique… et du sud au nord et atteint 2 886 m d’altitude au
Madagascar qui, plus qu’une île, est presque Tsaratanana. Il n’est guère étonnant que l’île soit
un continent entouré d’un chapelet d’archipels : une terre précieuse dont les sols regorgent
d’imComores, Seychelles, Mayotte, la Réunion, et menses réserves minérales : mica, titane, chrome,
île Maurice. graphite, grenat, onyx, quartz, rubis, émeraude…
1 - Diana
12 - Sava
23 - Itasy
4 - Analamanga
5 - Vakinankaratra 7
6 - Bongolava
87 - Sofia
138 - Boeny
9
9 - Betsiboka 10
1110 - Melaky
411 - Alaotra-Mangoro 6 12
12 - Atsinanana 3
13 - Analanjirofo
514 - Amoron'i Mania
1915 - Haute Matsiatra 14
16 - Vatovavy-Fitovinany
17 - Atsimo-Atsinanana 15 16
18 - Ihorombe
1819 - Menabe
20 - Atsimoi-Andrefana
21 - Androy 1720
22 - Anosy
22
21
Les régions administratives56 ® surVoL De maDagasCar
Aujourd’hui, plus aucun volcan n’est en activité Entre mer et forêt, c’est un repaire d’oiseaux
sur « l’île Rouge » ; néanmoins, les sources et de lémuriens, de sauriens et de poissons. Ce
chaudes de Ranomafana et d’innombrables canal n’est pas partout aménagé, mais pirogues
cratères témoignent de ce riche passé tellu- et bateaux légers à moteur y circulent sans
rique. Les sols sont principalement composés problème sur la plus grande partie.
de grès, d’argile, de granit et de calcaire. Mais La côte est le domaine des plantations de vanille,
une couleur domine, le rouge dans toutes ses de girofle, de café, de cacao… On peut
légivariantes, de l’ocre au vermillon, du terre de timement songer que ces cultures pourraient
Sienne au Shanghaï. Presque partout, pistes et faire la richesse de l’île si les tarifs mondiaux
collines sont recouvertes de sable, d’argile, de imposés par l’OMC (Organisation Mondiale
latérite dont toutes les gammes s’harmonisent du Commerce) étaient plus équitables. On y
avec le bleu inimitable du ciel malgache et cultive aussi les litchis. Sur la côte est, les villes
le vert des forêts tropicales où dominent les sont autant de symboles : Toamasina, premier
gracieux ravenalas, les baobabs et les banians port de Madagascar, Sambava, capitale de la
aux formes mystérieuses. vanille et des épices, Manakara, cœur du pays
D’une manière générale, l’orientation des vents Antaimoro… Au large de Fenoarivo, le repaire
et le relief spécifique de l’île divisent celle-ci en de flibustiers de l’île de Nosy Bohara s’est
deux versants bien distincts : l’Orient est exposé transformé en « paradis pour touristes ». Partout,
au vent tandis que l’Occident est sous le vent. l’océan Indien est là, tumultueux, fascinant.
w w Le Centre : Hautes Terres, pics et plateaux. w w L’Ouest : savane, mangrove et désert. De
Les Hautes Terres ne se limitent pas à des l’autre côté de l’île, de grandes terrasses et
plateaux. On y trouve des volcans éteints, des de longues plaines glissent jusqu’au canal du
pics, des collines, des vallons et des rivières. Mozambique. En face, il y a l’Afrique. Cette côte
D’Antananarivo jusqu’à Fianarantsoa, les vallées est extrêmement variée : les deltas des fleuves
sont sculptées de rizières en terrasses à l’infini s’alignent en plaines fertiles, et les vallées des
comme en Indonésie, aux Philippines, au Viêt-Nam rivières Mahajamba, Mahavavy, Maevarano
ou en Chine. Jadis boisées, ces étendues forment creusent de profonds sillons qui s’étendent jusqu’à
une vaste prairie, le bozaka. S’étendant du sud la mer. Tandis qu’au nord-ouest se déploie la
au nord, les Hautes Terres sont traversées par savane, le bush s’étend au sud-ouest. Fertile au
une longue chaîne rocheuse de 1 200 km. Leur nord, aride au sud, la côte ouest ne présente pas
altitude varie de 700 m (lac Alaotra) à 2 886 m un ensemble homogène. On contemplera ici les
(Tsaratanana), en passant par l’Ankaratra majestueux baobabs, des palmiers à l’infini, une
(2 643 m) et l’Andringita (2 658 m au pic Boby). barrière de corail aux fonds marins superbes.
Les sommets les plus hauts sont situés au nord. Près de Mahajanga, le lac Kinkony d’une surface
Cette « cordillère » prend fin dans le massif de de 10 000 ha (15 000 ha en période de crue) est
l’Isalo, au sud. Les Hautes Terres sont aussi entouré d’une forêt sèche caducifoliée ; on peut
parsemées de grandes étendues d’eau. Près y observer le fameux pygargue de Madagascar.
d’Ambatondrazaka, le lac Alaotra constitue La zone marécageuse située entre Maintirano
le cœur du « grenier à riz » du pays. Avec une et Antsalova est un havre de nidification pour
surface de 22 000 ha, c’est le plus grand de les oiseaux aquatiques de Madagascar : les
l’île ; c’était autrefois le site privilégié pour la lacs Manambolomaty, Befotaka, Soamalipo
nidification d’oiseaux aquatiques, qui ont bien ou Ankerika sont également des observatoires
disparu depuis. Le lac Mantasoa est entouré privilégiés du pygargue de Madagascar. Les
de grandes pinèdes, tandis que bananeraies villes sont autant de points de départ pour des
et rizières bordent le lac Ihotry. escapades en mer ou des explorations sur
la terre ferme : Mahajanga, qui est aussi un w w L’Est : forêts, falaises, océan Indien. À
grand port, Morondava entourée de fascinants l’est, la côte bercée par le ressac de l’océan
baobabs, Toliara qui ouvre la porte du Grand Sud.Indien abrite les vestiges de la grande forêt
qui recouvrait toute l’île (savoka). Cette forêt w w Le Sud : bush, sécheresse et océan. Le Sud
s’étendait depuis Taolagnaro, au sud, jusqu’au est la terre du bush et des grandes étendues
nord de Sambava. Des rivières traversent semi-désertiques parsemées de baobabs,
les grands espaces verts. Plus loin, c’est un d’épineux, de cactées, de steppes aux herbes
enchaînement de falaises. Il y pousse des hautes. C’est la région du pays qui reçoit le
ravenalas et des orchidées à foison. moins de pluies. La sécheresse (Kere) y sévit
La plaine côtière est mince (en moyenne 55 km parfois. Les routes sont surtout des pistes.
de large). De Toamasina à Manakara s’étend Après Betioky commence le pays Mahafaly,
un prodige de communication fluviale : le canal ponctué de tombeaux légendaires surmontés
des Pangalanes. Sur près de 700 km, des lacs d’aloalys sculptés. Ampanihy est connue pour
ont été reliés à des rivières et à des estuaires. ses tapis de laine mohair.DÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 57
Fleuve Betsiboka, Majunga.
Entre Toliara et Soalara, les fonds marins sont champs et cultures depuis les plaines jusqu’aux
superbes tout le long de la longue barrière deltas. Au nord-ouest, au large, l’île de Nosy Be
de corail. Partout, en terre d’Androy comme est une plaque tournante du tourisme international,
en terre Mahafaly, les pasteurs mènent leurs notamment italien. Ceux qui apprécient les
immenses troupeaux de zébus de village en plages dorées, les activités nautiques et les
village ; les pirogues à balancier des pêcheurs infrastructures hôtelières de luxe ne seront pas
vezos affrontent le ressac. déçus. Principale ville du nord, Antsiranana et sa
vie nocturne endiablée est ancrée au centre d’une w w Le Nord : sommets, ambre et fleuves. Au
grande baie qui fut de tout temps l’objet de bien nord s’étend un grand massif volcanique, le
des convoitises. L’extrême nord de Madagascar Tsaratanana, qui atteint les plus hautes altitudes
de Madagascar avec les 2 880 m du Maromokotra. s’achève en beauté par une succession de cratères
et de lacs, une montagne et un cap d’ambre, Du Tsaratanana dévalent le Sambirano et la
Mahavavy, deux rivières qui irriguent terres, Tanjona Bobaomby.
Climat
Madagascar est traversée au sud par le fin février, des cyclones peuvent atteindre la côte
tropique du Capricorne… Mais les tropiques est de l’île et perturber l’ensemble du climat.
L’hiver austral dure d’avril à octobre. C’est la sont complexes, et l’influence du relief, de la
végétation et des vents a une incidence sur le « saison sèche ». Cependant, une pluie peut
survenir de temps en temps, surtout sur la climat et les saisons. Ainsi, l’île est située entre
côte est (là-bas, c’est la « saison où il pleut ») !les basses pressions équatoriales (au nord) et
l’anticyclone de l’océan Indien (au sud-est). w w Centre. Du fait de l’altitude (de 700 m à
On distingue habituellement à Madagascar 1 500 m), il fait généralement moins chaud sur
comme dans tout l’hémisphère austral deux les Hautes Terres que dans le reste du pays. Les
saisons qui sont inversées par rapport à celles nuits sont fraîches dès le mois de mars. Il peut y
de l’hémisphère Nord. avoir de grands contrastes de température durant
L’été austral dure de novembre à mars. On l’hiver austral (25 °C dans la journée et de 5 °C
l’appelle aussi la « saison des pluies ». Un vent à 10 °C la nuit). La saison des pluies a lieu de
de mousson souffle alors du nord-ouest. Les novembre à avril. C’est la période où il fait le plus
précipitations sont très abondantes, surtout chaud. Températures moyennes. De janvier à
sur la côte est (soumise aux alizés du sud-est), février : 20 °C. De mars à mai : 25 °C. De juin
mais le plus souvent elles sont brèves et le soleil à juillet : 20 °C. D’août à septembre : 20 °C.
reprend vite ses droits. De la fin décembre à la D’octobre à décembre : 25 °C.
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTIN58 ® surVoL De maDagasCar
w w Est. Le climat est tropical et humide. Les w w Sud. Le climat est tropical, chaud et sec. Les
pluies se succèdent toute l’année. Elles sont Européens préfèrent y séjourner en juillet et en
parfois très brèves (moins d’une heure par jour), août, période la plus fraîche. C’est la région du
mais il arrive aussi qu’elles durent plusieurs jours. pays où la sécheresse affecte régulièrement
La pluie peut être torrentielle ou au contraire très l’agriculture. Les pluies sont très rares (mais le
fine, mais il est rare que le ciel reste longtemps cyclone Haruna a frappé cette région de plein
couvert ; cela donne une nature florissante, des fouet en février 2013).
orchidées merveilleuses, une belle forêt. Mai et Températures moyennes. Janvier : 20 °C. De
septembre sont les mois les plus ensoleillés. février à mai : 30 °C. De juin à septembre :
Températures moyennes. De janvier à février : 25 °C. D’octobre à décembre : de 28 à 32 °C.
25 °C. De mars à avril : 30 °C. De mai à juillet : de w w Nord. Le climat est tropical. Durant la
20 à 25 °C. D’août à septembre : 15 °C. D’octobre saison des pluies, les précipitations arrosent
à novembre : de 20 à 25 °C. Décembre : 30 °C. les grandes étendues du Nord, jusqu’à Nosy
w w Ouest. Le climat est tropical et sec. Il pleut Be, qui bénéficie de ce fait d’une végétation
rarement. Températures moyennes. De janvier superbe.
à février : 25 °C. De mars à avril : 30 °C. De Températures moyennes. De janvier à avril :
mai à octobre : de 22 à 25 °C. De novembre à 25 à 30 °C. De mai à juillet : de 20 à 25 °C.
décembre : de 30 à 32 °C. D’août à septembre : de 15 à 20 °C.
Environnement / Écologie
Madagascar a été occupée tardivement par plus aucun arbre ne pousse. L’agriculture est
l’homme et son isolement insulaire l’a protégée alors impossible.
des incursions. La Grande Île demeure encore Ce n’est pas tout. La croissance démographique
aujourd’hui un « laboratoire naturel » exemplaire. importante (la population malgache double
La faune et la flore malgaches constituent un en fait tous les vingt ans) ne fait qu’aggraver
patrimoine naturel mondial unique au monde. cette situation précaire. Il semble bien délicat
On pourra y observer une faune exceptionnelle, de demander à une population miséreuse de
des espèces animales rarissimes et une flore privilégier un projet rationnel et durable pour
endémique présentant de grandes variétés. Les l’environnement, quand ses nécessités vitales
savants et naturalistes de tous les pays, mais quotidiennes lui commandent de gérer les
aussi les amoureux de la nature, les écologistes choses à court terme. Il ne faut pas oublier
et les voyageurs avides de dépaysement seront que les hommes cherchent à avoir un toit et
enchantés. un foyer avant une belle forêt où se promener
Cependant à Madagascar comme en Amazonie, tranquillement en observant les oiseaux.
à Bornéo, en Afrique et ailleurs, le patrimoine Ici, comme en Afrique ou au Brésil, tout
l’écosysest constamment menacé. La grande forêt tème est affecté par la déforestation. Le climat
qui recouvrait l’île représente moins de 15 % devient plus sec et la sécheresse progresse.
des terres, et elle continue de disparaître à La désertification menace. Quant aux espèces
raison de 200 000 à 300 000 ha par an. Les animales rares (comme les tortues radiata),
aires protégées, bien que plus nombreuses elles sont traquées par les collectionneurs et
aujourd’hui en raison de l’essor du tourisme, les trafiquants malgré les interdictions
d’exporreprésentent à peine 2 % de l’ensemble du tation… Pour remédier à cela, des députés
pays. Les menaces qui pèsent sur la forêt sont se mobilisent pour légiférer dans le domaine
multiples : les paysans pratiquent l’agriculture de la protection de la nature. Des chanteurs
sur brûlis et sacrifient des hectares de forêt de renom – Rossy, Dama – et des troupes de
pour en faire temporairement des rizières ; les théâtre populaire – les Mpihira Gasy – inscrivent
charbonniers transforment les arbres cente- à leur répertoire des chansons pour sensibiliser
naires en charbon de bois et en font commerce les populations. Les entreprises publiques
toute l’année ; les trafiquants d’essences rares reboisent avec le concours des Nations Unies,
défient lois et gendarmes. En outre, l’exploitation de la Banque mondiale, des organisations non
industrielle intensive ou les feux de brousse gouvernementales (notamment le World Wild
volontairement déclenchés par les éleveurs Fund et Madagasikara Environnement), du
sont néfastes. Japon et de l’Union européenne, mais aussi
Quand la forêt disparaît, grandes pluies et de certaines associations comme Madagascar
cyclones ont des effets redoutables : des eaux Mieux Vivre, qui milite pour un tourisme
torrentielles emportent les terres fertiles, la responsable contre les atteintes au patrimoine
latérite apparaît, les sols deviennent arides, naturel.LE VOYAGE CONTINUE EN HD
CANAL
24
RMC Découverte s’est imposée comme une chaîne originale, novatrice et incontournable dans l’univers du documentaire.
Avec des programmes d’un genre nouveau, axés sur le divertissement et la connaissance et incarnés par
des personnalités expertes, RMC Découverte est la seule chaîne de la TNT qui réunit sciences et histoire, aventure et
investigation, technologie, voyage, exploration du monde animal jusqu’aux métiers de l’extrême…
Billet Electronique CARTE D’EMBARQUEMENT
BOARDING PASS
DATE DEN°VOL
FLIGHT FROM
TNT 24 2015 RMC DÉCOUVER T E
EFFECTUE PAR / OPERATED BY AIRMC DÉCOUVERTE EMBARQUEMENT / BOARDING
PORTE EMBARQUEMENT
GATE BOARDING TIME
TNT24 2015
AIRMCD2015
DeBonneville-Orlandini Photo © Bruno Cusa 60 ® surVoL De maDagasCar
Le respect des mammifères marins
et de leurs habitats
Sur la trentaine d’opérateurs touristiques proposant des sorties d’observation des
cétacés à Madagascar, une quinzaine sont aujourd’hui affiliés Cétamada, s’engageant
ainsi à respecter le code de bonne conduite conçu par l’association, issu de l’arrêté
interministériel de 2000 fixant les règles d’observation des mammifères marins. Ce texte
impose notamment à tout opérateur nautique la présence d’un guide accompagnateur sur
le bateau. Il régit par ailleurs les zones d’approche de l’animal observé. N’oubliez pas que
c’est finalement vous, touristes, qui faites appliquer les règles. Si vous constatez un
nonrespect des distances, n’hésitez pas à vous manifester auprès de votre opérateur, il en va
du maintien de l’équilibre de l’écosystème.
Pour les baleines
w Zone de sécurité : 800 mètres tout autour de l’animal, le bateau doit ralentir.
w Zone d’approche : 300 mètres, la bateau doit conserver une allure constante.
w Zone d’observation : 200 mètres, ou 100 mètres pour les mères et les baleineaux,
moteur au point mort, ou éteint.
Pour les dauphins
w Zone de sécurité : 800 mètres.
w Zone d’approche : 300 mètres.
w Zone d’observation : 100 mètres, ou 50 mètres pour les mères et leur bébé.
wCÉTAMADA
Port du Barrachois, à côté de l’Office du Tourisme
Ambodifotatra – SAINTE-MARIE
& +261 32 81 973 00
A Madagascar, l’écologie doit devenir une la houle et les vagues, favorisent l’installation
préoccupation majeure, une priorité écono- d’établissements portuaires en eau calme, et
mique, culturelle et sociale. En réalité, tout le font obstacle aux poissons pélagiques, diminuant
monde doit prendre en compte la protection de substantiellement le risque de prédation.
l’environnement, l’un des facteurs essentiels du En outre, les phanérogames marines abondantes
développement de la Grande Île. jouent un rôle important dans la photosynthèse,
Depuis le 27 juin 2007, l’ensemble des forêts qui est à l’origine du cycle du vivant et de la
humides de l’Atsinanana de Madagascar production de matières organiques dans le
comprenant 6 parcs nationaux : Marojejy, milieu océanique.
Masoala, Zahamena, Ranomafana, Andringitra Mais ce n’est pas tout : les coraux attirent aussi
et Andohahela, a été déclaré patrimoine de les touristes (plongée, pêche…), ils constituent
l’Humanité par l’Unesco. une ressource nutritive pour la pêche locale
En 2010 et 2011, des expéditions scienfitiques à vocation artisanale, et ils peuvent même
menées dans le massif du Makay (au sud-ouest servir de matériaux de construction, comme
du pays) ont permis de découvrir de nouvelles aux Comores.
espèces animales et végétales, ainsi que des Leur disparition serait une perte irréparable
grottes ornées de peintures rupestres. pour l’équilibre naturel de la planète. Aussi
faut-il prendre conscience de leur importance w w Le problème des zones côtières et marines.
Aujourd’hui encore, les biotopes sont très diver- et développer un tourisme écologique, en accord
avec un milieu biologique remarquable pour sa sifiés, les écosystèmes marins complexes et
productifs ; mais cette situation pourrait bien diversité, sa richesse et sa beauté.
En manifestant son respect pour le monde de être mise en danger par d’imprudentes politiques.
Les coraux, par exemple, sont d’une importance la nature, le tourisme peut influer sur les choix
primordiale pour l’équilibre naturel de la mer et des gouvernements et l’avenir du pays : le
de la terre : ils protègent les côtes en brisant refus de tout dommage causé aux écosystèmes DÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 61
(même pour une plus grande capitalisation de la Mer et de la Forêt, a annoncé qu’il
prodes ressources disponibles) peut modifier ces poserait un projet de loi sur la protection et
attitudes et responsabiliser tout type d’entre- la conservation des mammifères marins, qui
preneur et de promoteur. C’est à ce prix, et à ce pourrait être officiellement adopté fin 2015.
La protection de l’environnement est l’affaire de prix seulement, que les côtes ne ressembleront
pas un jour à un gigantesque cimetière d’idéaux, tous. Cétamada permet aujourd’hui grâce à son
réseau d’affiliés de proposer aux quatre coins une vaste concentration d’immeubles affreux
ou un désert impitoyable. de Madagascar des sorties d’observation des
cétacés dans le respect le plus total de l’animal. w w Nouvel élan pour la protection des
Nous vous invitons vivement à consulter le site baleines. C’est justement à force de
persévéInternet de l’association pour les trouver : ça
rence, et grâce à un remarquable travail de fond
ne coûte pas plus cher ; mieux, ça enrichit !
par l’organisme Cétamada pour la connaissance
et la conservation des mammifères marins de wMADAGASCAR MIEUX VIVRE
l’océan indien, que les consciences collectives Lot IVL 180
se sont éveillées. Sous son impulsion, le premier Anosiavaka Ambohimanarina
Congrès Mondial sur les Baleines à Bosse s’est www.madagascar-mieux-vivre.com
tenu du 29 juin au 3 juillet 2015, juste avant info@madagascar-mieux-vivre.com
le lancement officiel de l’annuel festival des Cette association a pour objectif de venir en
Baleines. Événement inédit à Sainte-Marie, aide aux populations malgaches souffrant
c’est aussi une grande première à l’échelle de la déforestation et des problèmes qui en
mondiale : 71 scientifiques et chercheurs, repré- découlent, grâce à des missions de
reboisesentants 16 pays, se sont joint aux étudiants ment. En participant à leur voyage à vocation
et passionnés écovolontaires pour débattre sur humanitaire, vous aurez le droit de déduire 66 %
la biologie, sur les programmes d’éducation ou pour les particuliers et 60 % pour les
entreencore sur les projets de recherche, avec en prises du montant de ce voyage (billet d’avion
toile de fond le thème de « La baleine à bosse, compris) de votre impôt sur le revenu, dans la
levier de conservation et de développement ». limite de 20 % du revenu imposable. Un beau
Un grand succès puisqu’à l’issue des débats, geste, pratique et utile à la fois : du tourisme
le Ministre de l’Environnement, de l’Ecologie, responsable.
Parcs nationaux
en voie d’extinction (il est parfois possible d’y Madagascar est reconnue mondialement comme
accéder, mais l’accès est alors réglementé), un sanctuaire de la nature pour l’originalité de sa
et 6 autres aires protégées, dont les dernières faune et de sa flore indigènes. A titre indicatif,
e–la réserve marine et côtière de Nosy V et le 98 % d’amphibiens, plus de 90 % de reptiles,
Corridor de Fandriana Marolambo –ont été 55 % d’oiseaux, plus de 97 % de mammifères,
recensées en 2015.80 % d’angiospermes et 45 % de fougères ne
se trouvent qu’à Madagascar. Le Madagascar wFANAMBY
National Parks (MNP), qui a remplacé l’ANGAP Lot II K 39 bis – Ankadivato
depuis 2008, gère le patrimoine naturel à l’aide TANA – ANTANANARIVO
d’aires protégées, instituées depuis 1927 dans & +261 20 22 636 61
le but de préserver des écosystèmes naturels, http://association-fanamby.org
de protéger la flore et la faune (biodiversité) fanamby@fanamby.org.mg
des territoires concernés et de contribuer au L’ONG malgache Fanamby a reçu un mandat
développement des communautés riveraines et à de gestion de plusieurs aires protégées à
l’économie régionale et nationale. Ces aires sont Madagascar afin de préserver le caractère
répertoriées selon une classification officielle harmonieux des paysages en favorisant le
dévede la façon suivante (et le nombre de réserves loppement durable et équitable des
commuaugmente chaque année) : Réserve naturelle nautés locales : gestion participative, promotion
intégrale (RNI), Parc national (PN), Réserve et commercialisation de produits bio-équitables
spéciale (RS), auxquels s’ajoutent les autres (marque « Sahanala »). Fanamby a également
aires protégées. En juillet 2015, on dénombrait mis en place des structures d’accueil pour
ainsi 4 RNI (interdiction d’y pénétrer, d’y camper recevoir les visiteurs, à Anjozorobe (2h de route
et d’y circuler), 21 PN (accessibles en s’aquit- au nord de Tana), Daraina (côte de la vanille,
tant d’un ticket d’entrée), 21 RS abritant des près de Vohémar) et dans le Menabe, près de
animaux en voie de disparition et des plantes l’Allée des Baobabs. 62 ® surVoL De maDagasCar
Parc d’Andohahela.
A noter que cette ONG protège cette magnifique Madagascar, l’Association a fait de ses priorités
allée depuis 2007, avec Fomba, une association la conservation de la biodiversité, la cogestion
à but non lucratif pour la protection des baobabs avec la population locale, le management de
qualité de ses ressources, et le déploiement de à Madagascar. Vous pouvez parrainer un baobab
afin d’éviter les coupes illégales ou pour pallier ses marchés prioritaires.
les feux de brousse et cyclones. w w Madagascar National Parks, raisons
d’être. Particulièrement choyée par la nature, wMADAGASCAR NATIONAL PARKS
Madagascar est illustre pour la richesse
Lot A I 10 C – Ambatobe
de sa biodiversité, pour son taux très élevé TANA – ANTANANARIVO
d’endémicité (qui va de 80 % pour ses espèces & +261 34 49 415 38 / +261 34 49 418 83
animales à 90 % pour sa végétation), et par les
www.parcs-madagascar.com
enjeux de conservation en termes d’habitats contact@madagascar.national.parks.mg
rares et d’espèces phares.
La dernière version du site web, en ligne depuis
Cette position-phare fait de l’île un excellent
août 2015, regorge d’informations pratiques ou
terrain de recherches scientifiques mais aussi
générales sur les différents parcs et réserves
un filon porteur de l’écotourisme. Mais cette
du pays. Tarifs de guidage, circuits, plans, etc.
méga diversité est en péril et la dégradation
w w Madagascar National Parks : une mission, de l’environnement tend à s’amplifier dans l’île.
une vision. Association de droit privé constituée Si les contraintes naturelles n’épargnent pas
en 1990 et reconnue d’utilité publique en 1991, l’écosystème malgache, les pressions exercées
Madagascar National Parks assure la conserva- par l’homme sont aussi de plus en plus
consétion ainsi que la gestion durable et rationnelle quentes : exploitations sauvages, feux de
des 52 parcs nationaux, réserves et autres brousse, braconnages, autant de contraintes
aires officiellement protégées de Madagascar. qui mettent à mal cet héritage naturel.
L’Association a donc le devoir de s’assurer que A cela s’ajoute les réalités d’une démographie
ces espaces, par l’effort de tout un réseau, galopante et d’une pauvreté qui prend du terrain,
continuent et continueront à constituer un levier pressions sociales et économiques non
néglid’incitations économiques pour la conservation geables agissant directement sur l’équilibre des
auprès des populations locales, à attirer l’inves- ressources naturelles.
tissement et assurer la pérennité financière par C’est dans ce contexte d’urgence que
le renforcement de la culture entrepreneuriale Madagascar National Parks est appelé à agir
à tous les niveaux de gestion. et sa mission est quasiment
multidiscipliLa vision de Madagascar National Parks étant naire. En effet, la conservation et la gestion
d’évoluer en une institution pérenne, de notoriété des ressources naturelles sont aujourd’hui
reconnue et professionnelle dans la gestion largement tributaires d’une volonté politique,
durable des aires protégées, joyaux inestimables de l’émergence d’un écotourisme solide et
représentant la nature et la biodiversité de durable que d’une implication des populations.
© ARNAUD BONNEFOYAvec un savoir-faire acquis durant ses 24 années d’existence,
Madagascar National Parks jouit aujourd’hui d’une notoriété
et de la coniance de ses partenaires dans la gestion d’une
cinquantaine de Parcs et Réserves, représentant les « joyaux
» de la nature à Madagascar. ”
e Parc National Isalo, au Sud, un massif datant d’avant la
période jurassique ofre ses forêts sèches et épineuses dans un Lpaysage semi-désertique exceptionnel où errent librement les émurs catta. Le Parc National Ankarana au Nord constitue l’un des
plus grands réseaux de rivières souterraines d’Afrique.
Avec ses Tsingy, ses grottes, ses canyons et savanes, Ankarana est l’
habitat naturel pour les fameux baobabs, le lémurien « sportif », les
chauves-souris et divers oiseaux.
Les Parcs et Réserves Masoala, Montagne d’Ambre, Lokobe,
Ranomafana, Bemaraha, Andohahela, et Nosy Hara avec des larges
variétés de paysages passant des forêts luxuriantes humides de l’Est
aux forêts semi-arides du Sud sont remarquables de par leur beauté
et leurs potentialités. Ils constituent l’habitat naturel de diverses
espèces faunistiques et loristiques à plus de 80% d’endémicité. De
nouveaux investissements et des aménagements dans les circuits
écotouristiques ont été réalisés pour le désenclavement et rendre
les visites plus confortables.
Par ailleurs, la nature sauvage est exceptionnelle pour les Parcs
et Réserves Analamazaotra, Mantadia, Ankarafantsika, les sites
RAMSAR Tsimanampesotse et Kirindy Mite, la réserve de biosphère
de Mananara-Nord, les Parcs classés Site du Patrimoine
Mondial Marojejy, Andringitra et Zahamena, les hots spot marins de
Sahamalaza, de Cap Sainte-Marie et de Baie de Baly, Mikea, Zombitse
Vohibasia, Ambohitantely, Manombo, Manongarivo, Analamerana,
Andranomena.
Un rééchelonnement des tarifs d’entrée dans ces Parcs et Réserves
est prévu à partir du 1er novembre 2015. Les tarifs varient de 45.000
à 65.000 Ariary selon les classements des Parcs et Réserves.
Les tarifs actuels datent de 2004.
http://www.parcs-madagascar.com
For life...Droits d’entrée dans
les Aires Protégées (Ar/jour)
64
er Le montant des droits d’entrée aux parcs a augmenté au 1 novembre 2015. Les tarifs sont
désormais journaliers. A cela, il conviendra d’ajouter des frais de guidage, obligatoires
(évoqués plus en détail dans les rubriques de chaque parc mentionné dans le guide), donnés
pour une à quatre personnes. Les tarifs dépendent de chaque parc, et de chaque circuit au
sein d’un parc. La nourriture des guides (comme des porteurs et des pisteurs éventuels) est
à la charge des touristes.
Etrangers Malgaches
Tarif Tarif Tarif Tarif
Catégories Aires Protégées
Adulte Enfant Adulte Enfant
King Parcs Isalo, Ankarana 65 000
Bemaraha, Ankarafantsika,
Montagne d’Ambre,
Parcs Phares 55 000
Lokobe, Andohahela,
Nosy Hara, Ranomafana
Analamazaotra, Mantadia,
Tsimanampesotse,
Zahamena, Kirindy
Mite, Beza Mahafaly, 25 000 2 000 500
Mananara Nord,
Marojejy, Andringitra,
Sahamalaza, Mikea, Autres Parcs 45 000
Cap Ste Marie, Zombitse
Vohibasia, Ambohitantely,
Manombo, Manongarivo,
Analamerana, Baie de
Baly, Tsingy de Namoroka,
Masoala, Nosy Mangabe
L'indri indri se laisse observer dans les parcs, là au Saha Forest Lodge d'Anjororobe.
© SAHA FOREST CAMP65
Les parcs et réserves66 ® surVoL De maDagasCar
Dans l’exécution de son mandat, l’Association scientifique et enfin, le partage équitable avec
est reconnue comme « auxiliaire des pouvoirs la population riveraine, des bénéfices générés
publics en vue de promouvoir la politique de par les aires protégées. Grâce au Comité Local
gestion de la biodiversité et de mettre en œuvre du Parc qui défend la conservation des aires
la stratégie de conservation et du développement protégées et les intérêts de la communauté
au niveau des aires protégées ». riveraine et le principe de cogestion avec un
Cette mission de conservation implique au Comité d’Orientation et de Soutien aux Aires
quotidien la sensibilisation de toutes les parties Protégées, l’association accompagne le
déveprenantes par l’éducation environnementale, la loppement des régions et villages riverains des
valorisation de l’écotourisme et de la recherche aires protégées.
Faune et flore
d’une richesse exceptionnelle en plantes La flore : un paradis tropical
médicinales. Les instituts de recherche et
Madagascar ne manquera pas d’émerveiller
l’Organisation mondiale de la santé effectuent
le voyageur le plus exigeant, d’abord dans les
ici un travail de premier plan dans le domaine
grandes réserves fondées dans les différentes
de la pharmacopée.
régions mais aussi partout dans l’île : les forêts
Les ravenalas sont là aussi, dès l’aéroport
et les cratères, les massifs coralliens et les
d’Ivato et jusqu’aux forêts de la côte est (où ils
cours des rivières apportent leur moisson de
fournissent un abondant matériau de construc-trésors naturels. Il reste plus de 60 000 km²
tion), avec leur majesté inégalable, ainsi que de forêts, ce qui n’est pas rien ! En certains
les fromagers et les banians, les arbres à pain endroits (en particulier à Masoala, à l’est de
et les lauriers en fleurs, les cocotiers et les Maroantsetra) subsiste une véritable jungle
palmiers satrana, les bambous et le sisal…qui serait en partie inexplorée.
Le charme vert agit tout le long de la Grande Île !
w w Les plantes et les fleurs. Les naturalistes Les fruits et épices tropicaux sont omniprésents
ont répertorié plus de dix-neuf mille espèces
le long des routes, sur les marchés et dans les
végétales, dont – c’est un record mondial – plus
plantations : litchis, mangues, vanille, cannelle,
de mille variétés d’orchidées, aux formes et aux
cacao, café, poivre et girofle…
couleurs les plus variées. On observera aussi les
w w Les baobabs. Madagascar possède six hibiscus et les bougainvillées, l’ylang-ylang dont
variétés de baobabs, plus surprenantes les unes le parfum rend amoureux, les flamboyants et les
jacarandas, les frangipaniers et les euphorbes, que les autres, alors qu’il n’y en a qu’une seule
pour l’Afrique tout entière : l’Adansonia digitata les nénuphars et les népenthès des marais, ces
fleurs « carnivores » qui absorbent mouches et (également présente sur le sol malgache).
moustiques. La très jolie pervenche malgache, On comprend pourquoi les Malgaches le
toute violette, rappelle que Madagascar dispose surnomment renala ou Mère de la forêt !
Une histoire d’arbres
w Frangipaniers. Que ce soit dans les jardins qui entourent les palais royaux d’Antananarivo,
dans les rues de Toamasina ou au bord de la mer, à Toliara, on est soudain envoûté par
un parfum extrêmement sensuel, et l’on s’approche pour sentir de plus près ces fleurs
blanches au cœur doré.
w Le poinsettia. Abondant sur les Hautes Terres notamment, il est ici appelé « Madagascar ».
En effet, quand on plie la feuille, celle-ci évoque vraiment la forme géographique de la Grande
Terre. En outre, les couleurs vert, rouge et blanc (la sève) sont celles du drapeau malgache !
w Ravinala (Ravenala). Majestueux compagnon du rêve, le ravinala, l’ « arbre du voyageur »,
offre l’eau à qui a soif et s’étend à l’infini le long de la côte est, dans la forêt qui résiste au
temps et aux hommes. Cet arbre est aussi un symbole national : les souverains en ont fait
un ordre royal, une distinction honorifique… Aujourd’hui, le dessin du ravinala orne le logo
d’Air Madagascar, l’insigne de la gendarmerie, ou encore la nomenclature de classification
des hôtels.DÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 67
Madagascar possède six variétés de baobab.
Ces six espèces endémiques ont pour nom Ainsi, les mangroves occupent une superficie
Adansonia fony (ou Rubrostipa, il croît jusqu’à d’environ 330 000 ha, principalement sur la côte
occidentale (près de 97 %). Implantées dans 5 m de haut environ, près de Morondava),
l’Adansonia grandidieri (beaucoup plus imposant, il peut des bassins sédimentaires, elles forment de
vastes forêts presque impénétrables, à l’ouest atteindre 30 m de haut, c’est celui de la fameuse
et au nord notamment.Allée des Baobabs près de Morondava),
l’AdanOn recense huit petites espèces florales diffé-sonia madagascariensis (dans l’extrême sud ou
rentes, appartenant à six familles répandues vers Diego, c’est aussi l’espèce présente au bord
sur les côtes d’Afrique de l’Est. De grands de mer à Majunga), l’Adansonia perrieri (plus rare,
palétuviers se dressent dans les régions où dans le Nord, en voie de disparition), l’Adansonia
la pluviométrie est importante, plantant leurs suarezensis (il peut culminer à 25 m, aussi en voie
racines bien profondément pour lutter contre de disparition) et l’Adansonia za (entre 5 et 30 m
les marées. Enfin, d’autres essences peuplent de haut, espèce menacée). On utilise les baobabs
ce biotope remarquable bien que limité, comme de diverses manières : feuilles et fruits servent à
l’Acrostichum aureum, les Typha ou l’Hibiscus l’élaboration d’une huile, l’écorce fournit un bon
tuliaceus.cordage et facilite la construction d’une maison,
et la sève est précieuse pour la fabrication de
papier. Quant aux fruits, akoussa, on les utilise Un petit parcours régional
dans la gastronomie, en jus de fruits ou en rhum
w w Au centre. Dans la capitale, le parc
zooloarrangé, ainsi que dans la cosmétique.
gique de Tsimbazaza donne un premier aperçu
w w La flore océane. Enfin, tout autour de la Grande des richesses que recèle Madagascar. Bien que
Île, il y a la merveilleuse flore océane. Il suffit d’une conception très séduisante, il ne restitue
d’un masque et d’un tuba pour s’immerger dans pourtant pas l’enchantement de l’environnement
des paysages de rêve, tout le long des lagons et naturel.
des barrières de corail. Les fonds marins sont Au centre, la forêt d’Ambatolampy est très
superbes. Les principaux écosystèmes marins « highlands » : les arbres les plus répandus sont
côtiers de Madagascar, incluant les mangroves, les les conifères, ils abritent des oiseaux. Attention !
récifs coralliens, les lagunes… sont menacés de L’eau des lacs de cratères et des rivières est très
destruction par les pêches sauvages, la pollution, fraîche durant l’hiver austral. Le lac de cratère
l’érosion côtière, la déforestation abusive et même Tritriva (près d’Antsirabe), magnifique, est très
le tourisme. Leur beauté et leur diversité sont apprécié des oiseaux et batraciens. Miandrivazo
pourtant des arguments de poids pour choisir de est une bonne base de départ pour la descente de
visiter l’île : la barrière de corail entre Itampolo la rivière Tsiribihina en chaland (gorges et défilés,
et Morombe serait ainsi la deuxième plus grande sauriens, végétation superbe). Le parcours se
au monde après celle de l’Australie. déroule entre cascades et geysers.
© JEU – ISTOCKPHOTO68 ® surVoL De maDagasCar
Plantes médicinales et huiles essentielles
Du fait de ses plantes aromatiques et médicinales endémiques, Madagascar est réputée
mondialement pour sa pharmacopée traditionnelle et ses médecines douces. Depuis
deux siècles, des techniques se perpétuent dans les villages. Savez-vous que le cyprès
(Cupressus lusitanica) peut être utilisé contre la mauvaise circulation, les varices,
les jambes lourdes ou la toux sèche ? Que le géranium (Pelargonium roseum) sert à
soigner les surcharges graisseuses, la cellulite, ou l’ulcère gastrique ? Que le girofle
(Eugenia caryophyllata) est indiqué contre les digestions difficiles ou les névralgies
dentaires ? Ou encore que le niaouli (Melaleuca viridiflora) possède d’indéniables vertus
pour soigner les rhumes, les affections respiratoires catarrhales, ou même les otites ?
Bien sûr, nous parlons d’huiles essentielles. Madagascar pourrait bien être l’un des plus
grands laboratoires naturels pharmaceutiques au monde ! D’ailleurs, Madagascar est
considérée comme le premier pays d’Afrique en matière de médecine traditionnelle,
devant le Burkina Faso : on compte plus de 5 000 tradipraticiens au sein d’une dizaine
d’associations.
L’établissement pharmaceutique agréé par Homéopharma fabrique et diffuse des produits
d’homéopathie, d’aromathérapie ainsi que des plantes médicinales, des huiles essentielles
et des éléments de pharmacopées traditionnelles. On pourra en outre y dénicher des livres
spécialisés.
Dans les massifs de l’Itremo et de l’Ibity, on verte, en toute sécurité, d’un univers marin
admirera des plantes-cailloux (les fleurs jail- exceptionnel dans des lagons superbes.
lissent pour ainsi dire du sol) ou des baobabs w w Au sud. La végétation xérophile et épineuse
nains, et d’une manière générale, sur le versant abonde, c’est le bush. La famille la mieux
occidental des Hautes Terres, on s’intéres- représentée est celle des Didieracées : arbre
sera à la végétation xérophile qui s’adapte pieuvre, Marnériana (superbes fleurs rouge
merveilleusement à des climats difficiles, par un carmin), Pachypodium (aux formes multiples)
système d’accumulation d’eau (crassulescence ou euphorbes s’en donnent à cœur joie.
ou succulence). A Miary (près de Toliara) s’ouvre
mystérieusew w A l’est. Le parc d’Andasibe-Mantadia ment l’univers magique des banians, dont les
est une très belle forêt plantée d’orchidées immenses racines se perdent dans la ramure.
(comme le Cymbidiella rhodichila, dont les Près de Taolagnaro, on pourra voir la curiosité
grappes jaunes sont tachetées de points verts, locale, le népenthès (qu’on trouve aussi près de
ou l’impressionnante aeranthes). Parmi les Sambava), une plante carnivore (elle engloutit
nombreux animaux qui peuplent la réserve, on les insectes qui ont le malheur de s’approcher
y rencontre parfois, à l’aube, un lémurien rare d’un peu trop près), et le fameux trièdre, un
et célèbre, l’Indri indri. palmier à trois ramifications, unique au monde !
Le canal des Pangalanes (depuis Toamasina w w Au nord. La réserve Lokobe à Nosy Be est à
jusqu’à Manakara) est un univers aquatique visiter pour sa superbe végétation. Près de Diego,
et tropical. Bordé de ravenalas et d’une forêt la montagne d’Ambre et le parc national du même
souvent très dense, il abrite oiseaux, lémuriens, nom permettent de nouvelles rencontres avec
sauriens, insectes et, bien sûr, poissons. les lémuriens et leur monde végétal.
w w A l’ouest. Près de Mahajanga, la réserve En outre, on découvrira un relief volcanique avec
d’Ankarafantsika abrite ce qui reste des ses lacs de cratères, des orchidées magnifiques,
grandes forêts de l’Ouest ; elles sont peuplées de nombreuses plantes épiphytes et des cascades,
de lémuriens. et partout des oiseaux… La baie d’Antongil, au
Dans les alentours de Morondava, on admirera nord-est, est bordée par la jungle tropicale la
sans se lasser les forêts de baobabs, les Dalbergia plus dense de Madagascar. Entre Vohémar et
(bois de palissandre) ou les Commiphora. Au Maroantsetra, on visitera les plantations de girofle,
large, les îles coralliennes permettent la décou- vanille, cannelle, basilic, niaouli, etc.
WEEK-ENDS ET plus d’informations surCITY TRIP COURTS SÉJOURS
BY LA PETITE COLLECTION QUI MONTE www.petitfute.comDÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 69
Une faune d’exception
Dans le Nord-Ouest de l’île, des ossements de L’ancêtre mangouste
dinosaures vieux de cent cinquante millions
La revue Nature a annoncé il y a quelque
d’années ont été découverts… Ils dateraient
temps la possible résolution d’un casse-tête
de l’époque où Madagascar s’est détachée
scientifique qui perdurait depuis longtemps :
du continent africain. Depuis cette période,
les sept espèces de mammifères carnivores
des espèces aujourd’hui disparues partout présentes sur l’île proviendraient en fait
ailleurs sur la planète ont continué à vivre
d’un seul ancêtre, une mangouste africaine
et à se reproduire sur l’île Rouge. Même si arrivée au petit bonheur la chance par le
l’absence de fauves a limité « l’impitoyable loi
canal du Mozambique, il y a dix-huit ou
de la jungle », la faune malgache n’en a pas vingt-quatre millions d’années, soit près
moins subi de grands bouleversements : l’oiseau de cent cinquante millions d’années après
géant vorompatrana (de la famille de l’autruche) la séparation de Madagascar du continent.
a disparu, de même que l’hippopotame nain et Il se pourrait donc que ces espèces ne
le lémurien géant. Au fil du temps, toutes les soient pas nées chacune de leur côté sur
espèces animales ont souffert de la dégradation le sol malgache.
de leur milieu naturel. Si cela peut vous rassurer,
on ne trouve ici ni vipère, ni cobra, ni python.
En revanche, de nombreuses autres espèces C’est à Madagascar que l’on rencontre les
vous garantissent un séjour haut en couleur variétés les plus diverses de ce mammifère
(et en cris de frayeur, bien qu’aucune ne soit qui a disparu partout ailleurs, à quelques rares
dangereuse pour l’homme) ! exceptions (Brésil et République démocratique
du Congo). Le babakoto tient un peu du singe, w w Les lémuriens. Les plus célèbres de tous les
animaux de Madagascar sont incontestablement un peu du panda, un peu du chat, un peu de
l’écureuil, selon les familles… Il en existe de les lémuriens. Ce groupe fascinant de primates
différentes couleurs, de différentes formes et fait l’objet d’une attention de tous les instants
et déplacent les foules : scientifiques, équipes de différentes tailles, depuis le « microcèbe »,
qui a la taille d’un écureuil (pas plus de 30 g), de télévision, touristes, écoliers… On les
appelle babakoto (« petits grands-pères »), jusqu’à l’« indri indri », qui est grand comme un
peut-être parce qu’ils représentent les plus enfant (son poids peut dépasser 9 kg).
proches descendants de nos ancêtres lointains. On compte environ 105 espèces ou
sousPour peu qu’on les observe attentivement, on espèces (autrement dit « populations ») de
lémuriens sur la Grande Île, toutes endémiques, s’aperçoit que leurs comportements relationnels,
leurs danses, leurs expressions et gestes sont dont 15 sont déjà éteintes, 24 considérées en
empreints d’humanité ! danger critique, 49 en voie de disparition et
Parc de Tsimbazaza, Antananarivo.
© JEAN-PIERRE MELLAERT / TINTIN70 ® surVoL De maDagasCar
Une histoire de lémuriens
« Certains lémuriens malgaches sont considérés comme des hommes qui, dans des
temps fort reculés, se muèrent en singes… L’on dit même qu’après plusieurs générations,
quelques lémuriens de grandes tailles sont redevenus hommes ! L’un de ces hommes,
Itovo […] devint définitivement singe après des déboires matrimoniaux. Dans sa période
humaine, il s’était uni avec une femme riche mais acariâtre. Le sorcier avait décrété une
interdiction : Itovo ne devait pas toucher la louche de bois pour prendre le riz en même
temps que sa femme, sinon un grand malheur arriverait… Ainsi préservé, le ménage
ne devait connaître aucune difficulté et de nombreux mois s’écoulèrent […] dans un
relatif bonheur… Puis vinrent les premières scènes conjugales, inévitables, brèves. Elles
devinrent de plus en plus fréquentes, la femme ayant vraiment un mauvais caractère
et humiliant Itovo par son argent, lui qui n’avait rien. Ce jour-là, sa femme, devant sa
goinfrerie coutumière, le lui reprocha durement. Il rétorqua qu’il avait bêché et semé
toute la matinée un champ entier de maïs, sans prendre le moindre repos. Le ton s’éleva.
Séparés par la largeur de la natte, ils n’en vinrent pas aux mains, mais elle brandit la
louche malencontreusement placée entre eux deux et le frappa au visage.
Le grand malheur prit forme sur Itovo qui se transforma peu à peu en singe, sortant par la
porte basse, montant sur le toit de la case… puis gagnant la forêt proche, heureux de sa
nouvelle liberté, il ne se retourna même pas. Sa femme n’en fit pas un drame, ne larmoya
pas. Seulement, depuis, tous les lémuriens issus d’Itovo ont conservé une haine tenace
envers les femelles humaines et ne manquent pas de les poursuivre, de les pincer, chaque
fois que dans la forêt elles s’aventurent. »
(Extrait de Extrême-Sud malgache, par Louis Szumski.)
20 vulnérables (déforestation permanente, Ces sympathiques cousins vivent
majoritairebraconnage, changement climatique...) : le ment dans les forêts originelles, mais d’autres
lémurien est ainsi le vertébré le plus menacé se prélassent dans les cocotiers (comme
au monde aujourd’hui ! l’aye-aye), et mangent des fruits exotiques,
Le 26 janvier 2013, des scientifiques allemands goyaves ou bananes par exemple. Cela dit, leur
ont annoncé la découverte de deux nouvelles régime alimentaire est plutôt varié : les petites
espèces de lémuriens, du genre Microcèbe : espèces (nocturnes) se contentent d’insectes,
Microcebus tanosi à la tête rousse, et Microcebus de feuilles (lépilémurs, avahis), de bambous
marohita à la longue queue touffue et aux (hapalémurs), tandis que les grandes espèces
grands pieds. Le lémurien le plus rare est le (diurnes) consomment des végétaux, notamment
Lépilémur septentrional : on ne compterait plus des feuilles (indri-indri). Des études ont mis
que 19 individus vivants à ce jour. au jour ce fait : la femelle, dont le cycle de
Pour comprendre un peu d’où viennent reproduction est saisonnier (naissances – en
ces drôles de bêtes, il faut savoir qu’après général une seule pour les grandes espèces,
l’extinction définitive des dinosaures, à la parfois des jumeaux, et jusqu’à quatre pour
fin du Secondaire (il y a environ 65 millions les petites espèces – entre juillet et décembre
d’années), les primates se sont scindés en deux principalement), domine les groupes, et il semble
groupes : les Simiens, dont nous sommes les même qu’il faille parler de matriarcat à propos
héritiers, et les Prosimiens, que représentent des lémurs varis.
aujourd’hui les lémuriens, les pottos ou les Nos connaissances sont cependant incertaines,
galagos. Curieusement, si les Simiens ont et beaucoup de choses restent à apprendre de
développé l’organe visuel au détriment de ces étranges parents. Parmi les espèces les plus
tous les autres, les Prosimiens ont préservé répandues, ou en tout cas celles que vous aurez
un odorat remarquable. Selon toute apparence le plus de chance de rencontrer : le Lemur catta
(scientifique), les lémuriens n’ont pas suivi le (on l’appelle aussi maki), et ses « airs de star »
grand voyage de Madagascar il y a 160 millions ne trompent personne : c’est le plus populaire
d’années, quand la Grande Île s’est séparée du de toute la bande ! On reconnaît aisément cette
continent. On ne sait pas très bien comment espèce diurne à sa queue blanche annelée de
ils sont arrivés par la suite, et comment ils se noir ou de gris, ou à ses yeux orangés cerclés de
sont autant développés : mais une chose est noir, ou encore, pourquoi pas, à sa fourrure grise.
certaine, toutes les espèces rencontrées ici Il vit généralement en groupe d’une trentaine
sont endémiques. d’individus et la femelle domine l’ensemble : DÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 71
les mâles ne sont même admis qu’une seule deux ou trois mois ! En revanche, ils peuvent
fois par an dans la tribu ! Ce lémurien fait le mettre au monde jusqu’à 32 petits à la fois, ce
choix des petits et des grands, puisqu’il adore qui est plus douloureux. On les verra dans les
les bananes, et n’hésite pas à s’agripper à vos grandes forêts de l’Est.
épaules pour parvenir à ses fins. Le matin, il Les rongeurs ne sont pas très répandus sur la
Grande Île. La concurrence des autres mammi-se met souvent en position zen pour capter les
énergies solaires ! fères insectivores a sans doute beaucoup nui
à leur propagation. On compte une vingtaine Le Lemur macaco, qu’on rencontre surtout à
Nosy Be, sur l’île de Nosy Komba, « squattée » d’espèces, appartenant à la sous-famille
des Nesomyinés. Allez faire un tour du côté de plus en plus par le tourisme international,
est une espèce diurne qui se distingue par la de Morondova, sur la côte ouest, en forêt
sèche : vous croiserez peut-être le rat sauteur fourrure rousse qu’arborent les femelles, tandis
qu’elle est noire pour les mâles. (Hypogeomys antimena), de la taille d’un
lapin. Enfin, les rats et les petites souris ont L’Indri indri attire les foules dans la réserve
du parc de Mantadia-Andasibe. On comprend été importés et ils se montrent à l’occasion, au
bien pourquoi : « babakoto » est le plus grand grand déplaisir des âmes sensibles.
des lémuriens. Il vit en groupe de cinq individus w w Les carnivores. Les familles représentées
maximum en général. Sa belle fourrure blanche sur le sol malgache sont les Viverridés et les
est diaprée de reflets roux sur le ventre. Herpestidés. Le fosa (Cryptoprocta ferox)
Le Propithèque, ou Sifaka (en malgache), est est l’espèce la plus imposante ; il ressemble
très populaire. Il vit au grand jour en petits d’ailleurs à un félin, une sorte de petit puma.
groupes (cinq individus en général) et mange Ce bon grimpeur chasse les lémuriens. Il est
les feuilles de tamariniers, de kapokiers ou très difficile de l’apercevoir dans son milieu
de manguiers. naturel, et bien triste de le voir faire les cent pas
Le Microcèbe (Microcebus murinus), dont la dans une cage. Sinon, on peut aussi évoquer la
fourrure grise ou rousse ne saurait faire oublier mangouste à queue annelée (Galidia elegans),
que c’est le plus petit de tous, est gourmand facilement identifiable dans les forêts ou la
d’insectes, de petits vertébrés ou de fruits. Cette mangouste Mungotictis decemlineata (zones
espèce nocturne hiberne l’hiver une fois qu’il a arides de l’Ouest).
réalisé ses réserves de graisse. w w La baleine à bosse (Megaptera
novaeanEnfin, l’Aye-aye (Daubentonia
madagascagliae). La baleine à bosse, que l’on appelle
riensis), est une autre star… Car avec ses
aussi jubarte (un terme évoquant sans doute
« dents de lapin, ses oreilles de chauve-souris,
ses superbes sauts qui lui confèrent, aux yeux
ses poils de sanglier, sa queue de renard et ses
des humains, un caractère joyeux), appartient au
mains de singe » , on se demande bien d’où
groupe des Mysticètes (baleines à fanons). C’est
il peut bien sortir… ! Cette espèce nocturne
le naturaliste allemand Borowski qui l’a décrite
est une énigme pour les scientifiques, et un
pour la première fois lors d’observations en
suspect pour les villageois, qui ne le voient
Nouvelle-Angleterre. Le nom Megaptera signifie
pas d’un très bon œil… Serein malgré tout, il
« grandes ailes » et désigne ses grandes nageoires
déguste la chair des noix de coco ou les larves
pectorales. Elle mesure entre 14 et 17 m de long
d’insecte qu’il peut extraire des troncs d’arbre,
(le plus grand spécimen identifié mesure 19 m)
grâce à son troisième doigt fort long et à l’ongle
et pèse environ 40 tonnes : un beau bébé !
spécialement recourbé !
w wInsectivores et autres mammifères. A
Madagascar, on ne trouve ni éléphants, ni La tête en baslions, ni kangourous… Inutile donc de faire
le voyage si l’on veut admirer les grands Lors d’un gigantesque incendie qui ravagea
prédateurs des savanes africaines. Toutefois, la Grande Île, Dieu manda les oiseaux
il existe plus de 150 espèces, presque toutes pour arrêter le sinistre. Tous échouèrent,
endémiques. à l’exception de la chauve-souris. Celle-ci,
Un mammifère qu’il est impossible de ne pas toutefois, décida de se reposer après un
voir est bien sûr le zébu, d’origine africaine. si coûteux effort. Profitant de l’aubaine,
Les tenrecs (Tenrecidés) sont communs ; les le drongo s’arrogea le triomphe et Dieu
plus gros s’apparentent à nos hérissons, même le sacra « Roi des animaux ». Depuis, la
s’ils n’appartiennent pas du tout à la même chauve-souris désappointée dort la tête en
famille ; certains, plus petits, notamment les bas : dérision rageuse (mais pas forcément
tenrecs du riz (Oryzorictes) ou les musaraignes, enragée) d’un postérieur toujours offert à
donneront peut-être des idées à certains : ils la vue du Très-Haut !
atteignent leur majorité sexuelle à l’âge de… 72 ® surVoL De maDagasCar
On la rencontre dans toutes les mers du monde poissons) et utilisent une technique de pêche
(même dans le Sud patagon), et fait l’objet, originale : celle du « filet à bulles ». Plusieurs
comme à Sainte-Marie, d’une attention un peu individus forment un groupe et entourent un banc
plus « écologique » et touristique depuis quelques de poissons en évacuant de l’air par leurs évents
(le cercle peut atteindre 30 m de diamètre) : années : c’est le whale-watching (observation
des baleines). les bulles formées constituent une véritable
barrière naturelle qui empêche les poissons On identifie la baleine à bosse à sa couleur noire
sur le dessus, blanchâtre sur le dessous, mais de se repérer. Tout à coup, le groupe fonce
sur sa proie sans que celle-ci ait eu le temps l’une de ses caractéristiques principales reste
de réagir : des milliers de petits poissons sont les tubercules (petites protubérances, en fait
alors ingurgités en une seule bouchée. Un bel des follicules pileux) sur sa tête. Les
ondulaexemple de communautarisme animal !tions de la nageoire caudale, les cicatrices et
Evoquons encore l’autre particularité fameuse les taches noires ou blanches sont propres à
des baleines à bosse : le chant. Il peut arriver chaque individu.
qu’elles entament la chansonnette pendant La baleine à bosse fait surface régulièrement
plusieurs jours. La mélodie, constituée par et expulse alors l’air de ses poumons, formant
des nuances de notes graves, est extrêmement une sorte de « geyser » pouvant atteindre 3 m
complexe, et des séquences sonores cohérentes de haut ! C’est à ce moment qu’elle montre sa
se répètent. Comme les baleines à bosse ne fameuse « bosse », en fait son dos qu’elle fait
chantent qu’à la saison des amours, on suppose rond avant de sonder (c’est-à-dire de plonger).
qu’il s’agit d’un moyen de séduction.Les femelles (reconnaissables à leur lobe
D’après les statistiques, la population des baleines d’environ 15 cm de diamètre dans la région
à bosses est passée de 20 000 individus au génitale) mettent bas tous les deux ou trois ans ;
moratoire de 1966 à environ 35 000 aujourd’hui. la gestation dure environ onze mois. Mais il peut
Depuis 2004, il est autorisé de chasser quelques arriver que les femelles donnent naissance à un
animaux au large de Saint-Vincent et des baleineau deux années de suite. Celui-ci mesure
Grenadines dans les Caraïbes.plus ou moins 4 m de long et pèse déjà 700 kg à
Un mot pour la fin : une baleine à bosse albinos, sa naissance. Sa mère l’allaite les six premiers
probablement née vers 1990 et appelée Migaloo mois, et elle continue les six mois suivants,
(en langue aborigène australienne « le garçon même s’il peut déjà commencer à chercher sa
blanc ») se balade régulièrement le long de la propre nourriture. Après un an, alors qu’il mesure
côte est d’Australie. C’est la star de toutes les environ 9 m de long, le baleineau quitte sa mère.
baleines à bosse pour les spécialistes, en raison Il atteint sa maturité sexuelle à l’âge de cinq ans,
de sa couleur très rare.peu avant d’atteindre sa taille adulte.
w w Les caméléons. Il y a des caméléons à foison. La baleine à bosse vit entre 50 et 60 ans. Quant à
son organisation sociale, elle est assez confuse : En effet, les deux tiers des espèces existantes
sur notre planète habitent Madagascar, comme la plupart du temps, les individus vivent seuls ou
Calumma (en forêt) ou Furcifer (zones plus se joignent à un groupe de fortune, mais certains
sèches de l’ouest). Le plus petit des caméléons groupes se maintiennent plus longtemps pour
a été découvert en 2007 et décrit en 2012, et mieux rechercher de la nourriture : jusqu’à
mesure 2 cm sans la queue (Brookesia micra, on plusieurs années, mais cela est plutôt rare.
peut le chercher dans le nord du pays, sur l’îlot Les parades sexuelles (sauts, dressements
de Nosy Hara), le plus grand pouvant atteindre verticaux, frappements de l’eau avec les
plus de 60 cm (Chamaeleo oustaleti). Changeant nageoires, esquives) ont lieu pendant l’hiver
de couleur selon le cadre où il guette sa proie, le (austral... les mois de juin à septembre sont
caméléon est partout. L’espèce la plus répandue donc des moments propices pour les observer
est le caméléon panthère (Furcifer pardalis).autour de Madagascar). A ce moment, les mâles
Parmi les cousins des caméléons, le gecko dont entrent dans une sauvage compétition pour les
le chant surprend, l’uropate – qui a lui aussi doux yeux de leur belle. La joute peut durer
des tenues de camouflage – et le margouillat plusieurs heures, de nouveaux prétendants
ne sont que les plus connus des innombrables peuvent remplacer les cavaliers éconduits par
lézards qui élisent domicile dans les forêts et la dame : on a dénombré plus d’une vingtaine
les murailles de pierre des maisons.de mâles autour d’une seule femelle ! Il est à
noter que ces manifestations artistiques ont w w Les serpents. Il y a 364 espèces de reptiles
aussi été observées en dehors de la période de dans le pays, dont 332 strictement endémiques.
reproduction, ce qui tendrait à signifier qu’elles 96 espèces de serpents – tous inoffensifs – ont
ont aussi un rôle de communication. été recensées. Le plus spectaculaire est le grand
Les baleines à bosse chassent le krill, les « do », un boa. Trois des quatre espèces de boa
harengs, les capelans, les lançons (petits sont d’ailleurs représentées : il ne manque que DÉCOUVERTE
surVoL De maDagasCar √ 73
le boa constrictor, présent en Amérique du divisées en cinq familles distinctes : les
Sud. Il y a aussi le Menarana (Leioheterodon Mantellidae (200 espèces), les Microhylidés
madagascariensis). Espèces rares, ces reptiles (72 espèces, dont la fameuse grenouille tomate :
même couleur et même aspect !), les Hyperoliidés sont protégés. Ils ne peuvent être ni capturés
ni vendus. À noter qu’ils ne sont pas dangereux (11 espèces), les Discoglossidae (1 seule espèce)
et les Ptychadenidae (1 seule espèce aussi).pour l’homme, aucun serpent venimeux n’étant
répandu sur cette bonne île malgache. A noter : les espèces du genre Mantella
produisent une substance chimique au niveau w w Les sauriens. Très protégés, car en voie de
de la peau, en absorbant les fourmis, ce qui disparition, les sauriens fréquentent les grands
leur permet de se protéger des prédateurs ; on
espaces aquatiques des Pangalanes où nous
retrouve ces mêmes caractéristiques chez les avons vu de beaux spécimens de crocodiles de
Dendrobatidés d’Amérique latine, bien que les
plus de 3 m de long. Les plus secrets (jusqu’à
biotopes soient tout à fait différents. Illustration
5 m) ont cherché refuge dans les rivières du
d’une vérité animale que les hommes semblent
Nord. Dans le lac sacré d’Anivorano, près
oublier, quand ils le veulent : en Amérique,
d’Antsiranana, les crocodiles sont considérés
Europe, Afrique ou Asie, mêmes résistances,
comme les réincarnations des habitants d’un
mêmes combats !
village englouti, et font l’objet d’un véritable
w w Les invertébrés. Les insectes sont de loin culte. L’espèce présente à Madagascar est le
l’espèce la plus représentée sur notre planète : crocodile du Nil (Crocodylus niloticus). Jadis,
plus de 95 % de tous les animaux ! Il est très facile il existait une espèce endémique, Crocodylus
d’en observer à Madagascar, principalement robutus, aujourd’hui disparu.
dans les forêts à forte pluviométrie. Scorpions,
w w Les tortues. Il y a en tout 16 espèces
scarabées, (dont le fameux Trachelophorus
de tortues à Mada, dont 5 marines. La plus
giraffa ou scarabée girafe), mille-pattes, iules,
connue est la tortue radiée ou étoilée ou encore
papillons (plus de 3 000 espèces dans le pays),
rayonnée (Astrochelys ou Geochelone radiata).
sangsues (sans risques pour l’homme), crabes,
Elle est superbe avec sa carapace noire et ses
blattes (dont la blatte géante ou Gromphadorhina
décorations jaune vif. Bref, c’est une œuvre portentosa qui peut atteindre presque 8 cm de
d’art ! Cette espèce magnifique est en danger
long)… abondent également.
critique d’extinction aujourd’hui. Les régions forestières de l’Est sont la terre de
w w Les amphibiens. On se penchera avec prédilection des lépidoptères. C’est ici qu’habite
curiosité sur l’abondance de grenouilles le plus grand papillon du monde, l’Argema
endémiques, qui, dans les marais, le long des mittrei, dit « Comète de Madagascar », qui
lacs et des cours d’eau, composent de superbes atteint 30 cm d’envergure. Parmi les plus beaux,
ballets de couleurs sur les végétations flottantes. on distinguera aussi le Chrysiridia
madagascaOn compte aujourd’hui plus de 285 espèces riensis, dont les ailes peuvent prendre toutes
différentes (dont 55 menacées d’extinction), les couleurs du prisme de lumière.
Caméléon de Madagascar.
© DAWIDKASZA – ISTOCKPHOTO74 ® surVoL De maDagasCar
vents, des martinets de Grandidier, des guêpiers
de Madagascar, des philéppites, des
bergeronnettes, des bulbuls, des zosterops, des artamies,
des vangas (dont le plumage noir et blanc lui a
donné son nom : pie, en malgache) ou d’autres
Vangidés comme le bel eurycère de Prévost
(parfois appelé Siketribe), des pygargues ou
aigles-pêcheurs, des crabiers de Madagascar,
des rolliers terrestres à longue-queue…
Certaines espèces sont bien introduites, d’autres
en voie de disparition, d’autres encore quasiment
éteintes (comme le pygargue, précisément).
Beaucoup d’oiseaux ont disparu de la Grande
Île, à cause de la déforestation massive qui a
asséché les sols, notamment sur le versant
occidental : des râles, des vanneaux, des aigles,
des ratites (le fameux Aepyornis)…
D’une manière assez générale, la gent ailée est
beaucoup moins représentée à Madagascar
qu’en Afrique tropicale.
w w Des poissons comme dans un aquarium.
La faune des mangroves est plus spectaculaire
que la flore. On ne connaît pas encore très bien
toutes les espèces endémiques qui foisonnent
Tortue radiée.
autour de l’île (certaines seulement ont été
inventoriées), aucune étude sérieuse n’ayant été
Il y a des araignées partout. Les très grandes
menée sur la microfaune ou la méiofaune. On sait
néphiles (12 cm d’envergure), qui s’accrochent
cependant que l’ichtyofaune est particulièrement
aux arbres, aux fenêtres, aux fils électriques, font
riche, autour de 160 espèces à ce jour.
sensation mais sont sans danger. Madagascar
Un masque et un tuba suffisent pour pénétrer
abrite quatre cents espèces d’arachnides, dont
dans l’un des plus beaux jardins aquatiques
une variété de mygale. La seule vraiment
dangetropicaux du monde, notamment en longeant
reuse est la veuve noire. Petite, habitant les
les barrières de corail à Toliara ou les lagons à
forêts profondes, elle se rencontre rarement. Mahavelona (Foulpointe). On découvrira au fil
w w Une immense volière d’oiseaux. Mada des chenaux de superbes poissons,
poissonscompte environ 293 espèces, dont 108 endé- clowns, poissons-papillons, poissons-anges,
miques à ce jour. Rouges comme le fody (appelé étoiles de mer et hippocampes, appartenant
aussi cardinal) à la saison des amours, verts à diverses familles comme les Sélaciens, les
comme les perruches et les pigeons, noirs Carangidés, les Mugilidés, les Sparidés…
comme le drongo (une sorte de passereau), ils Les mollusques sont très présents également,
sont partout, piaillant, chantant, sifflant dans les notamment les huîtres (Crassostrea cuccullata),
jardins, les bosquets, et les forêts. Au gré des les oursins, les palourdes, les littorines qui
parcs nationaux, on admirera diverses variétés s’accrochent aux palétuviers, ou divers
gastéde grèbes (comme la grèbe castagneuse, ou ropodes qu’on mange à l’occasion.
Kiborano), de hérons (tel le héron garde-bœuf, En ce qui concerne les crustacés, abondent
ou Vorompotsy), d’aigrettes, des ibis huppés de crevettes d’eau douce, les Acetes (Tsivakiny),
Madagascar (Akohon’ala), des dendrocygnes crabes de mangroves (Scylla serrata), ou crabes
veufs (Tsiriry), des aigles serpentaires (Fisarabe), de vasières. Nos informations à leur sujet sont
des mésites unicolores (Roatelo), des râles de plutôt médiocres, bien que leur rôle dans le
Madagascar (Kiky), des tourterelles peintes recyclage de la matière organique soit essentiel.
(Domohina), des pigeons verts (Fonimaitso), Pour terminer, notons que les perspectives
des grands perroquets Vasa (Boloky)… Et cette d’élevage en zones côtières (aquicoles) sont
liste est bien loin d’être exhaustive ! prometteuses, surtout dans les bandes comprises
On découvrira aussi des coucales malgaches, entre les niveaux des marées les plus hautes et
des superbes couas bleus ou huppés (famille des ceux des marées les plus basses (zones
interCuculidés, comme les coucous), des engoule- tidales au sol de type argileux).
© LAURENT BOSCHERODÉCOUVERTE
Histoire
plus probable. Dans ce cas de figure, il aurait Mystère des origines
suivi l’itinéraire
Indonésie-Ceylan-Inde-ArabieLes visages des enfants des Hautes Terres Somalie-Mozambique-Madagascar. Ainsi, les
pourront parfois rappeler ceux des enfants de métissages et les emprunts linguistiques
aurontJava ou de Sumatra. Quant aux sourires des ils ponctué la route jusqu’aux rivages d’Afrique.
Vezos et des Sakalavas, ils vous évoqueront En effet, le continent noir n’est qu’à 400 km
par moments l’Afrique… des côtes malgaches. Madagascar jouirait ainsi
Au musée de Mahajanga, des os de dinosaures d’une double origine, tant africaine qu’asiatique.
de taille très respectable, des ossements de Et les premiers migrants africains (pêcheurs,
tortues, d’autruches, de crocodiles recueillis par paysans, éleveurs, descendants des esclaves
les paléontologues témoignent du gigantisme vendus par les Arabes…) auraient développé
de la faune malgache préhistorique. Mais les la culture sur brûlis et importé diverses variétés
premiers habitants de la Grande Île, eux, ont d’arbres ou d’animaux (comme les zébus).
gardé leurs secrets, et les découvertes qui En tout cas, d’après les spécialistes, les Ntaolo
les concernent restent limitées. Certes, on a se divisèrent peu à peu en Vazimba (« ceux de
trouvé des objets façonnés par les hommes la forêt », chasseurs/cueilleurs), au centre sur
dans des gisements de subfossiles ; des outils, les hauts plateaux et à l’est, et en Vezo (« ceux
en particulier une sorte de hache courbe, ont de la côte », pêcheurs), à l’ouest et au sud.
été découverts à Ambatomanoina. C’est peu. Certains chercheurs affirment cependant que
Les recherches se poursuivent. Certains scien- les Vazimba seraient même antérieurs aux
tifiques continuent de croire à un peuplement Ntaolo, et que ces « petits hommes de la forêt »
préhistorique. peuplaient la Grande Ile des dizaines de milliers
La tradition populaire, les mythes et les légendes d’années avant la venue de cette immigration
évoquent souvent une population aux origines austronésienne.
inconnues qui aurait peuplé la Grande Île bien
avant les premières colonisations. La langue Des hommes et des océansmalgache a été étudiée (même origine
protoLieu de passage obligé entre l’Asie et le malayo-polynésienne), les sites archéologiques
Moyen-Orient, plus tard sur la route des Indes, ont été fouillés de fond en comble,
l’anthropoMadagascar est vite devenue le carrefour de logie, l’ethnographie et la génétique ont été
tous les commerces. Une importante vague mises à contribution pour tenter d’élucider ce
d’immigration s’ajouta aux Vazimba et aux Vezo. mystère des origines. Il en résulte une hypothèse
On appelait ces nouveaux venus les Vahiny presque certaine : les plus lointains ancêtres
(« ceux qui visitent ») ou les Vazaha (« ceux qui identifiés des Malgaches sont surtout
origicherchent »). Perses, arabes, Bantous (influence naires de l’archipel malayo-indonésien (peuples
du swahili dans la langue actuelle malgache), austronésiens), sans doute au début de notre
Juifs, Indiens ou Javanais virent s’installer et ère, voire plusieurs siècles avant selon certains
chercheurs. se mélanger.
On a exhumé des outils, des poteries et des La tradition orale malgache appelle ces premiers
evenus les Ntaolo (« premiers hommes » ou ustensiles de pêche qui remonteraient aux X et
e« hommes des origines »), et eux-mêmes se XI siècles de notre ère ; près de Vangaindrano,
nommaient sans doute Vahoaka (va-waka ou au sud-est, les ruines d’un comptoir arabe du
e e« peuple de la mer », « peuple des canoés »). Les XI ou XII siècle ont été mises au jour : elles
premières populations seraient donc les Vahoaka témoignent de la très forte influence musulmane
Ntaolo. Suite aux échanges commerciaux qui dans le commerce des épices, aromates et
affairaient l’océan Indien, ils ont probablement parfums autour de l’océan Indien, à partir de
importé la culture du riz irrigué, de la banane, du cette époque. Certaines plantes médicinales
taro, de la canne à sucre, la pirogue à balancier, plutôt appréciées des Arabes, comme le cubèbe
certains instruments de musique (comme la (espèce de poivre), provenaient de Madagascar.
evaliha) et même certaines danses. A partir du XV siècle, navigateurs arabes mais
Toutefois, compte tenu des techniques de aussi indiens, portugais, génois, vénitiens s’y
navigation de l’époque, le trajet Indonésie- font concurrence. L’influence indonésienne
Madagascar semble des plus aventureux : faiblit peu à peu, malgré une nouvelle vague
e6 000 km de désert océanique sans possibilité d’immigration austronésienne vers le VIII siècle
d’escale… ! Le parcours par étapes semble (ce sont les Hova).Chronologie
76
e ew w VII au XI siècle > Première grande formation w w 17 novembre 2010 > Référendum
constituterritoriale tout le long du versant oriental de l’île. tionnel. L’anglais n’est plus une langue officielle.
ew w XV siècle > Premiers grands royaumes. w w 2009-2013 > Gouvernement de la HAT,
nombreux sommets entre Ravalomanana, Rajoelina w w 1642-1674 > Premiers établissements français.
et Ratsiraka, sans accords définitifs.
e ew w XVIII -XIX siècle > Début de l’unification du
w w 25 octobre 2013 > Après plusieurs reports, pays par le roi Andrianampoinimerina.
premier tour de l’élection présidentielle. Taux de
w w 1810 à 1895 > Royaumes Merina. Structuration participation de 61,7%.
de l’Etat, relations internationales et ambassades
w w 20 décembre 2013 > Une journée chargée
en Angleterre, France, Etats-Unis, Allemagne, Italie.
en événements politiques : second tour des
préw w 1840 à 1878 > Influence de Jean Laborde. sidentielles et élections législatives.
w w 1845 > Guerre franco-britannique contre w w 17 janvier 2014 > Le candidat Hery
RajaonaMadagascar. Tentative d’invasion. rimampianina est proclamé Président de la
République par la Cour électorale spéciale avec w w 1885 > Au terme d’une guerre, Madagascar
53,49 % des voix.devient protectorat français.
w w 1896 > Colonisation française. w w 27 janvier 2014 > Madagascar réintègre
l’Union africaine après cinq années de mise à w w 1947 > Soulèvement général pour
l’Indél’écart.pendance.
w w 6 février 2014 > Onze jours après l’annonce w w 1960 > Indépendance.
du nouveau Président de la République, le
résulw w 1960-1972 > Période dite de « néocolonia- tat des élections législatives tombe : le parti
lisme ». d’Andry Rajoelina et de Hery Rajaonarimampianina
obtient la grande majorité des voix avec 51 sièges, w w 1975 > Deuxième République.
tandis que la mouvance du président déchu w w 1975-1991 > Présidence de Didier Ratsiraka :
Ravolamanana en obtient 18. Une étape décisive
régime socialiste.
censée marquer la fin du processus de transition.
w w 1992 > Troisième République. w w 11 avril 2014 > Roger Kolo est nommé Premier
w w 1997 > Réélection de M. Didier Ratsiraka à la ministre par le Président de la République Hery
présidence de la République. Rajaonarimampianina.
w w 1998 > Réforme constitutionnelle. w w 13 octobre 2014 > L’ancien Président de la
République Marc Ravalomanana rentre au pays. Il w w Décembre 2001 > Nouvelles élections
préest immédiatement arrêté par les autorités, et sera sidentielles, aux résultats contestés.
mis en résidence surveillée jusqu’au 2 mai 2015.w w Janvier-juillet 2002 > Crise politique.
w w 12 décembre 2014 > À l’unanimité, le
w w 6 mai 2002 > Marc Ravalomanana accède
Parlement votre un projet de loi sur l’abolition
officiellement à la présidence.
de la peine de mort.
w w Décembre 2006 > Ravalomanana est réélu w w 12 janvier 2015 > Le gouvernement de Roger
président de la République.
Kolo démissionne en bloc. Le poste de Premier
w w 4 avril 2007 > Référendum qui entérine davan- ministre est attribué au général Jean Ravelonarivo
tage la politique du président : les 6 provinces le 17 janvier.
deviennent 22 régions et perdent une partie de w w26 mai 2015 > Une très large
majoleur autonomie, l’anglais devient troisième langue
rité des députés vote la destitution de Hery
officielle, les pouvoirs du président sont renforcés. Rajaonarimampianina, accusé d’incompétence
w w Août 2008 > Début du bras-de-fer entre Rava- et de violation de la Constitution.
lomanana et le maire de Tana, Andry Rajoelina. w w Juin-juillet 2015 > La compagnie aérienne
w w Janvier 2009 > Violentes émeutes. nationale Air Madagascar est confrontée à
d’importants mouvements de grève. Le directeur w w 7 février 2009 > Massacre devant le palais
général et les membres du conseil d’administration présidentiel : 28 morts et 212 blessés.
démissionnent collectivement le 2 juillet. Léon
w w 17 mars 2009 > Démission de Ravalomanana Rajaobelina, un proche du Président Hery, est
qui s’exile en Afrique du Sud. élu nouveau Président du conseil quelques jours
w w 21 mars 2009 > Rajoelina s’autoproclame plus tard. A l’heure où nous rédigeons ces lignes,
président de la Haute Autorité de Transition (HAT). le nom du prochain DG n’est pas encore connu.DÉCOUVERTE
Histoire √ 77
On dit que Diego Diaz, navigateur portugais, diplomatie du royaume Antemoro attestent le
fut le premier Européen à toucher les côtes de dynamisme d’une féodalité qui a perduré du
e el’île vers 1500. XIII au XIX siècle.
eLes Portugais ne réussirent pas à convertir les Plus au nord, au cours du XVIII siècle, les rois
Ramananao, Ramahasarika puis Ratsimilaho populations autochtones au christianisme, pas
plus qu’à s’emparer des comptoirs arabes ; vont tenter, chacun à leur tour de mettre fin aux
divisions des Betsimisarakas. Les royaumes ils décidèrent de consacrer leurs efforts au
Mozambique. Les Hollandais tentèrent bien betsimisarakas connaîtront des heures de
gloire ; ils s’étendront de la baie d’Antongil quelques incursions par la suite, mais eux aussi
choisirent un autre lieu d’établissement : Le jusqu’à Mananjary.
Cependant, l’importance stratégique de la Cap, à la pointe méridionale de l’Afrique. Les
Britanniques n’eurent guère plus de succès dans côte est en fait l’objet de toutes les
convoitises. Sur cette étendue bordée par l’océan leurs tentatives de soumettre les Malgaches,
Indien, Fénérive et Toamasina sont les points avant que les Français ne s’entichent d’y mettre
de passage obligés du commerce et de la traite leur grain de sel, à leur tour.
des esclaves, les foyers de guerres entre les Quant au nom même de Madagascar, il
résule Malgaches, les pirates et les négriers.terait d’une erreur de Marco Polo qui, au XIII
esiècle, aurait confondu la Grande Île avec le port w w Royaumes de l’Ouest. À partir du XV siècle,
somalien de Mogadiscio, bien plus au nord, sur presque toute la côte ouest est soumise à
la corne de l’Afrique ! l’influence des royaumes sakalavas qui
s’étendent du sud de Toliara jusqu’au nord de
Mahajanga. Installés dans les centres politico-De multiples royaumes
religieux du Menabe (près de Morondava) et du
Toutes ces multiples influences ont laissé des
Boeni (près de Mahajanga), les rois sakalavas traces : fortins édifiés sur les caps les plus
font tout pour réunir, par les alliances ou par la
stratégiques, comptoirs, religions, expressions
conquête, les chefferies et les royaumes locaux.linguistiques… Madagascar a assimilé, intégré,
Parmi les souverains sakalavas, il faut souligner
métissé les apports pour en faire une création
l’influence particulière d’Andriandahifotsy qui très particulière : l’identité malagasy.
assure sa suprématie politique par des alliances
Les forêts et les savanes, les Hautes Terres et
en épousant les princesses des chefferies et
les plaines ont été les lieux d’édification des
des royaumes locaux ; en outre, il se dote d’une
royaumes. La terre de Madagascar est marquée
force de frappe en achetant armes à feu et
par le souvenir des souverains sakalava et
munitions aux trafiquants européens.
mahafaly, merina et antandroy. Les reliquaires
L’État Sakalava, extrêmement bien structuré,
royaux et les sépultures sont entretenus et
est dirigé par un conseil comprenant notamment
gardés avec ferveur. La tradition orale continue à
les conseillers royaux (Ranitr’ampanjaka), les
transmettre la geste de ces monarchies locales,
ministres royaux (Manan-tany), le ministre de la
mais l’histoire générale des royaumes régionaux
Guerre et des Relations extérieures, le ministre
de Madagascar reste à écrire. En voici quelques
de l’Intérieur (le Fahatelo)… La cour rassemble
jalons.
princes, princesses, vassaux. Le roi consulte
ew w Royaumes du Sud. Au XVI siècle, le roi également les anciens (Ampiasa), le devin, le
Olombetsitoto est à l’origine des royaumes médecin. Son entourage comprend un héraut,
Mahafaly, tandis que les souverains Zafimanara un écrivain arabe, un barde et un bouffon.
imposent l’unité aux Karimbola. Les plus lointains raids des guerriers sakalavas
eAu XVII siècle, deux dynasties de l’Anosy (région les mènent jusque sur la côte est où ils affrontent
de Taolagnaro) créent le royaume de Masikoro les Betsimisarakas. Mais les royaumes
qui va rayonner et étendre son influence jusqu’au sakalavas ne sont pas seulement préoccupés
nord de Toliara. de conquêtes : une administration territoriale
Les pasteurs Bara poursuivent leur progres- est instaurée jusque dans les régions les plus
sion vers l’Ivakoava. Alliances et conflits se reculées du royaume.
succèdent entre puissances locales pour le w w Royaumes du Centre. Lorsque l’on suit
contrôle des terres fertiles, des cours d’eau et
les routes qui entourent Fianarantsoa, les
des voies de communication. moindres vallées apparaissent sculptées en
w w Royaumes de l’Est. Manakara et ses terrasses ; on y cultive le riz. Des systèmes
environs témoignent encore de l’empreinte du d’irrigation complexes portent l’eau jusqu’à
royaume Antemoro, dont la légende raconte qu’il la moindre parcelle. Tout ici évoque l’Asie,
fut créé par le sultan Ramakararo, qui venait de rappelle d’autres rizières en gradins, d’autres
La Mecque. L’organisation sociale, le contrôle montagnes verdoyantes : l’Indonésie, le
Viêtdu commerce, les écritures, la médecine et la Nam, les Philippines, la Chine.78 ® Histoire
Les royaumes betsileos ont été fondés au début digues et mène à terme d’importants travaux
edu XVIII siècle. Quatre grands royaumes se sont d’irrigation pour étendre la riziculture et lutter
ainsi constitués, tantôt alliés tantôt hostiles : contre la famine. Mais il partage le royaume
entre ses quatre fils qui vont aussitôt s’affronter.Arindrano, Lalangina, Isandra, Manandriana.
Les premiers rois betsileos étaient élus par le À la même époque environ (1642), les Français
peuple un vendredi de pleine lune, lors d’une créent le port de Fort Dauphin (aujourd’hui
cérémonie religieuse dédiée aux ancêtres. Taolagnaro) au sud ; de fait, ils rebaptisent
Ces monarques ont édifié une organisation le territoire « île Dauphine ». Des résistances
armées obligent pourtant quelque 63 survivants sociale. Ainsi, le roi Andriampianarana est
à l’origine d’une législation. L’administration à abandonner la Grande Île pour la Réunion
(alors appelée île Bourbon), le 27 août 1674.territoriale est confiée à des nobles et à des
eofficiers, les Mahamasinandriana. Les proprié- À la fin du XVIII siècle, un jeune roi,
Andrianampoinimerina (« le seigneur cher au cœur taires de rizières sont soumis à l’impôt royal,
de l’Imerina » ) (1745-1810) réunifie l’Imerina qui est proportionnel aux récoltes. Peu à peu,
par la diplomatie, les alliances et, en dernier le commerce se développe, les conquêtes
recours, par les opérations militaires. Les progressent. Andrianonindranarivo,
successeur d’Andriampianarana, organise une armée royaumes locaux d’Ambohimanga (la « Colline
bleue »), d’Ambohitrabiby (la « Colline des équipée de fusils. Pourtant, sa devise fait plutôt
animaux ») et d’Ambatomanga (le « Rocher l’éloge du riz : « Il n’est de meilleure poudre pour
bleu ») se rallient. La capitale est installée à résister à nos ennemis qu’une bonne récolte de
Antananarivo. Andrianampoinimerina organise riz. » Les deux royaumes betsileos les plus
strucdurablement l’Etat : le système féodal institué turés, l’Isandra et le Lalangina, s’affrontent
régue e sous son règne fonctionnera pendant plus d’un lièrement aux XVII et XVIII siècles. Mais à la fin
e siècle, jusqu’à la fin de la monarchie malgache. du XVIII siècle, les royaumes de Manandriana,
Souverain charismatique, il sait prendre la de Lalangina et d’Isandra deviennent vassaux
tête des armées en campagne et s’adresser de l’Imerina.
directement à la population.
La sollicitude royale semble infinie. En effet, il Monarchie Merina :
déclare : « Pour que vous ayez de l’eau de riz,
conquêtes et unité vous mes sujets. Je donnerai de l’eau de riz aux
grands et j’en donnerai aussi aux petits car je Un autre peuple venu d’Orient va s’installer
veux que chacun fasse entrer l’eau chez lui, qu’il dans les Hautes Terres. Riziculteurs,
méthosoit petit ou qu’il soit grand. » Un droit est établi ; diques, organisés, les Merinas s’établissent à
e une administration territoriale est instituée.Ampandrana au XV siècle, puis se déplacent au
e La terre appartient à l’Etat, dont le représen-XVI siècle vers Merimanjaka où va régner la reine
tant suprême est le roi. La vie villageoise est Rangita, fondatrice de la dynastie qui suscite le
autogérée par les Fokonolona, les communautés rayonnement de l’Imerina, les Hautes Terres sous
de base. Un corps de fonctionnaires est créé le soleil. Son fils, le roi Andriamanelo, organise
avec des juges, administrateurs, collecteurs du le commerce, étend l’agriculture par
l’aménaTrésor… C’est aussi le temps des conquêtes. gement des marais et se dote d’une armée. Ses
Andrianampoinimerina installe des garnisons successeurs (son fils Ralambo et son petit-fils
merinas à tous les confins du royaume. Le Andrianjaka) fondent une féodalité, l’Imerina,
souverain fera cette déclaration célèbre : « Ny qu’ils dotent d’une organisation sociale
strucriaka no valamparihiko » (La mer est la limite de turée en quatre ordres : les nobles (Andriana,
ma rizière)… Dès lors, les expéditions militaires grande famille du souverain), les sujets libres
se multiplient.(Folovohitra, dont un petit groupe, les Hovas, sont
« Radama, mon fils, fragment de ma vie, que les descendants des plus anciennes dynasties
ne puis-je te précéder au tombeau ! Comme javanaises), les serfs (Olomahery ou Angaralahy,
tu es beau ! Tu es comme un dieu venu sur Mainty à partir d’Andrianampoinimerina) et les
terre. Je ne meurs pas, moi qui ai un tel fils ! » sujets privés dont certains sont des esclaves
Andrianampoinimerina murmura ces paroles (Andevo). Ralambo unifie les clans et pose les
à Radama avant de mourir. Le fils, choisi pour bases d’un Etat. Son fils, Andrianjaka, établit ses
successeur, fera tout pour réaliser le rêve du armées jusqu’à Analamanga (la « Forêt bleue »).
e père en portant jusqu’aux océans les limites Au début du XVII siècle, le roi
Andriamasinadu royaume.valona poursuit l’extension du royaume vers
l’ouest et vers l’est. Monarque absolu – il a w w Essor et développement. Près de Nosy Be,
dit : « Vous pouvez manifester votre amour aux en plein canal du Mozambique, les îles Radama
gens, mais dans l’Etat il faut agir sans faiblesse. » rappellent que ce roi conquérant y a porté ses
– Andriamasinavalona fait édifier de grandes armées. À Mahajanga, sur la côte ouest et tout DÉCOUVERTE
Histoire √ 79
le long de la côte est, des vestiges de fortins conseillers, un certain Robin, est un ancien
témoignent d’une politique militaire résolue. soldat de la Grande Armée de Napoléon) épouse
erPour réaliser le rêve de son père, Radama I lève une princesse sakalava pour s’allier au roi
en effet une armée forte de plusieurs milliers Ramitraho.
d’hommes. Les armes et les munitions sont Dès 1825, la langue malgache devient langue
fournies dès 1820 par l’Angleterre, qui ne voit écrite. En 1827, près de quatre mille Malgaches
pas l’ingérence française sur l’île d’un bon œil. savent lire et écrire ; les écoles se
multiLe jeune roi entreprit une diplomatie inter- plient. Sous l’impulsion de l’Etat de plus en
nationale très active, obtenant l’aide de la plus structuré, le commerce international est
Royal Navy pour ses opérations militaires sur florissant. Les échanges avec l’Europe, et en
la côte est. D’ailleurs, l’armée merina engage particulier, l’Angleterre, prolifèrent. La London
des conseillers militaires étrangers (anglais Missionary Society est autorisée à exercer à
et français) et se modernise rapidement. Madagascar. Radama s’habille à l’européenne :
Hiérarchie, discipline, entraînement, tactique, bottes, culotte, veste à galons, épaulettes et
et le résultat ne se fait pas attendre. Campagne sabre. Il se déclare anglophile : « J’aime
l’Angleaprès campagne, Radama soumet les Betsileos, terre, je l’ai regardée ; je la regarde comme
les Betsimisarakas, les Sakalavas ; il porte les mon pivot. »
limites de son royaume jusqu’aux rivages de À sa mort, le 27 juillet 1828, la presse
eurol’océan Indien et du canal du Mozambique. péenne évoque l’œuvre du souverain malgache,
Partout, des garnisons contrôlent les points et les envoyés spéciaux rendent compte de ses
stratégiques, les ports, les lieux de traite et grandioses funérailles. Le peuple, pourtant,
de commerce. se méfie de plus en plus de cette culture
Parallèlement aux opérations militaires, en fin « blanche » qui s’insère partout dans la société
diplomate, Radama (dont l’un des plus proches traditionnelle.
Figures historiques
Robert Drury
Robert Drury, fils d’un tavernier de Londres, alors âgé de 14 ans, s’embarque en 1701 sur
un bateau partant pour les Indes. Il fait naufrage au retour dans le canal du Mozambique
(vers 1703), est fait prisonnier par les insulaires, puis devient leur « esclave blanc » pendant
neuf ans, avant de se marier à une indigène et d’oublier sa propre culture. Après une
existence plutôt riche en péripéties, il est fait de nouveau prisonnier par le roi Sakalava de
Morondava, mais un capitaine anglais, bien que très circonspect devant la mine effroyable
de son compatriote, négocie sa libération. Beaucoup plus tard, il se serait jeté aux genoux
de son ancien maître, lui léchant les pieds l’un après l’autre, le droit en premier, pour lui
porter chance.
Ranavalona
èreTrois reines ont porté ce nom. Parmi elles, Ranavalona I affronta les grandes puissances
européennes, et Ranavalona III, après avoir résisté militairement à la colonisation,
fut déportée en Algérie et mourut en exil. Aujourd’hui, d’une femme volontaire on
dit : « C’est une Ranavalona. » On rencontre des femmes chefs d’entreprise, responsables
d’administration, chargées de projets de développement. Dans les villages et les familles
paysannes, les femmes prennent part aux décisions. La société malgache donne toute leur
place aux femmes… La loi fait de même. Mais les comportements « machistes » n’ont pas
disparu pour autant.
Jean Laborde
eFigure indissociable du XIX siècle à Madagascar, Jean Laborde, né à Auch en 1805 et
mort à Tana en 1878, fut un aventurier, un industriel et ingénieur polyvalent (il construisit
notamment des usines à Mantasoa), un architecte, un chimiste, le premier consul de
France à Madagascar et un collaborateur apprécié de la monarchie Merina, notamment
èrede la reine Ranavalona I . Napeoléon III s’en servit pour asseoir la domination française
sur la Grande Terre. A sa mort, la reine Ranavalona II décréta des funérailles nationales.80 ® Histoire
e Ranavalona II délègue l’essentiel du pouvoir au XIX siècle : méfiances et convoitises
Premier ministre, qui se consacre assidûment à
Première épouse de Radama, Ranavalona
la modernisation de l’Etat et s’avère un prudent
Manjaka est désignée pour succéder au roi et politicien. Un Code civil de 305 articles est
èreprend le titre de Ranavalona I . Elle déclare : « Je
rédigé, et une administration territoriale très
suis la protection des épouses, la protection des
structurée est appliquée à l’Imerina et à tous
enfants et aussi celle de vos biens, et quand je
les territoires conquis, jusqu’à Mahajanga,
dis “soyez confiants”, soyez-le vraiment car je
Toamasina, Fianarantsoa. Paradoxalement,
suis une reine qui ne trompe pas ! ».
les territoires conquis sont souvent moins mis
Méfiante envers l’Europe, très nationaliste,
à contribution que l’Imerina pour les impôts èreRanavalona I dénonce dès 1828 (quelques
et corvées.
mois après la mort de Radama) les traités
Sur le plan extérieur, c’est l’heure de tous les
anglo-malgaches signés en 1817 et en 1820.
dangers : la France et l’Angleterre doivent étayer
Ayant expulsé vers l’île Maurice les
missionleur révolution industrielle par des conquêtes
naires britanniques, elle prend ses distances
coloniales, et les richesses de Madagascar
avec l’Angleterre dans de nombreux domaines.
attirent leurs convoitises. Les pressions sont de èreRanavalona I poursuit cependant la
moderplus en plus insistantes. Des accords politiques
nisation de l’armée, facilite le commerce, et
et commerciaux sont signés avec l’Angleterre
permet à un Français avec lequel elle entretient
en 1863, et en 1868 avec la France. Le Premier
une relation privilégiée, Jean Laborde, de créer
ministre supprime la traite des esclaves et
un centre industriel à Mantasoa, ainsi que son
accepte l’activité commerciale des Européens.
propre palais, le Rova de Manjakamiadana. Elle
Mais déjà, la France étale au grand jour ses
déclare : « De mes coutumes, je n’ai aucune
prétentions territoriales.
honte ni aucune crainte. Toute sagesse, toute
En 1883, la première guerre franco-malgache
connaissance pouvant faire le bien de ce pays,
éclate à la suite de la mainmise française sur
je les accepte. Mais toucher aux coutumes de
le Sambirano. Le Premier ministre est très
mes ancêtres serait vain car je m’y opposerai. »
déçu, car la mission de son ambassadeur à èreEntre l’Europe et Ranavalona I , les relations ne
Londres en 1882 s’avère un échec. En effet,
cesseront d’être complexes : en 1836 et en 1837,
l’Angleterre refuse catégoriquement d’intervenir
des ambassadeurs sont envoyés en Angleterre et
militairement contre la France aux côtés du en France. Mais la France, malgré la résistance
gouvernement malgache.
des bastions merinas, instaure une sorte de
La reine meurt en juillet 1883, alors que la guerre protectorat à Nosy Be et sur les îles alentour.
fait rage. Le Premier ministre choisit pour lui
En 1857, le fils protégé de la reine, Rakoto,
succéder Ranavalona III, qu’il épouse. Ainsi, organise un complot avec le soutien
d’EuroRainilaiarivony aura été successivement mari
péens influents… Le coup d’Etat est déjoué. En
et Premier ministre de trois reines !èrereprésailles, Ranavalona I fait expulser tous
La guerre se poursuit dans tous les ports de
les étrangers, y compris son ami Jean Laborde !
l’Est. Elle finit par tourner au désavantage de Après la mort de Ranavalona Manjaka, le 16 août
Madagascar malgré la résistance de Toamasina
1861, son successeur, Radama II, s’engage
devant la flotte française. Le 17 décembre 1885, dans une politique radicalement différente. Il
le Premier ministre, pour obtenir la paix, signe fait revenir Jean Laborde, proclame la liberté de
un « traité » très particulier, impliquant une
pensée et de culte, autorise le retour des
missioncertaine domination. Ce traité stipule que la naires de toutes confessions, supprime corvées
France représentera Madagascar dans toutes
et privilèges, et engage un rapprochement avec
ses relations extérieures. L’Etat malgache est la France. En outre, le nouveau consul promu
contraint à souscrire un emprunt de 10 millions
est Jean Laborde ! Cette politique d’ouverture
de francs à une banque française pour rétribuer ne plaît toutefois pas à tout le monde : les
un résident général (français) mis en poste à
institutions sont fragilisées, et la fin de son
Antananarivo. L’impôt et le Trésor malgache règne s’achève en guerre civile. Radama II est
s’en trouvent ruinés.
assassiné le 11 mai 1863 sur ordre du parti
traditionnel Hova. Sa première épouse lui succède w w Une guerre de trop. En 1890, tout s’accélère :
l’Angleterre accepte le protectorat de la France sous le nom de Rasoherina.
Très vite, le pouvoir est partagé entre la reine sur Madagascar. En contrepartie, la France
laisse toute liberté à l’Angleterre pour prendre et le ou plutôt les Premiers ministres, puisque
Raharo et Rainilaiarivony se succèdent à ce possession de Zanzibar. Le Premier ministre
poste. Epoux de Rasoherina, Rainilaiarivony et la reine n’acceptent pas le fait accompli.
(un Hova), à la mort de la reine en 1868, se La seconde guerre franco-malgache éclate en
marie avec la seconde femme de Radama II, 1894. Malgré une résistance acharnée, l’armée
qui devient la reine Ranavalona II. malgache est défaite. Le 30 septembre 1895, le DÉCOUVERTE
Histoire √ 81
corps expéditionnaire français commandé par Gallieni arrive à Antananarivo pour mater la
le général Duchesne atteint Antananarivo. Le révolution. Le 15 octobre, il fait exécuter le
Premier ministre est déporté en exil en Algérie, général Rainandriamampahandry, commandant
d’où il ne reviendra jamais. en chef de l’armée malgache, puis le prince
erLe traité du 1 octobre 1895 stipule que : « Le Ratsimamanga, oncle de la reine. En février
gouvernement de Sa Majesté la reine de 1897, il ordonne la déportation de Ranavalona
Madagascar reconnaît le protectorat de la France III à La Réunion, puis en Algérie, afin d’éloigner
avec toutes ses conséquences. » En apparence, ce symbole de la nation malgache. La monarchie
la monarchie demeure ; dans les faits, le résident est définitivement abolie. Madagascar n’a plus
général décide de tout. d’autres frontières que la mer et une diplomatie
Mais l’essentiel réside dans un autre article du humiliante pour la Grande Île : c’est l’heure de la
traité qui énumère les « dispositions destinées à « politique des races » décrétée par Gallieni, de
assurer aux nationaux français le droit d’acquérir l’imposition coloniale dans tous les domaines,
des propriétés dans l’île de Madagascar » . Deux tant économiques que culturels et sociaux.
semaines après la signature du traité, la
résistance des Menalambos (les « toges rouges ») Le réveil malgachecommence. Elle va s’étendre en 1896 jusqu’en
Paradoxalement, alors qu’elle n’est en rien une Imerina, Alaotra, Betsileo et Mangoro. La révolte
période libre, égale et fraternelle (sauf pour a comme objectif le rétablissement de la reine
les colons), la colonisation contribue en partie sur le trône et l’indépendance. Le 6 août 1896,
à l’éveil des idées de liberté. La République en effet, la colonisation est totale.
En France, l’Assemblée nationale vote les apporte à Madagascar ses principes fondateurs.
textes déclarant « colonie française » l’île Les élites malgaches récupéreront la devise
« Liberté, Égalité, Fraternité » dans leur combat de Madagascar et « abolissant la royauté en
Imerina ». Le 16 septembre 1896, le général pour l’indépendance.
La nuit coloniale
La période coloniale va durer dans la pratique jusqu’à l’Indépendance (18 juin 1960), même
si l’Union française de 1946 et la « loi cadre » de 1956 stipulent une autonomie interne aux
territoires d’outre-mer. Le bilan de cette période coloniale est complexe. La colonisation
répondait aux besoins des puissances européennes de nourrir leur révolution industrielle,
d’acquérir des matières premières à bas prix, de disposer de terres cultivables, d’ouvrir
des marchés et d’établir des bases militaires. Par conséquent, les grandes compagnies
françaises reçoivent en concession plus de 600 000 ha de terres cultivables. Toutes les
ressources agricoles, minérales et humaines de la Grande Île sont mises au service de
l’économie et des besoins de la France. La population malgache, soumise à l’impôt et au
travail forcé, ne dispose d’aucun droit civique et politique. La répression des foyers de
résistance est extrêmement brutale (villages rasés, chefs exécutés).
Pendant que les lobbies colonialistes, ceux de la Réunion et de Maurice en particulier,
poussent à la « mise en coupe » de toutes les richesses de l’île, l’administration coloniale,
pour assurer son contrôle, parachève le travail commencé par les monarchies merinas,
en réunissant sous une administration territoriale unique tous les peuples malgaches. Il
convient de noter que de nombreux fonctionnaires locaux formés pour l’encadrement des
provinces sont d’origine Merina.
Durant la Première Guerre mondiale, 45 863 Malgaches s’engagent dans l’armée française.
Parmi eux, le bataillon des chasseurs malgaches se distinguera par son courage en
Champagne, en 1918. Le prix du sang versé ne ralentit nullement la poursuite intensive
de l’exploitation : produits agricoles, viande, graphite, mica partent vers l’Europe et font la
richesse des intermédiaires et des colons. Entre 1919 et 1936, la colonisation économique
atteint son apogée. L’administration coloniale fonde même la SMOTIG, une société
chargée d’organiser le service du travail forcé non rétribué. Y sont assujettis quelque
12 000 Malgaches qui, malgré la dénonciation du Bureau international du travail de Genève,
construisent routes, ponts, voies ferrées et hôpitaux. Le gouvernement du Front populaire
supprime la SMOTIG en 1937. Le 7 avril 1938, le second gouvernement Blum facilite la
naturalisation des officiers et diplômés malgaches.82 ® Histoire
Le mouvement patriotique malgache se élaborée par Gaston Defferre, ministre socialiste
développe assez rapidement. Malgré tout son de la France d’outre-mer, en 1956. Toutefois,
savoir-faire militaire, le général Gallieni dut de réforme structurelle en changement
instimener campagne sur campagne entre 1896 à tutionnel, il faudra attendre l’impulsion radicale
1905 pour assurer la « pacification » face aux donnée par le général de Gaulle à la politique
multiples résistances paysannes. française (« Demain, vous serez de nouveau
Pendant la Première Guerre mondiale, un un Etat » , discours d’Antananarivo du 22 août
mouvement patriotique secret au nom poétique 1958) pour que Madagascar retrouve son
indépendance. Pour le chef de la France libre, la de « Vy vato sakelika », « Fer, Pierre, Ramification »
(le VVS), s’est montré très actif, puis a été réprimé colonisation était un anachronisme.
aussitôt découvert : le pasteur Ravelojaona qui Le 26 juin 1960, le choix radical est scellé
en était l’un des dirigeants est arrêté en 1916. par une déclaration franco-malgache : « La
L’opposition a ensuite pris une forme républicaine République malgache accède en plein accord et
amitié avec la République française à la souve-en s’exprimant dans des journaux comme Le Réveil
malgache, L’Aurore malgache, L’Opinion, Le Libéré, raineté internationale et à l’indépendance. » .
soutenus en France par les partis de gauche.
Durant la Seconde Guerre mondiale, dès que Bilan de la colonisation
l’armée britannique et les Forces françaises
Les nostalgiques du colonialisme évoquent les
libres ont déposé l’administration coloniale
25 000 km de routes, l’équipement des ports
vichyste (les Britanniques ont débarqué à
Diegode Toamasina et d’Antsiranana, l’aménagement
Suarez en 1942 et n’en sont partis que sur
des villes, le développement des voies ferrées,
l’insistance du général de Gaulle), Madagascar
l’organisation territoriale… Les Malgaches qui
apporte une importante contribution à l’effort
ont vécu à cette époque nuancent ces faits
de guerre pour la libération de l’Europe. Des
indéniables en rappelant que ces ouvrages ont
militaires de carrière, des soldats malgaches
été construits par des autochtones qui n’étaient
partent combattre les armées nazies en France,
pas rétribués et qui travaillaient le plus souvent
ce qui entraînera les patriotes de la Grande Île à
sous la contrainte, voire sous les coups. Quant
revendiquer de nouveau l’indépendance : « Nous
aux aménagements et aux infrastructures, leur
apportons la liberté à ceux qui nous la refusent ! »
seule finalité était la mise en coupe du pays
Le 29 mars 1947, le Mouvement démocratique
et le pillage de ses matières premières pour
de la rénovation malgache (MDRM) de Joseph
le bénéfice des affairistes, des colons et des
Ravoahangy déclenche une insurrection générale
spéculateurs, c’est-à-dire, en définitive, de la
qui s’étend dans toute l’île. Le mot de passe est
puissance coloniale. En revanche, en ce qui
« vorona » (oiseau). Cette guerre de guérilla va
concerne l’éducation et la santé, le constat est
durer 21 mois. Le bilan est lourd. On dénombre
unanime : la mortalité a diminué, la population
100 000 tués. Les cadres du MDRM sont exécutés
a doublé – elle est rapidement passée de 3 à
sommairement ; les députés Rabemanjara,
6 millions d’habitants –, et en 1958, un enfant
Ravoahangy et Raseta sont condamnés à mort,
sur deux était scolarisé.
puis graciés et déportés en France.
Pourtant, le MDRM n’avait fait qu’exiger
l’applireI République (1960-1972)cation de la Constitution française de 1946,
qui stipulait : « La France entend conduire des Le 14 octobre 1960, c’est l’Indépendance. Dès
peuples dont elle a pris la charge à la liberté de lors, la vie politique connaît une effervescence
s’administrer eux-mêmes » . sans pareille. De nombreux partis se créent.
Au cours des douze années suivantes, les Une bipolarisation s’installe entre le Parti social
révoltes n’auront plus jamais cette ampleur démocrate (PSD) et le Parti du congrès de
puisque l’aile radicale du mouvement patriotique l’indépendance (AKFM). Revenus d’exil, les
a été décimée. Les députés déportés sont consi- députés « rebelles » de 1947 prennent une part
dérés comme des symboles de résistance. Le active aux débats.
député-poète Jacques Félicien Rabemananjara Philibert Tsiranana, leader du PSD, est élu
écrit en prison O liberté. Voici un extrait de ce président de la République en 1960 (il sera réélu
poème célèbre : « Vaine l’étreinte des horizons. en 1965). Les institutions sont très proches
eLa voûte même du ciel éclatera. Madagascar ! Je de celles de la V République française. La
te salue. Ile ! Des confins de mes tourments, je Grande Île développe immédiatement une
diplot’adore ! Ta beauté ! Ma droite la brandit jusqu’à matie active : ouverture d’ambassades dans le
hauteur des astres, Madagascar ! » . monde entier, constitution de l’Organisation de
La vie politique se structure en employant les la communauté africaine et malgache (OCAM),
espaces de liberté existants et en s’appuyant rôle actif dans l’Organisation de l’unité africaine
sur chaque réforme, comme la « loi-cadre » (OUA).DÉCOUVERTE
Histoire √ 83
Sur le plan intérieur, malgré quelques initia- Indépendance totale, fin du « néocolonialisme »,
tives portant sur le développement agricole tels sont les objectifs exprimés par l’équipe
et l’essor de l’industrialisation, le régime dirigeante. Les résultats économiques ne
stagne. L’opposition critique cet immobilisme vont malheureusement pas suivre. Les prix
faisant remarquer qu’en bien des domaines, augmentent tandis que la notion de «
malgal’indépendance n’est que formelle, et que la chisation » (« être libres, indépendants et créer
politique du président Tsiranana est « néoco- une renaissance malgache » ) est de plus en
lonialiste ». En effet, les entreprises fran- plus populaire parmi la jeunesse. La révolution,
çaises et les colons réunionnais ont conservé autre mot d’ordre, mobilise étudiants, ouvriers,
l’essentiel de leurs privilèges et continuent de paysans et soldats. En 1973, les révoltes se
dominer l’économie. Les transports sont de multiplient.
plus en plus insuffisants, l’urbanisation devient Le 31 décembre 1974, des policiers s’insurgent.
anarchique. Enfin, l’installation au pouvoir de En 1975, Madagascar connaît une instabilité
l’Etat PSD s’est accompagnée de détourne- permanente. Les affrontements politiques
s’acments de biens publics, de corruption et de centuent… Quatre chefs d’Etat se succèdent :
privilèges. le général Ramanantsoa (démissionnaire en
L’opposition se cristallise autour de l’AKFM, février), le colonel Ratsimandrava (assassiné
dirigé par le pasteur Andriamanjato, et du une semaine après son accession au pouvoir), le
Mouvement national pour l’indépendance de général Andriamahazo (démis en juin 1975 par le
Madagascar (MONIMA), fondé par Monja Jaona. Directoire militaire qui avait alors pris le pouvoir
Seule la scolarisation est à mettre à l’actif du en proclamant la loi martiale) et le capitaine
régime. Mais cet effort soutenu va précisément Ratsiraka, président du Conseil suprême de la
contribuer à sa chute… révolution à partir de juin.
Au début des années 1970, les étudiants En août 1975, la charte de la révolution socialiste
contestent de plus en plus la soumission du malgache est élaborée à l’initiative des partis
président aux lobbies d’affaires de l’ancienne politiques proches du président. Elle proclame
puissance coloniale. Face à un « hit-parade » solennellement : « Nous n’avons qu’une seule
venu de France et d’Amérique, ils sont des solution : être ou périr. Nous avons choisi d’être !
dizaines de milliers à entonner en malgache Indépendants, libres, fiers en justice et paix.
les chansons politiques du groupe Mahaleo. Coûte que coûte. »
C’est la période où la « malgachisation », un En décembre 1975, cette charte est soumise à
mouvement pour l’adaptation de l’éducation aux référendum. Le « oui » l’emporte : Madagascar
réalités culturelles et sociales du pays, s’étend devient une République démocratique. Didier
à toutes les universités malgaches. Ratsiraka accède à la présidence de la
En avril 1971, la brutale répression d’une République le 4 juillet 1976. L’Etat contrôle
révolte lancée par le MONIMA dans la région de désormais les banques, les assurances, les
Toliara provoque la mobilisation des étudiants. trois quarts du commerce d’import-export ;
L’université d’Antananarivo ferme en mars 1971.
la centralisation est extrême. L’autogestion
Grèves, manifestations, révoltes se succèdent ouvrière est instituée. Les entreprises fleurons
pendant plus d’un an. Le 13 mai 1972, la police
de la période coloniale sont nationalisées (La
tire sur la foule. Le 27 juillet, le général Gabriel Rochefortaise, La Marseillaise, La Lyonnaise).
Ramanantsoa, chef d’état-major de l’armée,
Le territoire est réaménagé avec un retour au
propose un référendum sur un programme
« Fokonolona », association communautaire
politique pour le changement… Le 8 octobre
antérieure à la colonisation, et au Fokontany,
1972, 3 millions de « oui » (contre 102 506 de
association de plusieurs fokonolonas. Ces
« non ») entraînent la démission du président entités administratives locales décentralisées
Tsiranana. De nouvelles institutions se mettent
ont des pouvoirs étendus : gestion des terres,
en place. Une constitution flambant neuve est
développement rural, santé, sécurité… Les
adoptée le 7 novembre 1972.
terres reprises aux grandes sociétés françaises
sont distribuées à 17 000 familles.
eII République (1972-1992) La lutte contre l’analphabétisme est intense,
les étudiants et l’armée sont mis à contribu-Le gouvernement du général Ramanantsoa
décide de prendre des mesures radicales. tion. Sur le plan international, Madagascar
prend ses distances vis-à-vis de la France et En effet, début 1973, Madagascar crée sa
propre Banque centrale, sa monnaie, et se entreprend une diplomatie très diversifiée :
ouverture vers l’Asie (Indonésie, Inde, Japon), retire de la zone franc. En juin 1973, la France
et Madagascar signent un accord d’évacuation échanges avec les Etats-Unis, mobilisation
des armées françaises basées à Ivato et à pour l’Unité africaine, accords de coopération
Antseranana. avec l’URSS, la Chine et la Corée du Nord. 84 ® Histoire
Les dirigeants ont l’ambition de « donner à eIII République (1992-1997)
Madagascar une voix qui s’entende dans le
Le 19 août 1992, une nouvelle Constitution est
concert des nations » (selon leurs termes). Cette eadoptée et, avec elle, la III République. Fondée voix s’exprimera notamment contre l’apartheid
sur le pluralisme politique et la démocratie, elle et pour la libération de Nelson Mandela. La
équilibre les pouvoirs entre un président élu au langue malgache, parlée dans tout le pays depuis
suffrage universel et une Assemblée nationale deux mille ans, est remise à l’honneur dans le
souveraine.système éducatif et redevient langue officielle
Le 25 novembre, après le premier tour des après sept décennies de répression linguistique.
élections présidentielles, le professeur Albert Enfin, les revendications de « malgachisation »
Zafy, l’un des leaders du soulèvement populaire sont prises en compte. L’Etat investit dans les
de 1991, arrive en tête. Le 16 août, les élections infrastructures, la santé, l’industrie.
législatives donnent une majorité parlementaire Mais, parallèlement, la démocratie régresse. Au
confuse mais favorable au président Zafy.sein de l’Assemblée nationale populaire élue en
Sur le plan économique, le gouvernement suit les 1977, et au terme d’un scrutin contesté, l’Arema
conseils du Fonds monétaire international et de (Avant-garde de la révolution malgache, le parti
la Banque mondiale : désengagement de l’Etat, du président) obtient 81 % des sièges contre
économie mixte laissant une part importante à 11 % à l’AKFM et 8 % à des petites formations.
l’initiative privée, réforme monétaire destinée à Le gouvernement est organisé dans les mêmes
favoriser les investissements et à rendre à terme proportions. L’ « Etat Arema » s’installe comme
le franc malgache convertible. Cette réforme l’avait fait l’ « Etat PSD » durant les années 1960.
très contestée, entreprise début 1994 entraîne La liberté de presse est de plus en plus réduite.
un « flottement » du franc malgache, qui perd La corruption revient au galop, les promesses de
de sa valeur, laissant dans l’inquiétude autant justice sociale et d’égalité sont vite oubliées. En
les opérateurs économiques que la population.outre, l’économie subit les contrecoups du choc
Pendant le même temps, les tensions entre le pétrolier et ceux de l’effondrement du cours
président Zafy et le Premier ministre Ravony des matières premières. Malgré les réformes
éclatent au grand jour. Cette confrontation adoptées à la fin des années 1980, la crise
atteint son paroxysme avec la motion de censure économique mondiale achève de déstabiliser
déposée par les partisans du président et rejetée l’économie de la Grande Île. La pauvreté s’étend.
par l’Assemblée nationale. Estimant ne pas La déception de la population est à la mesure des
avoir dit son dernier mot, le président Zafy espoirs des années 1970. Ratsiraka est pourtant
soumet à référendum, le 17 septembre 1995, réélu en 1982 et 1989 sans opposition.
une modification constitutionnelle déléguant au En 1990, un Conseil national des forces vives se
président (et non plus à l’Assemblée nationale) crée à l’initiative des principaux partis
d’opposile pouvoir de nommer et de révoquer le Premier tion et d’anciens alliés du président Ratsiraka.
ministre. Le « oui » l’emporte, le régime se C’est le début d’une réflexion sur le « devenir
de la nation ». En 1991, le mouvement pour le présidentialise. Désormais le président et le
gouvernement sont en principe unis, face à une changement s’amplifie. Le jour de la fête du
Travail, de grandes manifestations ont lieu à Assemblée nationale où s’est recomposée une
majorité qui leur est hostile.Antananarivo et dans plusieurs villes de province.
L’affrontement entre l’opposition qui demande Dans le même temps, la majorité de la
popuune conférence nationale et le président qui la lation, qui voit les difficultés s’accentuer, est
refuse prend une nouvelle dimension ; le 8 juillet, irritée par les débats politiciens. Dans les
une grève générale illimitée se propage avec une villages (85 % des Malgaches tirent alors
participation massive. Les grévistes exigent le leurs ressources de la terre), les universités,
départ du président et un changement de la les quartiers pauvres des villes, la population
Constitution. La grève dure jusqu’en janvier 1992. est lasse des routes défoncées, de la hausse
Le 10 août, une marche pacifique d’un demi- des prix, de l’absence de protection sociale,
million de personnes vers le palais présidentiel de la corruption.
tourne au drame. On relève 50 corps. Entre 1993 et 1997, l’Assemblée mène une
Une période confuse s’ensuit, au cours de guérilla systématique contre le président et les six
laquelle des politiciens en mal de pouvoir tentent gouvernements qui se succèdent. Parallèlement,
de faire éclater l’unité du pays en proclamant l’inflation s’accroît dans des proportions jamais
des « Etats fédérés » dans cinq régions. Ces atteintes, le franc malgache « coulant » alors
Etats fédérés imaginaires ont, fort heureusement qu’il était supposé « flotter » selon la stratégie
pour Madagascar, connu un destin éphémère ! monétaire ultra-libérale adoptée.
Le 19 août, face à la mobilisation populaire, le La classe politique s’enfonce dans des affaires.
président accepte la création d’un gouvernement La corruption et les détournements de fonds
de consensus et de transition. publics se poursuivent. Au bout du compte, en DÉCOUVERTE
Histoire √ 85
Palais de Rova à Tana.
cinq années, « l’homme au chapeau de paille » Cependant, entre le projet de société et sa
réalieet les fondateurs de la III République auront sation, il y a une marge. En matière économique
apporté au peuple malgache une déception à la et sociale, la valeur de la monnaie resta stable
mesure des espoirs et des rêves que portaient (la chute libre fut stoppée) et l’inflation jugulée :
les mouvements populaires de 1991. Une petite la croissance était, pour la première fois depuis
élite s’enrichit, tandis que le peuple s’appauvrit longtemps, supérieure à la poussée
démograencore plus. phique. L’axe essentiel de la diplomatie malgache
Au cours du second semestre 1996, la fin se tourna vers l’Afrique du Sud où Ratsiraka s’était
de règne est consommée, l’Assemblée rendu à l’invitation de Nelson Mandela en vue de
nationale ayant voté l’empêchement (desti- poser les bases d’une coopération régionale.
tution) du président Zafy et provoqué des En matière institutionnelle, des réformes furent
élections présidentielles anticipées. L’ancien engagées : le 15 mars 1998, un référendum
président Ratsiraka est candidat. A son retour, adoptait des modifications constitutionnelles,
il s’exclame : « Ce sont les mêmes qui deman- dont une décentralisation accrue des pouvoirs
daient mon départ en 1991 qui appellent à politiques et économiques, afin de susciter une
mon retour ! » Au premier tour des élections, profonde régionalisation des pôles de décision et
sous contrôle international, Ratsiraka arrive en de rapprocher les lieux de pouvoir des quartiers
tête avec 33 % des suffrages, puis est élu au et des villages. Le référendum constitutionnel
second tour devant le président Zafy, tandis que fut suivi d’élections législatives. Une majorité de
le taux d’abstention battait tous les records de type « gauche plurielle vert-rose-rouge » sortit
l’histoire du pays. des urnes, face à une opposition très divisée et
laminée par les terribles conséquences sociales
(une paupérisation sans précédent) de la politique La République humaniste écologique
économique ultra-libérale menée de 1993 à 1997.
(1997-2001) Les élections communales de 1999 et les élections
Plus de vingt ans après la Charte de la révolution régionales de 2000 ne firent que confirmer la
socialiste malgache, Ratsiraka persiste et signe, bonne forme de « l’équipe » Ratsiraka.
en proposant un projet de société inédit : la Les indicateurs économiques étaient alors au
République humaniste écologique, selon laquelle beau fixe, le président pouvait s’enorgueillir
l’économie doit être au service du développe- d’une croissance du PIB sans égale auparavant,
ment social, en respectant l’environnement et la confiance des bailleurs de fonds revenait, le
la nature tout en résorbant la pauvreté et en tourisme se développait rapidement : tout portait
préservant les systèmes de solidarité qui font le à croire que Madagascar était sortie d’une
tissu de la société malgache. Qui ne souscrirait longue période de troubles et d’incertitudes
pas à un tel programme ? pour entrer de plain-pied dans l’ère « moderne ».
© MILOSK50 - SHUTTERSTOCK.COM86 ® Histoire
erLe 26 juin 2001, malgré ses discours précé- Ravalomanana gagnant dès le 1 tour, le 29 avril)
dents, où il affirmait ne briguer qu’un seul d’incongruités loufoques et pathétiques (Mada
mandat, Ratsiraka annonça qu’il comptait bien eut deux présidents pendant quelques semaines,
s’assurer du bénéfice de la politique menée et la Communauté internationale comme l’OUA
depuis près de cinq ans et donc qu’il se repré- ne reconnurent le nouveau président que très
senterait aux prochaines élections. Peu à peu, tardivement, à partir de fin juin), de conflits
le vieux briscard entreprit de distribuer des avec les bailleurs de fonds et la France. Cela dit,
millions de francs malgaches à tout va, ses hormis quelques échauffourées ou règlements
qualités oratoires indéniables monopolisèrent de compte, la crise de 2002 fut finalement bien
l’espace public médiatique, il élit de nouveaux pacifique, quoique cruelle dans sa durée. Il ne
gouverneurs dans les six provinces et il changea s’agit aucunement d’une guerre civile comme
même quelques juges à la Haute Cour consti- dans d’autres pays africains, ni d’un conflit
tutionnelle, histoire que rien ne puisse venir ethnique ou religieux.
obstruer un nouveau sacre.
Mais la Grande Île n’est pas une île comme les Ravalomanana au pouvoir
autres. Madagascar a ses raisons que la raison
Cette crise permit de se poser quelques
ne connaît pas.
questions essentielles sur la « politique
africaine », entendue par les puissances
occiLa crise politique de 2002 dentales. L’OUA a montré ses limites, en ne
L’alternance démocratique à Madagascar n’est s’avérant qu’un club pour « vieux dictateurs »
définitivement pas une chose acquise. La course grisonnants. Les nombreux imbroglios tant
à la présidentielle en 2001 opposa farouchement juridiques que politiques ont mis en lumière
Ratsiraka au nouveau maire de Tana, Marc les intérêts financiers des pays du Nord, tandis
Ravolamanana. Cet homme, tout à fait inconnu à que les pays du Sud ont paru condamnés à être
l’étranger, ne semblait pas a priori devoir poser « reconnus » par leurs pairs de l’hémisphère
problème à Ratsiraka : mais ce dernier est un opulent pour prétendre exister.
« côtier », tandis que le maire est un Merina, qui Parallèlement, les Malgaches ont donné une
en a terminé avec les habituels complexes de bonne leçon de démocratie et de philosophie
conscience de la tribu des Hautes Terres (elle à tous les apôtres des révolutions sanguinaires
gouverne en effet le pays depuis des siècles). ou autres révoltes terroristes.
C’est également un homme d’affaires, patron Dès le début, le gouvernement entreprit de
du groupe Tiko (produits laitiers), un battant, grands chantiers pour moderniser le pays :
qui sait de quoi il parle. Jeune loup aux dents dans le domaine de la santé, l’éducation, la
longues, Ravalomanana ne possède peut-être lutte contre la corruption, et la réhabilitation
pas la gouaille de son adversaire, mais il a pour du réseau routier, l’un des principaux facteurs
lui l’indéfinissable pouvoir de séduction que d’enclavement de régions misérables dans le
donne l’autorité économique et culturelle. En fait, pays. Les bailleurs de fonds revinrent et aidèrent
cette campagne électorale ne fut rien d’autre au développement économique et social du pays.
qu’un duel entre deux hommes charismatiques Le tourisme connut un essor sans précédent.
éludant tout vrai projet de société, matraquant la Cependant, tout ne fut pas rose pour les
population à coup de subventions monstrueuses Malgaches : dévaluation terrible du franc
et de promesses démentielles. Quand le show malgache avec le passage à l’ariary (et même
remplace les idées… à l’euro pour certains hôtels !), augmentation
La proclamation le 25 janvier 2002 par la du prix du riz (denrée de base de
l’alimentaHaute Cour constitutionnelle des résultats tion malgache), crise énergétique (électricité
du premier tour (40 % pour Ratsiraka, 46 % défaillante notamment)…
pour Ravalomanana), contestés aussitôt par Et peu à peu la personnalité même du président
Ravalomanana (prétendant avoir déjà gagné) commença à faire grincer des dents : comme
qui s’autoproclama président le 22 février avant ses propos un jour à Nosy Be : « Mes ordres
d’être investi officiellement le 6 mai, entrainèrent ne sauraient attendre un quelconque aval du
des manifestations quotidiennes sur l’Avenue Sénat ou de l’Assemblée nationale. » D’aucuns
de l’Indépendance à Tana, rassemblant chaque appellaient le président « Mégalomanana »,
fois près de 500 000 personnes, dans le calme raillant l’opportunisme de ce chef d’entreprise
le plus absolu. dynamique et intraitable.
Ce furent six mois de disette économique Marc Ravolomanana rempile pour un nouveau
(barrages partout, ponts sautés, pénurie de mandat lors des élections présidentielles de
carburant, plus de vols aériens), de querelles 2006, malgré des décisions de plus en plus
politico-politiciennes, de tractations à Dakar controversées, dont l’expulsion sans préavis de
(nouveau décompte par la Haute Cour donnant journalistes ou d’hommes d’église francophones.DÉCOUVERTE
Histoire √ 87
Le 4 avril 2007, les électeurs malgaches furent 2008, VIVA diffuse une interview de Ratsiraka
appelés aux urnes, afin d’approuver ou non (en exil en France) ; en représailles, le président
un nouveau changement de constitution. Les fait fermer la radio. Rajoelina s’insurge et
changements apportés sont nombreux : suppres- demande à ses partisans de prendre la rue :
sion du terme « état laïc », suppression des six ce qui est fait, le 17 janvier 2009. Par la même
provinces autonomes au profit des vingt-deux occasion, il dénonce un accord opaque signé
régions, renforcement des pouvoirs du président par Ravalomanana en juillet 2008 avec la Corée
qui peut légiférer comme bon lui semble en cas du Sud (licence d’exploitation pour 1,3 million
d’urgence… et institution de l’anglais comme d’hectares de terres arables !). Peu à peu
troisième langue officielle ! L’intitulé de la question les manifestations s’amplifient, des pillages,
laisse songeur : « Acceptez-vous ce projet de des saccages sèment le trouble à Tana. Ce
révision de la Constitution pour le développe- « mouvement orange » paralyse l’activité
économent rapide et durable de chaque région, afin mique du pays, tandis que Rajoelina
s’autod’améliorer le niveau de vie des Malgaches ? »… proclame « en charge » de la République de
Plutôt tendancieux ! Le « oui » finit par l’emporter Madagascar le 31 janvier.
avec 75 % des suffrages… pour un taux de Le 7 février, c’est le drame : une
manifestaparticipation inférieur à 50 %. tion devant le palais d’Etat est réprimée dans
Le conseil des Ministres réuni le 24 juillet le sang, tuant 28 personnes et en blessant
décida par décret la dissolution de l’Assem- 212 autres. Rajoelina est destitué de son poste
blée nationale. La Haute Cour Constitutionnelle de maire et se réfugie dans une résidence
(HCC) consultée donna son aval à cette décision diplomatique (l’Ambassade de France,
paraîtdu pouvoir exécutif. D’après les observateurs, il) sous la protection de l’ONU. Le 16 mars,
cette dissolution contredit les articles 155 et le palais d’Etat est occupé par l’armée qui a
157 de la Constitution amendée qui stipulent décidé de se mutiner et de suivre Rajoelina ; le
que le président et l’Assemblée doivent rester lendemain, Ravalomanana démissionne et s’exile
en fonction jusqu’à la fin de leur mandat (soit au Swaziland. Le directoire militaire, dirigé par
en 2008 pour les députés). le vice-amiral Ramaroson, cède le pouvoir à
Ce nouveau coup de théâtre raviva le spectre Rajoelina qui prête serment le 21 mars et devient
d’une main mise absolue du chef de l’Etat, président de la Haute Autorité de Transition
qui entendrait gouverner seul le pays à coups (HAT). Des manifestations pro ou anti-TGV
d’ordonnances. Ravalomanana s’était aussi ne font qu’accroître le sentiment d’insécurité.
emparé peu à peu de la plupart des grandes Des référendums et des élections sont prévus
entreprises locales performantes (Savonnerie mais sans cesse reportées. Des tractations
tropicale, Société Le Quartz…). Un peu trop diplomatiques sont engagées pour pallier la
gourmand sans doute… comme la suite allait crise, mais sans succès. Plus tard, Ravalomana
le montrer. revient sur sa démission et nomme un Premier
ministre « légal ». La communauté internationale
reste divisée sur ce « coup d’Etat » des civils et La crise de 2009
des militaires conjointement. Tous les bailleurs
et le régime de transition de fonds s’éloignent, les aides internationales
Vous entendrez sûrement les résidents réciter sont mises en attente. Le tourisme est en berne.
un bon mot attribué à De Gaulle (« Madagascar Les actes de vandalisme (bombes artisanales,
est un pays d’avenir, et qui le restera » ). Il etc.) se multiplient. Et Madagascar s’enfonce
semblerait que le général n’ait jamais rien dit une nouvelle fois dans la crise…
de tel ; en vérité, il s’agit d’une variante de la Aujourd’hui, il est possible de voyager à Mada
célèbre phrase de Clémenceau : « Le Brésil est sans trop de problème : la situation est beaucoup
un pays d’avenir et qui le restera longtemps » plus calme en province qu’à Tana. D’ailleurs,
. Mais peu importe qu’elle soit fondée ou non, en brousse, la plupart des Malgaches n’étaient
cette sentence traduit une terrible réalité à même pas informés de ce qui se passait.
laquelle Mada est sans cesse confrontée. Un Le référendum du 17 novembre 2010, visant
pas en avant, deux pas en arrière ! à l’établissement d’une nouvelle constitution,
Dès le mois d’août 2008, la tension grandit a vu le « oui » l’emporter largement, mais le
entre le président et le nouveau maire de Tana, taux d’abstention (notamment dans la capitale)
Andry Rajoelina, un jeunot (à peine 34 ans), était très élevé.
surnommé TGV en raison de sa fulgurante Pendant quatre ans, de déclarations d’intentions
ascension politique. Rajoelina a racheté une en sommets politiques superflus (à Maputo,
radio privée (VIVA) et dénoncé peu à peu les Gaborone, Sandton...), rien n’a
malheureuseactes du TIM, le parti de Ravalo. Le 13 décembre ment vraiment bougé.Politique et économie
Politique
eLa III République instaurée par la Constitution Le Fokonolona est l’institution fondamentale du
du 19 août 1992 est de type présidentiel et pays, elle représente « l’assemblée du peuple ».
C’est une instance de proximité, présente dans pluraliste. Le président est élu pour une période
cinq ans, il nomme un Premier ministre investi les quartiers et les villages, une assemblée
réellement démocratique à laquelle participe toute la par une Assemblée populaire composée de
population qui en élit directement les membres du 137 députés élus (à la représentation
proporconseil et le président. Dans la vie quotidienne, tionnelle) pour cinq ans, et qui partage le pouvoir
il est bien plus présent que l’Etat, le Fanjaka, législatif avec un Sénat (système bicaméral). Les
qui semble inaccessible. Pour les voyageurs sénateurs sont élus pour quatre ans au suffrage
futés, la visite au Fokonolona, formalité d’usage, indirect (2/3 par les élus des collectivités
terrifacilite les échanges avec la population. Lorsque toriales, 1/3 par des corps constitués, nommés
l’on visite un village, le président du Fokonolona par le président de la République lui-même).
apporte volontiers son soutien aux visiteurs. Ainsi, Le pouvoir judiciaire est indépendant (au moins
ceux-ci sont vite familiarisés avec les légendes et officiellement) : il est séparé entre la Cour
la tradition orale. En pareil cas, selon les règles de constitutionnelle et la Cour suprême.
la courtoisie et un protocole non écrit, les visiteurs
doivent offrir à l’assemblée un « fomba-gasy », Structure étatique acte cérémoniel durant lequel on partage le rhum
Madagascar était composée de six Faritany rouge de Madagascar (et boissons non alcoolisées
(provinces) : Antananarivo, Antsiranana, pour les dames) et quelques menus aliments. Les
Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina et Toliara. premiers servis seront alors les ancêtres, pour qui
Celles-ci ont été remplacées par vingt-deux l’on versera un peu d’alcool sur le sol, à l’angle
régions en avril 2007. cardinal sacré (Nord-Est).
Le nom des villes
Nombre de journalistes, de coopérants, et de visiteurs français appellent encore la plupart
des grandes villes de Madagascar par leur dénomination coloniale, alors que le pays est
indépendant depuis plus de 50 ans ; en outre, avant 1895 (l’invasion coloniale), les villes
et lieux avaient des noms malgaches.
Pour des raisons pratiques, nous avons désigné chaque ville par leur nom communément
admis dans la communauté touristique (bien souvent le nom français), suivi de leur nom
officiel. Le voyageur retrouvera en effet ces noms officiels malgaches partout, sur les
indicateurs des transports et, a fortiori, sur les panneaux à la gare des taxis-brousse, à la
poste, à la banque, à l’entrée des villes...
On remarquera également sur les cartes ou dans les guides des variantes orthographiques
des noms des villes. Tolanaro est parfois écrit Tolagnaro, et Toliara écrit Toliary… Nous
avons adopté la transcription la plus en usage.
w Nom officiel > Nom français.
w Antananarivo > Tananarive.
w Antsiranana > Diego-Suarez.
w Iharana > Vohemar.
w Mahajanga > Majunga.
w Nosy Boraha > Sainte-Marie.
w Toamasina > Tamatave.
w Taolagnaro > Fort-Dauphin.
w Toliara > Tuléar.DÉCOUVERTE
PoLitique et éConomie √ 89
Les Fokonolonas sont des institutions très Enjeux actuels
anciennes : leur origine remonte
antérieureAprès quelques années de transition entre la ement au XV siècle. En Imerina, le roi
Andrianacrise de 2009 et les élections présidentielles et mpoinimerina en fit la base de l’administration du
e législatives de fin 2013, beaucoup espéraient un royaume de Madagascar à la fin du XVIII siècle.
retour à la stabilité politique. Malheureusement, Après le Fokonolona, l’unité territoriale de
il n’en est rien, et l’enjeu majeur de Madagascar base est le Fokontany, qui représente plusieurs
à l’heure où nous rédigeons ces lignes demeure villages. Les Fokontanys sont regroupés en
l’instauration d’un cadre politique stable. Entre Firaisanas qui sont eux-mêmes regroupés en
vote de destitution du Président et motion de Fivondronanas. Ces institutions décentralisées
ont été mises en œuvre à partir du début de la censure à l’encontre du Premier ministre, la
eII République, en 1975. Grande Île a encore bien du chemin à parcourir…
Économie
Madagascar est un pays en voie de développe- Mais, la radio et ce lieu de forum
interrément. Essentiellement rural, son premier souci gional exceptionnel qu’est le taxi-brousse (les
est d’assurer son autosuffisance alimentaire ; Malgaches voyagent énormément pour voir leur
cette nécessité implique une certaine dépen- famille, commercer, se rendre à une cérémonie,
dance au niveau des équipements et des biens présenter un nouveau-né, etc.) ont permis
de consommation, comme un ajustement aux villageois de suivre les débats électoraux
(souvent douloureux) aux fluctuations des année après année. Impuissants devant le jeu
prix des produits agricoles exportés (café, d’influences et les tours de passe-passe
finanvanille, clous de girofle). La pauvreté est ciers, ils essaient tant bien que mal de survivre
une évidence quotidienne, voire la pénurie et et de continuer à chérir les ancêtres – en un
même la famine. temps où il est de plus en plus difficile de
Sept Malgaches sur dix qui vivent en milieu préserver son identité (ouverte sur l’autre), et
rural ont toujours les mêmes besoins : nourrir de la revendiquer.
sa famille, avoir accès à l’eau potable, aux soins
de santé primaires, scolariser ses enfants,
reboiser les régions limitrophes des villages,
ou améliorer la distribution et la vente de leurs Une histoire
produits.
Dans le pays tout entier, les ruraux n’attendent de pierres
rien du Fanjaka, de l’Etat, de la classe politique,
ni des « opérateurs économiques ». D’ailleurs, Partout, le long des pistes du bush et
ils ne leur demandent rien, sauf lorsque ceux-ci des savanes et dans les profondeurs des
viennent solliciter leurs suffrages avec force forêts, paysans et prospecteurs proposent
promesses lors des campagnes électorales. au voyageur rubis, émeraudes, saphirs...
Travaillant opiniâtrement avec constance Cet achat a tout le parfum de l’aventure,
et produisant l’essentiel des richesses du mais il est assez aléatoire si l’on n’est pas
pays, paysans, éleveurs de zébus, pêcheurs, un fin connaisseur. Un parcours de pierre
travailleurs de l’économie dite « informelle » en pierre peut être un passionnant fil
des villes comptent d’abord sur eux-mêmes, conducteur de voyage. Pour vous aider,
s’appuyant sur l’éthique du fihavanana, sur la l’Institut géographique national malgache
solidarité familiale et sur l’entraide villageoise. (FTM) propose une carte du pays avec
Ils assument une production constante, qui les formations du sous-sol.
n’est que peu valorisée dans les indicateurs du
Voici quelques repères pour un tel
itinéFMI ; pourtant, elle permet au pays d’assurer
raire :
son autosuffisance alimentaire et d’affronter
w Rubis : de Betioky à Ejeda.cyclones, crises politiques et fluctuations
macroéconomiques. Or paradoxalement, w Cristaux : région de Fianarantsoa.
ces Malgaches, sociologiquement les plus w Saphirs : Amboasary, Antsiranana,
nombreux, ne sont presque pas représentés
Ilakaka.
politiquement au-delà de l’échelon local du
w Or : Maevatanana, Ejeda.Fokonolona, et sont considérés avec distance
par les nouvelles classes urbaines qui bénéfi- w Emeraudes : Toliara et Mananjary.
cient de l’embellie économique.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi