La mortalité par maladie de l'appareil circulatoire en Bretagne

De
Publié par




La mortalité par maladie
de l’appareil circulatoire
en Bretagne









Travaux réalisés avec la participation de la Direction
Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales
et la participation du Conseil Régional de Bretagne,
dans le cadre du “Contrat de Plan Etat-Région :
programme d’observation de la santé”





Mai 2004







Observatoire Régional de Santé de Bretagne
Adresse Postale : cs 14235 35042 RENNES CEDEX
Téléphone - 02 99 14 24 24 - Télécopie - 02 99 14 25 21
E-mail :orsb@orsb.asso.fr-http://www.orsb.asso.fr




2 La mortalité par maladie de l’appareil circulatoire en Bretagne.
Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.



La mortalité par
maladie de l’appareil
circulatoire
en Bretagne








Travaux réalisés avec la participation
de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires
et Sociales et la participation
du Conseil Régional de Bretagne,dans le cadre
du “Contrat de Plan Etat-Région :
programme d’observation de la santé”






Mai 2004


3 La mortalité par maladie de l’appareil circulatoire en Bretagne.
Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.



4 La mortalité par maladie de l’appareil circulatoire en Bretagne.
Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.











Introduction


Cette étude a pour but de présenter la situation régionale de la mortalité par maladie
cardiovasculaire.

1Un ...
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne
Travaux réalisés avec la participation de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales et la participation du Conseil Régional de Bretagne, dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région : programme dobservation de la santé     Mai 2004  
       Observatoire Régional de Santé de Bretagne Adresse Postale : cs 14235 35042 RENNES CEDEX Téléphone - 02 99 14 24 24 - Télécopie - 02 99 14 25 21 E-mail :orsb@orsb.asso.fr-http://www.orsb.asso.fr     
 
 
 
 
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
2
 
        
       
 
  La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne
Travaux réalisés avec la participation de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales et la participation du Conseil Régional de Bretagne,dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région : programme dobservation de la santé
Mai 2004  
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. 3 Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
 
 
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne.
La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
4
 
          Introduction    Cette étude a pour but de présenter la situation régionale de la mortalité par maladie cardiovasculaire.  Un programme national triennal de réduction des risques cardio-vasculaires 1 a été annoncé en février 2002 par le Ministère chargé de la santé.  Il prévoit 5 composantes :  - action sur les facteurs de risque, - éducation thérapeutique ciblée et spécifique, - promotion des recommandations de bonnes pratiques cliniques et thérapeutiques, - réflexion sur lorganisation des soins et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux, - renforcement de la surveillance épidémiologique.   
                                                     1 Programme national de réduction des risques cardiovasculaires 2002-2005. Ministère de lemploi et de la solidarité, 2002  30 p.  La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.  
5
 
   
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
6
 
Sommaire
                 A retenir ............................................................................................................................. 8  La France bonne élève de l Europe .............................................................................. 10  En Bretagne : un effort nécessaire ............................................................................... 12  La Bretagne derrière ses régions limitrophes ............................................................. 16  Des inégalités selon les départements......................................................................... 17  Des inégalités selon les pays de Bretagne .................................................................. 18  Forte décroissance de la mortalité entre 1980 et 2000 ............................................... 23     
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. 7 Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
 
      A retenir   
  
 
ƒ  En Europe, la France fait partie des pays les moins touchés par la mortalité cardiovasculaire. En deux décennies, cette mortalité a diminué de moitié, chez les hommes comme chez les femmes. ƒ  Cette forte décroissance a été observée en Bretagne dans une proportion un peu plus importante, rapprochant actuellement la situation régionale de la moyenne nationale. Pour autant, la région reste encore en légère surmortalité par rapport à la moyenne française. ƒ  Deux départements, les Côtes dArmor et le Finistère, entraînent cette surmortalité régionale. A lintérieur de la région, les écarts de mortalité entre les différents pays sont relativement prononcés, le pays de Rennes est particulièrement favorisé, dans une moindre mesure les pays de Saint-Malo, Saint-Brieuc, Lorient, Auray, Vannes et Vitré le sont aussi. A lopposé les pays les plus à louest, à lexception du pays de brest, sont parmi les plus défavorisés.
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
8
 
    Sources des données   Les données de mortalité proviennent du Centre dépidémiologie sur les causes médicales de décès à lInstitut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM CépiDc) et les données de population de lInstitut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE). Lensemble de ces données est diffusé soit à partir du site de lINSERM CépiDc http://sc8.vesinet.inserm.fr:1080 , soit à partir de la base de données « Score - Santé » développée par la Fédération Nationale des Observatoires Régionaux de Santé et consultable sur le site http://www.fnors.org .      Indicateurs de mortalité   M , cDiracnusl alteosi rcel assosnifti ccaotdioéness  idntee r3n9a0t iào n4a5l9e sd daenss  lma aClaIdMi e9s è  m ( e C rIév)islieosn  emt aldaed iIe0s0  dà eI l99a pdpaanrse ill a CIM 10 ème révision..  Indice Comparatif de Mortalité (ICM) : lICM est utilisé pour la cartographie. LICM est le rapport du nombre de décès observé au nombre de décès qui serait obtenu si les taux de mortalité par sexe et âge étaient identiques aux taux de mortalité par sexe et âge dune population de référence (ici, la population de la France métropolitaine). Les ICM sont calculés sur un nombre dannées suffisant afin de rendre les résultats statistiquement exploitables. LICM France métropolitaine étant égal à 100, un ICM de 107 signifie une mortalité supérieure de 7% à la moyenne nationale et un ICM de 84 une sous-mortalité de 16% par rapport à cette moyenne.  Taux de mortalité par âge ou taux spécifique : cest le rapport du nombre de décès d une tranche dâge donnée sur leffectif de population de cette même tranche dâge. Il est exprimé pour 100 000 habitants de la tranche dâge considérée et est calculé pour la période 1998-2000.  Taux comparatif ou standardisé (sur lâge) : taux permettant de comparer la situation de deux territoires ou de deux périodes en éliminant les effets liés aux différences de structures par âge des populations de ces deux territoires ou dans les périodes différentes. Ainsi, les différences de taux comparatifs de deux populations sont dues à dautres facteurs que la différence de leurs structures par âge.    
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. 9 Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
 
      La France bonne élève de lEurope   En France, comme dans tous les pays industrialisés, les maladies de lappareil circulatoire occupent une place prépondérante dans la mortalité et la morbidité : elles constituent la première cause de décès, le premier motif dadmission en affection de longue durée et le troisième motif dhospitalisation 2 .  En 2000, les maladies de lappareil circulatoire ont provoqué environ 162 000 décès en France, dont un peu plus de 15 500 sont survenus avant 65 ans.  La mortalité par maladie de lappareil circulatoire varie considérablement selon les pays. Daprès les données Eurostat 1997-1999, disponibles pour 14 des 15 pays de l'Union européenne, la France connaît le plus faible taux de mortalité cardio-vasculaire, pour les hommes comme pour les femmes. La France et les régions françaises sinscrivent dans la continuité du gradient décroissant nord-sud de mortalité et de morbidité cardio-vasculaire comme lillustrent les deux cartes de lEurope ci-après.    
                                                     2 INSERM CépiDc, FNORS (Score Santé), DREES (PMSI, données domiciliées et redressées 2000)  La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.  
10
 
 Mortalité masculine  
    Mortalité féminine  
 
 
 La mortalité par maladie de lappareil circulatoire en Bretagne. Observatoire Régional de Santé de Bretagne. Mai 2004.
 
 
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.