15 repères pour la mise en oeuvre du parcours de découverte ...

De
Publié par

couv.qxd:Mise en page 1 9/10/09 15:27 Page 2
titre du document
Apprendre à s’orienter
éditeur APPRENDRE
Direction générale de l’enseignement scolaire
date de parution
Octobre 2009 à S’ORIENTER
conception/réalisation
Délégation à la communication tout au long de la vie
photographie
© Phovoir
impression
MEN / 500 exemplaires 15 repères pour la mise en œuvre
du parcours de découverte
des métiers et des formations Avant-propos

La réussite scolaire et le devenir professionnel des jeunes, dont l’une des clés réside dans de
bons choix d’orientation, sont au cœur de la politique du ministère de l’Éducation nationale.

La construction de ces choix s’effectue progressivement tout au long de la scolarité. Pour cela, le
collégien, puis le lycéen doit appréhender des métiers différents, découvrir le monde de
l’entreprise et connaître les voies de formation préparant à ces divers métiers.

C’est tout le sens du parcours de découverte des métiers et des formations, créé il y a un an, qui se
généralise cette année, pour tous les élèves de la classe de cinquième à la terminale.

Je veux en souligner les enjeux : il s’agit d’abord de maintenir pour tous les élèves l’intérêt pour
l’enseignement qui leur est dispensé en explicitant mieux le sens. Il s’agit ensuite de contribuer à la
capacité à s’orienter tout au long de la vie, mais aussi de donner à chacun les instruments de
l’autonomie pour construire ses choix personnels et ainsi éviter le décrochage scolaire. Il ...
Voir plus Voir moins
rdnerppAeirosàetcoignnétnreiDerenseignéraledelrialtcOenemeocstléDétigareob0920acitumincamonolàN/50irMEhovoon©Prtitserialpmexe0teditéenumocudedcnocitper/noilaédaurdeterupaontieimirpseisnoocvusationphotograph190/01/9egaP72:5is:Mxd.qe1agnpee2
APPRENDRE à S’ORIENTER tout au long de la vie
15 repèrespour la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations
itsssce La  éu rrp-tsoponavAfessionnenir pro teld veloiaere cls dee unlt ond ,senuej sed lerien dohoixns c nob eadsédisér u  dueiqèrstnimiÉl ed enoitacudon, tati au sontd  eœcrulotialp s ceoichsx feefeutcorp sergevis nationale.  La ocsnrtcuitnod  eel ,alec ruoP .éispu, engiléol cl no tuat uoemtnaritscol la g deffidneréitém sreriuvler , tscodéned io tl  eylécder des appréhenamitf roérapnop les tre s devoiee esirpeîannoc t ddeon mtrenle  uapcruosrd  eédt tout le sens dém sreit  .sseCntra c à deserivui sn, qun ay a i  lrcéésn ,taoirmfos det  ersietém sed etrevuocsse de ce la clalévèsed uo sel spo,  tur ateéennesiltec ég earénd deabort dagiuo rrip tnnem ias velè ées lustol ruop têrétnil à la teinquième  eJv uemrnila.egnli lerenx ou s :xs lie seuejns a .lIneusig tde cite ibueontrc al à r éticapaieorsà ou terntesniengmene tuqi leur est dispe ésne neilpxatic mntuxiee  lnsseriurtsnoc ruop eminotoaule  dtssn i tiasle noenpersoix s che seua s iss,eiviam deg a  laut on lsnrtmunenul sei r à chacde donnefoe  duxn.ioatrmd noitavaevin seisatéraldu pion suis  éRg né ralgehaco sirla Ie.tivél reéd ecorce soutenir lélé lsgatie fnnid rtpaéegmmcoe une uaporu ua evinégrer dasi sintmérahc esnu end timaor fes dets sua ares ec ,snoécoude durs arcoitre sém eedvtrUl noinrue eépoe.nnJe  ou sithaét eossup érisednce française deoitulosél rus natntieoropadn ioa ffeé,n eonriément tammla rpar roamitnoted sef métiers rte des céd evuoruoced sdue ar pn  eacplimesl  aseà tulints lémees ént letroppa suov sehic f15s cee que  national, mais n toers méiierllve iesuessdes ér sxelfsnoiuon ichi enrr lee paree ovultêer t àstdet es é àéeinuqahC .s ehcif
Jean-Louis Nembrini Directeur général de l’enseignement scolaire
 
p arituqseq euj aussi des bonnesesilad rl snac esoe aiuh mteuautnolaanitidpsd  udu pre age ilot. ifitos    
 Contexte du parcours de déctoeu vders métiers et des formations  Le parcours de découverte des métiers ert mdaetsi ofnos concerne tous les élèves, à tous les niveaux de l’enseignement secondaire 5 al àl eder tnamicla seascyel sedeld sec  soit en lycées, collège, en lycée général et ntoelcohgique, en lycée professionnel. Il vise à sécuriser les parcours scolaires, mieux anticiper lest iotrnas,n spiermettre à chacun de construire son parcours personnel de façon la plus éclairée possible pour fonder sur des bases solides ses dorientation. Une perspective européenne : acquécraipr alcai té à sorienter tout au long de la vie Depuis lexpérimentation de « léducation à loraiteiontn » (1996), la démarche sest enrichie de la réflexion sur les compétences de base nécesspaioruers  permettre à chacun de tirer le meilleur parti de son parcours personnel de formatioin.e  enllisnofosen prutioévolt dv ede eiitre ,no d,s Ainsi le Parlement européen et le Conseil Udnei ol'n européenne ont adopté le 18 décembre 2006 une Recommandation s’agissant des « compétenécsepsoculr l’éducation et la formation tout au long de la vie ». Parmi elles, les compétesnclée à erdnerppA « s « ce »,endrapprse etcnmoép sociales et civique»s et « Esprit d’initiative et d’entrepri»sey ciblent en effet des capacités ou des aptitudes visées par la mise en place du prasr cdoeu découverte des métiers et des formations.  La mise en place en France du socle commucno dnen aissances et de compétences dabord par la Loi d’avril 2005 puis le décret du 11 juillet 2006 poursuit le même objecte 7Laco étmp ce e–n .fi « l’autonomie et l’initiative » - est en lien direct avec le parcours au collège.  Une nouvelle étape a été franchie avec ladoonp tlie 21 novembre 2008 de la Résolution « Mieux inclure lorientation tout au londge  la vie dans les stratégies duécdation et de formation tout au long de la vie » proposée par le ministre deu lcaÉtdion nationale aux msitnries européens réunis au sein du Conseil, sous présidence françaEislle. recommande notammeanutx États membres de « favoriser lacquisition de la capacité à sorietnoteurt au long de la vie », objectif qui constitue déjà une priorité pour le système éducatif fra.n çAaiinssi les États membres saccordent, selon leurs situations particulières, à inscrire dans leurs rparmogmes denseignement ngéréal, professionnel, supérieur, mais aussi pour adultes, des activditeéns seignement et dapprentissage visant cette acquisition, de sorte que les individus soientmeensure d’anticiper les transitions ou futurs développements de carrière poeunrtirer le meilleur parti. Lorientation tout au long dviee l atacu fiu syur de édstèm  uœc La formation initiale du jeune doit le préparàers’orienter tout au long de sa vie d’adulte, personnelle et professionnelle. Dans le cadrea isrce,o lcet objectif peut être atteint grâce à une action pédagogique diversifiée, organisée et planifiée.  Des connaissances, des capacités et des attitudes sont donc à acquérir à travers des actions d’apprentissage reposant sur chacun des enseignants dans sa classe et sa discipline, ainsi que sur l’activité spécifique des professeurs principaux. Pour y parvenir, la contribution coordonnée de nombreux acteurs est nécessa:ireprésentants du monde professionnel et de l’emploi, du monde de la formation, acteurs spécialisés de lorieiontna t(directeurs des CIO, conseillers dorientation-psychologues, délégués régionaux, délégugéios nraéux adjoints et personnels des DROnisep). Les trois dimensions constitutives de la capacité à s’orienter Trois dimensions inséparablceosn stituent cette capacité :  ƒ s èsprou s snoa-icsér remuonirnve lecavr esirailimaf es «nousque ] » e [imuqocontné enem le terme synthétique « Découverte des métiers » ƒ uocétreved e slar or flemu D « ertîanntsys selco« » r [ ] éapsému déèmestionduca formations » 2
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.