Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus.

De
Publié par





Aperçu rapide de SCORM 1.2
pour les développeurs de
contenus.




Livre blanc












Objectif du Ce document a pour objectif de présenter 1
document : les principes de SCORM et les relations d’un contenu
SCORM avec un LMS.
Public/Niveau : Développeurs de contenus
Auteur : Pierre-Henri Amalric, X-PERTeam
Date : 2007
Révision : 1
Coordonnées 14-16 rue Molière
X-PERTEAM : 92 400 Courbevoie – La Défense
www.x-perteam.fr – Tél : 01 55 70 28 28
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus


































Ce document est une version préliminaire qui pourra faire l'objet de modifications importantes, notamment par rapport au
logiciel que vous avez acquis.
Les informations contenues dans ce document représentent l'opinion actuelle de la société X-PERTeam sur les points cités à la
date de publication. X-PERTeam s’adapte aux conditions fluctuantes du marché et cette opinion ne doit pas être interprétée
comme un engagement de la part de X-PERTeam ; de plus X-PERTeam ne peut pas garantir la véracité de toute information
présentée après la date de publication.

Ce livre blanc est fourni uniquement à titre indicatif. X-PERTEAM EXCLUT TOUTE GARANTIE, EXPRESSE OU IMPLICITE,
EN CE QUI CONCERNE LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE DOCUMENT;
L'utilisateur est tenu d'observer la réglementation relative aux droits d'auteur applicable dans son pays. Aucune partie de ce ...
Publié le : lundi 2 mai 2011
Lecture(s) : 161
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus. Livre blanc
Objectif du document :
Public/Niveau : Auteur : Date : Révision : Coordonnées XPERTEAM :
Ce document a pour objectif de présenter1 les principes de SCORM et les relations d’un contenu SCORM avec un LMS. Développeurs de contenus PierreHenri Amalric, XPERTeam 2007 1 1416 rue Molière 92 400 Courbevoie – La Défense www.xperteam.fr– Tél : 01 55 70 28 28
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Ce document est une version préliminaire qui pourra faire l'objet de modifications importantes, notamment par rapport au logiciel que vous avez acquis. Les informations contenues dans ce document représentent l'opinion actuelle de la société XPERTeam sur les points cités à la date de publication. XPERTeam s’adapte aux conditions fluctuantes du marché et cette opinion ne doit pas être interprétée comme un engagement de la part de XPERTeam ; de plus XPERTeam ne peut pas garantir la véracité de toute information présentée après la date de publication. Ce livre blanc est fourni uniquement à titre indicatif. XPERTEAM EXCLUT TOUTE GARANTIE, EXPRESSE OU IMPLICITE, EN CE QUI CONCERNE LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE DOCUMENT; L'utilisateur est tenu d'observer la réglementation relative aux droits d'auteur applicable dans son pays. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite, stockée ou introduite dans un système de restitution, ou transmise à quelque fin ou par quelque moyen que ce soit (électronique, mécanique, photocopie, enregistrement ou autre) sans la permission expresse et écrite de la société XPERTeam. XPERTeam peut détenir des brevets, avoir déposé des demandes d'enregistrement de brevets ou être titulaire de marques, droits d'auteur ou autres droits de propriété intellectuelle portant sur tout ou partie des éléments qui font l'objet du présent document. Sauf stipulation expresse contraire d'un contrat de licence écrit de XPERTeam , la fourniture de ce document n'a pas pour effet de vous concéder une licence sur ces brevets, marques, droits d'auteur ou autres droits de propriété intellectuelle. © 2007 XPERTeam. Tous droits réservés. XPERTeam, Symetrix, WBT Manager, Quiz Manager, ActiveX, Flash sont, soit des marques déposées, soit des marques de XPERTeam en France et/ou dans d'autres pays. Les noms de sociétés et de produits non fictifs mentionnés ici peuvent être des marques de leurs propriétaires respectifs.
2
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Table des matières A propos de la société XPERTeam ........................................................................... 4Introduction................................................................................................................. 5L’environnement d’exécution ...................................................................................... 6Le modèle d’agrégation de contenu ........................................................................... 8Mentions juridiques et déni de responsabilité ........................................................... 11
3
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
A propos de la société XPERTeam La société XPERTeam accompagne les Directions Informatique et/ou Formation dans la mise en place de leurs dispositifs eLearning (didacticiels, platesformes, classes virtuelles, intégration avec les systèmes d'information, hébergement, normes AICC/SCORM, conduite du changement, Ingénierie Pédagogique, etc...). Notre mission est de fournir des solutions globales, simples, ouvertes sur les normes et leaders en leurs domaines, ainsi qu’un accompagnement solide et éprouvé par plus de 10 ans d'expérience. XPERTeam est devenu un des acteurs majeurs du eLearning et son expérience lui permet d’observer avec recul et pragmatisme ce marché. XPERTeam a comme références de nombreuses sociétés de taille moyenne du marché, et plus du tiers des entreprises du CAC 40 (Crédit Agricole SA, Société Générale, Peugeot SA, Renault, Valeo, Auchan, Total, …). Si vous souhaitez, vous trouverez plus d’information à propos de la société XPERTeam sur le lien suivant. :http://www.xperteam.fr/societe/
4
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Introduction Cet article, destiné à des développeurs de contenus, permet de rapidement comprendre les principes de SCORM et les relations d’un contenu SCORM avec un LMS. En tant que société de conseil spécialisée dans le eLearning, nous avons travaillé sur un nombre important de projets pour accompagner nos clients dans la mise en conformité de leur produit avec les spécifications SCORM. A chaque lancement de projet nous faisons régulièrement une présentation générale de SCORM, ce qui permet souvent de lever quelques incompréhensions à propos de SCORM et de partir sur des bases solides et ainsi développer des solutions pleinement compatibles. Le modèle SCORM (Sharable Content Object Reference Model) permet à chaque fournisseur de contenu de proposer des cours distribuables dans n’importe quel LMS compatible. SCORM a été créé en coopération avec le gouvernement américain et quelques industriels et consolide ses travaux avec d’autres groupes comme AICC, IMS, ARIADNE et IEEE (LSTC). Fondamentalement SCORM est composé de 2 éléments : l’environnement d’exécution (RTE) et le modèle d’agrégation de contenu (CAM).  L’environnement d’exécution spécifie comment le contenu doit se comporter une fois lancé à partir du LMS.  Le modèle d’agrégation de contenu spécifie comment les éléments du cours doivent être référencés dans le LMS. Un fichier XML décrit tout ce que doit savoir le LMS à propos contenu pour être correctement référencé.
5
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
L’environnement d’exécution Un LMS compatible SCORM doit proposer une API composée de 8 fonctions que le contenu peut utiliser pour échanger des données avec le LMS : 1. LMSInitialize() 2. LMSFinish() 3. LMSGetValue() 4. LMSSetValue() 5. LMSCommit() 6. LMSGetLastError() 7. LMSGetErrorString() 8. LMSGetDiagnostic() Reportezvous à la section 3.3 du document « SCORM RunTime Environment » pour consulter la spécification complète. Cette API est implémentée par ce que SCORM appelle un API Adapter. L’API Adapter doit résider dans une fenêtre qui est une fenêtre appelante ou un cadre parent de la fenêtre qui contient la leçon. Ce qui signifie que le LMS peut lancer le contenu soit dans une nouvelle fenêtre soit dans un ensemble de fenêtre cadre (frameset). L’API Adapter doit être un objet JavaScript nommé « API ». Cet adaptateur doit implémenter les 8 fonctions listées cidessus. Toutes les communications entre le contenu et le LMS sont gérées par cet adaptateur. Ainsi le développeur du contenu n’a pas à se soucier de la communication avec le serveur, il doit seulement trouver l’API et appeler les fonctions adéquates en JavaScript. Cette séparation du client et du serveur est essentielle avec SCORM et assure ainsi la portabilité des contenus. Il est important de bien noter que le contenu peut communiquer avec le LMS uniquement en JavaScript avec cette API. En revanche il n’y a pas de méthode obligatoire et le contenu peut utiliser un service Web ou une requête http. Pour une compatibilité minimum, une leçon a besoin d’appeler la fonction LMSInitialize lorsqu’elle démarre et la fonction LMSFinish lorsqu’elle se termine. Cela peut être très simple mais aussi très frustrant ! Dans la réalité ont peut préférer plus d’interaction entre le contenu et le LMS. On peut souhaiter suivre le temps passé, le score obtenu, la dernière page consultée, le statut … et dans ce cas il faut appeler 3 autres fonctions. La fonction LMSGetValue permet de lire des données du LMS. La fonction LMSSetValue permet d’écrire des données dans le LMS. Enfin la fonction LMSCommit peut être appelée à chaque écriture dans le LMS pour s’assurer que les données seront persistantes. Par exemple : cmi.core.lesson_locationest l’élément qui décrit l’emplacement de l’utilisateur dans le contenu.
6
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Quand le contenu démarre (une fois la fonction LMSInitialize appelée) vous pouvez faire cet appel pour identifier la dernière page parcourue par l’apprenant et éventuellement le replacer à cet emplacement. LastLocation = objAPI.LMSGetValue("cmi.core.lesson_location"); Lorsque le contenu se déplace vers un nouvel emplacement, vous pouvez utiliser cette fonction pour conserver le dernier emplacement parcouru par l’apprenant. Success = ob API.LMSSetValue "cmi.core.lesson_location", "page5"); Success = objAPI.LMSCommit(""); Reportezvous à la section 3.4 du document « SCORM RunTime Environment » pour une description exhaustive des éléments de modèle de données). Ces 3 fonctions proposent d’intercepter les erreurs éventuelles et permettent ainsi une gestion fine dans le dialogue contenuLMS. Implémenter l’API Adapter dans un LMS est beaucoup plus compliqué que dans le contenu. L’adaptateur se doit de fournir toutes les fonctions et les éléments SCORM. La qualité d’un LMS SCORM réside bien évidemment dans sa capacité à intégrer 100% du modèle SCORM pour que les contenus puissent utiliser l’ensemble des possibilités. Actuellement la plateforme WBT Manager 1.9 est conforme à 100% avec SCORM 1.2.
7
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Le modèle d’agrégation de contenu Le modèle d’agrégation de contenu est divisé en 3 parties : 1. Content Model 2. Metadata 3. Content Packaging Le “Content Model” est une description du contenu. Il décrit le nombre de leçons, les relations entre les leçons (aggregation), la description physique du contenu (fichiers nécessaires …). Pour employer le vocabulaire spécifique à SCORM, un cours est composé d’objets de contenu partageable (Sharable Content Objects ou SCO) et d’actifs (Assets). Un actif est un média comme par exemple un texte, une image, un son, une page web, une question,… Un SCO est une collection d’un ou plusieurs actifs qui représente une unité logique d’apprentissage. La définition d’un SCO est délibérément vague, cela peut être une simple page web ou au contraire un module de formation complexe contenant plusieurs centaines de pages et plusieurs centaines d’actifs. La définition du SCO est laissée à l’appréciation du concepteur. Cependant, le SCO doit représenter l’unité la plus petite pour laquelle le LMS proposera un suivi. Chaque SCO doit être réutilisable. Pour cela un SCO ne doit pas être sensible au contexte, il ne doit pas faire référence à un autre SCO et il ne doit pas être lié à un autre SCO. C’est un objet de formation qui doit être indépendant. Toutes ces considérations doivent être prises en compte pour déterminer la taille des SCOs du cours. Reportez vous à la section 2.1 du document de spécification SCORM pour plus de détails. Vous pouvez également consulter la section 2.3 Content Packaging. Les spécifications des Metadata proposent un mécanisme pour décrire l’utilisation du contenu avec un vocabulaire prédéfini. Ce vocabulaire est décomposé en 9 catégories.
8
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Caté
1. General
2. Lifecycle
orie
3. Metametadata
4. Technical
5. Educational
6. Rights
7. Relation
8. Annotation
9. Classification
Descri tion Cette catégorie regroupe les informations générales à propos de la ressource dans sa globalité. Cette catégorie regroupe les caractéristiques relatives à l’historique, à l’état actuel et toutes les informations qui ont pu affecter la ressource dans son évolution. Cette catégorie décrit les informations à propos des métadonnées de la ressource. Cette catégorie décrit les prérequis et les caractéristiques techniques de la ressource. Cette catégorie décrit les caractéristiques pédagogiques de la ressource. Cette catégorie décrit les droits sur la propriété intellectuelle et les conditions d’utilisation de la ressource. Cette catégorie décrit les relations de cette ressource avec d’autres ressources. Cette catégorie décrit les commentaires liés a l’utilisation pédagogique de cette ressource. On trouve également par qui et quand le commentaire a été ajouté. Cette catégorie décrit la catégorie de classement de la ressource dans un système de classification.
9
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Les spécifications des Metadata définissent un modèle très riche, cependant seul un petit sousensemble est obligatoire pour obtenir la compatibilité SCORM. La description complète des spécifications des métadonnées est donnée dans la section 2.2 du document SCORM Content Aggregation Model. Les spécifications Content Packaging décrivent comment le Content Model et les Metadata sont mises en place. Pour faciliter l’interopérabilité des cours avec différents systèmes de gestion (LMS), tous les fichiers nécessaires doivent être packagés d’une manière similaire. Les spécifications Content Packaging exigent que tout le contenu soit transféré dans un dossier ou dans un fichier ZIP (appelé PIF). A la racine de ce dossier un fichier XML (imsmanifest.xml) contient toutes informations imposées par les spécifications du Content Model et du Metadata dans un format bien décrit. Il y a plusieurs excellents exemples de fichiers Content Packaging disponibles sur le site d’ADL (www.adlproject.org). Vous avez désormais un aperçu technique général de SCORM et comment il opère. Dans une perspective technique, les 2 choses les plus importantes à retenir sont que toutes les communications entre le contenu et le LMS sont traitées via JavaScript et que tout contenu doit fournir un fichier appelé imsmanifest.xml lequel contient la structure du cours et d’autres informations destinées aux LMS. L’implémentation de SCORM nécessitera une connaissance plus approfondie à la fois de l’environnement d’exécution (RTE  RunTime Environment) et du modèle d’agrégation de contenu (CAM  Content Aggregation Model). Vous pouvez trouver beaucoup d’informations sur le site ADL. Bien entendu nous pouvons également vous accompagner dans cette démarche.
   Pour prolonger ce document, XPERTeam organise des formations  Ateliers sur les normes AICC / SCORM (« Comprendre les enjeux des spécifications AICC/SCORM » et « Création de contenus HTML/Flash compatibles AICC/SCORM ») et plus généralement sur tous thèmes du elearning (Rédaction d’un cahier des charges, conception de questionnaires, Conception de modules elearning, etc…). Pour en savoir plus : http://www.xperteam.fr/services/formations_interentreprises.html
10
Aperçu rapide de SCORM 1.2 pour les développeurs de contenus
Mentions juridiques et déni de responsabilité Ce document est fourni uniquement à titre indicatif et XPERTeam exclut toute garantie, expresse ou implicite, en ce qui concerne ce document. Les informations contenues dans ce document pourront faire l'objet de modifications sans préavis. L’utilisateur reconnaît assumer tous les risques liés à l'utilisation de ce document. L'utilisateur est tenu d'observer la réglementation relative aux droits d'auteur applicable dans son pays. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite, stockée ou introduite dans un système de restitution, ou transmise à quelque fin ou par quelque moyen que ce soit (électronique, mécanique, photocopie, enregistrement ou autre) sans la permission expresse et écrite de la société XPERTeam.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.