Apprendre à pardonner

De
Publié par

Apprendre à pardonner
de Chantal Calatayud
Le livre : pardonner ou ne pas pardonner ?
Loin d’un discours académique incompréhensible ce livre explique clairement le processus de
pardon. Si pardonner n’appartient pas au domaine de la facilité, Chantal Calatayud, nous
explique ici l’importance de notre fonctionnement et met en lumière nos mécanismes face à la
problématique du bien, du mal, de l’amour, de la haine, de la victime,
du bourreau, du phénomène de culpabilité. Selon elle, le pardon ne
peut en aucun cas être intimement rattaché à la faute, au péché, tel
que devait l’entendre, aux alentours de 397, saint Augustin, lui qui le
reliait à une humanité victime d’une race pécheresse !
En psychanalyse, pardonner consiste à prendre en compte les
limites limitatives, de l’autre. Ainsi le pardon renvoie à un autre
agresseur, à un individu, quoi qu’il en soit, en recherche de conflit.
Or, rechercher le conflit masque souvent une souffrance interne et
des blessures intimes enfouies à l’intérieur de soi. Il nous faut donc
établir un lien entre agression et pardon en évitant à tout prix de
tomber dans le piège du couple infernal bourreau-victime. Si la vie
n’est pas un conte de fée, à nous donc de ne pas construire un véri-
table enfer ! Psychanalytiquement, on pourrait dire que le pardon
découle de la possible mise en place d’une série d’adaptations à
autrui, une forme d’empathie…
Quelques mots sur l’auteur:
Chantal Calatayud est psychanalyste de formation
philosophique et ...
Publié le : lundi 2 mai 2011
Lecture(s) : 124
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Chantal Calatayud est psychanalyste de formation
philosophique et linguistique. Pédopsychanalyste, art-
thérapeute, psychogénéalogiste, elle a contribué à la création
de l’Ecole de Relations Humaines Appliquées, école qu’elle
quitta pour fonder l’Institut Français de Psychanalyse Appliquée
où elle forme des psychanalystes. Elle continue par ailleurs
d’exercer son métier de psychanalyste. Elle est aussi l’auteur
d’articles et de nombreux livres, dont notamment " Raconte-moi
la psychanalyse ". Directrice de publication de " Psychanalyse
Magazine ", elle intervient également régulièrement dans divers
établissements privés et publics. Elle est à l’origine des "
Journées du livre Psy " et dirige les Editions Villon.
Quelques mots sur l’auteur:
Le livre : pardonner ou ne pas pardonner ?
Loin d’un discours académique incompréhensible ce livre explique clairement le processus de
pardon. Si pardonner n’appartient pas au domaine de la facilité, Chantal Calatayud, nous
explique ici l’importance de notre fonctionnement et met en lumière nos mécanismes face à la
problématique du bien, du mal, de l’amour, de la haine, de la victime,
du bourreau, du phénomène de culpabilité. Selon elle, le pardon ne
peut en aucun cas être intimement rattaché à la faute, au péché, tel
que devait l’entendre, aux alentours de 397, saint Augustin, lui qui le
reliait à une humanité victime d’une race pécheresse !
En psychanalyse, pardonner consiste à prendre en compte les
limites limitatives, de l’autre. Ainsi le pardon renvoie à un autre
agresseur, à un individu, quoi qu’il en soit, en recherche de conflit.
Or, rechercher le conflit masque souvent une souffrance interne et
des blessures intimes enfouies à l’intérieur de soi. Il nous faut donc
établir un lien entre agression et pardon en évitant à tout prix de
tomber dans le piège du couple infernal bourreau-victime. Si la vie
n’est pas un conte de fée, à nous donc de ne pas construire un véri-
table enfer ! Psychanalytiquement, on pourrait dire que le pardon
découle de la possible mise en place d’une série d’adaptations à
autrui, une forme d’empathie…
Apprendre à pardonner
de Chantal Calatayud
Editions Jouvence - BP 7, F74161 St Julien-en-Genevois
Tél.:+41 (0) 22 757 62 20 - Fax + 33 (0) 450 43 29 24
Site internet: http://www.editions-jouvence.com; E-mail:info@editions-jouvence.com
Ce document a été réalisé en novembre 2003 - non actualisé depuis
Quelques extraits du livre:
En adoptant le pardon, l’individu développe un autre moyen de parler de soi pour avancer. Il
exprime non plus ce qu’il a, mais qe qu’il est. Il n’a plus besoin de détruire l’autre qui porte lui
aussi un lourd fardeau. Si adopter le pardon, pour quitter les sphères possessives de l’avoir
(donc de l’involution) au profit de l’être (soit de l’évolution), passe par l’authentification qu’une fin
nous attend inéluctablement, il nous suffit, dans un premier temps, d’observer ceux qui se
détruisent. Là, l’intégration des premières limites commence à s’imposer. (...)
Avant d’aller plus loin, il faut savoir que pardonner ne signifie pas approuver les actes du bour-
reau. Pardonner n’est pas non plus oublier. Cependant, on sait qu’on a pardonné dès l’instant
où se souvenir de l’événement traumatique ou se retrouver face à un individu ayant généré un
conflit, ne fait plus mal. Aucune douleur ne surgit. Aucun sentiment de haine ou de violence ne
survient. On ne souffre plus. La paix s’installe et cet autre nous semble pathétique, perdu dans
ses attitudes compulsives, immatures.(...)
Le temps du pardon
De façon logique, il est nécessaire, avant d’aller plus loin dans l’élaboration du pardon, de
rappeler que l’enfance, jusque dans la période pré-pubertaire, constitue une des phases de
l’existence les plus difficiles à vivre et, surtout, que pardon rime avec émotion ...
Les parents pensent, trop souvent et à tort, qu’il s’agit là d’une période insouciante. Or, il ne
faudrait pas oublier que, depuis sa naissance, l’enfant apprend progressivement à se détacher
et à quitter un état symbiotique rassurant. (...)
Un livre essentiel pour oser avancer vers l’autre
Alors que le dictionnaire Larousse indique que le pardon consiste à ne pas tenir rigueur d'une
faute, d'une offense ou encore, qu'il peut s'agir d'une formule de politesse lorsqu'on dérange
quelqu'un, la psychanalyse en donne une définition beaucoup plus large.
En psychanalyse, pardonner consiste à prendre en compte les dispositions limitatives de l'autre.
Ainsi, le pardon renvoie à un autre agresseur, à un individu, quoiqu'il en soit, en recherche de
conflits. Quels que soient les éléments utilisés, Sigmund Freud nous a permis de comprendre
que rechercher le conflit masque une souffrance interne et des blessures intimes enfouies à
l'intérieur de nous, au plus profond de nous-mêmes.
Pardonner n'appartient pas au domaine de la facilité. Effectivement, pardonner nécessite une
connaissance de soi qui s'étaie, fondamentalement, sur la compréhension des autres, sans pour
autant prendre le risque de juger.
De tout temps, certains philosophes ont justifié l'utilité du pardon en opposant le bien et le mal
et, de fait, il est une évidence que le pardon appartient au vocabulaire populaire et quotidien.
Ce livre s'adresse à toutes les personnes qui, dès l'adolescence, désirent accéder à la
compréhension du psychisme et du comportement humain face à des situations de blocage.
Editions Jouvence - BP 7, F74161 St Julien-en-Genevois
Tél.:+41 (0) 22 757 62 20 - Fax + 33 (0) 450 43 29 24
Site internet: http://www.editions-jouvence.com; E-mail:info@editions-jouvence.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.