Biographie universelle ancienne et moderne/CAILLOT (Antoine)

Publié par

Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843Tome 6 page 361 à 362CAILLOT (Antoine)CAILLOT (Antoine), prêtre du diocèse de Lyon, est devenu, par suite des événements de la révolution, un des plus infatigablescompilateurs du siècle. Il naquit vers 1757. Ayant refusé le serment à la constitution du clergé en 1791, il fut obligé de sortir deFrance. Il y rentra bientôt, se réfugia à Paris et fut arrêté en 1794. Il déguisa son nom et son pays natal, afin d’échapper à la mort quiétait alors inévitable pour les Lyonnais. Il n’en fut pas moins condamné à la subir sous le nom de Caillaux, natif de Rhodez, le 5thermidor (23 juillet 1794), cinq jours avant la chute de Robespierre. Un guichetier le sauva en faisant porter à sa place, aveccinquante-sept victimes, un autre prêtre qui se trouvait dans la même prison. Par suite du 9 thermidor, Caillot fut rendu à la liberté.Pour subsister, il se mit à donner des leçons de langues, se fit ensuite libraire, et traversa ainsi les dernières phases de la révolution.Mais à dater de 1801 on ne voit plus en lui qu’un écrivain aussi entreprenant que médiocre, abordant tous les genres de littérature,sans réussir réellement dans aucun ; mais comme il faut bien, grâce à l’inconstance et à la satiété du public, que chaque jour serenouvellent les livres qu’on pourrait appeler courants, Caillot trouva dans la fécondité de sa plume de quoi se mettre à l’abri dubesoin. Il faut dire aussi que plusieurs de ses compilations et ...
Publié le : jeudi 19 mai 2011
Lecture(s) : 172
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843 Tome 6 page 361 à 362
CAILLOT (Antoine)
CAILLOT (Antoine), prêtre du diocèse de Lyon, est devenu, par suite des événements de la révolution, un des plus infatigables compilateurs du siècle. Il naquit vers 1757. Ayant refusé le serment à la constitution du clergé en 1791, il fut obligé de sortir de France. Il y rentra bientôt, se réfugia à Paris et fut arrêté en 1794. Il déguisa son nom et son pays natal, afin d’échapper à la mort qui était alors inévitable pour les Lyonnais. Il n’en fut pas moins condamné à la subir sous le nom deCaillaux, natif de Rhodez, le 5 thermidor (23 juillet 1794), cinq jours avant la chute de Robespierre. Un guichetier le sauva en faisant porter à sa place, avec cinquante-sept victimes, un autre prêtre qui se trouvait dans la même prison. Par suite du 9 thermidor, Caillot fut rendu à la liberté. Pour subsister, il se mit à donner des leçons de langues, se fit ensuite libraire, et traversa ainsi les dernières phases de la révolution. Mais à dater de 1801 on ne voit plus en lui qu’un écrivain aussi entreprenant que médiocre, abordant tous les genres de littérature, sans réussir réellement dans aucun ; mais comme il faut bien, grâce à l’inconstance et à la satiété du public, que chaque jour se renouvellent les livres qu’on pourrait appelercourants, Caillot trouva dans la fécondité de sa plume de quoi se mettre à l’abri du besoin. Il faut dire aussi que plusieurs de ses compilations et traductions ne sont point sans utilité : 1°Le Retour de la Paix, poème en forme de dialogue entre un militaire, un cultivateur, un marchand, un artiste et un auteur, Paris, 1801, in-8°. 2°Epître de Neptune aux Français, au sujet de la descente en Angleterre, 1804, in-8°. 3°Stances sur le sacre et le couronnement de S. M. l’empereur Napoléon, 1804, in-8°. 4°Mes vingt ans de folie, d’amour et de bonheur, ou Mémoires d’un Abbé petit-maître, 1807, 3 vol. in-12. 5° Etrennes à la grande armée, ou Recueil des traits les plus intéressants des défenseurs de la patrie, 1807, in-8°. 6°Histoire d’un pensionnat de jeunes demoiselles ou Tableau des résultats d’une simple éducation, 1808, 2 vol. in-12. 7°Le Rousseau de la Jeunesse, 1808, in-12. 8°Le Voltaire de la Jeunesse, même année, in-12. 9°Voyage sentimental et pittoresque aux quatre cimetières de Paris, ouvrage renfermant un grand nombre d’inscriptions funéraires, suivi de réflexions religieuses et morales, 1809, in-8°. 10°Voyage autour de ma bibliothèque, roman bibliographique où les gens du monde et les dames peuvent apprendre à former une bibliothèque de bons ouvrages dans quelque genre que ce soit, 1809, 3 vol. in-12. 11°Le Rollin de la Jeunesse, 1809, 2 vol. in-12 : cet abrégé des histoires de Rollin a eu une seconde édition en 1816. 12°Dictionnaire portatif de la littérature française, 1810, in-8°. 13°Morceaux choisis des Lettres édifiantes et curieuses écrites des missions étrangères, par A. C., 1810, 2 vol. in-8°. Cet ouvrage a eu quatre éditions, dont la dernière en 1826. 14°Morceaux d’éloquence extraits des sermons des orateurs e protestants français les plus célèbres du 17siècle, 1810, in-8°. 15°Morceaux choisis de l’Histoire ecclésiastique de l’abbé Fleury, 1811, 2 vol. in-12. 16°Précis de l’Histoire de France, depuis 1789 jusqu’en 1812, 1812, in-12. 17°Les Jours de congé, ou e Promenades hebdomadaires, etc., 1812, 2 vol. in-12 ; 2édition, 1814. 18°Le Crévier de la Jeunesse, ou Choix des traits les plus intéressants de l’Histoire des empereurs romains, 1813, in-12. 19°Nouvelles Leçons élémentaires de l’histoire ancienne, par demandes et par réponses, 1813, in-12. 20°Nouvelles Leçons élémentaires de l’histoire romaine, par demandes et par réponses, 1813, in-12. 21°Précis de l’histoire de Russie, 1813, in-12. 22°Histoire de la ruine de Troie, attribuée à Darès (voy. ce nom), traduit du latin, 1813, 1 vol. in-12. 23°Précis historique de la campagne de 1814, par MM. A. (Arnaud, sténographe) et C. (Caillot), 1814, in-e 12. 24°Abrégé de l’Histoire ancienne de Rollin, 1815, in-12 ; 2édition, 1823. 25°Recherches historiques sur les assemblées nationales dit du Champ de Mars et du Champ de Mai, 1815, in-8°. 26°In extremis Ludovici XVI diebus et nece elegia, 1815, in-8°. 27°La Prière des Royalistes, ou Paraphrase du psaume Exaudiat, 1815, in-12. 28°Tableaux des exercices et de l’enseignement en usage dans un pensionnat de jeunes demoiselles, 1816, 2 vol. in-12. 29°Nouvelles Leçons élémentaires de l’histoire de France, depuis Pharamond jusqu’à l’année 1817, par demandes et réponses, 1817, in-12. 30°Campagnede Moscou, contenant des récits extraordinaires sur les armées françaises, précédée de l’histoire de Russie, revue par M. Gassier, 1817, in-12. 31°Curiosités naturelles, historiques et morales de l’empire de la Chine, 1818, 2 vol. in-12. 32°Tableaux des Croisades pour la conquête de la terre sainte, suivi d’une courte description des principaux endroits de la Syrie et de la Palestine qui y sont mentionnés, 1818, 2 vol. in-12. 33°Abrégé de l’histoire romaine de Rollin, suivant le plan de cet auteur, 1819, in-12. 34°Abrégé de l’histoire des empereurs de Crévier, suivant le plan de cet auteur, 1819 et 1827, 2 vol. in-12. 35°Abrégé de l’Histoire du bas empire e de Lebeau, depuis Constantin jusqu’à la mort de Mahomet II, 1819, 2 vol. in-12 ; 2édition augmentée d’une table des noms propres d’hommes et de femmes, 1825. 36°Abrégé des voyages du jeune Anacharsis en Grècede l’abbé barthélémy, 1819, 2 vol. in-12. 37°Précis historique de l’histoire d’Espagneen gravures par David, 1820. 38°Abrégé de l’histoire générale des voyages de Laharperéduit aux traits les plus intéressants et les plus curieux, 1820, 2 vol. in-12. 40°, Abrégé deLe Gibbon de la jeunesse, ou l’Histoire de la décadence et de la chute de l’empire romain, 1821, 2 vol. in-12. 41°Vie de St. Louis, roi de France, 1822, in-8°. 42° Vie de Fénelon, archevêque et duc de Cambray, 1822, in-12. 43°Beautés naturelles et historiques des îles, des montagnes et des volcans, avec une introduction, 1822, 1 vol. in-12. 44°Beautés de la marine, ou Recueil des traits les plus curieux concernant les marins voyageurs et les marins militaires des temps modernes, 1823, 2 vol. in-12. 45° Beautésdes trois règnes de la nature, recueillies des écrits des naturalistes modernes, 1823, 2 vol. in-12. 46°Abrégé de l’Histoire de France d’Anquetil continuée jusqu’en 1823-1824, 2 vol. in-12. 47°Les Enfants instruits et corrigés par leurs propres exemples, dans une suite de petites histoires, 1824, in-18. 48°Nouvelle Histoire des naufrages anciens et modernes, 1824, in-12. 49°Vie de Bossuet, évêque de Meaux, 1825, in-12. 50° Beautésdu christianisme, ou Recueil des belles actions inspirées par cette religion, 1825, in-12. 51°de l’Histoire Abrégé universelle d’Anquetil, 1825, 2 vol. in-12. On doit encore à Caillot une Viede St. Charles Boromée, trad. du P. Basilicapétri ; la Galerie romaine, ou les Hommes illustres de Rome, trad. d’Aurelius Victor, et une nouvelle édition duDictionnaire géographique de Vosgien, 1819, in-8°. M. Beuchot, dans la table duJournal de la librairie(année 1814), lui attribue les sept pamphlets suivants, imprimés dans le cours de cette même année, et formant chacun 8 pages d’impression in-8° : 1°la Lanterne magique de la rue Impériale; 2°N’en parlons plus et parlons-en toujours; 3° Çane va pas, non c’est le chat; 4°Thermomètre, ou le Chaud et le le Froid; 5°Ah ! que c’est bête, ou la Revue des pamphlets; 6°les Adieux des Russes aux Parisiens; 7°le Fond du sac, et à chacun son sacne manquait certainement pas d’une certaine érudition ; il avait dans l’esprit quelque originalité. Il. Ce laborieux écrivain est mort dans l’obscurité, il y a quelques années. D—n.—n.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.