Partition , partie I (7), Traitéz des consonances... Livre I Des consonances, Harmonie Universelle

De
Publié par

Jouez les partitions de Harmonie Universelle , partie I (7), Traitéz des consonances.. . Livre I Des consonances, Music théorie, de Mersenne, Marin. Partition de style de musique baroque.
Cette partition se constitue de plusieurs mouvements et est classifiée dans les genres
  • Music théorie
  • écrits
  • langue française

Visionnez encore tout un choix de musique sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique baroque.
Rédacteur: First edition
Edition: Paris: Sebastien Cramoisy, 1636.
Publié le : lundi 7 mai 2012
Lecture(s) : 42
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 124
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

TRAITEZ
DES
CONSONANCES/
DISSONANCDES ES,
des & dedes Genres, Modes,
la
Composition.A MONSIEVR,
CLAVDíi FABRYNICOLASM.
ET DECDE PEIRESCSIEVR ALLAS,
òc. dede AbbéBaron Rians, Guistres,Seigneur
en la Cour de Parle-Sc Conseiller du Roy
en Prouence,ment d'Aix
^e nc ^oute nullement íes
que1 ^\^^^ w
Traitez iede rHarmonieM que| ^Wuj^S
vous ne vous soient
•è^^^^^^^^ enuoye agréa-
vous les auez tirez de lobícuntéôcbles,
puis que
des les eufíent tousioursténèbres, qui peut-estre
& enseuelis fans mainvne assez bonne
enuelopez
& assez les faire ioûir de la lumière,puissante pour
comme vous auez fait de forte tous ceux;
que qui
les vous en seront entièrement redeuables.liront,
Ce ne font les faueurs le
quepas premières pu-
les mu-ceux chérissentblics
particulièrement qui
ses ont receu auezde voftre dont vouslibéralité,
tellement toute est difficile
qu'ilchargé l'Europe,
de faire drencontre dVne honnestes
compagnie
& ne led'hommesgens íçauans, qui teímoignea-
Uec vn &contentement tres-íènsible
tres-particu-
ilaS T E;I RE P
lesfranchement& n aduouë bonneslier, quequi
doiuentles cultiuent vous& ceux au^lettres, qui
nul homme viue main-tant,ou quiqu'àdauantage
tenant.
lesne leur fournissez seulementvousCar trës»
pas
les autresles médailles &rares manuscrits, reliques
dont Cabinetde la vénérable vostre eft
antiquité
àà conduire leurs làenrichi, ouuragesayderpour
mais vousl'on en leur
que peutperfection espérer,
aua de curieuxfaites venir tout ce Le-
qu'il y plus
de lales autres& dans toutes terrejansuant,
parties
chose à faireen autre d valoir
que ayderprétendre
le d ôc à faire latalent Vn chacun,
portéeparoistre
ie ne& l'estendue de humain. D'où veux
pasl'efprit
enconclure nous vous auons tous,
Fobligatiòn que
est ie fe-la conclusion sieuidente,
que queparce
à de latort ceux raisonnent déduire. Etrois
qui
des secours beau-nous meímes
pourrions espérer
Diuinevousa-
grands, silaprouidencecoup plus
uoit ouuert le chemin de la Chine
accomplirpour
ca-voiriesvos nousferoientdeíleins, quigénéreux
leurde leur deractères
Chronologie,les principes
leurs obseruations lacélestes,Philosophie, capaci-
tou-de leurs dansté tiennent
eíprits,&l'ordre qu'ils
8clestes seiences. Iene veux des faueurs
pas parler
chezdes caresses tous les Doctes
reçoiuentque
nevousnul ne visitervousvous, que quepuis peut
semblele daduouërde croire &
qu'ilcontraignez
nvous dressé vostre cabinet
pomayezque queEPISTRE.
vosbiens soientausii communs aux
quetòusluy,&
l'air ceux& àl'cau tous
sçauans, que qui reípirent:
ie fuisforte afleuréde
que qu'ils approuueronten-
a-
tierementroffrequeievousfaisdecetouurage,
siéclenostre à lafin a
que teímoigne postérité qu'il
vn homme seruir dedonné modelé à tous
qui peut
imiter laceux bontévoudront,comme vous,qui
ne de biencesse iamaisde &Dieu, faire,qui que
mesme se vous[Harmonie offrir
qui présente pour
a de excellent e toutece entie-
quelle plus s'employ
reàreciterles de a donné
celuy qui luylouanges
& la lumière.l'estre vous receurez
Peut-estreque
contentement des raisonne-
quelque particulier
mens svnion
quelle pour persuader queemployé
mouuemens donne la & les charmesdes aux
grâce
accords les elle des rauissansdoux$& qu jouyraplus
accueils vous Muses. Sises traitsfaites aux sonc
que
elle ne d'entrer dans8c
grossiers qu méritepastrop
vostre elle du moins l'honneur d'e-auraCabinet,
stre n'ade iamais encore rien
celuy quienuiíàgée
refusé à : & ie masseure En-
genrequelepersonne
harmonie vous
qu'elle représentera danssiperse-
Modesâionauec tous ses Sdes5
qu-compagnons
elle a à la moderne ne vous serontvestus
pasdefa-
si si char-ses ne sontgreables.Et Compositions pas
raison demantes les à leurdésirer,
qu'on pourroit
enelle a voulu vscr fai-
pourgrandesimplicité,dont
re entrer dans l'oreil-l'art Sc la seience
dansl'eíprit,&
le des leur suietie fuis asseuréauditeurs, recom-; -que
a
iijE I S T R E.P
lesde rauirest hommes
capablepensera, puis qu'il
ôclesAnges,àsçauoirMlSERICORDIAS
/ETERNVMDOM1NI IN CANTABCX
donc,MONSIEVR,devoirtous
Ievousprie
Ôcde mefairelaTraitezces faueur
Harmoniques,
& lesm'en deseouurir lesde afindéfauts,
ombrages
lesoit en retranchantremédier
super-i'yque puisse
&en ce vousflu ou adioustant, quequiy manque,
dans vnvne autrefois meilleur
puiísiezlesreceuoir
moinsordre ôc auec
Cestdequoyd'imperfection.
ne désireie vous dauan-
dautantqueie passupplie,
si lesexcuser mes fautes, jeque apperceuoistage
l'establis la sincérité de ladans vn autre,Ôc
que vraye
dans la franchise& del'afïectionbienamitié, réglée
honnestes hommes ont coustume dVserdont les
ils leleurs ou désirentvers amis & dont
procurent,
ieIe ce vousbien &lhonneur.
íçay que pré-que
de ce neest fortsente chose, qui mempesche-,peu
lade dede vous le receuoir
prierrapasneantmoins
dont ie le Maistremesme affection,
grandsupplie
san-Ffharmonie de de vous donner vneVniuersde
té aussi aussi la desirecc-bonne & vous,
longue que
àtient honneur destre
qui tres-grandluy
tres-humbleVostre seruiteur
&tres-obligé
F. Marin sainctMersenne dede sOrdre
de Paule.
François
nostre Maison de laDe place
18.AoustceRoyale 1655.auPréface,ôcAduertiííement Lecteur.
A chose ie désire de ceux lapremière que qui prendront^pjfe(£iy|yi^
lí ^^^^^ peinedelirecesliures,consisteàcorrigerlesfautesdel'irn«=
W despression, donti'enmettrayquelqucs-vnes|tófeg|SìJr plus impor-
mitantes^ 'a ^e cetce afinPréface, ellesH* qu'estantfftíw^ corrigées
ne les recardent & ne les nullement.M empeschent^^l\ 4w?ft
La à on doit estseconde, ielaquelle prendre garde, que"Í^^^SS^
choses l'on i'enne icy plusieurs désirer,pourroicpoint querepete parce que
: ie ne mecsdes Traitez lesfait lesparticuliers par exempleay pas diuisions,
des différentes de& lesdéfinitions d'autancdescriptions espèces Musique,
dans les Théorèmesdonnées du liure17 dupremiers premierqueielesay
Vniuersellel'Harmonie I'an ie lesde si am-Traité imprimé 1627,01! explique
est difficile soit le ík l'obadiouster,d'y qu'on sujet,regardequ'il jetplement
àformel de la Mmatériel le Son dont ietant fort aufçauoirusique,que parle
:& 10 Theoi ême ou l'ondans considèrep l'Harmoniele7,8, quelong Spc-
Diuine, Creée, Mondaine, Humaine,culariue, Practique, 1nstrumentale,
les deux Autheursadiouster GrecsA l'on&c. torné»cnpeut i\iyquoy que
dont donné la&Euclide, touteFrançois.»à fçauoirBacchius iay Musique
auec desThéorème Tablesdans le enentiere faciliter17 particulières pour
donne' de laEt tant Théo-tousjesi'ay principespuisrintelligence. Musique
les autresdans Théorèmes ausuiuent,quique Practique iusques 30,rique
Salinas a de meilleur dans sesce liures. au secondQuantqui comprend que
les setoutes faireil desliure contient &decomparaisons peuuent Sons,qui
les choies du mondeauec fontl'harmonic toutes de sor-qui proportionnées,
auxd'adiouster Théorèmeste n'est dudicliurc.15ayséqu'il pas
autres difEcultczencore traité de touchant ce deuxíùjet,dansi'ay plusieurs
dansliures les Préludes deà dans lesl'harmonie,&fçauoir Que-particuliers,
stions i'an du1634, par exempleHarmoniques quel doicestrel'Horoscope
où ie monstre les neMusicien,pariait par principes del'Astrologie quel'on
ou de larien du vie des hommes las'eut tempérament, parprédire cognoifc
oùieTance a & metstrois d'vndes Musi-Astres, horoscopes parfaitquel'on
cien excellcnsselon de trois de ce siécle. traité auíïîAstrologues I'ayl'opinion
du & dela la science doitauoirvn Mu-quetemperament,de capacité parfait
c'est ousicien. du des si l'entendement s'il est; concerts, Tortille, ;luge expé-
dient endroitd'vser du vne chorsEnharmonie, par quel íèromperoitgenre
de seroit tiréeen toutes ses le-eígale parties, laquelle pourquoyesgalemenc:
Grecs fur les lesont Sons fer-Musique Quartes* pourquoyreglétouteleur
menta des hommes: faireformer les l'on doit demoeurs ceuxquel iugement
si elle méritela & l'attention des hommes d'vnquihayssent Musique, grand
s'il aux ou auxd'vn bon :& deJugement appartient sçauans.esprit ignorans
Théoriesi la est à lade la bonté des concerts: si lesiuger préférable Pratique:
Grecs ont esté meilleurs Musiciens &d'oú vientFrançois,queles quelana-
ture ie6c les à la dont danshommes se ladiuersité, 14 Questionplaisent parle
dit desle laisse des desce raisons,Physique, i'ay proportions, medietez,que
a iiijau Lecteur.AduertiíTement
ou interualles dede tous& les autres lades moindres, Mu,tons, plus grands
TanVérité des Sciencesdanste second la &liure de 1625, dansimprimésique
dans leinféréeenla & diuisée Articles, Commentaire56 57 dix-septquestion
ce concernetout l'harmonie.fur la où l'on voidGenèse, quiquasi
l'ondésire lesLatroisiesme chose est, pas que prenne dictionsqueiene
au commencement desi'vse souuentdéterminer dontôc Proposi-demonstrer
& en Géométrie, maiStions, aumesmefens, qu'enlamesmesignification
examiner &c.diction à ou dontcomme l'autrefeulement fçauoir, iemesers
difficileestcar demonstrertrop depouuoiriesçay qu'ilpourmesmefuiet,
si l'on la démonstration à ladans laaucune chose prend rigueur.Physique,
suiure telledechacun est libreC'est voudra,selon lesopinion qu'ilpourquoy
ceuxles semblables:raisons mieuxaymerontexemple, quiparplus vrayes
tous les tons & les demitonsdoiuentestretenir (lesquelsefgauxque i'expli.
du liure des commedans l'onziesme fait StcDissonances^Propositionque
liure deía & lesduuin au commencement Aristoxe.'Géographie,premier
& non comme les metniensdltalieauec Ptolo.autres, inesgauxplusieurs
difficile de&il sera leur demonstrerne déraison-,mée, pasmanqueront que
enraison 8c letonla est iustement enQuinte sesquialtere, raisonsesquioct*
s'ils'en faut vne millieímeou &c.ue, partie,
mettre telordre l'onbien l'on voudra entre cesOr puisse que liures,'que
de commencernous auons esté contraints de nouueaux nom-parlesquels
àlabres & neantmoinsceux qui preferentl'harmoniealphabets, Physique
commencer les lire ces liures desà par Consonances,quatrepourront quia
succèdent desestécneíFetle celuypremier imprimé;auquel Dissonances,
des Modes &dedes la Com-Consonance,Genres,desEspecesdechaque
lire le deil fera de liure laEt bon Voix & des &Chantsi ceuxpuisposition.
à à vent & dedes instrumens & finalement deschordes, percussion: celuy
sortesdemouuement de toutes& du ceuxSons, corps, par lesquels ay-qui
lesment mieux la & de fortecommencer,Physique, Mechaniques pourront
mettre le liure du Mouuement de toutes lesortes depourrontqu'ils corps
: du & des autresmouuement des se-chordes leceluypremier proprietez
lecond : des Sons troisieíme : des Chants Ie de:celuyceluy celuyquatriesme
l'Art de bien le desSec. Consonances lechanter, cinquiesme: celuy íepties-
le leme: des Dissonances des Genres & Modesdeshuictiesme:celuyceluy
de la le dixiesme:neufL-sme: & desln-lesceluy Composition puis quatre
sti umens à &: les trois autres des Instrumens à & deventchordes, percussion;
de forte oucet contiendra 18 liures s'il17,que ouurage s'accomplit.
La chose dont i'auertis le est ie me luisLecteur,quatriesme que quelque-
fois estendu fort fur obmet-l'onamplement Propositionsquelques que peut
tre si l'on soientfort & contiennentveut, recreatiues,quoy quelles qu'elles
à comme fontchoses la du& liure des Consonan-plusieurs 4remarquer, 2,3
ces & si l'on trouue difficultez semblent estre traitées, tropque quelques qui
vnbriefuemenr en i'en ailleurs.Tordinairelieu, parle pour amplementplus
Ie ne ieveux adiouster crains mauuais,trouuentpas que que quelques-vns
estou hors de tiré des conclusions oui'aye morales,propos que spirituelles
desdans la duliureendroits,quelques par quatriesmeexemple Proposition
&deou me deie fois serui similitudes desConsonances, Sons,que prises
leurs eíleuer à ne les miíesDieu, pouraccordspour l'efprit parce queie ay pasAduertiíïêmentau Lecteur.
seelles si toutesfois il rencontrer àà ( peutdéplairontceux qui quelqu'vn qui
l'on a de en traitant des sciencesDieu humainesque déplaisent)jespensées
se duceux continuelseulement l'onresiouyssentquipourS rnais rapport que
à ce estchoses &toutesde Dieu, tres-iuste, treshon-parqui conséquentfait
& n'est iamaisentièrement;, horsluy appartiennentjieste, qu'elles qu'ilpuis
me il n'est horsd'en corn d'aucun lieu.faut,de puisparler qu'ilpropos
auxchose & à leurs me»La raisons,auxappartient proportionscinquieíme
ie dansdont laou dumilieux, hure,-dictez parle 34. Proposition premier
manière dit ne-i'aydanslaquellcilfautremarquerquelacinquiesme que
enestre rendue vniuerselle en cette fa-peut y procédantstrepasgenerale,
le milieu harmonie de la DixiesmeL'on trouuera c'est à direçon. maieure,
de à moindredouble sil'onosteleraison terme du^ a,4ela scsquialterc plus
& l'on la différence le car le feramoindre,parque multiplie produitgrand,
de lala somme des deux termes raison le& sera dénomina-numérateur,le
il faut tousiours le moindre terme lamais deuant & siteur; fraction,repeter
il fautest le reduirenumérateur les nom-dénominateur,le plus quegrand
: i'oste donc deux de il resteen entiers est'la differen-bres trois,cinq, lequel
ie trois deux auoir& Ie; numéra-pourpuis multiplie parcedecinqàdeux
le vient de l'addition de àdénominateur fontteur six; deux, qui sept,cinq
r* le entre a. onest milieu harmonie & L trouuera tout lede sorte re-5que
la mesme manierc.deste
en autresOr façons:ilestayíédetrouuercemilieu plusieurs par exemple,
fractions ont vn mesme 6c leurstrois dénomina-lors numérateur, queque
la fraction du milieusont en est 1cteurs milieuArithmétique,progression
en ces troisentre les deux comme l'on voidharmonie fractionsextrêmes,
Et si les ont differensharmonie. fractionscar est le milieu numérateurs,\\ 7l, 5
mesmeilles faut reduircà vn numerateur,af7ndetrouuer trespromptement
les termes vientharmonie entre tous delà toutes leslemilieu proposez: que
leur & suiuent enfractions ont l'vnité numérateur, quisepour progres-qui
à ontsion comme desnature Ile, 'j'J',, l'infiny&c.iusques perpétuellement
le harmonie entrecar est milieumilieux lemilieuharmonies, i,&^i\ &^est
autres à l'infini.entre' & &cainsi des;, iusques
en adioustant les deuxL'on aussi ce milieu harmonie termes detrouue la
la du car la sommemoitié vient& cn lesraison, produit,parmultipliant qui
des se donne leditextrêmesdeux milicu:parmultipliant exemple, quinze
est 20 12, sont cn raison de à le£entre &lemilieu harmonie trois,cinqqui
dont la moitié les l'on a 20 &estantadioustezfont huict,quels 4 multipliant
on a ledit milieu.octroislî, pourmultipliant cinq, quinze
adiouster autre troisleveux encore vne nom-manière, qui suppose que
bres commese suiuent cn cecv le2,3,4» P0^»progression Arithmétique,
se trois ànombre ces nombres,premier douze,fçauoirpeut diuiserparqui
harmonie. Où ildonne entre est le milieuestantdiuisé faut46,4,3, lesquels
& lesc'est adiré les diuiseursces six fontnombres, quotiens,remarquer que
àcomme z à à comme &enraison esta r à6, ? >3,alterne, 3 4, 44puis 4,que
necomme soient continuellementles trois3 àô, pas pro-que quotiensquoy
Mais ce milieu sert siles trois diuiseurs. dansPortionelsjcommc puis que peu
'a M u si en ie necomme monstre endroits,i'ay plusieurs m'yarrestepasque,
la'. ceux la & desment desraisons,8cdauantage qui ay cognoissance pratiqueau Lecteur.AduertiíTement
dans lese contenter liurecinquiesme de;proportions, trouuerontdcquoy
Elemens G eometres font d'estatdont les Doctes des au,plus qued'Euclide,
tres.
lescn toutes diffieultezLa sixiesme chose concerne tou-quegênerai i'ay
les véritablesne donnédont ie solutionsché, prétends pastellementauoir
de ce soit :sois bien se de meilleuresie ne d'en receuoir & mef-qui queayque
misi'en ne me contentent demes entierement,afin don.ay plusieurs qui pas
aux meilleurs de raisons denersuiet derechercher si bonnes tout ccesprits
ceou de voudronttout adiouster, satisfa.i'ay proposé, qu'ils y qu'ellesque
cent à tout lc ie sembler àmonde. Or bien cnque puisse trop long plusieurs
dans la trente-troisiesmede certaines diffieultez , par exemple Proposition
ou ie recherche a & dansil Consonances,n'ypourquoy que sept quelques
autres neantmoins n considère la desl'on diffieultezPropositions, grandeur
font ie l'on méritent des liures en.qui y proposées, croy que iugera qu'elles
àtiers. celles sont fondées sor les obseruations les&Quant qui expériences,
les instrumensretenu nécessairesfait, i'ayque i'ay pour tempsquelque pour
contenter les & leur faire voir ce désirerontdifficiles,plus qu'ils fçauoir:pour
soient assez fées à faire fans si l'ond'aucun,l'aydequoy ayqu'elles prendla
lade lire manière dont ie m'en fuis ferui en depeine présence plusieurs qui y
ontaydé, &quilesontiugétres-exactes.
La dernierechose consiste à la circulaire touteexpliquer pourquoy figure
de a esté lanombres adioustee à la en taille douce de Xll.Pro»pleine planche
du second liure des fans aucune : ce estDissonances,position explication qui
arriué a afin de conseruer laestéparce qu'elle âpresgrauce l'impression, pen-
sée & le labeur du asieur toute la théorie les& raisonsCornu, qui compris
des interuallcs dans ce afin toutes lescercle,harmoniques petit d'expliquer
Consonances & les se sur toutes touchesDissonances trouuent les dcl'E-qui
ou de cetteC'est i'adioustc icyl'Orgue. pourquoy explication, que
Íúnettc,'on iedans ladite douziesme ce suiet&jpeut transporter Proposition pour
les treize lettres de en douze comme ellel'Octauediuiséerepete demitons,
afin l'on les raisonssèment toutescstsurl'Epinette, ayque comprenne plus
sont d'vne cir-lettre à Soient lesdonc treize lettres de laditel'autre.qui figure
&c. où il faut deux G ne font différentsculaircC.rx, remarquer queles que
C d'vn co & ne font feule ce( vnemma, chorde, quepris pourqu'ils que
si dans le dansCX clairement troisiesme liure des &Genres,t'explique
D ceux des n'est d'en maintenant,besoininstrumens, qu'il pas parler
I'adioustc seulement ledit adx sieur tellement lesecretdeque compris
cesE deux à fort bien l'on n'a deG, Diapentequ'il remarque que point
l'onF cn de Diatessaron en lorsbas a &haut, G,ny n'y quequ'il qu'vn
dimi-fait les carintcruallesiustcs: aux Facteurs ils/x quant d'Orgues
di-nuent vnG ton & le mineurmaìeur,peu chaque augmentent pour
le comstribuer est entre ces deuxG dont iemonstrel'vsagcma, G,qui
dans la ôcxó du liure des Genres.25 Proposition£*
lesA estant treize ou lettres contiennentfep£touches,Cecy posé,
six àcinq»Tierces à demaieuresde six Tierces mineurescinq quatre,
neuf deux jl'*de à & neuf àde troisQuartes trois, Quintesquatre
bextes maieuresde a mineurestrois, íeptcinq dehuictacinq,deuxSepnci
de àmes giaicures & mineures de neuf àhuict,quinze cinq.quatre

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.