Partition Tome 1, Brunetes, ou, Petits airs tendres, avec les doubles et la basse-continue : mélées de chansons a danser

De
Publié par

Découvrez les partitions de morceau Brunetes, ou, Petits airs tendres, avec les doubles et la basse-continue : mélées de chansons a danser Tome 1, composition de Various. Cette partition de musique baroque dédiée aux instruments comme:
  • voix
  • continuo

La partition compte plusieurs mouvements et une subtile association d'instruments.
Consultez en même temps une sélection de musique pour continuo, voix sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique baroque.
Rédacteur: Christophe Ballard (1641-1715)
Edition: Paris: Christophe Ballard, 1703.
Publié le : jeudi 22 mars 2012
Lecture(s) : 71
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 314
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

BRUJStETES
uo
AIRS TENDRES,PETITS
DOUBLESLESAVEC
LABASSE-CONTINUE3ET
i L i E SM
S E RA DAN jDE CHANSONS
en ordre foirneciieilUes mifes&,
Ballari>,Christophe
NoteufImprimeur de Uufique &,feul
du Roy,U chapellede
PREMIER.TOME
PARIS,A
MontdeBeauvais, au ParnaSTc.Rue S. Jean
DCCTlII.M.
Jvec Vrïvile^ de SaM^J^J^*ALTESSEA SON
SERENISSIME
PRINCESSELAMADAME
Y,CONTDE
DOUAIRIERE.
ADAUEy
je prends h libertéRecueil queLe
ejltm tributAirESSEa votred'offrir^
E P î s T R E.
^nî luy ejî jtifiement dà. Il confient ce
ijt^il a d'Airs François les-plusy Parfaits
dans k carathre Tendre c^ Naturels He
quipeutmieuxfentirqueVotreALTESSE
ces grues naïves é' touchantes ? Bile
^uifçait bien l'art de gagner les cœursfi
par ce charme ficret & cet attrait puif-
qnuneJant heureufè Naijfance a rêpan-
dus dans moindresfes difcours
, ^ fes
attions.moindres fuis avec unJe trest
refpccfprofond ,
DE VoTRg Altesse Serenissime,
M A l> A M E\
tres-Le très-humble&
Serviceur,obeïflTant
B. D.C. B A t L AAVERTISSEMENT.
peu de ReciieilsJ3 qui doivent être recûjIL plus
agréablement que ccluy-cy . fi l'on en juge par l'eoi-
prcflémcnt avec lequel il cft attendu du Pablic Les
Airs dont ilefl comporé ont été appeliez Brqnetes,
par rapport à celuy quicommence Le beau Berr^er Tirets
'
celuy qui finit& à par ces paroles
,mU, , 'srtmete
mes sm^urs éxc., Une preuve delà bonté de ces Airs*
c'cft que malgré leur ancienneté on ne
, laifTc pas deIm
apprendre& Àc les chanter encore tous les jours
; ceux
même qui poiïtdentla Mufique dans route fon étendue,
fc fontunplaifir d'y gontsr ce caraélc-rc Tendre, Aifé*
Naturel qui flatte tOHjours, , fans lafTer /amais , Se qui'
ya beaucoup plus au cœur qu'à refpiit.
Pour peu quon veuille jetter les yeur fur le Reciieiï
de CCS Airs, on n'aura pas de peine à découvrir quels
foms il a fallu fo donner pour les publier dans toute
leur perfeaion. On les a rangez fous fix différentes -Su
tes de Tons dans lefqueU
, on a jette toute la varicté
pofîiblc de forte que des Airs fimples& pa/Tionnez on
pafTc a leurs Doubles
: Des Doubles aux Airs de Mou-
vement De: ces Airs aux Duo : Jtt des Duo aux
Trio. Enchaînement qui fans, doute ne, déplaira pas
aux Gens de l'Art, & qui ne laifTcra pas d'occuper
agréablement ceux qui ne font aucune ptofeffion de
^unM que.
On n'a pas apporté moins d'exaftitu -(c à l'Impref-
iion des Paroles qu'on
, trouvera purgées d'un liom-
bre infini da^fkutes qui s'é.oicnt gi./Té-s dans les Co-
pies qui en ont couru. Entre ks d lîcrcnts Couplets
on en a fait choix des plus, connus , & de ceux qui ren-
fermoient quelque [d , & queiqu- agrécment 1 Pour
aijAVERT ISSEMENT.
les autres qui nohgnifioient rien ou dont le, ftilc & les
pcnlées étoicnt fades cnnuicufcs,& on a crû les devoir
fupprimer. D'aiileurs lorfqu'il s'cft rencontré, des Airs
Couplet aflezagréablesd'un fcul pour être répétez on, y
joint de nouveaux Couplets qui ena , font une fui;e
naturelle
l'égard des douze Chanfons à Danfcr enA Rond,
on a choificsqui finiflent ec Volume , ks eijtre les meil-
cette cfpece , & on les a fait fuivro par leursleures de
qui pouvoient fe (ouffrir maisCouplets ; ons'eft fait une
de n'y rien mêler aufli-bicn que dans le rcftcLoy , , de
qui pût choquer la pudeur laVolume . ^ bien-ce ,
& l'oa fe flatte que cette délicatclTc fera dufeancej goût
honnêtes Gens.tous lesde
foinQueiquc l'on ait pris de joindre les Baflcs-Coa-
les Airs tendres on n'a pu néanmoinsà tous , fotinues
de donnera ce VoJume qui en renfcraïc uadifpcnfcr ,
nomUte une ferma qui le xcndlttrcs-grand , plus ai(é f
& à tranlpottcr.maiiiciTABLE
lefqutUj)es Suites de Tons fousftx ^
Petits^les Brunetes ourangez, ,font
Tendres de ce Volume,Airs
i,i B b m oeft en G-R e-s opremière SuiteLA
i. jufqu'à la page i8i.depuis la page
depuisarrb,Suite eft en G-KB-soi. Bb cla féconde
la pagela page jufqu'à 147.83.
pag«depuis laSuite efï en C~$ o i-XJ T,La troifiéme
page i8x.jufqu'à b148.
pagedepuis laSuite eft en A-mi iaLa quatrième ,
page 118.183. jufqu'à la
pagea depuis laSuite eft en F-utfLa cinquième ,
119. jafqu'à la page z^6.
depuis la pagefîxiëmc Suite eft en D-la-rb 1^7,La ,
Brunîtes.jufqu'à la fin des
ces Suite»Toutes.
TABLE
ALPHABETIQ^UE
Des Brunetes
, eu Petits Mrs Tendres
divifiz, en ftx Suites de Tons,
Ce difcours doux & tendre. *2. l^gA Adicti cruelle
, JeanDC. DouhU. ^ io,
Adieu doac jeune Bergère.
, ^ ,J
^^'^Adicu^ ,c te ^laiiîc.
J]
iAh c'cft trop nie 4'contraindre. '^q
Ail i Dieux
! que ccuc belle bouche. j^g4Au
: permettez da moins que. i' fAh
! petit à petit. VoubU. J ,
IAà que ces bois
, cfs raifTeaax. Trw.
j o
Ah ! que vos yeux fo.-it adorables
! Tm. ,L« '
Ah .'fîmes tendres veux.
3' lOiAimabie Iiis
, à mon ardeur.
3.
35»A l'ambre
, loin des Jaloux.
3. 85A mon ardeur s'il faifeit.
•3 177Amour fai que, mon Berger,
8. 86A peine avoit-c!le
atteint. 2.2, jf'r
Au bord d'une fonîainc. X). ^5-C. 1/ ,
Au doux bruit d'une fontaine, v.&SC i Ils'^
Avec quelle indifférence. /
^^Au lieu daller ^*pailTant.
Aucrcfois fidelle .^& conftant. Ta ^
B.
BFauféiour, aimable bois.
2. ig^
Beaux ^*lieux, où pour Celimcne.
^-q
'
Beaux yeux de Clim. Dho é' B-C. i.
14'^JJouhte. i.dont je reflens.fieâux ycui
ï.Brune. D. S-C. H^& charmante &Belle
<iire. g 14^toû/ours oiiiBerger j'ay
,
2-^15».inconftant & colère.Bien quetu fois
8. mlégère.ta fois inquiète &Bien eue
^5de caquet. 4*Brunete, fans tant
C
*' «-41point où j'afpire.n*cftCE i- ii4é* EC.Cent petits foins- Z).
1. icette Bergère. Double. J7Cependant
^^7n'ont. 3.chants nouveauxCes
nôtre parure, 14les fleurs qui font j.Ce font
ijr.lieur où règne D. B-C.C'cftdans ces &
iȎ" *-C.perdre les plus beaux. J7. 57C'eft
1. noque d'être trop fidclle.C'eftune erreur
î- ifyfur ce rivage.C'étoit
H4appas. /•Cette Belle a des
i* lo*»jour à leurs coops , Silvie.Chaque
4*heure. 94Climeno à toute
*»Climene en vôtre abfcnce. ï4J
quel pouvoir eft le vôtre. «74Confiderez S*
iSvolage. Rouble. x-Contre fon humeur
D
féjour. 1. 1ce tïiftc 5^DAns
L »o*Dans le fond de ce boc. V. S C.&
'•je, *54Dans les chanfoni que P. (^ B-C
nSmes tCHirnaents.Dans l*
i. 1^8j'écrie. Tno.Dans nos bois Silvandre
^9nôtre prairie. S»
village chacan. I? r-Dans nôirc , & SC. «j^
i«, nôtre village. 3*
vôtre Cour jamais l'AmoHr. 14Dans 4.
^^S un bois prés d'un. D. éf ^-C. l.
D'autres Amants pour te furprendrc. 1. 4^
Double. 1. inDémon aucl tourment.
Depuis le triftc inftant, z» 108
i^Des Bergersqu'Amoar a fournis. w.
« ir

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.