Partition Tome 1, Nouvelles parodies bacchiques, mélées de vaudevilles ou rondes de table

De
Publié par

Retrouvez les partitions de la musique Nouvelles parodies bacchiques, mélées de vaudevilles ou rondes de table Tome 1, par Various. Cette partition de musique baroque écrite pour les instruments tels que:
  • voix
  • continuo

La partition offre plusieurs mouvements et une subtile association d'instruments.
Découvrez dans le même temps d'autres musique pour voix, continuo sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique baroque.
Rédacteur: Christophe Ballard (1641-1715)
Edition: Paris: Christophe Ballard, 1702
Publié le : jeudi 22 mars 2012
Lecture(s) : 33
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 293
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

NOUVELLES
PARODIES
BACCHIQUES,
L E' E SM E'
VAUDEVILLESDE
O U
RONDES DE TABLE.
KecHeiUies mifes en ordre par^
Christophe Bal lar d
,
feul Imprimeur de Mufique^
Noteur de U Chapelle du Roj.
T O M E L
PARIS,A
-de Beauvais au Monsl^vvc Saint Jean , Panuflfe.
D C CM. X I V.
Aves frivilegi dt Sft Ai^jf^i,Digitized by the Internet Archive
in 2010 witii funding from
University of Ottawa
http://www.arcliive.org/details/nouvellesparodie01ballA MONSIEUR.
M O N S I E U R
LECOMTED'AYEN.
O tnjN S l Mi
Jf queempilement Unjours eu defaj jTotis ^rir
du marques de mon re^eSl , m'injptre l/t h*rdie([e
ie Vous frefenter ee nouveau Jieeueil de Mujiqiie.
La flûpart des Airs qu'il contient ont été, produits
un des plus grands Génies quelaf«r Franee ait jamais
admirés dans Art; Les autres Airsfont des meiUeurifin
Maîtres qui difiingutx,firent aprii lny. MaisfiE P I T X E.
exaSfHeJque qn^ait été le choix qu'on faii it
toutes les parties de eet Ouvrages é* quelques mefures
qu'on ait frifes four le rmure parfait dans genrefin ;
il meriieroit feu d'être faré d'u» Nom aujft iUuJlre
^elt rotre,s'il r^en deventit digne far rctre agrée-
ment. On doit croire trof heureuxfi , MONSIEUR
,
hrfqu'on peut obtenir de Vota la Uerté de confultef
et goût exqnU qui yous fait fentir é» démêler ce qug
lei he»Hx Arts ont dé flus farfmt é' qui, roui forte
* lesfavorifer en toutes forfes doceafions. La Mufique
«nt/autres tous. njfent Us jours les de jTosefeis bon-
Ux. lesé> flus habiles; de ceux prqui la cultivent
,
troyent affûrex. de la reujftte de leurs Ouvrages , lorf.
qu'ils ontfû farvenir jufqu'k Vous lesfaire affreuver^
Fourmej,MONSIEVR qui n'ay que lefoibh,
mérite de donner mes foins a mettre leurs travaux
^ans tout leurjfiur, reeueiUyfauray le fruit que
jef.
ère des miens veus d'aignez. m'honorer,Jt de vôtre fro^f
Uciion permettre que, c^ je me dife avec ttn frofmi
fe^ea
,
MO ir tEV X,S
Tècrc trcs-hamblc & trcj-obeïflanr
Serviteur , C. Baliak».
1AVERTISSEMENT.
E Public a déjàvu paroîtrc deux Edi-
tions des P A R o D I î s Bacchk^uis
,
En vorcy uncrroificmc cù j'ay cru les
devoir appeller Ncovillis PaKodies,
parce qu'elles le font en effet parle,
nouveau cîroix d'un grand nombre de Paroles tC
d'Airs ^ui n'avoicnt point éttimprimez , dans. Ici
Recueils précédents. Les deux tiers de celui-cicom-
prennent plus de ceat foixantc Airs Parodiésjtous
de la compofîtion du plus Grand Hommcrquc la,
France ait pôffcdé pour la Mufîque. L'autre tiers
contient une fuite de Vaudevilles ou Rondes, de
table que pctfonnc ne, s'étoit encore avifé ie
faiTemblcr,'
Oa a crû devoir Varier les Airs , & les mêler de
Recits,de DuOj&de Trio j ea forte qu'il n'ya per-
fonioe qui ri'jr trouve à prefent cequi lu peut convc-y
fiir table pourà chanter feul, ou en partie, tinautre
inconvénient qui défiguroit les Editions précé-
dentes c'eft, que fi l'on ne pofledoic tous les Ain
par cœur, ce qui eft prefque impofllble on, avoit
fouvent le chagrin de ne les pouvoir chanter qu'à
dcmy, parce n'y eoqu'il avoit que le commence-
ment de notté. Pour remédier à ce défaut , on a
notté les Airs dans toute leur étendue &, j'ojt
a criî qu'uie cxa<3:itude fi neceflaire devoit l'em-»
porter fur le premier Projet qui avoit fait rea-
,
fermcr toutes les Parodies, enun feul volume.
On ne s'cft pas contenté de châtier avec foin ce
^uil avoiï icy dcfcâusux dans les ancicanss Pà-r}
toles i Pour plus de perfcftion on a, groffi ci
Recueil d'un bon nombre de nouveaux Couplets
ta plupart de M. V .i qui excelle, fans contredit
i
dans ce gtnre d'écrire ; Les autres , de difFercns
Auteurs qui s'y font exercés avec diftinclion.
les Vaudevilles quoy qu'aflez, connus pat eux
Blêmes ne laifferont, pas de faire laifir par la,f
nouveauté de leur arrangement. Pour faciliter lé
dcffein qu'on avoir de les diftribuer èû fix claflei i
on a fait choix de fix refrains difFerens chacun,
âefqucis renferme une douzaine d'Airs.
Au refte on n'a pas, prétendu raflembler tout
Ce qui s'eft fait jufquesà prefent de Vaudevilles,
& de Parodies on s'efti borné à ce qui a paru
de meilleur goiit. Cependant comme, il fe peut
rencontrer dans la fuite d'excellentes nouveautez
,
èc que d'ailleurs on peut avoir obmis dans cette
Edition d'anciennes pièces, qui méritoient de te^*
nir rang parm les autres. feray On trcs-redevablc
• ceux qui les auront entre les mains s'ils veu-,
lent bien Its communiquer leur ioin ne feià pas,
inutik au Public.
KOUVELLESNOUVELLES
PARODIES
BACHIQUES.
FESTES DE L'AMOUR
ET DE BACHUS.
Uoy
, cb:.q\ic ccup que je
I"» t" nie blâmes» Et? tizT oMeT"'AMOURDE L'PESTESi
Var-N'éteigne à la finle vincrains que
fçais-m'enflammes ? Netudeur dont
fût letoujours Bachuspas quetu
Jamais le vin Jdes amours :foûtien
defleind'amoureuxinterrompit ;N'
ij
Tciil©-AdoucitcharmantMais ce jus
neschaî-îîisnt Les
1,
ET DE BACHUS.
d'un Amant.
M. Y.
Second Couplet.
Si tu vois un air fauvage
Peint deflus mon vifao-c.
Ne crois pas que l'Amour
M'ait fait quelque tour
Amy, ;e fuis trop fagc;
Mais c'cft que ne trouvant point
De bon yin;
vois avec chagrin,Je
Qu^un gros coquin
Des le matin
L'empoifonnc
j
Bon Père Bachus,
Prcn foin de la tonne.
Autrement cous leshommes font bien.tôtperdus.
M.D. L.r,
Ai]DEFESTES L'AMOUA4
ACTE SECOND.
Sur l'Air des Magiciens.
Mon aymablc Ifabcau Sans faire la cru-y
iilgiliiiiji^l
elle De ce bon vin nouveau Rougi-
,
mes yeuxle mufcau -, Ah ! qu'à Tutoy
^
plus belle ! Ceparoîtrois cent fois
bien mieux,Quefard vaut cclay du Pin-
t^âliiSliilliiî
quittcroit fonban- dcauccauj Et rAmour ,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.