7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Partagez cette publication

INTRODUCTION
Tout k moiHh' �" it com hien est clif1ici Je 1 ' execution du " Cla vecin bien te mpere " de
J.-S. l3ach, �i 011 Hllt Ia rea1iser (t\'C(' un �tv1e tour a tour et �l Ia fois lie, brillant, grave, expres­
Slf, et �i l 'on veut litire res�ortir 1es t heme: pri ncipaux, a1ors nH�me qu'ils sont au centre de
Lulmirable pol ypl wnie dont ce .1 aitre genial e t iniritable avait Je secret .
De lit nolls est venue Ja pensee de transcrire ce chef-d'auvre pour le p1ano a 4 mains.
11 sera mis ainsi it Ja portee d'un plus granci nombre d'executants, l 'interpretation en etant rendue
sensiblement plus facile. - Le s parties saillantes se detacheront de l'ensemble avec une entiere
inde endance, ce qui permettra d'en suivre la magnif que contexture avec un interet toujours en p
eveil et un pl aisir toujours nouveau.
Xous pensons n·a,·oir pas besoin de dire avec quel respect nous avons fait cette transcrip­
tion ! La seul e 1iberte que nous nous soyons permise est Ia doublure a Ja basse, et a l 'octave
grave, de quelques rares passages, doublure qui nous a paru compatible avec le style de Bach,
en fgurant ainsi !es r 6 pieds de 1 'orgue.
La repa rtition des parties, leu alterance combinee dan s !es quatre mains, d' Ol doit resulter
l 'el egance , la clarte, l'interet de 1' e xecution , nous a surtout preoccupe et dirige dans notre travail.
Afn de pouvoir sans hesitati on , meme et surtout a Ia lecture, mettre en lumiere comme il
convient certaines parties thematiq ues, nous avons cru de,·oir les souligner . Elles devront toujours
a\·oir une i ntensite un peu plus grande que le reste de l'ensemble polyphonique.
Bien que J.-S. Bach n' ait i ndique aucune accentuation, aucun mouvement, aucune nuance,
il est neanmoins hors de doute qu 'il n'executait pas ses ruvres d'une facon uniform�. En raison
de cette absence d'indications, une grande liberte est donc Iaissee a chacun d'interpr.eter selon
son sentiment personnel. - Tant que l'executant est seul, il n'y a a cela aucun inconvenient,
mais avec un anangement a 4 mains, il devient indispensable que des precisions soient donnees,
afn qu'aucune disparate, aucune contradiction ne se produisent entre les intentions de l'un et de
l'autre executant .
Pour atteindre ce but, nous avons pris pour base de notre travail l'edition revue par
Ch. Czery, p11bl iec pm· la 1naison Peters, de Leipzig. Elle nous a paru exacte et conforme, autant
qu'on peut le supposer taut au moins, a la pensee de l'auteur.
Th. DUBOIS,
Jmle de I 'Institut de France. REMARQUES
1.- Lorsque des notes seront affectees d'une petite croix placee S{it au
dessus, soit au dessous d'elles: � � cela indiquera que l'ex ecutant do it
lever rapide ment la main, pour laisser la place li bre a d' aut res parties q ui ont
< se mouvoir immedi atement dans la meme region.
2.- Pour la facilite et la clarte de l'execution, nous avons souvent reparti
alternativement dans les deux mains, des traits, des dessins , des passages qui,
:ians !'original sont joues par une seule main et ne forment qu' une seule et
unique partie. En �e cas, afin de laisser a la ligne melodiqu e,au trait, sa phy­
, �ionomie, son eontour, nous avons, chaque fois que nous l'avons cru opportun
omis de rem plir par des paus es ou par des silences l es me sures ou fragments
de mesures vides de notes.
3.- Nous croyons devoir rappeler ce que nous disons da ns l'lntroduction:
a, savoir que ]es pass ages soulignes doivent etre flS en relief, tout en subordon­
nant l'accentuation et l'in tensite a la force generale de la periode.
4.-En vue de l'int elligence de l'execution, nous avons figure parfois par un
' une partie a une autre. petit trait pointille, la continu ite d' un dessin qui passe d
\
Le c I aveein bien tem ere M.S. & Cie p