Partition complète, Camille, ou Le souterrain, Comédie mêlée de musique en trois actes par Nicolas Dalayrac

De
Publié par

Pratiquez les partitions de la musique Camille, ou Le souterrain partition complète, Comic opéras, composition de Dalayrac, Nicolas. La partition classique dédiée aux instruments comme: orchestre, solistes vocaux, chœur
La partition offre différents mouvements: 3 Acts et l'on retrouve ce genre de musique classée dans les genres
  • Comic opéras
  • Stage travaux
  • opéras
  • pour voix, chœur mixte, orchestre
  • partitions pour voix
  • partitions chœur mixte
  • partitions pour orchestre
  • pour voix et chœur avec orchestre
  • langue française

Retrouvez en même temps d'autres musique pour orchestre, solistes vocaux, chœur sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique classique.
Edition: Paris: Mme. Veuve Launer, n. d. (ca. 1841). Plate Vve. L. 3264.
Libbretiste: Benoît-Joseph Marsollier des Vivetières (1750-1817)
Publié le : lundi 7 mai 2012
Lecture(s) : 66
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 162
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

.
!s"1 unOclliui.mu.- Urrthmu-n. SMt^j/';« . .Hos-Miii « lHœf%}>< f^t
CAMILLE
nA 'A
5<illir,nt. Datûunu.,,.
: v 'peux s^ovwvlei^<|^§p
r^i^i
DIALOGUÉ
partition îjc et CljantJJtano
:s luis
M> V LAUSIB,M
deM DE Ml'SIQUE ET DE PIANOS,ÉDITEDR,
'(\) t i Soulevât! 'ftljouttwattee
,
v
•j < <illcunbnr •1»' ' tv&i ' !=> iftmaôantr.—»«» luwiwiii . ferr_n > \^'-.. ' ;Sk Donnrtt ; :\l'-.~5^ V^t {Cff} u/ «vers
IQlt Jlnit /-\ \V*.".-.jr/ ,-» iRi -et •:0
Imprimerie VASSAL >;t c, rue 36VSaint-Denis,
O.
PARTITIONS
LAQUI SONT PARIES A DATE DU
15 OCTOBRE 1841
BELLINLCAMILLE
LE SOUTERRAIN
Opéra en trois Actes.
Musique de DALAYRAC.
\ Paris, cbei M" VV LAINK.K éditeur M.'"de Musique et de Pianos.U Boulcvart Montmartre.
PERsoy.\.\<;t:s.
CAMILLE Soprano. LAURETTE .. Soprano.
DUC Trnn, garrigaLE ALBEHTI _ Berger
ADOLPHE >on fils.... Soprano STROzzi Domestique Basse.
oereu.. Plusieurs -.LOREDAN sou ..Ténor. autre! Domestiqui
rASIO Valet de Loredan IWior. l„ EmiiibI
-l.ir.l.i-ht .. Basse. Gardes .MARCELLIN
ht scène se passe dans un ri u
T4RLF. THEMATIQUE DES HORCKAUX. DETJVHrS Jl KL ICCOUPJGHEKBSt l>R V1ASO.
Larghetto.
AIV !"R2
1K10
TT II.
D_negrosse est là làtoul proefocloebe
\ ," Allegretto lo
[ |
tlK
dii gt- Heureuxuio_menl bonheur su _ uièOn uous .(u*- dans ruiari - j .
Allegro
Allegro molto
A.i u lengertnc ;i.mour
"
.5. Andante.fi
Ml.
Notre meû-oier chargé dar.genl Cevher i-n . f.uil sur rot-s ge - uoui
lllegro moderato.
Andante.
A.mis uetous effrayez |os
K VCTE.
Allegro moderato. y.' Allegro moderatovr /4
mu. URdei
et cmxm
_ leur des malbeu - reuxCiel pro.tec
il jour 6%lle . gresse mo mentencbanJeurOUVERTURE
l'UNO.
^
. -> ..'^ if , , .. A.'•tfcô=^^'<
'
ï."l -"l,\. ,
PREMIERACTE
murs .-mis tapisseries, sont seulement cou-grand vestibule; lesLe théâtre représente un
meubles: il fait sombre;Il n'y a point d'autresquelques grands tableaux de famille.verts de
apparente, et ded'un côte'; dont imp reoinsheures du soir. Il a deux portesil est huit y
des verroux qui sefer-qui mené chez. Alberti: toiites ont des serrures etl'autre une seule
bruitment arec
SCENE PREMIERE.
FABIO.
(Tressail/mit de peur.)Ah! Ah!FAR10, le premier en u-LOREDAN,
MARCELLIN.deuxsecond en voyageur,tous lesforme, leni
qu'on a aban-jadis un vieux couventC'étaitsont conduits parMARCELLIN.en hottes; ils
de grandes salles -de grands corridors,donne;LOREDAN
grands souterrains...donner un a- defloue bien nousVOUS voulez
FABIO.
sile?
Oh!Oh!MARCELLIN. (.4 reê bonhomie)
{Mystérieusement.)M 4.RCELLIN.vous êtesretournez à Naples; vousAon-
dit-on, des revenants.a même eu%os chevaux n'en neu- Il yVoire chemin;égarés de
iD'un air très étonné)FABIO.approchepluie tombe, la nuitvenl plus; la
habitez ici?Il v a eu . . . et vouset je som-\ous avez l'air d'honnêtes gens,
MARCELLIN.
refuserun abri.trop humains pour vousmes
l'an-plus, et ça bien étéDepuis un an, pasLOREDAN.
de nia vie.née la plus longue- depuis long-temps dans^.us marri
FABIO.
le château: il est vaste.
crois.Je leMARCELLIN.
LOREDAN.
la moitié de tom-il v en a pourtantBon!
de?. .En qualité .
bée.
MARCELLIN.
FABIO.
d'ahord maiscomrqualité' de jardinier ;Enreste ....El i i" qui
donné lapl i-de jardin, on m'ame il u'ya plusMAR< ELLIN.
meubles;maisconcierge pour soigner lesce dev- pas.larderaI wiioplus ii<- meubles, on m'a don-comme il n'y a
'.L'amour, ici [Stnpritt.)ne celle d'intendant pour recevoir les revenus;
il revenus.... M VRI ELLIN.mais comme nj a plus de
Partout, Monsieur; el ce séjourme sem-LOBEDAN.
? ble bien moins laid, depuis que rayonsQue Faites-vous donc a présent j'j
< '•sima maîtresse. Dame! qu'elle .-siMARCELLIM.
vous en déplaise; et jecroy- Ecoulez.L'amour, ne
plus rite temps.ons i| i-l.i liera passer le
taiLIe lé - gè-re, de la <l"ii - ceur de la bon. té.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.