La fille du tambour-major, Opéra-comique en trois actes Jacques Offenbach

De
Publié par

Consultez la partition de La fille du tambour-major partition complète, opéras comiques, fruit du travail de Offenbach, Jacques. Cette partition romantique écrite pour les instruments comme:
  • solistes vocaux
  • chœur
  • orchestre

Cette partition aborde une variété de mouvements: 3 Acts et est répertoriée dans les genres pour voix et chœur avec orchestre, pour piano (arr), langue française, Stage travaux, partitions pour piano, partitions pour voix, opéras, partitions pour orchestre, opéras comiques, partitions chœur mixte, pour voix, chœur mixte, orchestre, pour 1 musicien
Visualisez dans le même temps tout une collection de musique pour solistes vocaux, orchestre, chœur sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique romantique.
Edition: Paris: Choudens, n. d. (1879). Plate A. C. 4740.
Libbretiste: Henri Chivot (1830-1897)Alfred Duru (1829-1889)
Publié le : jeudi 22 mars 2012
Lecture(s) : 305
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 234
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

eàireaesr^i;ra
mallqiiesTh
PflKTTTTfUTrWt PtPianntra-nRmtPTiar f, GF/NET.DIRECTEURS.AVIS AUX
Pour les villes où il est impossible, de constituer un orchestre complet, nous avons
orchestre, de sept à dix musiciens et piano, les principauxfait arranger pour petit
répertoire.ouvrages de notre
faits d'après les grandes partitions de nos auteurs, assurent auCes arrangements
public la reproduction exacte des représentations parisiennes.
CHOUDENS
PERE et FILS.
(1)Nous théâtrales queprévenons les administrations conformément aux lois et
2aux traités passés avec nos auteurs' ' nous interdisons l'exécution de notre réper.
toire, soit pour des représentations données au piano, soit avec une orchestration
qui ne serait pas celle de l'auteur.
CHOUDENS
PÈRE et FILS.
Vue une représentation et exécution totale partielle d'œuvres dramatiques,ou et de compositions musicales,
ne peut avoir lien que du consentement formel et par écrit des auteurs ou de leurs représentants.
LOI du 31 JANVIER 1791: Arrêt de Cour 11 AVRIL 1853.
Tout directeur, tout entrepreneur ifr spectacle, tonte association d'artistes qui a représenterfait
sur son théâtre des ouvrages dramatiques, au mépris des luis et règlements à larelatifs propriété des
auteurs, est puni d'une amende de cinquante francs au moins, de cinq cents plus,francs au et de la
confiscation des recettes. code PÉNAL)
" Les 1'Théâtres de France et de Etranger ne pourront représenter présentle ouvrage qu'après avoir
traité avec les éditeurs CHOUDENS.
LES AUTEURS.
NOTE DES AGENCES
Les directions théâtrales et les Théâtres forains ou ambulants, sont
prévenus qin- les traités qu'ils passent avec la société des auteurs et compositeurs
dramatiques, ou avec la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique,
ne leur donnent aucun droit sur la musique qui est la propriété des e'diteurs.
'Traduction réservée) =» r *. . .
LA FILLE DU TAMBOUR MAJOR
OPÉRA-COMIQUE en 3 ACTES
Représente pour la première fois au Théâtre des Folies Dramatiques I- 15 Décembre 1K79.
Perst nuages. Artistes. Personnages. Artiste
Stella M""* SIMON-GIRARD. Monthabor MM. LUCO
Délia Volta. _ girard. Le Lieutenant Robert. _ LEPEKS.La Duchesse
-vernon. (iriolet _ SIMO.N MAXClaudine _
_ LESTRADE. Le Due Deila Volta _ mai GÉ .La Supérieure .. .
REVAL. Le Marquis Bambini. BARTEL.Luere/.ia _ _
Clampas _ HENRIOT.
Pour toute la Musique, la Mise en Scène, le droit de représentations,
et rl„ FILLE MAJOR, tous paysM™ CHOUDENS, PÈRE FILS, Éditeurs-Propriétaires LA DUTAMBOUR pour
P'.'S.KPages.
IACTE
A.CHtECR PENSIONNAIRES. Reçoit sainte madone Lorenr.a, Stella, la Sup II. iDES ,,
*
INI CI KIN.
1 UODI
K CHAVso> ujj FKL |, DÉFENDU . Prenez les grappe, empourpras . . Slella 11.
par un- chaleur aussi f,rte Cri... Roh Muni Chœur . . . I'». 15.2 . CHŒUR ET COUPLETS
n'est pas âne ordinaire 20..ï CHANSON DE L'À.NE Ce un .. . Clatid. Grio, Hob. Mont. Cbt 2B.
si, ICI. Cri., 22.4. ENSEMBLE De grâce ayez pitié. d~e moi'. Roh Mont. Ch' 55.
'«'».
r> . COUPLETS DU TAILLEUR Tout en tirant mon aiguille .... Griolel 26
, A. CHŒUR Puisque le couvert est mis StellajCIaud Grio, Mont. t:h'. 48. y
28.G SCÈNE DE LA TABLE •] B COUPLETS Depuis longtemps l'Italie Slella 56. >
' /G. LEGENDE // était une grand'princesse Claud. Grio 68.
75.
/ A. ENSEMBLE Messieurs les militaires Choeur. I
**Slella 79.7 FINAL B. COUPLETS Pour receroir un régiment >]
' '
dépêchons et partons 82.C FINAL Allons
ACTE II
40.E.NTH*ACTE 88.
42.8 . COUPLETS Examinez ma figure La Duchesse HO.
44.vraiment je le déclar'. Slella 92.9 . RONDEAU Ah!
47.LOGEMENT C'est un billet de Ingénient Grio. Le Duc, Rob. Muni. . . . 96.10. QUATUOR DU BILLET DE
51Eh bien! en mi/a des manière» . . Claud I0H.11 . COUPLETS
109. 53.Dansons et Valsons. La Duch.Le Duc.Mont.Ch r12. VALSE ET ENSEMBLE :
de la franchise Stella . Robert 125. 00.15 DUO Tenez j'aurai
150. «5.Le ce bel Griolel14. COUPLETS DE L'UNIFORME voilà uniforme
Par itérant monsieur le notaire 152. \/ A. CHŒUR , . .
64-FINAL15. \ B CHAKSDK |,l.; LA FILLE. .. .. .. f
1.>U.()l Vue inimporte un titre éclatant. . Slella I
f
TAMBOUR MAJOR ^DU
ACTE (W TABLEAU iIII.
170. 74!ENTRACTE
de prudence Rob. Clamp 172. i .CHŒUR ET SCÈNE... Chut! ilfaut ta Claud.(A- ?(
CHŒUR ET SCÈNE 17'.'.16. \ B rARENTELLE Nous étions à ITovare Chœur
192. 84.
/'• le cocher Stella, Grio. Le Due .Mont . .17. GIGUE suis p'tit
199. 88.ce sont vos amis Slella, Grio Roh. Mont. . . .18. QUATUOR O»»,
205. 90.contre toute attente. La Duch, MontIV». DUO DE LA CONFESSION L'autre jour
2? TABLEAU.
92208.Vn mariag' s'apprête20. FINAL
Paris, rue Delta 26. Ba&donGr.Imp.Foiiquet, duOUVERTURE
Allegro.
PlASi)
tr ^&±h a±
P „M *
±=fcm' s $±S£<\f af mmt#
*Hf I &
1 ±± -*»m i n M SWWIî F*
Allegretto très modère
El^kyj ii^jl *
v.r. i7ii».i; r rrr ifiès
-*-* tm rm
"
îmi mm lw
Mouy! de Valse.
• * \ m •
o~ S£=*:* s'O %m
s>y#H ééé ai # « ïéég HÉ
it&^zSfi ^s* nfigafrffi
':
irfS ÉÉ ûEt ë à
éêêM m feMM^ *.mi*
t^ ffl . ffl . f UfliMm m mmm
£ £m^ êâ*= §s
,/./•
ttg Ma ié I Ms
A.C-4740.—
+-—i ^^¥
rfini. -
_ê^* -^« ïr m^
^=f= »p n
±i
* %•
*MS ÉÉÉdm *
3^531i ^r-a—tti u
t— ëéé m^-? , t- mm tt— — é?
r * •mmM
ff=m
mm p *êê^zx ÉÊÉm m
A.C. 4740p I5->? fif:%p W-^m i fe*g fi±SE •(i
ff
m^ tel^ iHim0â
^
fi.t*. ktr% h- ^
-fc=^£ ^9-1 3E*1 ^ SE
I
»** *« #,4 f A t^1 iêfea ^m
Ihfc
£.
ÉâÉÉÉ
.7 f-
^): - f3 m'I ?rf^m
\. .4740.CTempo.
ikw r r-(\ n ^
' ilT3^ m 8--PH
BÈ #
mil.
Allegro.
r rF-f—
-j -j.. é
I$* J Lf(PSîp * S?:*
r-^ -p—JJ J l -r-r-W ed£ -M
3H1
ë#
i^zz= brJ ^^5^^
riten.
«fe =E f-F- fz£ ttjmS t
A.C.4740.l
—4$
tt ±=mz ±fcm m^p*m m
-#-*- r-^L^^ J-J JJ.
!gfe g
Hf:«<>stoso.
^-^
tt-^-J-^H*- i*** TO^^* 5SS5^# **w*
ê Jr r ^ •as
'ri .É4MU y
. poco -
^3^^^= i
A.c. 4740.M
Vivace.
-
tt T ** •?i z±=*ï±x.-t-Ês$.* » i»V- p? S
Y- -*>—*-•>--•M—3 a
pç^fe^E^
J- :
'+ ' 'f\ r T 1 T-4-r F l-LU
\
I '^^JP^BJ-U '^J
e rr"m MT5^*ï?* ^ uti^f ".'/•
M. M-
S sS :
*=«= f
i f ^^
A.C. 'il

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.