7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Jacques-Nicolas Lemmens
(1823 - 1881)
ÉCOLE D’ORGUE
Basée sur le plain-chant romain
1862
- Extraits -
Les Éditions OutremontaisesJacques-Nicolas Lemmens, né le 3 janvier 1823 à Zoerle-Parwys près de Westerlo, est
décédé le 30 janvier 1881 à Sempst près de Malines. Il fut le plus important organiste et
ecompositeur de musique d’orgue belge du XIX siècle.
Lemmens fut un protégé de François-Joseph Fétis, premier directeur du Conservatoire
Royal de Bruxelles, qui voulut en faire un musicien capable de renouveler l’art organistique
belge. Après ses premiers prix de piano (1842), d’orgue et composition (1846), Fétis l’envoie
se perfectionner chez Adolf Hesse, à Breslau, afin de recueillir la tradition de Jean-Sébastien
Bach.
En 1847, avec sa cantate Le Roi Lear, Lemmens se classe second au fameux prix de Rome.
L’année suivante, il publie sa première œuvre pour orgue : Dix improvisations dans le style
sévère et chantant.
Contrairement à l’usage, Lemmens n’a pas occupé de poste d’église important. Professeur
d’orgue au Conservatoire Royal de Bruxelles dès 1849 (il est alors âgé de seulement 26 ans),
il y formera de jeunes talents belges dont Alphonse Mailly, et français tels Alexandre
Guilmant et Charles-Marie Widor.
À Paris, il donne en février 1852 une série de récitals sur le nouvel orgue Cavaillé-Coll de
l’église Saint-Vincent-de-Paul, éblouissant le monde musical parisien, en particulier grâce à
son brillant jeu de pédale à l’allemande.
En 1862, Lemmens publie à Mayence son École d’orgue basée sur le plain-chant romain.
Établi à Malines, il y fonde, en 1878, l’École de musique religieuse qui devint l’Institut
Lemmens en 1879.
Jacques-Nicolas Lemmens fut un chaînon extrêmement important dans la tradition de
l’orgue français, instaurant le style et la technique de l’école qui le suit et faisant découvrir les
œuvres de Jean-Sébastien Bach encore fort mal connues en Belgique et en France.
© Les Éditions Outremontaises, 2007École d’Orgue (1862)
Six petits trios très faciles
Jacques-Nicolas LEMMENS
(1823-1881)1
Édité par Pierre Gouin(Moderato)
(8') œ4 œœ œ œœ œ œ& 4 œ œ #œœ œœ œ œpManuels œ(8'+4') œ œ#œ4 ?& 4 œ œœ bœ œ œ œœ œ #œ nœœ!w !ww? 4 wPédale 4
! !(16'+8')
5 œœœ œ œ ˙œ œ #œ œ œœ œ Œœ&
œ œ œ#œ nœ? œ Œ& œœ œ ˙œ œœ œ
!! !⁄. ˙? ˙ œ w Œ˙ œ˙! !
Andante4 ˙ œœ jœ œ& 4 œ œœ œ.œ œ œœ œœ2 ˙ œœ œ? 4 œœ œ∑ œœ4
! ⁄! œ œ? 4 œœ∑ ∑ œœ4
! !!
4 j œ œ Œ. œ œ œ œ& œ œ œ œœ #œ n˙œ œœœ œœ #œ œ œœ #œ œ œ œœ œœœ #œ? Œ
! !⁄ ⁄!bœ œ œ ˙.? œ #œœ Œ˙œ! œ⁄ !⁄ !
© Les Éditions Outremontaises, 20074
Gracieux ŸŸ œ œ3 œœ œ œ ˙œ œ œœ œ ˙& 4 #œ œœ3 3 bœ& 4 œ œ œœ œœ œ œ œ œœ œœ œ œ œœ !!! œ! !? 3 ˙ ˙4 ˙ ˙ œ œœ i!! !!
5 œ œœ œ œœ œœ #œ œ œœ œ œ #œ œ œ œ œ& #œ œ nœ œ œ
œ nœ bœ œœ œ œ œ& œ œ #œœ œœ œ œ œ.
! ⁄ !! ! ⁄ !œ? ˙ œ œœ œœ œ˙ œ˙ œ
! !! ⁄ !
9 bœ& œ œ œœ œœ œ œ œ œœ œœ œ œ œœ ŸŸ œ œœœ œ œ ˙œ œ œœ œ ˙& #œ œœ
! ! !! œ? ˙ ˙˙ ˙ œ œœ i!⁄ ! !!
13 Uœ œœ œ œœ œ œœ œ œ œbœ œœ œ ˙. ˙.& #œ nœ #œ nœ œ œ‰ ˙.
œœ œ#œ nœœ œ Uœ œ œœ œœ œ ? œœ œ œ ˙.bœœ œ& œ #œ œ
!œ⁄ ! U! !? œ œ œœœ œ#œ œ ˙. ˙.œ œ i⁄ !! ! !
© Les Éditions Outremontaises, 20075
Animé# 4 œ œ œ œœ œœ œ œœ œ œ& 4 œ œ œœ4 œ œ œ œœ œ œ œœ œ œ? # 4 œ∑4
! !? # 4 ∑ ∑ œ œ œ œœ4 œ œœ !!
4 œ œ œ œ# œœ œ œ œ œ œœ œœ œ œœ œ œ& œ œ œœ œ
œ œ œœ œœ œ œœ œ œ? # ? œ& œ œ œ œ œœ œœœ œ œ œ
œ œ? # œ œ. .˙ ˙ ˙. ˙.
8 # œ #œœ œ œ œœ œ œ œ #œ& œ œ #œ #œœ
œ˙ œ œ œœ œ œœ œ œœ #œ? # & œ˙ œ œ#œ
? # œœ œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ œ œœ œœ œœ œ œœ œ œnœ œœ
12 œ œ œ# œ œ œœ œ œœ œ œœ œ œ œ Œnœ ˙& œœ
# œœ œ Œœ œ& œ œ œ œœ œœ œœ œ œ œ ˙ œ
⁄ ! !? # .œ œ œ œ ˙ Œœ œœ œ œ . .˙ ˙œ
© Les Éditions Outremontaises, 20076
Gracieux œ œ# œ œ œ œœ œ œ œ3 œ œ# œ Œœ œ& 45 # 3# Œ œ œœ œ œ œ& 4 œ œ œ œœ œ œ œ œ
!.œ? # 3 . œ œ˙# œ4 ˙.
⁄ !
4 œ œ œ# œ œ œ œœ œ œ œœ #œ #œ# Œ œ&
## nœ œŒ œœ œ œ œ& œ œ œ œœ œ œ œ
! ⁄! !? # .œ# nœ œœ œ œœ œ˙œ⁄ i ⁄!! !⁄
7 # œœ œ #œœ œ #œ# œ ‰J œ œ& œ œœ œ
# j# ‰ Œœ& œ œ #œœ œ œ œ œœ œ œ #œœ
!! œœ? # . œœ œ# nœ ˙˙
! ! ⁄
10 # ˙. œ# nœ œ œœ œ Œ Œœ œ œ œ& œœ œ
## Œ Œœ œ œ .& œ œ ˙œ œ œ œ œœ#œ œ
!⁄ !! ˙œ? # œ˙ œ ‰ ‰ Œ# œœ œ jœ œ #œ œ J! œ⁄ ⁄ ⁄! !!
© Les Éditions Outremontaises, 20077
Andante élégant œ œ3 œœ œ œ œb œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ œ œ& 4 œ œ œ œœ œ œ6 œœœœœ œ œ3 ? œ œb œ œ& 4 œ œ &œ œ œ œœ œœ œ œ œ œœ œ ! ⁄? 3 œ œj ‰ Œ ‰ Œ œœb 4 j œœ œ !
4 œ œ œœ œ œb œ œ œ œœ œ œ œ œ œ& œ œ œ#œ œ œ œœ œœ œœ œœ œ œœ œ œ œœ œ œ œb œnœ œ œ œœ œ& œ œ œœ œœ œ œœ œœ
? œ‰ Œ j ‰ Œ ‰ Œœ œb j jœœ œ
7 œœ œ œœ œ œ œ œœ œ œœ œœ#œ œ œ œ œ œb œnœ œ œ œ œœ œ œ œ& œ œœ œ#œœ œœ œœœ œœ œ œ œ œ œb œ œ œ œœ œ œ œ œ œ œ& œ œ œ œ œ œœ œ#œ œ œœ œ
!! ⁄⁄ ! ⁄ ! ⁄œ? œ œ œœ œœ œ Œ Œ ‰ j ‰œ œb jœ œœ œ!
11 œ œ œ œœ œ œ œ œb nœ œ œ bœ œ œœ œ œ œ œ œ& œ#œ œ œ œ œ œ#œ œ nœ œ œ œœ œ bœ
œ œœ œ œ œ œ œb nœ œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ œ& œ œ œ œ œ œœ œ œœ œœ œ
! ⁄ !œ œ? j ‰ Œ œœ œ œ œb œ œœ œœ œ œ œ! !⁄ ! ⁄
15 œœ œœ œ œ œœ œ œ œœ œ œœ œ #œ œ#œb œ œ œ œ ‰ Œœ œ œ œ J& œ œ œœ œ œœ œœ œ#œ œœœ œ œ jœ œœ œ œœ#œ œ nœ #œ nœ œ œb œ œ nœ bœ œ ‰ Œœ œ œ œ& œ œ œ œœ œ œ œœ œœ œ#œ œ
!? j‰ Œ˙. œb ˙ œ œ œ˙
© Les Éditions Outremontaises, 20078
L’orgue Cavaillé-Coll (1852) de l’église Saint-Vincent-de-Paul, à Paris.
© Les Éditions Outremontaises, 2007