Partition complète, La glaneuse, Pièce lyrique en trois actes, Fourdrain, Félix

De
Publié par

Redécouvrez la partition de musique La glaneuse partition complète, lyrique opéras, composition de Fourdrain, Félix. La partition de musique romantique dédiée aux instruments comme:
  • solistes vocaux
  • chœur
  • orchestre

Cette partition comprend différents mouvements: 3 Acts et est classée dans les genres partitions pour orchestre, Stage travaux, partitions pour voix, opéras, langue française, lyrique opéras, pour voix et chœur avec orchestre, pour voix, chœur mixte, orchestre, partitions chœur mixte
Découvrez en même temps tout une collection de musique pour orchestre, solistes vocaux, chœur sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique romantique.
Edition: Paris: Choudens, 1908. Plate A. C. 13, 871.
Libbretiste: Arthur Bernède (1871-1937)Paul de Choudens (1850-1925)
Publié le : mercredi 21 mars 2012
Lecture(s) : 46
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 280
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

2'Édition
La Glaneuse
Pièce Lyrique en trois Actes
Poème de
BERNÈDE etPaul deCHOUDENSArthur
Mnsiq^ue de
FélixFouRDRAiN
Chant PianoPartition et
Paris.CHOUDENS. Editeur.
Boulevard 30.30. des Capucines,
Tbusii'Bitaif'exécviignpuà/ioljeJerefirûliucùiineté'âPPjngementsrés'ertféapauntiius/iâ/s
'âyCornons Suéde, /âfl/o/'i'è^e et/eûanemgi'/l-
US A. Copyright by Choudens.1309.
Imp Hplifiot. I'^''i\-
/^LA (jLANEU5E
PIÈCE LYRIQUE EN TROIS ACTES
Représentée pour la première fois sur la scène au SeGranâ.Théâtre Cvc»/
Le Février26 1909.
, tJ^\x^
=)
Direction de MM. FLON et LANDOUZY
Chef d'Orchestre : M. PH. FLON
.: KOVf
,
"JAr.î^.... .i
^
DISTRIBUTION
Pierre Ténor M---^ GEYRE
BarytonDidier AUBER
Muller Basse chantante COTREUIL /\aw-
Soprano drauintiqne on Mezzo M"' M. CLAESSENS '/La Glaneuse
Soprano M"^ SABRANSuzel
2°" — Tarlet fB.uyton ou Ténor) M. GARASSU.Leclerc ( Ténorj M. MALLET.
— Marchand de Bonneterie (Ténor) M. ÉCHENNE.Robin (BaryUni ou Baiie) M. VAN-LAER. Un
La Mère Catherine (Mezzoj M»^ RAMBAUD.
La Mère François (Mezzo) M°" GERVAI..
Marthe 1 Sop'-ano, M"' —ROLLAN. Louise (Sopranoj M"' DEL'HOMME.
Berthe {Sopuuio) TALBERG.—M"' Pauline (Soprano) M'" OLDY.
Bûcherons. Tireurs àCommères, Paysans, lare. Enfants, Procession. Vosgiens et Vosgiennes.
L 'action se /i.isst- de nos jours en pleines Vosges.
ALMANZ Décors de M. M. BESQL'ETMise en scène de M. F.
réglé SOVERDivertissement par M. de TONDEUR.
Chefs des Chœurs : Chefs du Chant :
MM. GINIÈS et PAUL FLONMM. JOURDOY et PIRON
.VC. 13.871.INDEX
—ACTE I. La Ferme de Millier.
Pages
Scène i. < Monjils aime ta Jille » Didier et Muller 2
— « Suzel et Pierre, tous deux s'aiment »... Muller 13ri.
— « Suzel et Mullei- 14III. Père....' »
— « » Suzel 21IV. Pour plaire à mon ami
— V. * Bonjour Suzel * Mat the, Louise, Berthe, Pauline, la mère Cathe-
rine, lamère François etd'autrescommères . . 25
— VI. « Ah ! méchantes commères > Pierre et les mêmes 40
— vu. « Ne pleure plus » et Suzel 45
— VIII. « Pauvre chère maman » Suzel 56
— « » La Glaneuse et Suzel 57IX. Ici Fon sera peut-être
— < * Muller,Tarlet,Leclerc,Robin etd'autres paysans 78X. Allons, vous autres
— * mêmes, moins la Glaneuse 92XI. « Oui, c'est cela, file ! Les
— Pauline, mère François, femmes et paysans . 97XII. « Peut-on se mettre à Pabri » la
— La Place du Village.ACTE II.
112Prélude
117Horiala » Les BûcheronsScène i. « Itoriala,
130— > ....'.. Vosgiens et Vosgiennes« Gais enfants de VarnevilleII.
135Marchands de Bonneterie et les mêmes . . .* Eh ! les belles »III.
140—Divertissement. A. Danse Montagnarde
146— —B. Valse Vosgienne
149—C. Final
» Glaneuse 1^4* Quelle est cette femme Suzel, Pierre, la
1G4
« La pauvre » Pierre et Suzelfemme
168
« » Muller .seulPauvres enfants
l'I
•»
<. Muller et DidierEh bien,
181> mêmesPierre, Suzel et les* Père, qu'y a-t-il f
185« * Pierre et DidierQu'a-t-il dit
François, Berthe, Louise, Tarlet, Le-* La MèreX Regardez cettefemme
et Commères 198clerc. Paysans
et les mêmes 203* . . Pierre, la Glaneuse* premier qui touche à cettefe7nmeLe
— F'i' pleine Moniague.ACTE III.
207
•••••Prélude
209et la Glaneusepuis la ProcessionBergers dans la coulisse,Scène i. Appel des
seule ^-^'La Glaneuse— PèlerinageII. « Cest la
GlaneusePierre et la— parlez déjà >IIL * Quoi ! vous ^^7
DidierLes mêmes et ^44— doncf*IV. * Pierre, ju'est.ce
''4bGlaneuse
. Didier et la»Vous savez bien
258Procession, SuzelLes mêmes, La
* A/iserere Nostri >
2<.-Glaneuse, Suzel et les mêmesDidier, Pierre, la>. /ai pardonnéReste,
A. C. 13.871.LA GLANEUSE
."PIÈCE LYRIQUE EN ACTES
P.ÙMn.- (Il-
Arthur Bernède
FÉLIX FOURDRAIN
a Paul •*- Choudens
ACTE I
Ferme deLa Muller
(ji-diiili' hiiifjiiiasiinl afjfiti'ioir un rasir ihaiiip ilr file i/iii iiiNril sur le versant fie laAil l'iiiiil iiiir iiiuiilann
(l.a si'Viie SI' |)»ssi' ili- nos jours en (ilcincï. Vusf^ps)
IMiKLl l)K
Lent ol IV'Saiif J =50
l.c-i iloiililes cr'oclu's ti'i's accciidit'cs
#==6*
ï. bîm
tHll|'[l^;^S 190S Tou. iroil. JVitition. «J-.ieculionl'.S.^.CiviipM by |jaH;.iut. de trxiuUioii
Pnris, CHOI'DENS. Editeur jcn-plif 11 Si,rd,,I. Nnr.r^eMlf llsDtiilrk,
"^^_ ^——
Plus vif
l'duivjiioi':'
ni.Plus vif
-^n ^Z=^±h^-M_ ^.', ,=g= ^
\> i } ^V-^^-^;,m^^m mim ^ f
suivezsf sf ^/•:v N -^ K tpi,
f^ ^ ^ :f-^ ^-^% èi ¥
Très soutenu
3 7.-*-T r
;t-g-^-^e-^ iprSE^ p^Ff^=ïp-'.
l'ourmoi la vie a été ru . de, L'arfienltrnppé.
Très soutenu J^KO décidéTrès
r ^f fi
rTl(riineinent)friideinent
)
Eès
. nlble à fjHgiier. Fdiif a.iiiasseï- tdutce que ai,
j
j:Ui. r^ïï^'l' i -v-^"h
r^-f ^ ^
nuit et jour Mirlcs liitiites mon . fa . fines, af . fron.
'K=^=^ ^^M^iÉ
I I I=1^ W"^'^^ ^'Hmi
In jjeii retenuTempoa
Très décidé
élargUsaulDIDIER Kn
^" ^ 4^=^=?= ^^^
'•>'i. P fTT^^
brebis(li'iit bien à moi., C'est ma for .
=t=^ ^^^54: -r2-^
r
^=^ -t*^^r S
IUOU\'Menu'
.Ifii (Ion . neIR'! la moi.-fil . .
iiiouv'Même
^5^ïd^^ •7 •? -^^^n^fhm
hien_jielar/ie'f~
•?•; -fevf fN'Hi^^^^^ :?
Il a Tempo
*)
[ « r'? i
•?X
^' -^-^•S ^n l^ l' l îî^
no.tii' à miiiifils. lejour de ses .
Teuip«
rail. peuIn rai
^:
-jg— s»/— ^^ -^— Eg hUtt i^t4'^i^M= [^^i^^ ^^$ ^^
»l/'Sour.liii^
«5= frz^i ta !
iï=5z
ftt ^^mM|^i"j;v.j5
sans riuneup
5ÎE.I.S 'cn^^crn?^
Et toi quedoimes-
.
a Tempo
LourdeiiU'nl^ ifcpm •; •?' '^ 3^ TTT^' ^^ji S
-'^-h =ic=55;
'^»r J-. -iS ^ *^ ^^1 ; ^ ^^
0»----
.t3. 5^ g^^ ' i^r^^f
-tu a ton enfant'!'.
Tempoa
j^ Y'^Même mouvj
ni MlI.l.LR ^-.HiU-iiipUnt son tliamp du bk)
"^=^j-3i— T
jiiMi 11l n n u
hieii en dehors—
Mii.i.cn 1 T^
I —r

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.