Partition complète, La mere des compagnons, Opéra-bouffe en trois actes

De
Publié par

Travaillez la partition de la musique La mere des compagnons partition complète, opéras bouffes, composition de Hervé. Cette partition romantique dédiée aux instruments comme:
  • solistes vocaux
  • chœur
  • orchestre

La partition enchaine plusieurs mouvements: 3 Acts et est répertoriée dans les genres
  • opéras bouffes
  • Stage travaux
  • opéras
  • Comic opéras
  • pour voix, chœur mixte, orchestre
  • partitions pour voix
  • partitions chœur mixte
  • partitions pour orchestre
  • pour voix et chœur avec orchestre
  • langue française

Obtenez en même temps d'autres musique pour solistes vocaux, orchestre, chœur sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique romantique.
Edition: Paris: Choudens, n. d. (ca. 1880). Plate A. C. 5071.
Libbretiste: Henri Chivot (1830-1897)Alfred Duru (1829-1889)
Publié le : lundi 20 février 2012
Lecture(s) : 22
Licence : Libre de droits
Nombre de pages : 162
Prix de location à la page : 0,0000€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

AUTEURTURTlTinM rv,or,t ptPiflTin transcrite DarlÀYIS AUX DIRECTEURS.
Four les villes où il est impossible de constituer un ordiestre complet, nous avons
fait arran^^er pour petit orchestre, de sept à dix et piauo. lesmusiciens principaux
ouvrages de notre répertoire.
Ces arrangements faits d'après les grandes partitions de nos auteurs, assurent au
public la reproduction exacte des représentations parisiennes.
CHOUDENS
PÈRE et FILS.
TN'ous prévenons les administrations théâtrales que conformément lois*^"aux et
passés avec nosaux traités auteur^àMaâag^^erdisons l'exécution de notre réper.
toire, soit pour des représ^a|Mîrs' données a'iiT'^H^o, soit avec une orchestration
nequi serait pas celle d^ l'auteiin ç'2> O^'' 1} t^
PERE et FILS. MsHs^
Auriine rf|irésciit.i(ion et exécution totale ou partielle d'oeuvres dramatiques, et de composifions musicales,
ne peut avoir lieu que du consentement formel ni par écrit des auteurs de leursou représentants.
LOI du 3) JANVIER 1791: Arrêt avrilde Cour 11 1853.
diiif entrepreneur deTout directeur, spectnete, tonte nasociation d'artistes représenterqui a fait
sur son thentre des uuern<ies dramatiques, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des
auteurs, est puni d'une amende de cinquante francs au moins, de cinq cents francs au plus, et de la
confiscation des recettes. (code pénal)
^" 1'Les Théâtres de France cl de Etranger ne pnurront représenter présentle ouvrage qu'après avoir
traité avec les éditeurs CHOUDENS.
LES AUTEURS.
NOTE DES AGENCES.
Les directions théâtrales et les Théâtres forains ou ambulants, sont
prévenus que. les traités qu'ils passent avec la société des auteurs et compositeurs
dramatiques, ou avec la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique,
ne leur donnent aucun droit sur la musique qui est la propriété des éditeurs.
(Traduction réserrée) lç^ ^5.
LA MERE OES COMPAGNONS
tlPIîRA- BOUFFE *'n 7, ACTFS
!* l8Siï.Hoprosontp pour I:t piviniAr*' fois ;iii Tlu'âtru des FolK's-Onimatiqnfs !5 Dorembri*
Pcr^oiiimm's- Artisten. PersdiiiKl'jes. Artistes.
Fi'aiicinc Thibaut ... 1V1"'" SIM0>'-G1I«\KIV Saiut- Clair MM. MAUGÉ.
(iaston de _ simon-max.M?"* Plantureux _ iviiARViLLi:. ChamproKé . . .
L'Écureuil _ KÉVAL. Mareël Dubuisson _ LF.PKRS.
de Chaïuprosé. _ fossombrom Pichard dit La Joie _ Ll'CO.La C***'
— BOUTlilLLIKK. D'Argental _ BAUTia.Lisa
Pour toute la Musique, l:i Mise en Scène, le droit de représentations,
GOMPACNONS, pour touss'adresser à MV» CHOUDUNS pÈUE et FILS, liditeurs-Propriétaires, de LA MERE DES p;iY,s.
OUVERTURE
ACTE I
^CHfEDR C'est aujourd'hui samedi. 1.2.
de la SOUPE L'OIOON L'ouvrier tour'R0M)E À à de bras Pietiard IB.
CHA>'SO> DU ROSSIGNOL Voyez dans lefeuillage épais! Fr.uuMne IR
iCHtEUR Voyez, quelle colérel 22.
(COUPLETS DU BON-ENFANT Je trèssuis doKv de ma nature M^nvel 24.
L'AMOUREUX je ."î^.i. COUPLETS DE Si néglige la. charpente. Mareel
5. DE GASTON Dans la forêt de S* Germain Gaston lîti.
."8.PLAINTES DE M?' PLANTUREUX On me vole, on me ravage. M?" Plantureux
7. DUO Francine.j'ai tout entendu! Franeine, Gaston 40.
/CHŒUR Avançon.'i prudemment 43.
V-Ol PLETS
8. FINAL Au milieu de mafamille Franeine 5H.
i DE LA MKRE DES COMPAGNONS.
'septuor homme!.Un 60.
ACTE il.
ENTR'ACTE TH.
COUPLETS9. DE CHAMPROSÉ Jadis il était de mise Gaston 80.
LLERE10. CHANSON DE L" ECAI Jfus écailler' dans mon jeun' temps. . M?"" Plantureux 82.
11. RONDEAU DE LA LEÇON Enfin la classe est terminée Fram iue 84.
12. CHtEUR DES NOBLES INVITES A la femme qu'il adore 91.
1.3. DES On'RIERS I.WTTÉS Nous voilà! 98.
sur notre machine14. RONDE DES CHARPENTIERS Quand Francine, Marcel, Chœur . . . \0i.
lô. MADRIGAL MILITAIRE Comme l'a dit un troubadour. Sî-Clair 108-112.
16. TERZETTO Som d'un' soliV mes enfants L'Écureuil, Marcel, Pichard . 114.
fFIN.VL Plus de mariage et de fête. 120.,„
'COUPLETS DU CHAMPAGNE Champagne elixir unique Francine , . . I.ÎO.
ACTE III.
ENTR'ACTE HS.
Depuis la naissance du monde Gaston18. COUPLETS 141.
19. Du. quartier j'.tuis la marchande. .... M!"' PlantureuxDUETTO 145.
'.'20. Ah! si j'ai pu vous offenser FrancineROMANCE 150.
CHANSON DU Les grelots de la Folie 1.5r>.21. CARNAVAL
22. CHANGEMENT VTE Itil.À
vive bamboche •.23. CIREUR ET FANFARE Allons la . 162.
24. FINAL Unjour dans un moment d'faiblesse, IH'».
Fouquet, rue duA.C. 5071. Paris, Imp. Delta. 26. Bauc^'iuGrOUVERTIIKE
Aiidiiiitiiioii^uii 1110(0
r U
'^S%E= t^^^m^^^M m
PIANO jm^'^^ 'Mmfer
M.' S-# #^ ^^ «•
fit^iS
-ji Mi t&m i 1i
n?]]]^^ Pl HT]^^ -f^EEE^pf
a Tompo.
A M.
tff r f f g^if—T^rff^T-
rr?: vmPT]P^?^^^ s iW^=^ %
-#-• #• ê- *if ç
M il^ F^-^f^^ ^t£=^Ë;j
/•/«/.
i^rj?] ra,s y3~ S^^^^
A.<:.507l.Allof^retto.
f ffttf h^ 1^^^r+-^ m m m^g ^
tf-
£at^f. ^y
. ^5Et=^ ^ fc^ P^^ ^P
j ^hj^^miàij.ti#^ lI*l#—*âi i siê m Êi
'^^-*
-^ 3-.f-
il'» I I^ï^ *«
I ^iI ^^
-J.
s4 -it^
P ^^ ^
/
:4lfe^ ^=#F ^
*#
AIIcj;;!-*» niod^.
P^=W:£=4^^^^^
T

*. -^4 m"â*
;i=tttoiI ^iM
( y
<ît i V- i=*:E^ Ee ^^ pw
A.t:.h07l."^
^^-i^lUll^#iCM
^<fU fl=â-#-* ë£mm # U^-^u^J-^rT r
^P^ ite*i«
riîif. /
g ^ » r^ *% g »^Œ ;;g^i^ m r~£rf===Frg
/0\
# #^ ^:p #
F==Fi^y *
(ii s^ra
r\
# --^—3c=rff^N ^=^ #
^f#^ •'*•!'...^-ffi^ r^T^^^ ^^a^
^ «^ <f tf s *=I l=* ^¥='r—*^—^» r y-r^ fefc-^ ^
.^.^*è iif^^jjè,^i^ m?;^ ^^^p^^^ j^^
-4^L <.fs^ ^
Allpj^ro.
^^^' Î2^*^^
^|»> J:^^^ ^
dim.
^fe=^^ S?: fciP^ m
A.c.5071.y
*^ ^^^s:^Me^^ aiÊ^
i
9- M- ii
-^-•t- j^ i^^^r— p» iE:r;îjB iêPf
tJHr ffîf^^-J-Ja rtt-Tf^=rff^^
4Ja il ^
-*te^Tii #4=^mw^ ^^
-A
i
,Js*a ^^^
Ji-r^r
t^f=« -f--f-=f==liii^# ^^P
^
i. iiâ éâ é -Je,^p^
p
M.m
tf ^
r it*: 5^**gaf^ff ii^
A.(;-.n071.. ^ ^
"^—iâ
» r è^? f^-r^É wm.I p
^1 ^li Memm
ft!=
-^^^f- ÊP^
i '4
# Jf_^âà ÉiH(^^B ?^
*fc rrri^^ if-R-J^r^^
rHrC fcif ?^^
^1=1
H—« -f-f-i i i^ ^%
f
.1
«.u f^rftêma MéSem^ :^
^ ^P^^^^^ ^ ^ m m? ^
*^9-^tt .Ji£ ..''^«...*
f-f^i^^i fe^ ?â
^"f
-HJ?-,«-^M?^ iA#-*
} im ^ i
feif^feilif^^^^Ê
Krqe aitaS ^i£=»£ - ICIlw ^P
( î^
" ,1"- P
, f
:f È Éïi
cri'sc
dim../•
4îéi Mïé îéê ;^
r,A. ROTI.^EEêÊÊ
(i
m ^^
f ^
.'::û ^ f . T fff .ThMm^ m^ m
^^^^^ïiâ m ^mm(I
g££ I gfgïif''^f-US.Mèêf-
/
• _#_-•—(•- ^l^:»pît?=r ^f=f=Ei ilÉ
#±Jl± *^#f«e
FèIttJ ê^
I*: j«_î_*4titzfcz: *gg îm ^f i
»•
M.it
;»*«a -^ PA^Ê M HI tt
éi.g##^
|rfc
lufet|-^-#fefe^^;|!fe gjà^^
'•'»/•
^J!^
liltêl éê ^ ^ H^g Ê ^
:'f /^ê
1»•
.13= § ï$^^E2i -Tz -—TLi f
• # A^
i i^ É- ?^i-
A.().507l.^Ei^i^ ^^ipî^
p
«^Jt in.êê* ?
.«gggg i»^fge,îlAfJ!\m 2=^: âI ^:=F=^m I
** •_JL ^^^istM èê M^ É?^^f
-* ^^ # .M^f^g'^rrirr â m^
âé éêM iêé^
?
#»#ff^ tt^^g^=|_J^«£^lâ tpc-m^I ^i ^
<- <ié M ^ Mpg^ ^
P p
-^ tm-A^ F «f?¥f'¥f >t>t,>i'f ,^i.rT f »ftL ^S iil^gggi
i-JÀ^ »-;i ^ é î» diff«r gjy-H ^
pf F P
:-»^
#——=-<* ff ,. .^fffg'f ^ftfrir: m
/
felî|44 g-M;^t^i^^m W^ï^ï »f
Al IV vivo.
\.C.507I

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.