Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

A mes Editeurs
Henri IbfEUGEL et Paul-Emile CHEVALIERTHEA
CLAUDINE
Afe
WtWILLY
D'après les romans de WILLY et COLETTE WILLY
Rodolphe BERGER
Partition piano et chant, prix m i : 12
MPARIS, ue \ i> tenuCLAUDINE
opérette en actes, représentée pour la première3 fois.
sur le Théâtre du Moulin-Rouge, le 13 novembre 1910,
sous la direction de M. Fabekt
DISTRIBUTION :
CLAUDINE M"- MARISE FAIRY
YVONNELUCE YMA
M. GUITTYMEME
LA NÉQRESSE Miss MOOSS
La Saas-Maitreaae M"- LÉRIDA
La Directrice DAGUIN
Aaafa SAPHIR
Paalctte SOLIO
Rayaoade I.ÉRIDA
RENAUD MM. COLAS
MARIA, secrétaire de Claude CLAUDIUS
REGNARDCLAUDE, père de Claudine
Le Maire LACBRPÈTE
BROWNMaafls
Preailer «litre d'hôtel GARNIER
Parents, Fanfare. Savants. Danseuses, Tziganes,Gobettes. i'ompiers,
Soupcurs, Soupeuses. Garçons, etc.
La Scène se passe de nos jours
—I" ACTE. L'École de Montijfny.
2e — Le cabinet de travail de Claude, à Paris
3* —ACTE. L'Abbaye de Thélème, à Paris.
d'orchestre : M. P. LETOMBEChef
Mise en • "' '<• M. \n >.H ItfTO
Rc,„ H Ch<l det chaut.. M ÀNDRfcMAX-RIM
:.- K'n\v sM.
Costumes Je \Urn LtVKAUTABLE
Pagn
OUVERTURE 1
ACTE l
L'École de Montlgoy
N"" i. HYMNE AU MOIS DE MAI les(Claudine, Luce, Gobettes) : Là-bas au
lointain, l'hymne du matin 6
2. L'EXISTENCE N'EST PAS DROLE (Claudine) : Toujours pensif ou bien
absent 13
3. a. BISQUE-BISQUE, RAGE ! (Les Gobettes) : Hé ! Que viens-tu donc
chercher 18
b. AIR DE MÉLIE (Mélie) : Une dot, peuh ! mam'teWLuce 22
4. VALSE DU PARISIEN (Luce, Claudine, Mélie, les Gobettes) : Quoique
j'ignore ce çu 'au juste on appelle un Parisien 26
LAQUELLE DENOUSESTCLAUDINE ? ensemble (Maria, Claudine,5. petit
Luce, les Gobettes) : Comment, il queje devine t 32faut
S. ET VOILÀ LA VIE À PARIS ! couplets (Maria) : Réveillé bien avant l'aurore . 38
7. PAS REDOUBLÉ (Fanfare) 41
8. DUETTO DE LA RENCONTRE (Claudine, Renaud) : Monsieur Renaud,
soyez gentil 46
COUPLETS ENSEMBLE DE LA GYMNASTIQUE (Claudine, tous9 ET
les Personnages et les Chœurs) : Quand le trapèze m'enlève en son vol léger 52
10. SCÈNE DES FLEURS et FINALE (Luce, Claudine, tous les Personnages
et les Choxurs) : Reçois, souveraine, Claudine notre reine 56
ACTE II
Cabinet 4e travail de ClaudeLe
ENTRACTE 68
MÉLIE (Mélie) t'ai dans le nez, je l'avoue 71n. COUPLETS DE : Je
12. JE REGRETTE MONTIGNY ! (Claudine) : n'en sais rien, mais/en suis sûre. 74Je
12b» CHANSON DE GOMMEUSE : Moi, /porte des jarr'telles ... 77ÇA NE ! COUplet» (RwtAUD) fi tondra ne plw, grimper sur 1rs13. SE PAIT PAS
chaises ~N
: ./ tmh unDUETTO DE LA DÉCLARATION (Claudinb, Maria) ptrfumi.
N2méthodique
et charmanteVOUS, EXQUISE I (RENAUD) : Vcustxemu, si fini15.
étrange!... tremhlel... Il me16. BONHEUR EST PAR II ! (CLAUDINE) Cttt JeLE
semble qu'un fonheur 02
notreSOUVENIRS D'ÉCOLE,duetto (Claudinb, Lui h i : Claudine, vUilUètolt! w»17.
que18. RENDEZ-VOUS, terxetto (Claudine, Luce, Renaud): //faut je file laiLES
(Claudine) : Pourquoifaut-il, hélas t qu'une autre ai:n,. VALSE DE CLAUDINE
su lui plaire ! 108
ACTE III
L'Abbaye de Théleme
in20. a. ENTR'ACTEVALSE
.'Champagne 117b. POLKADUCHAMPAGNE (Les Chœurs) : Du ! Du cUmfiague
CHANSON AMÉRICAINE (La Négresse) : Li quefaim* d'amour extrême. , 122i,
m'aimait 125COMPLAINTE (Maria) : Tant que fat cru qu'elle22.
SCENE DE LA GRISERIE (ClaUDWE) : .?. n sais pas c que fat, je me sens23. a.
128toutdrôlel
(Renaud) : Claudine, je n'ose comprendreb. DÉCLARATION DE RENAUD
132cet abandon
(Claudine, Renaud) : Votre voix me berce 13(ic. DUETTO
(Luce) : Souviens t'tnf.laudine , naguèrejairwis un nuage 13724. LABONNECAMARADE
(Claude et les Chœurs) : Dans nos graves redingotes 14025. CHŒUR DES SAVANTS
Personnages les Chœurs) : Un Parisien. taif>. FINALE (Claudine, tous les et
111n'e^t pas rien !
fi
HT//*m**^' inj
CLAUDINE
Cporctto en 3 Actes
If i » cm tlt^g B _.
p»«l'll-. "t ft*Uté
M
Rodolphe hk^br»'W I LLY
ouverture
allegro s;ins ui'fSstM^J: l«s)
1
'" *ê LfLi l'D'r^^
>*b
'
» • + £3EM 1eu=h
''
' 'L^Lh tErF
s ^i ^
j
« m '*«ffïf
Allegro. Avec entrain.
A
h> m ki i: fït ai a
u M h M STBB1 a » P.nv un t.H i cA A
Hg #
t*£» B^i s^£5*
IË tàt H ** *ihbHP
«f=i
.* * ^44^f^r
gjpiÉÉH
pj
Lent
£ f:
33& i=É
I
scmprepp
'J lj J »#* <
H S\%isï ^mwm< VTT>»f TH
s* j )n i :'wm
'.--
'
;& E=^
" *P
:''-, Vp
•*
. '
/ r>
! B^
:
=Laé^(fei
./
>>fetf ÉJffljff
^pip 22= « lu f~ft,f #rn
./
.//o
5;gs ^RgHéK
3SGaiement
nniii
m fF^
¥* *'$
«p*m m^m 4
te 3^ag^
!=£
l ljffjfflj ff"'TT
rt /» ~ r^^ fe rt r*.
/-ï #
u^ L[J ^p^s
t=t»
I a
1
1 r r Mff f Ij j f
=-•*-T J"*-f-JttJfrU JJ I^^EJÏ g= *±Ë=zdm±=±±==
J
te t
=£=£J=t« »f?
Itall.
rs
j J ^^^rM»LC fw
i=*=E?H-M-
B.fr,
Fins vit»*.

f £
7 1
ff « -jg ^^$ t
././(JLl 71*
nPlpip
ljffhff ljffjfH>y P£
sifcf^n
fff
i fifl-U^l «*w
_ En pressant
' lin h -lu ifif^fO
iK
«=epiH^ sm^
iVFfflPff lfff lfff lfff lfff lff
rffe S I^i Ltegjtf > i
j j^
'^ >> > ig i
w

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin