Vive le football libre.... et le handball

De
Publié par

Article sur publier par le blog www.lesbaf.wordpress.com, sur la nouvelle stratégie de communication de Nike et la FFF.

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 220
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
 Vive le football libre… et le handball !
J’écris cet article en réaction au billet posté mardi dernier sur l’équipe de France de Handball (et pas Handboll, c’est un sport inventé par nos amis les teutons), mais moi je vais vous parler de foot, de Nike, et de la communication autour de la FFF et de l’équipe de France de football.
L’année 2010/2011 marque un tournant historique dans l’histoire du football français, d’abord le feuilleton coupe du monde, avec une avalanche de scandales plus mélodramatique les uns que les autres ; La mutinerie de Knysna, l’épisode du bus de la honte, la grève des millionnaires, l’affaire Anelka, les démêlés judiciaire du chti Franck à cause d’un amour impossible avec la douce et innocente Zahia, les primes, Domenech etc… Impressionnant, je me rends compte au moment où j’écris cet article qu’il y a eu plus de scandale sur l’équipe de France en 2010 que de buts (sous l’ère Domenech). Et puis il n’y a pas que ça car le fiasco de 2002 n’a pas fait autant de bruit qu’en Afrique du Sud, les relations publiques et communication des bleus allaient de Charybde en Scylla, on est arrivé à un point où il était tout simplement impossible de communiquer avec les membres de l’équipe de France et cela nous a conduit à une guerre d’interprétation de tous les faits et gestes du président de la FFF, de l’entraîneur, des joueurs etc… Tout ça pour nous mener à ce fameux épisode Knysna ou les choses ont tout de suite été plus clair, on avait rien à faire là tout simplement. Donc faisons un bilan succint et non exhaustif : on a été la risée du monde entier…  
Alors je dis du monde entier et je n’ai pas l’impression de faire une emphase car la coupe du monde de football en termes d’audience et de statistiques c’est :
En 2006, pour la demi-finale France Portugal on était plus de 22 millions de téléspectateur devant nos écrans soit 77 % de part d’audience sur le marché français. Pour les chaines de télévision se sont des créneaux qu’il ne faut pas rater, ainsi que pour les annonceurs à qui sa coutera la maudite somme d’au moins 280 000 € euros pour apparaître à l’écran durant ces évènements. Et derniers chiffres pour la route, TF1 doit payer à peu près 110 millions d’euros les frais de retransmission et n’a engrangé que 70 millions d’euros pour les publicités en 2006 donc si on raisonne normalement on peut se dire que c’est 40 millions de perte… Mais tout le monde le sait le foot n’est pas un investissement rentable en terme financier mais, d’un point de vue image et couverture médiatique, pour une coupe du monde, c’est une gigantesque campagne de communication avec Zidane en tête d’affiche, un parcours héroïque et une fin digne des plus grandes tragédies grecs. La coupe du monde EST un évènement universel, la finale est suivit en moyenne par plus de 1 personne sur 3 dans le monde c’est donc une exposition unique pour toutes les chaines de télévisions dans le monde, et en terme de communication pour les annonceurs c’est aussi un évènement très prisé.
Mais l’année 2010/2011 c’est aussi la prise de fonction de Laurent Blanc aka « Le Président » à la tête des bleus mais surtout depuis janvier 2011 l’équipementier historique Addidas disparait et laisse sa place à Nike pour donner naissance à une nouvelle ère de communication… pour 42 millions d’euros. Nike propose une nouvelle campagne avec comme positionnement « vive le football libre », un clip très bien réalisé, une bande son signée Oxmo Puccino et une campagne qui met en avant le côté esthétique et technique du foot, ou les joueurs peuvent laisser leur créativité s’exprimer etc… Donc c’est en total rupture avec l’image que pouvait donner l’équipe de France sous Domenech / Addidas qui était plus basé sur l’agressivité, la volonté ou la tactique. Mais en plus de Nike c’est toute la communication des bleus qui à changer avec des conférences de presse ou le sélectionneur parle de foot ! C’est déjà une révolution, mais aussi Laurent Blanc démontre une continuité et une logique dans les choix des sélectionnés, se montrent enclin à parler de son equipe de ses joueurs, enfin bref, je pense que le PAF va rapidement se lasser de cette relation peut être fusionnel entre le nouveau patron des bleus et les journalistes mais beaucoup trop platonique… Parce que ils en font peut être un peu trop maintenant nos amis de la fédé, Laurent Blanc parle même d’identité de jeu… je ne sais pas si on saura un jour si ça veut dire quelque choses, toujours est-il que Nike reprend la main et c’est tout le monde du football français qui est chamboulé, après le clip de Nike voici une petite interview du directeur produit de Nike France qui présente la nouvelle tenue des bleus :
Mais c’est intéressant de noter que malgré les échecs successifs de 2008 et 2010 les bleus sont toujours l’attraction numéro des médias sportif en France. Parce que si l’on se penche un peu sur le traitement par les medias de la coupe du monde de handball on se rend compte qu’il y a un déficit tellement énorme par rapport à ce que « les experts » représentent dans leurs sports, la France en hand c’est un peu comme le Brésil en foot ou l’Allemagne, on est toujours là, on a les meilleurs joueurs, on gagne presque tout le temps, et on a l’impression que tout le monde s’en fout ! Mais c’est faux, tout le monde s’accorde pour dire que la télévision ne propose pas assez de hand, alors M. Bilalian peut nous donner toutes les explications du monde sur le pourquoi du comment France télévision n’ a pas couvert le coupe du monde correctement, le simple fait que cela est soulevé une polémique montre bien qu’il y a une réelle demande dans ce sport et que les Karabatic, Fernandez et autres experts méritent d’avoir le soutien inconditionnel de son public que ça soit dans un stade ou devant un poste de télévision !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.