Case en une semaine

De
Publié par

Case en une semaine

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 166
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
PRÉFACE
Premier contact
À l’ère du virtuel, à une époque où la plupart des rela-
tions amoureuses débutent par l’intermédiaire d’un site
Web, d’un Chat ou d’un SMS, le réel fait un retour en
force.
Malgré tous les outils modernes de communication
pro
posés par les sites Web de rencontres, les agences de
coaching,
de relooker ou d'«anything»… et les soirées
de célibataires, l’homme se retrouve toujours seul et dé-
semparé lors de son premier contact avec la gent fé-
minine.
Celle-ci se projetant dans les promesses de plus en plus
sophistiquées des magazines féminins, d’un homme tan-
tôt effacé tantôt trop affirmé, l’écart entre la réalité et
l’image sublimée de l’homme ne cesse de se creuser.
Alors dans ces conditions, même lorsque l’on n’est pas un
homme
en grave rupture sentimentale ni inadapté à son
environnement socio-économique, comment se caser?
Féroces concurrents en l’an 2000 avec nos sites Web de
colocation, Kel-Koloc et Colocation.fr, Tony et moi
Casé en une semaine
14
sommes devenus des associés inséparables et les meilleurs
amis du monde. Un binôme interactif et hypercréatif.
Nous voulions faciliter toute rencontre en bouleversant
les règles: le premier contact serait par écran interposé,
puis la rencontre réelle serait encadrée lors d’une soirée.
De ce précepte basique, nous avons lancé et développé en
quelques années des dizaines de sites Internet (de Colo-
cation.fr à Soiree.fr), et autant de soirées qui sont deve-
nues des rendez-vous incontournables où des centaines
de célibataires se rencontrent chaque semaine.
Et malgré toutes les béquilles psychologiques mises en
place et l’incroyable succès de nos soirées, force a été de
constater que la plupart des hommes restaient sans ré-
ponse face aux messages subliminaux envoyés par les
femmes.
Tout était pourtant mis en oeuvre pour simplifier la ren-
contre, la prise de contact et les premiers instants, tant
par écrit lors des soirées Quiet-Party où personne n’a le
droit de parler, qu’en imposant 10 rencontres de 10 mi-
nutes avec le sexe opposé lors des soirées Turbo-Dating,
voire encore en plongeant tout le monde dans l’obscurité
pour que seule la parole prime en Dark-Party.
De ces centaines de soirées, où Tony et moi avons pu ob-
server des dizaines de milliers de célibataires lâchés dans
la nature avec plus ou moins de succès, Tony m’a impres-
sionné, subjugué, et même fait douter, par son extraordi-
naire capacité à aborder, séduire et conquérir la gent
féminine présente lors de toutes nos soirées. Et ce, non
15
pas grâce à sa stature d’organisateur mais bien par ses at-
titudes, ses propos, son sens de l’écoute, ses réactions…
Tony était devenu un expert en séduction, un fin stratège
dans l’approche du féminin et un tacticien hors pair dans
sa conquête, un vrai Talleyrand de la drague.
Tony n’est pourtant pas plus doué, plus intelligent, plus
riche ou plus beau que les autres, mais il sait mettre en
pratique des recettes simples et efficaces qui font de lui
un véritable
love coach
. Ces recettes sont issues d’une ob-
servation quasi quotidienne des parades amoureuses,
que tout homme en quête d’une compagne pour la vie ou
pour une nuit devrait connaître.
Ses secrets? Absolument tous ses secrets?
Ils sont révélés dans cet ouvrage qui est la bible du
célibataire! Écrite en une semaine, éditée en une semai-
ne, elle devrait vous caser en une semaine!
Frédéric de Bourguet
Fondateur de Colocation.fr et cofondateur de Soiree.fr
Co-organisateur des Turbo-Dating, Quiet-Party,
Jeudis de la Colocation
INTRODUCTION
Ce livre s’adresse à tous les célibataires de 14 à 80 ans. Les
jeunes timides, les serial dragueurs, les divorcés, les sé-
ducteurs du samedi soir… chacun retrouvera des situa-
tions vécues au fil des paragraphes.
La cible est plutôt masculine puisque 80 % de l’acte d’ap-
proche lors d’une séduction est le fait de l’homme.
Néanmoins, beaucoup des conseils donnés dans ce livre
permettront à chacun de mieux communiquer avec son
entourage. À ce titre, ce n’est donc pas un recueil unique-
ment masculin.
Le langage employé dans ce livre est très simple. Certains di-
ront que j’écris comme je parle, ce qui est vrai. Mais voyons
le côté positif des choses… cela se lit plus facilement!
Après des années d’organisation de soirées pour céli-
bataires, j’ai observé le comportement de milliers d’hom-
mes et de femmes. J’ai décodé le tout à ma façon dans ce
livre afin d’établir un bilan constructif sur la séduction
dans notre société. Je n’ai jamais autant découvert sur le
sujet que pendant cette période, même malgré mes nom-
breuses lectures à ce propos. Cela me confère une sorte
Casé en une semaine
18
de «pratique sur le terrain», comme si j’étais au coeur de
la bataille depuis des années, témoin de tous ces aborda-
ges amoureux, réussis ou loupés, qui se déroulaient juste
sous mes yeux.
Pas besoin d’être beau et riche pour plaire, la séduction
est une science à part entière, détenue par certains qui sa-
vent comment s’y prendre. Ne pensez pas que tous les
gens sont égaux lorsqu’il s’agit de drague, c’est une façon
d’être qui s’apprend. On ne sait pas à la naissance com-
ment séduire, de même qu’on ne sait pas comment faire
du vélo ou piloter un avion. Chacun de nous, grâce à ses
relations amoureuses passées, se forge une expérience
qui amène à plus de maîtrise. Ne vous êtes-vous jamais
dit: «Si seulement je pouvais revenir dix ans en arrière,
avec tout ce que je sais, je serais un grand tombeur!»?
Le célibat est l’un des maux de ces dernières décennies et
ce phénomène va croissant. Certains prennent le sujet à
la légère jusqu’au jour où leur femme part. Avez-vous re-
marqué que les pires dépressions de vos amis viennent
toujours de problèmes sentimentaux?
Certains sont optimistes en pensant que ce problème va
se résoudre tout seul dans un avenir proche, d’autres au
contraire prennent leur destin en main pour le changer
et en sont les «acteurs».
Le flirt est un sujet extrêmement complexe à traiter et nul
ne peut se targuer de le maîtriser parfaitement. La raison
en est très simple: il n’y a pas de méthode infaillible pour
conquérir quelqu’un; en revanche, vous pouvez aug-
menter considérablement vos chances.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.