A L'ACPE nous aidons les enfants : aidez nous !

De
Publié par

A L'ACPE nous aidons les enfants : aidez nous !

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 162
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
A LACPE nous aidons les enfants : aidez nous ! ÉDITORIALComme vous le savez, lannée 2006 a commencé pour notre association par un événement important: la célébration de nos 20 ans au palais du Luxembourg, à Paris. 300 personnes étaient présentes, il a même fallu refuser du monde. Lévénement a été un succès. Nous avons reçu des félicitations et je pense que nous avons apporté la preuve de la valeur de notre travail, de notre persévérance dans ce combat, de notre ouverture aux autres associations, de notre professionnalisme auprès des pouvoirs publics. Forte de cette reconnaissance, lACPE a vu sétoffer son équipe parisienne. Nous sommes une petite vingtaine de bénévoles à travailler au siège. Il faudrait quil en soit de même en province. Jaimerais voir grandir nos antennes, voir des personnes nouvelles se joindre aux petits noyaux de départ, les voir se multiplier  ce qui permettrait de mieux diffuser notre message contre lexploitation sexuelle des enfants. Car il faut le dire: la prostitution des mineurs en France augmente. Que ce soit par les réseaux venant dEurope de lEst ou dAfrique de lOuest mais aussi par un phénomène de banalisation du sexe, de la violence dans les rapports garçons-filles, du manque de repères des jeunes face à la sexualité, denvie de consommation forcenée, de pièges apportés par internet, du désir de vivre une liberté totale. Nous recevons des  appels au secours » et des témoignages concernant des jeunes de 14 ans qui répondent à des sollicitations et se laissent entraîner dans la prostitution, sans toujours en avoir conscience ou vouloir admettre quaccepter un dîner, un cinéma, un ipod, contre  coucher », cest vendre ou prêter une partie de soi, de son corps, de son intimité, et quun jour ils pourront le regretter et perdre lestime deux-mêmes – ce qui entraîne parfois des conduites suicidaires. Il faut le dire, même si le message nest pas facile à faire passer. Cest notre travail de prévention. Sur le plan de la pénalisation, nous menons de front plus de 6 procès: contre un réseau de proxénètes roumains, un fonctionnaire de lOnu au Congo, un réseau à Pigalle et plusieurs ressortissants français à létranger. Nous soutenons les foyers de réinsertion denfants des rues, exploités et maltraités, au Guatemala, aux Philippines et au Cambodge, car il faut agir dans la continuité pour leur redonner confiance en eux. Nous restons donc mobilisés, toujours soucieux dune meilleure compréhension des phénomènes de société, ouverts aux apports de spécialistes et en attente de vos réactions. Nhésitez pas à nous contacter et à réagir. Il en va de la vie de notre association. Jacqueline BRUAS Présidente ACPE
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
DOSSIER DE PRESSE Association Contre la Prostitution des Enfants  Editorialde la Présidente / Jacqueline BRUAS
I – Etat des lieux de la prostitution des enfants 1 – La Prostitution et le Tourisme SexuelPage 3 2 – LExploitation Sexuelle et Commerciale des Enfants (ESCE)  viaInternet Page3 3 – Les conséquences de la prostitution sur un enfantPage 4 4 – Les moyens juridiques :  lecode pénal et la clause dextraterritorialitéPage 5
II – LACPE en Actions 1 – MissionPage 5 2 – InformationPage 5 3 – Sensibilisation et préventionPage 5 4 – RépressionPage 6 5 – Soutien aux foyers denfants des rues
III – LACPE en Bref 1-Carte didentité de lACPE
Page 6
Page 7
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
I – Etat des lieux de la prostitution des enfants
1 – Prostitution et tourisme sexuel Selonla Convention Partout dans le monde, des enfants se prostituent dès lâge de 6 ans,Internationale des Droit de Lenfant : garçons autant que filles. Ce fléau connaît depuis 30 ans une croissance _ toutêtre humain de alarmante et une évolution vers la criminalité organisée. On compte de 18 ans est un enfant » aujourdhui 3 millions denfants, de 13 ans dâge moyen, victimes de lexploitation sexuelle et commerciale à travers le tourisme sexuel, la vente, la pornographie. Les pays les plus touchés sont la Thaïlande, le Cambodge, lAmérique Latine et depuis 2004 lAfrique, le flux des clients allant des pays riches aux pays pauvres. En France aussi des mineurs français ou étrangers (3000 à 8000) sont prostitués. Les clients  Bienquil soit un des piliers du système prostitutionnel, le client en reste le grand absent. Toujours anonyme, jamais fiché, rarement inquiété, il na que très peu fait lobjet détudes tant la société a mis de bienveillance à protéger son secret». On distingue 3 types de clients : - Les clients occasionnels: ce sont à létranger des touristes, hommes daffaires, expatriés, qui, loin des contraintes morales de leurs pays commettent des actes sexuels  pédo criminels» sur des jeunes garçons et filles de 12 à 18 ans. - Les client habituels : ceux qui ont, à létranger ou en France, des relations sexuelles uniquement avec des jeunes de 14 à 18 ans. - Les client pédophiles: souffrant de trouble de la préférence sexuelle, ils sintéressent aux enfants de moins de 13 ans. Manipulateurs et prédateurs, passant à lacte ou pas, ils sont considérés comme responsables sur le plan juridique. Les enfants Lenfant payé pour les abus sexuels quil subit doit être considéré comme une victime abusée et non comme un(e) prostitué(e). Dans les pays pauvres il se prostitue parce quil a faim, quil est battu et que sa famille a besoin dargent pour vivre. Cest de cette situation que se nourrit le tourisme sexuel. En France 3 types de prostitution se développent : - la prostitution des réseaux étrangers, des filles de 12 à 18 ans venant surtout de lEurope de lest et dAfrique noire et plus récemment des pays asiatiques. - des mineurs isolés, étrangers arrivés seul en France, sans papiers ou des jeunes français en rupture de famille ou dépendants de la drogue. - des jeunes prostitués occasionnels touchant tous les milieux, à la recherche, souvent via Internet, dun peu er dargent. Cest souvent le 1pas dans lunivers violent de la prostitution organisée. ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
2 – Lexploitation sexuelle et commerciale des enfants via internet Les avancées technologiques facilitent les échanges internationaux et la mise en réseaux des acteurs de lexploitation sexuelle et commerciale des enfants. Internet y participe largement : il diffuse des sites pornographiques mettant en scène des enfants. il recrute des clients potentiels pour la prostitution enfantine. il engendre un développement accru du trafic denfants avec, à la clé, dénormes enjeux financiers. ère La 1convention internationale contre la cybercriminalité, signée le 23/11/2001 prévoit un éventail de mesures pour sanctionner cette forme de prostitution enfantine Un organisme spécialisé, comme laInternet Watch Foundation,quil y a entre 1 et 1,5% de sites estime Internet pornographiques, dont 1,5% impliqueraient des enfants. Le nombre de sites internes parisiens de prostitution adulte a presque doublé passant de 482 à 816 en un an. 3 - Les conséquences de la prostitution sur un enfantVariables selon lâge des enfants et le mode de prostitution les conséquences en sont toujours dramatiques. Il sont marqués physiquement: avortements à répétition, grossesses précoces, maladies sexuellement transmissibles, SIDA (principale cause de mortalité des enfants prostitués), addictions aux drogues, à lalcool. Ils sont marqués psychologiquement: dépression, sentiment de culpabilité, agressivité, perte de confiance, tendances suicidaires, passage à la trans-sexualité. 4 – Les moyens juridiques Pour lutter contre la prostitution des enfants il existe un ensemble de textes juridiques très satisfaisants : Les Conventions internationales: - la Convention Internationale des Nations Unies pour la répression de la Traite des êtres humains et la prostitution dautrui - 2/12/1949 - ratifiée par 72 états dont la France, - la Convention internationale des droits de lEnfant - 20/11/1989 - (article 33) ratifiée par la France, ainsi que le Protocole sur la vente, la prostitution, la pornographie de 2000. Etc. Les lois françaises: . La loi° n°2002-305 du 4 mars 2002 instaure la criminalisation des clients, la prohibition, la Pénalisation du proxénétisme, la criminalisation de la pornographie et laccentuation des peines. La loi n°2003-239 du 18 mars 2003 instaure : la répression de la traite .
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
er La loi° 94-89 du 1février 1994 sur le Tourisme Sexuel – loi dextraterritorialité - permet en France de condamner des français et des résidents habituels ayant commis à létranger sur des enfants(mineurs de moins de 15 ans des abus sexuels à : -des peines pouvant aller jusquà 10 ans de prison et/ou des peines damende pouvant aller jusquà 150 000-des rémunérations (même en labsence de dénonciation officielle des faits par les pays étrangers, même sans répression de la loi étrangère et même en labsence de plainte de la victime, sans double incrimination.). Moins de 40 pays sont dotés de cette législation extraterritoriale. Dautres lois existent, toutes excellentes, mais leur application pose problème et le nombre de condamnations est dérisoire : par ex 5 en 2000 concernant des clients de mineurs et 15 en 2004 !... Le manque de moyens dont dispose la justice, (psychiatres du secteur public, médecins coordinateurs dans les tribunaux, etc) explique cette situation. II – LACPE en actions 1 - Mission LACPE est née en 1986 pourlutter par tous les moyens légaux, contre la prostitution et lexploitation sexuelle des enfants.2 - Les actions de lACPE Information Pour informer lopinion publique et les gouvernements de lampleur du problème, lACPE sefforce de réunir, recouper, valider et répertorier les informations émanant de sources diverses: rapports dorganismes internationaux – ONU, Unicef, etc – témoignage de victimes, comptes-rendus denquêtes policières et journalistiques. Elle était présente au congrès de Stockholm en 1996 et de Yokohama en 2001.(cf notre sitehttp://www.acpe-asso.org)Sensibilisation et prévention LACPE exerce une double action, sensibilisation-prévention, par le biais deconférences dans les écoles notamment cellesqui forment les futurs expatriés (écoles de commerce, BTS tourisme avec la mise en place avec ECPAT End Child Prostitution in Asian Tourisme) dun concours  Dire non »), actions sur le long terme mais qui saccompagnentdactions concrètes, telle que la réalisation dune affiche  Déclaration des Etudiants en Tourisme et Hôtellerie », qui engage les étudiants à ne jamais favoriser le tourisme sexuel et à faire respecter les enfants. Lauréate du Prix des Droits de lHomme en 1993 partagé avec le BICE et la Voix de lEnfant dans le cadre Campagne ECPAT lACPE a reçu le label Grande Cause Nationale de la Maltraitance en 1997.
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
L‘année 2007 est marquée par une campagne de sensibilisation auprès des entreprises employant des salariés à létranger, en particulier dans les pays exposés au danger de lexploitation sexuelle des mineurs . Un dépliant réalisé par lACPE, est diffusé dans les entreprises. Répression LACPE se porte partie civile contre toutes les sortes de clients, occasionnels ou habituels, touristes, pédophiles, les réseaux, les proxénètes, les cybernautes, les pornographes, les proxénètes, les réseaux dexploitation des enfants ou contre des pédophiles. Dores et déjà elle sest portée partie civile dans les procès suivants : - En 1994, contre le réseau Spartacus. Cette lutte aboutit au procès de léditeur du guide John D. Stamford. - En 1997, lors du premier procès contre le tourisme sexuel tenu à Draguignan. Ce procès permet dappliquer, pour la première fois en France, la loi dExtraterritorialité – à 15 ans de prison. er - En 2000, 1en France en Cour dAssises contre le tourisme sexuel - 7 ans de prison. Depuis 1995, lACPE sest portée partie civile dans sept procès, soit contre des clients de mineurs, soit contre des clients de tourisme sexuel. Trois procès sont actuellement en cours. En 2006 deux proxénètes roumains ont été condamnés à 8 ans de prison. Dans ce procès lACPE sétait portée partie civile. Actuellement trois procès sont en cours, contre un réseau de proxénètes roumains, un fonctionnaire de lONU au Congo et un réseau à Pigalle Soutien aux foyers denfants des rues LACPE développe des liens damitié et de solidarité avec les éducateurs qui agissent sur le terrain : Lassociation Les TroisQuart du Monde »a créé le premier centre daccueil du Guatemala destiné à la réinsertion de filles de 8 à 20 ans, droguées et prostituées. La Fondation Virlanie» accueille,aux Philippines, 300 enfants âgés de 0 à 18 ans dans de véritables maisons familiales (12 au total) et accompagne plus de 1000 enfants dans les rues, les centres de détentions et les bidonvilles philippins. LACPE recherche des aides financières pour soutenir des foyers daccueil existants et pour aider à en créer de nouveaux.
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
III-LACPE en bref  Carte didentité » Date de création:Janvier 1986, ( J.O ) Association Loi de 1901Nombre dAdhérents: 473 Délégation: Avignon, Chablais, Lyon, Nice, Toulouse Financement: Dons privés et adhésions ACPE est membre du COFRADE ( Conseil Français des Associations pour les Droits de lEnfant ) Nos partenaires: -APASH (LAlliance des Poètes pour lAide Sociale et Humanitaire) -ECPAT (End Child Prostitution, Child Pornography and Trafficking of Children for sexual purposes) -FFTST (Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme) -Guide du Routard -Euro Santé Vidéo-Production -Ecole des Mines de Douai -Ligue Française de la Santé Mentale
Conseil dAdministration Jacqueline BRUAS Michèle DAUGER Florence LAMBLIN Sabine MORIN Elisabeth DABLANC Philippe CAMPS Agnès CAZENAVE Marie-Claude DELALANDE Anne de DESERVILLERS Patricia DUTARTRE Evelyne JEANSON Jean-Marc LAVALLART Anne PASCAL
Présidente Vice-Présidente Vice-Présidente Trésorière Secrétaire Générale Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur Administrateur
ACPE – Association Contre la Prostitution des Enfants 14 Rue Mondétour 75001 PARIS Tel +33 (0)1 40 26 91 51www.acpe-asso.orgacpe@acpe-asso.org
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.