DU MORATOIRE A L'ABOLITION DE LA PEINE DE MORT

De
Publié par

DU MORATOIRE A L'ABOLITION DE LA PEINE DE MORT

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
DU MORATOIRE A L’ABOLITION
DE LA PEINE DE MORT
Nous, signataires de cet appel, convaincus que la peine de mort
- est une négation du droit universellement reconnu à la vie
- est une peine définitive, cruelle, inhumaine et dégradante, non moins abominable que la torture
- est impuissante à combattre la violence, et qu'elle est en réalité une légitimation de la violence la
plus totale, celle qui consiste à supprimer la vie humaine au niveau des États et de la société
- déshumanise notre monde, en donnant la primauté aux représailles et à la violence, tout en
éliminant les aspects de clémence, pardon et réhabilitation qui existent dans le système de la
Justice
-
retire la vie, un bien qu’on ne peut restituer en cas d’erreur humaine.
Nous invitons tous les hommes et les femmes, y compris ceux ou celles qui ont
soutenu jusqu’à présent le recours légitime à la peine de mort, à
réfléchir posément
à la nécessité de suspendre les exécutions et de lancer le processus conduisant à
l’abolition de la peine de mort, conformément à la recommandation contenue dans le
Premier Rapport du Secrétaire Général de l’ONU, le 15 août 2008.
En effet,
- aujourd’hui, dans le monde, plus de la moitié des États ont renoncé à appliquer la peine de mort,
certains l’ont totalement abolie, d'autre ont décidé de ne plus l'appliquer,
- les Nations Unies admettent qu'il n'existe pas de données démontrant que cette peine a
effectivement un pouvoir de dissuasion contre les crimes les plus atroces
- depuis des années, les délits graves n’ont pas subi de diminution significative dans les pays où la
peine de mort a été réintroduite,
- il existe d'autres moyens, très efficaces, pour protéger la société, même de ceux qui ont commis
les crimes les plus horrible.
- La logique cruelle d' “une vie pour une vie” est considérée comme archaïque et inacceptable dans
une grande partie de notre planète. Le système judiciaire, un peu partout, cherche des
alternatives à cette manière inhumaine de traiter les personnes, même celles qui ont commis des
crimes très graves
-
dans les pays démocratique, le coût de la peine de mort est supérieur à celui de la détention à vie.
Pour toutes ces raisons, nous demandons
aux gouvernements, partout dans le monde :
1. D’appliquer concrètement la Résolution intitulée « Moratoire sur le
recours à la peine de mort», votée par l’Assemblée générale de l’ONU
le 18 décembre 2007.
2.
De mettre en oeuvre toutes les étapes nécessaires à l’abolition de la
peine de mort partout dans le monde.
Nom, prénom
Adresse
Signature
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Communauté de Sant’Egidio, rue de l’Industrie 5, 1005 Lausanne-CH
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.