Les résultats WebLab - Les dessous de la séduction digitale

De
Publié par

Les résultats WebLab - Les dessous de la séduction digitale

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 211
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins
Les dessous de la séduction digitale 2 décembre 2010
www.treizearticlesweblab.com
1
 
 
 
   (Meetic, be2, e-darling, se-rencontrer, match…) avec une fréquence d’au moins plusieurs fois par semaine quelques profils surfant sur des sites de rencontres par affinités (religion, activité professionnelle, loisirs, intérêts divers (type cuisine, sport…), statut social…) ayant 2 types de motivation : soit la recherche de l’âme sœur, soit la recherche de rencontres « plaisir » Possédant un compte Facebook et utilisant aussi les réseaux sociaux pour faire des rencontres
2
  regrets vis-à-vis des sites de rencontres
Des différences qui renvoient à des comportements que l’on retrouve dans la vie réelle (IRL, In Real Life) Les femmes déclarent plutôt rechercher l’âme sœur tandis que les hommes affirment plus clairement leur quête de rencontres sexuelles Les hommes doivent solliciter les femmes tandis que ces dernières restent dans le tri et la sélection
3
 seuls », H
.
 
 
 
 
« Dans les grandes villes, on est assez seul. Il y a une froideur », F
« Sur Paris, la proximité est telle qu’on n’a pas de contacts », H
4
Ils veulent s’extraire de la montée de l’individualisme dans notre sociétés de consommation « C’est paradoxal. On est dans une société réelle plus individualiste mais virtuellement on a envie d’échanger », H  « Ca donne une ouverture sur les gens », F « C’est un échappatoire », F  
5
    ça peut être pas mal », H « C’est plus délicat d’accoster une fille dans la réalité que sur Internet », H
« On est moins sur ses gardes », F « Ca enlève cette barrière de timidité », F « On est plus réservée mais pas timide, on cache ce qu’on fait mais à côté de ça on dit des choses que l’on aurait pas dites », F « Quand un mec te parle sur Internet, c’est moins stressant qu’en vrai », F
6
On peut être nature ou très manipulatrice », F
Le net permet de faire sa quête en toute discrétion , particulièrement chez les femmes « On en parle entre copines mais pas avec des copains hétéros », F « Dans mon entourage, on n’en parle pas comme ça », F « Moi, j’en parle pas. C’est très personnel » , F
7
y a e ou », « Je ne veux pas me priver de rencontrer des gens intéressants », F
« En volume, on rencontre du monde », H « Un site de rencontres, c’est fait pour avoir des contacts », H On peut se faire des amis », H « « Il y a des gens qui n’ont plus que des vies virtuelles », H
8
 
 
 
 
 
   quand on parle », F
ttendue par le 
 
Ne
 
t
Une logique d’efficacité a « Les gens veulent rentabiliser la rencontre », F « Le site doit être ludique et pratique. Je déteste revenir sur un profil », H « Quand il y a un questionnaire trop long, ça ne sert à rien et on n’a pas le temps », F « Je zappe quand je m’inscris et que dès le début il y a un questionnaire », H
9
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« C’est toujours un peu la curiosité qui nous amène là-bas », F « Au début, c’est excitant, la curiosité est là, la nouveauté », F « J’y suis allé par curiosité », H « J’ai commencé par curiosité », H
10
« C’est un amusement », H « Il y a des fois, on se marre bien », H « C’est un jeu, il y a des règles », H « C’est divertissant », F « C’est drôle », F « Ca nous fait marrer », F « Ca me fait rire, même si parfois on en pleurerait », F
      soirée », H « Quand il n’y a rien à la télé, c’est amusant », H
 
« Tu passes le temps, tu as l’illusion de ne pas être seule », F « C’est une activité en soi, cela dépend de la place que tu lui laisses », F « Tu y vas aussi pour tromper l’ennui », F
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.