Dossier tour du monde des télés publiques

Publié par

BBC : la réformatrice La BBC (British Broadcasting Corporation), fondée en 1922, a une réputation d'excellence. C'est la plus puissante société de diffusion au monde en termes de revenu brut et de téléspectateurs. Avant le lancement d’ITV en 1955 et d’Independant Radio en 1973, elle détenait un monopole de diffusion. Dossier La BBC dépend d’une Charte royale, renouvelée pour 10 ans, le 1er janvier 2007, qui lui garantit l'indépendance plus grande mais en retour exige des prises de décisions plus transparentes dans la poursuite d’objectifs de service public dans le tour du monde des sa diffusion et une gestion plus rigoureuse de l’argent public (la redevance) Depuis janvier 2007, un Trust de 12 membres, sélectionnés dans les milieux télévisions publiques professionnels par le DCMS (équivalent du ministère de la culture) a été nommé par la Reine. Le Trust, organisme souverain de la B.B.C. avec des fonctions tant réglementaires Au moment où les télévisions publiques du monde entier cherchent à que stratégiques, est en charge des orientations de la BBC : indépendance, haute valoriser leur identité et leur légitimité au sein d’un paysage audiovisuel qualité des programmes, impartialité des nouvelles.
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 248
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Dossier:tourdumondedestéléspubliques
Dossier
le tour du monde des
télévisions publiques
Au moment où les télévisions publiques du monde entier cherchent à
valoriser leur identité et leur légitimité au sein d’un paysage audiovisuel
traversé par des profondes mutations technologiques et stratégiques, nous
proposons 5 portraits de chaînes confrontées, aux quatre coins de la planète,
au même défi.
BBC : la réformatrice
La
BBC
(
B
ritish
B
roadcasting
C
orporation), fondée en 1922, a une réputation
d'excellence. C'est la plus puissante société de diffusion au monde en termes de
revenu brut et de téléspectateurs. Avant le lancement d’ITV en
1955 et
d’Independant Radio en 1973, elle détenait un monopole de diffusion.
La BBC dépend d’une Charte royale, renouvelée pour 10 ans, le 1er janvier 2007,
qui lui
garantit l'indépendance plus grande
mais en retour exige des prises de
décisions plus transparentes dans la poursuite d’objectifs de service public dans
sa diffusion et une gestion plus rigoureuse de l’argent public (la redevance)
Depuis janvier 2007, un Trust de 12 membres, sélectionnés dans les milieux
professionnels par le DCMS (équivalent du ministère de la culture) a été nommé
par la Reine.
Le Trust,
organisme souverain de la B.B.C. avec des fonctions tant réglementaires
que stratégiques, est en charge des orientations de la BBC : indépendance, haute
qualité des programmes, impartialité des nouvelles. Il est là pour défendre les
intérêts du contribuable qui paie la redevance, assurer l’ouverture et la
transparence, adopter des procédures rigoureuses d’autorisation de nouveaux
services en s’assurant qu'ils génèrent une plus-value pour le service public.
Audience moyenne 2006 :
(BBC 1 + 2) : 34.6%
Temps d’écoute moyen quotidien par individu au Royaume-Uni :
216 minutes
Financement :
redevance (pas de publicité)
Budget :
6194.9 M€
Redevance :
175.3 €
Effectifs permanents :
24.000 définira ses missions : assurer le débat public,
favoriser la construction de la citoyenneté, l’éducation…
3
ZDF : l’indépendante
Seconde chaîne publique créée en 1961, ZDF possède
une entière liberté de programmation. Elle n’est soumise
qu’à un contrôle juridique restreint de la part de l’État.
Comme le groupe ARD, la chaîne ZDF est régie par un intendant, élu pour 5 ans. Il
représente la ZDF, est responsable de tous les services ainsi que des programmes.
Il
choisit,
en
accord
avec
le
conseil
d’administration,
le
directeur
des
programmes, le rédacteur en chef et le directeur du conseil d’administration.
Les décisions générales reviennent à deux organes à composition pluraliste :
le conseil de la télévision (
Fernsehrat
) :
Il s’agit d’un conseil de surveillance qui
établit
les
principes
directeurs
relatifs
aux
programmes
et
en
contrôle
l’application, accorde le budget décidé par le conseil d’administration, et élit
l’intendant.
Il représente la société civile et est donc composé de 77 membres
représentatifs des différents groupes sociaux, politiques, philosophiques et
religieux de la société allemande.
le conseil d’administration (
Verwaltungsrat
)
qui, par le biais de ses 14
membres, contrôle essentiellement les activités budgétaires et le bilan annuel de
la chaîne.
Audience moyenne 2006 :
(ZDF
+ ARD
) : 44.7%
Temps d’écoute moyen quotidien par individu en Allemagne :
212 minutes
Financement :
redevance (publicité 8.5%)
Budget :
1958.0 M€
(ARD : 6315.8 M€)
Redevance :
204.0 €
Effectifs permanents :
3.700
(ARD : 22.300)
PBS : la culturelle
La télévision publique américaine a vu le jour
en
1967,
date
de
l’adoption
du
« Public Broadcasting Act » par le Congrès.
Cette
loi
a
aussi créé la Corporation Public Broadcasting (CPB) qui
subventionne sur fonds fédéraux une partie du financement des télévisions
et radios non commerciales
qualifiées et veille à l’équilibre bipartisan des
programmes.
Fondé le 3 novembre 1969 en reprenant le rôle de son prédécesseur le National
Educational Television (NET) ; siège social à Alexandria en Virginie.
“With your support, PBS programs and education services enrich the lives of all
Americans”. “Avec votre appui, les programmes et les services d’éducation de PBS
enrichissent la vie de tous les Américains“.
Il s'agit de l'unique réseau national
de stations publiques aux Etats-Unis
qui comprend 355 chaînes membres
non commerciales diffusant sans publicité
. Ces chaînes appartiennent à des
associations locales, à des universités, à des Etats ou à des municipalités. Plus de
la moitié (51%) de ses membres est constituée d'organisations communautaires,
32% d'universités et collèges, 12% d'autorités d'Etat et 5% d'autorités locales ou
d'éducation.
PBS
diffuse,
d'une
part
des
programmes
culturels,
d'autre
part
des
programmes éducatifs
(destinés essentiellement aux élèves et aux professeurs,
notamment via "Adult Learning Service" partenariat entre stations publiques et
2000 collèges et universités offrant des services de télé-enseignement aux
étudiants et "PBS K-12 Learning Services", programmes à usage des classes du
secondaire).
Le poids de PBS aux Etats Unis est plus important que son audience réelle,
sur les plans de la circulation des idées, des débats, de la culture et de
l’éducation.
Dossier:tourdumondedestéléspubliques
4
ENTV : la polyglotte
L’ENTV
(L'Entreprise nationale de la télévision) est une Entreprise Publique à
caractère Industriel et Commercial (EPIC), filiale à 100% de la Radio et télévision
algérienne (RTA). Elle est dotée de la personnalité morale et de l'autonomie
financière et est placée sous la tutelle du Ministère de la Communication. Un
siège à Alger et quatre centres en régions (Oran, Constantine et Ouargla).
En tant que service public de télévision, l'ENTV exerce le monopole de la diffusion
des programmes télévisuels sur tout le territoire national algérien, diffusant en
Arabe, Kabyle, Français, Anglais. Les dirigeants de l'ENTV sont nommés par décret
présidentiel.
L’ENTV, outre la chaîne nationale en arabe (dite « chaîne terrestre »), a deux
chaînes satellitaires :
-
Canal Algérie
(créée en avril 2001, elle est diffusée en France sur Canal satellite
et TPS et par Hotbird sur l’Algérie), qui s’adresse aux communautés algériennes
vivant en Europe et en Amérique du Nord. Cette chaîne rencontre une réelle
audience aussi bien à l’étranger qu’en Algérie par sa plus grande liberté de ton,
l’effort de diversité des programmes, la moins grande frilosité sur la question
linguistique.
-La
chaîne A3
(en arabe), destinée à la communauté algérienne installée dans les
pays du Golfe
Audience moyenne :
30%
Financement :
subvention Etat
Budget :
1 Md euros
Effectifs permanents :
2.500
Temps d’écoute moyen quotidien par individu aux USA :
272 minutes
Financement :
fonds recueillis par les chaînes membres (parrainages, donations
54%), de ressources fédérales via la CPB
(18%), de services vendus et de placements (13%), de ventes de produits
éducatifs (12%), et autres (3%).
Budget :
427.0 M€
NHK : la moderne
La
NHK
est le plus important groupe audiovisuel public japonais. La NHK crée sa
propre chaîne de télévision en 1953. La chaîne expérimente un format de vidéo
ultra-haute définition
La NHK, première société de télévision mondiale par le chiffre d'affaires, est
financée quasi-exclusivement par la redevance (la publicité étant interdite sur les
chaînes
publiques),
complétée
par
quelques
recettes
commerciales.
La NHK comprend 7 chaînes :
-
2 chaînes hertziennes : NHK1 (Généraliste) & NHK3 (Educative) +
2 chaînes internationales, NHK World TV et NHK World Premium
-
3 chaînes par satellite BS 1 (news & sports), BS 2 (culture &
entertainment), BS-Hi (haute définition)
Audience moyenne :
27%
Temps d’écoute moyen quotidien par individu au Japon :
311 minutes
Financement :
redevance (pas de publicité)
Budget :
3 Mds euros
Redevance :
90 €
Effectifs permanents :
12.000
Dossier:tourdumondedestéléspubliques
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.