Journalisme et dépendances

Publié par

Collection Cahiers politiques JOURNALISME ET DÉPENDANCES Ivan Chupin, Jérémie Nollet (dir.) Résumé Les journalistes sont-ils aussi indépendants que se plaisent à le rappeler certaines déclarations de vertu déontologique ? Ce mythe professionnel néglige les contraintes imposées par le fait que les journalistes sont engagés dans des transactions avec d'autres univers sociaux (politique, militant, économique, médical...). En quoi consistent les échanges et donc les marges de manœuvre des journalistes à l'égard des divers réseaux sociaux avec lesquels ils travaillent pour produire de l'information médiatique? ISBN : 2-296-00714-7 - 2006 - 312 pages ème P résentation de la 4 de couverture : Les journalistes sont-ils aussi indépendants que se plaisent à le rappeler certaines déclarations de vertu déontologique ? Selon ces discours sur la liberté de la presse, celle-ci se serait émancipée progressivement de la tutelle de l’Etat et des organisations politiques pour devenir indépendante. Mais ce mythe professionnel néglige les contraintes imposées par le fait que les journalistes sont engagés dans des transactions plus ou moins durables avec d’autres univers sociaux (politique, militant, économique, médical…). Contraintes qui pèsent d’une manière ou d’une autre sur le travail quotidien des journalistes.
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 138
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Collection Cahiers politiques
JOURNALISME ET DÉPENDANCES
Ivan Chupin, Jérémie Nollet (dir.)
Résumé
Les journalistes sont-ils aussi indépendants que se plaisent à
le rappeler certaines déclarations de vertu déontologique ?
Ce mythe professionnel néglige les contraintes imposées
par le fait que les journalistes sont engagés dans des
transactions avec d'autres univers sociaux (politique,
militant, économique, médical...). En quoi consistent les
échanges et donc les marges de manœuvre des journalistes à
l'égard des divers réseaux sociaux avec lesquels ils
travaillent pour produire de l'information médiatique?
ISBN : 2-296-00714-7 - 2006 - 312 pages
Présentation de la 4
ème
de couverture :
Les journalistes sont-ils aussi indépendants que se plaisent à le rappeler certaines déclarations de
vertu déontologique ? Selon ces discours sur la liberté de la presse, celle-ci se serait émancipée
progressivement de la tutelle de l’Etat et des organisations politiques pour devenir indépendante.
Mais ce mythe professionnel néglige les contraintes imposées par le fait que les journalistes sont
engagés dans des transactions plus ou moins durables avec d’autres univers sociaux (politique,
militant, économique, médical…). Contraintes qui pèsent d’une manière ou d’une autre sur le
travail quotidien des journalistes.
Un journaliste est en effet soumis à de multiples (inter)dépendances : relations avec ses confrères
et concurrents, avec ses publics, ses informateurs, ses financeurs, et, peut-on dire, avec l’ensemble
de la société. La nature et l’intensité de ces relations varient en fonction de la position qu’il occupe
au sein du champ journalistique. L’objet de cet ouvrage collectif est précisément d’examiner dans
les détails en quoi consistent les échanges (et donc les marges de manœuvre) des journalistes à
l’égard des divers réseaux sociaux avec lesquels ils travaillent pour produire de l’information
médiatique. En d’autres termes, il s’agit de jeter un regard sociologique sur la manière dont le
monde journalistique s’articule à d’autres espaces sociaux. Ce livre vise à souligner la diversité de
l’activité journalistique et les multitudes de situations de plus ou moins grande autonomie que
parviennent à négocier les journalistes avec d’autres acteurs.
Les contributions réunies font le choix résolu de se fonder sur des études empiriques, appuyées sur
des constructions théoriques variées, concernant aussi bien la chaîne internationale TV5 ou Le
Monde Diplomatique
, les journalistes au Liban ou en Italie, les chargés de communication
ministériels ou les responsables de ressources humaines dans les groupes de presse, l’invention du
journalisme à travers le développement de la presse locale à Lyon au XIXe siècle ou les scandales
financiers des années 1930, les effets des divisions du travail sur ce que produisent les journalistes
SOMMAIRE
Jalons pour une sociologie historique des interdépendances
du journalisme à d’autres univers sociaux
Ivan Chupin et Jérémie Nollet
Première partie:
Variations de configurations médiatiques
Les journalistes au Liban, entre engagement militant et professionnel
Camille Aubret
L’identité journalistique à l’intersection des champs politique et intellectuel.
Une comparaison France/Italie
Carmela Lettieri et Eugénie Saitta
La construction de frontières dans le milieu journalistique lyonnais
aux débuts de la troisième République
Marc Jampy
Deuxième partie:
Les crises comme révélateur des interdépendances et de leurs transformations
La contribution des scandales financiers à l’autonomisation de l’univers journalistique :
de Panama à la loi de 1935
Damien de Blic
La division du travail journalistique et ses effets sur le traitement de l’« événement ».
L’exemple du « scandale du sang contaminé »
Dominique Marchetti
Les communicateurs de ministère entre champs bureaucratique et journalistique
Jérémie Nollet
Troisième partie:
Les configurations comme explication des pratiques professionnelles
Les pages « Société » ou les pages « Politique » en creux.
Retour sur des conflits de bon voisinage
Nicolas Hubé et Nicolas Kaciaf
Un journalisme de « luxe ». Les logiques spécifiques de production
de l’« information internationale » au sein de la rédaction TV5
Isabelle Charpentier et Emmanuel Pierru
Le commercial et le militant. Usages croisés du
Monde Diplomatique
Maxime Szczepanski-Huillery
Produire le groupe : fondation et refondation d’un dispositif de recrutement et
de formation à la presse magazine pour les journalistes du groupe Prisma
Amélie Jeanson et Ivan Chupin
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.